Autres Dimensions

Sois qui tu es

RAM

6 septembre 2008

pdf

Je reviens à vous afin de poursuivre l'enseignement au travers des mots, au travers de la Lumière, au travers du silence et de la plénitude. Nous allons, ce soir, aborder, de manière plus profonde, un certain nombre de concepts en relation avec le silence. Comme toutes les traditions sur cette Terre l'ont affirmé et démontré le silence est l'acte essentiel qui accompagne les moments spirituels particuliers appelés initiations. Tout passage, toute révélation, toute transformation, ne peut se vivre qu'au travers du silence. Au-delà de ce simple mot, quelles sont les notions qui sont véhiculées par le fait de faire silence et celles qui ne le sont pas ? La première des choses est de comprendre que le silence est plénitude. Le bruit est l'absence de plénitude. Les mots, les musiques, les pensées, les relations font partie du bruit. Le bruit est fait pour maintenir un état. Le silence est fait pour transformer et passer d'un état à un autre. Ce qui signifie que, pour passer d'un état à un autre de densité vibratoire plus forte ou plus dense, il va falloir cesser le bruit de la dimension correspondante. Dans l'incarnation de forme où vous êtes le bruit est essentiellement composé de vos mots, du vacarme de vos pensées, de vos mouvements et de tout ce qui entretient la dualité. Tous les rythmes de la forme et de l'incarnation sont, par essence, duels. Ils participent du maintien de la dualité. Le bruit est donc d'essence duelle. Le silence participe, quant à lui, de l'Unité. Faire silence est le premier pas vers l'arrêt d'une manifestation donnée qui prépare un passage en Unité. Les mondes appelés spirituels sont définis par la présence de la Lumière et la présence de l'Esprit. Le monde duel et les mondes duels sont caractérisés par l'absence de cette dimension propre au silence.

Est-ce que cela veut dire que les mondes spirituels sont silencieux ? Non. Le passage nécessite, par contre, le silence. Vous vivez, à l'échelon individuel, à l'échelon collectif, un moment de passage. Moment de passage extrêmement important puisqu'il concerne l'accès à une forme et manifestation de vie situées au-delà de la dualité. Le passage ne peut se faire que dans le silence. Vous devez donc apprendre à cultiver le silence. Le silence est l'élément moteur et déclencheur du passage. Vous devez donc rechercher activement ce silence. Je dirais même que vous devez vous ménager des espaces de silence. Le silence n'est pas la méditation. Le silence n'est pas la prière. Certaines méditations ont pour but d'aller vers le silence. Le silence intérieur est quelque chose qui doit se créer et se développer. Créer le silence va passer d'abord par la réalisation et la concrétisation de moments privilégiés où plus rien n'existe à l'extérieur ni la parole, ni les gestes, ni les personnes, ni les objets, ni les activités. C'est un moment particulier lié à un retournement de l'extérieur vers l'intérieur. Ce moment doit durer, bien évidemment, au delà d'une simple respiration. Ce temps et ce moment est éminemment variable selon les êtres. Il doit durer un certain temps car c'est dans le silence que se manifestent la révélation, la réalisation, l'illumination, l'Eveil, la fusion et l'ascension. Le silence est donc un élément majeur et moteur de l'accès à votre divinité. Cela pourrait être appelé une petite mort. Vous devez mourir de façon temporaire à vos activités, à vos compagnons, à vos relations, à vos pensées. Vous devez vous mettre en silence pour écouter la vibration supérieure. Le silence est un fait essentiel qui permet à lui tout seul de réaliser, du fait des circonstances vibratoires particulières collectives, la situation propice à l'Eveil.

Voilà pourquoi, à travers ma présence et la plénitude que je vous offre, vous vous rapprochez, malgré les mots, du silence. Voilà pourquoi mes réponses se font par les mots mais aussi par le silence. Vous vous apercevrez que, si vous vous approchez du silence en tournant votre conscience vers l'intérieur, il deviendra alors beaucoup plus facile d'arrêter les turbulences des pensées et du mental. Au moment où vous vous décidez à entrer dans le silence, le mental subit une sidération de sa propre activité car le mental est le bruit qui vous maintient en incarnation. La forme dans laquelle vous êtes est une création de votre mental avant d'être une création particulière d'expériences. Cette création est rendue possible uniquement par l'activité du mental car il n'y a pas d'émotions en dehors du corps. Par contre, il existe un mental hors du corps. Mental qui est lui-même subdivisé en deux portions : une portion extrêmement vibrante, qui vibre bien au-delà des limites de l'incarnation et qui est la représentation de l'Esprit. Et une autre partie liée à l'adhésion à des croyances particulières qui vont précipiter votre irruption dans la forme. Ces croyances qui vous précipitent dans le bruit de l'incarnation ont pour nom : réincarnation, ont pour nom : volonté d'expériences, ont pour nom : désir d'aider les autres. Il s'agit de croyances et non pas d'une loi dictée par l'Esprit. Vous vous êtes identifiés à vos croyances. Ceci explique votre présence dans la forme. Toute forme en incarnation est la résultante d'une croyance. Vous matérialisez, à travers la forme dans laquelle vous êtes, à travers la morphologie que vous présentez et que vous donnez à voir, l'incarnation totale de vos croyances. La vie en incarnation, l'expérience de la dualité est aussi une croyance qui vous éloigne, au fur et à mesure, du silence mais qui, inexorablement, comme un élastique qui se tend et qui revient à son point de départ, vous ramènera vers le silence. La tension est un bruit, la passivité est silence. Vous ne pouvez trouver votre éternité dans le bruit. Même si vous avez la chance de vivre certains moments lumineux correspondant à l'Eveil, à la rencontre consciente avec la Lumière, cela n'est pas pour autant que vous êtes arrivés à la fin de l'expérience. La rencontre avec la Lumière est le début d'une autre expérience qui doit s'achever par la disparition de la forme et de l'ensemble des croyances.

La meilleure façon d'éliminer les croyances n'est certainement pas d'arrêter d'y croire car elles seront immédiatement remplacées par d'autres croyances qui sont le propre même de ce niveau de manifestation dans lequel vous êtes qui est la croyance. La croyance est une émanation du mental. La croyance est quelque chose en quoi vous croyez et elle arrive même à vous faire croire à la pérennité de la forme, si ce n'est de la vôtre, en tout cas de la pérennité d'une montagne, d'une pierre, d'un règne entier. Et pourtant ceci n'est que le voile du mental qui recouvre la pensée. L'étape collective que vous vivez vous engage à vous retirer de ces croyances. La seule façon d'y parvenir est le silence, quel que soit, je le répète, le niveau d'Eveil que vous avez vécu, quelle que soit la façon dont cela s'est révélé et réalisé, vous n'êtes pas pour autant arrivés. Néanmoins, l'expérience du silence vous rapproche à grands pas du but. Rappelez-vous que cela tient à l'époque et au moment dans lequel vous évoluez. Le silence est plénitude. C'est un endroit où la Lumière ne peut rencontrer d'obstacles. C'est un endroit où la Lumière devient, en quelque sorte, remplissante, fixe et immuable. Vous devez faire l'effort chaque jour de vous reposer dans le silence. En effet le silence est régénération. Le silence est donc plénitude, Lumière et régénération. Ainsi, je vous propose, avant d'ouvrir un espace de questionnements, de remplir notre espace de manifestation par le silence. Nous allons vivre cela, maintenant, avant que je vous engage à entrer dans les interrogations.
... Effusion d'énergie ...
Nous allons maintenant sortir de ce silence pour accueillir vos interrogations. Mais vous allez aussi vous apercevoir, qu'une fois l'interrogation posée, la réponse se trouve dans le silence. Qui veut bien commencer ce jeu des questions ?

Question : comment garder le silence dans la vie matérielle ?
Je commencerai par répondre par la réponse du silence.
... Effusion d'énergie ...
La réponse des mots est encore plus simple : si vous apprenez à générer le silence dans le silence il deviendra extrêmement facile et rapide de trouver le silence dans le bruit. Il faut pour cela un entraînement extrêmement modeste : profitez des moments de calme, d'accalmie pour vivre le silence. Une fois que vous aurez vécu le retournement qui accompagne le passage du bruit au silence, dans les moments de bruit restreints il deviendra extrêmement facile de retrouver cet état, quel que soit le brouhaha du monde, quelles que soient les contraintes imposées par les objets ou les personnes. Voici maintenant la réponse de la Lumière.
... Effusion d'énergie ...
Autre interrogation.

Question : l'arrêt du mouvement amplifie l'expérience du silence ?
Cela n'est pas une obligation mais cela peut être nécessaire pour certaines personnes, en particulier celles qui ont l'habitude d'accompagner les mots par des mouvements du visage, des muscles, des bras. Cela se voit chez certains tempéraments où il ne peut y avoir de mots sans gestes. Maintenant, si vous restez sans gestes, vous pouvez être amenés à exprimer des pensées qui vous éloignent du silence. Donc ceci est une affaire de cas personnel. Maintenant je vous donne la réponse par la plénitude.
... Effusion d'énergie ...
Autre question.

Question : le silence peut permettre d'atténuer les peurs et les souffrances ?
Réponse des mots : le silence est transcendance. Le silence est suspension des peurs et de la souffrance. Si vous vous entraînez suffisamment au silence, la souffrance s'évanouira, quelle qu'en soit la cause. Pour les gens en souffrance ceci est un guide précieux qui va vous permettre de savoir à quel moment vous touchez le silence parce que, à ce moment là, la souffrance ne peut plus se manifester à votre conscience. Voici la réponse du silence et de la Lumière en même temps.
... Effusion d'énergie ...

Question: des périodes de silence peuvent se vivre dans la joie et la plénitude ?
Tout cela est entière Vérité. Le silence associé au retournement est l'endroit où vous pouvez vivre des états mystiques les plus authentiques qui soient. Le Samadhi, l'extase, l'intase, est un moment de silence intense. Voici la réponse.
... Effusion d'énergie ...
Autre interrogation.

Ndr : aucune question.
A travers les différentes venues vous commencez à expérimenter le passage du bruit au silence et du silence au bruit. Ceci est destiné à vous faire percevoir les mécanismes intimes et les rouages qui permettent de passer de l'un à l'autre et de l'autre à l'un. Il y a là un phénomène bien réel d'apprentissage au silence. Les variations mêmes de l'intensité des réponses par les mots, la Lumière, le silence ou la plénitude mettent votre conscience et votre corps dans le phénomène de l'apprentissage à la réalisation du silence. Ceci est certainement la part la plus importante de ce que j'ai à vous donner et à vous transmettre. Bien évidemment, cela participe de ma radiance et de ma guidance auprès de vous. Rappelez-vous ce que je vous disais hier quant à l'instillation en vous de cette goutte, de ce cristal, qui vous relie à mon Essence. Ceci n'est pas une illusion mais une Vérité essentielle. Je vous aide, à travers cela, à aller vers le silence et la plénitude car c'est le seul but ici bas. Vous cherchez d'abord la Lumière, ensuite l'Eveil, et ensuite encore la réalisation. Ceci est déjà extraordinaire en soi, surtout dans ce monde de la forme et de la dualité. Cela montre la puissance et la ténacité de ce que vous êtes. Au-delà de ça, vous devez renouer avec votre Source, votre origine, votre filiation et votre affiliation. Ceci est rendu possible par le silence qui permet joie, plénitude, montée en vibration et essence que vous êtes. Alors, je vous propose maintenant de vivre, non plus le silence, mais la communion du silence car dans le silence aussi se trouve l'abolition de la distance entre les consciences, aussi bien entre vos différentes consciences qu'entre la totalité de vos consciences avec la totalité des autres consciences vécues jusqu'à présent comme extérieures à vous. Alors d'ores et déjà nous allons vivre cela et d'ores et déjà je vous dis paix, Amour et fraternité. Nous vivons cela quelques instants avant que je vous quitte pour cette fois ci.
... Effusion d'énergie ...

Recevez ma paix, recevez la grâce et recevez la plénitude. Œuvrez vers ce silence et je vous dis à très bientôt.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page