Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > MA ANANDA MOYI

MA ANANDA MOYI

18 mai 2008

pdf

Je suis Ma. Bienvenue à vous enfants de la Lumière. Je vous apporte ma paix et je viens échanger avec vous au sujet de la chose la plus primordiale qui est votre Essence. Enfant de la Lumière et enfants de la Loi de Un, il vous appartient, lors de vos pérégrinations en ce monde si particulier, de faire tout ce qui est en votre pouvoir afin de trouver votre Source, votre Essence, de communier et de communiquer avec votre Essence qui est Lumière et qui est Esprit, reflet de la Divinité Car, soyez-en sûrs, quels que soient les voiles de l'ignorance qui vous recouvrent encore, quels que soient les voiles des apparences de votre incarnation, vous êtes tous enfants de la Lumière et enfants de Un et parcelles d'éternité. Soit, les jeux de l'incarnation, les jeux de vos personnalités successives ont assombri, recouvert et alourdi cette composante essentielle qui, pourtant, vous maintient en vie. Vous pérégrinez d'âme en âme, de corps en corps, mais votre esprit, lui, demeure, de toute éternité, la promesse de votre retour à la Divinité. Certains êtres incarnés, et certaines manifestations des grands avatars cosmiques, vous guident sur ce chemin non pas à travers des mots mais à travers ma présence. Alors, je vous bénis de ma présence qui vous permettra, je l'espère, de vous rapprocher un peu plus de votre éternité en vous retirant certains voiles de votre ignorance et certains voiles qui empêchent

Comme vous le savez, cher enfants, votre planète traverse une grande transformation. Il ne faut surtout pas vous attacher à la tristesse apparente de certains de ces évènements car la tristesse n'est que la manifestation de votre incarnation mais n'est absolument pas la réalité de ce qui se passe pour les âmes concernées. Certes, votre compassion doit exister, doit se manifester comme une aide, mais cette aide doit être dépourvue d'émotions qui vous concernent et ne concernent absolument pas ces âmes en transformation, ces âmes en transit qui ont la chance (je répète, oui, la chance) d'accéder plus vite que vous à un nouvel état d'être beaucoup plus pur, beaucoup plus lumineux, sans ombres, sans tâches, revêtues de leur gloire éternelle enfin retrouvée. Paix à vous, pèlerins de l'éternité car, en ces jours joyeux, la Terre vous propose de retrouver une dimension si proche de la dimension de l'Ange. Une dimension où l'Ombre, où la maladie, où ce qui a fait vos jeux de l'incarnation depuis fort longtemps, n'existe plus. Une octave supérieure se dessine quant à votre accès à votre Source. D'êtres lumineux en profondeur vous allez être et devenir êtres de Lumière à l'extérieur. Ceci est un grand bouleversement et certaines attaches inhérentes à vos incarnations peuvent, dans certains cas, vous empêcher de bénéficier totalement de la Lumière que vous êtes. Ces attachements ont pour nom peurs : peur de perdre, peur de mourir, peur de ceci, peur de cela, qui ne sont que des reflets de votre manque de lucidité, de foi, de confiance, de lâcher prise, surtout. Car il convient de lâcher totalement les choses qui vous sont les plus chères. Elles vous sont les plus chères car elles vous ont coûté. Elles vous sont les plus chères car elles vous ont compromis, quelque part, dans votre Divinité. Elles sont les moyens de rassurer votre être en incarnation mais elles ne sont point le moyen d'accéder à votre Divinité.

Comprenez bien cela, chers enfants. L'amour se passe de possession, l'amour est liberté, l'amour est don de soi total. Il ne peut y avoir éclosion de l'amour que vous êtes tant qu'il y a la moindre once de propriété ou d'appropriation. Cela ne veut pas dire, par là, qu'il vous faut renoncer à vos possessions matérielles bien logiques qui vous permettent de subsister et d'exister mais non pas de vous réaliser. Ainsi, l'être humain est fait, à travers ses structures d'incarnation, pour rechercher la sécurité. Mais aujourd'hui la sécurité est illusoire. Vous le voyez bien dans l'évolution de votre monde dans cette fin de Kaliyuga, d'âge sombre, où plus rien n'est sûr. La seule sûreté que vous ayiez se trouve en vos intérieurs et en votre étoile intérieure. Il vous convient de faire ce travail de retournement, de conscientisation de votre Essence. Faites naître, faites éclore, faites grandir la fleur intérieure que vous êtes, cette fleur splendide qui, quand elle est éclose, vous montre la réalité de votre être, en toute humilité, l'état que j'ai vécu de mon vivant qui permet de nourrir à la Source vous-même mais aussi ceux qui vous approchent. Certes, les enseignements, les connaissances, l'érudition, peuvent être à un moment donné des aides qui vous aident à monter plus haut. Mais, à un moment donné, ces connaissances doivent s'évanouir pour vous laisser dans la pureté, la nudité de votre Essence, dépouillé de toute connaissance, dépouillé de tout savoir, dépouillé de tout bien, dépouillé de toute possession, afin d'œuvrer dans la Lumière. Il n'y a pas d'autre alternative. Je sais que nombre d'autres êtres humains vous ont parlé de la voie du cœur mais aussi de la voie sèche, de la voie qui ne passe pas par le cœur. Cela est faux, chers enfants. Il n'y a qu'une voie qui conduit à votre Essence et c'est la voie du cœur. Et pour que cette voie du cœur ne soit pas entravée par votre mental, par vos émotions, il convient de vous concentrer sur ce cœur.

Il n'y a pas de salut hors du cœur. Il y a, certes, aujourd'hui, un salut hors du corps, par la mort. Mais nous aimerions tant que tant de Lumières humaines vivent cette transformation et cette éclosion à l'intérieur de leur corps afin de sublimer ce corps, afin de le transformer réellement, concrètement, en corps ascensionné, comme vous dites, en corps de Lumière, en corps imputrescible, en corps sans couture, en corps immortel, vibrant et rayonnant de la Divinité que vous êtes. Car votre mission est là. Elle n'est pas à travers la pratique de tel art ou de telle fonction qui ne sont encore que des apparences, qui ne sont encore que des peurs manifestées. Il vous appartient de vous mettre à nu et de vous élever dans cette conscience ultime. Les portes de la réalisation sont à ce prix. Vous ne pouvez trouver cette dimension ultime qu'en renonçant totalement à tout ce qui fait les jeux de l'incarnation, à tout ce qui fait ce que vous aimez et ce que vous détestez depuis tant et tant de temps. Le cœur, l'Essence, l'Unité n'a que faire de vos jeux qui sont, certes, des moyens d'arriver à une maturation mais vous êtes aujourd'hui au moment où la graine doit décider si elle doit mourir ou éclore. Acceptez-vous de vous remettre à la Lumière, acceptez-vous de vous remettre à votre Unité réelle ou voulez-vous poursuivre encore les jeux de l'incarnation ? Cela vous appartient. Il n'y a pas de jugements, il n'y a pas de sélection. Il y a simplement des choix assumés librement.

Effusion d'énergie...


Bien aimés enfants de la Lumière, que l'amour du Père, l'amour de la Lumière vous inonde et vous accompagne en cette journée et en les jours suivants. Puissiez vous cultiver cette lumière à l'intérieur de vous afin d'épouser la Lumière du Père et de révéler votre propre Lumière. Afin de passer de l'état d'enfant de la Lumière à la Lumière elle-même.Paix à vous, soyez bénis. Je vous demande, maintenant que je vais vous laisser, de rester en cet état et de cultiver cet état, je dirais, en l'espace de quelques minutes de votre temps. Consacrez dix minutes de votre temps à cultiver cette Lumière. Elle seule vous conduira à la sécurité. Elle seule vous conduira à l'éternité, à votre Divinité. Acceptez de révéler ce que vous êtes. Il n'y a pas de plus beau cadeau que la Lumière puisse vous faire.Soyez bénis au nom de la Lumière, au nom de l'Amour. Je vous aime.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page