Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > GABRIEL - 1

GABRIEL - 1

2 mai 2010

pdf

Salutations à vous, enfants de la Loi de Un. Je suis Gabriel, Archange. Je suis le Messager. Je suis celui qui, du fond des temps et du fond des âges, assure la pérennité de la Vérité, la Vérité absolue, et non pas la Vérité relative existant dans les Dimensions inférieures. Je suis le Messager. Je suis celui qui veille sur le temps. Je suis celui qui veille sur le déroulement des temps et des âges. Au sein de la Dimension Archangélique, l'on me nomme l'Ancien. Cette dénomination correspond à mon ancienneté, à ma capacité de mettre en Lumière et en Vérité ce qui doit l'être, ainsi que de l'annoncer et de la préparer. Avec votre permission, avec votre accueil, je vous propose d'accueillir ma Radiance et mon Essence, au sein de votre Conscience, au sein de vos structures, préparant ainsi, en vous, le rapprochement de votre Conscience avec ma Conscience, afin de nous rencontrer, de manière Vibratoire et de manière intime, d'Essence à Essence, afin de donner sens à votre chemin. La Vérité, comme cela a été dit, vous affranchira de ce que vous appelez le mal. La Vérité absolue, et non pas la Vérité relative, Vérité absolue de la Lumière et de sa Vibration, Vérité absolue de ce que vous êtes au-delà de l'apparence, au-delà de vos Croyances. Alors, je vous propose d'accueillir, quelques minutes, notre communion. Veuillez donc accueillir.

... Effusion d'énergie...

Bien aimés enfants de la Loi de Un, nous allons, si vous voulez, ensemble, ouvrir un espace de Lumière, un espace de Vibration et un espace d'interrogations. Je suis celui qui a été appelé le Messager. Je régis la planète Mercure. Je suis le Gardien, enfin, le Gardien des âges, ainsi que je vous l'ai dit. Je suis celui aussi qui nourrit, de sa Lumière et de sa Vibration, l'ensemble de l'Assemblée des Melchizedek avec laquelle j'ai des liens privilégiés, Vibratoires. Je suis avec vous au-delà de ma Radiance, pour essayer d'éclairer ce qui, en vous, a besoin de l'être, non pas pour vos questionnements en relation avec votre vie au sein de cette Dimension, mais bien plus pour éclairer ce qui doit l'être sur votre route vers la nouvelle Dimension, pour éclairer en vous la Vérité, Vérité absolue et non pas relative. Alors, chers enfants de la Loi de Un, nous allons, ensemble, éclairer, et révéler. Ainsi, au sein de cet espace, il vous est possible de m'interroger sur les éléments dont je viens de parler. Je vous donne parole.

Question : en quoi votre relation avec les Melchizedek est-elle privilégiée ?
Je suis celui qui veille à ce que la Lumière blanche, le rayonnement de la Source et le rayonnement de Lord Métatron, arrivent sans modification aucune, au sein de la Conscience de chacun des Melchizedek, afin que chacun d'entre eux prenne les décisions justes pour l'évolution de cette planète et pour l'évolution de chacun d'entre vous, afin que l'héritage de la Source, aussi, ne se perde jamais au sein de cette Humanité. Je suis donc, je dirais, le Messager de la Source auprès des Melchizedek. De la même façon que le Messager de la Source auprès des Archanges est Lord Métatron, de la même façon que le messager des Archanges auprès de vous, est Anaël. Le Messager est le transmetteur, celui qui est le garant de l'authenticité et de la Vérité.

Question : je me sens différente, en tant que mère, de celle qui a élevé mon fils. Comment m'ajuster à ce nouveau rôle?
Chère enfant de la Loi de Un, il faut bien admettre que ce que vous appelez relation filiale n'existe qu'au sein de votre Dimension falsifiée. Au sein des Dimensions unifiées, aucun être n'est l'enfant de personne, si ce n'est l'enfant de la Source. Même ce qui a été créé au sein des Dimensions inférieures, fait, par exemple, qu'au sein de cette Dimension, vous êtes enfants de Marie, tous, sans exception, illustrant par là, un principe de filiation et de Création et non pas de dépendance. Là est toute la différence entre la Vérité absolue de la filiation à la Source et la Vérité relative de la filiation à un enfant. Au sein de votre Dimension, nombreux sont ceux qui ont dit que vos enfants n'étaient pas vos enfants. Ceci est une Vérité absolue, même au sein de votre Dimension. Ainsi donc, élever le niveau de clarté et de Vibration, élever votre niveau de Conscience, concourt à faire tomber ces masques illusoires de la filiation. Ainsi donc, une mère qui s'élève dans les domaines de l'Absolu, est obligée de laisser choir les règles d'appartenance, les règles sociales et les règles affectives ayant prévalu jusqu'alors au sein de votre Dimension. Pour être libre, il vous faut vous affranchir. Vous affranchir ne veut pas dire abandonner les êtres mais leur rendre leur liberté et leur responsabilité. Il n'y a pas d'âge pour cela. C'est la Vérité que tu vis aujourd'hui. Alors, bien évidemment, celui ou celle installé(e) au sein de cette relation et qui n'a pas encore fait ce chemin de libération, peut vivre cela de manière difficile, mais il n'y a pas à revenir en arrière au sein de la Vérité relative, mais à poursuivre au sein de la Vérité absolue, qui permettra, in fine, à celui qui en souffre de s'affranchir et de devenir un être libre, et non pas soumis aux lois héréditaires, aux lois filiales, inventées de toutes pièces. Il vous faut admettre, et vivre, qu'en Vérité absolue, l'être humain est libre, mais au sein de cette Dimension piégeante, ayant perdu votre Source et votre relation à la Source, vous avez expérimenté et créé de toutes pièces, des liens, des règles, des lois et des Croyances. Si je vous disais que même la fécondation, la grossesse, est une Croyance et rien de plus, ceci est une Vérité absolue qui peut pourtant vous choquer au sein de votre Vérité relative. Et pourtant, cette forme de procréation n'existe qu'au sein de votre Dimension et nulle part ailleurs. Les liens que vous avez établis, au sein de vos familles, au sein de l'hérédité, qui sont pour vous, comme des bouées de secours, ne sont en fait que des parodies et des falsifications de votre véritable Lien Unique à la Loi de Un, à la Source. Certes, la révolution de Conscience que tu vis implique ces sacrifices. Encore une fois, le sacrifice n'est pas abandon, loin de là mais il est rendre la liberté à l'autre, afin que l'autre devienne libre comme toi tu l'es. Le rôle de mère, au-delà de la beauté apparente liée à la procréation, à la génitalité, est certainement, au sein de votre Dimension, la mascarade la plus difficile à dépasser.

Question : je ne me fais pas confiance par rapport aux messages que je reçois et ma peur du changement me fait douter.
Chère enfant de la Loi de Un, la peur du changement est effectivement inscrite dans les structures archaïques de l'être humain ou présentées comme telles. Il a fallu que ceux qui ont falsifié votre expérience au sein de la matière trouvent des moyens de vous contraindre. La peur est l'élément majeur qui vous contraint. La peur du manque, la peur du changement, la peur de l'abandon, un ensemble de peurs qui ne viennent pas de votre Conscience, mais bien de ce que vous appelez votre mental. Aujourd'hui, il est de plus en plus facile, au sein de votre Humanité, de par la disparition progressive des franges d'interférence et du système de contrôle humain, mental, d'échapper à vos propres conditionnements. Au plus vous allez vers votre Lumière, au plus vous allez vers votre libération, mais au plus le mental diviseur et sépareur va essayer de vous faire douter. Or, le doute n'existe que quand il y a deux choix : changer ou ne pas changer. Ce doute ne vient jamais de la Lumière et de la Vérité. Le doute ne vient que de ce qui est inférieur en vous. La première chose à faire est de ne pas donner poids ou allégeance, au doute. Tant qu'il y a doute, il y a résistance à l'émergence de la Lumière, à l'émergence de la Vérité absolue. En vous approchant de la Vérité absolue, ce qui agira en vous, n'est plus vous, mais la Lumière en vous. C'est cela dont vous faites l'apprentissage maintenant. Cet apprentissage ira à pas cadencés. Les impulsions de l'Âme et de l'Esprit seront de plus en plus puissantes et les doutes pourront vous assaillir. Le doute n'aura le poids que vous lui accordez, et rien d'autre. L'Archange Anaël s'est très longuement exprimé sur ce principe d'abandon à la Lumière auquel je te renvoie. Les résistances sont aussi tous les éléments intérieurs et extérieurs qui vous empêchent d'accéder à votre libération, à la facilité, car la Vie au sein de la Lumière est Joie et facilité. Au sein de cette Joie et de cette facilité, il ne peut y avoir l'ombre d'une interrogation, l'ombre d'un doute ou l'ombre d'une peur. Il vous appartient de décider, en toute lucidité et en toute Conscience, de ne pas adhérer à ces peurs qui ne sont pas vous mais des projections de la personnalité. Chacun d'entre vous, dans les temps qui viennent, au sein de votre Vérité relative de ce monde, serez éprouvés pour votre capacité à entrer dans la confiance, dans l'abandon et dans la Lumière. Tout cela se résume en une interrogation, pour toi comme pour tant d'autres qui vivez des contacts interdimensionnels, transdimensionnels, mais qui, néanmoins, poursuivez votre route au sein de ce monde. Allez-vous diriger vos pas et votre vie, ou allez-vous laisser la Lumière diriger vos pas et votre vie ? Toute la question est là.

Question : je souffre beaucoup dans mon corps physique. Ce sont des résistances ?
Chère enfant de la Loi de Un, là aussi, aucun d'entre vous n'est ces souffrances et pourtant ces souffrances vous affectent, d'une manière ou d'une autre. Là aussi, au sein de la Vérité absolue, au sein de l'Êtreté, vous n'êtes pas ces douleurs et ces souffrances. Néanmoins, vous habitez ce corps et ce corps peut exprimer un certain nombre de résistances évoquant, pour vous, des souffrances. Tout a été fait au sein de ce monde pour que ce corps souffre. Cela n'est pas de votre fait, même si certaines pensées, ou certains comportements, peuvent les renforcer. L'ensemble de ce que vous ingérez, sur le plan psychique et sur le plan alimentaire, sur le plan aérien, concourt à produire, en vous, des zones d'alourdissement, des zones de frein. Considérez que, là aussi, les douleurs ne sont que des freins à votre accession à votre Êtreté mais ces freins ne sont pas un obstacle. Ces freins n'ont que le poids que vous leur accordez. Il existe un moment où la Conscience, même limitée, se rapproche de l'Illimité. En se rapprochant de l'Illimité, vous découvrez que vous ne souffrez plus et surtout, que vous n'êtes plus cette souffrance. Il n'y a donc pas à lutter contre. Il y a donc à s'élever en Vibration et en Conscience, pour toucher les espaces de toi, ou de vous, qui ne sont pas affectés par la limitation. En trouvant l'Illimité, la Lumière inondera ce corps et la souffrance, même si elle ne disparaît pas, n'aura plus le poids qu'elle avait auparavant. Au sein des demeures de la Vérité absolue, au sein de l'Êtreté, il n'existe pas de place pour l'Ombre, ni pour la souffrance, ni pour les peurs, ni pour les manques et, seules, votre Conscience et la Lumière Vibrale peuvent vous conduire en ces espaces.

Question : comment faire pour élever davantage sa Vibration ?
Il n'y a pas à faire, il y a à Être. Faire se situe dans le vouloir. L'abandon se situe dans l'Être. Il existe, bien évidemment, de nombreuses façons d'élever le niveau Vibratoire qui permettra à la Conscience de vivre la demeure de Paix suprême. Cela est, bien évidemment, l'objet de l'intervention du Conclave, ayant permis d'allumer la Couronne Radiante du Cœur. Au sein de la Couronne Radiante du Cœur, il ne peut y avoir de souffrance.

Question : un souvenir inconscient peut gêner l'accès au cheminement spirituel ?
Il n'y a rien qui soit, au sein de votre Dimension, un obstacle définitif, surtout dans les temps que vous vivez, où la Lumière s'est rapprochée de votre Dimension, où nous avons œuvré au sein du Conclave avec l'ensemble des forces de la Lumière Vibrale pour vous aider dans votre libération. Il n'y a rien qui puisse tenir devant la Lumière. Il y a simplement le poids que vous accordez à vos souffrances, à vos manques, à vos peurs ou à votre inconscient, qui ne sont, là aussi, que des Croyances. Aller vers la liberté, c'est ne plus croire en rien, ne plus accorder de poids au passé ni au futur. La libération est dans l'instant, dans la Vérité de l'Absolu, de la Lumière et nulle part ailleurs. Votre mental, ainsi que vous le nommez, fera tout, absolument tout, pour vous éloigner de l'instant présent. En cherchant, en essayant de faire, l'on s'éloigne de l'Être. Cela crée une distorsion entre la Conscience limitée et la Conscience illimitée. Cette Conscience de l'Êtreté qui se rapproche de vous, de manière inexorable chaque jour, est à portée de Conscience, à portée de main. Pour cela, certes, il existe peut-être des choses à faire, mais avant tout, il faut Être. Il faut Être, dans l'accueil, dans le don, dans l'abandon, il faut Être dans l'imprégnation de la Vérité absolue. Nombre d'enseignants ayant vécu des vies humaines, vous ont donné de multiples façons d'Être, que cela soit par la respiration, par les mouvements, par des pierres, ou par des lieux du corps, comme le vénérable Un Ami vous l'a exposé. Vous avez à votre disposition, tous les outils de la Conscience qui vous permettent de réaliser cela. Passer de la Dualité à l'Unité, nécessite de ne plus envisager votre vie sous une quelconque forme de Dualité. Tant que vous donnez poids à l'Ombre, tant que vous donnez poids à la Lumière, vous demeurez au sein de la Dualité limitée Ombre / Lumière. La Lumière de la Vérité absolue, dont nous vous entretenons les uns et les autres, de façon importante, de diverses façons, doit vous faire accepter le principe et la Vibration de l'Unité. Ceci dit, rappelez-vous qu'au sein de votre Dimension, tout est conçu de manière duelle et cela l'a été à dessein, dans un objectif qui a été de vous couper de votre Unité. Retrouver votre Unité passe par la simplicité, l'humilité, et par l'abandon. Il n'y a pas d'autre voie possible. Il n'y a pas d'autre chemin possible. Personne, absolument personne, ne viendra vous sauver de l'extérieur. Il n'y a que vous qui puissiez faire ce dernier pas, et vous seuls.

Question : vivre le chemin seul est contradictoire avec cheminer en groupe ou avec d'autres ?
Je ne suis pas sûr d'avoir vraiment saisi ce que veut dire cette personne. Qui a dit qu'il fallait être seul ? Qui est seul au sein de l'univers ? Vous affranchir de liens, n'est pas être seul. C'est comprendre les tenants et les aboutissants de toute relation établie au sein de cette matrice, où il existe toujours, et où il existera toujours, un gagnant et un perdant. Cela est le principe-même de l'existence de la Dualité. Vous élever au-dessus de cela, ne passe pas par la solitude, bien au contraire, mais par une réunification, en vous et à l'extérieur de vous, avec l'ensemble des Dimensions. Il n'a jamais été demandé d'être seuls, jamais. Seul, le mental peut croire, ou vous faire croire, que s'affranchir de liens, c'est être seul. En vous affranchissant de tous les liens, vous découvrez, en définitif, que vous n'avez jamais été seuls mais que les liens eux-mêmes vous isolaient et vous enfermaient et, qu'au sein de ces liens illusoires, vous étiez encore seuls et toujours seuls. Bien au contraire, ce que nous vous proposons n'est pas la solitude mais, au contraire, la fin de la solitude.

Question : comment faire la différence entre une Vérité relative qui nous paraîtrait absolue, et la Vérité absolue ?
Chère enfant de la Loi de Un, la réponse est très simple. Une Vérité relative est une Croyance. Il suffit que la Croyance change pour que la Vérité relative change. La Vérité absolue est au-delà de votre Dimension. Elle est au-delà de vos Croyances et au-delà de la Dualité. La Vérité absolue, enfin, quand elle éclate en vous, est Joie. Elle est même Félicité suprême car la Vérité relative est porteuse d'Ombres, de jugements, de choix, de décisions. La Vérité absolue n'est rien de tout cela, quel que soit l'élément à laquelle elle fait référence. La Vérité absolue, enfin, est Connaissance, et non pas intellect. Elle est Vibration de la Lumière réalisée et révélée. La Vérité absolue, enfin, est une clarté au sein de votre monde. La Vérité absolue vous met, enfin, dans la certitude intérieure et non pas dans le choix. En résumé, tant que vous avez le choix, ou que vous croyez avoir le choix, vous êtes sous l'influence du libre arbitre, et donc, de la Loi de Dualité. Quand vous n'avez plus le choix, et que votre chemin, vos rencontres, vos évènements, se situent sous l'influence de la Loi de Un, vous n'êtes plus sous la Loi du libre arbitre, mais vous êtes sous l'influence de la Loi d'action de Grâce où tout est Joie et légèreté. Là est toute la différence entre la Conscience limitée, où le poids et la lourdeur est la règle, ce que vous appelez libre arbitre, et la Vérité absolue, où tout est légèreté, évidence, synchronicité, fluidité, simplicité et humilité. Il vous est donc très facile de faire la part de ce qui est relatif, de ce qui est Absolu. Tout ce qui vous complique la vie, tout ce qui alourdit, tout ce qui vous éloigne de la Joie, appartient à la Vérité relative. Tout ce qui vous rapproche de la légèreté, de la liberté, tout ce qui vous rapproche de la Joie intérieure, tout ce qui est simple, est Vérité absolue. À vous de regarder vos pas, à vous de regarder votre instant, vos chemins, et d'en déduire là où vous êtes, quelle que soit votre ouverture.

Question : où j'en suis, aujourd'hui, sur mon chemin vers l'authenticité ?
Jamais, je ne répondrai à ce genre de questions. Jamais. Car cela signifie, chère enfant de la Loi de Un, que tu reposes sur autrui, le fait de définir qui tu es. Cet autrui, fusse-t-il la Source même ou un Archange. Seule une Conscience limitée pourrait te limiter là où tu en es. A partir du moment où il y a une demande de position, par rapport à un concept appelé authenticité, cela signe, de manière inexorable et infaillible, qu'il y a encore Dualité. La Dualité qui juge, qui tranche et qui définit, ce qui est pur et ce qui est impur. Là aussi, il s'agit de Croyances. Ces Croyances entre le bien et le mal ne vous amèneront jamais, jamais, à l'Unité. L'Unité est au-delà du bien et du mal, au-delà de l'Ombre et de la Lumière telle que vous les définissez au sein de ce monde. C'est en ce sens que nous avons employé, dès la réunion du Conclave, le mot de Lumière Vibrale, car ce que l'humain nomme Lumière n'est le plus souvent qu'une illusion de la Lumière. Définir ce qui est bien sur un chemin et ce qui est mal, être en accord avec des concepts, des Croyances ou des certitudes, ne sera jamais la Vérité absolue, jamais. Autrement dit, il n'y a rien à dépasser. Il n'y a pas d'effort à faire pour gravir une montagne. La montagne se gravit d'elle-même à partir du moment où vous êtes abandonnés à la Lumière. Ceci n'est pas un effort. Tant qu'il y a effort, il y asservissement à la matrice. Le jeu de la matrice est de vous faire croire qu'il y a un combat permanent en vous, comme à l'extérieur de vous. Il y a juste des Croyances auxquelles il ne faut plus croire. Il y a juste des Ombres auxquelles il ne faut plus adhérer. Croire que la Lumière de cette Dimension va dissoudre les Ombres, est une vue de l'Esprit, limitée. La révolution de l'Illimité et de l'Unité, n'est pas un chemin à parcourir qui durerait, ou qui s'affinerait, de jour en jour, de mois en mois, d'année en année, mais bien plus une attitude intérieure qui vous fait changer de point de vue, et là, tout se révèle. Vous vous limitez vous-mêmes au sein de votre chemin, par vos Croyances. Vous vous limitez vous-mêmes par l'adhésion à un certain nombre de choses. En adhérant à ces choses, vous les rendez réelles. Le principe d'attraction et de résonance joue à plein. Si vous croyez au mal, le mal se manifestera, d'une manière ou d'une autre. Si vous pensez que lutter contre le mal par la prière, est nécessaire, que va-t-il vous arriver ? Vous allez prier et le mal va se manifester et cela va renforcer votre besoin de prières. Tout ceci n'est qu'un jeu de Croyances liées à la Dualité. Vibrer au sein des mondes Unitaires est totalement différent de cela, totalement. Certes, ces mots peuvent paraître durs à celui qui a dicté ses pas et sa conduite au sein de ce combat permanent entre le bien et le mal, mais ils sont Vérité absolue. Rappelez-vous aussi ce qui a été dit par d'autres intervenants. Tant que vous suivez quelqu'un, tant que vous suivez un chemin, vous n'êtes pas vous, car il n'y a rien d'autre à suivre, il n'y a rien d'autre à élaguer ou à améliorer, il y a juste à Être et aujourd'hui, en cette fin de temps dissocié, Être est devenu beaucoup plus facile, encore faut-il accepter d'Être.

Nous n'avons plus de questionnement. Nous vous remercions.
Chers enfants de la Loi de Un, je vais vous laisser continuer, votre jour, à imprimer en vous le Sceau de la libération, le Sceau de la Vérité. Je vous retrouverai, quant à moi, de manière verbale et Vibratoire, certainement encore plus intense, quand vous aurez accompli l'ensemble de ce qui vous est assigné aujourd'hui. Mais ne perdez jamais de vue, qu'au-delà des divers exercices que vous menez, que l'ensemble des exercices aussi bien me concernant, que concernant tout autre exercice, ne sont là, en définitif, que pour oublier et transcender le mental et les limites. Qu'à travers ces nouvelles limites induites par des exercices, vous vous rapprochez de l'Illimité. Mais vous en rapprocher, n'est pas le vivre. Le vivre, se réalisera au moment opportun et juste pour vous, qui est celui où vous lâcherez toutes vos Croyances, toutes vos hésitations, toutes vos souffrances aussi, pour accepter enfin d'Être ce que vous êtes, ainsi que vous nomme sans interruption l'Archange Mikaël, les Semences d'Étoiles. Le problème actuel encore présent au sein de l'Humanité, même parmi les Travailleurs de Lumière, c'est que vous accordez plus de foi et de Vérité à votre identité illusoire, qu'à votre identité éternelle. Le basculement de l'un à l'autre se réalise et se réalisera pour de plus en plus d'êtres, au fur et à mesure que les jours qui s'avancent vers la fin de la déconstruction progresseront. Ce que nous voulons pour vous, c'est que les êtres humains, d'une manière générale, s'allègent de plus en plus, afin qu'au moment de la venue des clés de Lumière et du Maître de la Lumière, existe en vous un minimum de résistances, un minimum d'attachements, ces résistances et ces attachements pouvant représenter, au moment final, des freins importants à votre Unification avec le corps d'Êtreté. Sur ce, recevez mes hommages pour votre travail.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page