Autres Dimensions

Sois qui tu es

FRERE K

29 août 2012

pdf

Mon nom est FRÈRE K. Je salue, en vous, votre Grâce et votre Présence. Je viens parmi vous pour exprimer des éléments qui, je l'espère, seront simples et évidents. Nous allons parler de deux concepts, que j'ai nommés : stratégie et Abandon. Tout cela à replacer dans un cadre spécifique, que je nommerais : ce qui se joue sur Terre, en ce moment.

Les stratégies font partie d'un processus naturel d'adaptation. Ce processus naturel d'adaptation existe dans tous les secteurs de la vie humaine incarnée. Il correspond à ce que j'ai nommé, en partie : organisation. Mais là, je ne m'adresserai pas au principe d'organisation sociale, mais bien plus, aux stratégies établies à l'intérieur de la conscience de l'être humain. Lui permettant de s'adapter, au-delà même de l'organisation, à ce qu'il est susceptible de vivre, à ce qu'il est susceptible d'attendre, dans la vie, et dans tous les secteurs de la vie incarnée. Ces stratégies seront toujours référencées par rapport à un certain nombre d'éléments qui sont présents en la conscience. Que ces éléments fassent partie de l'expérience passée, qu'ils fassent partie d'une mise en raison (c'est-à-dire d'une mise en supposition d'un certain nombre de variables), que ces stratégies soient liées à un but ou un objectif, tout ceci découle, bien sûr, des conséquences de votre vécu, et aussi des conséquences de ce que la vie représente, et manifeste, sur cette Terre, à l'heure actuelle. Toute vie, toute conscience, au sein de la personnalité, ne pourrait imaginer ou entrevoir, à l'intérieur de soi-même, ne pas bâtir de stratégie afin de répondre à des projets de vie, à des ententes, à des objectifs (et ce, dans quelque secteur que ce soit).

Le principe de l'Abandon du Soi est tout sauf une stratégie. Cela pourrait correspondre à ce qu'aurait pu prononcer le CHRIST : « Père, que ta volonté se fasse, et non la mienne ». Abandonner les stratégies, sortir des stratégies, c'est, effectivement, s'en remettre à la Divine Providence, à l'action de la Grâce, et à laisser couler la Vie sans vouloir y interférer. Bien sûr, la personnalité va toujours envisager cela comme une démission, comme un manque d'intelligence, un manque de prévoyance. La personnalité aura, toujours, toutes les raisons de continuer à bâtir des stratégies, ne serait-ce que parce que les lois sociales et de l'environnement (au sens le plus large), à travers, justement, les organisations, vont vous obliger, quelque part, tant que la personnalité domine, à bâtir ces fameuses stratégies. Cela concerne, aussi bien, ce qui a trait à des dates, ce qui a trait à des organisations de votre calendrier, mais aussi, l'ensemble des croyances, quelles qu'elles soient.

La stratégie est donc une adaptation. Cette adaptation ne se réalise qu'au sein d'un environnement donné, connu et perçu. Que valent ces stratégies quand il y a un processus, que j'appellerais une rupture de continuité, où l'équilibre, tel qu'il était envisagé au sein d'un système donné, ne pourra plus jamais être manifesté, parce que le système qui s'installe est tout sauf un système ? Les stratégies, même visant à libérer quoi que ce soit au sein de la personne, ne sont issues, en définitive, que d'une suite logique d'actions et de réactions, visibles ou non, mais qui sous-tendent toute action et permettent, même, sa manifestation ou sa concrétisation. Au niveau de la stratégie, il existe, de manière formelle, une liaison à ce que nous appelons, en incarnation, le temps et son déroulement linéaire. Il existe donc des stratégies qui sont adaptées aux différents cadres (intérieurs comme extérieurs), tels qu'ils peuvent être perçus, amenant, en quelque sorte, à faciliter la vie de la personne, quel qu'en soit le secteur, ou quelles qu'en soient les fonctions.

La stratégie est, en quelque sorte, à l'opposé, diamétralement, de l'Abandon. Parce que la stratégie fait toujours référence (et vous l'avez compris) à ce qui est connu, à ce qui est su : référencer à un passé, à l'expérience de chacun, anticiper sur un avenir (tel qu'il peut être supposé, imaginé, rêvé, ou redouté). L'Abandon vous a été plus largement, non pas expliqué mais, en tout cas, démontré dans ses mécanismes, devant conduire à ce qui est nommé l'Absolu. Le fait d'être conduit n'est pas un passage, comme vous le savez, mais bien une rupture, totale, des systèmes organisationnels, en soi, et aussi, bien sûr, la rupture de toutes les stratégies. Vous ne pouvez, en effet, être soumis à vos propres stratégies, ou aux stratégies du monde, et vous en sortir. Sortir de ces stratégies n'est pas dénoncer les stratégies (que cela soit les vôtres, ou celles de tout système organisationnel), mais bien, les voir pour ce qu'elles sont. L'Absolu ne connaît pas le temps linéaire, même s'il y est soumis, à travers ce corps. L'Absolu ne peut élaborer une quelconque stratégie. Il peut, bien sûr, essayer d'anticiper quelque chose, mais cette anticipation met fin, de manière temporaire, à l'Absolu, et réinstalle la conscience dans le Soi ou dans la personnalité.

Nous allons donc replacer ces stratégies, et cet Abandon, dans le cadre de ce qui se joue sur Terre, actuellement. Dans ma dernière incarnation, j'ai longuement explicité qu'il était impossible de se sentir en harmonie, dans un monde profondément disharmonieux. Même si les Anciens, comme les Étoiles, avons réussi, en quelque sorte, à nous Libérer nous-mêmes de toutes les stratégies, et de toutes les organisations, pour certains d'entre nous. Ce qui se joue sur Terre n'est plus un processus individuel, mais un processus collectif. Vous n'êtes pas sans ignorer que toutes les données de l'histoire, qui ont été soumises à votre éducation, avec formatage, ont été profondément altérées. Qui encore, aujourd'hui, peut croire que la création du monde a pu avoir lieu, quelque part, il y a quatre ou cinq mille ans ? Qui, aujourd'hui, peut croire que la vie se limite à une forme humaine ou à une forme animale ? Il existe de très nombreuses preuves, soigneusement cachées, soigneusement dissimulées, des processus de transformation radicale, qui ont eu lieu à différentes reprises sur cette Terre. Tout est fait, au sein de cette société, dite de consommation, pour que jamais vous n'ayez à vous poser la question et l'interrogation de votre origine et de votre devenir, indépendamment des stratégies bâties entre la naissance et la mort. Le reste, sauf expérience personnelle, vous est totalement occulté, et vous est strictement inconnu. Bien sûr, certaines stratégies spirituelles (appelées initiations) vont vous permettre de voir, de comprendre, et de vivre, que vous avez vécu, éventuellement, d'autres vies. Mais ces stratégies ne répondent qu'à la loi d'action et réaction. Elles vous donnent le sens d'une histoire, la trame d'une histoire, le déroulement de votre histoire présente, mais ne vous donne aucunement accès, en aucune manière, à ce qui est au-delà de ce que vous pouvez percevoir, de ce que vous pouvez ressentir, et de ce que vous pouvez expérimenter.

Ainsi donc, considérer que vous êtes le résultat d'un passé (de cette vie comme d'autres vies), considérer que vous parcourez un chemin (qui va vous amener d'un point à un autre), fait partie des stratégies. Celles, à la fois, de ce qui a été nommé le système de contrôle du mental humain (à travers l'organisation Archontique), jusqu'à ce que je nommerais les enseignements spirituels, visant à étancher la soif de connaissance, mais qui jamais ne pourra vous Libérer : il y a une impression de Libération, il y a une impression de progression (qui répond aux objectifs stratégiques d'évolution d'une âme) vers un plus, vers un mieux, vers plus de Lumière. Tout ça étant justifié par le karma, et par une notion de chute, quelque part, dans l'histoire de l'humanité, dans l'histoire de l'âme. Bien sûr, vous n'avez aucun moyen de vérifier, par l'expérience et par le vécu, ce genre d'affirmation et d'assertion. Vous ne pouvez qu'accepter de vous soumettre, en quelque sorte, à quelque chose qui vous séduit et vous plaît, ou pas, et qui va vous permettre de justifier, de manière ininterrompue et sans fin, votre présence sur cette Terre, au sein de cette limite appelée la naissance et la mort (même si vous avez accès à d'autres naissances et d'autres morts, par des mécanismes mémoriels).

Depuis longtemps, nombre de mystiques, et depuis moins longtemps, nous Anciens, et les Étoiles et les Archanges, nous avons explicité et fait vivre (si tel était votre devenir) un certain nombre de Vibrations, un certain nombre de transformations de la Conscience. Ce qui se joue sur Terre, aujourd'hui, n'a plus rien à voir avec ce qui est concevable, imaginable, ou appréhendable. Ce monde a vécu d'innombrables conflagrations, d'innombrables fins et d'innombrables recommencements. Toutes ces preuves sont inscrites dans la terre de cette Terre, aussi bien à des endroits privilégiés, qu'au niveau de certaines règles astrophysiques et de règles géophysiques. Il existe donc, effectivement, un mécanisme profond, se produisant en toute vie incarnée et divisée (ou séparée), qui est un processus qui vient, en quelque sorte, effacer le disque dur, pour lui permettre de redémarrer à nouveau, selon des mêmes bases. La finalité de la Vie n'est pas la mort. De même que ça n'est pas, non plus, la naissance. De même que la Vie ne peut pas être enfermée au sein d'un cadre, quel qu'il soit. Est-ce que la Lumière peut être enfermée ? Est-ce que la Liberté peut rester la Liberté, dès l'instant où elle est amputée d'une de ses parties ? C'est impossible. Nous vous avons parlé, et en particulier l'Ancien Commandeur, voilà de nombreuses années, de signes dans le Ciel, de signes sur la Terre, et de signes, surtout, à l'Intérieur de vous (ndr : voir les interventions d'ORIONIS, dans la rubrique « messages à lire »). Tous ces signes se sont déroulés, pour ceux qui êtes Éveillés ou Libérés, à l'Intérieur de ce corps et de votre Conscience. Ceux qui vivent (à l'Intérieur, dans leur Conscience, et au-delà de la Conscience) les manifestations de la Lumière Vibrale, perçoivent clairement un processus de changement. Ce processus de changement, qui doit vous conduire de la chenille au papillon, à votre Résurrection, doit être, quelque part, en synchronicité, ou en tout cas, en résonance, avec ce qui se passe sur Terre, du fait de l'absence de différence entre intérieur et extérieur, pour celui qui est Éveillé ou Libéré.

Ce qui se joue sur Terre n'est rien de moins que la disparition totale de ce qui vous est connu, comme cadre, comme référence, comme mode de vie. Vous appelant à quelque chose qui vous est strictement Inconnu. Ce qui est strictement Inconnu, par définition, ne peut être connu parce que cet Inconnu ne correspond à aucune stratégie, à aucun plan, à aucune organisation, parce que la Lumière est, elle-même, le support de Vie et l'Intelligence de Vie. Ce qui se joue sur Terre, en ce moment, correspond à ce que je pourrai nommer : le maintien, coûte que coûte, du rêve et de l'Illusion. À travers la satisfaction des désirs (liés au corps), à travers l'organisation même de la société (où il est nécessaire, comme vous le dites, de gagner sa vie), vous êtes maintenus, depuis fort longtemps, dans un système dominé, comme je l'ai dit, voilà un an, par l'image, par l'Attraction et la Vision (ndr : ses interventions des 6 et 7 juillet 2011). Vous éloignant, bien sûr, du sens même de qui vous Êtes, au-delà de l'apparence de la vie, et au-delà de toute personnalité, et de tous les jeux que vous pouvez jouer dans les différents secteurs de votre vie. Ce qui se joue sur Terre est la disparition totale de toutes ces stratégies, et de toutes ces constructions illusoires, que cela soit en vous comme à l'extérieur de vous. Bien sûr, cela représente, et comme le bien aimé Jean vous l'avait expliqué, un Choc considérable (ndr : voir l'intervention de SRI AUROBINDO du 17 octobre 2010), se traduisant par la rupture d'un équilibre fallacieux, devant aboutir à ce que nous avons appelé la Liberté, l'Absolu, ou la Libération.

Ce qui se joue, à l'Intérieur de vous, se joue, bien sûr, sur la Terre : il n'y a pas de différence. Et en vous, se jouent exactement les mêmes processus. Non pas à travers une autorité extérieure qui viserait à vous cacher quoi que ce soit, mais bien plus, comme l'autorité Intérieure de la personnalité, qui fait que vous ne puissiez voir ce qu'elle ne veut pas voir. C'est-à-dire que la personnalité va, en permanence (et le Soi, dans une certaine mesure, aussi), vous éloigner de quelque chose qui vient mettre fin à l'équilibre obtenu. Tout est fait, dans les stratégies, pour que n'existent pas la perception, la compréhension, et le vécu, de ce que représente cette nouvelle phase. Qui n'est, encore une fois, aucunement superposable à quoi que ce soit qui vous ait été connu, par votre expérience, ou par les connaissances de cette Terre. Ce qui se joue, en vous, c'est, là aussi, la stratégie ou l'Abandon. La lutte et la résistance, ou l'Abandon. De votre vie, tel que vous l'observez aujourd'hui (sans vous soucier, éventuellement, de ce qui se joue sur Terre), vous voyez clairement, sur votre scène de théâtre, ce qui se joue en vous : ce qui se situe au niveau de vos résistances, ce qui se situe au niveau de vos stratégies. Rappelez-vous qu'aucune stratégie, et aucune adaptation, ne peut fournir un modèle valide à ce qui se joue, sur Terre et en vous, en ce moment.

La stratégie doit donc laisser la place à l'Abandon. Cet Abandon n'est ni une démission, ni un détournement de quoi que ce soit, mais bien plus, une façon de voir, de manière lucide, ce qui se joue en vous, comme étant la mort de l'éphémère et de l'illusoire, remplacé par l'Éternité. Il n'existe aucune solution de continuité, entre l'illusoire et l'éphémère, et l'Éternité. Aucun illusoire et aucun éphémère ne peut devenir Éternel : que cela soit ce corps, que cela soit vos pensées, que cela soit votre vie même, dans son acceptation et son vécu, qui vous appartiennent en propre. Bien sûr, et comme vous le savez, l'Abandon ne peut se réaliser que par vous-même jusqu'au moment où ce qui se joue sur Terre réalisera, à votre place, l'Abandon. Cet Abandon-là n'est pas l'abandon de votre Résurrection, mais le mécanisme de retour à l'Intégrité de la Lumière, n'étant plus soumis à l'Attraction et à la Vision, ou à l'Axe ATTRACTION / VISION. Vous rendant à l'Alpha et à l'Oméga, c'est-à-dire le moment où vous vivez en dehors du temps linéaire, en dehors de tout chemin, et en dehors de toute initiation, ou de toute supposée progression ou évolution.

La personnalité est ainsi construite, et le monde est ainsi construit, pour vous faire renier (en permanence et jusqu'à l'extrême limite, surtout en occident) la notion de mortalité. Il y a, en effet, au niveau de l'être humain comme de ce Système Solaire, et en particulier au niveau de la Terre, une instauration d'une continuité illusoire, inscrite à travers la mémoire, et inscrite à travers la réincarnation. Tant que vous êtes soumis à cela, bien sûr, vous n'êtes pas Libre. Parce que vous êtes soumis à vos propres stratégies, à vos propres comportements, qui vont vous éloigner de la Vérité la plus nue, afin de ne pas vous trouver confronté à ce qui pourrait être appelé l'extinction de la personnalité, ou l'extinction du monde, dans sa totalité.

La solution va vous apparaître, de manière de plus en plus évidente : soit vous maintenez des stratégies, soit vous vous Abandonnez. Cela a été dit autrement : cela sera soit la Peur, soit l'Amour. La peur implique stratégie et organisation. L'Amour implique Liberté, Joie Absolue, absence d'organisation, et absence de stratégie. Fluidité de l'Unité, Abandon à la Lumière. Ou résistance à la Lumière, et résistance à la Fluidité. Ceci se joue aussi bien dans ce corps illusoire que dans les différents secteurs de votre vie, que pour l'ensemble de l'humanité, dans la période qu'elle traverse dorénavant. Votre capacité (ou non) à Voir, clairement, avec précision, sans faux-fuyants, sans faux-semblants, ce qui se déroule en vous, comme ce qui se déroule au niveau du monde, va de plus en plus vous placer face à cela. En effet, la peur ne résulte que d'un besoin de protéger, que d'un besoin d'anticiper, ou d'éviter, la souffrance. L'Amour résulte de l'Abandon. L'Amour ne peut en aucun cas être une stratégie, ni une conduite dictée par un quelconque avantage, quel qu'il soit (entre deux personnes, ou entre une personne et un groupe, ou entre un groupe et une personne). Tout cela, vous allez le conscientiser, si je peux le dire, de plus en plus fréquemment, de plus en plus intensément, au fur et à mesure que la désagrégation finale de ce monde va vous apparaître comme évidente et flagrante.

Rappelez-vous que, en cette période, le devenir de chaque pays, et l'affectation particulière des Éléments (nommés Cavaliers), sur une région du monde, ne sont pas les mêmes qu'en une autre région du monde. Tout ce qui vous est caché correspond, en réalité, à ce qui est appelé un processus d'extinction totale, non pas de la Vie, mais de cette forme de vie. Bien sûr, celui qui n'envisage la vie que comme l'espace compris entre la naissance et la mort, appellera cela la mort. Celui qui espère, et au-delà de l'espérance, a vécu le Soi, demeurera dans le Soi, le temps de changer, je dirais, d'environnement (si l'on peut dire). Ceux qui sont Absolu n'ont aucun doute, au travers de ce qu'ils vivent, au travers de cet Absolu, que la Vie n'est pas ce qui est vécu ici mais que, bien sûr, renier cette vie ne servirait strictement à rien, puisque vous êtes ici, inscrits dans des règles, les règles de ce corps. Vous êtes inscrits dans des règles sociales. Vous êtes inscrits dans vos propres stratégies, venant parfois se heurter aux stratégies du groupe, ou du monde. L'ensemble de ces stratégies ne visent qu'à éviter, d'une manière comme d'une autre, la fin de l'éphémère. Bien sûr, c'est une illusion, puisque l'éphémère prendra toujours fin. Ce qui se déroule, et ce qui se joue sur Terre, en ce moment, va vous placer, de manière de plus en plus flagrante, de plus en plus parlante, face à ce que vous êtes, à ce que vous projetez, à ce que vous réalisez : stratégie ou Abandon. L'un ne peut aller avec l'autre, et l'autre ne peut aller avec l'un. Comme pour la peur et l'Amour, il s'agit exactement de la même chose. Il s'agit aussi de la même chose entre vous, en tant que conscience individualisée, et le monde, en tant que conscience globale d'un rêve, ou d'une illusion.

Abandonner les stratégies, c'est, effectivement, s'en remettre à la Divine Providence et à l'action de la Lumière. Toujours, celui qui élabore les stratégies (c'est-à-dire le mental, ou le système de contrôle du mental humain, à l'échelon global), va toujours vous faire croire, et vous faire adhérer, au fait que cela n'est pas possible. Que cela n'étant pas visible ni perceptible, ne peut exister. Il ne reste donc qu'une attraction. Ainsi va le monde, et ainsi va la personnalité, soumise au contrôle de son mental, ou du mental humain, dans sa totalité. Sortir des stratégies ne veut pas dire abandonner quoi que ce soit, c'est simplement laisser se dérouler ce qui doit se dérouler, ce qui doit s'organiser, ce qui doit se faire. Mais vous n'Êtes pas ce qui fait, ce qui doit se faire. Cela correspond à ce que BIDI appelle le changement de regard ou de point de vue. C'est ce que j'ai appelé, dans ma dernière incarnation, se Libérer, en totalité, du connu, pour pénétrer l'Essence des choses, et pour pénétrer l'Éternité.

Vous allez vous apercevoir, très rapidement, qu'il ne peut exister, sur ce monde comme en vous, aucune solution de continuité entre la limitation et l'Illimité. De la même façon qu'il n'existe, en vous, aucune solution de continuité entre la Présence et l'Absolu, il n'existe, pour ce monde, aucune possibilité de continuité de l'un à l'autre, c'est-à-dire de la stratégie à l'Abandon. Les circonstances qui se jouent sur cette Terre, vont conduire cette Terre à vivre la destruction de toutes les stratégies. Parce que ce qui arrive, bien évidemment, vous est strictement Inconnu, quant à ses conséquences. Au-delà de la conséquence immédiate (que j'ai nommée processus d'extinction), ce processus d'extinction est la Résurrection, et il est la Liberté. Mais tant que vous le concevez comme une fin, tant que vous le concevez comme un drame, vous ne pouvez vous extraire de vos propres stratégies. Et ce que va vous donner à vivre la Vie, ce que va vous donner à vivre ce qui se joue sur Terre, va être exactement la même chose, qui va se jouer en vous : l'Abandon, ou les stratégies. La facilité, ou les résistances. Il n'existe aucune obligation morale, sociale, ou même induite par le système du contrôle du mental humain, qui vous empêche (ou qui vous empêcherait) de Voir Clair, entre ce principe d'illusion lié aux stratégies, et ce principe d'Abandon lié à la Lumière. Cela va vous apparaître, je dirais même, de façon de plus en plus criante.

Ceci n'est pas un appel à vous juger, ou à vous condamner, en aucune manière, mais simplement, à vous regarder au plus près, dans ce qui vous motive, dans ce qui vous fait agir, dans ce qui vous fait réagir. Ou dans ce qui vous permet de rester Tranquille. Il n'y aura pas d'autre alternative, parce que toute opposition à ce qui vient, ne pourra entraîner autre chose que des résistances et des souffrances. L'acceptation (pouvant survenir après le Choc, le déni, et la négociation) va vous conduire, de plus en plus facilement, à vivre la Paix Suprême, contrastant, par ailleurs, avec le déroulement de ce qui se jouera sur Terre. Ce qui se joue dehors, se joue dedans, mais la finalité immédiate n'est pas la même pour l'individu que pour le collectif. Parce que cela dépend, pour chaque individu, de ce que j'appellerais : sa Conscience, ou sa non conscience, ou son inconscience (dans un premier temps). La compréhension des mécanismes globaux (quelle que soit la volonté de vous le cacher, de différentes manières) sera telle qu'elle ne pourra échapper au sens même, profond, de ce qui arrive. Mais de là où vous vous situez (les stratégies ou l'Abandon), vous constaterez une phase de non superposition totale, entre ce qui se déroule et se joue sur Terre, et ce qui se déroule et se joue en vous, à titre personnel. De ce décalage apparaîtront des dissonances parce qu'aucune stratégie, encore une fois, quelle qu'elle soit, ne pourra, en définitive et en finalité, empêcher ce processus.

Ce que vous êtes amenés à poser, et en particulier durant l'intervention MIKAËLIQUE, et jusqu'à sa prochaine intervention formelle est ce qui se passe en ce moment même (ndr : MIKAËL et MARIE ont donné rendez-vous le 22 septembre 2012 - voir, pour plus de détails, le rappel inséré en fin de texte). Beaucoup d'entre vous, d'ailleurs, perçoivent, dans le Canal Marial, une espèce de chaleur, bien différente de l'énergie de MARIE : il s'agit effectivement de l'Archange MIKAËL, ou Principe CHRIST / MIKAËL, Logos Solaire, ou si vous préférez, le Double KI-RIS-TI. C'est la même Conscience, affectée à une Vibration et une forme sensiblement différente, mais qui, en définitive, participe de la même Essence. Cette Présence, comme la Présence de MARIE, ont pour finalité de vous montrer qu'il n'existe, par rapport à ce qui vient, aucune stratégie qui puisse tenir, parce que ce qui vient vous est strictement Inconnu. Même si j'ai nommé cela processus d'extinction, ce processus d'extinction est un mauvais terme, signifiant simplement la fin de l'éphémère et le retour à l'Éternité. Au fur et à mesure que cela se manifestera, se conscientisera, dans votre Conscience, comme dans ce qui se joue sur Terre, au fur et à mesure, il vous sera donné d'observer (de manière de plus en plus vivante, si je peux dire) la différence entre les moments où vous êtes en stratégie, et les moments où vous êtes en Abandon. Parce que, bien évidemment, les signes corporels, les signes même de votre vie, les signes même de vos interactions, de vos relations, de vos communications, de vos Communions, seront profondément différents selon votre capacité, à l'instant donné, à vous Abandonner ou à élaborer des stratégies. Les conséquences et les implications vous apparaîtront comme profondément différentes, ne serait-ce que sur la Paix Intérieure, que sur votre Joie Intérieure, ou encore, sur le déroulement même de ce qui va se passer, pour vous, au niveau des Éléments, à l'intérieur de vous comme à l'extérieur de vous. Chaque chose et chacun seront strictement, en quelque sorte, au bon endroit et au bon temps, pour vivre cette extinction, ce Passage de la chenille au papillon.

Durant un laps de temps qui, heureusement, sera de plus en plus limité, plus les jours avancent, il y aura donc plusieurs observations possibles. Soit il y a une acceptation de la Lumière, dans un Abandon à la Lumière, dans un Abandon du Soi, dans une Divine Providence, qui vous fera instantanément basculer (si l'on peut dire, au-delà de toute bascule) dans l'état d'Être au-delà de tout être, nommé Absolu. Soit des stratégies continueront à s'élaborer, en quelque sorte, à l'insu de votre accord, au travers de l'activité mentale ou émotionnelle, qui, comme vous pourrez le voir, parfois avec distance, vous conduit à échafauder, à élaborer, à construire des scénarios, à imaginer des dates, à imaginer des mécanismes, qui peuvent être démontés et démolis l'instant suivant. Bien sûr, l'Amour donne l'Amour. Bien sûr, la peur entretient la peur. L'Abandon vous place, de plus en plus, dans cette quiétude et cette Paix, que rien ne peut approcher quand vous êtes en train d'élaborer des stratégies. Les moments où vous êtes dans le Soi, ou dans l'Infinie Présence, ou encore Absolu, et les moments où vous redescendez dans la personnalité, vous apparaîtront, dans un cas comme dans l'autre, de manière de plus en plus évidente. Pouvant, d'ailleurs, accroître le sentiment de malaise de manière temporaire, du fait d'une projection du mental, vous faisant dire que vous n'y arriverez jamais, que c'est trop difficile, et que c'est une illusion.

Bien sûr, vous verrez clairement, et de plus en plus clairement, que ces pensées ne sont pas vous. Et si vous continuez à élaborer des stratégies, tout en vous distanciant de ces pensées, vous n'arriverez pas à les faire taire de manière permanente. Seul l'Abandon le permet. Et l'Abandon, comme vous le savez, ne peut être un objectif, et encore moins une quête, ou encore moins quelque chose qui doit être désiré. Parce que dès l'instant où il y a une quête, un désir, ou un souhait, vous mettez d'emblée une distance entre ce que vous Êtes (en Vérité), et ce que vous croyez être (au sein de l'illusion). J'attire votre attention qu'à un moment donné, extrêmement proche en terme linéaire, cela va vous apparaître de manière de plus en plus convaincante. Et qu'il faudra, à ce moment-là (et cela vous sera facile, si vous avez déjà vécu des moments liés à l'expérience du Soi), vous distancier, de plus en plus, de ce qui est émis par votre propre mental. Cela ne se pose pas pour celui qui est Absolu, puisque le mental ne peut dicter, ni imposer quoi que ce soit, à celui qui est Absolu avec une forme. Ce qui n'est pas le cas, bien sûr, pour celui qui est dans le Soi (que ce Soi soit une expérience temporaire, ou qui s'étale de plus en plus dans le temps et dans l'intensité, jusqu'à l'Infinie Présence).

Ce qui se passe, et ce qui se passera, à un moment donné, est le Choc de l'Humanité, qui est la compréhension instantanée du processus d'extinction. Non pas, comme une pensée, non pas, comme la conséquence de ce qui est vu, mais bien plus, comme un vécu imminent. De la même façon qu'un animal fuit un feu avant qu'il n'arrive, ou un bateau qui va couler avant que celui-ci ne coule, de la même façon, l'être humain saisira, de manière extrêmement brutale, ce qui se joue. C'est à ce moment-là que votre rôle de Libérateur deviendra le plus important. Non pas par une quelconque volonté délibérée de Libérer qui que ce soit mais bien plus, de ne pas laisser de prise aux stratégies. Mais bien plus, donc, de vous installer, de manière de plus en plus intense, dans l'Absolu, ou dans l'Infinie Présence, c'est-à-dire dans l'Abandon.

Ceux d'entre vous qui perçoivent, dans le Canal Marial ou lors de notre venue (et qui sont habitués à cette perception, depuis déjà de nombreuses semaines, de nombreux mois, ou de nombreuses années), clairement, l'intensification de notre Présence, l'intensification de votre Présence, de nos Rayonnements communs, de cette alchimie appelée Communion : cela ne peut, si cela s'est produit pour vous, vous laisser, en quelque sorte, indifférent. Parce que, bien évidemment, l'ensemble de cette préparation (qui s'est achevée, maintenant), ne visait, en définitive, qu'à vous permettre d'Abandonner toutes les stratégies, pour vivre l'Abandon. Et vivre le Soi, l'Infinie Présence, ou l'Absolu. La conjonction de la Révélation, à l'humanité, par les évènements du Ciel et de la Terre, sur la conscience humaine, directement, quel que soit ce qui pourrait être encore entrepris par les manœuvres de ceux qui contrôlent le système de contrôle du mental humain, ne pourront permettre, en aucun cas, de changer la donne, ni de modifier, par une quelconque stratégie, le retour de la Lumière. Bien sûr, tant que vous n'Êtes pas Absolu, tant que vous n'avez pas expérimenté ou ne vous êtes pas installés au sein de l'Infinie Présence, tout cela ne restera que des supputations, des suppositions, et peut-être, des stratégies d'évitement, vous faisant refuser de voir ce qui sera visible, à vos yeux à tous. Une fois passé le premier Choc, et de manière simple, vous vous positionnerez, vous-même, dans un cas de figure ou dans un autre cas de figure. Parce que l'identification de l'activité de votre mental, comme du système de contrôle de mental humain, vous apparaîtra avec une telle clarté et une telle évidence, que nul ne pourra ignorer ce qui se déroule, en la conscience comme sur Terre.

Ce qui se joue donc, en ce moment, et ce qui va se jouer, de plus en plus, sur vous, comme en Terre, c'est, bien évidemment, votre positionnement, le déroulement de votre positionnement, dans l'atmosphère collective de ce processus d'extinction. Rappelez-vous, dans ces moments-là, que vous n'Êtes ni vos pensées, ni vos émotions, que vous Êtes simplement un témoin et un observateur. Rappelez-vous aussi, simplement, que si vous lâchez prise, si vous vous Abandonnez, en totalité, à ce qui se déroule, vous ne vivrez, aucunement, la moindre interrogation, la moindre peur, mais vous vous installerez, de plus en plus facilement, dans la Vérité et dans la Paix. À ce moment-là, vous aurez transcendé, à titre individuel, votre propre illusion, pendant que l'illusion du monde se dissoudra.

Je vous invite donc à vous regarder, non pas pour vous juger, non pas pour vous culpabiliser, mais bien pour observer ce qui se déroule, en vous, quant à votre Abandon, quant à vos stratégies. Je ne parle pas, bien sûr, de l'organisation habituelle de la vie, qui elle, doit se poursuivre. Mais je parle bien de votre Cœur, de votre Esprit, et non pas des aspects superficiels de la vie, qui permettent de maintenir, en quelque sorte, l'illusion, en vie. Viendra un moment où l'illusion de la vie se détruira en totalité. Viendra un moment où il y aura extinction de la chenille, et où le papillon ne pourra qu'être manifesté. Je vous invite donc à regarder, clairement, sans jugement et sans culpabilité, tout ce qui se déroule, en vous, en ce moment, précisément, depuis les dernières interventions de MARIE et de MIKAËL (ndr : les 21 et 18 août 2012, respectivement), jusqu'à cette date qui a été donnée (ndr : le 22 septembre 2012). Durant cette période, aussi, de vous poser la question de : quel est votre but ? Et de voir, réellement, si votre but est éphémère, inscrit dans l'éphémère, ou s'il relève de l'Absolu (qui n'est pas un but, mais une Tension vers cet Abandon). Voir cela de plus en plus clairement, ne doit pas être un malaise, mais bien plus, une opportunité, de plus, pour accueillir ce qui vient en vous, comme ce qui vient sur Terre.

L'on peut dire, en quelque sorte, que la Porte de l'Immortalité, la Porte de l'Éternité, est ouverte à double battants, en vous, comme sur Terre. Et que cette ouverture durera le temps qui vous a été alloué par MIKAËL. Et dans un second temps, par le temps que s'alloue la Terre elle-même. Vous n'aurez aucun poids là-dedans, si ce n'est l'aspect Libérateur de la Terre, et d'être votre propre Libérateur.

Le Manteau Bleu de la Grâce et l'Onde de Vie sont les éléments qui peuvent vous apparaître comme les plus superficiels de votre vécu Vibratoire, même s'ils sont les plus intenses, parce que ne se déroulant pas au sein des centres de conscience nommés chakras, mais se déroulant sur des espaces qui sont traditionnellement inconnus du plus grand nombre. Le fait de sentir cette Onde de Vie monter, ou de sentir se déposer, sur ses épaules, le Manteau de la Grâce, en même temps qu'une Présence chaude à votre gauche, est, bien sûr, totalement inhabituel, pour la plupart d'entre vous. Mais c'est, justement, du renforcement de cette Présence à votre gauche, du renforcement de vos Sons perçus dans les oreilles, c'est au sein de ces circonstances, que va se dérouler le Choc de l'Humanité.

Celui-ci est plus qu'imminent, et je dirais même qu'en certains endroits du monde, il est déjà arrivé. Mais il concerne des secteurs du monde : il ne concerne pas le monde dans sa totalité, pour l'instant. Ce moment vous sera repérable, en tous, parce que plus il survient décalé dans le temps qu'il vous reste, plus il sera proche de l'Annonce de MARIE, au niveau collectif. Il y aura une espèce de synchronisme, de superposition, de ce qui doit se dérouler, en vous, comme dehors, sur le plan Vibratoire, comme sur le plan des émotions et du mental, comme sur le plan de tout ce qui peut être perçu. Votre emplacement, à ce moment-là, sera, à son tour, conditionnant, et vous aiguillera, non pas sur ce qu'il y a à accomplir comme travail (parce qu'il n'y a aucun travail, dans ces circonstances-là), mais ce qu'il y a, simplement, à mettre en œuvre pour l'établissement de « ne rien faire » et de « se tenir Tranquille ». Rappelez-vous, aussi, que les circonstances qualifiées de pénible, du point de vue de la chenille, qualifiées parfois de drame, ne sont qu'un versant de la même pièce. De l'autre côté, cela est tout, sauf un drame. De la façon dont vous réagirez, de la façon dont vous montrerez votre capacité à rester Tranquille, découlera votre adéquation, ou non, au retour de la Lumière en totalité.

Saisissez bien, et regardez bien, quelles sont vos stratégies. Et voyez clairement en quoi ces stratégies ne sont, en définitive, que des refus inconscients de l'Absolu. Sans revenir sur la peur et l'Amour, ces éléments vont vous apparaître (je dirais) crûment, à un moment donné. Ce moment donné sera repérable : vous n'avez pas à le chercher, parce qu'il est inscrit dans le Ciel, comme en vous. Il est, en quelque sorte, les prémices, le prémice, de l'extinction. Extinction, suivie de la Résurrection. Regardez donc clairement en vous, regardez donc clairement le monde, non pas dans ses détails, mais dans ce qui sera donné, au collectif humain, à voir, à entendre, et à vivre. Votre ajustement à ce bouleversement, où il n'y a pas de continuité, démontrera où vous Êtes. Non pas pour vous positionner sur une échelle mais, bien plus, pour regarder ce qui peut faire distance avec l'Abandon. Cela représente, en quelque sorte, non pas une ultime chance, mais une ultime confrontation avec vous-même, comme avec le monde. Non pas dans le sens d'une opposition, mais bien dans le sens d'une adéquation, ou d'un accord ou d'un refus.

Être informé, aujourd'hui, (contrairement à il y a encore 10 ans ou 20 ans), de ce processus, ne doit (excepté le moment du Choc, passé) entraîner, pour la plupart des humains, aucune souffrance. Parce qu'il y aura un tel saisissement de la conscience, une condition telle de sentiment de survie, que l'âme n'aura d'autre possibilité que de se tourner vers l'Immortalité. Mais le temps entre le fait de saisir le processus d'extinction, et le moment où l'âme se tourne vers l'Immortalité, sera vécu, bien évidemment, de façon extrêmement différente, par chaque Frère et chaque Sœur. C'est là que votre rôle de Libérateur, s'installant dans l'Infinie Présence ou dans l'Absolu, sera prépondérant. Non pas comme une volonté de servir, non pas comme, simplement, une volonté d'action, sur le plan de la matière, même si cela est présent, mais bien plus, un état d'Être, au-delà de toute volonté d'action, se traduisant par une irradiation de la Lumière, du fait de votre Transparence, et de votre état qui se tient Tranquille.

Le déroulement de cet accès à l'Ultime se fera donc, vous l'avez compris, sur un temps court. Et il sera d'autant plus court que le temps avance. Toutefois, l'intensité sera la même. Simplement, la durée d'une souffrance supposée sera, de fait, beaucoup moins longue. Ce que la vie vous propose à vivre, dans votre vie, dorénavant, ne doit pas appeler à vous juger, mais bien à observer (et je terminerai sur ces mots) votre état d'Abandon, ou alors, votre état de faire, au sein des stratégies. Encore une fois, cela se passe, non pas dans les actes ou les actions de la vie ordinaire (sociale, affective, ou professionnelle), mais se passe vraiment dans l'intimité du Cœur. Et vous le verrez clairement. Cela ne pourra être, en définitive, ni une question, ni une interrogation, mais bien plus, une réponse directe de qui vous Êtes.

Je n'ouvre pas, parce que le temps est passé, d'espace de questionnements. Je vous transmets, simplement, profitant de ce temps d'Alignement, les Bénédictions de l'ensemble du Conclave des Anciens et des Étoiles. Je vous dis à dans quelques jours, pour une autre intervention. FRÈRE K vous Aime.

À bientôt.

_____________________________________________________________________________________

NDR : rappel du rendez-vous, donné par MARIE et MIKAËL, pour l'équinoxe d'automne, (pour plus de précisions, nous vous invitons à consulter leurs interventions dans la rubrique « messages à lire ») :

  • MIKAËL, dans son intervention du 18 août 2012 : «... et je vous donne donc un rendez-vous formel afin que nous vivions une Communion, où que vous soyez sur cette Terre, le 22 septembre à 22 heures. Ce moment sera silencieux, il n'appellera aucun commentaire, ni aucun mot de ma part. Cela sera un moment privilégié de Communion commune pour l'humanité, ainsi que pour chacun d'entre vous, avec ma Présence... »
  • MARIE, dans son intervention du 21 août 2012 : « ... Je reviendrai le même jour que l'Archange MIKAËL, et je vous invite à vous réunir à moi, où que vous soyez sur cette Terre (ndr : le 22 septembre). Et aussi, si cela vous est possible, de vous réunir entre vous, parce que CHRIST avait dit : « quand vous serez réunis, deux ou trois en mon nom, je serai parmi vous». Et ce jour de la venue de l'Archange MIKAËL est aussi le jour où, tous ensemble, dans le Manteau Bleu de la Grâce et dans l'instant présent, nous nous accueillerons les uns les autres. Cela pourra être, selon votre emploi du temps et vos occupations, au moment que vous jugerez opportun dans votre journée, mais avant l'Archange MIKAËL. Je ne vous donne pas non plus d'horaire précis, mais j'aurai l'occasion de m'exprimer aussi durant cette journée...»

Les heures indiquées correspondent à l'heure française, à la montre.Le lien Décalage Horaire (http://www.lolo.free.fr/Divers/DecalageHoraire.html) vous permettra de déduire votre horaire local.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page