Autres Dimensions

Sois qui tu es

MARIE

19 avril 2007

pdf

Je suis Marie, Reine des Cieux et de la Terre. Bienvenue à vous, chers enfants. Vous me voyez réjouie d'être avec vous, de vous apporter ma bénédiction et de vous donner un certain nombre d'éléments qui sont en rapport, je dirais, avec mon effusion d'énergie, ma divine présence associée à la divine présence de Jésus mais aussi de l'archange Mickaël qui viennent se joindre non pas à ce que je vais vous dire mais qui viennent se joindre à l'effusion d'énergie qui se produit en ce moment même sur votre planète et qui est liée à un certain nombre d'éléments dont j'aimerais vous entretenir. Mais, tout d'abord, chers enfants, paix à vous, paix à votre cœur, paix à votre âme et à votre Lumière.

Il est extrêmement important de comprendre que, depuis de nombreux siècles, je suis intervenue à de très nombreuses reprises pour informer l'humanité incarnée d'un certain nombre de choses qui devaient advenir en une période qui correspond à celle qui est maintenant devant vous. Après une longue préparation, l'ensemble de cette planète et de ses habitants, après une longue maturation, doivent vivre un phénomène assez particulier. Ce phénomène assez particulier a été, à de nombreuses reprises, décrit, voilà un certain temps, mais en des temps plus récents aussi. Cette transformation, ce processus appelé « élévation » correspond à de nouvelles façons de voir les choses, à de nouvelles façons de vivre les choses, à de nouvelles façons de fonctionner qui doivent bientôt être et devenir votre réalité.

Chers enfants, il est extrêmement important de comprendre que tout ce qui est l'ancien en vous doit laisser la place au nouveau. Il est important de ne pas résister à des schémas d'attachement, à des schémas de peur, à des schémas de jugement qui sont erronés. Il vous faut faire le ménage à l'intérieur de vous, il vous faut laisser la place vide et propre pour celui qui vient vers vous maintenant. Bien évidemment mon divin fils est l'incarnation de ce qui vient vers vous mais, au-delà de sa propre personne, au-delà de sa propre Lumière, il convient aujourd'hui d'accueillir ce rayonnement de Lumière qui est là non pas pour vous effrayer, qui est là non pas pour vous apeurer, mais bien pour vous aider dans ce chemin d'élévation. Il est important de comprendre, chers enfants, que nul autre que vous ne fera le choix car de toute éternité vous aviez le choix et encore aujourd'hui, chers enfants, vous avez le choix. Mais les choix sont déjà faits, les choix ont déjà été décidés au sein de votre âme, il ne reste plus qu'à actualiser ceux-ci au sein de votre incarnation. Chers enfants, chaque être humain a été libre devant son choix et ira là où il doit aller, là où son cœur le pousse, là où ses peurs le poussent. Entre le cœur et les peurs il y a peu d'espace et toutefois des mondes de différences au niveau du fonctionnement de l'âme, de l'incarnation et de la planète.

Chers enfants, j'aimerais vous dire, et je répète, qu'il ne sert à rien de laisser vivre l'ancien, il convient de laisser vivre l'ancien pour ceux qui ont fait le choix de poursuivre l'expérience d'incarnation en cette troisième dimension mais, pour ceux qui auraient choisi de poursuivre la pérégrination de leur âme au-delà des mondes de l'illusion, au-delà des mondes de la séparation dans lesquels vous êtes, il conviendra d'abandonner vos peurs, de lâcher-prise à vos schémas anciens afin d'accueillir le nouveau. Vous ne pourrez accueillir le nouveau si vous êtes attachés à l'ancien et vous ne pourrez être renouvelés si vous restez dans l'ancien même si le choix a été fait de ce « nouveau ».

Il est important de comprendre, chers enfants, en ce qui concerne l'élévation : la peur rabaisse, le cœur élève. Il est important de comprendre cela comme une mécanique céleste participative de la vie et participative de l'évolution. Il vous appartient, je dirais, d'être lucides sur vos peurs et d'être encore plus lucides sur vos attachements qui risqueraient de vous freiner, de vous ralentir, ou de vous empêcher d'aller là où vos choix d'âmes vous ont portés. Alors, chers enfants, mon cœur de mère vous demande instamment de prier pour être libérés des poids du passé, de demander l'aide de la Lumière avant que celle-ci ne soit présente dans votre dimension, totalement, pour être libérés des conditionnements, pour être libérés des attachements, libérés de tous les liens qui s'opposent à votre liberté. Croyez bien que tout ce que vous avez appelé jusqu'à présent « sécurité » (que cela soit une sécurité d'ordre matériel, une sécurité d'ordre affectif, une sécurité d'ordre social) n'a plus lieu d'être dans ce qui vient vers vous. Il vous faut être comme des enfants : avancer nus et libres pour accueillir la nouvelle dimension qui vient vers vous et pour pouvoir y évoluer en toute sérénité. Dans ces schémas de fonctionnement du passé, j'y inclus bien évidemment vos maladies, vos souffrances, ce que vous avez appelé vos karmas.

Il est important d'aborder ce nouveau avec un œil nouveau, avec un cœur léger, avec une âme libérée des poids de la matière, il convient aussi de rester parfaitement alignés et centrés de manière à pouvoir intégrer totalement ces énergies de Lumière d'élévation qui viennent vers vous, afin de pouvoir librement assumer vos choix librement consentis. Il n'est pas tout d'avoir choisi, il est aussi important de se conformer à ses propres choix afin d'être en accord avec ce que votre âme a décidé d'expérimenter dans les temps qui viennent.

Chers enfants, mon cœur de mère vient vers vous pour vous apporter ma bénédiction, pour vous apporter mon amour de mère, bien évidemment, mais aussi pour faire en sorte que vous soyez vigilants, que vous vous teniez le plus près possible de votre cœur, le plus près possible de votre intériorité afin que vous ne soyez pas déstabilisés par des évènements qui pourraient, dans certains cas, vous être préjudiciables et qui n'ont néanmoins aucune importance par rapport à la Lumière qui s'en vient. Autrement dit, chers enfants, restez dans votre cœur, restez orientés vers la Lumière authentique, restez orientés vers vos choix, restez orientés vers votre être intérieur. Ne prenez pas ombrage de ce que l'on pourra vous dire de l'extérieur, ne prenez pas ombre de la Lumière qui s'en vient, ne prenez pas marques ou affects par les évènements qui arrivent car ceux-ci ne sont que l'illustration des résistances, non pas de la planète, mais de la majeure partie des êtres humains en incarnation qui ont choisi de poursuivre le chemin dans l'incarnation, dans la souffrance et la séparation. Vous ne devez pas voir cela comme des souffrances, vous ne devez pas voir cela comme des châtiments mais comme des choix librement assumés, librement consentis.

Chaque âme vivra ce qu'elle a décidé de vivre, chers enfants, aucune âme ne pourra être en dehors de sa place, en dehors de ses choix, en dehors de sa liberté authentique. Alors, prenez garde de ne pas juger, prenez garde non plus à ne pas compatir au-delà du souhaitable, ce qui risquerait de vous attirer des attachements supplémentaires, des liens que vous cherchez justement à dépasser. Chers enfants il vous appartient d'être dans votre authenticité, il vous appartient d'être dans votre unité, il vous appartient d'être en accord avec mon divin fils.

L'épée de Mickael se dresse maintenant dans vos cieux afin de permettre la séparation du bon grain et du grain qui n'est pas arrivé à terme, il y a en effet un grain qui est prêt à être moissonné et un autre grain qui doit être replanté en terre, cela est la logique de la vie, cela est la logique de chaque processus d'élévation survenant en toute vie sur toute planète dans tous les systèmes solaires. Soyez certains, chères âmes, que durant ces périodes vous ne serez pas seules, vous serez accompagnées d'une part par la présence mystique de mon divin fils, par ma divine présence mystique et par la présence mystique de l'Archange Mickaêl, grand superviseur des évènements mais vous serez aussi accompagnés de processus complètement inédits pour vous. Prenez garde à ne pas être surpris par ces choses nouvelles et pourtant tant espérées qui se manifesteront dans vos cieux. Il est une chose de penser quelque chose, il est autre chose de voir cette autre chose, les choses sont profondément différentes entre la pensée et la vision, entre l'émotion et la pensée. Ainsi nombre de choses qui viennent vers vous, totalement nouvelles, si vous ne les accueillez pas avec un cœur d'enfant dépourvu de tout préjugé, dépourvu de tout jugement et de tout conditionnement, vous ne pourrez affronter, je dirais, ce choc culturel que représente l'intervention de nombreuses forces inconnues. Il vous appartient, chers enfants, de veiller, de vous purifier, d'apprendre totalement le détachement par rapport à vos modes de fonctionnement anciens.

Quand mon divin fils marcha parmi vous, il demandait à ses disciples de le suivre. Aujourd'hui êtes-vous prêts réellement à suivre votre âme, êtes-vous réellement prêts à tout perdre pour gagner votre ciel, votre élévation ? Ou alors serez vous pris au dépourvu dans vos attachements anciens, dans vos peurs anciennes, dans vos résistances à lâcher ce qui doit l'être. Posez-vous la question à chaque minute que fait votre vie car c'est la seule question qui vaut le coup d'être posée. Il ne suffit pas de poser des actes mentaux, de dire « je veux m'élever », il ne suffit pas de le vouloir, il faut aussi l'accepter et ce n'est pas la même chose. Le vouloir fait appel à la volonté, fait appel à l'ego. L'acceptation fait appel au lâcher-prise, fait appel à toutes les tensions inhérentes à votre vie en incarnation depuis des milliers d'années. Etes-vous prêts à retourner dans des mondes où l'ombre n'existe pas, où le jugement n'existe pas, où la séparativité n'existe pas, où l'attachement ne peut exister à qui que ce soit. Ou alors préférez-vous poursuivre les longs périples et les combats de l'ombre et la Lumière car votre âme n'est pas suffisamment affermie pour monter en cela.

Croyez bien, chers enfants, que jamais je ne permettrais de juger une âme en fonction de ses choix, j'aime d'un cœur égal tous les enfants de la Terre. J'accompagnerais en des temps immémoriaux ceux qui décideront de recommencer l'expérience de l'incarnation en un nombre de cycles totalement indéfini. Il est important de comprendre aussi que mon cœur de mère, bien évidemment, préférerait que vous rejoigniez les domaines éthérés de l'Esprit, les domaines lumineux où l'ombre n'existe pas afin de parfaire et de poursuivre votre évolution, afin de parfaire et de poursuivre autrement vos chemins de vie.Voilà, chers enfants, ce que j'avais à vous délivrer mais si vous le voulez bien, ce soir, je me permettrais aussi de guider vos cheminements spirituels si tant est que vous en fassiez la demande. Mon cœur de mère s'ouvre à vous, afin de recueillir vos interrogations. Soyez bénis. Je vous écoute.

Question: comment concilier cheminement spirituel et vie quotidienne ?
Cher enfant, il serait temps peut-être que tu admettes, au sein de ton âme, en l'intérieur de ton cœur, qu'il n'y a pas deux chemins séparés, d'un côté un chemin matériel fait des vicissitudes de la vie quotidienne et de l'autre côté un chemin spirituel car, si il y a deux chemins, il y a donc deux routes et ces deux routes ne sont pas superposées pour n'en faire qu'une. Cela fait partie, cher ami, des décisions et des choix qui sont à faire le plus vite possible. Il ne peut pas y avoir chemin spirituel d'un côté (qui serait en accord) et chemin matériel (qui ignorerait le chemin spirituel) et réciproquement. Les deux chemins doivent totalement se superposer. Que ferais-tu, cher enfant, si aujourd'hui mon fils venait chez toi et te disait « suis-moi ». Que ferais-tu ? Pose-toi la question dans ton intérieur. Es-tu prêt à le suivre ? Alors je ne peux pas répondre à ta question autrement que par cette autre question.

Question: comment dégager toutes les colères enfouies ?
Chère enfant, qui dit colère dit ressentiment, qui dit colère dit impression d'avoir été bafouée, d'avoir été trompée ou humiliée. Que sont ces sentiments par rapport à la Lumière de l'âme ? Qui se révolte par rapport à cette humiliation ? Qui veut être en colère ? Est-ce bien l'âme ou est-ce les reliquats de l'orgueil de la personnalité. Qui est en colère ? Est-ce ton cœur ou est-ce autre chose ? Chère enfant, je t'enjoins de te poser la question sérieusement Pourquoi vouloir s'identifier à ce que tu n'es pas ? Pourquoi vouloir s'identifier à ce ressentiment ? Pourquoi vouloir s'identifier à cette humiliation ? Pourquoi, même, vouloir s'identifier à cette colère ? Il existe, là, un processus d'identification qui est aussi forme d'attachement, qui empêche la libération.

Question: pour l'invocation des séraphins il y a une prière particulière ?
Cher enfant, il existe bien évidemment des prières spécifiques pour chaque occasion, pour chaque intention, pour chaque entité, pour chaque Lumière, alors, bien évidemment, il est tout à fait loisible de rentrer en communication avec un séraphin, avec n'importe quelle hiérarchie, angélique ou autre. Mais crois-tu que nous soyons encore au temps des rituels comme cela fait déjà tant et tant de temps ? Crois-tu qu'il faille inscrire à travers des mots précis, ordonnancer en des suites précises, en des langues précises pour obtenir ce contact, ou au contraire suffit-il d'aborder cela comme avec un cœur pur et innocent pour obtenir ce contact tant désiré ? Cela était valable dans l'ancien temps où le respect de la forme et de la formulation semblait essentiel mais aujourd'hui la Lumière vous est promise et elle n'a que faire des rituels. Elle demande simplement un cœur pur, un cœur unifié pour arriver à ce résultat. Alors, cher enfant, adresse-toi simplement aux séraphins et ils te répondront. Pourquoi vouloir, alors que les barrières sont en train de se dissoudre, passer par des procédés archaïques et nécessairement mettant en jeu l'ombre et la Lumière, encore une fois l'opposition, pour accéder à cela ? Ensuite pose-toi la vraie question fondamentale, cher enfant : quel est l'intérêt de contacter l'énergie des séraphins ou les séraphins eux-mêmes ? Est-ce une volonté de pouvoir ? Est-ce une curiosité ou est-ce que cela va servir réellement ton chemin ? Il convient de se poser les bonnes questions, cher enfant.

Question: est-il vrai qu'il y a des heures planétaires pour communiquer avec les représentants de la hiérarchie ?
Cela est tout à fait juste, cher enfant, dans les protocoles de la troisième dimension. Cela n'a aucune place dans ce qui vient, mais plus aucune, parce que vous rentrez dans les mondes de la Lumière pure et parce que dans ces mondes de Lumière pure il n'y a pas besoin de protocole, il n'y a plus besoin d'heure puisque le temps n'existe plus. Alors que cherchez-vous à entretenir ? Quelles sont les Lumières que vous voulez réveiller ou celles que vous voulez endormir ? Là où se porte votre regard se porte votre chemin, là où se portent vos intentions se dévoilent vos Lumières. Cher enfant, cela s'appelle des conditionnements, cela s'appelle des attachements et rien d'autre. Le chemin des anciens était valable pendant un certain temps qui étaient les temps anciens mais vous êtes dans les temps nouveaux, même si vous faites partie encore de cette troisième dimension. Rappelez-vous les paroles de mon divin fils : « mon royaume n'est pas de ce monde, vous êtes sur cette Terre mais vous n'êtes pas de cette Terre ». Alors, en cela doit résonner l'appel à la liberté et non l'appel aux chaînes. Il appartient aujourd'hui plus que jamais de dépasser les cadres de la religion, de dépasser les cadres des enseignements du passé et de se tourner avec un œil nouveau vers les enseignements du futur, de rester ferme et aligné en soi, car la seule certitude est le soi et non pas les lois du passé. Il y a, à travers ce besoin, au niveau spirituel, de se relier à des prières ou des rituels précis, une forme d'attachement qui est à transcender non pas qu'elle soit néfaste en elle-même mais elle participe au jeu de l'ombre et de la Lumière c'est à dire au jeu de l'attachement. L'excuse qui consisterait à dire : « nous sommes encore dans la troisième dimension » est une erreur magistrale qui montre et qui démontre des formes d'attachement à des conditionnements. Il convient de faire preuve de nouveauté, de liberté de détachement et de redevenir vraiment comme un enfant, libre de tous préjugés, libre de tous conditionnements, libre de tous karmas. Et ce n'est pas en regardant les conditionnements, ce n'est pas en regardant les karmas, ce n'est pas en regardant les préjugés qu'on s'en libère. Bien au contraire. Vous pourriez passer trois fois plus de votre temps en incarnation à essayer de résoudre les rouages de cette troisième dimension que vous n'en arriveriez absolument pas au bout car c'est un jeu sans fin. Alors, ce que je vous propose, chers enfants, et ce que vous propose la Lumière qui vient vers vous c'est la fin du jeu pour accéder à quelque chose de beaucoup plus grand. Etes-vous prêts ?

Question: qu'en est-il de ces channels qui sont en contact, en canalisation, avec des décédés ?
Cela appartient à chaque médium de façon différente : pour certains cela est leur chemin, pour d'autres cela est leur gagne pain.

Question: comment identifier son ange gardien ?
Quel est l'intérêt, chère enfant, d'identifier ton ange gardien si celui-ci ne s'est pas révélé lui-même à toi ?

Question: la curiosité ?
Alors il n'y a pas de réponse à donner.

Question: est-ce qu'un seul ange gardien est dédié à une personne ?
C'est aussi, chère enfant, un cas d'espèce.

Question: quand on fait appel à votre énergie est-ce bien vous qui vous manifestez ?
Chère enfant, la question est ambiguë. Faire appel à l'énergie de la mère n'est pas nécessairement la présence de la mère. Faire appel à l'énergie de tel ou tel canal n'est pas nécessairement ce canal et néanmoins l'énergie se manifeste. Est-ce que, pour autant, la présence est là ? Je crois, chère enfant, qu'il faut bien comprendre, aujourd'hui, qu'en ces temps réduits, mon rôle n'est pas tant de venir quand on m'appelle pour soigner, mon rôle est un rôle de transmutation de l'ensemble de la planète, mon rôle est un rôle de celui qui avertit, de celui qui vient dire, surtout pour préparer ce qui vient et non pas tant pour supprimer certains troubles au niveau des personnes. Cela, certes, est fait, quand ma présence accompagne certaines âmes de manière privilégiée, je dirais. Mais cela est défini antérieurement à l'incarnation, cela n'a rien à voir, chère enfant, avec un processus thérapeutique qui est plus en rapport avec le maintien de la troisième dimension. Ce qui ne veut pas dire que l'énergie ne peut pas être présente mais il faut bien différencier l'énergie et la présence. Vous pouvez bénéficier de l'énergie du Christ sans que mon divin fils soit présent. Il s'agit de deux niveaux d'interaction extrêmement différents. De la même façon vous pouvez appeler l'énergie du soleil, ce n'est pas pour ça que le soleil sera dans la pièce.

Question: est-il juste d'envoyer des gens vous prier dans une église ?
Cela n'est ni juste, chère enfant, ni injuste, cela n'est ni nécessaire, ni indispensable, ni souhaitable, cela appartient à la liberté de chacun. C'est ta liberté à toi aussi de leur dire d'aller effectivement en ce lieu prier. La liberté, à eux, consiste à accepter ou à refuser, la liberté, à eux, consiste à se recueillir, prier, à recevoir mon énergie, ma présence si ma liberté, à moi, me le permet. Alors ne cherchez pas à établir des règles aussi formelles, ne cherchez pas à savoir si cela est juste ou pas. La Lumière authentique qui s'en vient vers vous n'a que faire, encore une fois, de ces rituels. Alors, effectivement, certains lieux sont chargés des prières des autres, des demandes et suppliques des autres mais aussi, parfois, de ma présence réelle et concrète. L'important n'est pas tant que cette personne vienne me rencontrer en ce lieu, l'important est qu'elle est l'intention de me rencontrer car l'intention est nécessairement perçue à partir du moment où l'intention vient du cœur. A ce moment là le lieu importe peu.

Question : est-ce qu'il vaut mieux que les thérapeutes changent de métier ?
Je ne parle pas de métier. Je vous parle de Lumière et vous me parlez de métier. Je crois, chère enfant, que tu dois fondamentalement te poser la question de ce que tu veux faire de ton chemin. La Lumière n'est pas un métier, la Lumière n'est pas une vocation, la Lumière est un état d'être. C'est ce qui vous est proposé aujourd'hui. Voulez-vous rentrer dans l'être ou voulez-vous rentrer dans la voie. Le choix est beaucoup plus fondamental que de répondre à la question « voulez-vous changer de métier ». Le problème n'est absolument pas identifié à ce niveau là.

Question : Florence demande comment faire avec les femmes qui ne peuvent pas avoir d'enfants ?
Mais, chère enfant, chaque cas est différent, chaque âme est différente par rapport à ce problème. Comment peut-on imaginer qu'il y ait une réponse qui soit universelle. Cela est impossible.

Question : Florence demande si dans les bouleversements qui viennent ... ?
Mais je n'ai jamais parlé de bouleversements, j'ai parlé d'élévation. Le bouleversement signifie quelque chose qui bouleverse, quelque chose qui ne fait pas du bien, je n'ai parlé que d'élévation.

Question : qu'en sera-t-il alors des humains issus d'un père et d'une mère biologiques ?
Les enfants, dans votre monde, sont issus d'un père et d'une mère biologiques. Ce n'est pas toujours le cas. Les règles que vous connaissez dans ce monde ne sont pas applicables dans tous les mondes. Il existe de multiples de voies à la création. Cela peut aller de la génération spontanée, en passant par la parthénogénèse, en passant par l'auto-création et de multiples autres voies sont possibles. Alors il ne m'appartient pas de vous dire ce que deviendront les enfants parce que les enfants existeront toujours.

Question : on a parois l'impression que la Lumière à du mal à venir vers nous ?
Cher enfant, c'est une Lumière qui vient de l'intérieur. Vous êtes la Lumière du monde. Chaque âme en incarnation est la Lumière du monde. Chaque âme est une parcelle de la Lumière éternelle. Chaque âme est la totalité de l'éternité et, en même temps, une parcelle de cette éternité. Alors, la Lumière est de l'intérieur. Le processus d'élévation qui survient est un processus qui va vous mettre face à votre propre Lumière. Et soit votre degré d'épuration, de détachement, de maîtrise, d'abandon aussi va vous permettre d'accepter votre Lumière et, dans d'autres cas, de la refuser car elle ne correspond pas à la réalité de ce que vous avez bâti en cette incarnation. Il n'y a jamais, ô grand jamais, de Lumière extérieure à vous. Toute Lumière que vous identifiez à l'extérieur est présente aussi à l'intérieur. En résumé vous ne pourriez pas reconnaître le Christ si vous-même n'êtes pas le Christ. Vous ne pouvez reconnaître la Lumière d'un Saint si vous n'avez pas ce Saint à l'intérieur de vous. Ce qui signifie, cher enfant, qu'il n'y a absolument pas de Lumière extérieure, que tout ce qui existe à l'extérieur est la projection de votre désir, de votre liberté inaliénable d'avoir créé, à l'extérieur de vous, ce monde. Mais vous êtes ce monde, vous êtes la cause et la conséquence de ce monde. Ce monde, dans certaines traditions, est une illusion. Il est une illusion parce qu'il est un rêve que vous avez manifestés et qu'il convient, un jour qui est arrivé, pour ceux qui le souhaitent, d'oublier, enrichis de l'expérience du rêve mais de l'oublier afin de ne plus le laisser perdurer plus que nécessaire. En ce sens il n'y a pas de Lumière extérieure. Si quelque chose donne l'impression d'arriver de l'extérieur c'est que c'est déjà présent en soi. Car comment pourrait-on reconnaître ce qui n'existe pas déjà en soi. Alors certains éléments, dans cette élévation, seront effectivement bouleversants dans le sens qu'ils vont vous reconnecter à quelque chose que vous aviez oublié depuis fort longtemps comme, par exemple, que vous n'étiez pas seuls dans l'univers, comme par exemple que les morts ne sont pas morts. Tout cela vous l'avez oublié pour vous enfoncer de plus en plus dans le rêve de l'illusion. Tout cela vous l'avez enfoui à travers des peurs, à travers des rôles, à travers des conditionnements mais néanmoins cela a toujours été là.

Voilà, chers enfants, ce que j'avais à vous délivrer ce soir mais n'oubliez pas que la Lumière est tout ce qui fait le monde, les mondes. Sans Lumière il ne pourrait y avoir de compréhension et de vécu de la Lumière. Ainsi votre sacrifice d'incarnation pour certains d'entre vous, fort anciens, a permis à la Lumière de grandir dans l'ensemble des univers. Alors, avant de vous laisser, je voudrais vous apporter la bénédiction de mère et surtout cette Lumière que vous devez choisir, que vous devez faire vôtre, car c'est votre héritage et c'est à la fois ce que vous êtes et que parfois vous oubliez. Soyez bénis, chers enfants.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page