Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > THERESE DE LISIEUX

THERESE DE LISIEUX

31 octobre 2012

pdf

Je suis THÉRÈSE DE LISIEUX et je vous adresse tout l'Amour et la Lumière que nous sommes. Ce que j'aurais à vous dire s'inscrit dans la suite de mes deux dernières interventions et, bien sûr, dans la suite de ce que vous a dit ma Sœur Étoile GEMMA (ndr : GEMMA GALGANI). Mes mots seront beaucoup plus courts que les siens, parce qu'ils seront portés, à vous et en vous, d'ores et déjà, par notre Communion d'Amour. Vivons donc, ensemble, ce moment d'Amour et de Communion.


... Partage du Don de la grâce ...

Je vais donc vous parler, dans cet état de Communion, avec vous, de ce que représente se donner à l'Amour. Se donner à l'Amour, c'est vivre la Joie et cette Jouissance Intérieure permanente qui fait que tout ce qui est des occupations de notre quotidien, sur Terre, quand nous y sommes, se vit dans le même état, dans la même humeur. Se donner à l'Amour, c'est, quelque part, se donner à soi-même pour, finalement, s'Abandonner. C'est devenir insignifiant pour être Tout. C'est disparaître de la personne, tout en étant une personne, pour apparaître dans sa propre Éternité. Ce que nous sommes est Amour, comme disait ma Sœur GEMMA, et se donner à l'Amour, c'est une forme de réciprocité. C'est reconnaître l'Amour partout, même au-delà des apparences les plus funestes. Je vous renvoie pour cela à ce que j'ai pu écrire, très jeune, quand je décidais de prier (c'était mes mots) et de m'occuper d'un certain nombre de prisonniers qui avaient accompli des méfaits, parce que je pensais sincèrement que ces êtres-là avaient peut-être le plus besoin d'Amour. Non pas d'une aide, au sens où on pourrait l'entendre, au niveau humain, mais bien de mon état d'Amour, en prière, pour eux.

Se donner à l'Amour, c'est cela. C'est accepter et reconnaître que tout Frère ou Sœur qui, apparemment, n'est pas dans l'Amour, s'est perdu lui-même, ne se reconnait pas en l'Amour et y met une telle opposition que la seule solution, c'est, justement, l'Amour. Quand vous acceptez de voir les choses ainsi (parce qu'elles sont ainsi), alors, ce que vous Êtes se dévoile à vous et, à ce moment-là, vous vous donnez, à la fois, à vous-même, à l'Amour et à l'autre, quel qu'il soit, même et surtout s'il vous est inconnu. Parce que prier pour ses amis ou ses proches est très facile et être en Amour pour celui qui vous semble être en opposition à l'Amour et à vous-même, est plus, peut-être, digne d'Amour. Parce que, rappelez-vous que, même encore, aujourd'hui, avant le mouvement collectif de la Lumière, nous sommes tous aveugles et amputés de ce que nous Sommes vraiment et que Aimer au-delà des apparences, c'est aussi Aimer au-delà des conflits ou des ressentiments. Et c'est Aimer toute vie. C'est aimer même le Frère dont les croyances et le comportement est à l'opposé de l'Amour, en apparence, parce que s'il est ainsi, c'est qu'il ne s'est pas retrouvé, tout simplement. Quand vous acceptez cela et que vous en faites l'expérience, alors toute votre vie est changée. Le mouvement collectif de l'Amour qui vient, vous fera réaliser cela. Il vous donnera à voir au-delà des apparences, au-delà de tout ce que vous pouvez classer, en fonction de l'intelligence humaine limitée, comme des circonstances et ce que donne à voir les sens ou les idées.

Se donner à l'Amour vous permet d'éviter tous les écueils du jugement, tous les écueils de la condamnation, et vous permet d'éviter, surtout, de ne penser qu'à votre intérêt propre. En résumé, se donner à l'Amour, est donner l'Amour, pour un illustre inconnu, sans aucune volonté, simplement parce que nous savons que c'est sa nature (aussi bien de la Terre que de cet inconnu), cela nous met en Amour et donc nous fait Vibrer l'Amour. Parce que c'est un Amour qui, justement, est gratuit : il ne vise pas à compenser quoi que ce soit, il ne vise pas à réparer et surtout, c'est un Amour qui n'est inscrit dans aucune condition. C'est un Amour totalement gratuit. C'est le véritable Don à l'Amour. Ainsi, Aimer ce que l'on peut considérer comme son pire ennemi, nous fait saisir et vivre qu'en définitive, il n'y a pas de meilleur ami, pour l'Amour, que notre meilleur ennemi. Parce que quelque soit ce que nous vivons avec lui (et j'ai pu témoigner, dans mon journal, quand j'étais au Carmel, de certaines situations que je vivais comme très difficiles et qui, si je m'en étais tenu à ma condition humaine seule, m'aurait fait réagir ou détester telle personne), cela ne pouvait être parce que j'avais décidé que le Christ et l'Amour étaient présents, de la même façon, en chaque Frère, en chaque Sœur, quoiqu'il me faisait et quoiqu'il me disait. Cela m'a permis, effectivement, de vérifier ce Don d'Amour et de voir que toutes les forces étaient là et que l'Unique Vérité et l'Unique Puissance, réelles, se situaient seulement à ce niveau. Et dans les circonstances collectives maintenant, de là où vous êtes, c'est cela qu'il va falloir trouver. Parce que, si vous êtes Transparents, si vous acceptez de disparaître pour être, en totalité, vous-mêmes, vous n'avez rien à écarter, vous n'avez rien à limiter, en vous comme pour quelqu'un d'autre. Et si vous Aimez, à ce moment-là, vous verrez bien, par vous-mêmes, qu'il devient alors très facile de s'extraire du jugement, de s'extraire de la catégorisation, ou d'imposer une limite à qui que ce soit ou à quoi que ce soit.

Se donner à l'Amour, c'est ainsi. C'est non pas envoyer de l'amour à quelqu'un en espérant l'améliorer. C'est simplement se donner à lui, parce que vous reconnaissez, en lui, ce que vous Êtes, au-delà de l'âge, au-delà des actions, au-delà de toute apparence. Et durant cette période, c'est la meilleure façon, l'unique, de vous trouver vous-même, totalement, et de passer d'un état, d'une expérience (même les plus importantes), à devenir cette expérience, non plus comme une expérience mais comme un état permanent qui est permis par ce moment collectif de Lumière. Si vous réalisez ce Don d'Amour, l'Humilité, la Simplicité, la Transparence, vous apparaîtront de plus en plus clairement comme la seule Voie valable et surtout la seule Vérité. Vous sortirez de toute projection d'Amour et vous deviendrez, réellement, ce que vous Êtes et que nous Sommes, tous, parce que l'Amour ne peut être qu'un Don : il ne peut pas être gardé pour soi. C'est en ce sens que les Anciens, les Archanges, vous ont parlé de l'Abandon du Soi, non pas comme un rejet, non pas comme quelque chose à stigmatiser ou à condamner, mais bien la réalisation de votre nature profonde. Parce que tant que vous êtes affectés à ce corps, à cette vie, à cet éphémère, l'Amour ne peut vous toucher, en totalité. Il pourra s'exprimer, au travers de vous, dans ce que vous bâtissez, dans l'affection que vous portez ou que vous porte un proche, mais cela ne sont que des contreparties bien faibles de ce qui se réalise quand vous donnez l'Amour. Et ce Don d'Amour n'est pas ni conjoncturel, ni l'expression d'une volonté d'Amour (qui ne voudrait rien dire) mais c'est, bien, reconnaître la nature de l'Être que nous Sommes. C'est accepter que nous sommes, quand nous sommes incarnés, dans quelque chose qui, par beaucoup de côtés, nous éloigne de cette Lumière et de cet Amour et que, pourtant, nous sommes. Alors, donner l'Amour, c'est supprimer toutes les limites. Se donner à l'Amour, c'est mettre fin à toutes les limitations, à tous les cadres. C'est rentrer, de plain-pied, dans l'Éternité, même à la surface de ce monde encore présent. C'est la meilleure façon de se rendre à l'évidence, accepter, comme je le disais, de « n'être plus rien, pour être Tout », « d'être le plus petit », comme vous disait l'Un des Anciens, le Maître PHILIPPE. Il y a, en effet (c'est une image), un principe de vases communicants. Ce principe de vases communicants fait que, réellement et concrètement, tant que vous croyez être quelque chose, tant que vous croyez être quelqu'un et seulement quelqu'un, le Royaume des Cieux vous est fermé et la Vérité de l'Amour que vous Êtes ne vous apparaît pas, parce que la Conscience est occupée à autre chose qu'à l'Amour. Tout a été fait, en ce monde, vous le savez, pour occuper la conscience à autre chose qu'à l'Amour. Se donner à l'Amour, c'est ne plus rien projeter. C'est s'installer, totalement, dans l'Instant Présent de ce que vous faites, dans cet acte de Don à l'Amour. Vous vous reconnaissez et c'est en se reconnaissant, vraiment et totalement, que le poids de l'éphémère, de la souffrance, et le poids de votre vie, disparaît totalement. Et les conditions de ce monde sont très exactement celles-ci, avec une forme d'évidence de plus en plus claire pour tout le monde. Nous vous avons souvent dit que c'est dans les moments difficiles que l'être humain trouve les ressources pour se retrouver.

Se donner à l'Amour est le moyen de se retrouver rapidement afin de ne pas être affecté par ce qui s'oppose à l'Amour, par la peur, en vous, comme partout. Tout cela est déjà inscrit, en chacun de nous, au plus profond de nous. Il y a cet Amour qui est là et que nous ne voyons pas nécessairement parce que la peur l'a masqué, parce que les souffrances nous l'ont occulté. Mais si on s'oublie soi-même (en tant que corps ou personne qui souffre, corps ou personne qui est blessé ou qui a été blessé), si l'on accepte, en quelque sorte, de franchir ces limites-là, alors l'Amour devient clair et la meilleure façon de le réaliser, c'est de se donner à l'Amour sans se poser de question, sans chercher une explication ou une logique. Parce que la logique obéit à la raison et aux règles de ce monde. Mais la logique de l'Amour n'est pas la logique même. Se donner à l'Amour, c'est pénétrer l'Unité, de manière plus intense. C'est surtout être soulagé de tout poids, de toute souffrance. C'est voir la Vérité en face, ne plus être soumis aux apparences, tout en acceptant ces apparences. Le Retour de la Lumière, dans cette phase, est un processus que je peux nommer mystique, parce que c'est de la mystique pure qui n'a que faire de votre vie, dans ces circonstances, qui n'a que faire de ce qu'a échafaudé l'homme, comme cadre, comme limite, du fait de son insuffisance de reconnaissance d'Amour.

Se donner à l'Amour, c'est bien au-delà de la Confiance, ou de l'Espérance, ou de toute croyance. C'est un acte, réel et sincère, qui devient perceptible et deviendra de plus en plus perceptible dans la conscience, parce qu'en se donnant à l'Amour, il y a la Légèreté et il y a surtout la Clarté et la Profondeur. Résister à l'Amour, c'est la souffrance et le manque. C'est se questionner, c'est se chercher, sans jamais se trouver. Si vous ne deviez retenir qu'une phrase de tout ce que je vous ai dit, depuis un certain temps, cela serait simplement de ne pas vous oublier et de ne pas oublier de vous donner à l'Amour. C'est la seule façon de réaliser ce que l'on Est, tous. Et de faire cela dans ces moments qui précèdent le moment collectif parce que c'est plus facile, parce que c'est plus évident et que la Rencontre, alors, se déroulera comme un face à face totalement joyeux et léger, où vous percevrez l'absence totale de séparation entre ce que vous devenez, dans cette vie, et ce que vous Êtes, dans l'Éternité. Rappelez-vous que la distance est ce qui est responsable de la souffrance. Et celui qui s'est construit des résistances et des souffrances, quand l'Amour se présente à lui, perçoit cette souffrance avec acuité. Même si l'Amour met fin à toute souffrance, il faut, pour autant, reconnaître cet Amour comme la quintessence de ce que nous sommes, et comme la quintessence de la Vie, partout. Bien sûr, les activités ordinaires qui se poursuivent (de toutes les vies de nos Frères et Sœurs, sur Terre) sont parfois très prenantes, très envahissantes. C'est bien pour ça que les circonstances et les conditions du retour de la Lumière vont alléger le fardeau des habitudes et des obligations. Ce n'est pas vous qui le décidez : c'est l'action de la Lumière et de son Intelligence, dans cette phase. Vous, vous avez juste à vous donner à elle.

En vous donnant à l'Amour, vous réalisez que vous êtes Amour, parce que vous ne retenez rien pour vous et que vous vous donnez entièrement. Il n'y a pas d'autre façon de toucher sa propre Profondeur, son propre Cœur, et son Éternité. Dites-vous bien aussi que tous les éléments qui se produisent dans votre vie (cela a été dit et répété, mais cela va devenir tellement plus important dans les manifestations qu'il faut bien vous le redire), que tout ce qui vous arrive dans votre vie, sans aucune exception (même ce qui vous semble pénible, même ce qui vous semble à priori contraire à la Lumière et à l'Amour), n'est là que pour ça. Il n'y a ni punition, ni châtiment, ni karma, ni faute. C'est toujours la personne et la personnalité qui croit cela, pas l'Amour. Or, toutes les circonstances de vos vies, sans aucune exception (même si ce corps est appelé à partir, en ce moment), sont une invitation à l'Amour et rien de plus. Encore une fois, soyez vigilants, en quelque sorte, au regard que vous portez sur les choses et les évènements, sur vos proches comme sur les êtres lointains. Et rappelez-vous que l'Ombre ne se sert que d'une seule chose, qu'elle soit en vous ou ailleurs : c'est de la peur. Et que si vous êtes dans ce Don de l'Amour, il ne peut exister la moindre place pour la peur. Et que si la peur est présente, ce n'est que le reflet de l'activité de ce qu'il reste de votre personne. Et rappelez-vous que la personne ne connaîtra jamais la Lumière, que la personne ne saura jamais devenir, ne pourra jamais devenir, la Lumière. La chenille laisse la place au papillon : il n'y a aucune commune mesure entre la chenille et le papillon que cela soit dans la forme, que cela soit dans la manifestation, et pourtant, à l'intérieur, il y a la même chose. Tout cela, c'est quelque chose qui va vous apparaître, si ce n'est évident, tout au moins, comme plus facile à intégrer. J'ai bien dit à intégrer, non pas à comprendre parce que cela défie toute logique, au sens humain, et que, plus vous restez dans vos limites, plus vous restez dans vos attachements, plus il y a résistance à l'Amour, et moins vous pouvez vous donner à l'Amour.

Se donner à l'Amour, c'est faire rompre toutes les limites et surtout, découvrir la Légèreté et la Joie. Je ne peux rien vous souhaiter de meilleur. Alors, bien sûr, durant toutes ces années, les Vibrations, les centres de conscience, les expériences et les états que vous avez vécus, ont été, en quelque sorte, des jalons et des repères pour vous amener à ce temps-là. Vous avez eu la chance de pouvoir préparer et vivre (par anticipation, en quelque sorte) ce moment collectif. Comme vous l'ont assené les Anciens : ne faites rien, contentez-vous d'accueillir et de vous donner à l'Amour, de disparaître pour apparaître à la Vérité Éternelle. Et c'est très simple, même si cela, aujourd'hui, vous semble sans solution, demain, cela sera profondément différent. Et dès demain, petit à petit ou de manière beaucoup plus brutale, vous saisirez cela sans pouvoir même vous l'expliquer, ni même le comprendre, mais c'est ce que vous vivrez. Que puis-je vous souhaiter de plus dans cette période qui s'ouvre ? S'il y a, en vous, des interrogations sur ce que j'ai dit, aujourd'hui ou en d'autres jours, sur se donner à l'Amour et si je peux y apporter d'autres mots, je le fais.

Question : comment Aimer des personnalités puisqu'on nous demande de s'en détacher ?
Cela sera toujours difficile, mon Frère, pour la personnalité que tu es, parce que c'est ta conscience égotique qui dit ça, mais si tu te places dans l'Amour, cela ne pose aucun problème. Il n'est pas question d'envoyer de l'amour. Envoyer de l'amour est un acte de la personne, c'est un acte égotique qui se croit supérieur. Deviens rien et tout te deviendra évident. La personnalité ne verra toujours que la personnalité, ainsi que tu l'as exprimé. Et si tu vois donc une personnalité, c'est que toi-même est inscrit dans la personnalité et pas dans l'Amour. La personnalité aura toujours des bonnes raisons pour ne pas aimer, pour détester ou pour aimer, parce que c'est fonction de son point de vue.

Nous n'avons pas de question, nous vous remercions.
Frères et Sœurs, présents, ici, permettez-moi de vous donner à vous, de me donner à vous, dans ce Don d'Amour que j'ai exprimé. Cela est ma façon de vous rendre Grâce et de vous Aimer. Je vous dis, quant à moi, à une fois prochaine. Au revoir.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page