Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > THERESE DE LISIEUX

THERESE DE LISIEUX

28 août 2011

pdf

Je suis THÉRÈSE DE LISIEUX et je vous apporte tout mon Amour. Mes Frères et mes Sœurs, je vous ai déjà développé ce qu'était la Petite Voie, celle de l'Enfance. Prolongeant, par là même, ce qu'ont pu vous dire certains Anciens, dans le prolongement de l'Humilité, de la Simplicité. Voie de l'Enfance parce qu'il existe, bien sûr, des possibilités, pour l'être humain adulte, de redevenir comme un enfant. C'est-à-dire d'exprimer les qualités de l'enfant, et non pas les difficultés de l'enfant. Je ne vais pas, aujourd'hui, revenir sur les fonctions de l'Étoile que je porte, ni sur le déploiement de la Porte qui y correspond, au niveau du corps. Je vais plutôt m'attarder à essayer d'échanger, avec vous, sur cette Voie de l'Enfance, et le rapport qui peut exister, pour l'âme, de retrouver cette Voie de l'enfance. Car la Voie de l'Enfance est celle qui permet à l'âme de se tourner, peut-être plus vivement, plus rapidement, vers l'Esprit. Cela est d'autant plus vrai dans cette période particulière que vous vivez, dans la chair, aujourd'hui, sur la Terre (même si le pays, là où je m'exprime, ne vit pour le moment aucun des troubles pouvant exister ailleurs).

La Voie de l'Enfance est, dans ce qui devient, maintenant, beaucoup plus intense et beaucoup plus global (dans la conscience humaine et dans la conscience de la Terre), certainement l'élément qui peut vous permettre, quelles que soient vos vies, quelle que soit votre histoire, de vous détourner de tout cela pour vraiment vivre et expérimenter, la Paix d'abord, et puis la certitude Intérieure de l'Esprit. Parce que la certitude Intérieure de l'Esprit vient, en vous, agir directement sur ce qui pourrait exister encore comme zones appartenant à votre histoire, lourdes, pénibles. Que cela concerne, bien sûr, le corps, mais aussi tous les éléments de la vie, quelle que soit votre vie, ici ou ailleurs. Effectivement, c'est dans ces circonstances particulières de l'humanité, que l'homme a tendance à se tourner, de manière plus spontanée, vers ce qui le dépasse, vers la prière, vers la demande, qui sont autant d'éléments (préalables, pour certains) à s'Abandonner à cette Lumière, au CHRIST. Bien sûr, le rôle de la personnalité, dans la vie, est toujours de maintenir la vie, coûte que coûte, parce que, bien sûr, dans le monde tel qu'il est, tout est question de lutte, tout est question de survie, on peut le dire ainsi. Alors que dans l'Esprit, bien sûr, tout cela est relatif, même ici sur cette Terre. Parce que l'Esprit apporte, réellement, une Légèreté. Et cette Légèreté ne peut vraiment se manifester et exister que quand l'âme accepte, en totalité, cette influence de l'Esprit. Avant, bien sûr (et vous le savez), l'âme est tournée vers sa vie, vers la survie, vers tout ce qui peut exister et qui fait, à la fois, la beauté de la vie, ici sur Terre, mais aussi son côté tragique, cette nostalgie de quelque chose qui n'y est pas.

Alors dans cette période, justement, ce qui n'y était pas, revient. Même si, pour beaucoup d'entre vous, cela n'est pas encore perceptible, nous savons aussi qu'un nombre non négligeable d'êtres humains vit ce sentiment de Retour de la Lumière, au travers des Vibrations, au travers de la conscience, au travers des rêves, au travers aussi, même pour vous, d'une forme d'appréhension, de peur, insaisissable mais néanmoins présente. Un peu comme la surprise qui était tant attendue, et qui, finalement, a été reportée dans un espoir lointain, et qui se voit, aujourd'hui, plus proche que jamais. Les Archanges, MARIE, les Anciens, nous vous avons prévenus, en quelque sorte, depuis déjà longtemps. Le fait de prévenir n'est pas destiné à instaurer une peur, ni une attente, mais bien à installer ce vous avez vécu, c'est-à-dire une préparation Vibratoire Intérieure. De faire en sorte que l'âme devienne perméable à l'Esprit, que la personnalité devienne perméable à la Lumière. Tout ceci s'est traduit, en vous, à des degrés divers, pour chacun, par ce qui a été appelé des Vibrations, et aussi, si vous avez été attentifs, bien sûr que la façon de vivre votre vie a changé. Peut-être légèrement ou peut-être entièrement, tout dépend de ce que vous avez accompli dans cette vie.

Ce qui vient à vous est un changement d'une toute autre nature, parce qu'il correspond à quelque chose qui n'est plus individuel, ou limité à quelques âmes en chemin, mais concerne, bien sûr, l'ensemble de l'humanité. Et l'aspect conscience de l'ensemble de l'humanité, n'est pas la même chose que de vivre la Conscience de la Lumière, au sein d'un groupe limité de cette humanité. En d'autres mots, bien sûr, la Lumière apparaît de plus en plus. Par contre, le regard de la personnalité ne verra pas la Lumière, mais ne verra que quelque chose qui peut sembler (de ce point de vue, de ce regard) totalement opposé à la Lumière. Parce que beaucoup de certitudes, beaucoup de sécurités (qui avaient été créées par les conditions de vie) sont amenées, maintenant, à disparaître extrêmement rapidement. Et paradoxalement, c'est dans cette forme particulière de transformation que se vivra, et que se vit déjà, pour d'autres pays, le Choc de l'Humanité, mais aussi l'espoir. Et le fait que l'humain, à ce moment-là, a tendance à se tourner vers ce qu'il ne voit pas, parce que ce qu'il voit, devient difficile à saisir, à comprendre, à accepter. Et, à ce moment-là, l'être humain redécouvre son Humanité, il redécouvre l'Amour et l'Humanité de pouvoir regarder l'autre, sans qu'il y ait quoi que ce soit, derrière, d'une quelconque vie habituelle de compétition (ou de liens, quels qu'ils soient).

Alors, au travers de ce déploiement de la Lumière et de ce Retour du CHRIST, je vous assure que si vous vous tournez, vraiment, vers votre Esprit (même si, pour l'instant, ne sont pas ouvertes, en vous, toutes les structures Vibratoires et toute la Conscience), vous franchirez cette période avec un Amour que vous ne pouvez même pas imaginer, et une Paix que vous ne pouvez même pas imaginer. Alors bien sûr, cela peut paraître particulier, dans une période délicate, de vivre et de ressentir un Amour que vous n'avez jamais ressenti. Et pourtant, demandez, si vous en avez l'occasion, à ceux autour de vous qui ont vécu des évènements particuliers (concernant une région du monde, une ville ou ne serait-ce qu'un groupe d'individus au sein d'un lieu de vie) : c'est dans ces moments-là que l'humain redécouvre, effectivement, son Humanité, et la qualité intrinsèque de son Esprit et de son âme, qui est Amour. Parce qu'à ce moment-là, il n'existe plus que cela et l'Humilité, devant les évènements de la vie, les évènements de la nature et de la société, est un des moyens majeurs qui est offert à l'homme de réaliser ce qui se passe, en lui, et non pas seulement à l'extérieur.

Donc, redevenir comme un enfant, c'est, en définitive, se préparer à accepter, et à acquiescer à tout ce qui va se dérouler dans votre vie. Parce que, de cette façon d'acquiescer (dans la Joie, dans la Paix), découlera, bien sûr, vous le savez, ce que vous allez Créer pour vous-même. C'est dans ces instants particuliers, qui sont, en quelque sorte, la finalité et la résultante de tout ce qui a été mené par vous, c'est dans ces moments-là que vous allez vous Voir, réellement. Non pas tel que vous croyez être, non pas tel que vous vous conduisez tous les jours dans la vie ordinaire (que vous soyez mari, femme, employé, patron ou retraité), mais c'est dans cette période que tout cela apparaît, pour l'ensemble de l'humanité, comme n'ayant plus aucun sens. C'est, en quelque sorte, une succession d'éléments, Intérieurs et extérieurs, qui vous dépolarisent de ce qui faisait la vie ordinaire, et vous emmènent au seuil de l'extraordinaire. Entendez, par extraordinaire, justement, ce qui n'est pas ordinaire, quelle que soit la direction que prenne cet extraordinaire.

Bien sûr, tout ce qui se manifestera et arrivera, auprès de vous et en vous, dans ce corps, dans votre vie, là où vous êtes, là où vous serez, est parfaitement juste. Et c'est pour chacun, comme cela a été dit, les circonstances, je dirais, adéquates et même idéales, pour vous faire vivre ce qui est à vivre. Retenez aussi que c'est dans ces moments-là que vous devrez vivre (en quelque sorte, car il ne restera plus que cela) l'Innocence de l'enfance, qui vit totalement son Instant Présent, parce que les circonstances extraordinaires de sa vie, de la vie, autour de lui, l'appellent à autre chose que ce qui est vécu d'habitude.

Bien sûr, tous les humains ne sont pas dans la même conscience pour vivre ces évènements de leur environnement. Mais, et comme cela vous a été dit à de nombreuses reprises, vous aurez parfois des surprises agréables, c'est-à-dire que des êtres qui semblaient tellement éloignés (même dans votre environnement très proche) de cette Lumière que vous recherchez, trouveront cette Lumière instantanément. Et d'autres, qui vous semblaient, pourtant, tellement avides de cette Lumière, vivront autre chose que la Lumière. Mais sachez que chacun, strictement chacun (et il ne peut y avoir aucun doute là-dessus), vivra très exactement ce qu'il a à vivre à ce moment : que cela soit chacun en soi, que cela soit dans le cercle des relations, les plus proches ou les plus distantes (que ce soit le pays, la région, la ville, l'endroit où vous êtes).

Rappelez-vous aussi, dans ces moments-là, que la solution sera toujours à l'Intérieur et dans l'Humilité, la Simplicité, dans le fait de faire ce que vous pouvez. Mais que, surtout, quoi que vous puissiez, le plus important demeurera, et restera toujours, ce que vous vivrez à l'Intérieur de vous, que cela soit dans l'acceptation et le bonheur, ou dans une rébellion, quelle qu'elle soit. Bien sûr, beaucoup d'éléments vous ont été donnés pour limiter, voire Transcender d'emblée, ce qui allait venir. Alors, la Voie de l'Enfance, encore une fois, est certainement ce qui permettra à l'âme, et aussi à votre vie, tout simplement, de découvrir, plus facilement, l'Esprit. Et c'est pour vous, très exactement, ce qu'il faut. Alors, il n'y a rien à condamner, ni à l'extérieur, ni en vous. Il n'y a rien à rejeter, ni dedans, ni dehors. Il y a juste à bien vivre ce que va vous faire vivre la vie. Vous savez tous que ce sont, encore une fois, dans ces moments particuliers, extraordinaires, indépendamment même du versant, heureux ou malheureux, que se trouve la capacité de l'humain à se dépasser, en quelque sorte, et trouver en lui des ressources qu'il ne soupçonnait même pas.

Alors, je veux simplement vous demander de vous rappeler de cette Voie de l'Enfance. De vous rappeler aussi des paroles du CHRIST. Rappelez-vous ce qu'Il vous disait, voilà fort longtemps : « celui qui voudra sauver sa vie la perdra, et celui qui acceptera de la perdre, la trouvera ». Il y a, dans cette phrase, l'essentiel de cet évènement et de ces conditions de vie qui sont les vôtres. Rappelez-vous aussi que, bien sûr, ceux qui n'ont pas encore établi leur propre Unité peuvent voir des manifestations inhabituelles, chez eux et autour d'eux. Là aussi, rappelez-vous : « à la mesure avec laquelle vous jugez, vous vous jugerez vous-même, et vous serez jugé par vous-même ». Rappelez-vous bien de cela. Vous n'êtes à la place de personne d'autre, même en devenant dans la Transparence la plus totale, même dans la justesse de ce que vous percevez, de vos proches ou de vos moins proches, vous n'êtes pas à leur place, dans cette Illusion. Vous êtes, bien évidemment, reliés, dans l'Unité, mais pas dans ce monde, pas dans la Dualité, même s'il existe des relations, des interférences, des compréhensions. Même le regard le plus juste et la Vibration la plus juste, de ceux que vous croiserez, ne vous donnent pas la possibilité, réelle, de savoir ce que cette âme et cet Esprit ont décidé. Mais il y a une chose qui est certaine, et cela aussi, il faut vous en rappeler : vous êtes tous, exactement, sur la même Terre, même si votre conscience est diamétralement opposée, et donc vous êtes tous appelés à vivre certains éléments. Bien sûr, le regard de chacun est profondément différent. Mais c'est le même élément, même s'il est vécu à l'opposé pour chacun.

Donc, la Voie de l'Enfance, dans ces moments-là, vous apparaîtra vraiment comme, je dirais, un sauf-conduit, mais ce n'est pas tout à fait exact, plutôt un garant, en quelque sorte, de votre Paix. Parce que, paradoxalement, beaucoup d'entre vous qui étaient dans l'agitation, la peur, découvriront, à cette occasion, la Paix. Un petit peu comme un sang-froid nouveau, un petit peu comme un être humain qui se retrouve dans une situation d'urgence, où tout se déroule au ralenti et où les réflexes ne sont plus les mêmes parce que se met en jeu, à ce moment-là, les conditions mêmes de la vie.

Alors, bien sûr, chacun, là où il sera, ne sera pas tout à fait confronté au même évènement, ou à la même série d'évènements. Que ces évènements soient liés à la société, qu'ils soient liés au groupe dans lequel vous êtes (social ou affectif), ou qu'ils soient liés à des évènements de la Terre, tels qu'ils apparaissent de plus en plus (pour ceux qui s'intéressent à cette Terre). Mais, bien sûr, le sentiment Intérieur gagne en importance. Certains d'entre vous ont des rêves, et ont des impatiences, ou alors des espérances, ou (même si cela n'est pas formulé clairement dans votre conscience) il y a ce quelque chose, indescriptible, qui fait qu'un évènement ou un ensemble d'évènements est proche. Bien sûr, il existe toujours certains de vos Frères et de vos Sœurs qui, même dans l'évènement, ou dans cette série d'évènements, refuseront de les voir. Par un processus qui vous a été appelé d'ailleurs, par le bien-aimé Jean : le déni (ndr : SRI AUROBINDO, voir la canalisation du 27 août, dans la rubrique « messages à lire » de notre site). Vous ne pouvez rien, là non plus, car c'est de votre attitude Intérieure et de votre façon de vivre, vous, ce que vous avez à vivre, que la Lumière pourra, le plus, irradier de ce que vous Êtes. En cela, est votre fonction. En cela, est ce que vous Êtes.

Voilà, donc, je ne redévelopperai pas cette Voie de l'Enfance, j'en ai suffisamment parlé (voir notamment la canalisation de Sœur THÉRÈSE DE LISIEUX du 1er mai 2011, dans la rubrique « messages à lire » de notre site). Je tenais simplement, à la demande de mes Sœurs, à redéployer, en quelque sorte, cette Voie, par rapport à cette période particulière qui s'est ouverte, depuis que la Porte Postérieure de KI-RIS-TI est ouverte.

Alors, j'ouvre maintenant cet espace d'échange. S'il se trouve, en vous, par rapport à ce que je viens de dire, des éléments auxquels je peux apporter un supplément de réponse ou un supplément d'âme, alors, je le fais, avec grand plaisir et avec Amour.

Question : je vis dans l'une des plus grandes villes du monde et j'ai également une maison dans la campagne. Quelle est la meilleure place pour moi ?
Ma Sœur, tu dois sentir en toi-même ce à quoi ta vie, ton âme, t'appellent. Bien sûr, comme vous le savez, MARIE interviendra et les signes du Ciel deviendront importants. Il n'y a rien à vouloir prévoir. Nous vous avons souvent dit que les impulsions de l'âme étaient, maintenant, arrivées à leur terme. Bien sûr, redevenir comme un enfant n'est pas essayer de prévoir demain, ni après-demain, mais simplement de se laisser porter, quand on en a la possibilité, par ce que dicte l'Unité, elle-même, même si vous n'êtes pas encore, totalement et en permanence, dans l'Unité. Les circonstances de la Lumière et de l'Intelligence du CHRIST œuvrent déjà au sein de l'humanité, et au sein de chaque humain qui se tourne, réellement, vers Lui. Et, à ce moment-là, des rêves, des informations, des intuitions foudroyantes, des connaissances directes, apparaissent. Rappelez-vous aussi que ce n'est pas parce que vous voulez vous sauver à tel autre endroit que celui où vous êtes, que vous changerez quoi que ce soit à ce que vous êtes, et surtout, à ce que vous avez à vivre. Donc, pour chaque être humain, c'est différent. Ainsi, je ne peux pas te dire d'aller à tel endroit, ou de rester à tel endroit parce que c'est une décision qui doit émerger de ta propre conscience. Aucun être humain, aucun être de Lumière, ne peut décider, à ta place, la place qui est la tienne. Surtout dans cette période. Simplement, nous donnons les éléments qui attirent votre attention, et cela déjà depuis les premiers mois de cette année, sur ce qui est entrain de se vivre, sur Terre. Bien sûr, l'acuité de ce qui se vit n'est pas la même selon les continents, les pays, les peuples. Mais cela est en phase, je dirais, de généralisation et de collectivisation. Donc, c'est à toi qu'il appartient de choisir ta place, et à personne d'autre. Réfléchis aussi à ce que tu voudrais sauver. Rappelle-toi la phrase du CHRIST : « qu'est-ce que tu veux sauver ? Est-ce la Lumière, en toi, ou est-ce quelque chose d'autre ? » Toute la question se résume, en fait, dans ce que vous avez à mener comme décision, comme choix, comme chose à effectuer, tout dépend de ce que vous voulez voir de vous-mêmes. Mais ta place ne dépend que de toi. C'est dans cette période que peuvent, effectivement, ressortir les manques de Simplicité. Où beaucoup de questions peuvent surgir, au sein de la personnalité, concernant, simplement, justement, les circonstances de la vie ordinaire. C'est à chacun qu'il appartient de se déterminer. Non pas sous forme de précipitation ou d'angoisse mais, bien plus, avec une grande lucidité. Qu'êtes-vous amenés à poser comme acte ? Qu'êtes-vous amenés à poser comme décision ? Rappelez-vous que l'Intelligence de la Lumière est toujours facile. Et, quand elle œuvre en vous, elle facilite les choses, même pour les choses ordinaires. Et dans ce qui doit changer, si cela devient compliqué ou difficile, alors, faites comme l'enfant, changez de sens ou de direction, c'est certainement le mieux qu'il y ait à faire.

Question : pourriez-vous Vibrer l'Enfant Intérieur dans nos cœurs, quelques instants ?
Je répondrai en disant que l'Enfant Intérieur est l'appel, Intérieur, de la Voix de l'Esprit et de l'âme. Alors, je peux effectivement communier avec vous, mais je ne peux pas Révéler ou Réveiller l'Enfant Intérieur si vous ne l'avez pas entendu. Car, là aussi, ça appartient au mécanisme de Retournement, le dernier. Celui qui est, en quelque sorte, une capitulation de la personnalité, de l'ego, des résistances, et de tout ce que la personnalité veut (dans le paraître, dans l'apparence, dans le besoin de contrôler, de diriger). L'Enfant Intérieur, c'est la spontanéité. L'exemple du Petit Prince est tout à fait cela : la capacité à s'émerveiller de ce qui vient, quoi qu'il arrive. Alors, bien sûr, l'être humain est ainsi fait que, quand ce qui arrive est situé loin devant (et ce loin devant pouvant se situer, pour chacun, et se chiffrer en mois, en années) ... Mais, bien sûr, plus il y a cette préscience que cela arrive, plus les choses changent du tout au tout parce qu'il y a urgence. Et cette urgence n'est pas une urgence de situation, mais plus une urgence de la conscience, en quelque sorte, à vouloir régler certaines choses. L'être humain (vous savez, et nous sommes tous passés par là), remet souvent à plus tard, parce que nous avons toujours le temps, parce que nous refusons de voir certaines choses, de régler certaines choses. Imaginez quelqu'un qui, dans la fleur de l'âge, à qui il est annoncé qu'il n'en a plus que pour quelques mois à vivre : il va essayer de régler le maximum de choses. Il va faire ce qu'il n'a jamais osé faire. Il va régler, comme on dit, ses comptes. Il va mettre en ordre ce qu'il peut. Ce qui se passe est exactement la même chose puisque (sans vouloir parler de mort puisque c'est une naissance) c'est un changement. Un changement important qui appelle, effectivement, une forme d'urgence telle que je viens de le définir. Ou alors un déni. Voilà ce que je peux dire.

Question : comment, aujourd'hui, essaimer au mieux, amener l'autre à vivre la Lumière ?
Rappelez-vous qu'il n'y a aucune raison, indépendamment de la Libération, de décider pour quiconque où il doit aller. Vous ne dirigez personne, en Esprit, chacun est totalement Libre. Tous les liens qui ont été bâtis, et qu'il a fallu respecter dans ce monde (les liens de la chair, les parents, les enfants, aimés envers et contre tout), tout cela, à un moment donné, ne veut strictement rien dire. D'ailleurs, quand une personne meurt, elle peut exprimer des regrets de quitter ses parents, ses enfants, son conjoint, ses amis, et tout le monde sait pourtant que le deuil se fait. Il cicatrise plus ou moins facilement. L'absence s'oublie d'elle-même. Rappelez-vous aussi qu'un élément lié à la Lumière Blanche, au Retour du CHRIST, est d'effacer (à condition de l'accepter) toute peine, toute souffrance, tout deuil, qui n'existent pas dans l'Esprit : ils n'existent que dans la petite personne, dans l'ego. L'Esprit ne connaît pas les liens. L'Esprit ne connaît pas la souffrance. Il n'y a toujours que la personne, qui est sujette à ses propres liens, qui souffre. Et ce qui vient est justement la dissolution de tous les liens, sans aucune exception. La Liberté, c'est cela. Mais rappelez-vous aussi qu'au sein de cet extraordinaire, le destin et le Devenir de chacun lui est propre. CHRIST vous disait : « il y a de très nombreuses Demeures à la maison du Père. Et chacun a sa demeure ». Mais c'est au travers du partage de l'humanité, dans cette période, que chacun réalise qu'il a sa propre Demeure. De la même façon que, quand vous quittez ce monde par les portes de la mort, vous n'emportez strictement rien. Ni vêtement, ni quoi que ce soit. Alors, dans les changements liés à la Lumière, vous n'emportez rien, non plus, d'une certaine manière. Vous n'emportez rien d'autre que ce que vous Êtes, réellement. Vous n'emportez aucun de vos liens, aucune de vos attaches, vous n'emportez pas d'argent, ni tout ce qui a fait le monde et la vie, jusqu'à présent. Bien sûr, encore une fois, ça ne veut pas dire que tout le monde et toutes les personnes, ici comme ailleurs, vont vivre cela de manière totalement synchrone. Ce qui est synchrone, et commun à tout le monde, c'est les évènements qui vont vous faire sortir de l'ordinaire. Mais ces évènements qui vous font sortir de l'ordinaire, ne sont pas le même vécu, ni la même intensité, ni la même destinée, je dirais, pour tous, et pourtant ils auront, systématiquement, les mêmes effets sur la vie. Rappelez-vous ce que disait le CHRIST, ce que vous dit la Lumière Blanche : « elle est la Voie, la Vérité et la Vie ». Alors, vous ne pouvez prétendre avoir suivi la Lumière, et puis, au dernier moment, refuser la Lumière. La résistance est ici, à ce niveau-là. Soit vous redevenez l'enfant qui accepte la Lumière. Soit vous reniez la Lumière. Rappelez-vous (et nous vous l'avons toujours dit, que vous l'ayez vécu en totalité ou pas) : la Lumière est Paix, la Lumière est Amour, la Lumière est Joie. C'est de cela qu'il faut faire l'expérience. Tout le reste, dans la Joie et dans l'Amour, n'existe absolument plus. Même si vous ne le vivez pas encore, c'est ce que vous vivrez. Et ça ne dépendra pas de l'endroit où vous vous situerez, qui sera juste, pour vous. Ça ne dépendra que de votre état Intérieur et de rien d'autre. Uniquement de cela. Cela ne dépendra pas de ce que vous avez à manger, cela ne dépendra pas de votre compte en banque, cela ne dépendra pas des êtres qui vous entourent, mais uniquement de vous.

Question : j'éprouve de la joie à embellir des objets. Or, NO EYES a précisé que le regard porté vers l'extérieur était au détriment du Regard Intérieur. Dois-je poursuivre ?
Qui peut répondre, là aussi ? Jamais quiconque ne peut répondre à ta propre place. À toi de savoir. À toi de voir. Si, vraiment, le fait de t'occuper de ce que tu dis te met en Joie, alors regarde si les autres secteurs de ta vie deviennent la Joie. Parce que si cette activité ne te met en joie que quand tu la fais, alors c'est du plaisir, ce n'est pas de la Joie. Et si les autres secteurs de ta vie ne sont pas en Joie, à quoi cela te sert-il ? Bien sûr, il est normal que l'être humain cherche des satisfactions, des occupations, qui le mettent en joie, comme il dit. Mais est-ce pour autant que l'ensemble de la vie est Joie ? Le Cœur est cela. Le Cœur n'est pas le plaisir, de faire ceci ou cela, à l'extérieur de soi : vous ne pouvez trouver (quelle que soit l'activité extérieure, la plus digne d'intérêt et d'amour) la Joie Intérieure. La Joie n'est pas un plaisir, c'est un état. La Joie n'est pas une satisfaction, c‘est un état d'Être. Maintenant, il est sûr que se priver de ce plaisir extérieur peut laisser un vide, mais pas pour celui qui est dans la Joie. Donc, tout se définit, non pas par rapport à une activité extérieure (ou même intérieure, de méditation ou de prière qui te mettrait en joie), mais toute la question est de savoir si, quelles que soient les circonstances de ta vie, tu es capable de vivre cette joie. Alors, à ce moment-là, oui, il y a la Joie. Qui ne dépend d'aucune satisfaction, d'aucune gratitude, de quoi que ce soit. La Joie n'est pas un plaisir, c'est un état. Et cet état, pour l'avoir vécu dans mes derniers instants de vie, dans ma vie, quelle que soit l'indicible souffrance que j'aie vécue, j'étais néanmoins dans cette Joie de l'âme et de l'Esprit.

Nous n'avons plus de questionnement, nous vous remercions.
Mes Frères et mes Sœurs, je vous remercie d'avoir porté votre Cœur vers ce que je vous disais. Je vous propose un moment de communion, à ma façon. Et je vous dis à un de ces jours, avec tout mon Amour.

... Effusion Vibratoire...

À bientôt.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page