Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > MELCHIZEDECH de la TERRE

MELCHIZEDECH de la TERRE

6 novembre 2009

pdf

Chères Consciences au sein de cette densité, permettez-moi, tout d'abord, de vous remercier de m'accueillir au sein de votre densité. Permettez-moi aussi, si vous le voulez bien, de ne pas vous donner le nom que j'avais lors de ma dernière venue au sein de cette Terre. Sachez simplement, ainsi que vous l'a dit de manière humoristique Maître Aïvanhov, que je fais partie de la noble Assemblée, appelée en ces mots, les 24 Croûtons. Je dirige, quant à moi, la Porte de la Terre. Je viens parmi vous afin de vous parler en mots, en Vibrations, d'un concept qui, pour certains d'entre vous, est fort nouveau, et que nous continuerons à appeler, si vous le voulez bien, Présence de l'Êtreté, et vous donner un certain nombre d'éléments au-delà de ce qui vous a été communiqué, pour établir cette Conscience au sein de votre Vie, bien plus le descriptif précis de ce que cela peut apporter au sein de votre densité, et surtout dans cette période riche et exceptionnelle de votre passage à votre Vérité. Nous échangerons aussi, à la suite des mots que j'aurai prononcés. De mon vivant, au sein de cette densité, j'ai eu beaucoup de mal à m'insérer au sein de votre monde, qui était aussi le mien. Très jeune, j'ai recherché la solitude, l'étape intérieure, et j'ai réalisé, très jeune, ce que vous êtes appelés aujourd'hui à réaliser en masse. Les mots en sont multiples, ils se rapportent tous, néanmoins, à une qualité Vibratoire et à un état d'être qui transcende les limitations habituelles et ordinaires de l'incarnation. Comme vous le savez, la clé de cet état ne se trouve pas à l'extérieur, et tant que vous parcourerez le monde et l'extérieur, vous ne pourrez vivre cet état. Il demande, en vous, une aspiration à la Lumière intérieure, une aspiration à la Vérité, une aspiration à la Joie sans fin.

La caractéristique de votre étape, et vous le savez déjà depuis de nombreuses années, est d'arriver à un stade où un nombre suffisamment important d'êtres humains, au sein de cette densité, arrive à manifester et à vivre cette Conscience nouvelle, une Conscience éveillée à elle-même, une Conscience qui se situe au-delà des rôles que vous jouez habituellement au sein de vos vies, et qui, pour la plupart d'entre vous, vous satisfait d'une manière ou d'une autre, et pourtant, la soif de cette Vérité est inscrite, de toute éternité, au sein du Cœur de l'homme. En cette Conscience réside le vrai pouvoir. En cette Conscience réside la Joie éternelle. En cette Conscience existe un espace de résolution et un espace de compréhension absolue du tout et de toute Vie. Au sein de cet espace, se manifestent la quiétude et la satisfaction. Cet état s'auto-engendre quand vous l'avez trouvé. Il est un Feu qui consume sans brûler. Il est la Source même de votre Joie, de cette félicité, que rien ne peut étreindre, même pas le passage par la mort. Les enseignements orientaux vous ont tous dit que vous êtes là pour révéler le Soi. D'autres enseignements vous ont promis la réalisation de ceci en un au-delà. D'autres enseignements vous ont, encore, dit que ceci ne pouvait s'atteindre et se rejoindre qu'à partir du moment où vous faisiez le sacrifice d'un certain nombre de choses. Chaque être ayant vécu, au sein de cette densité, ce processus, a tenté, d'une manière ou d'une autre, d'y mettre des mots, des concepts ou des techniques. Cet état ne peut être généré par la Conscience ordinaire. La Conscience ordinaire ne représente qu'une aspiration à, mais elle n'est pas cela. Tous les mots qui en sont dits, ou qui pourraient en être dits, ne font qu'éloigner cet état. Aujourd'hui, votre étape de Vie est exceptionnelle à plus d'un titre. Parce qu'aujourd'hui, cette Grâce est là, elle vient vers vous, elle a préparé sa venue depuis un quart de siècle. Aujourd'hui, il est plus facile qu'auparavant de toucher cette Grâce et de la réaliser en soi. De mon temps, et auparavant, il était nécessaire de vivre une forme d'ascèse des sens ou d'autres ascèses encore. Aujourd'hui, cela vous est ouvert. Certaines conditions, bien sûr, doivent être réunies pour accéder à cette Conscience que vous êtes, même si vous l'avez oubliée, même si celle-ci n'est pas encore éveillée. La réalisation et le réveil de cet état a été grandement facilité par la conjonction d'un certain nombre de facteurs depuis le début de cette année, par un ensemble de Lumières et de Vibrations arrivant jusqu'à vous.

Ainsi que je le disais, votre Conscience ordinaire déclenche, non pas cet éveil, mais le phénomène d'attraction et d'aspiration vers cet éveil. Votre Conscience ordinaire doit se dépouiller du superflu et de ce qui pourrait être une résistance à la réalisation du Soi. Bien évidemment, il existe un minimum de retournements vers soi. Bien évidemment, il existe une condition préalable de limitation d'actions au sein de l'extérieur. Néanmoins, il ne vous est pas demandé, comme cela a été vécu par certains Saints ou certains Mystiques, de retrait ou d'état contemplatif total. La deuxième chose à comprendre, pour vivre l'éveil, est de faire cesser, en vous et autour de vous, tous les jeux de pouvoir, et donc, de manipulation. La Conscience et l'état de l'éveil ne peut s'accommoder d'une quelconque manipulation, d'un quelconque pouvoir exercé à l'extérieur. Mais, aujourd'hui, ce que vous avez à vivre n'est pas que l'éveil. Ce que vous avez à vivre, si vous réunissez les conditions propices, est l'embrasement total au sein du Feu, l'embrasement total de la Conscience ordinaire au sein de cette Conscience supra-Conscience-Lumineuse et supramentale. L'obstacle majeur en est, vous l'avez compris, le pouvoir extérieur. Tout pouvoir qui n'est pas tourné vers Soi vous éloigne de ce pouvoir vers Soi. Le but de votre aspiration ne doit pas être de récolter un quelconque pouvoir ou un quelconque sensationnalisme ou une quelconque manifestation pour attirer le regard. L'aspiration est, en quelque sorte, un sens du Service important tourné vers la Lumière et vers l'ensemble de l'Humanité qui cherche cette Lumière, même ceux qui aujourd'hui ne veulent pas en entendre parler. Aujourd'hui s'ajoute un élément nouveau. L'Humanité prend Conscience, d'une manière ou d'une autre, des forces et des pouvoirs extérieurs à cette Conscience qui visent à brimer et à limiter cette capacité, cette possibilité d'éveil de la Conscience. Ce réveil de la Conscience ordinaire aux forces en Présence peut devenir un élément moteur quand il n'y a plus de satisfaction possible de l'ego à l'extérieur, que cela soit à travers l'exercice d'une activité qui, pourtant, vous tient à cœur. Alors, l'âme humaine, la Conscience incarnée, se tourne vers cette Dimension.

Au sein de la Conscience du Feu, se trouve la paix. Au sein de ce Feu se trouve le Tout. Au sein de ce Feu se trouve la Source des Sources et votre Source. En trouvant cette Conscience et en vous y installant, plus rien ne pourra vous sembler un manque au sein de ce que vous êtes. Vous deviendrez plein et entier, chose qui est impossible à l'extérieur. La Vie extérieure comprend en elle le sentiment d'incomplétude qui ne sera jamais, de manière définitive et par expérience, complet. Vivre cette Conscience est vraiment un cycle, ainsi que cela a été dit, la fin de l'Illusion, la fin de la poursuite des chimères, la fin de la poursuite extérieure, sans pour autant être une cessation d'actions à l'extérieur. Au sein de cette Conscience, la Vibration qui s'installe en vous transmute et transforme, en totalité, les zones d'Ombre qui se manifestaient au sein de votre Vie extérieure, soit-elle la plus belle, et de votre point de vue, la plus aboutie. Au sein de cette Conscience, il n'y a plus de croyances, il y a l'Être, et l'Être ne croit pas. L'Être n'expérimente pas. L'Être est. Au sein de cette Conscience, la Lumière est totale. Vous l'apercevez et la ressentez dans chacune de vos cellules. Cette ultra-Conscience ou supra-Conscience, englobe à elle seule l'ensemble des univers et l'ensemble des autres Consciences, même séparées, présentes à la surface de la Terre. Cette Conscience est illimitée dans le temps, dans l'espace et dans les dimensions. Elle a accès à absolument tout. Ce à quoi elle pense, est connu. Ce à quoi elle pense, se réalise. Parce que la pensée, dans ce cas-là, n'est plus soumise à l'influence du mental. Elle est dégagée des émotions et respire à la Source même. Cette Conscience est, avant tout, et vous l'avez compris, Vibration, Vibration de la Lumière au sein de votre enveloppe corporelle et de l'ensemble de vos structures. Au sein de cette Conscience, le sens et la notion de quête est terminé. Il n'y a plus qu'à laisser s'effuser, s'infuser et s'irradier, l'état d'Être. Cette Conscience se suffit à elle-même. Elle est reliée à l'univers. Elle est reliée à la totalité et à l'infinité. En votre monde, à cette époque, l'irruption de cette Conscience au sein de votre Conscience ordinaire peut effectivement amener et apporter son lot de changements inéluctables, en particulier au sein des zones d'Ombre qui pouvaient faire, jusqu'à présent, le sens même de votre Vie. Il n'y a pas, là, à juger ni à condamner (ni vous-même, ni l'extérieur) mais simplement à acquiescer, à Être et à laisser la transformation s'opérer au sein de la supra-Conscience. Au sein de cette supra-Conscience, il n'y a pas de place pour la moindre peur. La Joie devient permanente. Elle n'est pas tributaire d'une quelconque satisfaction extérieure puisque la supra-Conscience elle-même est Joie et Lumière. La Lumière du jour, la Lumière du Soleil, ne sont rien, comparées, si tant est que la comparaison fut possible, avec la Lumière de la Vibration. Vivre la supra-Conscience est découvrir l'illimité, l'infini. Trouver cette supra-Conscience, au-delà de l'abandon du pouvoir, au-delà de l'aspiration même à la vivre, doit vous amener à développer, en vous et de manière consciente et ordinaire, la bienveillance envers autrui et aussi envers vous-même. La culture de la Joie, même ordinaire, est indispensable. La culture du sens du Service, à vous-même et à l'Humanité, est indispensable. L'attrait de la Vérité doit s'exprimer en chaque acte de votre Vie. Vous ne pouvez jouer à tromper ou à vous illusionner vous-même. Vous devez marcher dans les pas de l'humilité, de la simplicité. Ne plus vouloir paraître, ne plus vouloir montrer, mais simplement Être. Il faut que votre tension extrême vers la Lumière devienne un abandon, comme un cri d'espoir auquel se mêle un cri de désespoir. Cette tension et cet abandon vers votre but, vers cette supra-Conscience, doit guider chaque souffle de votre Vie. Aujourd'hui, vous y êtes aidés car la Grâce descend vers vous. Elle ouvre en vous la Lumière et la réception de cette supra-Conscience au sein de votre organisme, au sein de vos structures. Il vous reste à l'accueillir dans le Cœur. Cela nécessite une confiance sans faille. Cette confiance ne peut pas être un commerce. Cette confiance est un acte de foi total. Cette confiance doit guider chacun de vos regards, chacun de vos mots, chacune de vos attentions. Vous devez être à la fois vigilants et abandonnés. Vigilants à la conduite de votre Conscience ordinaire et abandonnés à la supra-Conscience. Vous y êtes aidés, grandement, par la Grâce qui vous est faite.

Bien aimées Consciences, au sein de cette Humanité et de cette densité, l'heure est venue de votre réveil absolu et de votre souveraineté absolue. Vous devez choisir, choisir et avancer là où vous voulez aller, là où vous voulez vibrer, et là où vous voulez vivre et vibrer. Aucune règle sociale, aucune règle morale, aucune règle humaine, aucun lien, ne doit être supérieur ou privilégié par rapport à ce que votre Conscience doit vivre pour accéder et vibrer sur la supra-Conscience. À vous de faire les choix. La supra-Conscience ne peut le faire pour vous. À vous de décider et à vous d'avancer. Bien évidemment, la Lumière et nous-mêmes, respectons et respecterons toujours vos choix, fussent-ils de perpétuer l'Illusion, fussent-il de perpétuer l'Ombre, en définitif, cela fera toujours partie de vos choix et de vos décisions et de votre expérience. De notre point de vue et de notre supra-Conscience, au sein de notre dimension, nous ne pouvons obliger quiconque à suivre la voie de la supra-Conscience. Et si vous décidez de suivre la voie de la supra-Conscience, votre Vie doit se centrer dans l'instant. Être dépouillés de tous les jeux de pouvoir, être dépouillés de tous vos acquis et de toutes vos projections, quelles qu'elles soient, ou de quelque définition de rôle, fonction, de convention sociale ou affective. Vous avez à mener cela au sein même de votre Vie ordinaire. Vous devez en passer par cette révolution de la Conscience ordinaire, afin d'établir en vous la supra-Conscience. En est-on bien conscient et bien lucide, sur le fait que vous ne pourrez jamais tromper la supra-Conscience ? Il n'est pas non plus question de vous culpabiliser, si cette supra-Conscience ne se manifeste pas dans l'heure, dans la semaine ou dans l'année. Ceci est juste une indication à persévérer, dans l'inspiration de la Conscience ordinaire et des règles nouvelles, à les respecter, pour permettre l'établissement de cette supra-Conscience. Vous devez aussi devenir lucides sur le fait que toutes les recherches extérieures, soient-elles spirituelles, n'ont aucun sens pour la supra-Conscience. Cette supra-Conscience doit devenir le but ultime et fondamental de votre Vie. Il n'y a pas de place, au sein de cette quête, pour autre chose. Vous devez, bien évidemment, abandonner toute forme de croyance ou toute forme de connaissance. Vous devez redevenir simple et humble. Simple, ne voulant pas dire simplet, ni sans tête mais bien de vous affranchir de la dictature de vos émotions, la dictature de vos comportements, de vos conditionnements. Vous devez devenir, ainsi que je l'aimais à le dire de mon vivant, des Guerriers Pacifiques, vous tendre et vous détendre à la fois. Chaque souffle, chaque minute de votre Vie doit être remplie de cette aspiration au supramental, quoique vous fassiez de votre Vie extérieure. Les techniques vibratoires de la Lumière vous ont été données. Elles sont d'une grande aide mais, néanmoins, cela ne vous prive pas de l'obligation de Vérité de votre Conscience ordinaire, de l'obligation d'humilité, de simplicité et de rectitude. Ne pas vous mentir, ne pas vous illusionner, ne pas croire. Simplement : Être. Ce que je viens de vous dire est totalement indépendant de votre âge, de vos religions, de vos fonctions. Toute Conscience ordinaire peut réaliser cela. Toute Conscience ordinaire peut se lancer dans cela. Voilà quelques mots que je voulais vous donner, en espérant que vous en captiez, au-delà des mots, l'Essence, que vous en captiez la signification profonde. Si vous avez besoin d'avancer encore avec moi, si je peux vous aider à avancer vers cette supra-Conscience, je veux bien échanger avec vous.

Question : comment peuvent s'articuler Service et dualité que nous vivons encore ?
Servir, c'est donner, se donner et s'oublier. Dans l'acte de Servir, si votre Conscience ordinaire est présente, vous n'êtes plus dans le Service. Le Service est un acte spontané qui prend naissance comme la respiration, sans intention. Tant qu'il y a intention, il y a dualité. Le Service, c'est sourire à un enfant ou tendre la main à une personne qui tombe, sans y penser, sans volonté. Le Service ne doit pas être entrepris dans le sens d'en recueillir une récompense, ne doit pas être conçu, non plus, comme une bonne action, ce qui vous ramène inexorablement à la dualité de la bonne action et de la mauvaise action. Servir, c'est faire sans y penser, pour l'autre comme pour soi. Servir est aller dans le sens de la spontanéité, sans réflexion et sans émotion. Servir c'est agir sans y penser, sans rien attendre en retour. Servir, c'est accepter les circonstances de la Vie qui se manifestent à vous sur votre route, sans les juger, en les acceptant. Il n'y a pas de fatalisme, ni de fatalité dans ces mots. Si vous êtes au sein même de votre Conscience ordinaire, dans ce sens-là, se manifestera à vous, de manière de plus en plus simple, ce qui va dans le sens de votre simplicité et dans le sens du Service. Tout Service qui ne porte pas ses fruits n'est pas du Service. Tout Service qui déclenche une réaction opposée n'est pas du Service. Le Service est l'action dénuée même de sens. Elle est action spontanée. Servir est aimer sans condition, sans jugement, sans rien attendre en retour. Le Service ne peut s'imposer ni de l'Intérieur, ni de l'extérieur. Il est action spontanée. C'est une vigilance de chaque instant, être conscient de ce qui se présente à vous, en chaque souffle, afin d'y apporter la meilleure réponse, non pas conditionnée par une réaction, par un intérêt ou un désintérêt quelconque mais bien engager une action spontanée, c'est exactement cela. Cette action n'est pas, non plus, réfléchie, elle n'est pas projetée. Elle se vit dans l'instant présent et dans l'instantanéité, quelle qu'elle soit.

Question : qu'est vraiment un Guerrier Pacifique, puisque le mot guerrier fait référence au combat, à l'action / réaction, ce qui nous paraît paradoxal ?
Non. Un Guerrier n'est pas dans l'action / réaction. Un vrai Guerrier est un observateur. Un vrai Guerrier ne dépend pas des circonstances extérieures. Un vrai Guerrier est un être vigilant et éveillé. Un Guerrier ne combat pas. Un Guerrier est prêt à combattre mais ne combat jamais. Le Guerrier est celui qui est affermi, stable, fort, sans force. Un Guerrier est un roc et une plume à la fois. Il s'adapte mais ne réagit pas. Sa Présence est action. Vous pouvez retrouver cela dans les enseignements des sports dits de combat, des arts martiaux. Vous pouvez retrouver l'Esprit de cela dans le judo. Être un Guerrier nécessite un respect, nécessite l'amitié, nécessite la probité, des vertus essentielles. Un Guerrier est toujours debout. Un Guerrier est un sage puisqu'il ne se sert jamais de ses armes. Le Guerrier est pacifique et est un pacificateur, de par ce qu'il est. Il est respecté parce qu'il respecte.

Question : êtes-vous l'inspirateur du livre qui s'intitule « Les Guerriers Pacifiques » ?
Cela peut l'être, il y a une résonance avec ce que je dis. N'oubliez pas que ceci n'est pas l'éveil mais vous met sur la voie de l'éveil. Le Guerrier qui vit l'éveil n'est plus un Guerrier mais il a été un Guerrier.

Question : en quoi les Quatre éléments participent au retour vers l'Unité ?
L'Unité est l'équilibre entre l'Eau, le Feu, la Terre et l'Air. Cet équilibre est un équilibre dynamique et non pas statique. La maîtrise des Quatre éléments est l'ultime étape permettant à la supra-Conscience de s'installer. Je dirais que les Quatre piliers de la supra-Conscience sont les Quatre éléments

Question : au niveau de la supra-Conscience à quoi correspond chacun de ces éléments ?
Tout d'abord à la Révélation de vos filiations. Ensuite, à l'unification des Quatre éléments au sein de ce que vous appelez l'éther et donc de la 5ème dimension. Réunification des Quatre éléments qui, au sein de votre monde, peuvent se conjuguer mais sont séparés. Unifier en vous le Feu, l'Air, l'Eau et la Terre, est une alchimie qui révèle la supra-Conscience. Il vous faut en maîtriser les colorations émotionnelles et mentales correspondant à elle. Au sein de la supra-Conscience, quand vous y êtes établis, vous avez réellement et concrètement tout pouvoir sur les éléments, au sein de cette Dimension alors que dans la Conscience ordinaire vous y êtes soumis et vous en êtes tributaires.

Question : la définition du guerrier correspond-elle à ce qu'on appelle le samouraï ?
Cela pourrait l'être. Un samouraï cherchant la victoire sur la mortalité pour atterrir à l'immortalité.

Question : la meilleure façon de servir n'est-elle pas d'être à l'écoute de la Présence ?
Être à l'écoute de la Présence signifie que la Présence est déjà en Révélation. Je parlais, quant à moi, des conditions préalables.

Question : comment s'articule la transcendance de la personnalité avec le moi inférieur, ordinaire ?
La transcendance de la personnalité, l'accès à l'ultra-Conscience, est la mort du moi inférieur, de ses désirs, de ses pulsions, de ses attractions. Le moi inférieur est toujours calculant, raisonnant. L'ultra-Conscience est spontanéité, non calculée, et évidence, strictement à l'opposé du moi inférieur, celui qui désire tout ramener à lui, tout confronter à lui, sur un plan ou sur un autre. Le moi inférieur est l'Ombre. Le moi inférieur est le monde des passions, le monde du mental. Le monde de ce qui ment et de ce qui vous éloigne de la Lumière. Il n'est pas pour autant à brimer, tant que vous y êtes, car il est votre serviteur, de même que vous le servez. Être dans le Service, servir la Lumière, servir l'autre, est s'éloigner du moi inférieur avec ses pulsions, ses passions. Le moi supérieur agit dans le sens de l'équité, de la Lumière. Le moi inférieur, quoiqu'il dise, agit toujours pour lui. Même s'il se cache derrière certaines qualités, elles ne sont qu'apparentes et renvoient en définitive, toujours, à la peur et à la souffrance.

Question : pourquoi tant de discrétion sur votre nom et vos incarnations ?
De la même façon que certains, pour reprendre l'appellation de Maître Aïvanhov, vous ont donné des noms amputés, je ne tiens pas, pour le moment, à ce qu'il soit fait référence, d'une manière ou d'une autre, à ce que vous appelez dernière incarnation. Après tout, et peut-être à la différence de ce que sont ce que j'appellerais mes confrères, toute notion de personnification, même transcendée, est encore une personnification. La fonction prime sur la personne. J'illustre ainsi, non pas les croyances, mais le principe ultime qui a conduit ma dernière Vie mais je ne suis plus ce que j'ai été. Je suis identifié à la Lumière et à la fonction. Bientôt, je pourrai donner un nom, mais vous devez néanmoins comprendre, même si vous retrouvez des ressemblances entre Maître Aïvanhov, aujourd'hui, et Omram Mikaël Aïvanhov de son vivant, ce ne sont que des ressemblances. Être là où nous sommes nécessite une fusion de la totalité des compétences de nos différentes Dimensions et de nos différentes incarnations. Ainsi, aujourd'hui, dans la manifestation au sein de ce canal, de Maître Aïvanhov, vous avez pu remarquer un côté facétieux. Ce côté facétieux n'est pas uniquement le fait de celui qu'il a été dans sa dernière Vie mais est aussi la trace de ce qu'il a été à d'autres moments, comme Mirdin ou Merlin, le Facétieux. C'est comme si l'ensemble des fragments et des personnalités s'était réunifié qui fait que, aujourd'hui, au sein de cette densité où nous sommes, nous œuvrons avec des limites bien différentes de ce qu'a été notre dernière incarnation. Nous avons retrouvé, les uns et les autres, notre Vibration Stellaire et nos filiations. Bien évidemment, nous sommes, les uns et les autres, colorés de ce que nous avons été. Mais nous sommes encore plus colorés d'autres états et d'autres fonctions au-delà de l'incarnation. Bien évidemment, au cours de chaque incarnation, nous avons porté certaines qualités. Ces qualités ont pu être développées au fur et à mesure de nos incarnations ou venir de plus haut et de plus loin.

Question : dans un temps intermédiaire, sous quel nom pouvons-nous diffuser votre intervention ?
Melchizedech de la Terre.

Question : quelle est votre fonction exacte par rapport à la porte de la Terre ?
Chaque Révélation vient à son heure. Les éléments qui vous ont été communiqués l'ont été avec l'assentiment de l'ensemble des 24 Consciences des Melchizedech. Nous ajuterons ce niveau de Révélation en fonction de la réponse de l'Humanité à la Lumière. Cela se fait de manière graduelle, ainsi que vous le constaterez. Cela a une raison, un ensemble de raisons. Vous découvrez, ici comme ailleurs, des aspects parsemés et morcellaires de la Conscience Unifiée. Pour l'instant, vous expérimentez la Vibration de l'être, la Vibration de la Présence et, pour certains, le voyage en Êtreté. Vous n'avez pas encore accès, de manière définitive, à la Conscience Unifiée des autres Consciences. Alors, cela nécessite un temps. Vous êtes à la période de l'Apocalypse, aux Révélations. Vous êtes à une époque intense, sur le plan Vibratoire et sur la fin des illusions et de vos croyances. Au sein de la liberté que vous retrouverez, il existe un certain nombre de lois, dépassant, même de loin, ce que vous pouvez imaginer ou en comprendre. La Conscience ultra-consciente évolue, par certains côtés, de façon déroutante, pour la Conscience ordinaire. Vivre la supra-Conscience au sein de cette densité, même en étant illimité, ne permet pas, au sein de cette dualité, de vivre certains aspects Unifiés des autres Consciences. Il y a donc, ainsi, une gradation au sein de la Révélation, afin que cela se fasse, je dirais, sous une certaine douceur.

Question : nous vivrons aussi le principe de fusion dont vous parliez lorsqu'on retrouvera le corps d'Êtreté ?
Oui, et pour cela, il faut que ce corps que vous habitez soit transformé, lui-aussi, en totalité et soit brûlé par le Feu de l'Amour.

Question : quand vous vous présentez comme Melchizedek de la Terre, il s'agit de la Terre en tant que planète ou de la Terre en tant qu'élément ?
Élément, bien sûr. Tous les Melchizedek viennent de cette Terre, même si leur origine est différente.

Question : la mort de la personnalité laisse subsister uniquement le supramental ?
Oui, et un nouveau corps.

Question : comment mieux discerner l'interaction des Quatre éléments à l'extérieur de nous afin de mieux les harmoniser en nous ?
Et bien, il suffira de t'imprégner de tout ce que j'ai dit, tout y est.

Question : quand on est dans le Service et que se superpose une intention qui serait en contradiction avec cette notion de Service, il vaut mieux s'abstenir ou pas ?
Le Service n'est pas un sacrifice. Le Service est un don. Ainsi donc, si vous prenez Conscience, au sein d'un Service, qu'il y a quelque part une obligation ou une soumission, ce n'est pas du Service. Si vous rentrez dans le Service véritable, rien de cela ne peut se manifester ni advenir. Il y a impulsion à servir mais si ce Service est fonction d'un attachement à une personne ou à une situation, si ces services entraînent des réticences ou des résistances, alors, il n'est pas Service. Le Service vient du Cœur, il n'attend rien. Il le fait parce que c'est une impulsion profonde, irraisonnée, et non déclenchée par une émotion. Le vrai Service est spontanéité et liberté. Il est le sens normal de la spiritualité et de l'évolution des Dimensions. La Source est Service. Nous sommes Service. Les Archanges sont Service. Le Soleil est Service.

Question : on peut avoir des difficultés à être complètement dans le cœur. Cela signifie que les actions qu'on pourrait poser ne seraient pas franchement du Service ?
Je n'ai pas dit ça. Mais j'attire simplement votre attention et votre Conscience que, si vous servez sans être dans le Cœur, vous êtes dans une fausseté. Vous obéissez à des règles morales ou à des croyances, issues de systèmes religieux ou spirituels, où l'on vous a promis que, si vous serviez, vous trouveriez votre libération. Vous êtes dans la servitude et dans l'asservissement et non pas dans le Service. Ce qui ne veut pas dire qu'il ne faille pas aller dans l'aide mais l'aide n'est pas le Service. Le Service est don total. Quand vous pénétrez le Cœur, vous devenez Service. Quand vous n'êtes pas dans le Cœur, vous pouvez être dans l'aide mais n'appelez pas cela Service. Cela est asservissement. L'asservissement n'a jamais conduit à la libération, jamais. Vous pouvez passer une multitude de vies à être dans le Service, sans bouger d'un pas. Il y a des êtres qui deviennent Service, en totalité. Ils existent au sein de toutes les traditions et de toutes les religions. Leur Vie est devenue Service mais parce qu'ils étaient dans le Cœur au préalable. Le Service qui n'est pas envisagé selon le Cœur (et quand je parle de Cœur, je ne parle pas de conception mais d'un état de la supra-Conscience) n'est pas du Service. Je ne vous appelle pas, par là, à l'égoïsme mais je vous appelle à la lucidité sur ce que vous faites comme action. Beaucoup d'êtres humains se cachent derrière le Service parce qu'ils ne sont pas des Guerriers, parce qu'ils veulent montrer une image de sollicitude, de gentillesse et de bienveillance mais l'image n'est pas la Vérité, c'est une représentation et non pas l'Être. Être en représentation ne vous conduira jamais à Être.

Question : la géométrie sacrée permet justement l'équilibre des éléments sur le plan matériel ?
Cette géométrie sacrée, sur le plan matériel, n'est pas l'ultra-Conscience. Cela appartient à une forme de connaissance Vibratoire, ainsi que vous pourriez la nommer. Mais cette connaissance Vibratoire n'est pas la Vibration du Cœur. Elle en est extérieure. Le Cœur n'a que faire, et la Conscience n'a que faire, de toutes les constructions, soient-elles, en votre langage, les plus sacrées. La Conscience doit se dépouiller de ce qui n'est pas elle-même. Toutes les constructions extérieures les plus belles de la Conscience humaine ne mèneront jamais à la supra-Conscience, jamais. La difficulté en est la simplicité, d'être capable de se dépouiller de tous les systèmes extérieurs, même les plus élevés, dans votre langage, car même les plus élevées de ces constructions ou de ces Vibrations, ne vous feront jamais trouver la supra-Conscience, jamais. Vous parlez, vous, d'une évolution linéaire, d'un apprentissage de l'élévation de la Conscience au sein de la Conscience ordinaire. Un affinement, si vous préférez, au sein-même de cette dimension, qui a été bien réel pendant des millénaires mais qui ne correspondra jamais à l'éveil.

Question : l'astrologie a encore une place qui peut nous être utile par rapport aux éléments ?
L'astrologie, l'alchimie, le symbolisme, la géométrie sacrée, toutes ces connaissances appelées Connaissance, au sens noble, ne sont pas la Conscience supérieure et n'y conduiront jamais. Vous devez vous affranchir de votre thème astral. Vous devez vous affranchir des positions planétaires. Vous devez vous affranchir de ce que vous disent les cartes, les voyants, les médiums. Vous devez vous affranchir, même, de ce que je vous dis. Se trouver est à ce prix. Tant que vous êtes adhérents, d'une manière ou d'une autre, à des lois de ce monde, vous faites partie de ce monde. Le but n'est pas de s'extraire de ce monde mais de transformer ce monde. Il ne s'agit pas d'une fuite mais d'un combat. Et ce combat est pacifique. Il nécessite la lucidité. Les données de votre thème de naissance est bien réel au sein de cette dimension. Il n'a strictement aucune valeur sur la supra-Conscience où il n'existe pas. L'alphabet cosmique et la dimension Vibratoire du Ciel n'a rien à voir avec l'influence de vos planètes qui ont été, vous le savez, falsifiées et courbées, pour les besoins d'une cause qui est la chute au sein de cette Dimension et la Création de la Loi d'action / réaction que vous parcourez, que j'ai parcourue et dont je me suis affranchi. Vivre la supra-Conscience est s'affranchir de toutes les limitations et, surtout, des limitations spirituelles et ésotériques. Elles sont des freins encore plus puissants que les liens existant au niveau de la société. Vous croyez vous libérer avec des systèmes de Connaissance mais, en définitive, par rapport à la vision de la supra-Conscience, ils vous en éloignent sûrement et beaucoup plus sûrement qu'autre chose. Cela ne veut pas dire nier l'existence de la géométrie sacrée, cela ne veut pas dire nier l'existence et la prépondérance de l'astrologie. Cela veut dire les transcender, les dépasser. Tous les conditionnements, quels qu'ils soient, toutes les influences Vibratoires, doivent cesser pour vivre la supra-Conscience. Vous devez être un Guerrier parce que vous devez vous affranchir du poids de votre passé. Vous devez être un Guerrier parce que vous devez vous affranchir des conditionnements Vibratoires, sociaux, familiaux et autres. À condition, bien sûr, que vous vouliez vivre la supra-Conscience et à condition de vouloir être libérés, sinon continuez votre route sur un axe linéaire. Cela a été exprimé par celui que je nomme le plus grand des Guerriers, le Christ, qui a rejeté tous les honneurs, qui a rejeté toutes les Connaissances, même s'il en était issu, même s'il en a fait l'apprentissage. Rentrer dans son ministère public, ainsi que vous l'appelez, a nécessité de rejeter tout cela. Vous ne pouvez être dans la supra-Conscience et être soumis à un quelconque système de Connaissances, quel qu'il soit. Les temps (et cela aussi, vous le savez) que vous vivez, aujourd'hui, ne sont plus des temps linéaires. Sortir de la Conscience ordinaire, pénétrer l'Êtreté, ne peut se faire selon une conception linéaire.

Nous n'avons plus de questionnements, nous vous remercions.
Et bien, Humains au sein de cette densité, j'ai été content de pouvoir m'exprimer et d'espérer vous avoir apporté des éléments de clarté et de clarification ou, tout au moins, d'interrogation, sur vos propres Vies et sur les obstacles qui peuvent exister sur votre route qui n'est pas une route, sur votre chemin qui n'est pas un chemin, mais sur votre état du moment qui bloque, d'une manière ou d'une autre, l'accès à ce qui vient bientôt à votre rencontre. En ayant espéré vous apporter un peu plus de lucidité ou d'interrogation par la Présence vibrante au sein de votre densité, je souhaite vous avoir aidés. Je vous transmets ma Paix, mon Amour. À bientôt, je l'espère.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page