Autres Dimensions

Sois qui tu es

FRERE K

13 novembre 2011

pdf

Mon nom est FRERE K. Frères et Sœurs, veuillez accepter mes salutations fraternelles. Nous allons essayer aujourd'hui, ensemble, de parler et de Vibrer sur un mot important, qui est, bien au-delà du mot, la Vibration et la Conscience même de ce qui est véhiculé par ce mot. Je vais tout d'abord vous donner un certain nombre d'éléments. Ces éléments ne sont pas, à proprement parler, des éléments destinés à vous faire interroger sans fin, au niveau du mental mais, bien plus, pour éclairer, en quelque sorte, ces notions. Le mot dont je veux parler et les concepts qui y sont liés, c'est la Vérité. La Vérité est souvent définie, par l'humain, en fonction de ses croyances. Chaque Frère, chaque Sœur, en fonction de ses vécus, en fonction d'un certain nombre d'éléments qui lui sont propres, va élaborer, en quelque sorte, une vérité, qui est le plus souvent une adhésion et une conséquence d'un certain nombre d'éléments vécus. Cette vérité-là, bien évidemment, à partir du moment où il y a un groupe d'individus, chacun ayant une vérité qui lui est propre du fait de son vécu, le groupe va en général essayer de se forger une vérité commune, qui, dès l'instant où elle se forge, n'est plus issue de l'expérience commune, ni de l'expérience individuelle, mais est, en quelque sorte, la résultante de l'ensemble d'hypothèses, de vécus, de croyances et d'expériences personnelles. J'irai beaucoup plus loin. La Vérité n'est pas de ce monde. Il existe, sur ce monde, où vous avez encore vos pieds et où j'ai moi-même posé mes pieds, un certain nombre d'éléments qui sont des faits vérifiables, mais les faits vérifiables, en particulier au niveau des lois que nous appellerons de ce monde, les lois physiques, les lois chimiques, les lois élaborées par les sociétés, sont vérifiables, et donc applicables, et débouchent par ailleurs sur des éléments bien connus, pour vous, aujourd'hui, qu'ils soient issus de la technologie des moyens de communication et autres. Bien sûr, ces éléments vérifiables et reproductibles sont des vérités, mais ces vérités appartiennent à autre chose que la Conscience, bien sûr, à quelque chose qui s'observe, se reproduit et a une utilité au sein de ce monde.

Je ne suis pas là, aujourd'hui, pour discuter (encore une fois, je l'ai déjà fait) de cette notion de technologie, de technicité ou de science. Vous en profitez tous, à des degrés divers, encore aujourd'hui, de façon fort utile sans vous poser la moindre question, quant à la finalité ultime de ces technologies et le but, aujourd'hui, n'est pas celui-là. Les faits vérifiables sont des vérités appartenant à ce monde. Maintenant, vous avez entendu parler, et peut-être avez-vous fait l'expérience, d'un certain nombre d'états de la Conscience non ordinaires, en relation avec la Lumière dite vibrale, en relation avec l'expérience même de la Conscience. Ces expériences, qui vous sont personnelles, vous font vivre des états qui, pour celui qui ne le vit pas, sont totalement absents de sa propre vérité. La Vérité n'est pas de ce monde et pourtant, elle est inscrite dans la Conscience. Elle correspond au moment précis où la Conscience n'est plus centrée dans le « je », dans la personnalité, dans le désir, c'est-à-dire, si l'on prend l'image d'un cercle ou d'une sphère avec un point central, le « je » serait le point central, qui va essayer, par projection de sa propre Conscience, de se faire une idée de la Vérité, de se faire une idée, afin d'adhérer à un certain nombre de croyances, ou de lois scientifiques établies, appartenant à ce monde. En ce qui concerne la Vérité qui n'est pas de ce monde, que cela soit directement issu d'une croyance de ce monde, ou d'un fait dit scientifique, reproductible de ce monde, la Vérité n'est pas de ce monde. Elle est échappe donc aux lois de ce monde et ne peut être aucunement validée par ce qui existe, pour ce qui est invisible à la science, comme à l'œil de la conscience ordinaire, comme à l'expérience ordinaire de l'humain, quelle que soit la valeur, ou la valorisation au sens moral et social, et le respect que mérite chaque expérience humaine au sein de ce monde.

La Vérité n'est pas de ce monde. Bien évidemment, poser des concepts, liés à une vérité non prouvable, au sein de ce monde (car non applicable, au sein de ce monde), peut être utile sur le plan scientifique, peut être utile sur le plan des idées, peut être utile sur le plan des concepts et de la transformation même de la vie. Mais toujours au sein de cette sphère dont j'ai parlé, avec le point central qui est la personnalité. Tant qu'il y a expérience de ce genre, il y a une vérité qui peut être appliquée à la communauté. Mais cette vérité-là, est-ce qu'elle est la Vérité de la Conscience? Malgré l'intelligence artificielle, est-ce que vous pouvez affirmer qu'un objet technologique est doué d'une certaine forme de Conscience ou d'une certaine forme de Liberté?

La Vérité appelle nécessairement la notion de Liberté et non pas uniquement la notion d'observation ou la notion de concept ou d'idée. La Vérité n'étant pas de ce monde, elle fait appel à quelque chose qui est donc strictement inconnu, car non applicable au sein de ce monde. Je ne reviendrai pas sur le principe que j'ai longuement développé, voilà quelques mois, sur les principes d'ATTRACTION et de VISION, qui sont les principes Ahrimaniens et Lucifériens (ayant entraîné l'humain bien loin de la Vérité, bien loin de la Liberté), car uniquement applicables au sein de cette sphère de vie appelée la vie sur ce monde, sur cette Dimension, et même, au travers le passage des portes de la mort et de la réincarnation. Vous avez eu, et nous avons tous eu, de nombreux témoignages, de par le passé, d'êtres ayant accédé à des territoires inconnus et ayant trouvé surtout une caractéristique essentielle de la Conscience. Cette caractéristique ne peut être expliquée, même s'il existe, bien sûr, des tentatives d'explications, par les moyens modernes, encore une fois scientifiques, de comprendre, par exemple, ce qui peut se passer dans un cerveau, dans un cœur ou dans une cellule, à un moment donné, quand il y a cette transformation de la Conscience, ce que j'appellerais même, une révolution de la Conscience. Un certain nombre de transformations, auxquelles peut-être vous participez, sont à l'œuvre sur ce monde et correspondent, progressivement, à l'immersion, au sein de ce monde, d'une nouvelle réalité appelée Lumière vibrale, venant modifier la Conscience, venant modifier la perception, la conception et la vie dans ses fondements.

L'être humain n'est pas un animal. L'animal a une certaine forme de liberté de conscience, même au sein de ce monde. L'animal va obéir à ce que j'appellerais un programme de vie. Ce programme de vie est inscrit, bien sûr, dans l'espèce animale considérée. Un prédateur a un programme de vie qui consiste à être un prédateur, à chasser des proies. Alors qu'un herbivore va être un animal qui va chercher des prairies pour se nourrir. Les fonctions d'entretien de la vie, au sein d'une espèce donnée, fut-elle animale ou humaine, ne sont qu'un aperçu extrêmement limité de ce que peut être la Vérité. Il y a une vérité vérifiable par les lois de ce monde. C'est la vérité qui est commune à l'ensemble des Consciences présentes sur ce monde. Le Soleil se lève à tel endroit et se couche à tel autre endroit. Quel que soit l'endroit de la Terre, chaque Conscience peut observer, chaque jour, le même mécanisme. Est-ce que la répétition d'un mécanisme, pourtant bien physique, bien réel et ayant des effets parfaitement connus, comme le soleil, suffit à dire que le soleil est vrai ? Bien sûr, il résulte de l'observation des effets du soleil, un certain nombre d'éléments parfaitement connus de la Conscience, aussi bien animale, qu'humaine, que même végétale et l'on peut dire, même, minérale, à savoir que chaque règne, chaque espèce va se conformer à, par exemple, des cycles appelés diurnes et nocturnes, concernant cette fameuse lumière du soleil et les effets du soleil sur la vie elle-même.

Dans toutes les civilisations, le soleil a été considéré, à juste titre, comme le dispenseur de chaleur, de vie et adoré, en tant que tel, comme Principe même, appelé de façon plus moderne, le Logos CHRIST ou le Logos Solaire, ou encore CHRIST MIKAËL. Un certain nombre d'éléments vous ont été aussi communiqués. Certains d'entre vous ont peut-être pu le vérifier, à savoir qu'il existe, au sein du soleil, le corps d'Êtreté (c'est-à-dire la Conscience et l'Esprit, enfermés au sein de ce soleil), en cours de libération. Bien sûr, tant que vous adhérez à cela sans le vivre, cela n'est pas une vérité qui vous est accessible, mais demeure une croyance à laquelle vous avez adhéré, ou pas (croire), pour pouvoir le vivre. Nous avons ensuite défini un certain nombre d'éléments, vous permettant, progressivement, de vous approcher d'une Vérité qui n'est pas de ce monde et donc, de pénétrer, en quelque sorte, de plain-pied, en pleine Conscience, dans des éléments nouveaux, qui étaient jusqu'à présent réservés à certains êtres dans un certain cheminement, après une forme d'ascèse particulière, qui permettait à ces Consciences de trouver autre chose que la conscience ordinaire. Cette Conscience non ordinaire, non limitée, illimitée, appelée Conscience Turiya, ou Conscience de l'Éveil, ou Conscience Unitaire, regroupe, en fait, la modification et la transformation, ou révolution de Conscience la plus totale qu'un être humain puisse vivre.

Ce mécanisme est intimement personnel et privé. L'intérêt, et il est à ce niveau-là, particulier, parce qu'il vient, en quelque sorte, faire irruption au sein de ce monde, donnant, pour les Consciences qui vivent cette modification, cette révolution de la Conscience, un espèce de balisage, si je peux employer ce terme, des mécanismes qui sont à l'œuvre et qui permettent d'être, en quelque sorte, les témoins de la transformation de la Conscience, qui va progressivement, ou de manière fort brutale, faire passer la Conscience située dans le « je » (c'est-à-dire le centre de la sphère ou du cercle) à une Conscience qui n'est plus localisée (ni au centre de la sphère, ni dans la sphère, mais bien au-delà de la sphère), tout en maintenant, en quelque sorte, une conscience dite limitée au sein de ce monde, où n'existe pas de Vérité. Cette Vérité, qui n'est pas de ce monde, ne peut pas être transmise, ni par les mots, ni par une autre personne. Elle ne peut qu'être vécue, afin d'en valider et d'en vérifier, en quelque sorte, les fondements. Il existe toutefois des balises, ainsi que je l'ai dit, qui sont communes à ceux qui vivent ces processus d'expansion de Conscience. J'attire votre attention, parce qu'il existe de très nombreux écrits, d'auteurs connus (et, aujourd'hui moins connus puisque plus récents) parlant de cette notion d'unicité de la Conscience, sans pour autant en vivre l'aspect que je qualifierais de Vibral. Ce n'est pas parce que vous adhérez au fait que la Conscience est unique, ce n'est pas parce que vous allez adhérer à l'Amour universel, que vous allez devenir l'Amour universel. Ce n'est pas parce que vous adhérez au CHRIST, que vous allez devenir le CHRIST. Ce n'est pas parce que vous suivez Bouddha, que vous allez devenir Bouddha. Tout cela, nous le savons tous, les uns et les autres.

La Conscience non limitée, la Conscience non enfermée, a un certain nombre de particularités. Je ne reviendrai pas sur ce que j'ai appelé les balises. Elles ont été largement développées, largement explicitées. Elles correspondent, grosso modo, à ce qui a été appelé les 12 Étoiles, ou les 12 Vibrations de la tête, les 4 Piliers de la tête, le déploiement de la Lumière, dont nous avons largement parlé durant cet été de votre année qui vient de s'écouler, concernant le déploiement de la Lumière au niveau des Portes interdimensionnelles, dont chacune a une fonction extrêmement précise dans l'installation de cette Conscience non ordinaire (ndr : voir, en particulier, la rubrique « protocoles à pratiquer »). Cette Conscience non ordinaire est directement reliée à la notion de Vérité. Vérité qui n'est pas de ce monde et qui, pourtant, vient agir sur cet enfermement, au sein de cet univers, de ce corps, de cette vie, ou de cette succession de vies, dans laquelle l'être humain s'est retrouvé, en quelque sorte, soumis à des principes d'évolution. Il y a donc un consensus, au niveau de l'humain (en tout cas, dans ceux qui s'intéressent à ce qu'est la Conscience), sur une notion d'évolution, sur une notion d'amélioration de quelque chose. Or, comment est-ce que l'Esprit, qui est parfait de toute Éternité, qui est la Vérité absolue, aurait besoin d'une quelconque amélioration, puisqu'il est déjà créé parfait de toute Éternité et est présent dans toutes les dimensions?

Il y a là, effectivement, un paradoxe, que la conscience limitée n'est pas près de résoudre, si ce n'est dans l'adhésion à des croyances d'un avenir meilleur, d'un sauveur extérieur, d'une amélioration karmique, ou encore de principes liés à la volonté de bien, qui font croire à beaucoup d'êtres humains que, en pratiquant le bien au détriment du mal, un jour viendra où se manifestera la Lumière. Il n'y a rien de plus faux, parce que la Lumière n'est pas de ce monde. Voir la Lumière les yeux fermés n'est pas voir et Vibrer la Lumière. Concevoir la Lumière en idée, voir la Lumière du troisième œil (cela a été expliqué), n'est absolument pas la Conscience de l'Unité, ni le vécu de la Conscience lumineuse de celui qui a trouvé sa Dimension d'Éternité. Bien sûr, il a été extrêmement séduisant, pour une conscience limitée, de concevoir qu'il existerait, un jour, quelque part, quelque chose qui suivrait une lignée évolutive, l'amenant à se retrouver un jour, plus tard, bien sûr, parfait.

La perfection n'est pas de ce monde. La Vérité n'est pas de ce monde, où nous avons posé nos pieds. La Vérité est inaccessible à ce monde, tant que la Conscience se situe au centre de la sphère. Alors, bien sûr, certaines Consciences vont lire, au-delà de ce qui est habituel, pour essayer de vivre un certain nombre d'expériences. Il existe, en effet, des expériences où peut se manifester ce que j'appellerais une certaine forme de délocalisation et où la projection de la Conscience ne se fait plus sous une forme d'introjection (c'est-à-dire de centrage sur le « je » ou la personnalité) mais bien plus comme une projection, par exemple, dans un minéral, dans un arbre ou dans un autre être humain. Il s'agira toujours d'une projection, même si cette projection débouche, sur le moment, sur une expérience qui a un but transformant, qui est simplement de faire prendre conscience que la Conscience elle-même n'est pas limitée à un corps, n'est pas limitée à une expérience de vie, mais peut, en quelque sorte, pénétrer une autre expérience de vie. Mais cela ne fera jamais sortir de la sphère. Cela ne permettra jamais de sortir de l'enfermement présent au sein de ce monde.

Il existe pourtant de très nombreux témoignages d'êtres ayant vécu des états particuliers appelés Turiya, où se manifeste alors une révolution totale des mécanismes de fonctionnement de la Conscience, où les principes même de la physiologie humaine ordinaire ne sont plus respectés. Je parle, bien sûr, de ce qui pourrait être appelé les pouvoirs, les siddhis et l'ensemble des manifestations particulières ayant émaillé s'il l'on peut dire, la vie de mystiques, dans divers horizons et dans diverses sociétés. Ces êtres, pourtant, ont tous laissé des témoignages de leur propre vérité. Or, dès que la vérité est posée en mots, elle n'est plus la Vérité, parce que dès que vous exprimez, en mots, votre vérité, elle n'est déjà plus votre vérité et celui qui y adhèrerait ne serait pas plus dans votre vérité que dans sa vérité, mais déboucherait, de manière inéluctable, sur une croyance. L'arrangement de cette vérité, la compréhension de cette vérité, de l'expérience de l'un ou de l'autre, ne sera jamais l'expérience de l'un ou de l'autre. Chacun vit donc un processus particulier. Il existe, comme je l'ai dit, des points de repère. Les points de repère sont les manifestations Vibratoires inscrites au sein des Étoiles, au sein des Couronnes, au sein de ce qui est appelé l'Éveil de la kundalini, ou encore Éveil du Canal de l'Éther, de façon plus spécifique, aujourd'hui. Il existe donc des marqueurs de la Conscience, qui ont été repérés depuis très longtemps. Ils ont d'ailleurs été nommés les siddhis (ou pouvoirs de l'âme) et sont en correspondance directe avec l'activation de l'âme et ensuite de l'Esprit, au sein de la conscience limitée, permettant de découvrir et de vivre la Vérité, en dehors de ce monde.

Toutefois, aujourd'hui, vous constatez, autour de vous, que de plus en plus de Frères et de Sœurs parlent de l'Unité, parlent de l'Amour, parlent de la Transformation au sein d'une nouvelle Dimension de vie, sans pour autant mettre en exergue ou en avant, la réalité de la disparition de ce qui est illusoire, pour qu'apparaissent, en totalité et en définitive, la vraie Vérité de l'accès à l'illimité. Il existe donc, paradoxalement, au sein de la transformation actuelle, un certain nombre de Consciences qui s'enferment d'elles-mêmes, à travers des projections de Conscience, à travers la projection d'un idéal, leur faisant ressembler à l'Éveil, qui leur fait croire à l'Éveil, mais qui, en aucun cas, ne peut être vécu de manière authentique. Il existe même un certain nombre d'êtres qui sont capables de témoigner de la Conscience Unitaire, dans la présence de l'instant, découvrant l'immensité de la Conscience, mais sans en vivre, en quelque sorte, la possibilité de sortie de cette sphère de vie. Il existe donc l'application d'un certain nombre de vérités, transcrites en mots sur ce monde, mais éloignant toujours plus les Consciences qui lisent ces mots, ou qui lisent ces témoignages, sans en vivre eux-mêmes la teneur, de leur propre Unité.

L'Unité n'est pas une adhésion consciente à une religion, à un principe, à une expérience extérieure à la vôtre. L'Unité n'est pas non plus passer d'une révolution de conception d'un monde limité et enfermé à un monde libre, à un monde futur meilleur, se transformant par la Grâce de l'Amour et de la Lumière en une civilisation de l'Amour, en une civilisation enfin Unifiée, sur Terre, dans cette même Dimension. Bien sûr, il existe un certain nombre d'éléments qui, tant qu'ils ne sont pas vécus par la Conscience, peuvent difficilement être compréhensibles, ou même l'objet d'une adhésion. Et d'ailleurs, faire l'objet d'une adhésion sur ce qui n'est pas vécu, ne permet jamais de vivre ce qui est à vivre, mais en éloigne de manière aussi formelle que l'adhésion à une croyance, établie comme un dogme présent au travers d'une religion, comme d'une philosophie, ou d'un principe quel qu'il soit, auquel l'être humain s'adonne, de manière évidente.

Le principe de la Conscience, fonctionnant sur le mode limité, passe nécessairement par un processus appelé la projection ou l'extériorisation. Ce mécanisme d'extériorisation a servi, par exemple, à la science, pour établir, en quelque sorte, le cadrage des lois de ce cadre de vie, mais ne permettent jamais d'élaborer un cadre de vie plus large et infini. Simplement, il vous donne des moyens de vous en sortir pour faire, en quelque sorte, naviguer la Conscience et la vie sur ce monde et exclusivement à l'intérieur de ce monde. Bien sûr, il existe des espaces, plus ou moins, d'échappée de la conscience ordinaire. Ces espaces ont été appelés le rêve et ces rêves sont d'ailleurs fort variés, comme vous le savez, comme vous l'avez tous vécu, et peuvent conduire à expérimenter un certain nombre d'éléments, se rapprochant parfois de la Vérité. La différence essentielle, c'est que la Vérité et l'accès à la Vérité va se traduire par ce que j'ai appelé une transformation et une révolution totales de la Conscience. Cette révolution n'est pas tant dans l'adhésion à de nouveaux concepts, mais plus, dans un premier temps, l'apparition des balises, diverses et variées, au niveau des différents endroits du corps. Comme le disait le bien-aimé Jean ou Sri Aurobindo, il existe une descente du supramental, venant transformer la cellule, elle-même, et ayant bien sûr des ramifications multiples sur le corps, puisque le corps est le Temple où se réalise et où doit se réaliser cette transmutation. La Vérité n'est pas de ce monde.

Il n'est donc pas question de quitter ce monde pour trouver une Vérité ailleurs, ce qui est totalement d'ailleurs impossible. La Vérité est une transformation alchimique, totale et irrémédiable, de ce monde, en une nouvelle réalité Vibratoire, appelée état multidimensionnel, ou 5ème Dimension, ou autre Dimension plus élevée, mais en tout cas, qui vous ont été nommées Unifiées. Le principe d'unification n'est pas un concept, n'est pas simplement lié à l'apparition des marqueurs ou des balises au niveau du corps (Étoiles, Couronnes, Sacrum, Portes etc. ou phénomène Vibratoire) (ndr : voir rubrique « protocoles à pratiquer ») mais bien, en définitive, à la capacité de la Conscience à vivre un état non localisé à ce corps, non localisé à ce monde, non localisé à quoi que ce soit appartenant à ce monde. Bien sûr, pour nombre d'entre vous qui vivez les Vibrations, cela est tout à fait logique et cela a été, là aussi, longuement développé et expliqué, comme un mécanisme permettant de maintenir, en quelque sorte, l'illusion de ce monde, de ce corps, le temps que le moment collectif de transformation de l'humanité soit arrivé.

La Vérité n'est donc pas de ce monde. La Vérité est, en fait, la Liberté de la Création. Liberté de la Création signifiant que toute Conscience n'est jamais emprisonnée dans une quelconque limite d'expérience, ce qui, avouez-le, est totalement à l'opposé de ce que vit la conscience humaine au sein de ce monde, au travers même des principes appelés libre arbitre, réincarnation, karma, bien et mal. Il existe donc un principe que nous avons nommé falsification. Bien évidemment, adhérer au principe de falsification n'est pas suffisant pour accéder à l'Unité, n'est pas suffisant pour vivre l'Unité. Et un certain nombre d'éléments vous ont été donnés, de façon plus récente, permettant, pour ceux qui vivent, en quelque sorte, le balisage de la nouvelle Conscience (les témoins Vibratoires de cette nouvelle Conscience au sein de ce corps), de commencer à s'approcher de cette Résurrection. Qui est, en fait, l'entrée de la Conscience dans un état totalement inédit, totalement nouveau, où aucun repère existe, au sein de l'enfermement (c'est-à-dire au point où vous en êtes dans le « je », ou de la sphère de vie dans laquelle vous évoluez), mais qui sont néanmoins, en quelque sorte, des éléments qui doivent se vivre absolument, et se Vibrer, au sein de la sphère, comme au sein du point. Il y a donc une transmutation, une révolution, une transformation de la Conscience, qui va déboucher sur la Vérité.

La Vérité, la seule Vérité est que la liberté de la Conscience est indissociable de la Joie, de l'Amour, de la non localisation, de la non spatialisation, et de l'omniprésence de la Conscience dans toutes les Dimensions. Cela, bien sûr, la Conscience de l'être humain ne peut qu'y adhérer, mais y adhérer ne veut pas dire le vivre. Un certain nombre de limites, liées à l'enfermement lui-même, viennent donc, même, de façon fort naturelle, entraîner l'humain à croire à un certain nombre d'éléments. Que cela soit en un paradis futur, que cela soit en une évolution ou une amélioration future, que cela soit dans une progression, lente, consécutive à une chute, qui aurait été voulue par on ne sait qui. Bien sûr, beaucoup d'éléments vous ont été communiqués, pour ceux qui ont écouté et lu ce que les Anciens, en particulier, les Étoiles et les Archanges, vous ont donné, au fur et à mesure de ces années. Nous avons aussi largement insisté, et plus récemment, comme je le disais, sur les 4 Piliers du Cœur, qui sont effectivement l'essentiel de ce qui est à retenir pour accéder à la non-limitation, à la Liberté et à la Vérité.

Vous ne pouvez adhérer à une Vérité de ce monde et pénétrer la Vérité de l'Univers. Il y a donc, non pas un principe de reniement, mais bien un principe de Renoncement, un principe d'Abandon, concernant l'ensemble des strates et des constituants même de ce qui fait la vie de la Conscience enfermée, pour pouvoir réaliser le passage de la Porte Étroite. Je vous rappelle que le CHRIST lavait les pieds à ses disciples, pour montrer qu'il était, sur cette Terre, le plus petit et que son Royaume n'était pas de ce monde. Et qu'il ne venait pas établir un royaume sur ce monde, ni sauver quoi que ce soit, ni qui que ce soit, mais simplement montrer un chemin vers la Liberté, vers la Vérité. Et la Vérité, et le Royaume, ne sont pas de ce monde. Alors, bien évidemment, dans la situation d'enfermement de la Conscience, il est tout à fait logique que l'être humain se soit servi de ce qui est accessible à ses sens, et uniquement à ses sens, ou à son intelligence et exclusivement à son intelligence, de l'observation de la projection de la Conscience à l'extérieur de lui-même.

Il existe deux connaissances, comme vous le savez. Une connaissance extérieure, qui peut se traduire aussi bien au niveau scientifique, que des lois de l'âme, comme je l'ai développé. Connaître les lois de l'incarnation ne vous fera jamais sortir de l'incarnation, mais néanmoins, elles permettent d'améliorer une condition, au sein même de la sphère d'enfermement, mais ne permettront jamais de sortir de la sphère d'enfermement, contrairement à ce que nombre d'enseignements, de gourous, de maîtres et de directeurs de conscience, ou de guides ont posé comme fondements. Ceci, bien sûr, vous vous en doutez, est totalement faux, sinon l'entourage proche de ceux qui se prénomment des maîtres aurait été largement réalisé par des individus dans le même état et dans la même Conscience que le maître en question et, comme vous l'avez peut-être vécu ou observé, cela n'a jamais été le cas. Bien sûr, il a existé, par exemple, certains mécanismes précis (et je renvoie pour cela à l'histoire de la descente de l'Esprit Saint sur les Apôtres), qui renvoient à une transformation particulière de la Conscience. Les langues de Feu sont une image qui correspond à la réalité de l'Esprit Saint, à savoir ce Feu de l'Esprit, qui vient transformer, de manière radicale, la Conscience.

Tant que l'être humain croit qu'il est tributaire du temps, et en particulier du temps de ce monde, pour évoluer, pour se transformer, il ne peut, à aucun moment, sortir du temps. L'HUMILITE et la SIMPLICITE, c'est aussi accepter cela. C'est aussi renoncer à un principe d'évolution, quel qu'il soit (se signant par les lois de l'âme, par une amélioration d'un karma, par une évolution au sein de ce monde), permettant de se libérer de ce monde. La seule façon d'être libéré de l'enfermement, c'est de considérer qu'il existe un enfermement et d'en vivre surtout le balisage de l'activation de la nouvelle Conscience et de vivre l'Unité de la Conscience, permettant, par le Feu du Cœur, permettant, par l'illumination des trois Foyers, de réellement vivre ce qui a été appelé le Samadhi, ou la Joie. Tant que l'être humain considère que la connaissance extérieure est celle qui va le conduire à la connaissance de soi, il y a tromperie. Cette tromperie perdure depuis des millénaires, parce que, de tout temps, les êtres en recherche de sens, en recherche de Vérité, se sont, bien sûr, intéressés aux lois de l'âme, ou encore plus récemment, aux lois scientifiques. Ceux qui s'intéressaient aux lois de l'âme, voilà mille ans ou deux mille ans, sont ceux qui s'intéressent, aujourd'hui de la même façon, aux lois scientifiques de ce monde. Mais aucune loi de ce monde ne peut expliquer la Conscience. Aucune loi de ce monde ne peut transformer la Conscience. Seule la Lumière Vibrale et la Vibration officient en la Conscience, permettant, à un moment donné, de s'approcher de la fameuse Porte Étroite, c'est-à-dire de renoncer, de s'abandonner, de vivre la Crucifixion et la Résurrection, pour accéder à la Liberté et à la Vérité.

La Liberté et la Vérité ne sont donc pas des éléments de ce monde et vous ne pouvez vous appuyer sur aucune connaissance extérieure (fut-elle les lois de l'âme, fut-elle l'astrologie, fut-elle le tarot, fusse-t-elle fut-elle l'énergétique, fut-elle le yoga le plus évolué) pour sortir de ce monde. Ceci n'est qu'une illusion. Tant que la Conscience ne s'est pas introjectée (c'est-à-dire ne s'est pas retournée, en totalité) vers la connaissance Intérieure, tant qu'il existe la moindre connaissance extérieure active au sein de votre Conscience, vous ne pouvez franchir, de manière définitive, la Porte Étroite. Bien sûr, l'impulsion de la Lumière Vibrale, l'impulsion de l'Esprit (aujourd'hui omniprésente sur Terre, pour ceux qui souhaitent s'ouvrir à cette potentialité) est à même de favoriser, en quelque sorte, la transformation, la révolution de la Consciente, totale, permettant d'accéder à la Vérité. Indépendamment des aspects des balises vibrales des Portes, des Étoiles, des Couronnes, de ce qui est appelé les chakras, de ce qui est appelé les nouveaux corps, il y a un élément qui ne peut absolument pas tromper la Conscience, c'est que quand vous vivez l'Unité, vous le savez. Vous n'avez pas à vous poser la question, parce que la transformation est tellement évidente : elle débouche sur la Liberté, sur la Vérité et vous fait sortir, de manière plus ou moins rapide, plus ou moins violente, de tous les cadres de référence, de toutes les croyances et de toutes les soumissions à quelque croyance que ce soit (morale, sociale, affective, conditionnante, comportementale, ou autre). Vous découvrez, seulement à ce moment-là, ce qu'est la Liberté et ce qu'est la Vérité. Bien évidemment, vous êtes encore présents sur ce monde et il n'est pas question de quitter ce monde tant que celui-ci n'ascensionnera pas lui-même.

Ainsi que vous le savez, c'est la Terre qui détient, en quelque sorte, les clés de votre Ciel, mais vous détenez vous-mêmes la clé de votre Cœur. Il n'y a que vous et vous seuls qui pouvez découvrir la Vérité. Et cette Vérité ne peut s'appuyer sur aucune connaissance extérieure. Il n'y a qu'à l'instant où vous décidez, en Conscience, de pénétrer dans la connaissance Intérieure (c'est-à-dire de vous identifier à la Vibration de votre Conscience) que vous devenez cette Vibration, cette Conscience, qui n'a plus rien à voir avec la conscience de la personnalité, avec la conscience ordinaire. Vivre la Vérité n'est donc pas une affaire de croyance. Vivre la Liberté n'est donc pas une affaire de négation de quoi que ce soit de ce monde, mais bien la transformation, totale, de ce monde vers une autre réalité, bien plus tangible, dont la densité n'a absolument rien à voir et dont le principe d'enfermement n'existe plus. Ainsi donc, vous ne pouvez prendre conscience de la prison, sans sortir de la prison, tout en étant dans la prison. La seule façon d'y parvenir n'est pas de dénoncer la prison, n'est pas de voir le bien ou de chercher le bien pour dénoncer le mal, n'est pas exclusivement de faire le bien, mais bien de transcender les limites, justement, du bien et du mal. Ce qui ne veut pas dire qu'à ce moment-là, vous allez plutôt faire le mal que le bien, mais, l'un comme l'autre, vous sont totalement étrangers, parce que vous vivez l'Unité.

L'Unité, la Vérité, la Liberté, n'a que faire des lois de l'enfermement du bien et du mal. Le principe de karma, le principe même de ce que j'ai appelé, voilà quelque mois, le Feu électrique de l'enfermement (ou le Feu de l'âme, Feu Prométhéen ou Luciférien), directement relié à l'ensemble des désirs, et même le désir de Lumière, ne sont que des éléments qui vont vous éloigner de l'instant présent, de ce qui a été appelé le HIC et NUNC, qui vous permet de vivre le Cœur. Tant qu'il y a une projection de la Conscience dans un quelconque passé, tant qu'il y a une projection de la Conscience dans un quelconque futur (et notre Commandeur vous a exprimé longuement la différence entre l'attente et l'espérance)(ndr : dernières interventions de O.M.AÏVANHOV), vous ne pouvez vivre le Cœur. Parce que le Cœur est, bien évidemment, totalement intemporel : il est la Vérité qui n'est pas présente en ce monde, mais que vous ne pouvez trouver qu'en arrêtant, en totalité, à votre niveau, tout ce qui fait référence à ce monde, sans pour autant être dans le reniement de ce monde, mais bien dans le renoncement de ce monde. Le renoncement de ce monde est un mécanisme Intérieur. N'allez pas vous enfermer au sommet d'une montagne en espérant vivre l'Unité. Cela est impossible, même si certains mystiques, dans les temps passés, l'ont réalisé, nous ne sommes plus vraiment et vous n'êtes plus vraiment, dans les mêmes temps.

La Lumière est omniprésente. Beaucoup d'entre vous la perçoivent, au-delà des balises Vibratoires de votre corps. La Vision étherique, la Vision du Cœur, permettent de voir, réellement, concrètement, objectivement, l'immersion de cette nouvelle réalité et de cette vraie Vérité au sein de la vérité éphémère de ce monde. La seule façon d'y participer, c'est, vous aussi, de devenir, comme cela a été dit, Transparents à la Lumière. Devenir Transparents à la Lumière veut dire ne rien arrêter, ne rien freiner, ne rien retenir, pour soi. Le principe de la personnalité, c'est de se considérer comme l'élément central, projetant sa conscience pour appréhender l'environnement. Ainsi donc, c'est le mécanisme habituel de la Conscience, au sein de ce monde. Ce mécanisme-là est totalement absent au sein des mondes Unitaires, au sein des mondes Unifiés, parce que la Conscience, comme cela a été dit, n'est ni localisée dans un temps, ni localisée dans un espace, ni localisée dans un corps, mais est présente, de la même façon, dans la totalité des corps, dans la totalité des univers.

Quand les Archanges, et nous, ou les Étoiles, vous disons que nous sommes à l'Intérieur de vous, ceci n'est pas une vue de l'esprit. À un moment donné (qui, pour le moment, est individuel), vous allez vous apercevoir que ce que vous vivez, au niveau Vibratoire et au niveau de votre Conscience, Intérieurement, se manifeste aussi extérieurement. Et que, par exemple, l'apparition réelle de la densité d'un Ange, dans votre Dimension, ou d'un Ange du Seigneur, ou d'un véritable Ange, ou d'un Archange, est vue par la Vision éthérique ou par la Vision du Cœur, mais se manifeste, de la même façon, à l'Intérieur de soi. Ceci a été appelé, d'ailleurs, autre chose que la relation ou la communication : c'est ce que nous avons appelé la Communion. Cette Communion, et cette Grâce, est l'état habituel de la Conscience au sein des mondes de la Vérité. Dans cette époque où la Communion se généralise (de par de multiples facteurs qui ont été réalisés par l'humain, qui ont été réalisés par les Archanges, par le rayonnement du Soleil Central, par la Terre elle-même et le Soleil lui-même), vous constatez qu'il vous est possible et loisible de vivre des moments de Communion à nuls autres pareils, ne pouvant même pas rivaliser avec une quelconque harmonie existant au sein d'une communication (la plus harmonieuse qui soit), au sein d'une relation (la plus affective et épanouissante qui soit).

Le principe de la relation et de la communication est une vérité illusoire de ce monde, basée sur le manque. En effet, s'il y avait la conscience que tout est à l'Intérieur de soi, quel intérêt y aurait-il à chercher une quelconque complétude, ou une quelconque relation, à l'extérieur de soi ? Et ceci vaut, bien sûr, aussi bien dans la notion de couple, que dans la notion d'interaction, quelle qu'elle soit, dans tous les secteurs de la vie, au sein de ce monde. Dès l'instant où l'être humain vit la non localisation, dès l'instant où il y a cette transmutation, cette révolution de la Conscience (qui, pour ceux qui ne l'ont pas vécue, va devenir de plus en plus abrupte, de plus en plus brutale et de plus en plus évidente), il y a, bien sûr, un positionnement qui va être différent. Soit la personnalité va chercher à s'approprier ce qui est vécu et, à ce moment-là, va essayer de faire coller la Lumière (si l'on peut dire, Vibrale) au sein de ce monde. Soit la personnalité va devenir, en totalité, transparente et va réaliser, en fait, l'Unité, c'est-à-dire vivre la Vérité, qui n'est pas de ce monde, tout en maintenant un corps, sur ce monde. Ce n'est qu'à ce moment-là que la Porte Étroite est définitivement ouverte et qu'à ce moment-là, il y a ce que l'on peut appeler Réveil, authentique, accès à l'Unité, authentique. Avant, il n'y a que des expériences qui sont faites, comme cela a été dit, de va-et-vient entre la conscience limitée et la Conscience illimitée. Il y a des expériences, qui sont menées au sein de la Vérité, qui se dévoile, en quelque sorte, par petites touches et qui va se dévoiler par des touches, de plus en plus, comme je l'ai dit, abruptes. Néanmoins, tant que l'installation n'est pas totalement réalisée, il y a, bien sûr, des moments où la Conscience, et en particulier la personnalité, va s'emparer de cette Lumière pour essayer de l'acclimater, je dirais, selon ses règles, selon ses mécanismes de fonctionnement.

C'est là qu'il faut veiller à être le plus humble. C'est là qu'il faut veiller à être le plus Transparent. C'est là qu'il faut veiller à être le plus Simple possible, pour laisser l'Intelligence de la Lumière. La personnalité n'aura jamais l'intelligence de la Lumière. La personnalité ne pourra jamais capturer la Lumière. Elle ne peut que se laisser traverser, se laisser transformer et devenir Transparente à la Lumière. Ce n'est qu'à cette condition que se réalise pleinement le Renoncement, que se réalise pleinement l'Abandon, et enfin la Crucifixion, suivie immédiatement de la Résurrection au sein de la nouvelle Dimension, c'est-à-dire au sein de la Vérité. La Vérité est la Liberté. Donc la question que vous avez à vous poser n'est pas la liberté par rapport à ce corps, mais bien la Liberté par rapport à votre propre Conscience. Et là où je veux porter votre attention, aujourd'hui, c'est : êtes-vous Libre de toute croyance ? Êtes-vous Libre de toute dépendance? Êtes-vous Libre de tout attachement? Êtes-vous Libre de toute certitude sur ce monde? Alors, à ce moment-là, vous êtes prêts à passer la Porte Étroite. Tant que vous n'êtes pas Libre, tant que la Conscience, elle-même, n'envisage pas sa Liberté comme une finalité, elle ne peut vivre sa propre Liberté et donc sa propre Libération.

Les étapes Vibratoires sont des éléments communs, qui sont, bien évidemment et vous l'avez compris, bien au-delà du partage et de la communication verbale, puisque c'est justement au travers de ces balises (comme par exemple les points appelés de la Nouvelle Tri-Unité) (ndr : voir la rubrique « protocoles à pratiquer »), que se réalise la Communion et la Grâce. Ce partage de Communion et de Grâce n'est pas un partage au sens humain. Il est un partage de la nouvelle Dimension et de la nouvelle Liberté. Vous ne pouvez communier qu'à la Liberté et donc à la Grâce. Vous ne pouvez communier à travers une quelconque communication, ou relation habituelle et usuelle, au sein de ce monde, car dans toute relation, au sein de ce monde (même si elle n'est pas exprimée clairement, même si elle n'est pas vécue clairement), s'accompagne, toujours et toujours, d'un gagnant et d'un perdant. Il n'y a pas de relation gagnant/gagnant au sein de ce monde. La seule relation gagnant/gagnant existe à travers la Communion, qui vous fait participer à l'Unité, par l'échange de l'Unité et de la Communion des Cœurs et de la Grâce.

Toute relation entre deux Consciences au sein de ce monde, même si elle se fait sous les auspices les plus harmonieuses qui soient, se traduit, en définitive, toujours et irrémédiablement, par un gagnant et un perdant. Cette notion de gagnant et de perdant est inscrite dans le principe même d'isolement et d'enfermement. Que l'on appelle cela le karma, que l'on appelle cela les lois de l'âme, ou les lois de l'évolution, elles ne sont que le reflet de l'enfermement. La vraie Liberté (c'est-à-dire la Communion et non pas la communication gagnant/gagnant) ne peut s'exprimer et se manifester que lors de vos moments de partage de Grâce et de Communion, avec vous-mêmes, avec vos Frères et vos Sœurs, et avec les autres Dimensions. Que cela soit par la Présence KI-RIS-TI (venant frapper à la Porte postérieure ou à la Porte OD), que cela soit par le Canal Marial, ou la communication que beaucoup d'entre vous établissent, de manière de plus en plus consciente, avec l'une des Étoiles. Tout cela vient irrémédiablement modifier votre Conscience et participer à l'impulsion finale de la Libération, c'est-à-dire à vous faire vivre la Vérité, et à vous faire demeurer au sein de la Liberté, et non pas osciller entre la Liberté et l'enfermement.

Tout ceci n'est pas destiné à vous faire réfléchir, encore une fois mais, bien plus, à vous montrer les mécanismes qu'est appelée à vivre votre Conscience. Parce que ce n'est pas quelque chose, encore une fois, auquel il faut adhérer, mais c'est quelque chose que vous êtes appelés à vivre, par les balises Vibratoires, par les mécanismes de la Conscience elle-même, et surtout de l'Intelligence de la Lumière qui, comme nombre d'entre vous l'ont constaté, devient de plus en plus pressante, de plus en plus envahissante, non pas seulement sur cette Terre, mais aussi dans votre Conscience, faisant que, pour certains d'entre vous, les tâches, même les plus ordinaires, à certains moments, deviennent tout bonnement impossibles. Ceci n'est pas une fuite de la réalité, ceci n'est pas une fuite des responsabilités, mais est bien, justement, l'inverse, c'est-à-dire l'accès à la vraie responsabilité, c'est-à-dire à la Vérité et à la Liberté. Tant que cela ne se manifeste pas, vous n'êtes pas Libres. Vous croyez être libres, mais vous êtes Libres au sein de ce qui a été appelé une prison, mais vous êtes toujours en prison.

L'irruption de la Lumière et l'envahissement de la Lumière, au sein de ce monde, au sein de la Conscience, au sein de ce corps que vous habitez, n'a qu'un but : faire en sorte, comme cela a été expliqué, hier, que le processus final de l'Ascension se déroule, pour vous, dans la plus grande des Joies, dans la plus grande des perceptions de Libération, de Liberté et de Vérité. Les peurs qui ont été présentes et qui sont inscrites au sein de l'enfermement (peut-être en avez-vous encore), vous vous apercevez qu'elles sont de moins en moins présentes. Même si elles sont très aiguës, elles ne peuvent totalement brider la Conscience, elles ne peuvent totalement empêcher la Lumière de pénétrer, sinon, l'ensemble des processus Vibratoires qui étaient en cours s'arrêteraient. Avez-vous constaté, simplement, l'arrêt, ne serait-ce que quelques heures, de l'un des processus Vibratoires que vous avez vécus ? Je doute fort que cela soit le cas, parce que la Liberté est quelque chose qui est sans retour.

Aller vers la Vérité et vivre la Vérité, implique (de façon constante, concomitante et absolue) la disparition de tous les enfermements, vécus, acceptés ou crus. La Liberté de la Conscience, c'est cela. C'est ce processus qui est à vivre, de manière individuelle et collective, et dont vous faites, en quelque sorte, une forme d'apprentissage accéléré durant cette période. Depuis l'ouverture de la Porte postérieure (appelée Porte KI-RIS-TI), le Passage de la Porte Étroite, après certaines épreuves liées à des remontées d'élimination de certaines peurs (liées aux attachements collectifs), cela se voit, aujourd'hui, transmutable, de manière extrêmement simple, selon un principe qui a été expliqué, hier, de vases communicants. Si vous comprenez et vivez vous-mêmes ce principe des vases communicants, il vous deviendra de plus en plus facile de communiquer, en vous, et donc de communier, en vous, vous faisant, à ce moment-là, vivre la Grâce, vivre la Liberté et la Vérité, de manière la plus authentique et la plus libératrice qui soit. La Vérité n'est donc pas de ce monde et c'est pourtant sur ce monde que vous devez la vivre. Parce que vous y êtes pour cela.

Voilà ce que j'avais à dire sur la Vérité et la Liberté qui sont (comme je l'espère vous l'avoir montré et peut-être fait vivre) les deux mêmes faces de la Conscience Libre, les deux mêmes faces de la Conscience Unifiée, de la Conscience Turiya. Rappelez-vous que, quand vous vivez ce passage-là, cela est une évidence. La question ne peut arriver à la Conscience, parce que vous savez, de manière formelle, sans vous poser la question, que vous vivez Turiya, que vous vivez la Joie, que vous vivez la Vérité. Il ne peut exister le moindre doute, dans ces moments-là. Si le doute apparaît, dans ce moment-là, à ce moment-là, vous n'êtes plus dans la Vérité, vous n'êtes plus dans la Liberté. Cela s'appelle le Samadhi, cela s'appelle la Joie, cela s'appelle Sat Chit Ananda, cela s'appelle l'état de Félicité, dans lequel pénètre la Conscience, quand elle s'affranchit et se libère, elle-même, de l'ensemble des cloisonnements et des enfermements. Je pense que nous avons encore un peu de temps devant nous. S'il est besoin de compléter ce que je vous ai dit, concernant la Liberté et la Vérité, alors je veux bien essayer d'y apporter quelques mots complémentaires.

Nous n'avons pas de questionnement nous vous remercions.
Frères et Sœurs en humanité, je vais donc vous laisser, sans vous laisser vraiment, puisque je vais donc vous proposer de vivre un instant de Communion et de Grâce. Cela sera donc notre façon de communier, ensemble, au-delà des mots. Et je vous dis à une prochaine fois. Alors, vivons la Grâce de la Communion.

... Effusion Vibratoire / Communion ...

Je vous salue.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page