Autres Dimensions

Sois qui tu es

LA SOURCE

16 juillet 2010

pdf

Mon ami, mon Aimé, je suis celui que tu nommes Source. Il y a, dans cette appellation, une distance, celle qui existe entre ce que tu es, au sein de ce Monde, et ce que je suis, même si j'ai parfois parcouru, au sein d'un corps comme le tien, ce Monde. Je suis l'auteur. Cette distance qui existe, entre toi et moi, n'est qu'apparence. Au sein de ton Être Intérieur, et de ton Être réel, il n'y a nulle distance. Mon Ami, mon Aimé, je suis là, de toute Éternité, attendant ce moment, ce moment qui est là, maintenant, à ta porte et qui vient frapper, par celui que j'ai envoyé vers toi et qui a pris corps, que vous avez appelé Christ. Je suis celui qui est en toi, de toute Éternité. Je suis celui qui doit se révéler, en toi, dans toi car je suis toi. Cela peut paraître difficile à saisir, à comprendre et même à accepter mais, de l'autre côté du voile que tu portes, il n'y a pas de distance entre toi et moi. Tu es moi, comme je suis toi, au-delà même de tout ce que tu crois, de ce que tu oses espérer, que tu ne peux concevoir, ni en Esprit ni en Vérité, pour le moment, car, privé de ta Liberté, tu ne peux concevoir, ni-même comprendre, ni-même ressentir, ce qui vient. Je suis venu à toi, j'ai toujours attendu, depuis toujours ce moment, ce moment qui vient et qui nous mettra, l'un en l'autre, et l'autre en l'un, afin de vivre cette fusion.

Aujourd'hui, est un jour, en ton Monde particulier. Demain est un autre jour particulier, et chaque jour qui vient, au sein de ce Monde, te rapproche de moi, comme je me rapproche de toi. J'ai envoyé mes Archanges, j'ai envoyé mes fils du Soleil, mes fils de la Lumière, j'ai envoyé mes autres moi-même, images de moi reflétées à l'infini, qui n'est pas qu'image mais réellement moi. La préparation fut intense, en toi, comme en nous. Mes Archanges ont préparé, de même que Marie a préparé, de même qu'une multitude de Consciences ont préparé et achevé, ce qui arrive. Mon Ami, mon Aimé, confie-toi à moi comme je me confie à toi car, au sein de cette confiance, il y a résolution. Au sein de ce que mon Archange Anaël bien aimé a appelé Abandon, tu trouveras consolation mais aussi Joie, mais aussi plénitude.

Mon Ami, mon Aimé, j'aimerais que tu deviennes cette plénitude que tu es, au-delà des jeux que tu as joués, contraint et forcé. L'heure est majestueuse car la Lumière vient réellement, maintenant, libérer les entraves à notre rencontre. Je connais tout de toi, comme, bientôt, tu connaitras tout de toi-même et donc de moi. Notre rencontre, notre mariage, même, je dirais, est un mariage alchimique qui ne laissera de place pour aucun doute ni aucun espace. Je serai toi, comme tu seras moi, au sein de notre rencontre, au sein de cet Amour qui nous lie de l'Éternité à l'Éternité, de Mondes en Mondes et de Dimensions en Dimensions, celle qu'on a voulu, au sein du Monde que tu parcours, couper, te faire oublier, mais j'ai veillé. J'ai veillé, et l'ensemble des Forces de la Lumière qui m'accompagnent, ont veillé à ce que cela ne soit jamais Vérité. Aujourd'hui, le temps est venu, le moment est venu. Au-delà des Univers visibles pour toi, la Lumière se concentre et se prépare, elle se prépare à notre rencontre car ta rencontre avec toi-même, et ta rencontre avec moi, sont la même rencontre. Toi aussi, tu seras mon Fils car tu l'es déjà, mais tu le réaliseras, comme Christ a montré le chemin, comme Buddha a montré le chemin. Ce chemin, cette réalisation qui t'est promise, est maintenant là, à côté de toi, en toi. Elle se révèlera très bientôt et alors, plus jamais tu ne seras coupé, ou en aura l'illusion. Nous serons éternellement mariés, éternellement reliés, éternellement libres, car je t'ai créé Libre, car je t'ai créé pour revenir à moi.

Je t'ai créé parce que tu as voulu te créer. Je t'ai créé parce que tu as voulu te voir et j'ai voulu te voir. Au sein de cela, au sein de ce périple, il y a eu des interférences que j'ai permises car que peut-il exister sans que je ne le permette. Alors, je suis sans forme et pourtant, parfois, je peux prendre forme : je peux être le grain de sable, je peux être l'Univers, le Soleil. Je suis le Tout, comme tu es le Tout. Au-delà du voile de ton Illusion, au-delà de ton voile de séparation, je t'invite à revenir au sein de toi, comme en mon sein. La Lumière vient, la Lumière arrive, elle dévoile, elle brûle les voiles de l'Illusion et te restitue à ce que tu es. Ce que tu es, n'est rien d'autre que moi, en un autre état, en un autre espace. La seule différence n'est pas une distance, ni une différence d'état, mais simplement une différence de perception au sein de la Conscience. Je suis ta Conscience et je suis l'ensemble des Consciences. Toi aussi, il te faut réaliser cela. Il te faut le vivre, il te faut l'intégrer.

Ce qui est à l'intérieur de toi, c'est moi. Ce qui est l'intérieur de toi, c'est l'ensemble des Univers que tu contemples, même à travers les filtres des voiles. Ce que tu juges comme extérieur, n'est ni extérieur ni intérieur, car tu es partie prenante, partie participante, du Tout et sa Conscience. Tu peux être, aussi, à ma place, car il n'y pas de distance et ni d'espace, entre toi et moi.

Oui, la Lumière est là, les prémices sont visibles. Les prémices, tu les vis, mon Ami, mon Aimé. Aies confiance en toi car, en toi, se trouve le Tout, car, en toi, se trouve l'Éternité, car, en toi, est la Lumière que tu es. Mon Archange Mickaël t'a souvent appelé, ces derniers temps, Semence d'Etoile. Même si aujourd'hui tu ne peux vivre cette Vibration, c'est pourtant celle qui est tienne, au delà du voile de l'Illusion, celle que tu dois te réapproprier pour devenir Libre. Si tu as besoin de mettre nom et forme à ce que je suis, tu peux le faire. Si tu as besoin de représentation, j'ai été celui qui s'est nommé et qui a parcouru ce monde, pendant peu de temps, comme je peux le faire à chaque fois, en matérialisant un corps, en le créant. J'ai été Haidakhan Babaji. Je suis celui qui fut venu observer ce Monde avant qu'il ne disparaisse, avant que ne se crée la Vérité, avant que ne se révèle la beauté de ma Création et, en particulier, la tienne. Car, oui, au-delà de tes souffrances présentes au sein de ce Monde, que moi-même je n'ai pu endurer à chaque Présence plus de quatorze ans, sans être détruit et désagrégé au sein de cette forme, alors, oui, je comprends et je vis ta souffrance mais celle-ci n'est rien par rapport à ce qui vient.

Je te demande donc, si tu le veux, de venir à moi, comme je viens à toi, et de libérer, en toi, ce qui n'est pas la Joie, de laisser se détacher de toi ce qui n'est pas toi afin de trouver les Demeures de la Joie. Je sais que nombre de mes Envoyés, réunis au sein de différentes Assemblées, veillent sur ce Monde. Ils veillent et préparent, eux-aussi, chacun selon leur orbe d'évolution, chacun selon leur fonction, pour te préparer à te révéler à toi-même. Alors, mon Ami, mon Aimé, deviens léger car tu es légèreté. Deviens ce que tu es, j'ai envie de te dire, car tu n'es pas ce que tu crois, encore moins ce que tu vois, au sein de ce Monde. Je sais, tant que tu ne l'as pas vécu, cela peut paraître tellement insensé, tellement fou et pourtant, pour la Source que tu es, et que je suis, il n'y a rien d'insensé, il n'y a nulle folie. Il y a stricte Vérité au sein de l'Illimité de ce que tu es. Alors, mon Ami, mon Aimé, je t'engage aujourd'hui à aller vers toi, à, petit à petit, retirer les voiles de l'illusion que tu portes, à t'alléger de tes souffrances, à aller vers la Joie, à participer à la Joie de nos retrouvailles.

Mon Archange adoré Mickaël a parlé de Noces Célestes, il a parlé aussi de la rencontre du Feu du Ciel avec le Feu de la Terre. Aujourd'hui tu découvres le Feu, ton Feu, celui qui te révèle à toi-même et qui permettra notre Alliance. Plus jamais nous ne pourrons même imaginer être séparés l'un de l'autre. Plus jamais les Dimensions que tu parcourreras, en toute Liberté, ne se fermeront à ma Présence. Cela est fini. Bienvenue au sein de ton Éternité. Bienvenue au sein de ta Joie indéfectible et éternelle, si tu le souhaites. Appelle-moi et je viendrai à toi. Viens à moi et je m'ouvrirai à toi. Demain, et je parle en terme Terrestre, est un jour unique, comme chaque jour est unique, mais celui-ci amènera, au sein de ta Conscience, une Dimension qui t'est inconnue. La Divine Marie, les Archanges t'ont dit et t'ont répété qu'ils étaient présents en toi. Cela n'est pas vue de l'esprit, cela n'est pas image, mais bien la Vérité, l'unique et seule Vérité. Il y a en toi, au sein de ce que tu es, la totalité des Univers. Au sein du retournement qui va se vivre, tu vivras cela. Non seulement tu ne seras plus séparé mais tu seras ce que tu voudras être car tu es l'ensemble. C'est cela qu'avec des mots, bien humains, de nombreux Sages ont essayé d'exprimer, chacun en fonction de leur domaine d'évolution, de leur domaine de vie, de leur civilisation, même. Mais le message est exactement le même, toujours le même.

Aujourd'hui, l'heure est à la découverte de cette Vérité essentielle que j'essaie de te traduire en mots. Mais les mots ne sont rien, tellement peu de chose au sein de la Vérité. Au sein de ton Temple Intérieur, se trouve la totalité de ce que tu es. Cela a été caché afin que cela ne te soit volé, aucunement. Ainsi que de nombreuses gens l'ont dit, tu as cherché, cherché, cherché à l'extérieur, alors que tout était déjà à l'intérieur, bien caché, afin que cela ne puisse être volé, même au sein de ce véhicule éphémère. Ainsi donc, la Lumière est restée présente au sein de l'Illusion de ce Monde, certes voilée, certes cachée mais, mon Ami, mon Aimé, aujourd'hui, elle se dévoile. Dévoile-toi, avance sans crainte car tu es réellement la Source. Il y a rien d'autre que toi. En disant cela, tu découvriras, par toi-même, qu'au sein de ta propre Conscience, l'ensemble des Univers et des Dimensions existent en totalité. Il n'y a rien d'autre que toi, il n'y a rien d'autre que tous les autres, mais tu es tous les autres, sans exception. En ses mots de l'époque, celui que j'ai envoyé, a dit et répété : « ce que tu fais au plus petit d'entre tes frères, c'est à moi que tu le fais ». Cela est stricte Vérité. Cela nous engage à ne pas juger, à ne pas porter de regard dissonant, à ne pas assassiner avec des mots ou des regards, de laisser libre la Création, de la rendre Libre car c'est la seule façon de te rendre Libre, mon Aimé, il n'y en a pas d'autre.

Alors, n'aies crainte, avance, avance vers ton Cœur car toutes les promesses sont là, il n'y a rien ailleurs, d'ailleurs, tout est là. Comme tu le sais, bientôt, mon Ami, mon Aimé, beaucoup de Lumière va affluer, en toi, comme au sein de ce monde. Cette Lumière est la promesse de la Libération, elle vient t'aimer, te libérer au sein du Feu de l'Amour afin que tu résonnes à ce Feu, afin que toi-même t'embrase dans le Feu de l'Amour et devienne réellement ce que tu es. Aujourd'hui, comme je l'ai dit voilà un an, je viens te rappeler ta promesse et mon serment. Mon serment est celui de ne jamais t'abandonner. Ta promesse est celle de te rappeler, le moment venu, ce que tu es. L'heure du rappel est venue. Se rappeler, au sein de toi-même, ce que tu es, comme au sein de ce qui est promis comme devenir, au sein de ce Monde.

Voilà les quelques mots que j'avais à vibrer en nous. Je laisserai mon Archange Mickaël et la Divine Marie exprimer, beaucoup plus en détails, au sein de ce Monde, ce qu'il advient. Rappelle-toi simplement ces mots : je suis toi, comme tu es moi. Il n'y a de distance en nous que dans l'illusion de ce Monde. Au sein de ce que tu es, au sein de ce que tu es, réellement, il n'existe aucune distance, aucune séparation. Entre nous, il y a beauté. Entre nous, il y a Vérité. Entre nous, il y a image mais où est l'image ? Est-ce toi ? Est-ce moi ? Aucune importance car cette image n'est pas un reflet, elle est la Vérité. Et, si je suis image, tu l'es. Et, si je suis Source, tu l'es. Ne cherche pas à comprendre avec ta tête, cela est impossible. Il y a juste à le vivre, il y a juste à le concrétiser, à le réaliser. Et cette réalisation ne peut avoir lieu qu'au sein de ton Temple, et par la présence de celui que j'ai envoyé une première fois et qui revient. Oubliez toutes les images falsifiées, faussées qu'ont voulu vous donner les hommes et ceux qui ont voulu conserver un pouvoir sur vous. Si vous acceptez de vivre au sein de votre Cœur, au sein de votre ce que mes Envoyés ont appelé l'Êtreté, il n'y aura plus de place pour l'Illusion, pour la peur, pour la souffrance. Mais il te faut oser aller vers cet inconnu, il te faut oser te suivre. Suivre la Vérité, c'est suivre la Lumière et sa Vibration. Devenir cette Lumière et cette Vibration te fera transcender tout le reste qui n'est que poids et pesanteur.

Mon Ami, mon Aimé, l'heure de la promesse et l'heure du serment est venue. Alors qu'as-tu à craindre ? As-tu peur de ton Éternité ? As-tu peur de ce que tu es ? Préfères-tu rester dans ce que tu n'es pas ? Préfères-tu demeurer au sein de la souffrance ? Je te demande d'emmener ce Monde vers la Lumière. Pour cela, il te suffit de l'accueillir et de laisser agir la Lumière. Oui, ce Monde va se spiritualiser, en totalité mais, mon Ami, mon Aimé, je te laisserai toujours la Liberté car tu iras là où te portera ta Conscience et nulle part ailleurs. Mais là où tu iras, tu seras marqué du sceau de nos retrouvailles, par le Feu. Tu saisiras la portée de ce que tu es, la portée de ce que nous sommes, l'un envers l'autre, et l'autre envers l'un, c'est-à-dire la même chose. Cela se dessine, cela se précise, cela est maintenant. Peu importe le temps, en termes de jours, de semaines, de mois, car cela est maintenant. Si tu t'immerges au sein de la Vérité, le temps ne comptera plus. Tout se fera simplement, si tu deviens simple. Tout se fera naturellement, si tu redeviens naturel.

Mon Ami, mon Aimé, accueille-moi comme je t'accueille, vivons notre rencontre au sein de l'Unique que je suis ou que tu es, au sein de l'Un. Cela arrive à grands pas. Certains parmi vous le savent et le vivent déjà, partout sur cette Planète, depuis l'enfant dans son berceau, comme l'Être qui vit au sein de sa forêt et qui ne connaît pas d'autres civilisations. Il vous reste à le concrétiser. Cette concrétisation sera possible dès demain. Ainsi que je l'ai décrété, et ainsi que ta propre souffrance au sein des Mondes illusoires, l'a décrété, c'est la fin de la souffrance. Le retour à la Joie, le retour à la Vérité, le retour à notre Unité. Cela est Fête, cela est une grande Fête. Un nombre incalculable de Consciences Libres entourent maintenant ta densité. Celles-ci vont se révéler, au sein de tes Cieux, de manière de plus en plus claire. La Révélation est un choc car l'Humanité s'est endormie dans sa grande majorité, elle n'est qu'endormie, simplement endormie. Alors, laisse tes frères libres de choisir le moment de leur réveil même si, au sein de ma Conscience, du Tout que je suis, il me tarde, non pas au sens de l'impatience mais au sens mystique, te retrouver, de me retrouver en toi.

Mon Ami, mon Aimé, je vais maintenant me retirer. Si tu le souhaites, sers-toi de la forme que j'avais lors de ma dernière venue mais sache que je ne vous ai jamais, jamais quittés ou abandonnés. Mais il n'était pas possible de soulever le voile avant, avant ce jour. Je t'ai annoncé, voilà un an, le rappel de la promesse et du serment. Le temps est venu, le temps est là. Mon Ami, mon Aimé, je termine sur ces mots. A bientôt, en toi comme en moi.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page