Autres Dimensions

Sois qui tu es

JOPHIEL

19 juin 2008

pdf

Je suis l'archange Jophiel, Archange de la Lumière dorée et de la Connaissance. Je viens poursuivre auprès de vous un certain nombre d'informations que je vous ai déjà communiquées depuis quelques mois. Je viens aujourd'hui vous préparer. Vous êtes, en effet, à l'aube d'un jour nouveau. Qui dit « aube d'un jour nouveau » signifie que présentement vous êtes dans la nuit, dans l'obscurité où la Lumière ne brille pas. De par les choix de vos incarnations vous expérimentez, à des degrés divers, en des espaces divers, l'expérience de la séparation, l'expérience de l'Ombre et vous cherchez ardemment la Lumière. Votre globe, où vous vous êtes incarnés, vous a accompagné dans ce périple et dans ce cheminement. Elle a fait, tout comme vous, la promesse de revenir un jour à la Lumière. De même que vous avez fait un jour la promesse de revenir à la Lumière. Les multiples jeux de vos incarnations ont débouché sur une opacification de votre Lumière intérieure afin de vivre, à des degrés divers, l'expérience, comme je l'ai déjà dit, de la lourdeur, de la pesanteur. Votre Terre et vous-même êtes réellement, maintenant, à l'aube d'un jour nouveau mais avant que l'aube n'arrive il vous faut descendre au plus profond de votre intériorité pour y trouver l'impulsion nécessaire à votre retour à la Lumière, si tel est votre choix, si telle est votre destinée. Nul ne vient vous forcer, nul ne vient vous contraindre à choisir la Lumière. Soyez bien conscients que la période qui a été inaugurée au début de cette année, confirmée au début de mois de mai de cette année, qui va durer un certain temps, est un processus de maturation, de maturité, qui doit vous conduire, petit à petit, de manière graduelle, vers un processus appelé « ascension » ou « éveil ». Il ne s'agit pas d'un éveil limité à votre dimension mais un éveil qui comporte un accès large à votre transdimensionnalité. Il ne s'agit pas seulement d'un retour ou d'une reconnexion à votre Essence mais bien d'un élargissement à des états multiples de l'être auxquels vous n'aviez pas accès jusqu'à présent. Je disais, dans une intervention précédente, qu'au fur et à mesure des semaines qui s'écoulent dorénavant nombre d'entre vous auront accès à cette transdimensionnalité, à la dimension des contacts transpersonnels, en particulier avec le monde d'où je viens qui est le monde angélique. Ceci pourra se faire de différentes manières, par différentes voies, à différents moments, que certains d'entre vous expérimentent déjà, qui est le contact avec l'Ange. Le contact avec l'Ange n'est pas l'éveil mais simplement la promesse, si tel est votre choix, de vous aider dans ce périple nouveau de ce jour nouveau qui vient vers vous. J'aimerais vous dire aussi que je suis venu, en cette année que vous vivez, inaugurer ce que j'ai appelé, lors de ma toute première intervention, l'année du bouleversement. En effet, quitter un état pour accéder à un autre état, aussi lumineux soit-il, nécessite toujours de faire un deuil. Il s'agit d'une nouvelle naissance et donc aussi d'une nouvelle mort, pour ceux qui le souhaiteront.

Vous êtes tous confrontés, et vous serez de plus en plus confrontés, aux nécessités impérieuses de choix, de décision, appelant parfois des bouleversements immédiats et importants de vos chemins de vie. Au fur et à mesure que vous avancerez dans cette année (et dans la période des quarante deux mois déjà mentionnée) vous devrez, si tel est votre choix, vous dépouiller. Se dépouiller veut dire se mettre à nu, ôter les Ombres, ôter ce qui gênait jusqu'à présent la manifestation de l'être de Lumière que vous êtes. Pour cela il vous faudra vaincre certains attachements, certains comportements. Il vous faudra dépasser certaines conditions. Il vous faudra être affermi dans votre volonté et votre certitude de Lumière. Au fur et à mesure de l'irruption de la Lumière, au fur et à mesure que vous vous rapprocherez de l'aube d'un jour nouveau, vous remarquerez, à l'intérieur de vos vies, à l'intérieur de vos champs vibratoires jusqu'au niveau le plus physique, la présence de tensions contradictoires entre la volonté de Lumière et la volonté des Ombres. Nul ne vous jugera. L'Ange se présente afin que, en toute connaissance et en toute conscience, vous ayez accès au libre choix des décisions que vous aviez formulées voilà déjà quelques années. Mais, aujourd'hui, il faut des actes. Aujourd'hui il ne s'agit plus de décision mentale mais de décision concrète qui engage totalement, pour une durée longue, le chemin que vous emprunterez au sein de la nouvelle dimensionnalité ou, au contraire, au sein des champs d'expériences de la troisième dimension. Il n'y a aucun juge si ce n'est vos propres choix. Le seul problème, à travers cette aube qui fait irruption bientôt en vos vies, en votre planète, se traduit par un certain nombre de tensions vers des dimensions que tout oppose : dimension de l'Ombre (qui n'est pas noirceur mais qui n'est qu'absence de Lumière et poursuite de l'expérience de l'incarnation) et de l'autre, le choix de la Lumière, le choix de transporter ce corps qui vous anime dans la Lumière. Parfois, pour certains d'entre vous, cela sera le choix de la Lumière mais sans le corps. Je ne vous cacherais pas que la majorité de l'humanité présentement incarnée à la surface de cette planète a décidé de poursuivre l'expérience de l'incarnation. C'est leur liberté, elle est imprescriptible, elle est inviolable et elle est respectable. Aujourd'hui vous êtes dans les instants où vous devez poser les actes concrets, réels, matériels, de vos choix. Vous ne pouvez rester entre deux choix. Cela n'est plus possible.

Rappelez-vous aussi que je parlais de deuil, de quitter un état pour accéder à un autre état. Quelle que soit la Lumière de l'état à venir, si vous le choisissez, il ne faut pas se leurrer car il faudra se séparer de choses, parfois de manière douloureuse. Mais l'expérience qui vous est proposée est unique dans l'histoire des âmes. Il s'agit de grands instants, de grands moments qui se présentent à vous. L'âme humaine, lors de sa descente en incarnation, dans ce cycle-ci, ou dans des cycles antérieurs, incarnations décidées de son propre choix, a promis et a reçu la promesse de l'Ange qu'au moment opportun la reconnexion serait à nouveau active. C'est ces moments là que vous vivez maintenant. Chacun à sa manière, chacun à sa façon, vit aujourd'hui la rencontre avec l'Ange qui vient lui rappeler sa promesse et la nécessité impérieuse de choisir l'ascension ou la poursuite de l'expérience. Il ne s'agit pas d'un acte intellectuel, il ne s'agit pas d'un acte émotionnel, il s'agit d'un serment et d'un acte concret qui engage, encore une fois, je le répète, la destinée de l'âme. Essayez de vous attarder le moins possible sur les Ombres qui vous attachent. Mais, encore une fois, si vous devez choisir le chemin de l'expérience d'incarnation à nouveau, il faudra de toute façon, aussi, vivre le deuil de la Lumière, cette fois-ci. Dans un cas comme dans l'autre, autrement dit quel que soit votre choix, il est tout aussi respectable que l'autre choix mais ne vous fera pas économiser la sensation de deuil et de nouvelle naissance. Il existe une seule façon pour l'âme qui décide de poursuivre l'incarnation de se rappeler la promesse de l'Ange : c'est de lui faire revivre la promesse de l'Ange. Ainsi en est-il à chaque fin de cycle et à chaque nouveau cycle. Je répète aussi : ne vous attardez pas au vacarme du monde, ne vous attardez pas aux bruits de ce monde. Quelle que soit la nature des évènements qui ont frappé, frappent ou frapperont les multitudes d'êtres humains en différents endroits du globe, tels que je les ai définis lors de mes dernières interventions, ce qui frappe ne frappe pas au hasard mais correspond à des choix de groupes d'âmes. N'y voyez pas de malheur, mais voyez-y bien une libération pour permettre de vivre la promesse de l'Ange et afin de faire le choix de rester sans corps en ascension ou de reprendre corps pour continuer l'expérience. Ce passage est un passage obligé. Il n'y a pas d'autre alternative. Ce passage n'est ni une punition, ni une récompense. Ce passage fait partie de l'existence même des cycles. Cycles illustrés par le jour et la nuit, cycles illustrés par les saisons, cycles illustrés par les éléments et par les mouvements mêmes des systèmes solaires. Vous êtes réellement à l'aube d'un jour nouveau. Il faut vous pénétrer de l'énergie de l'Ange. Un certain nombre de structures physiologiques se modifient en vous afin de permettre ce passage et ce choix. Tout être humain, je dis bien tout être humain, vivra ce passage. Il n'existe aucune âme qui soit épargnée par ce passage. Encore une fois le vacarme du monde ne vous concerne pas de manière extérieure mais bien intérieure. Ce que vous observez à l'extérieur dites-vous bien que cela se passe à l'intérieur quelque part dans votre corps. Bientôt, vous comprendrez que le monde que vous observez à l'extérieur de vous n'est rien d'autre que vous-même, qu'il ne sert à rien de critiquer telle ou telle action, telle ou telle personne parce que tout cela vous appartient et est vous-même. Chers êtres de Lumière en incarnation, ma présence est destinée surtout à favoriser cette transdimensionnalité, l'accès à votre Ange. Avant de vous faire communier à cet espace de transdimensionnalité par l'irradiation de la Lumière dorée qui m'anime, si vous avez des interrogations concernant, de manière exclusive, ce dont je viens de vous parler, je veux bien tenter d'y apporter un éclairage supplémentaire.

Question : qu'entendez-vous par « acte concret » ?
J'entends par « acte concret » la notion de concrétiser, de rendre réels, de rendre manifestés une décision et un choix. L'être humain en incarnation a tendance, en règle générale, à prendre des décisions dans sa tête, dans ses champs vibratoires subtils et à, bien souvent, ne jamais les mener à terme parce que, très souvent, il vous semble avoir tout le temps. Il existe des périodes de l'histoire de l'âme où les temps de l'incarnation sont comptés. L'acte concret est la confirmation de vos choix. C'est un engagement marqué par le sceau de votre âme et de votre Esprit. Cet aspect concret peut prendre, selon les âmes, des chemins différents. Encore une fois, ils peuvent nécessiter certaines formes de déchirements par rapport à vos proches, par rapport à votre pays, par rapport à vos habitudes, par rapport à vos modes de fonctionnement. Car il s'agit d'un changement complet de paradigme, de vision et de vie, tout simplement qui n'est pas demain, qui est aujourd'hui.

Question : quelle est la différence entre ascensionner avec ou sans le corps ?
Jusqu'à présent le processus de la mort n'était pas un processus d'ascension. Le processus de la mort était un processus de délivrance d'une certaine matérialité qui permettait l'accès à une certaine dimension qualifiée d'intermédiaire, mais, en aucun cas, une ascension directement dans la Lumière. Une vision de la Lumière, un accès à certains mondes infra-lumineux, pour certains. Aujourd'hui toute âme qui quitte sa vie, son corps, se voit proposer le choix de la réincarnation ou de l'ascension. Maintenant, en ce qui concerne le processus d'ascension avec le corps, c'est un processus extrêmement lumineux, extrêmement puissant. Je vous renvoie pour cela aux paroles gravées par Saint-Jean dans l'Apocalypse. L'ascension avec le corps nécessite un certain nombre de préalables. Rappelez-vous les paroles de Saint-Jean : « il y aura beaucoup d'appelés, ils seront marqués au front ». Les élus, quoi que ce terme puisse sembler présomptueux, correspond néanmoins à une réalité : les êtres qui auront fait le choix conscient, délibéré, concret, de l'ascension avec le corps, emporteront le corps physique dans la nouvelle dimension qui est une autre forme de corporéité mais qui n'est plus soumise aux mêmes lois que vous expérimentez en incarnation sur cette planète. Ce processus est un processus énergétique qui fait appel à des phénomènes de déverrouillage utilisant des clés ascensionnelles qui ont déjà été évoquées (ndr : canalisation de l'Intra-Terre du 23 mai 2008). Encore une fois, vous n'en êtes pas là. Il vous est demandé, en cette année, d'être dans le concret de vos choix et de vos décisions. C'est une période, pour ceux qui restent en incarnation, où la transdimensionnalité, le contact avec l'Ange, est essentiel. Il ne servirait à rien de détailler le processus ascensionnel en lui-même tant que vous ne serez pas aux derniers instants de la nuit qui précède l'émergence de l'aube. Retenez simplement que ceux qui ont décidé d'ascensionner sans le corps (il s'agit dans ce cas là de ce que vous appelez des départs en masse) le font en toute lucidité. Les deux routes, les deux chemins sont montrés : poursuivre l'expérience de l'incarnation ou choisir l'ascension, de manière à revenir avec un corps ascensionné sur la nouvelle Terre, dans un temps relativement proche.

Question : ceux qui vont ascensionner avec le corps auront-ils pour rôle d'accueillir ceux qui vont ascensionner sans le corps ?
Dans une certaine mesure, pour un certain nombre, la réponse est « oui ».

Question : y a-t-il un rapport entre ce que vous appelez l'ascension et ce que nous appelons physique quantique ?
Je peux répondre « oui » mais de manière fort vague.

Question : comment peut se traduire le contact avec l'Ange ?
Par une perception, par une vision concrète de votre Ange. Le plus souvent, dans un premier temps, sous forme de ce que vous appelez « rêve ». Pour la plupart d'entre vous dans un phénomène survenant de manière nocturne par l'activation préalable de certains canaux de transcommunication pouvant se traduire par des vibrations au niveau de vos structures corporelles, au niveau de la tête mais aussi du cœur. Mais il s'agit d'une rencontre réelle. Un Ange n'est pas un homme sauf si celui-ci venait à prendre corps mais, à ce moment là, il serait en incarnation de chair comme vous. Je parle de transdimensionnalité, de transcommunication, donc de contact avec un être de pure Lumière.

Question : comment être dans le lâcher prise total pour être en cohérence avec notre âme, malgré nos peurs, nos attachements ?
Si je répondais à cette question j'interférerais avec la venue de celle qui, de son vivant, s'appelait Ma Ananda Moyi. Je la laisserai répondre à cette question qui est d'ailleurs le but de son intervention. (ndr : canalisation de Ma, le même jour, 19 juin 2008).

Question : des vibrations fortes, des lourdeurs, peuvent refléter une communication avec l'Ange ?
Oui.

Question : cette forme de communication avec l'Ange n'est-elle pas bloquée par notre propre psychisme ?
Chez certains êtres, oui. La révélation de la présence de l'Ange n'est pas suffisante, en elle-même, pour procurer l'éveil ou la libération ou l'ascension. Elle est simplement là pour vous rappeler la promesse, quels que soient vos choix.

Question : comment faciliter au mieux cette transcommunication ?
Elle ne nécessite pas de travail particulier. Elle est inscrite dans la logique des évènements inéluctables des fins de cycles. Elle se manifeste en cette année de bouleversements car la rencontre avec l'Ange est un bouleversement.

Question : Comment s'articule le choix de l'incarnation avec celui de l'ascension?
Je répète : le choix de l'incarnation se fait dans un cycle dans lequel vous êtes présentement puisque vous êtes incarnés. Dans ce cycle, qui s'étale sur plusieurs dizaines de milliers d'années de votre temps, vous avez plusieurs incarnations. Le choix qui est proposé aujourd'hui n'a rien à voir avec un choix d'incarnation. C'est un choix entre l'ascension (avec différentes modalités) avec le choix de l'incarnation de l'expérience à nouveau c'est-à-dire de prolonger le cycle (de recommencer un cycle plus exactement). Alors que, entre deux incarnations dans le même cycle, vous n'aviez pas le choix. La différence essentielle est à ce niveau.

Question : le niveau de conscience peut intervenir ?
Oui. Plus le niveau de conscience est élargi, plus la maturité de la conscience est grande, plus la conscience est consciente, plus la rencontre avec l'Ange est facile. Mais ne vous y trompez pas : la conscience peut être extrêmement large et néanmoins présenter de nombreux attachements ou certains attachements extrêmement solides. Alors que, au contraire, pour d'autres âmes incarnées qui auraient une conscience moins élargie mais dont les attachements seraient plus faibles à l'incarnation, pour ce type d'âmes aussi la transcommunication de l'Ange pourrait être beaucoup plus facile.

Question : pour faciliter cette transcommunication peut-on demander, au moment de l'endormissement, d'être en contact avec ce qu'on appelle le haut astral ?
Le haut astral appartient à votre dimension de vie et d'expérience. Elle n'est pas au-delà de la troisième dimension. Elle en est même la spécificité, même à son niveau le plus haut. La transdimensionnalité dont je fais état se situe sur des niveaux vibratoires ou dimensionnels beaucoup plus élevés, qui sont même bien plus élevés que les niveaux que vous appelez, en votre incarnation, la cinquième dimension. Ainsi donc il conviendrait plutôt de demander, avant de dormir, un accès non pas au haut astral (qui est la même dimension que la vôtre à un niveau plus éthéré) mais l'accès à la transdimensionnalité et donc l'accès à la rencontre avec l'Ange.

Question : peut-on être en contact avec celui qu'on appelle Christ ?
Oui, et de multiples manières, à condition de ne pas, dans une expression que vous employez, prendre des vessies pour des lanternes. Le Christ est une haute entité. Le Christ est un niveau vibratoire et une présence qui est bien au-delà de ce que certains croient transmettre à travers certaines appellations de type oriental ou hindouiste qui ne sont que des parodies bien lugubres de ce qu'est le Christ. Néanmoins, tout être humain incarné a la possibilité réelle de contacter et de communier avec Christ. Il a bien dit, de son vivant : « quand vous serez trois réunis en mon nom, je serai parmi vous ». Cela était et est une réalité. Il faut néanmoins user de discernement, et non pas de jugement, pour reconnaître ce qui vient de la Lumière de ce qui ne vient pas de la Lumière. Le Christ est aussi un état intérieur qui nécessite une pureté absolue du cœur et pas du canal. Ce qui explique que des entités humaines incarnées, profondément dégradées au niveau de leur corps physique, aient pu rencontrer le Christ, en toutes nations, en toutes époques. La communication avec le Christ est une communication qui passe par le cœur et non pas par le canal.

Question : le Christ est-il vraiment présent dans l'église catholique ?
Le Christ est présent dans l'être humain. Il n'est jamais présent dans des représentations ou des associations, quelles qu'elles soient. Le Christ est présent dans l'hostie si le prêtre qui officie est le corps du Christ. Il ne suffit pas d'élever une hostie pour, qu'à travers un rituel, le corps du Christ y soit. Néanmoins, la personne qui a suffisamment de foi et la foi dans cette hostie et le Christ, alors, il y aura le Christ. Mais tout dépend de la foi de celui qui officie mais surtout de la foi de celui qui reçoit. Mais, en aucun cas, le Christ n'est présent dans ces associations humaines qui revendiquent la présence du Christ. Il est une chose de revendiquer un état, il est autre chose de le vivre.

Question : Christ accompagne les changements que nous vivons ?
Christ a bien dit dans l'Apocalypse qu'il reviendrait comme il est parti. Christ a ascensionné avec son corps physique. Il reviendra tel qu'il est parti, avec le corps de Gloire, tel qu'il l'a dit, tel que l'a écrit Saint-Jean. Christ arrivera après, au moment ultime. Les étapes préparatoires que vous vivez depuis de nombreuses années sont orchestrées avant tout par les dimensions archangéliques mais aussi par ceux que vous avez appelé, à votre manière, vos frères galactiques. Christ est présent en l'homme qui a le cœur pur. Christ sera présent, de manière extérieure (ou extériorisée si vous préférez) au moment propice où le jour se lève mais pas avant.

Question : les Evangiles sont-ils fiables ?
Les allégories sont importantes. N'y voyez pas une histoire réelle et concrète mais bien l'histoire d'une épopée, non historique au sens littéral. L'important y est l'allégorie, excepté pour l'Apocalypse dite de Saint-Jean qui décrit de manière formelle, extrêmement précise et détaillée, votre époque. Cela n'a que peu d'importance dans les processus que vous avez à vivre aujourd'hui car ces évènements sont les mêmes que vous ayez lu la Bible, le Coran, les Ecritures Bibliques ou tout autre type d'écriture.

Nous n'avons plus de questionnements, nous vous remercions.

Si vous le permettez, je pense qu'il est bon maintenant que nous procédions à l'émission de la Lumière dorée avant de laisser la place à celle qui se fait pressante maintenant et qui a été appelée Ma Ananda Moyi (ndr : canalisation du même jour, 19 juin 2008). Chers êtres de Lumière en incarnation je vous demande de décroiser bras et jambes, d'ouvrir votre sourire intérieur, d'accueillir la vibration de la Lumière dorée qui va vous être retransmise maintenant. Je vous présente tous mes hommages pour votre chemin, tous mes remerciements pour votre écoute. J'aurais néanmoins besoin, au moment de l'émission, car je dois mettre debout le canal, d'un soutien latéral, à gauche et à droite. Il suffira, quand ces soutiens seront là, d'empoigner le bras du canal.

... Effusion d'énergie ...

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page