Autres Dimensions

Sois qui tu es

RAPHAËL

8 octobre 2009

pdf

Je suis Raphaël, Archange. Âmes Humaines en incarnation, je vous transmets mes salutations, je vous transmets mon Amour. Je viens à vous pour, peut-être éclairer, un certain nombre de concepts en relation avec ma fonction et ce que je suis, au sein de votre monde, en cette période. J'ai été appelé Archange de la guérison. En tant que Archange de la guérison, je suis la Conscience qui va vous permettre d'appréhender et de dépasser votre condition de dualité, afin de vous conduire à la porte de l'Unité. Votre vie se définit, le plus souvent, au sein de cette densité, comme une alternance. Je parlerai, si vous voulez bien, de mon domaine. Souvent, les Êtres Humains m'appellent pour passer du mal-être au bien-être. Et, comme vous le savez, au sein de ce monde, tout alterne et il est difficile de maintenir sa vie durant le bien-être. Et vous oscillez entre mal-être et bien-être. Entre bien et mal. Entre santé et absence de santé. La santé est une problématique importante, sinon majeure, au sein de votre densité. La dualité participe, en sa constitution même, et en sa séparation même au sein de cette densité où vous vivez, du principe d'alternance de mal-être et de bien-être. Il ne peut y avoir de choses durables. Dans toutes les dimensions, mais particulièrement au sein de votre dimension dissociée, la seule façon de trouver et de vivre le bien-être durable est de sortir de cette condition de dualité, de sortir de l'éphémère, pour entrer dans l'Éternité. L'Éternité est mouvement et j'interviens, en tant qu'Archange, essentiellement, sur la sphère vibratoire liée à ce que vous avez tendance à appeler ego ou astral. Ma Radiance est le vert, couleur de l'équilibre et de la guérison.

Trouver et vivre l'absence de mal-être ne peut se trouver, de manière définitive, en trouvant le bien-être, mais, en établissant sa Conscience au-delà de cette alternance. Alors, est-ce compliqué ? La réponse en premier chef est oui, puisque même des êtres extrêmement évolués ont souffert. Je ne parle pas des souffrances empruntées à autrui, par un phénomène mystique d'endossement de Karma, comme certaines âmes ont été capables de le manifester. L'être humain a souvent cherché la relation existante, par rapport à un mal-être à identifier, que cela soit au sein même de la matière ou encore au niveau de fonctionnements plus subtils, émotionnels, mentaux et psychologiques, la cause d'un mal-être, au sein même de cette dualité dissociée. Vous êtes dissociés de l'Unité, de la Source mais vous n'êtes pas dissociés des autres, de l'environnement. Par l'intermédiaire de ce qui est appelé astral ou émotions, vous baignez dans un bain Vibratoire participant à l'altération et au mal-être. Alors, vous cherchez, selon vos croyances, selon vos perceptions, selon vos intuitions, les remèdes au mal-être. Et vous les trouvez. À une plainte donnée correspond une cause donnée et un rétablissement venait. Ceci s'établit de manière habituelle au sein du déroulement de vos vies.

Aujourd'hui, par la Grâce de la Source et par la Grâce de notre Conclave, vous avez la possibilité réelle de dépasser l'alternance mal-être / bien-être. Ce que j'ai suggéré par « être libéré des contingences de la matière », ne signifie pas, bien évidemment, quitter cette matière, pour le moment, mais la transcender, la dépasser, tout en étant ici maintenant. C'est-à-dire que la Conscience doit se situer en un autre lieu, tout en maintenant ce corps et cet Esprit au sein de cette densité, correspondant, point par point, à ce qu'a dit Christ : « vous êtes sur ce monde, mais vous n'êtes pas de ce monde ». Aujourd'hui, vous est offert la Vérité et donc la cessation de l'alternance entre mal-être et bien-être. Comment ? En cessant de jouer le jeu de la dualité. Aujourd'hui, l'homme redécouvre, dans tous les secteurs de sa vie, qu'il n'a pas besoin de quelque chose d'extérieur. Cela est valable dans les mondes spirituels. Cela est valable, même si vous êtes interdépendants, dans toutes les sphères de vos vies. En ce qui concerne votre intimité propre, ce corps que vous habitez, cet Esprit et cette âme que vous manifestez, doivent, eux aussi, trouver l'Unité afin d'échapper aux contingences ou aux conditionnements de cette matière, au sein de principe de dualité dissocié, faisant alterner, par force de résistance, le principe du bien-être du mal-être.

La Source, au-delà de votre bien-être ou de votre mal-être, qui procure un état différent de cette alternance, est l'état d'Être. Au sein même de la personnalité, il vous faut littéralement déverrouiller vos croyances afin de les libérer, afin de ne plus être sous l'influence de ces dites croyances. Au niveau de votre être, par rapport au bien-être et au mal-être, en définitive, tout est croyance. Si vous croyez, et biologiquement cela peut l'être, que vous êtes intolérant à tel type de produit, cela se manifestera. Bien évidemment, il ne suffit pas de ne plus y croire pour que cette intolérance disparaisse, car cela serait encore faire preuve de dualité. Au niveau du fonctionnement de ce corps, dans lequel évoluent cette âme et cet Esprit, vous devez passer, changer de Vibration et de Conscience, afin de faire bénéficier ce corps habité par cette âme et cet Esprit, dans un autre état. Vous avez été habitué, dans cette vie et dans vos multiples vies, à lutter contre ou à faire avec. Vous avez été habitués à vous opposer à la maladie, même en adoptant des techniques dites douces, fortifiant le corps, la vitalité, L'âme ou l'Esprit, afin de ne plus lutter contre mais vous élever au-dessus. Ceci est une bonne voie mais elle n'est pas suffisante. L'invulnérabilité et l'incorruptibilité peut se trouver, maintenant et dorénavant, au sein de cette densité. Elle nécessite de vous élever en la croyance qui régit ce corps, cette âme et cet Esprit, au sein de ce corps et de cette vie. Bien évidemment, les limitations de la dualité ne peuvent s'effacer en une minute. Elles s'effacent en une minute au niveau de l'âme et de l'Esprit, mais elle prend un temps certain à se manifester au niveau de ce corps. Néanmoins, il faut engager le chemin et la Conscience sur cette voie. Au sein de votre langue française, vous avez, à juste raison, assimilée maladie à « mal-à-dire ». Cela a été juste mais, néanmoins, ne suffit pas à sortir du principe de maladie et de santé. Cela a été une voie, de même que les médecines de Vibration, depuis le magnétisme, en passant par l'homéopathie et de nombreuses autres techniques et médecines, ont été un chemin vous permettant de vous retrouver face à la dernière révolution qui est que, fondamentalement, ce corps, l'âme et l'Esprit qui y sont, sont incorruptibles.

Au sein même de l'Illusion et de la matrice de ce monde, ce corps dévoile une perfection puisque chacune des parties de ce corps, chacun des organes, chacune des fonctions existantes, vient d'un plan bien supérieur et est, en quelque sorte, une émanation d'un principe causal, échappant à la dualité et se manifestant, néanmoins, au sein de cette dualité. Sur le plan physiologique et psychologique, la maladie et l'alternance maladie / bien-être est liée à l'insuffisance de reconnection avec l'Unité du soi, réalisé en deux endroits : liés au plexus solaire (force astrale) et plexus cardiaque (force de l'Amour), en relation avec ce que vous appelez thymus atrophié, à l'âge adulte, de par votre éloignement de la Source. Quand le Soi est en Unité, quand vous réalisez l'Unité du Soi, au sein même de cette personnalité, il ne peut y avoir maladie, ni bien-être. Il y a Être. Toute notion duelle disparaît. Vous faites tous, sans exception, l'expérience temporaire de cet état particulier où aucune interrogation du corps, de cette âme et de cet Esprit dans ce corps, ne se manifeste à la Conscience. Il n'existe aucune gêne dans le corps, dans l'âme et dans l'Esprit, au sein du déploiement de votre Vie, au sein même de cette densité. Ces instants sont des moments privilégiés que, bien évidemment, vous avez repérés. Ce sont ces instants où vous êtes dans l'Etre qui sont appelés maintenant à se développer et à devenir votre quotidien, si tant est que vous en ayez supprimé les croyances opposées, non par une volonté quelconque de compréhension mais, bien plus, comme un acte de transcendance et de dépassement.

J'œuvre, de manière un peu plus particulière, sur cette planète, depuis deux ans, afin de favoriser en vous, de manière fort silencieuse, l'accès à cet état. Je suis la Conscience qui a sous-tendu et qui sous-tend le passage de la séparation à l'Unité, de l'ego au Cœur. Alors, si vous le voulez bien, nous allons ensemble vibrer sur la fréquence de l'Unité, sur la fréquence du passage de l'ego au Cœur, de la dualité à l'Unité, de l'alternance bien-être / mal-être, à l'Être. Voilà les quelques phrases que j'avais envie de déposer en Votre Être afin de vous faire modifier vos paradigmes quant à la maladie. Le système immunitaire de l'humanité, la résistance même de l'être humain, malgré les substances chimiques que vous ingérez, chaque jour, sans même le savoir, n'ont pas permis d'enrayer la progression vers votre être car cela est votre destin, car cela est votre chemin, en cette fin de cycle, que de retrouver un état au-delà du bien-être et du mal-être. Certes, certains d'entre vous vivent encore des périodes difficiles. S'ouvrent, en effet, des espaces de résolution pouvant parfois prendre l'acuité d'une douleur aiguë et d'une prise de Conscience aiguë, de ce qu'il y a à changer, en ce corps et en l'âme et l'Esprit qui l'habitent. La maladie fait partie de ce plan, du fait même du jeu de l'Ombre de la Lumière. À partir du moment où l'Ombre est dissoute, en rejoignant les mondes Unifiés, la maladie cesse d'elle-même. Je vous propose de réaliser ensemble cet espace vibratoire. Je vous remercie d'avoir prêté attention à ces mots. Je vous demande maintenant de prêter attention à la Vibration.

... Effusion d'énergie ...

Je vous remercie de votre attention et de votre accueil. Recevez la paix. Je vous dis à plus tard, au sein du Conclave et de la Radiance des Archanges, réunis.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page