Autres Dimensions

Sois qui tu es

CHRIST

6 juillet 2007 (1/2)

pdf

Poser l'instant hors du temps, pour en toucher l'immensité. Arrêter la marche pour trouver l'essence du pas. Voici la clef qui permet de trouver l'unité : dans votre état duel que de beauté visible, de par l'extériorisation hors de vous-même. Celle-ci ne pourrait se voir si elle était l'essence. L'expérience de la vie incarnée est un moyen sublime de démultiplier l'unité mais l'unité, de proche en proche des descentes en vibrations incarnantes, en vient à perdre la nature essentielle de l'unité.

Ainsi vient le moment où sonne l'heure du retour à la maison. Ainsi va la roue des incarnations : expériences, flux et reflux des émotions, passions, désirs. Rien de critiquable ou louable, simple jeu de vie, jeu d'amour. Mais, à jouer, vous en oubliez le but qui est expérience et devenez alors des pions. Pour ceux qui veulent se jouer des autres la démultiplication des unités conduit aussi à la division et à la soustraction. Mais viens toujours un moment où la partie se finit pour ceux qui décident de dévoiler et se dévoiler pour retrouver leur essence, retourner à leur source, se désengager du Je pour rentrer dans l' Un.

Mes chers compagnons d'unité, je suis la lumière du monde, comme vous l'êtes vous aussi. Vous arrivez à un carrefour de vos jeux et de vos expériences. Je vous demande de choisir votre réalité, vos conditions. Tout est prêt pour revenir au centre ou pour s'éloigner encore plus de votre essentialité. Il vous appartient de poser le sablier du temps quelques instants afin de regarder : qui êtes-vous ? Que voulez vous ? Que veut votre cœur ? Il est grand temps de faire et poser vos choix.

Vous êtes, mes chers frères en unité, entièrement libres. Absolument rien ne vous jugera, absolument rien ne vous condamnera, seuls certains petits chefs de « je » vous l'ont fait croire. Dieu est amour, vous êtes amour, de toute éternité. Le Karma est une loi, j'ai remplacé cette loi d'action/réaction par la loi de grâce.

Mon sacrifice est la royauté de vos vies. Accepterez-vous le présent de mon don ? Si oui, soyez bienvenus, soyez bénis. Si vous refusez, soyez bénis tout autant. Votre flamme de vie ne peut être détruite, seulement elle peut en donner l'illusion dans le jeu des autres. Rien de ce qui a été créé ou de ce qui se créée ne peut se perdre, tout se transforme, tout évolue de vie en vie, de vibrance en vibrance. Un soleil qui meurt à une manifestation se déplace en une autre manifestation invisible à la première. Ainsi vont vos vies, vos souffles, vos espoirs.

Seule demeure immuable la source d'où vous venez, la source où vous retournez. Votre incarnation est une excarnation de la Source. Celle-ci demeure pourtant dans l'espérance de votre éternel souffle et de votre retour, elle puise dans sa pulsation et sa radiance le souvenir de vous, l'espérance de vous.

Chères âmes aimées, vous êtes le sel du monde, vous êtes le sourire de Dieu, vous êtes des pèlerins de l'éternité. En tant qu'unités indissociables de l'unité, vous ne pouvez vous battre, vous ne pouvez vous confronter ou vous affronter. Comment l'unique pourrait affronter l'unique ? Je vous pose la question. Faire le jeu de l'opposition, de la contradiction est un songe du mental, un songe du rêve de la division.

Vous êtes précieux, en vous coule la semence de Dieu, l'âme du monde et des créations.

Je vous aime et je vous bénis.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page