Autres Dimensions

Sois qui tu es

ANAËL

10 mars 2012

pdf

Je suis ANAËL, Archange. Bien aimés Enfants de la Lumière, bien aimés Enfants de la Grâce, je vous donne la Grâce. Communions.

... Effusion Vibratoire / Communion...

Bien aimés, je viens à vous, aujourd'hui, en tant que Archange de l'Amour, de la Relation, de la Communication et donc, aussi, de l'Abandon. Je viens à vous afin de répondre, plus spécifiquement, à vos interrogations concernant l'Onde de Vie (ou l'Onde de l'Éther) à travers ce que cela peut représenter. J'éviterai, toutefois, de vous donner les implications de l'action de la Grâce (de ce Don de la Grâce), au sein de ce qui est à vivre, pour vous, car cela sera explicité et déployé par certaines Étoiles. Par contre, tout ce qui est préalable à cette découverte (ou à votre vécu) de ce Don de la Grâce et qui pose, pour vous, questionnement ou interrogation, alors, si je peux y apporter une réponse, je l'apporterai.

Question : pourriez-vous développer sur la transverbération ?
Bien aimé, la transverbération est la pénétration du Verbe (ou Souffle de l'Esprit, ou Souffle de l'Absolu) au sein de ce Temple qu'est votre corps, vous donnant à vivre l'Absolu et donc, en quelque sorte, à dépasser et à transcender, de manière définitive, ce qui a servi à abriter la vie au sein de cet Illusoire, c'est-à-dire ce corps appelé ce Temple. Comme vous l'avez constaté, nous avons nommé cette Force se déployant en vous, non plus le Déploiement de la Lumière (au sein de ce corps), non plus la reproduction (à l'identique) de votre Corps d'Ệtreté mais, bien, un élément nouveau qui est, directement, relié au Don de la Grâce, au Manteau Bleu de la Grâce, se traduisant par ce que nous avons appelé une Onde.

Jusqu'à présent, nous avons différencié, de manière formelle et logique, au sein même de votre incarnation, ce qui était du domaine de ce qui est appelé l'Énergie vitale (ou Énergie qui circule au sein de ces cellules, de ce corps, de ses méridiens, de ses nadis), de l'ensemble de ce qui constitue le complexe inférieur de vie, vous donnant un certain nombre de lois (un certain nombre de logiques, un certain nombre d'éléments) à vivre, à comprendre, à assimiler. L'irruption du Supramental (tel que décrit, pour la première fois, dans son contenu, par le Bien Aimé SRI AUROBINDO) va bien au-delà, dorénavant, de la Fusion des Éthers (dont il vous avait entretenu voilà un an). Il existe une alchimie particulière, visant à brûler ce que nous appelons le Souffle vital (ou Souffle de l'incarnation) par l'intermédiaire de l'action de ce qui est appelé le Supramental. Quand le Supramental est intégré, en totalité (non pas, seulement, à travers ses manifestations, au sein des Portes, au sein du Déploiement de la Lumière ou au sein des autres manifestations appelées Communion, Fusion, Dissolution), arrive un autre processus qui est l'irruption de la Force de Vie, bien au-delà de ce monde, bien au-delà de cet Univers, bien au-delà de toute Dimension, qui renvoie à LA SOURCE. Le Supramental est une émanation de LA SOURCE (dans ses différentes composantes), relayée par le Soleil, relayée par Sirius, relayée par Alcyone, relayée par le cosmos dans son entièreté, ainsi que par la Terre dans sa totalité.

Au-delà de cela, il existe un principe (au-delà de toute émanation, au-delà de toute manifestation, au-delà de toute perception et de toute conception, même, de la Conscience) qui peut être considéré comme une résultante (et qui, pourtant, n'en est pas une) de l'interaction entre l'Énergie vitale et le Supramental, au sein de l'Éther de la Terre : la Fusion des Éthers. De la même façon, en vous, se réalise, en quelque sorte, une intégration, une Fusion et une Dissolution (à la fois du Feu vital, à la fois du Feu de l'Esprit, à la fois de l'Énergie vitale et du Supramental) avec un 3ème terme qui est, littéralement, votre Essence, votre nature, au-delà de toute forme, de toute limite, de toute corporéité, de toute préhension, de toute compréhension, de toute perception, de toute conception et, même, de toute Conscience.

Les caractéristiques, perceptibles, de cette Onde de Vie, en sont un frémissement prenant naissance, d'abord, sous les pieds et, progressivement, remontant le long des jambes jusqu'à atteindre son propre but qui est le premier et le deuxième chakra. Révélant alors, et transfigurant, les dernières ombres : celles de la peur de la chair, de la peur du vide, de la peur de la fin (quelle qu'elle soit), permettant, alors, de libérer, en totalité, l'Onde de Vie qui est (je vous le rappelle) votre nature et votre Naissance. Votre Naissance, en fait, a toujours été accomplie. Il n'y a rien à Révéler qui ne soit, déjà, Réveillé. Il n'y a rien à vivre qui ne soit, déjà, vécu. L'Onde de l'Éther (ou l'Onde de Vie) est ce frémissement vous reconnectant à votre Essence, à votre nature, à ce qui fut appelé (voilà un temps, par les Gouverneurs de l'Intra-Terre) les racines intra-Terrestres et les racines extra-Terrestres. Reconnectés à ce double flux, l'Épousé et l'Époux devient l'Épousée et l'Épouse. Vous êtes, donc, à ce moment là, sans aucune différenciation, sans aucune distanciation de ce que vous Ệtes, en Vérité. L'Onde de Vie, apportée par le Manteau Bleu de la Grâce, correspond à l'ultime stade de Déploiement de la Lumière au travers des Portes où, après ce Déploiement (s'effectuant dans toutes les directions de votre espace, de votre Temple qui est ce corps) vient le temps, au-delà de tout temps, de réintégrer cet Absolu.

Question : après la Vision du Cœur, la Vision de l'Éther, on parle de la Vision de la Conscience.
Ce que vous Ệtes ne peut être vu. Car, ce qui est vu, même au sein de la Vision du Cœur, sera, toujours, une projection (même la plus parfaite des projections). Il n'a jamais été fait état de Vision de la Conscience. Successivement (dans l'ordre des Illusions), apparaissent (sur le chemin dit spirituel) : la Vision dite Luciférienne (liée au 3ème Œil) qui est une perception astrale. Vient, ensuite, la Vision Éthérique où vous est donné un certain nombre de choses à voir (bien au-delà des images projetées) correspondant, déjà, à une ébauche de l'Absolu et de la Vérité. Vient, ensuite, la Vision du Cœur qui n'est plus, seulement, une Vision Intérieure mais une Vision dont la particularité est de n'être séparée de rien du tout. Mais, au sein de cette non séparation, existe, pourtant, une perception de 2 entités distinctes : vous et le CHRIST, vous et l'autre ou l'autre et vous (ce qui revient au même). Il y a une dernière étape : c'est s'extraire de l'Illusion même d'être quelque chose et que l'autre soit, aussi, quelque chose. Puisqu'en définitive, il n'y a qu'une chose : l'Absolu. Et ceci n'est, absolument pas, une Vision et ne peut, en aucun cas, être une Vision. Tant qu'il y a Vision, il y a projection. L'immanence, l'Absolu, l'Indicible Grâce de la transverbération est tout sauf un mécanisme de Vision. Certaines Visions peuvent y conduire mais elles ne sont pas l'Essence de ce qu'est cela.

Question : n'y a-t-il qu'un seul Absolu ?
Bien aimé, celui qui pose la question n'est que la personnalité qui se pose la question de savoir combien il y a d'Absolus. Il n'y a qu'un Absolu et un seul. Et là apparaît l'affre de la personnalité, le désespoir, même, de la personnalité, qui est obligée de s'effacer devant l'Unité.

Question : quand on sent des frissonnements de l'Onde de Vie mais qu'on ne sent pas d'extase, est-ce que cela reflète un manque d'Abandon à la Lumière ?
Oui, en totalité. Ce frémissement (partant des pieds et remontant le long de vos jambes) arrivant au périnée (peri naos qui veut dire « autour du Temple ») et se bâtissant au niveau du deuxième chakra, devient extase dès l'instant où il y a transcendance de ce que vous nommez premier et deuxième chakras. L'ensemble des interdits, l'ensemble des violations, l'ensemble des peurs (même celles qui ont été dépassées par l'ego) sont, encore, inscrites au sein de ces structures. Aucune structure Illusoire ne peut se concevoir comme Illusoire. Le frémissement de l'Onde de Vie se transmet et se traduit dès l'instant où elle arrive au Cœur, par un état d'extase permanente, indissoluble et totalement immanente.

Percevoir l'Onde de Vie et n'être pas converti, soi-même, en cette Onde de Vie, effectivement, traduit les premières approches (si l'on peut dire) de l'Onde de Vie, par l'Ệtreté elle-même. Va-t-elle se laisser emporter, cette Ệtreté ? Va-t-elle accepter la propre dissolution du « Je suis », du « Je suis UN » (ou, si vous préférez, du Soi) au sein du non Ệtre ? De la même façon qu'il a été dit par nombre d'Anciens que le Samadhi n'est pas une fin en soi mais n'est, en quelque sorte, que le reflet de ce que la personne a touché, se traduisant par l'approche de l'Humilité, de la Simplicité, au vécu du Feu du Cœur. Mais, est-ce que, pour autant, il y a Crucifixion ? La Crucifixion (ou le Passage de la dernière Porte Étroite) est représentée par l'action du Manteau Bleu de la Grâce (du Don de la Grâce) à vivre la Grâce (l'Onde de Vie, l'Onde de l'Éther), devenir la Grâce. Et cela ne peut se réaliser tant qu'il existe la moindre parcelle de personnalité, la moindre parcelle de peur, la moindre parcelle de doute. Ces résistances ne sont pas à observer. Elles ne sont pas à rechercher.

Le seul élément à manifester c'est l'Abandon de soi-même, l'Abandon du Soi et non pas, seulement, de la personnalité. C'est renoncer à l'Éveil (ou à être Réveillé) pour parcourir l'Onde de l'Absolu. Sur cette Terre, il y a eu de très nombreux Éveillés (de très nombreux Réveillés). Quels ont été les êtres humains, incarnés dans la chair, ayant été capables de dire : « moi et mon Père sommes UN » ? Seul celui qui a sacrifié le Soi (son Éveil, son Réveil), seul celui qui s'est Abandonné soi-même, est devenu celui-là. C'est le moment où vous ne concevez plus (ni ne manifestez) une croyance en un Absolu extérieur à vous, en tant que quête, en tant que recherche, en tant que progression. C'est le moment où vous constatez, par l'expérience même, que rien n'existe, que tout n'est que projection. À ce moment là, l'Onde de Vie devient extase permanente et immanente. C'est le renoncement total à toutes les Illusions, sans aucune exception. Tant que vous croyez et adhérez au fait d'être une personne vivant la Lumière, tant que vous adhérez et vivez vos expériences (vécues même au sein de l'Ệtreté), vous ne pouvez accéder à l'Absolu. Il vous faut renoncer à tout, n'être plus rien, pour être, enfin, le Tout. Il y a eu très peu d'êtres ayant réalisé, sur cette Terre, cette Libération effective. Ils vous ont, tous, parlé (quel que soit le siècle, quelle que soit leur culture) le même langage, employé les mêmes mots parce qu'il n'y en a pas d'autres.

Question : pourriez-vous développer sur la Transfiguration ?
Bien aimé, la Transfiguration est une étape importante. Au sein de la Transfiguration, il y a, en quelque sorte, contemplation de la Lumière, contemplation du Verbe, accès au Supramental en tant qu'idéal à conquérir, à manifester, à conscientiser, à concrétiser. Cela est la Transfiguration. C'est, en quelque sorte, un face à face entre le Soi (qui se découvre) et la Lumière. C'est un face à face, aussi, entre l'Épousée et l'Époux (ou l'Époux et l'Épousée). Vient un moment où cette distance est vécue comme ce qu'elle est : une incohérence et une Illusion. À ce moment là, il y a Crucifixion. Dès cet instant, au moment de la Résurrection, vous êtes Libérés. C'est-à-dire que l'Onde de Vie devient extase et transverbération qui est (je vous le rappelle) votre Essence, votre nature et votre Principe. Les deux ne peuvent coexister.

Vous pouvez demeurer, un temps défini (sur cette Terre) comme extrêmement long, au sein de l'Éveil, vous contemplant vous-mêmes dans la Lumière (ce que j'appellerais une blessure narcissique spirituelle). Vient un temps où la contemplation peut cesser parce que, à ce moment là, vous saisissez (au-delà de toute logique, de tout mental et de tout Supramental et de toute Attraction / Vision) que ce que vous contemplez n'est rien d'autre que ce que vous Ệtes de toute Éternité. À ce moment là, vous êtes Libérés. Ne pas s'arrêter à la Transfiguration. Mais, ce n'est pas un ordre car chacun est libre. Vous êtes libres de demeurer en tel plan. Vous êtes libres de ne plus être nulle part. Mais vous ne pouvez ignorer (comme l'a fait cette chair, de par un certain nombre de travers) ce que vous êtes en Vérité. Ce que LA SOURCE, elle-même, a nommé, la Promesse, est très exactement cela : ne pas se rappeler, ni revivre, simplement, votre origine, votre Source (notre Source commune) mais, bien, devenir cette Source commune, faisant, ainsi, cesser tout jeu de miroitement, tout jeu de projection et toute Illusion. Pour cela, êtes-vous prêts à tout perdre ? Ệtes-vous prêts à tout lâcher, même la Lumière ?

Question : comment corréler l'Absolu et la vie dans ce monde ?
Bien aimé, ainsi que tu vas t'en apercevoir (si ce n'est déjà fait), cela est strictement impossible. Bien sûr, jusqu'à un certain stade de l'Appel de la Lumière (consistant, simplement, à la Transfiguration, à l'Éveil, au Réveil), il y avait compatibilité du monde de l'Illusoire et du monde de l'Absolu. Cela deviendra de plus en plus une forme de gageure que de maintenir un quelconque Illusoire au sein de l'Absolu. Là aussi, qui a peur ? Qui veut, à tout prix, maintenir l'Absolu et l'éphémère dans le même espace, dans le même temps, dans la même Conscience, si ce n'est l'ego ? Est-ce que l'Absolu se soucie d'autre chose que d'Absolu ? Est-ce que l'Amour se soucie d'autre chose que l'Amour ? Est-ce que la Lumière se soucie d'autre chose que la Lumière ?

Bien sûr, l'ego va, toujours, rétorquer qu'il y a encore à entretenir, qu'il y a une activité à mener (comme sens de responsabilité). Mais, rappelez-vous, aussi, qu'il vous a été dit que ce que vous traversez, en ce moment, vous met, très exactement, au juste âge, à la juste place, au juste état, pour vivre ce qui est à vivre pour vous. Celui qui est Libre, aujourd'hui, pour vivre cela, devait être libre pour le vivre. Celui qui est occupé à mille tâches devait être occupé à ces mille tâches pour pouvoir le vivre. Enfin, de la même façon que vous pouviez passer des vies entières à prier (sans réaliser le moindre Soi parce que cette prière n'était qu'une projection), de la même façon que des êtres ont vécu (de manière spontanée) le Soi (sans rien demander à personne), ce qui arrive, au sein de cette linéarité du temps, est tout à fait juste. Ce qui arrive, en ce temps particulier, pour chacun de vous, dans cette Rencontre avec l'Absolu et l'Ascension de la Terre est, très exactement, ce qui était juste pour vous. Si, même, vous ne vivez pas l'extase, la transverbération, ni l'une des Couronnes, alors c'est que cela est totalement juste pour vous. Dans ces conditions, qui pourrait s'en faire, si ce n'est l'ego, de ce qui est limité ?

Dès l'instant où vous saisissez cela, vous saisissez, aussi, pourquoi certains grands Libérés de cette Terre vous ont dit et répété que ce qu'ils faisaient, ils le faisaient parce qu'ils étaient les plus petits d'entre vous. Ils ne faisaient rien par eux-mêmes, parce qu'ils n'étaient rien. Tant que vous voulez être quelque chose (fusse-t-elle la Lumière que vous portez, fusse-t-elle la connaissance que vous avez acquise), vous n'êtes pas prêts à vivre l'Absolu. Il vous faut tout lâcher, Abandonner le Soi et non plus, seulement, s'Abandonner à la Lumière, s'Abandonner au néant. Alors, de par l'effet du Manteau Bleu de la Grâce, l'Onde de Vie vous mettra, instantanément, dans la Vérité de votre Ệtre, au-delà de toute Présence.

Question : est-il toujours juste de Communier à la Lumière pendant l'Alignement de 19 heures ?
Bien aimée, tout dépend du stade où en est la Dissolution de la personnalité. La Communion à la Lumière, le protocole nommé Nouvelle Alliance, les principes de Communion (de Fusion, de Dissolution, de Délocalisation) et le Manteau Bleu de la Grâce, doivent vous conduire à vivre l'Absolu. Si tel est votre état, il n'y a donc pas à décider de Communier, aujourd'hui. Alignez-vous. Ne demandez rien. Ne faites rien. Acceptez de n'être rien, de ne plus exister et la Lumière (qui vous appelle, par l'une des Couronnes, à ce moment là) ne sera plus vécue comme un Alignement mais, comme un frémissement de l'Onde de Vie, comme une eau vive venant vous rendre (vous restituer) à ce que vous Ệtes. Seul l'ego croit faire réagir. Nous avons amené votre ego à agir dans le sens de la Lumière, l'Abandon du Soi, l'Abandon de soi à LA SOURCE, à vous faire passer par un Abandon extérieur (quel qu'il soit : d'une profession, d'un conjoint, d'enfants, de parents, d'une situation). Ce n'est pas ça. Il faut s'Abandonner à la Lumière. Ensuite, Abandonner le Soi, pour vivre le Non Ệtre. Cela vous permettra de mener à bien (si cet Absolu vous en laisse l'opportunité) ce qui est à mener. Mais, en vivant cet Absolu, ne pourra émerger aucune question sur le sens de ce qui est à faire ou n'est pas à faire. Parce que le faire (ou le ne pas faire) appartient, toujours, à un jugement de valeur ou à un jugement spirituel.

L'Absolu (l'Onde de Vie ou l'Onde de l'Éther) n'a que faire de cela. Ce qui explique que les circonstances de vie (par exemple) de certaines Étoiles les aient menées à quitter, très vite, ce plan de la Terre incarnée ou, alors, à vivre dans ce qui (à l'époque) représentait, pour elles, le meilleur moyen de protection par rapport au monde de la personnalité (quelle que soit la tradition). La dernière question que vient vous poser le Manteau Bleu de la Grâce est, effectivement, celle-ci : voulez-vous Ệtre ce que vous Ệtes, c'est-à-dire le Non Ệtre ? Ou voulez-vous continuer à manifester une quelconque séparation, même en étant reliés ? Ệtre l'Absolu permet de Communier avec l'atome, avec l'ensemble des systèmes solaires, avec n'importe quel être Libéré qui danse dans le Soleil ou qui danse dans son Éternité. Mais, cela n'est possible que si vous êtes, vous-mêmes, passés ou Libérés de toute Illusion. Celui qui ne vit pas cette étape là, cet état (parce qu'il y a résistance, parce qu'il y a peur, parce qu'il y a doute), ne peut comprendre l'Onde de Vie.

De la même façon que la Couronne Radiante de la tête ne peut être acceptée que quand elle est validée par sa propre perception, de la même façon, vivre la transverbération (ou l'extase mystique) immanente et permanente, ne peut se réaliser que si vous êtes, définitivement, sortis de tout Je (jeu). Quand certains Libérés vous ont dit qu'ils n'étaient pas ce corps, ce n'était pas une affirmation mentale. Ni un concept. Mais, réellement, un vécu, leur permettant d'assister à leur propre mort. Sans peur. Sans souffrance. Sans angoisse. Avec une Joie totale. Ce qu'il faut garder (dans un coin de l'une quelconque de vos limites) c'est que, jamais, l'Absolu ne peut être enfermé dans un quelconque limité.

Question : il est souvent question de l'extase par rapport à l'Absolu. Qu'en est-il de l'intase ?
Bien aimé, quand il y a intase, il y a extase. Quand il y a intase, simplement, il y a un retrait total de l'Illusion. Quand il y a extase, il y a témoignage, non pas d'une expérience vécue mais, de l'Absolu. L'intase ignore, totalement, l'Illusion. L'extase fait participer l'Illusion à sa danse de l'Éternité mais n'a que faire de la réponse de l'Illusion. L'Absolu (se manifestant au sein d'une extase) donne à voir (pour celui qui se tient sur le Seuil) la véracité de l'Onde de Vie : Manteau Bleu de la Grâce, Don de la Grâce. Bien sûr, pour celui qui s'en tient très loin, cela n'a aucun sens, aucune véracité, aucune action ni quelconque interrogation. Il y a déni, même, de l'existence de la possibilité de cela.

L'Intase est le processus où l'être se noie dans l'Absolu. C'est, par exemple, certains états particuliers, appelés Samadhi et qui, pourtant, étaient bien au-delà du Samadhi manifesté par beaucoup d'Étoiles. La polarité naturelle de ce qui est appelé la féminité, au sein de ce monde, est une polarité plus grande pour vivre l'intase, sans avoir besoin de rendre un quelconque témoignage. Mais, le processus de transverbération est identique, dans un pseudo masculin comme dans un pseudo féminin. En tant qu'humains incarnés, vous n'avez aucun moyen de repère pour définir l'Onde de Vie. La seule chose qui peut vous en rapprocher (en tant qu'humains ayant fait l'expérience de la chair) est, bien évidemment, ce qui est appelé la jouissance dite sexuelle (bien que largement transcendée par cet état là). Parce que cette extase ne dure pas qu'un temps. Elle ne prend pas qu'un orgasme mais concerne, aussi bien le corps, que l'Âme et que l'Esprit (ravis en extase, transportés vers les Demeures de l'Indicible), lui faisant réaliser sa propre nature, sa propre Essence et sa Vérité ultime.

Question : Le Feu développé par l'inspir et l'expir est en rapport avec l'Absolu ?
Non. Le Feu est la nature même de l'Amour et de la Lumière : un Feu dévorant. À ce Feu manque l'Eau car l'Eau est à l'origine du Feu (et non l'inverse). L'Onde de Vie est, donc, cette Eau du Baptême des Eaux d'En Haut (ici représentées, sur cette Terre, par les eaux du Noyau cristallin de la Terre) venant réveiller, en vous, l'Onde de Vie. Mariant, en quelque sorte, ce que j'ai appelé l'Époux et l'Épousée ou, si tu préfères, l'Eau et le Feu primordiales.

Vous pouvez multiplier ces termes à l'infini (masculin / féminin, Lune / Soleil, Fusion des antagonismes, réunification de l'Androgyne primordial, fin de la séparation, fin de l'inspir et de l'expir) afin d'être inscrit dans un Souffle perpétuel et permanent : celui du Souffle, celui de la Transverbération, celui de l'Extase et de l'Intase, réunies dans la même Vérité, dans la même Onde, dans le même état extatique de l'Absolue Indicible Vérité. Le Souffle est un élément important vous ayant permis (pour certains) de réaliser la Respiration du Cœur. Et cette Respiration du Cœur est, toujours, basée sur au moins 2 temps (voire 3 temps). Alors que ce dont nous parlons, maintenant (ce frémissement de l'Onde de Vie, cette Onde de Vie ou Onde de l'Éther, Don de la Grâce ou Onde de la Grâce) se manifeste, à vous, comme une permanence et une immanence. C'est quelque chose qui, effectivement (si on veut la comparer à l'Énergie), circule mais, pas dans le sens d'une circulation d'Énergie. Parce que cette circulation ne suit pas (si ce n'est dans un premier temps) un trajet mais, se diffuse et se propage, dans le même temps, dans tous les espaces de ce corps, dans tous les espaces de ce monde comme de tous les mondes. Il y a, donc, sentiment de propagation. Dans un premier temps, cette Onde de Vie, naissant au niveau des pieds, rejoint le périnée et vient mettre en branle des processus Vibratoires et énergétiques qui ne sont pas, seulement, Vibrations, qui ne sont pas, seulement, Énergies.

Le mot que nous avons employé c'est cette Eau du Baptême, cette Eau lustrale. Ce Feu et cette Eau, enfin alchimisés et réunis dans la même Vérité (Fusion des polarités opposées du masculin et du féminin), ayant fait dire aux très nombreuses Épouses du CHRIST (dont les Étoiles sont les dignes représentantes) qu'elles ont été mariées au CHRIST. Ce mariage n'est pas une projection ou un désir de vierge mais, est bien la réalité de ce qui s'est passé.

L'Énergie circule selon des lignes établies. Le Feu va s'établir, d'abord, au sein de structures Radiantes, (venant magnifier, transfigurer les chakras) appelées : Couronne Radiante du Cœur, Couronne Radiante de la tête. Vient, ensuite, ce frémissement, cette Onde de Vie, cette Onde de l'Éther, qui semble partir d'un point pour atteindre un autre point et, ensuite, se diffuser dans toutes les cellules.

Ce qui avait été nommé (en un autre temps, par le Bien Aimé SRI AUROBINDO) comme l'Illumination du Supramental (ou le Supramental des cellules) correspond, en partie, à ce processus. Lors de son expérience de vie, le Bien Aimé SRI AUROBINDO a donné le Yoga Intégral. Il a bâti (dans la méconnaissance de ce qu'était l'immersion totale au sein du Supramental) l'espoir d'une vie régénérée et nouvelle au sein de cette Dimension. Cela faisait partie de ses croyances. Mais, je vous le rappelle, lui-même, lors de cette dernière expérience, l'une de ses ultimes expériences de vie, SRI AUROBINDO a renoncé, en quelque sorte, à l'Onde de Vie, pour permettre à l'humanité de réaliser (si elle le veut) ce qu'elle réalise aujourd'hui.

Aujourd'hui, vous êtes appelés à dépasser cela. La Lumière vous appelle à être Lumière et non pas à voir la Lumière. La Lumière vous appelle à être ce que vous Ệtes. À sortir de toute limitation, de toute forme, de tout Soi. Rappelez-vous que ceci n'est pas un autre objectif puisque l'objectif final a été atteint dès l'instant où le Commandeur des Anciens (ndr : Omraam Mikaël Aïvanhov) vous a parlé de l'accomplissement individuel de la Terre, de chacun de ceux qu'elle portait parmi ceux qui devaient s'Éveiller et qui se sont Éveillés. Cette étape là, appelée ultime, n'est, en quelque sorte, qu'un aboutissement qui sera, de toute façon, réalisé pour chacun, à l'heure ultime de ce temps. Ce qui, pour autant, ne préfigure pas votre devenir qui, comme vous le savez, est inscrit au sein même de votre Vibration. L'Onde de Vie ne fait que vous transporter de l'ultime limite appelée Corps d'Ệtreté, à l'Éternité. Ici même. Sur ce monde.

Question : est-ce qu'il y a un lien entre l'Absolu et l'Absolution ?
Bien aimée, oui. Dans le sens d'une parodie. Aucun être humain ne peut te donner l'Absolution, fusse-t-il investit de la plus grande des Grâces. De la même façon qu'il n'existe aucun péché (ni mortel, ni autre). Il n'y a que dans la conception des cerveaux humains (soi-disant religieux), que peut exister ce genre d'aberration : de bien, de mal, de Lumière, d'Ombre, de séparation (quelle qu'elle soit). On pourrait résumer cela autrement : ne croyez jamais ce que vous dit votre corps. Ne croyez jamais ce que vous disent vos pensées. Ne croyez rien. Absolument rien. L'Absolu ne peut se découvrir par une compréhension, ni même par une définition (quelle qu'elle soit). C'est, uniquement, quand vous avez éliminé tout ce qui est éphémère. Donc, bien sûr : votre propre Présence en tant qu'identité, en tant que corps, en tant que pensée ou en tant que concept, même, se réincarnant. C'est quand vous allez éliminer le principe même de l'Âme, le principe même d'une évolution. Quand vous avez rejeté tout ce qui est éphémère, il ne reste que la Vérité.

Nous n'avons plus de questionnement. Nous vous remercions.
Bien aimés Enfants de la Lumière, bien aimés Enfants de la Grâce, ensemble, dans l'Unité, vivons un instant du Manteau Bleu de la Grâce, Don de la Grâce à la Grâce, Onde de Grâce, Onde de Vie. À cela je vous convie.

... Effusion Vibratoire / Communion...

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page