Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > MA ANANDA MOYI

MA ANANDA MOYI

12 juillet 2008

pdf

Bien aimés enfants de la Lumière, je suis Ma Ananda Moyi. Je viens vous parler de la seule réalité tangible qui permet et sous-tend l'existence des mondes c'est-à-dire l'Amour et la Lumière. Je viens à vous afin de renforcer votre croyance, votre certitude et votre vérité de Lumière. Vous devez d'ailleurs dépasser la croyance, la certitude et la vérité pour devenir vous-même cette réalité qu'est l'Amour. L'Amour est la seule chose qui peut compenser chacun de vos pas, chacune de vos respirations et chacun de vos battements de cœur. Quelles que soient les satisfactions que vous trouvez dans vos occupations, nulle ne pourra durer plus que le temps de la satisfaction qui, par définition, est éphémère et ne peut durer. Seul L'Amour et la Lumière sont éternels. Seuls l'Amour et la Lumière permettent de vivre la sérénité, la plénitude la plus totale. Vous êtes tous, sans exception, destinés à cela. Vous êtes, tous, sans exception, des Lumières en devenir. Vous êtes tous, sans exception, une parcelle de l'Amour. Vous ne pouvez être autre chose que cela. Ce n‘est que votre mental qui vous fait croire l'inverse : que vous n'êtes pas Amour, que vous êtes séparés. Ce corps que vous habitez n'est que le reflet des croyances de votre mental. De constructions en constructions, vous en êtes venus à penser que la seule réalité est le domaine de l'expérience de votre mental et de vos sens, que vous expérimentez à travers les incarnations. Mais cela est totalement et réellement une illusion à laquelle vous avez un jour tellement adhéré, tellement cru que vous y avez mis des lois de karma, de réincarnation. Vous y avez mis des barrières à l'expression de ce que vous êtes. Votre mental est la seule chose qui vient vous masquer et vous détourner de votre réalité. Il n'existe nulle part un Dieu punisseur, il n'existe nulle part de volonté extérieure à vous-même dans les cycles d'incarnation que vous avez créés de votre propre volonté, de votre propre désir et qui vous a éloigné de ce que vous êtes. Tant que vous croirez à cette illusion, vous vivrez cette illusion. Tant que vous croirez que l'Amour est un but vers lequel aller, cela sera réel. En vérité, je vous le dis, il n'y a point de distance entre vous et l'Amour, il n'y a, comme je le disais, que l'épaisseur de votre mental qui vous maintient prisonnier et vous empêche de voir réellement ce que vous êtes.

L'Amour est félicité totale, l'Amour ne connaît pas le temps. Ne connaissant pas le temps il n'y a pas d'objectif, il n‘y pas de but, il n'y a pas de chemin. Mais le chemin est celui que vous avez créé en vous éloignant ou en essayant de revenir à cette Lumière et à cet Amour que vous êtes. Tant que vous considérerez ceci comme un objectif à atteindre il restera un objectif à atteindre et ne deviendra jamais la vérité de ce que vous êtes. Car, quand vous parlez de but à atteindre, vous mettez une distance entre vous et la Lumière, entre vous et l'Amour. A partir du moment où votre mental bâtit et échafaude des plans par rapport à l'Amour, vous vous éloignez de l'Amour. Quand vous parlez même de ce mot, vous vous éloignez de cette réalité. L'Amour est contentement. L'Amour est Unité. L'Amour est transcendance totale. L'Amour est l'ultime et l'unique vérité. Le mental n'est pas l'Amour. L'émotion n'est pas l'Amour. Vos sens ne sont pas l'Amour. L'Amour se tient en dehors de votre manifestation et de votre expérience incarnée. Il s'agit d'un état d'être total où la complétude est vraiment le mot qui convient le mieux, si tant est qu'un mot puisse un jour approcher de près la réalité de l'Amour. Et néanmoins vous êtes constitués uniquement de cela. Jamais, sans amour, vos cellules ne tiendraient les unes aux autres. Elles tiennent associées grâce à la loi d'attraction qui est Amour. Vous respirez parce que l'Amour anime vos poumons. Et pourtant la vie humaine est faite de la négation de cet amour qui sous-tend sa propre vie : voilà quelque chose qui pourrait sembler anormal, grossier et tellement contradictoire et pourtant, non, car un jour l'Amour a besoin de se mirer, a besoin de s'observer, de s'extérioriser lui-même. Chose que vous avez faite en vous incarnant. L'incarnation vous a excarné de l'Amour. L'excarnation vous a, apparemment, éloigné de votre vérité essentielle. Certains sages ont dit que vous étiez là pour faire l'expérience du retour, l'expérience de l'incarnation qui, au fur et à mesure de vos pérégrinations, allait vous permettre de retourner d'où vous veniez. Ceci est vrai mais ceci est aussi une croyance car l'Amour est là, à chaque instant de vos vies. Seules les limitations que vous vous êtes mises, les limitations qui ont été imposées par un ensemble de croyances au niveau de la société, ont tellement amplifié, ont tellement appesanti cette notion d'Amour que vous l'avez aujourd'hui restreint à une forme de chantage et non pas à l'attraction première qu'il était. Et pourtant vous êtes des êtres d'Amour, vous êtes des êtres de Lumière, même si certains d'entre vous réfutent la réalité de la Lumière. Comprenez bien que le fait de réfuter quelque chose ne permet pas sa disparition sinon vous n'auriez même pas les moyens de réfuter ce que vous êtes.

L'Amour est sans limites, l'Amour permet tout car il est la totalité. Même dans son absence il est présent. Il permet sa propre absence. L'Amour est votre réalité première et non pas ultime. Quoi que vous fassiez, même dans des axes de négation de l'Amour, vous resterez, à toujours, des êtres d'Amour. Bien aimés enfants de la Lumière et de l'Amour, une mère telle que moi ne peut qu'espérer et revendiquer la maternité mais aussi la volonté de vous voir révéler à vous-même, de vous voir cesser vos enfantillages de vos mentals qui veulent vous faire croire que vous n'êtes pas cela. Le mental a intérêt à la division. Le mental a intérêt à la négation car c'est ce qui lui permet d'exister et de croire à ses propres croyances, sinon il ne pourrait exister. Il refuse que lui-même ait été créé par l'Amour et pour l'Amour car c'est sa seule façon d'exister. Néanmoins, au plus vite vous ferez taire, vous dompterez cet élément négativant, au plus vite vous recontacterez, dans l'instant, dans la plénitude de l'instant, la Lumière que vous êtes. Il n'y a pas de distance, il y a juste, chez certains êtres, un manque de coïncidence. La distance, la coïncidence, ne sont que des phases indépendantes du temps en ce qui concerne l'Amour. Le monde dans lequel vous évoluez, peu importe qu'il soit sombre ou qu'il soit éthéré et extrêmement lumineux, car tous les mondes et toutes les dimensions participent à la vérité de l'Amour. Même le jeu de l'Ombre est, en fait, le jeu de la Lumière. Même le jeu de l'absence d'Amour n'est défini que par l'Amour. Votre mental vous fait croire que l'Amour est une possession, que l'Amour est quelque chose de lointain, que l'Amour est une émotion, que l'Amour peut être conçu, analysé, intellectualisé par votre mental mais il n'en est rien. L'Amour ne se met pas en cage. L'Amour ne se limite pas, ne se définit pas. L'Amour ne peut être contingenté par une quelconque définition. L'Amour est à la fois attraction et expansion alors que votre mental est appropriation. La distance entre le mental et l'Amour n'est pas une distance, c'est une calcification.

Tant que vous croirez à l'Amour vous ne le vivrez pas. Tant que vous parlerez de l'Amour, vous vous en éloignerez. Tant que vous croirez aimer un être, vous vous éloignerez de l'Amour. L'Amour ne peut être personnalisé, ni dans un Dieu, ni dans une image et encore moins dans un autre être humain. L'Amour a à voir avec vous-même et seulement vous-même. Il n'y a qu'à partir du moment où vous aurez fusionné avec qui vous êtes réellement que vous pourrez manifester cet Amour dans le monde, que vous deviendrez réellement une icône de l'Amour, mais pas avant. Le travail essentiel est à faire entre la coïncidence de vous-même et la coïncidence de votre Essence. Il ne peut y avoir de permanence et d'immanence dans votre vie incarnée. Vos expériences, si belles soient-elles, ne font que vous éloigner de la réalité de votre vérité. Les expériences que vous conduisez, dans tous les domaines de la création, de la créativité et de l'incarnation, ne font que vous faire patienter par rapport à l'absence d'Amour car l'Amour se suffit à lui-même. Il n'a pas besoin de techniques, il n'a pas besoin d'appropriations, il n'a pas besoin d'être créatif, Il n'a pas besoin d'être montré. Il a simplement besoin de se laisser exprimer, de se laisser matérialiser, incarner et rayonner. Tout autre chose n'est que négation de l'Amour. Mais néanmoins il est votre droit imprescriptible de vous éloigner de cet Amour au travers de vos expériences, quelles qu'elles soient, car c'est la liberté que vous ont accordé l'Amour et la Lumière. Liberté accordée depuis la plus petite particule créée par l'Amour, aux mondes les plus complexes et les plus éloignés de l'Amour. Sans l'attraction de l'Amour, ces créations, même les plus éloignées, ne pourraient voir le jour mais pourtant elles existent. Elles se tiennent en dehors de la vérité et néanmoins sont sous tendues par la réalité de l'Amour.

L'Amour ne se possède pas. L'Amour ne se créé pas. L'Amour ne se met pas en œuvre. L'Amour n'est pas distance, l'Amour n'est pas non plus coïncidence. Il est. Et cela suffit largement, non pas à le définir, mais à le manifester. Quand vous sortirez de l'avoir pour entrer en l'être, quand vous cesserez les manipulations manichéennes de votre mental, vous rentrerez dans l'Essence de l'être et dans le rayonnement de l'être et donc de l'Amour. L'Amour ne peut être défini par des comportements, il ne peut pas non plus être défini par la beauté ou par des qualités. Rappelez-vous : l'Amour est l'être, l'être est l'Amour. Tant que vous croyez le posséder ou le manifester, il vous échappera. Tant que vous voudrez le restreindre à l'intérieur de votre être, il s'évadera. Quand vous voudrez y mettre des mots, il s'enfuira. Quand vous voudrez en faire un état, l'être s'échappera car l'Amour est don, l'Amour est mouvement permanent. Il n'y a qu'à travers la compréhension et surtout le vécu de cet acte d'abandon à la réalité de votre être, que se trouve la vérité de l'Amour. Il est parfois difficile, du fait même des contraintes de l'incarnation, dans tous les secteurs de votre vie, de laisser l'être paraître, l'être être et, néanmoins, en dehors de cela, il n'y a pas d'autre possibilité. Bien aimés enfants de la Lumière, voici les quelques mots que j'ai aimé partager avec vous sur l'Amour. J'ouvre maintenant avec vous un espace de questionnement par rapport à l'amour et à vous-même.

Question : pouvez-vous nous dire ce qui gêne le plus le rayonnement de cet Amour ?
Dire « ce qui gêne » reviendrait à vous éloigner de l'Amour. Je préfère, et de loin, vous donner, pour chacun, comme je l'ai fait l'année précédente, une phrase qui vous correspond, sur votre route, à condition que vous acceptiez que ce ne soit pas une route, ni un chemin, encore moins un boulevard mais bien là où se trouve l'Essence de votre être. Il suffit d'ouvrir les vannes de cet Amour. Je vous propose de méditer sur les phrases que je vais vous donner et qui correspondent à chacun d'entre vous, qui vous aideront, en trompant votre mental, à réaliser l'être et l'Essence. J'ai besoin d'entendre à plusieurs reprises le prénom et aussi une phrase sur l'Amour.

Ndr : seules sont reprises ici les différentes phrases qui ont été proposées, de manière spécifique, aux participants. Mais peut-être y trouverez-vous des résonances ... :

  • Abandonne-toi totalement sans retenue à ce qui vient à toi. Là est la seule solution à l'Amour.
  • L'Amour est au-delà du Tout.
  • Je suis l'Amour, je suis est.
  • L'Amour est ma vérité, l'Amour est mon principe, l'Amour est ma manifestation. Je suis seul en l'Amour.
  • Je suis abandon, je suis don.
  • Amour toujours, Amour chaque jour, Amour essence, Amour être, être en Essence, en Essence de l'Etre.
  • J'accepte cela (ndr : des contraintes matérielles) afin de le faire disparaître.
  • Je lâche les règles, je lâche les contraintes et j'accepte l'Amour pour l'Amour.

Question : comment partager l'amour avec un homme ?
L'Amour ne se partage pas, l'Amour est don. Ce que vous appelez l'Amour, la complémentarité de plaisirs entre un homme et une femme, ce n'est pas l'Amour. Elle est une forme dévoyée et profondément injuste de l'Amour. L'Amour est au-delà de l'appartenance à quelqu'un d'autre ou du don de soi à quelqu'un d'autre. L'Amour est au-delà de toute fusion située entre deux êtres. Moi-même je n'ai jamais vécu seule depuis mon plus jeune âge. J'avais un compagnon qui fut mon mari mais j'étais bien consciente, et lui aussi d'ailleurs, qu'entre nous il s'agissait d'Amour mais pas d'un Amour de couple, d'un Amour d'un être humain pour tout être humain, tel qu'il peut exister, au-delà même de la notion de couple. Alors, aujourd'hui, la plupart des êtres humains considèrent et croient que l'Amour ne se trouve que dans le couple alors que l'Amour, je le répète, ne se trouve qu'en soi-même. Tout Amour trouvé à l'extérieur est la négation de votre propre Amour pour votre Essence et la négation de ce que vous êtes.

Question : à quoi correspondent les battements de cœur ressentis pendant votre présence ?
Cela est tout à fait logique. A partir du moment où la Mère Divine que je suis intervient dans votre réalité elle ouvre les canaux de vos cœurs et donne cette accélération chez certaines personnes qui ne connaissent pas encore cette énergie. Il s'agit de l'ouverture du canal du cœur, canal de l'Amour par excellence, que votre corps traduit par un emballement du cœur.

Question : dans cette période de bouleversements, comment exprimer l'Amour au niveau collectif ?
A partir du moment où vous définissez, même l'action la plus juste par rapport au collectif, vous vous éloignez de l'Amour car, quand vous rentrez dans l'Amour, vous n'avez plus besoin de savoir, avec le mental, ce que vous avez à faire. Il vous suffit d'être. Il vous suffit de rayonner ce que vous êtes.

Question : que répondre aux nombreuses personnes qui demandent souvent, en ces moments de bouleversements, comment être encore davantage dans le service ?
Que tant que vous voulez faire, vous n'êtes pas dans l'être. Être est déjà une très grande tâche. Faire est s'éloigner de l'être. Etre, c'est faire sans faire, c'est faire sans vouloir, c'est faire sans volonté car c'est l'être qui agit lui-même.

Question : que sont les vibrations qui courent parfois le long du dos ?
Beaucoup d'êtres humains à l'heure actuelle vivent les prémices du réveil du feu. Ce réveil du feu, au niveau du corps, est illustré par l'éveil de la Kundalini : ces courants d'énergie, cette vibration et cette chaleur dans un second temps, qui parcourent l'ensemble de la colonne vertébrale, depuis le bas jusqu'à un jour, le sommet du crâne. Cela participe des prémices de ce réveil que vit l'humanité.

Question : comment accompagner cela ?
Etre. Au moment où ces manifestations privilégiées surviennent il faudrait être capable de tout arrêter, de se centrer sur ce qui est vécu, de s'accorder un instant avec soi-même afin de répondre à l'appel du feu. Le plus juste et le plus suffisant est de se mettre en intimité avec soi-même et de laisser cette magnifique énergie du feu agir, sans rien vouloir, ni rien demander, en se contentant d'être dans l'instant de ce qui se vit. Le feu qui commence à se manifester peut induire toutes sortes de comportements différents de l'habitude. Cela peut être un besoin de manger plus ou de manger moins, de dormir plus ou de dormir moins, de fusionner avec le corps plus ou moins. Ne vous attardez pas aux modifications mais attardez vous aux ressentis et aux vécus. Mettez-vous en l'être, placez-vous en votre Essence et accueillez.

Question : qu'en est-il de la relation des enfants à l'Amour ?
Cela nous emmènerait beaucoup trop loin. Je répondrais simplement par une phrase, celle qu'a sortie votre grand poète Khalil Gibran, que j'ai eu la chance de lire de mon vivant. Quand je dis « de lire », comme vous le savez, j'étais bien incapable de lire par moi-même, néanmoins j'étais capable de ressentir la vibration d'un écrit. Au-delà des mots qu'on me lisait, tenir cet ouvrage et ces ouvrages dans mes mains, apportait une joie indicible à mon âme. Je répondrais ainsi : « vos enfants ne sont pas vos enfants ». Tant que vous apporterez un amour paternel ou maternel à un enfant vous ne serez pas dans l'Amour. L'Amour est don, l'Amour est liberté. Or, un parent est là pour contraindre et fixer des règles qui, par définition, même si elles sont nécessaires dans ce monde, contraignent l'Amour.

Question : quelle serait alors la façon idéale de ... ?
Il n'en existe pas. La paternité et la maternité, telles qu'elles sont vécues, dans toutes les traditions et dans toutes les civilisations, quelles que soient les croyances et les religions, n'aboutissent pas à l'épanouissement. Tout système éducatif aboutit à la re-création de schémas tordus qui éloignent de l'Amour. Seuls les grands êtres ont pu détacher les niveaux d'attachements induits par le milieu familial. Il faut aussi que les parents soient des grands êtres, bien sûr. Cela est effectivement rare.

Question : comment dépasser ces distorsions familiales et retrouver cette dimension d'Amour ?
En devenant l'Amour. En étant ce que vous devez être. En dépassant, en transcendant, en oubliant tout ce qu'on vous a appris, inculqué et induit.

Question : est-il alors préférable de couper ou pas les liens familiaux ?
Le mot même « lien » est catastrophique pour l'Amour. La relation est utile mais le lien est néfaste, quel qu'il soit. A partir du moment où vous émettez un lien avec une personne, du fait d'une hérédité, du fait d'un travail, le lien va comprimer et étouffer l'Amour. L'Amour est sans lien. L'Amour est libre.

Question : comment dépasser ces liens ?
En étant Amour, encore une fois. L'Amour brûle les liens, l'Amour ne les renforce pas. L'amour dissout les attachements. L'Amour renforce l'Amour mais dissout les liens appelés « amour » et confondus avec Lui.

Nous n'avons plus de questionnements. Nous vous remercions.

Bien aimés enfants de Lumière. Avant de me retirer je vous apporte tout mon Amour. Je vous demande aussi de décroiser vos bras et vos jambes et d'accueillir l'Amour c'est-à-dire de le devenir vous-mêmes.

... Effusion d'énergie ...

Soyez bénis, soyez Lumière. Je vous aime.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page