Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > MA ANANDA MOYI

MA ANANDA MOYI

22 mai 2008

pdf

Mes enfants, je suis Ma Ananda Moyi. Je suis celle qui parcourait, il y a encore peu de temps, le sol de cette planète, en ayant réalisé en elle le principe de la Divinité absolue. Après la radiance de l'Ange, je viens vous apporter, à mon tour, l'amour d'une mère et si possible vous aider dans votre cheminement collectif et individuel à travers vos interrogations sur votre cheminement. Je viens vous aider à éclairer vos pas, je viens vous aider à porter vos pas. Chers enfants, mon cœur de mère vous est ouvert maintenant. Sous tendue par la présence de l'Ange à l'intérieur de ce canal, je peux ajuster au mieux la vibration de ma présence afin d'être dans une action au sein de votre être qui, je l'espère, sera profitable à votre cheminement. Alors, nous allons vous donner la parole et recueillir vos questions mais aussi vos souhaits. Je précise qu'il s'agit bien ici de souhaits spirituels. Ainsi, bien aimés, je vous laisse la parole.

Question : ...


Question : dois-je répéter ?
Oui, tout à fait. Les vibrations sont importantes, la clarté est là mais la multitude d'intentions qui se tournent vers moi m'empêchent d'entendre.

Question : comment bien ressentir le choix de notre âme ?
Le choix d'âme est déterminé et se présente à vous au moment où vous êtes capable de faire le silence dans le vacarme de votre vie extérieure, au moment où vous vous tournez vers vous-même sans faux détour, sans altération liée à votre personnalité, celui-ci vous apparaîtra de plus en plus clairement. En faisant un pas vers la Lumière de l'Ange, vous aurez accès à nombre d'informations vous concernant, celles-ci pouvant survenir de différentes manières, à différentes instants. Il vous suffit d'être attentif, il vous suffit d'être à l'écoute, il vous suffit aussi, comme disait l'Ange Jophiel, de demander. En cette période propice pour les demandes, et durant les semaines qui viennent et qui vous séparent encore du solstice d'été, vous avez très exactement quatre semaines et les êtres humains le savent, même de manière subconsciente. L'âme humaine ressent au plus profond les tressaillements de quelque chose qui se passe. L'âme humaine doit demander et accueillir la réponse en son sein quant à son destin, quant à son chemin. Cela est rendu possible par l'effusion de la Lumière que vous vivez en ce moment sur la planète Terre.

Question : pourquoi faut-il endurer toutes ces souffrances, psychologiques, physiques, pour avancer sur le chemin de son âme ?
La souffrance, quels que soient les corps qui sont touchés, n'est que le reflet de vos attachements, que le reflet des zones qui sont encore dans l'Ombre. Plus votre volonté de Lumière grandit, plus votre certitude de Lumière grandit, plus ces zones d'ombre sont, dans un premier temps, douloureuses car dans l'opposition par rapport à la lumière qui grandit. Les douleurs ne sont que les résultats de vos attachements passés, de vos attachements présents qui empêchent la lucidité totale de votre âme et la Lumière de vous inonder complètement. Elle n'est pas voulue par le créateur, elle est uniquement voulue par votre personnalité et par les attachements que vous avez créés. Il n'y a pas d'autre justification à la douleur mais il est vrai que la douleur en ce monde est aussi un élément de transcendance qu'il faut aussi savoir abandonner au moment opportun afin de renouer avec la Divinité totale que vous êtes.

Question : comment aider ses enfants à trouver leur chemin de Lumière ?
Une mère souffre pour ses enfants. Une mère est investie d'une mission avec ses enfants, quel que soit leur âge mais, dans ces moments de transition, la mère n'a pas à se charger du fardeau et des choix de ses enfants, quel que soit leur âge. Ceci est aussi une forme d'attachement qui est un lien et une résistance à la libération. Chaque âme est totalement libre de choisir le chemin de l'incarnation et de l'expérience, le chemin de l'excarnation et le chemin de l'ascension. Vous n'avez aucune possibilité, par l'affection, par les mots, de modifier le destin d'une âme. Vous ne pouvez qu'irradier la Lumière de votre être intérieur sans espérer, sans projeter. Simplement en étant cette Lumière, peut-être, à ce moment là, vos descendants accepteront la Lumière et dévoileront la leur. Mais vous ne pouvez à aucun moment, dans ces périodes de bouleversements, être sûrs d'être accompagnés par les proches au sens familial ou par les âmes que vous aimez car leur destin leur appartient en propre. Le souhait que vous émettrez, certes, avec compassion, risquerait d'être un lien de plus et donc une souffrance de plus dans ce chemin. Le chemin de chaque âme est libre en cette période de Lumière. Cela ne souffre aucune exception. Vous ne pouvez qu'être un être de lumière irradiant la bonté, irradiant l'amour en espérant peut-être, mais sans le souhaiter, que la Lumière touche à son tour la Divinité de celui que vous appelez, en votre vie, votre descendant.

Question : comment se manifeste l'état d'androgyne réalisé ?
Il s'agit d'un état qui ne peut être réalisé totalement en cette dimension. Vous ne pouvez que vous en approcher à travers un certain nombre de signes, à travers un certain nombre de manifestations, où la qualité de votre Lumière d'âme va venir transcender et irradier totalement votre personnalité. Vous rejoignez par là, la fusion (car c'est de cela qu'il s'agit) de l'âme et de la personnalité. Vous transformez vos polarités mâles et femelles en un troisième terme appelé, si on le veut, androgyne où il existe, à l'intérieur de celui qui a réalisé cela, une transmutation permettant le dépassement de la dualité bien/mal, mâle/femelle, en un troisième terme. Réaliser l'androgyne, c'est réaliser l'unité de sa féminité et de sa masculinité, c'est résoudre l'équation du bien et du mal, c'est dépasser l'équation des paires d'opposés, c'est parcourir les chemins de l'Unité et s'approcher de la Vérité.

Question : cet état peut se manifester dans les rêves ?
Cela est fonction du chemin parcouru par l'âme mais ce qui est présent dans les rêves doit se réaliser dans la réalité. Il n'y a pas d'espace privilégié mais certainement des espaces consécutifs, différents selon les âmes, qui permettent la concrétisation de l'androgynat.

Question : est-il souhaitable de chercher l'inspiration spirituelle à travers vos photos ?
Si votre âme aspire, à travers une reproduction, à travers une image, à ressentir l'émotion de la Divinité, il vous est loisible de le faire. Si vous avez l'impression de vous raccrocher à une image, quelle que soit l'expérience mystique, cela peut être un obstacle à votre libération. Alors, abstenez-vous-en. Tout dépend de comment vous vivez cette communion, cette relation, cette expérience. Il ne faut pas que la reproduction, ou l'image, devienne l'objet de l'expérience mais le support de l'expérience. Support qui peut être amovible car la création en esprit de mon image doit aboutir au même résultat. Est-ce que cette expérience a conféré la joie ? Si cela est le cas, elle peut être reproduite à volonté. Mais, si lorsque cette expérience s'est produite, s'en est suivi un état de perte et de séparation liée à l'expérience elle-même, elle est susceptible de créer un attachement préjudiciable. Il vous faut, dans vos expériences, retrouver la spontanéité et la liberté.

Question : pourriez-vous nous parler des Vierges Noires et de la différence avec votre propre type d'émanation ?
Ce qui est appelé, en tout cas en Occident, les Vierges Noires, correspond à une qualification précise de l'énergie féminine incarnée par la Mère Terre. Il s'agit d'un archétype n'ayant jamais été incarné au sens humain mais porté, véhiculé par certaines âmes humaines. La Vierge Marie, moi-même, avons incarné la totalité de l'énergie féminine terrestre et solaire. Pour autant, ni Marie, de son temps, ni le corps qui a abrité mon âme récemment ne peut être appelé Vierge Noire. Il s'agit de représentations, de conceptions mentales humaines, vibratoires, certes, mais néanmoins empreintes de dualité et de dualisme.

Question : parfois les Vierges Noires sont situés sur des endroits géo-telluriques, en particulier liés à l'eau. Quel en est l'intérêt spécifique ?
L'intérêt en est en vos croyances, en vos certitudes, à vos besoins d'adhésion à des rituels plus ou moins compliqués. L'eau est l'apanage de Marie. Partout où une femme ou un homme a incarné, en proportion suffisamment importante, l'énergie dite Mariale, s'est manifestée l'eau, l'eau était présente. Cela n'est pas une spécificité des Vierges Noires mais bien de l'énergie Mariale. Que l'être humain, dans ses conceptions, dans son mental, ait érigé ce symbole et l'ait couplé à des croisements énergétiques, ou encore à de l'eau, cela appartient en propre à l'homme mais aussi à une tradition. En Inde nous avons d'autres traditions concernant les Mères nourricières et les mères créatrices qui n'ont rien à voir avec ces Vierges Noires. Il s'agit de systèmes de croyances. Il s'agit de systèmes visant à identifier les énergies à une forme et à un vécu. Rien de plus. Mais, néanmoins, si vous avez besoin de vous rattacher à cette image, à cette énergie, n'oubliez pas de vous en libérer à un moment donné, comme de toute autre image. La Source de l'eau, la Source de l'énergie est votre cœur, votre Divinité et rien d'autre. Tout le reste ne sont que des constructions énergétiques visant à soutenir votre incarnation mais qui deviennent néfastes au moment de la grande libération.

Question : la personne qui a posé cette question demande pourquoi elle a mal au ventre lorsqu'elle entend votre réponse.
Cela correspond à des attachements. Attachements à la notion de Vierge Noire, à la notion de l'eau qui correspond aussi à la féminité.

Question : quelle est la différence entre l'âme spirituelle et l'âme divine ?
L'âme spirituelle est l'âme divine revêtue du manteau de son destin. L'âme divine est l'étincelle sans couleur. L'âme spirituelle est l'étincelle revêtue de sa couleur. L'étincelle est invariable de toute éternité. L'âme spirituelle se colore au fur et à mesure de ses pérégrinations et est donc déjà polarisée, est donc déjà en mouvement, contrairement à l'étincelle qui est fixe et ne varie pas. L'étincelle correspond au serment de la Source de ne jamais vous abandonner en vos pérégrinations, en vos choix, quels qu'ils soient. L'étincelle est le garant de votre Lumière que vous êtes. Elle est le garant de votre intégrité. L'âme spirituelle est l'étincelle revêtue de l'expérience. Il s'agit d'une structure qui recouvre une autre structure si tant est que le mot structure soit le plus adapté.

Question : le but de l'âme spirituelle n'est-il pas la transparence et la limpidité de la couleur ?
Oui.

Question : l'étincelle correspond à l'Esprit ?
Il s'agit du même concept, de la même chose.

Question : avez-vous accompagné Jésus en Inde lors de votre incarnation ?
Au-delà de l'importance historique ou intellectuelle, Jésus est effectivement allé en Inde mais sans moi. Cela a fait partie de son périple, de sa reconnexion. Quel est l'intérêt de cette question ?

Question : pourquoi le processus d'ouverture du cœur entraîne parfois des souffrances ?
Quand le cœur s'ouvre, il souffre de certains attachements, il souffre de certaines situations car l'état d'ouverture, en particulier au niveau de ce centre d'énergie, nécessite plus que jamais, plus que n'importe quelle autre fonction, plus que n'importe quel centre, l'abandon de ce qui est ancien, de ce qui est périmé. L'ouverture est là mais elle nécessite maintenant d'aller plus avant, non plus dans l'ouverture, mais dans le renoncement à certains attachements qui entravent le plein épanouissement du chakra du cœur.

Question : comment peut-on prier Marie si elle a été réincarnée à plusieurs reprises ?
Je n'ai jamais dit, à aucun moment, que j'ai été de mon vivant la réincarnation de Marie mais l'incarnation de Marie ce qui n'est pas exactement, ni totalement, la même chose. J'ai incarné la totalité de la Lumière Mariale. Ainsi, je portais en moi l'expérience, la mémoire de l'entité appelée Marie. Ce point est important. Quelle était la question ?

Question : Marie s'est manifestée à travers différentes apparitions. Comment doit-on la prier ?
En quoi êtes-vous attachés à une forme ? En quoi êtes-vous attachés aux apparitions Mariales ? Les apparitions prennent une coloration différente selon le pays, selon les races qui ne sont que le reflet de votre propre conception de Marie et en aucun cas ne correspond à la réalité. Alors, la forme qui vous fera résonner le plus sera celle qui correspondra à votre état de prière. Marie peut être présente en de multiples endroits et de multiples lieux et répondre à chaque demande, personnellement. Le monde multidimensionnel dans lequel j'évolue fait que je peux être, au même instant, en train de vous parler et tenir, au même instant, de manière synchrone, des milliers de conversations identiques. Cela échappe à votre champ de cohérence et de compréhension parce que votre dimension est limitée. Les dimensions, les mondes dans lesquels nous évoluons, nous permettent d'avoir une vision panoramique, holographique et de réponse, instantanément, personnellement et individuellement à une prière selon la forme la plus appropriée, selon le langage le plus approprié et pourtant il s'agira toujours du même Esprit qui est Marie. Ne vous attachez pas à la forme ni à la manifestation mais à l'Essence.

Question : cela signifie que l'incarnation de l'énergie Mariale peut exister chez un être incarné s'il atteint votre niveau vibratoire ?
Elle est parfois totale, parfois parcellaire. Vous avez aujourd'hui en incarnation sur Terre certaines femmes qui incarnent telle ou telle parcelle de mon énergie, de ma conscience, de ma mémoire. Mais à aucun moment une personne, exceptée ma dernière incarnation, n'a pu intégrer la totalité de l'énergie Mariale.

Question : quels enseignements suivre pour poursuivre sa voie, au mieux, aujourd'hui ?
Quels que soient les enseignements suivis, il faudra ne plus suivre la voie des enseignements mais devenir soi-même la voie. L'éclosion de la Lumière, l'éclosion de votre Essence, votre réalisation, ainsi que vous la nommez, est à ce prix. Il convient, comme l'ont dit certains êtres qui ont été des guides, de tuer tous les modèles, toutes les écoles, tous les enseignements car ils nourrissent le mental et non pas le cœur. Et, qu'au moment où on se présente au seuil de la transformation essentielle, il conviendra de tuer tous ces modèles. Il ne sert à rien de le faire trop tôt. Il ne sert à rien non plus de retarder le moment. Ainsi, en cette année de bouleversements, les chemins se raccourcissent, les décisions sont plus rapides que si elles avaient suivi leur cours normal. Jésus disait « je suis la voie, la vérité et la vie ». Il disait aussi « soyez mes imitateurs ». Cela vous engage à devenir la voie, la vérité et la vie. En vérité, vous êtes la voie, le chemin, le début du chemin et la fin du chemin. Toutes les techniques aussi nobles soient-elles, toutes les prières, aussi élevées soient-elles, ne sont que des béquillées utiles à un moment donné mais qui doivent, à un moment, disparaître pour laisser la place à votre état d'être, en totalité. Il est temps maintenant de devenir la voie, la vérité et la vie et de ne plus emprunter la voie des autres, même si cela était important à une certaine époque.

Question : cela explique notre sentiment, souvent, d'être seuls sur notre chemin ?
Oui. Vous n'êtes jamais seul, vous êtes toujours accompagnés. Mais au moment du choix c'est vous-même qui décidez de faire le pas. Comme disait l'Ange Jophiel il vous appartient de faire le premier pas qui est, en fait, le dernier pas. C'est un chemin. Quelles que soient les écoles, les traditions, les voies, les modèles, vous arriverez obligatoirement à un moment ou à un autre, de manière inexorable, à un instant précis, où il faudra tuer le modèle, accepter de tout perdre, de n'être rien, afin de devenir tout. Il n'y a pas d'autre alternative.

Nous n'avons plus de questionnements, nous vous remercions.

Bien aimés enfants de la Lumière, je vous propose à mon tour d'accueillir la Lumière, la Lumière de la mère.

Effusion d'énergie ...

Ainsi je vous abandonne à votre Lumière, à votre chemin, à votre Divinité, à votre espérance. Soyez bénis, je vous aime.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page