Autres Dimensions

Sois qui tu es

RAM

7 décembre 2008

pdf

Je suis RAM. Recevez ma paix. Recevez ma bénédiction. Je viens continuer parmi vous mon enseignement et mon instruction sur une des choses capitales pour tous les aspirants à la Lumière et à la paix éternelle. Je vous ai longuement entretenus à propos du silence, de l'intériorité. Ma conscience est liée, de par ce que je suis, à l'élément air. Le silence, à propos duquel je me suis longuement exprimé, est le moyen privilégié, pour l'être humain en incarnation, de trouver, de retrouver et de reconnecter l'être intérieur. L'être intérieur peut aussi être appelé « l'enfant intérieur », l'être divin. Vous avez revêtu à travers ce corps, de même que je l'ai fait lors de ma dernière vie, un voile appelé « matérialité ». Toute matière que vous pouvez toucher, en cette dimension où vous vivez, est liée à l'occultation de la Lumière. La matière de vos corps, de ce que vous touchez, n'est pas éternelle. Cette matière est une étape. Cette matière a besoin de votre présence afin de révéler la Lumière qui y est cachée. L'incarnation, au-delà des contingences et des limitations liées au karma, a un but ultime et essentiel qui est de spiritualiser, vous employez le mot « ascensionner » la matière qui doit s'illuminer de l'intérieur. De la même façon, l'être humain en incarnation qui parcourt la matérialité n'a d'autre but que de révéler sa propre Lumière. Ceci est un processus alchimique extrêmement long s'étalant en temps terrestre sur des dizaines de milliers d'années.

Néanmoins il existe, même au sein de cette matière dont vous faites partie, des cycles. Il est des moments privilégiés au niveau de ces cycles. Ces moments privilégiés se situent à des moments clés de l'évolution de la matière. Le premier moment clé que j'appellerais « précipitation » ou « cristallisation » est la descente de l'Esprit et de l'âme humaine dans la matière. L'autre moment clé, qui est donc cyclique, se situe à l'autre bout du cycle. Il est « ascension » et « remontée ». La précipitation ou cristallisation et la remontée sont des moments précis, inscrits dans les mécaniques des étoiles et des planètes, se reproduisant selon les univers, à des temps et des moments extrêmement précis. Vous êtes à un moment appelé « fin de cycle ». Vous rentrez de plein pieds dans un élément temporel où tout ce qui est extérieur à votre être intérieur doit vivre un espace de résolution, un espace de conscientisation qui correspond à l'irruption de la Lumière dans la matière. Ce processus collectif ne peut être lié qu'à des mécaniques planétaires. Cette mécanique planétaire, au moment de la précipitation d'un cycle ou de l'ascension d'un cycle, est liée à une horloge planétaire. Je pourrais, mais ce n'est pas mon rôle, vous dévoiler de manière fort précise le déroulement de ces temps.

Mais l'important, l'essentiel n'est pas le déroulement extérieur mais le déroulement intérieur. En ces moments de fin de cycle, de début de cycle, il est essentiel de vous retourner à l'intérieur de vous-même. La solution à l'incarnation, à la souffrance, ne se trouvera jamais à l'extérieur. Nombre de maîtres qui sont venus vous parler, par l'intermédiaire de ce même canal, ont insisté, appuyé sur la notion de ce regard intérieur, de ce retournement du sens même de vos priorités. Nombre d'enseignants ont dit aussi que ce que vous viviez en cette incarnation pouvait être appelé l'illusion. Cette illusion a pris corps de par l'occultation de la Lumière. La précipitation dans la matière correspond à ce processus initial. La précipitation a donc correspondu à un retournement de l'intérieur vers l'extérieur. À la fin du cycle, le retournement doit s'effectuer dans l'autre sens : de l'extérieur vers l'intérieur. Il ne peut y avoir de regard intérieur tant que votre regard se porte sur l'extérieur. Quel est l'élément, l'outil qui a permis l'extériorisation de votre intériorité, qui a changé la polarité du regard ? J'entends par « regard » l'ensemble des phénomènes qui viennent habiter votre conscience. Ce regard, dont vous avez fait l'expérience au cours de nombreuses vies, n'a eu qu'un seul but qui est le moment qui vient vers vous et qui est donc le retour à l'intériorité.

L'outil qui a permis l'extériorisation est votre mental. L'outil qui doit vous permettre de faire le mouvement inverse ne peut en aucun cas être le mental car le mental est lié au processus d'extériorisation. L'intériorisation, l'accès à l'intériorité, ne peut se faire qu'en changeant le regard. Le regard extérieur doit devenir le regard intérieur. Le regard intérieur n'est pas introspection, n'est pas une analyse de ce qui se passe à l'intérieur. Vous auriez tendance à assimiler cela à la capacité qu'a l'être humain à réfléchir mais réfléchir n'est que le reflet, réfléchir n'est qu'une déformation plus ou moins grande de la réalité. L'intériorité est donc un état particulier où la conscience va décider de porter son regard à l'intérieur. Le seul moyen que vous ayez d'accéder à ce regard intérieur est le silence. J'en ai parlé lors de mes nombreuses interventions. Je vous ferai vivre, lors de vos interrogations, la réponse par les mots, puis la réponse par le silence et enfin la réponse par la Lumière. Le silence n'est pas uniquement le silence des mots mais c'est aussi le silence de toute réaction et volonté d'action sur l'extérieur. Le silence n'est pas l'absence de mouvements. Le silence est un mouvement de la conscience, de l'énergie et de la vie vers l'intérieur là où se cache, attendant votre retour de conscience, l'enfant intérieur ou l'être divin. Toute action d'un être humain est conditionnée par un ensemble de systèmes, d'échafaudages crées par le mental. Le mental est l'obstacle le plus dur qui bloque l'accès à votre être intérieur. Faire silence est donc une dynamique qui va vous porter à inverser, par un retournement, le flux de vos énergies orientées vers la manifestation et l'incarnation, vers l'intérieur. Cette notion de retournement de flux, vous êtes appelés à le vivre. La réponse que vous apporterez est totalement libre, totalement il n'y a ni sanction, ni notion de gradation ou de valeur de ceci.

L'être intérieur, l'accès à l'intériorité par le silence, par l'inversion des flux, va permettre de mettre en mouvement, à l'intérieur de votre matérialité qui est ce corps, une dynamique et une dimension nouvelles qui a été appelé « le cœur ». Le cœur est le centre. Le cœur est la source de vie et l'impulsion de vie. Tout provient de lui et tout revient à lui. La problématique c'est que votre mental (qui existe par la grâce de la précipitation initiale) s'est construit, échafaudé, pendant des temps de vie extrêmement nombreux, pour aboutir à ce que vous voyez à l'extérieur, aussi bien dans les fonctionnements d'un groupe social, de la société, d'un pays ou de l'humanité tout entière. Néanmoins, quelles que soient ces constructions, ces échafaudages variés présents dans la matérialité, sont un obstacle majeur à l'accès à votre être intérieur pour une raison qui est extrêmement simple : le mental est l'outil de préhension et de compréhension de l'extérieur. Il ne sera jamais l'élément de compréhension de votre être intérieur même si une certaine forme d'illusion tend à vous maintenir dans l'ignorance de ce fait. Les systèmes religieux, les systèmes qui ont permis l'élaboration de cette société dans laquelle vous vivez, n'ont été rendus possibles que par le mental. Le mental conscient de son rôle dans l'extériorisation ne peut avoir aucun rôle dans le mouvement inverse mais il va tendre à faire perdurer, de manière non nécessaire, l'existence de cette matérialité privée de Lumière. Vous devez accepter et expérimenter ce qui se passe lors du silence. Vous y êtes grandement aidés, à la fois par de très nombreux êtres appartenant à d'autres dimensions qui, aujourd'hui, ont littéralement envahi l'espace planétaire terrestre afin de préparer la solution que vous aurez adoptée.

Cette solution est de trois ordres pour tout être vivant à la surface de cette planète. La première solution est la persistance de l'activité extérieure incarnée, privée de Lumière. Cela peut être votre choix, c'est le choix de la plus grande et de l'immense même majorité de l'humanité qui souhaite poursuivre l'expérience de la séparation, de la division et du mental. Le deuxième choix ne sera rendu possible, non pas par une décision de votre mental, mais par la capacité qu'a eu votre conscience de trouver l'intériorité. Ceci s'accompagnera d'un principe appelé « dissolution ». La dissolution n'est pas le néant. La dissolution est le mécanisme de la disparition de l'illusion bâtie par le mental. Vous ne pourrez accéder à ce choix et vivre ce choix que si vous avez suffisamment fait le silence afin que votre regard quitte le monde de la dualité et de la manifestation afin de se tourner vers l'unité et l'intégration. Ceci nécessite l'abandon de vos prérogatives mentales. Cette notion d'abandon n'est pas du contrôle : vous ne pouvez contrôler le mental par le mental. Vous ne pouvez contrôler le mental par les émotions. Vous ne pouvez contraindre le mental par lui-même. La clé à l'arrêt du mental ne se trouve qu'au milieu de votre poitrine, au centre de l'être. Vous ne pouvez accéder à cette dimension de la divinité que si les constructions mentales, créées par le mental, disparaissent. Il ne vous est pas demandé de quitter ce que vous vivez mais de changer de stratégie, de changer de regard. La condition préalable pour vivre cela est, et sera de toute éternité, le silence et le retournement. Ce que vous devez vivre, à titre individuel, doit se vivre dans l'ensemble de votre système solaire. En effet, il n'y a pas que la Terre qui soit concernée par ce processus de retournement et d'extériorisation. Vous êtes à l'extérieur de la vie. Vous êtes des êtres extériorisés. L'extériorisation fait partie de l'expérience. Vous avez, en votre temps terrestre, tout votre temps pour continuer l'expérience, si tel est votre désir. Mais si l'appel du cœur, l'appel de votre être intérieur, de votre être divin, de l'enfant intérieur est de vivre autre chose, s'il y a dans votre conscience l'aspiration à l'arrêt de la souffrance, l'aspiration à la joie éternelle, l'aspiration à la vraie Lumière, alors, vous devez entamer le retournement et l'intériorisation de ce que vous êtes. Cela n'est pas une technique, cela n'est pas un outil, cela est bien plus que cela car ce mouvement de flux inverse permet de passer de la multiplicité à l'unité. Là se trouve la source qui va épancher votre soif d'éternité et de divinité. Vous ne pouvez trouver Dieu, trouver la Lumière authentique, sans ce regard intérieur, sans l'arrêt total du mental. Il n'y a pas d'autre alternative. Les stratégies du mental, au niveau collectif, ont été de créer un ensemble de systèmes, d'échafaudages qui vous permettent de croire qu'avec l'outil mental vous allez pouvoir arriver quelque part. L'outil mental n'est pas fait pour arriver quelque part. L'outil mental est fait pour vivre l'expérience et rien d'autre. Souhaitez-vous arrêter l'expérience ? Souhaitez-vous continuer l'expérience de cette dimension ? Cela est votre choix. Mais, impérativement, si vous faites le choix de l'être intérieur, de la divinité, de l'ascension, vous ne pourrez le vivre que si, au moment où la Lumière se déversera sur l'ensemble du système solaire, vous êtes capable, très rapidement, de tourner votre regard extérieur vers l'intérieur. Ceci ne peut se faire qu'à travers le silence, quel que soit le vacarme du monde.

La Lumière vient vers vous. La Lumière vient dissoudre l'ombre et donc dissoudre le mental. Le mental appartient indéniablement à l'ombre et au monde de la manipulation. Le mental peut aussi se parer de certains des attributs de la Lumière pour entretenir l'illusion mais la Lumière mentale n'est pas la Lumière divine. La Lumière mentale est la Lumière de la tête. La Lumière divine est la Lumière du cœur. La Lumière mentale vous fait comprendre le monde dans lequel vous vivez. La Lumière mentale vous aide à avancer dans les ténèbres. En aucun cas elle ne peut accepter que vous viviez la Lumière intérieure. Ainsi s'illustre, dans cette forme que vous habitez, une lutte. Une lutte se fait en vous et va se faire, en vous, entre vos aspirations les plus intérieures et, je dirais vos démons extérieurs. Si vous n'avez pas pacifié suffisamment à travers le silence, si vous n'avez pas calmé suffisamment cette extériorisation, le moment venu, vous aurez une incapacité quasi-totale à pénétrer dans votre sanctuaire intérieur. La seule solution à l'incarnation se trouve à ce niveau. Le silence vous permet, en outre, de calmer bien d'autres choses que le mental. Le mental ne veut pas de ce silence car il n'est à l'aise que dans le vacarme. Il n'est à l'aise et ne s'épanouit que dans la contradiction, la compréhension, la division. Il va même se servir, dans certains cas, de votre divinité pour vous faire porter des jugements de valeur sur le bien et le mal. Le bien et le mal qui ne sont que le reflet de certaines luttes en cette dimension. Mais si votre conscience s'élève bien au-delà des limitations de l'incarnation vous vous apercevrez très vite que le bien et le mal ne sont qu'une illusion de plus. Cette dichotomie entre le bien et le mal entretient la manifestation et la dualité. Le changement intérieur, si vous le souhaitez, va vous faire réaliser qu'il n'y a ni mal ni bien, que tout est parfait au sein de l'unité, au sein de la vraie Lumière. Le danger de toute forme de connaissance est de vous plonger dans l'illusion de la Lumière mentale. Ceci est extrêmement important.

Vous devez vous poser la question de ce que vous souhaitez, vous, en tant que conscience et non pas ce que souhaite votre mental car il vous répondra inexorablement la même chose. Il vous dira : équilibrer l'échafaudage de vos vies, équilibrer l'affectif, équilibrer les valeurs matérielles comme l'argent, trouver un lieu qui vous plaise pour vivre. Et vous allez adhérer à cela, oubliant, par là même, que vous êtes des êtres de Lumière authentiques et véridiques. Ceci n'est pas inutile car que se passe-t-il lors de l'extériorisation dans cette dimension ? Vous allez renforcer, par un phénomène de privation de Lumière, la Lumière intérieure car la Lumière ne disparaît jamais. Mais que se passe-t-il quand vous comprimez, en rajoutant couche sur couche de l'illusion mentale, de vos constructions ? Vous comprimez de plus en plus la Lumière à l'intérieur de vous mais celle-ci ne peut jamais s'éteindre car vous êtes, de toute éternité, des êtres de Lumière. Alors, au fur et au mesure que vous allez mettre, de façon imagée, des vêtements sur vous pour vous protéger de la souffrance, pour vous protéger de ce monde que vous avez-vous-même créé, au fur et à mesure que vous allez enfiler des vêtements, des couches de croyances, des couches de matérialité, des couches de protection, vous allez, de plus en plus comprimer la Lumière. Celle-ci va étouffer mais jamais s'éteindre. Et cette compression de la Lumière va, du fait des mécanismes du mental, à un moment donné, permettre une explosion. Si vous avez suffisamment mis de couches, paradoxalement, l'explosion sera plus facile, à condition que vous l'acceptiez. La Lumière est tellement comprimée à l'intérieur qu'il existe un état d'instabilité extrême. C'est ce que vous vivez à l'intérieur de vous. C'est aussi ce qui se passe, non pas sur la Terre, mais sur l'ensemble de votre système solaire, par des phénomènes astronomiques extrêmement puissants. L'émission de la Lumière au niveau du soleil (qui est l'incarnation dans ce que vous voyez de la Lumière divine) est comprimée par la matérialité. Mais, à un moment donné, le degré de compression devient tellement intense que la Lumière ne peut que s'extirper et s'échapper pour aller là où elle doit aller c'est-à-dire sur Terre et sur les autres planètes. Ce mouvement cyclique, comme je le disais, n'est rendu possible que par une mécanique céleste particulière, non pas liée à des aspects astrologiques mais à des déplacements de planètes particuliers, échappant aux cycles de révolution solaire mais étant lié à un processus particulier cyclique, encore une fois, qui ne se reproduit que tous les 52 000 ans.

Vous êtes immergés, depuis quelques semaines de votre temps terrestre, dans cette fin des temps. Temps décrits, temps dévoilés de différentes manières, de tous temps, par les êtres qui ont eu accès à leur intériorité. Ne vous attardez pas trop longtemps à observer, regarder l'extérieur car, bien évidemment, dans ces périodes de souffrance de la matérialité il y a comme une avidité du mental à s'emparer de ce qui se passe à l'extérieur. Mais ce qui se passe à l'extérieur c'est exactement la même chose qui se passe dans votre intérieur. C'est, symboliquement, le combat de l'ombre et de la Lumière si ce n'est que la Lumière authentique ne combat jamais. La Lumière se contente d'être. La Lumière n'est pas action. La Lumière est état. A partir du moment où vous voulez combattre l'ombre, la matérialité par la Lumière, cela est aussi une illusion du mental (parfois efficace) mais ce n'est pas la solution. La solution est dans l'abandon à la Lumière qui se fait grâce à l'outil du silence. Le silence va vous permettre d'entrer en résonance, beaucoup plus rapidement que toute autre chose, avec la Lumière authentique que vous êtes. Le mental va tout faire pour vous empêcher, d'une manière ou d'une autre, de trouver ce que vous êtes car il sait très bien que lorsque l'être intérieur est révélé, le mental est soumis à la volonté de la Lumière révélée. Il ne disparaît pas. Il disparaîtra après la dissolution et après, si tel est votre désir, l'ascension. Mais le mental va devenir, à son tour, une fois que vous aurez trouvé l'intériorité, un serviteur de votre conscience et non pas l'inverse. Vous êtes des êtres multidimensionnels, vous êtes des êtres de Lumière, çà, vous le savez mais votre mental aussi le sait et il sait aussi que cette Lumière met en péril sa propre existence. Il va donc créer lui-même sa propre Lumière. Il va donc créer lui-même ses propres oppositions ou dualités que vous allez rencontrer dans votre monde extérieur. Alors, la seule façon de ne pas se faire piéger par celui qui veut être le maître, mais qui doit être le serviteur, est le silence. Il n'y a pas d'autre alternative. Le vacarme du monde, la Lumière qui vient à la rencontre de l'ombre et de la matérialité ne vient pas lutter, elle vient irradier et être. L'ombre ne peut disparaître dans le combat. Le combat fait partie de la dualité. L'absence de combat est l'unité. La Lumière se suffit à elle-même. La conscience se suffit à elle-même. Tant que vous croyez et vivez le contraire c'est que le mental est votre maître et non pas vous. Tout est fait, dans cette société, pour privilégier le mental. Tout est fait, dans cette société, pour vous maintenir dans la privation de vos droits divins. Tout est fait, dans cette société, pour vous maintenir dans l'illusion. Et vous participez à cela. Voilà quelques éléments complémentaires reliés de manière, certes, un peu abstraite mais ce n'est pas mon rôle d'insister sur les évènements météorologiques ou cosmiques. Mon rôle est de vous conduire à accepter l'intériorité et le silence. Alors, je vais vous proposer, maintenant, tout ce discours que vous avez eu à travers les mots, de vous le faire vivre, maintenant, à travers le silence avant de vous donner la parole pour ce que vous avez à demander.
... Effusion d'énergie ...

Nous allons maintenant ouvrir un espace d'échanges à travers les mots. Je vous donnerai la réponse par les mots et, à chaque fois, la réponse du silence et, dans un troisième temps, la réponse par la Lumière.

Question : à quoi correspond la musique qu'on peut entendre, même en silence, en particulier le matin au réveil ?
Quand vous vivez, ou vous vous approchez du silence, les moments où vous allez dormir, les moments où vous vous réveillez sont des espaces privilégiés et des interfaces entre l'extérieur et l'intérieur. Faire le silence à l'extérieur, être dans le silence intérieur, est un état. Dans cet état il n'y a pas le néant, il y a la musique des sphères, il y a le son de l'âme et le chant de l'âme. Ce qui est perçu dans ces moments privilégiés est l'espace du chant intérieur, chant de l'âme et musique des sphères. Quand vous n'écoutez plus le monde extérieur, les autres êtres humains, votre mental et que vous êtes dans ce silence, le silence n'est pas le néant, le silence est plein de Lumière et la Lumière a un son. La Lumière authentique a plusieurs sons qui vont du son de l'âme révélée à elle-même jusqu'aux musiques des sphères et jusqu'aux plans les plus proches de la source qui, eux aussi, évoluent dans ce son. Ainsi, ce que vous vivez correspond à cela. Voilà maintenant la réponse par le silence.
... Effusion d'énergie ...


Voici maintenant la réponse de la Lumière.
... Effusion d'énergie ...
Autre demande.

Question : la notion de flux et reflux dont vous parliez correspond au retournement des pôles ?
Oui, dans sa phase finale. Le retournement est un moment, au niveau collectif, où se vit, de manière très précise, la dissolution ou la persistance de la précipitation ou de la cristallisation. Néanmoins, ce que vous vivez à l'intérieur doit survenir, non pas de manière synchrone au retournement de la planète, mais doit suivre une ligne directrice et une préparation. Vous avez été, durant toute cette année de votre temps terrestre, dans l'année de la préparation, au travers de vos chemins individuels, de vos souffrances et de vos joies dans la dualité. Vous avez vécu, tous, une préparation à vivre (si tel est votre souhait) ce retournement. Comprenez bien que, quand j'illustre cela à l'intérieur de vous, par le retournement du mental vers la Lumière, ceci correspond aussi à un retournement dans tous les sens. Vous êtes à la surface de la terre, d'une planète, vous êtes donc dans l'extériorité de la vie. La vie dans l'unité ne peut se faire qu'à l'intérieur et non pas à l'extérieur non pas uniquement de votre être mais aussi de la planète. Voilà maintenant la réponse par le silence..
... Effusion d'énergie ...


Voici maintenant la réponse de la Lumière.
... Effusion d'énergie ...
Autre demande.

Question : pourquoi est-ce difficile de trouver le silence, même dans un lieu monastique, a fortiori dans la vie sociale, face à la maladie ?
Vous ne trouverez jamais le silence intérieur dans un lieu dédié au silence extérieur. Certains êtres ont pu, dans ces espaces clos et fermés, trouver le silence intérieur et leur divinité mais ils ont été excessivement rares, dans toutes les religions, parce que ces lieux sont une création de votre mental. Le silence intérieur est une affaire de soi avec soi-même et n'est, en aucune manière, lié à un lieu. Votre croyance vous fait adhérer au fait que vous devez vous exclure du monde pour vivre dans un lieu où vit le silence extérieur mais le silence extérieur n'est pas le silence intérieur. Ces lieux là sont typiquement (et je parle de toutes les religions et toutes les croyances) des lieux où vous pouvez approcher vibratoirement l'état intérieur mais vous n'y arriverez jamais. Encore une fois, l'état intérieur de silence n'est pas dépendant des circonstances extérieures sociales ou encore de santé. La maladie appartient à ce monde manifesté. En finalité, la maladie n'est que le reflet de la dualité que vous vivez. Vouloir s'extraire, par une décision mentale, du bruit extérieur, en se mettant dans un endroit de silence n'a que très peu de chances d'aboutir à vous faire trouver votre être intérieur. Vous aurez plus de facilités à vivre et à découvrir cet état de divinité, au sein de la nature, au sein d'une cessation de toute activité mentale. Il n'y a pas d'autre alternative. Vous pourrez passer des milliers de vies à vous enfermer dans des lieux propices à la prière, à la méditation, sans pour autant trouver Dieu. Regardez dans tous les modèles religieux (quels qu'ils soient : orientaux, occidentaux), le nombre d'êtres ayant réalisé leur divinité est tellement restreint que vous les avez appelés des maîtres en Orient et des saints en Occident. Mais ces êtres là étaient déjà en intériorité avant de rejoindre ces lieux de silence extérieur. Autrement dit, tout être humain qui a le désir d'échapper à la dualité va aller se réfugier dans des lieux de silence extérieurs, des lieux protégés de l'agitation du monde mais ce n'est qu'une transposition d'un bruit à un autre bruit qui est celui d'une croyance à une autre croyance. Tant que la moindre croyance fera partie de vous, vous ne pourrez trouver l'unité et la divinité. Ainsi en est-il. Il s'agit donc, déjà, d'une acceptation que Dieu ne peut se trouver à l'extérieur de vous-même dans un lieu sacré même si, dans certains cas, ce lieu peut vous aider, non pas à faire silence mais à ressentir l'éternité. Ressentir l'éternité n'est pas vivre l'éternité. Ressentir l'unité n'est pas vivre l'unité. Ainsi, vous vous trouvez face à un mur. Or, un mur il sera toujours là tant que vous n'aurez pas compris que le silence intérieur se fait à l'intérieur de vous et non pas dans un lieu extérieur à vous, quel qu'il soit. Je sais que cela peut être extrêmement difficile par rapport aux croyances échafaudées par l'être humain, croyances en l'intercession d'un médiateur entre vous et Dieu. Comment voulez-vous qu'il y ait un médiateur entre vous et Dieu ? Si vous acceptez ce principe, vous cristallisez encore plus la divinité. Comment vivre l'unité tant que vous avez la moindre croyance ? Regardez même certains personnages historiques. Je vais prendre celui que vous connaissez le plus en Occident : Christ. Christ vous a montré le chemin. Christ est venu permettre ce que vous vivez à l'heure actuelle mais en aucun cas Christ ne peut se trouver à l'extérieur. Le personnage historique a été grandement falsifié par la dualité et le mental des hommes. Le mental est lié à la peur et au pouvoir. La peur et le pouvoir induisent encore plus de dualité. Vous ne pouvez trouver Dieu dans le pouvoir. Vous ne pouvez trouver Dieux dans l'agitation. Vous ne pouvez trouver Dieu dans des histoires passées. Dieu est dans l'éternel présent. Dieu est présent, en vous, en tout instant. Il suffit de le réaliser et d'en prendre conscience. Cela est beaucoup plus simple que ce qu'ont voulu vous faire croire les systèmes religieux. Il n'y a pas besoin de milliers de vies pour réaliser Dieu. Il n'y a besoin que du silence. Or, vous cherchez le silence à l'extérieur mais je parlais de silence intérieur. Voici maintenant la réponse du silence.
... Effusion d'énergie ...


Voici maintenant la réponse de la Lumière.
... Effusion d'énergie ...
Autre demande.

Question : la Lumière intérieure pourrait s'apparenter à une perception physique de béatitude, de paix intérieure, de sérénité ?
Quand vous trouvez l'Unité, la divinité, la Lumière authentique, celle-ci va se manifester à votre conscience comme un état de joie intérieure, sans objet, sans support, non lié à quelque chose d'extérieur. L'unité est la paix. L'unité est la béatitude. L'unité est la certitude. L'unité est évidence. L'évidence n'appelle aucune question. L'évidence n'appelle aucun jugement. L'évidence n'appelle aucune dualité. L'évidence de l'unité se suffit à elle-même. Quand vous touchez cet espace, il vous est proposé, en tant qu'être humain en chemin, de vivre cela de manière temporaire faisant que ceci n'est pas un état stabilisé mais une expérience. Cette expérience est uniquement là pour vous encourager et vous montrer le but. A vous, après, de décider, de savoir si vous voulez vous installer dans cet état ou pas. L'expérience de la Lumière est aujourd'hui rendue possible, sur ce plan, pour beaucoup d'êtres humains mais l'expérience de la Lumière n'est pas vivre la Lumière. L'expérience de l'unité n'est pas vivre dans l'unité. Vous vivrez dans l'unité à partir du moment où cette évidence est une certitude intérieure, au-delà de la croyance, au-delà de votre sens des valeurs, au-delà de ce à quoi vous croyez. C'est un état intérieur de certitude qui pourrait, effectivement, s'apparenter à ce qui s'appelle béatitude. Voici la réponse par le silence.
... Effusion d'énergie ...


Voici maintenant la réponse de la Lumière.
... Effusion d'énergie ...
Autre demande.

Nous n'avons plus de questionnements. Nous remercions.
Je vous propose, avant de me retirer, de vous transmettre à nouveau ma paix et toutes les bénédictions de la Lumière et de vivre un instant de communion avec la Lumière.
... Effusion d'énergie ...


Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page