Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > MA ANANDA MOYI

MA ANANDA MOYI

18 août 2012

pdf

Je suis Ma Ananda Moyi. Sœurs et frères en humanité, daignez accueillir la Paix et l'Amour. Je suis venue m'exprimer en tant que Étoile AL et aussi en tant qu'organisatrice du Manteau Bleu de la Grâce. Je viens vous parler du Présent de l'Amour et, à travers mes phrases, j'espère que cela appellera, en vous, une meilleure clarté par rapport à ce que vous souhaitez vivre, par rapport à ce que vous souhaitez établir. Nous savons tous que tous nos Frères et Sœurs, sur cette Terre, cherchent l'Amour et que toute démarche dite spirituelle a pour objet l'Amour. Et de même que toute démarche, au sein de la vie, même visant à la satisfaction des choses les plus matérielles, en définitive, n'est justifiée que par l'Amour, même si beaucoup s'y prennent mal. L'Amour se vit, il ne se définit pas. Mais toutefois, il est possible de vous donner les éléments où il n'est pas. Le véritable Amour, l'Amour Vibral ne peut en aucun cas venir d'un passé, ou se projeter dans un futur, parce qu'alors ce n'est plus l'Amour. L'Amour n'est que dans l'instant présent, dépouillé de tout passé et de tout futur, de tout désir. Alors bien sûr, tous, quand nous sommes incarnés, nous cherchons l'Amour de différentes façons, le plus souvent en projetant nos propres manques, que cela soit dans une relation amoureuse, que cela soit envers nos ascendants, nos descendants, notre travail. En définitive, nous ne faisons que chercher l'Amour. Mais, le plus souvent, nous ne le cherchons pas là où il est parce que l'Amour ne peut jamais être dans la raison. L'Amour ne peut jamais être raisonnable ou alors ce n'est pas l'Amour. L'Amour ne peut se vivre autrement que dans le présent, dans la magie de l'instant présent. Et cet Amour Vibral ne dépend de rien d'autre que de ce que nous sommes tous, au-delà de nos projections, de nos manques.

Et je peux dire aussi que l'Amour est un Présent parce que c'est la plus belle des choses que vous puissiez vivre. Alors je vous appelle à vous définir et à vous situer parce que le Feu Céleste, ainsi que l'a nommé MIKAËL, est Amour. Il vient vous rendre à vous-même. Il vient vous rendre à votre Éternité, à votre Altérité et à cette Indicible Joie que j'ai eu l'occasion d'exprimer déjà, à de nombreuses reprises, parmi vous. L'Amour s'auto-entretient de lui-même. Il ne dépend d'aucune circonstance, d'aucune satisfaction de quelque désir que ce soit. Il naît en vous et il naît de vous, dans votre Temple, dans votre Cœur. L'Amour est Grâce. Il est épanouissement et plénitude. Et la source de l'Amour, bien sûr, ne peut être que dans vous-même. Tout Amour qui ne naît pas de vous-même, par vous-même, et en vous-même, n'est pas de l'Amour mais que son manque. Alors bien sûr, ayant oublié notre propre nature quand nous sommes incarnés, nous avons tendance à créer un amour qui se projette au travers de liens, quels qu'ils soient, au travers de quelque chose qui nous plaît. Mais cet amour-là n'est pas le Présent de l'Amour parce qu'il se situe dans la satisfaction de quelque chose. Il se situe dans un projet. Il se situe dans l'établissement d'un objectif. Cet objectif étant, par nature, décalé dans le temps ou, en tout cas, dans la perpétuation de ce qui est vécu dans l'instant présent, il est donc dépendant du temps, que cela soit envers un enfant, une profession, une relation amoureuse. Les différentes expériences que vous avez peut-être pu vivre vous ont fait approcher de la nature de l'Amour qui ne dépend de rien d'autre que de ce que nous sommes tous. C'est de cet Amour-là dont je parle.

Et ce Présent de l'Amour est le plus beau des cadeaux que vous puissiez vous accorder à condition, bien sûr, de ne pas le voir ailleurs que dans l'instant présent, ailleurs que dans la Joie et dans le Samadhi. Ce qui veut dire, en corollaire, que tout amour humain, que tout amour que vous projetez sur un objet, sur une occupation, en définitive, n'est pas vraiment de l'Amour. Nous vous avons exprimé durant toutes ces années que l'Amour était le Feu du Cœur, que c'était une Vibration et que c'était un état non ordinaire bien que non extraordinaire. Non ordinaire parce que nous en avons perdu la plupart la réalité. Alors, ce dont je veux vous faire interroger, c'est de vous demander réellement quel est votre but, quel est votre objectif, au-delà de la vie ordinaire, au-delà des projets, au-delà des objectifs, au-delà des souvenirs, des mémoires. Qu'est-ce qui vous motive ? Qu'est-ce que vous cherchez ? Qu'est-ce que vous attendez ? Souvent l'Amour est un idéal. Mais alors cet idéal jamais atteint va tenter d'être approché par des connaissances, par des pratiques. Quoi que vous fassiez, quoi que vous entrepreniez, si cela n'est pas installé dans l'instant présent, il ne peut y avoir Amour. Il ne peut y avoir que désir, projection et fuite. Fuite de quoi ? Justement de cet Amour. Parce que cet Amour, qui est le véritable Amour, ne dépendra jamais des satisfactions de cette vie que nous avons tous vécue. Il ne dépendra jamais d'un enfant, d'un parent, d'un métier ou d'une quelconque satisfaction.

L'Amour n'est pas simplement un plaisir : il est, rappelez-vous, ce que nous sommes. Et vivre cela, une fois, en totalité, ne peut plus jamais faire de vous quelqu'un qui était comme avant ou comme la veille mais un homme nouveau ou une femme nouvelle. Et ce qui vient est, réellement, Amour. Beaucoup d'entre vous avez vécu des expériences, que cela soit dans le Feu du Cœur, avec le Manteau Bleu de la Grâce ou avec l'Onde de Vie, qui vous ont conduit soit à vivre des Samadhis ou des Extases, voire même Shantinilaya, ainsi que je l'ai exprimé. Alors, que voulez-vous ? Être cet Amour ou voulez-vous posséder l'Amour ? Ce n'est pas vraiment la même chose. Quel est votre objectif ? Qui êtes-vous ? Plus que jamais, les éléments qui se mobilisent, en vous, comme sur la Terre, vont vous amener à se poser et à vous poser cette question et non pas à y apporter une réponse toute faite (issue de vos cogitations) mais bien de vous situer à travers votre Vibration ou votre conscience. Retenez que l'Amour ne pourra jamais être demain et encore moins hier. Il ne peut être que quand vous êtes libérés, justement, de hier et de demain. En définitive, nous vous l'avons dit : il n'y a que la peur ou l'Amour. Comment voulez-vous être Amour si vous êtes dans la peur ? Comment voulez-vous revendiquer cette recherche d'Amour (qui est ce que nous sommes tous) et laisser une quelconque peur apparaître ?

L'Amour ne connaît pas la peur. La peur ne connaît pas l'Amour. Ils sont très exactement à l'opposé parce que la peur est issue du passé. Elle est issue d'une appréhension du futur. Alors que l'Amour ne connaît ni passé ni futur. Cela est bien loin, bien sûr, de l'amour tel que tous nous pouvons le définir dans nos relations, dans nos interactions, dans nos occupations. L'Amour n'est pas une satisfaction. L'Amour n'est pas un objectif. L'Amour est ce que nous sommes, réellement. Alors, comme nous vous l'avons dit, c'est soit la peur, soit l'Amour. Et, de plus en plus, cela va vous apparaître comme la seule vérité envisageable. Tout le reste, toutes les connaissances, toute l'histoire, toutes les recherches sont vaines parce qu'aucune recherche ne pourrait vous faire découvrir l'Amour. Alors bien sûr, l'humain, dans un corps, est très fort pour imaginer et croire que l'Amour va venir de l'extérieur, que l'Amour va se conquérir, qu'il est issu d'une connaissance, quelle qu'elle soit. C'est faux. Plus que jamais vous allez le vérifier par vous-même. L'Amour ne peut pas naître d'autre chose que ce que vous Êtes et cet Amour-là se traduit par ce que j'ai appelé Shantinilaya. Bien sûr, les expériences du Samadhi et des différents Samadhis vous ont fait approcher, de manière plus ou moins intense et avec plus ou moins d'acuité, cela. Mais vous ne pouvez prétendre être Amour et être peur. C'est l'un ou l'Autre. Vous allez le constater par vous-même.

L'Amour n'a pas besoin d'une quelconque justification, de votre vie, de vos objectifs ou de votre histoire. L'Amour est indépendant de toute histoire, de toute projection : il naît de vous-même et par vous-même. Autrement dit, il n'y a que vous qui pouvez franchir cette porte et pour cela, effectivement, il vous faut vous Abandonner, Abandonner le Soi. Quels que soit les critères moraux ou sociaux que vous pouvez adopter dans vos relations, si vous ne vous Abandonnez pas, vous ne pouvez vivre l'Amour. Vous projetez l'amour mais vous ne le vivez pas. Alors, les témoins en sont innombrables. Que cela soit, comme je l'ai dit, par l'Onde de Vie ou par le Canal Marial ou par le Feu du Cœur, tout cela ne sont que des invitations à être Amour. L'Amour n'est pas être gentil avec les gens qui vous entourent. L'Amour n'est pas établir des relations que vous pouvez qualifier de justes car elles peuvent être très injustes, justement, pour celui qui est en face de vous. Et l'Amour, lui, sera toujours juste et il ne dépend aucunement de vos conceptions, de vos idées, de vos pensées. C'est un état : cette Infinie Présence, cette Ultime Présence, ce Samadhi et cette Paix extraordinaire que j'ai démontrés dans ma vie parce que j'étais Amour. Alors bien sûr, celui qui ne le vit pas peut qualifier cela d'hérésie, de stupidité et, de son point de vue, il aurait raison parce qu'en fait vous ne pouvez juger à l'aune de ce que vous vivez et seulement de cela. Alors, si vous ne vivez pas l'Amour, si vous êtes installés dans la peur, vous allez appeler cela une illusion, quelque chose qui est inaccessible, quelque chose qui ne vous concerne pas.

Les circonstances de ce monde, comme vous le savez et le vivez, sont particulières. Vous arrivez à la fin d'un cycle. En Orient, nous appelons ça le Kali Yuga qui va être remplacé par le Satia Yuga, une autre dimension qui n'a plus rien à voir avec la peur, qui n'a plus rien à voir avec quelque chose à chercher. Parce que le Satia Yuga est l'Âge d'Or. Il est multidimensionnel. Il est le retour à l'Unité, à la Plénitude, qui ne dépend, justement, d'aucune circonstance, d'aucune privation et surtout d'aucune peur. Alors, ne vous jugez pas, quels que soient les éléments que vous avez à vivre dans ce corps, quels que soient les éléments qu'ait à vivre cette Terre, la même chose peut soit générer de la peur, soit vous établir dans l'Amour. Parce que, comme cela a été dit, ce qui se passe dehors se passe dedans et il n'y a pas de dehors, il n'y a pas de dedans, pour l'Amour. Il est là, ou il n'est pas là. Et ce n'est pas une punition. Il n'y a pas de distance si ce n'est celle que vous pouvez mettre entre vous et la Vérité.

Les circonstances de ce monde, du fait de la libération de la Terre et du Soleil, vous Libèrent aussi. Mais être Libéré, c'est avant tout être libéré des peurs et de la peur, des illusions, de l'ensemble des attachements, parce que l'Amour est Libre et Liberté. Vous ne pouvez être attaché à quoi que ce soit et être Amour. À vous de savoir. À vous de voir. Non pas avec l'œil de l'intellect mais profondément : avec l'œil du Cœur. Quel est votre objectif ? Non pas pour demain mais là, maintenant, tout de suite. Est-ce que vous considérez être la conséquence de votre passé, de vos traumatismes, de vos blessures ? Est-ce que vous êtes soumis à cela ? Là, dans l'instant présent, il n'y a que l'Amour. Réfléchissez-y. Non pas simplement avec votre tête mais là, dans votre Cœur. Qu'est-ce qui s'oppose, maintenant, à être cet Amour si ce n'est vos propres déplacements dans le passé ou le futur ? Si vous faites abstraction de ce que vous croyez, si vous faites abstraction de votre personne, alors l'Amour est là, plus que jamais. À travers nos contacts, nos Communions, nous vous offrons cela. Et vous vous offrez cela. Parce que nos Communions ne sont pas simplement des expériences sensationnelles ou extraordinaires mais, bien plus, la possibilité d'abandonner toute illusion, toute souffrance et toute peur. Alors bien sûr, la personne que vous êtes va vous dire : « mais, il y a des obligations, il y a des expériences qui ont été vécues ou qui sont à vivre, il y a des peurs ». Êtes-vous cela ? C'est à vous de voir. Mais vous ne pouvez être la peur et l'Amour.

Le temps des expériences est achevé. Beaucoup d'entre vous avez eu l'occasion de goûter aux Vibrations, à la Lumière Vibrale, au Feu du Cœur, à l'éveil des Couronnes, à l'Onde de Vie, au Manteau Bleu de la Grâce. Mais il vous faut maintenant vous positionner et ce, de manière irrémédiable, définitive et totale. C'est cela l'Appel de la Lumière. Il ne vient pas vous obliger à quoi que ce soit. Cet Appel, qui précède l'Appel de Marie, vient juste vous demander de vous éclairer vous-même. Au-delà de toute communication avec vos Frères et vos Sœurs, au-delà de toutes vos relations. Rappelez-vous : nous avons répété extrêmement souvent que vous Êtes Amour. Alors qu'est-ce qui peut s'opposer à vivre ce que j'ai vécu dans ma dernière incarnation ? La peur. Il n'y a pas d'autre élément. La peur de perdre. La peur de l'Inconnu. La peur de vivre des souffrances. Il n'y a rien d'autre que cela. Mais ces peurs ne sont pas inscrites dans l'instant présent. Elles ne font que traduire ce que vous nommez des mémoires ou des projections qui ne peuvent venir que de la personnalité et non pas de ce que vous Êtes. Alors bien sûr, tant que vous ne l'avez pas vécu, cela parait insaisissable, tellement loin de votre vie en incarnation. Et le mental trouvera toujours des excuses pour dire que vous n'êtes pas dignes, qu'il y a trop de blessures, trop de poids, trop de peurs, trop d'interventions. Mais ce sont de fausses excuses.

L'Appel de la Lumière, l'Appel de nos Présences, va devenir si intense et si dense que vous ne pourrez plus feindre de nous ignorer ou feindre de nous chercher alors que nous sommes déjà en vous. Plus que jamais la vie, ici même, sur Terre, va vous demander de vous déclarer : peur ou Amour. Paix ou appréhension. Shantinilaya ou la colère. Shantinilaya ou le doute. Shantinilaya ou fuir je ne sais où. Toutes les circonstances de votre vie, quelles qu'elles soient, ne sont destinées qu'à vous mettre face à cela. Je vous rappelle que l'ensemble de l'humanité, de nos Frères et de nos Sœurs qu'ils le veuillent ou pas, seront Libérés mais que les circonstances de cette libération seront profondément différentes et que nous comptons sur vous en tant que Libérateurs de la Terre.

Ne cherchez pas à comprendre pourquoi il y a peur. Ne cherchez pas à savoir d'où viennent ces peurs. Elles font partie de l'incarnation, pour chaque Frère, chaque Sœur. Nous avons tous eus les mêmes, depuis des siècles, depuis des millénaires, liées, justement, à la privation de l'Amour. Aujourd'hui, l'Amour est là. Alors, il ne tient qu'à vous de ne plus, justement, tenir à vous-même. Alors, il ne tient qu'à vous de ne plus tenir justement à vous-même, de ne plus croire à quoique ce soit, de ne pas chercher quoique ce soit, mais d'Être cet Amour. Non pas par la volonté, non pas par une compréhension, mais simplement en sortant de tout passé et de tout futur. Bien-sûr les circonstances de ce monde, nous ne vous l'avons pas caché, vont devenir très particulières et nous savons tous aussi que c'est dans les moments parfois les plus difficiles, que les résistances tombent, que tout ce à quoi nous tenions, et qui nous tient, et qui disparait, nous rend Libres. L'Amour est Liberté et non pas l'enfermement dans un cadre. La Liberté de l'Amour c'est le présent de l'Amour. Il est là. Les Portes ont été ouvertes. La Terre a été Libérée. Le Soleil a été Libéré. Nous sommes de plus en plus proches de vous et nous sommes là, justement, pour témoigner de l'Amour, comme vous êtes le témoignage de l'Amour. Tout est en vous, parce que le monde est en vous, parce que le créé est en vous, parce que je suis en vous. Mais pour cela, il faut cesser de croire être simplement cette vie, il faut cesser croire que vous allez pouvoir vous nourrir d'Amour en maintenant simplement cette vie, même dans le cadre d'une vie que vous pourriez appeler bien remplie, sur quelque domaine que ce soit. L'Amour n'a que faire de tout ça.

L'Amour remplit Tout, à condition de vider tout le reste, tout ce qui est peur, tout ce qui est le programme de vie de l'incarnation. Vous savez tous que vous n'Êtes pas ce qui est né et ce qui mourra un jour. Tant que vous croyez que vous devez attraper l'Amour, vous n'êtes pas Amour. L'Amour ne s'attrape pas, il est Libre et soyez vous-mêmes Libres. Bien-sûr, il n'y a ni responsabilité ni culpabilité, du fait même de ce qui vous a été exposé par certains Anciens, concernant ce Kali Yuga et cet enfermement. Mais, aujourd'hui, il faut oser, comme disait le Commandeur (ndr : O.M. AÏVANHOV), sortir de la prison et on ne sort pas de la prison autrement qu'en la voyant. L'appel de la Lumière, le Feu Céleste, l'Appel de MARIE, la Libération de la Terre et l'Ascension de la Terre, ne sont rien d'autre que la prise de Conscience de la Liberté, de la Nature Essentielle de ce qu'Est La Vie, c'est-à-dire Amour et Lumière. Mais non pas l'Amour et la Lumière que vous souhaiteriez (à travers une connaissance ou une pratique), mais l'Amour et la Lumière qui coulent naturellement, sans rien chercher. Shantinilaya est là et nulle part ailleurs. Shantinilaya ne peut découler d'aucune recherche et d'aucune prise de possession de quoique ce soit. Cela, la Lumière vient vous le rappeler. Le Feu vient vous le rappeler. Les Cavaliers sont à l'œuvre en vous, avant toute chose, puisque ce monde même est en vous. De la peur, est issu le jugement. De la peur, est issue la condamnation de vous-même. Si vous voulez être Libre, si vous voulez être Amour, alors laissez le reste Libre. Il n'y a pas d'engagement ou d'obligation qui tienne par rapport à ces mécanismes de la Conscience. Ce ne sont que des faux semblants et des croyances. Tant que vous croyez que vous êtes tributaires de quelque circonstance que ce soit, vous n'êtes pas Libres et vous êtes dans la peur, même si vous ne voulez pas vous l'avouer. Alors, il vous deviendra de plus en plus manifeste, et cela plusieurs fois dans vos journées, qu'il y a des moments où la peur est là et des moments où il n'y a plus de peur.

Dans ces moments de Paix, où le corps n'existe plus, où le mental n'est plus présent, la Vraie Liberté est là. Il faut abandonner le Soi, s'abandonner à la Lumière, abandonner toutes les peurs. Tant que vous considérez qu'il existe une peur, c'est que vous y tenez, même si vous faites tout pour vous en débarrasser. Mais on ne se débarrasse pas de ses peurs, on trouve simplement ce que l'on Est, c'est-à-dire l'Amour. Et l'Amour doit résulter de votre Transparence à vous-même, dans l'Humilité, la Simplicité la plus totale. Tant que vous avez la volonté de tenir quelque chose ou quelqu'un, ce quelque chose ou ce quelqu'un vous tiendra, un jour ou l'autre. Être Amour, c'est vivre cette Paix Suprême, quoique vous fassiez, quoique vous disiez. N'oubliez pas que ce monde est un rêve, une projection de la Conscience à l'extérieur d'elle-même et que nous avons tous (même si nous sommes Un), sur ce monde, un rêve différent, une façon de voir différente et que vous ne trouverez jamais un accord durable entre deux êtres dans une famille, parce que les rêves sont différents. Mais ce qui soutient le rêve est l'Amour et l'Amour n'est pas un rêve.

Alors regardez vos peurs, avouez-les, mais vous n'Êtes pas cela. C'est cela que vient vous dire, avec insistance, le Feu du Ciel, nos contacts et nos Communions. Nous sommes là parce que nous sommes la preuve vivante de l'Amour, que vous Êtes aussi. Alors, plus que jamais, quoique vous fassiez dans cette vie habituelle et ordinaire, faites-le avec Amour, non pas dans le sens de quelque chose à bien faire ou à respecter, mais bien plus parce que l'Amour est votre Nature et notre Nature à tous, sans aucune exception. Et rappelez-vous que cet Amour est le même, même pour celui dont la peur aboutirait à des circonstances opposées à l'Amour. Ce n'est justement que la méconnaissance de sa propre Nature qui conduit à cela. Et que même l'action la plus terrible d'un être humain, n'est, en définitive, que le manque de connaissance du présent de l'Amour. Cela va bien au-delà du pardon, et encore plus au-delà de tout jugement : c'est voir au-delà de l'apparence, voir au-delà de la forme, voir au-delà de l'histoire. C'est se placer soi-même dans la Transparence, parce qu'en étant Transparent, en n'interférant pas avec le passé, avec le futur, avec la personne que vous jouez sur cette Terre, l'Amour est là.

C'est tout cela qui se déroule maintenant et qui va se dérouler de manière de plus en plus palpable pour vous. Vous ne pourrez maintenir un attachement et être Amour. Vous ne pourrez maintenir une illusion et être dans Shantinilaya. Vous ne pourrez vous mentir à vous-même ni mentir à personne. Là est la Résurrection, là est cette Transsubstantiation, elle n'est pas ailleurs. L'Amour ne peut pas s'approprier ni se tenir, puisque il est justement l'inverse : un don et une restitution. Don de soi à soi-même, au-delà de la personne et du Soi, Transparence totale. Ne rien garder pour soi et en soi, ne rien appréhender et ne rien projeter. L'Intelligence de la Lumière, dont nous avons parlé, deviendra votre évidence dès l'instant où votre intelligence humaine n'interfère plus. Il n'y a aucune obligation, il n'y a aucune justification qui tienne face au présent de l'Amour, mais encore une fois, c'est vous qui décidez. Personne ne peut le faire à votre place.

Ce qui vient est le juste retour de la nature des choses, de la nature des mondes, de la nature de la Vie, de la création et de l'incréation. Rien d'autre. Aucune illusion ne pourra tenir, aucun éphémère ne pourra se maintenir, dans le présent de l'Amour. C'est la seule question qu'il reste à vous poser. Ce n'est plus un choix, mais c'est un positionnement : vous Êtes Amour, vous réalisez que vous l'Êtes, ou vous persistez dans la peur et les attachements. Vous persistez dans la satisfaction des désirs, de vos objectifs, ou alors vous Êtes Amour. Et si vous êtes ce que vous Êtes, réellement, vous constaterez, très facilement, que l'Intelligence de la Lumière et de l'Amour ne vous empêche aucunement de continuer à vivre, jusqu'au moment où la Lumière et le Feu Céleste feront leur œuvre, qui vous ramèneront à la Vraie Vie, celle qui n'est pas éphémère, celle qui ne dépend d'aucune cause, d'aucune interrogation, d'aucune histoire.

De manière de plus en plus accrue, vos jours, vos nuits, vont se remplir, se remplir de contacts, se remplir de Joie, d'autant plus facilement que vous regardez les peurs qui s'éloignent, les attachements qui disparaissent. Vous êtes dans un rêve collectif et chacun a son rêve. Mais le rêve collectif, comme vous le savez, est lié à un enfermement où tout a été pensé, régi à votre place et où le maître mot est l'absence de Liberté. Parce qu'en définitive, êtes-vous Libres, sans Amour ? La seule Liberté est l'Amour. La seule Liberté est Shantinilaya. Il n'y en n'a pas d'autre. Quoique vous réalisiez avec bonheur, vous n'êtes pas Libres. Quoique vous accomplissiez, vous n'êtes pas Libres. Seul l'amour donne la Liberté, parce que la Liberté est Don d'Amour. Alors bien au-delà de mes mots, bien au-delà de vos interrogations, de vos questionnements, je vous dirais : occupez-vous de l'essentiel, c'est-à-dire de ce que vous Êtes. Tout le reste découlera. Il n'y aura plus d'espace et de place pour la peur. Il n'y aura plus d'espace et de place pour la moindre interrogation. La satisfaction sera permanente au sein de l'Infinie Présence et de l'Absolu. Vous vivrez que vous n'Êtes ni ce corps ni cette chair, ni cette personne, non pas en la rejetant, mais bien en l'acceptant totalement. Là est l'Ascension, là est le Feu Céleste et ce qu'il vient réaliser, avec votre accord. Et cela est Joie. Par contre, la résistance à votre propre Nature, la négation de l'Amour, au travers le maintien d'un pouvoir, vous renvoie à la peur. L'Autonomie, la Liberté, c'est l'Amour, ce n'est pas les circonstances de vie agréables ou désagréables. Ce n'est pas avoir la certitude de prévoir ce qui va se passer demain, d'avoir à manger, d'avoir un toit, parce que tout cela ne dure pas.

Plus que jamais, les circonstances inhabituelles de cette Terre vont vous conduire à le vivre. Tant que vous voulez prévoir, la peur est présente. Tant que vous voulez anticiper, la peur est présente. L'Amour est Don et Abandon. Vous ne pouvez vivre l'Amour tant qu'il existe autre chose que l'Amour. Mais l'Amour vous permet de vivre tout. C'est cela l'Appel de la Lumière, l'Appel de MARIE, l'Appel du Manteau Bleu de la Grâce et l'Onde de Vie, qui vous a conduit, peut-être, pour certains, à vivre des états d'extase indicibles. C'est le seul choix qui est, je vous le rappelle, un positionnement. Tout le reste n'est qu'accessoire et futile, même si cet accessoire et ce futile doit aussi se mener à son terme. Mais c'est à vous de définir la priorité et ce qui est important et essentiel pour vous. Le Feu Céleste, lorsqu'il apparaitra dans vos Cieux, il sera beaucoup trop tard pour se poser ce genre de question, ce genre d'interrogation. C'est maintenant que cela doit se réaliser parce que, comme vous le savez, en tant qu'Ancreurs et Semeurs de Lumière ou alors en tant que Libérateurs, par l'Onde de Vie que vous vivez, tout cela se déroule, maintenant, en vous. La peur est résistance, elle est illusion, parce qu'elle s'inscrit au sein même de l'éphémère, de ce corps et de cette vie. L'Amour est la Vraie Vie, au-delà de cette vie. L'Amour n'est pas une suite logique d'incarnations, elle est ce que vous Êtes quand vous êtes Libres. L'Amour est la Liberté. Alors à vous de dire : Êtes-vous Libre ? Êtes-vous Autonome ? Aimez vous ? Tant que vous ne voyez pas, en chaque autre (que cela soit votre enfant ou le pire des assassins), la même chose, il n'y a pas Amour, il y a séparation et il y a peur. C'est un défi parce que, bien sûr, pour beaucoup de Frères et Sœurs incarnés, d'avoir vécu certaines expériences a pu conduire à un enfermement spirituel, comme si vous vouliez cacher votre Lumière à l'intérieur de vous.

Aujourd'hui, il est temps d'ouvrir tout ça, il est temps de ne plus s'approprier, il est temps de tout donner. Quand le Feu Céleste sera là, vous ne pourrez plus réaliser cela, il sera trop tard, même si vous êtes tous Libérés. Je vous ai parlé, voilà quelque temps, de l'âme, de l'attraction de l'âme vers la matière ou vers l'Esprit. Je vous ai parlé de Shantinilaya. Je vous ai parlé de mon cheminement qui n'est pas un cheminement. Rappelez-vous qu'il n'y a pas de chemin pour l'Amour, il n'y a pas de distance, c'est à vous de savoir si vous voulez être en coïncidence, en adéquation avec ce que vous Êtes, dans l'Éternité et ne plus être ce que vous croyez être dans l'éphémère. Alors, que cela soit certains Anciens ou celui qui intervient plus récemment, que cela soit d'autres Étoiles, nous vous avons tous apporté, chacun d'entre nous, selon notre vécu, des approches peut-être différentes, mais qui aboutissent toujours au même point, c'est-à-dire à l'Amour.

Vous avez eu, comme cela a été dit, l'ensemble des éléments, à vivre, à Vibrer ou peut-être à comprendre, mais il vous faut aller, aujourd'hui, au-delà de tout cela, au-delà de la compréhension, au-delà de l'expérience. Il faut vous installer dans ce que vous Êtes. Alors bien sûr, pour beaucoup cela peut représenter comme une espèce de deuil. La Résurrection, je vous le rappelle, passe par la Crucifixion, la perte et l'Abandon de toutes les illusions, de toutes les souffrances, de toutes les peurs, les histoires. L'Amour est Libre, il ne peut être enchaîné à quoi que ce soit ou à qui que ce soit. Et, pour cela, il faut Aimer l'ensemble, ne pas faire de différence ou mettre de distance entre votre propre enfant et le pire des assassins. Ce n'est pas une conception, ni une façon de voir, parce que l'Amour est le même, réellement. Seule la morale, la peur, votre histoire personnelle, peut vous conduire à croire l'inverse ou à expérimenter l'inverse. Alors, comme le CHRIST l'avait dit : « Aimez-vous les Uns les Autres, comme il vous a Aimé », c'est-à-dire dans la Liberté, dans l'Autonomie, dans le Respect, au-delà de toute notion sociale, morale ou religieuse. Il faut vous libérer de tous les poids et de tous les carcans, non pas en abandonnant mais en Transcendant. Et pour cela, il faut être pleinement dans l'instant présent. Il ne faut dépendre d'aucune circonstance, d'aucun lien, d'aucune condition et cela va être rendu de plus en plus facile, dès l'instant où vous l'acceptez. Ainsi est le présent de l'Amour, parce que le Feu Céleste, comme le disait l'Archange MIKAËL Est Amour et rien d'autre. Seul le regard éphémère peut y voir, justement, la destruction de l'éphémère. Mais selon là où vous êtes placés, selon votre regard, selon (comme dirait BIDI) votre point de vue, le même évènement ne sera pas vécu de la même façon, même si la conclusion en est la même. Être Transparent, c'est Être Amour, c'est ne plus rien vouloir d'autre que d'être cela, même si tout le reste peut se mener à son terme. Ce n'est pas le même point de vue, encore une fois. Rappelez-vous que, dans ces temps qui viennent, quoique vos yeux vous donnent à voir, même de plus terrible, quoique votre mental vous donne à penser, même de plus terrible, tout cela ne sont que des illusions. Mais si vous restez dans l'illusion, bien sûr vous en souffrirez et la peur sera là. Mais si votre regard est autre, si vous devenez Transparent, alors vous en vivrez la Paix et l'Amour.

Voilà ce que j'avais à vous donner en tant que Étoile AL. Je laisserai la place, pour votre Alignement, à l'Archange MIKAËL qui sera de retour avec vous en accompagnement. N'oubliez pas que l'Amour est Liberté, non pas de la liberté que vous envisagez par rapport à des obligations, mais cette Liberté que confère la Paix Suprême. Permettez-moi de Communier à vos côtés. Cela sera ma façon de manifester l'Amour et la Grâce, en vous. Vivons cela, si vous le voulez bien.

... Partage du Don de la grâce ...

Je vous Aime. À bientôt

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page