Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > SRI AUROBINDO

SRI AUROBINDO

1er décembre 2012

pdf

Je suis SRI AUROBINDO. Frères et Sœurs en Humanité, que notre Présence et notre Rencontre de ce jour se placent sous les auspices de l'Amour, de la Lumière et de la Paix. Je vous inviterai, tout d'abord, à vous remémorer ce que j'ai pu exprimer, voilà quelques années, concernant le Choc de l'Humanité (ndr : son intervention du 17 octobre 2010). Et je vais vous inviter, ensuite, par rapport à ce que je vais exprimer, par mes mots et par la Présence Une, de notre Rencontre, à plonger, plus profondément, dans ce que nous Sommes, tous, au-delà de toute apparence, de toute histoire et même, de tout scénario.

Je vous prie de bien vouloir considérer ce Choc de l'Humanité, avant tout, comme un évènement individuel avant d'être collectif. Évènement individuel se déroulant, pour certains d'entre vous, déjà depuis un certain temps et, pour d'autres, parmi vous, effleurant, seulement, la Conscience. Il vous faut, en quelque sorte, tourner votre regard vers le Soi et vers le centre du Centre, afin de replacer les différentes étapes de ce Choc de l'Humanité dans une perspective Intérieure personnelle, résultant, directement, d'un ensemble de circonstances s'étant produit dans le système solaire (sur lesquelles je ne reviendrai pas) et s'étant, de manière concomitante, produit à l'Intérieur de l'Ệtre que vous Ệtes, dans la totalité des possibilités de perceptions de votre Conscience, de votre corps.

Le Choc de l'Humanité, à titre individuel, se déroule, en vous, comme une forme d'interrogation, d'une différence de point de vue, fonction, justement, de votre état, plus ou moins éloigné du Soi ou, encore, du centre du Centre. L'interrogation, le doute, le déni, la colère, la négociation et l'acceptation ne sont que la conséquence d'une activité de ce qui est nommé le mental, permettant, à travers différents mécanismes de perception, de trouver (ou de ne pas trouver), en ce que vous Ệtes, une espèce de concordance entre ce que vous Ệtes, fondamentalement, ou une distance entre ce que vous Ệtes, fondamentalement, et l'ensemble des manifestations sensibles de la vie sur ce monde. Ceci a été nommé (à d'autres reprises, par d'autres Anciens et d'autres Étoiles) le mécanisme de la superposition et de la juxtaposition (ndr : voir les interventions de FRERE K du 16 octobre 2012, de MA ANANDA MOYI du 17 octobre 2012 et de UN AMI 10 novembre 2012).

Je ne reviendrai pas, bien sûr, sur l'ensemble des modifications qui vous ont été énumérées, concernant l'ensemble de vos mécanismes de vie (que cela soit au niveau physiologique, au niveau de la Conscience) ou, encore, de l'interaction pouvant se produire entre les mécanismes intimes et les mécanismes temporels ou historiques de la Terre. Le point de vue, tel qu'exprimé comme emplacement de la conscience ou de la a-conscience, vous situe, pour l'instant, encore, soit dans l'ancien, soit dans le présent, soit dans le futur. Tout placement de votre conscience au sein d'une interrogation découle, justement, d'un point de vue qui n'est pas celui de l'Instant Présent mais du temps suivant, c'est-à-dire concernant des scénarios, des histoires, non encore actualisés au sein de la conscience. Nous avons été nombreux à intervenir parmi vous afin de vous dire, de différentes façons, que l'ensemble de ce qui devait être accompli, l'a été, sur les Plans les plus subtils comme sur le Plan, je dirais, le plus proche de votre Dimension de vie en incarnation.

Le mécanisme d'ajustement, de synchronisation (résultant de la superposition et de la juxtaposition), doit vous amener, à un rythme qui vous est propre (mais, néanmoins, extrêmement rapide), à vous positionner, de manière définitive, dans l'une ou l'autre des possibilités de votre conscience, de votre Ệtre comme de votre non Ệtre. Quand la superposition (la juxtaposition) est réalisée, à titre individuel, il ne peut plus exister, en vous, le moindre sens d'une interrogation concernant aussi bien ce que vous Ệtes, que l'histoire, à proprement parler, à venir, de ce monde. L'ancien et le nouveau (l'ancien qui disparaît, le nouveau qui est apparu ou apparaîtra, selon votre point de vue) sont amenés, en quelque sorte, à se Fusionner. Ce principe de Fusion (illustré, jusqu'à présent, depuis de nombreux mois, par les différents mécanismes d'appréhension, de compréhension et de vécu de votre propre conscience) a laissé place à des mécanismes (qui, eux aussi, vous ont été largement explicités) concernant la capacité à Communier, à Fusionner ou à se Dissoudre avec un Double, avec un Frère ou une Sœur, du côté où vous êtes ou de l'ensemble des manifestations qui, jusqu'à présent, ne vous étaient pas visibles.

L'approche de la Lumière (comme je le décrivis, de mon vivant, concernant le Supramental) a réalisé, en vous, les conditions optimales, pour vous, de ce face à face. Ce face à face va voir se dérouler, en vous, un certain nombre de mécanismes, un certain nombre d'histoires personnelles précises, durant cette phase qui, je vous le rappelle, s'inaugure en ce jour. Il existe, comme vous l'avez constaté, du fait des modifications survenues ces derniers temps (de manière assez large, je dirais, depuis quelques semaines ou depuis quelques années), en vous, le sentiment, parfois profond, d'exister sur deux modes de fonctionnement, sur deux modes de réalité et sur deux modes qui peuvent vous sembler, parfois, antinomiques, voire opposés, voire contradictoires. Ce qui est perçu, par votre conscience, à ce moment là, est (et sera), toujours, le reflet de votre propre activité nommée mentale : capacité de réflexion, capacité de comparaison, capacité de discernement, de discrimination, de jugement, de constat ou de choix. Tout constat, tout choix, toute discrimination et toute intuition, en définitive, ne peuvent résulter, durant cette période (et d'une manière générale, dans toute activité humaine), que de l'activité précise de cet organe (de ce corps) qui est nommé « mental ».

De votre capacité à vous immerger, dorénavant (durant des périodes temporelles de plus en plus élargies, durant des espaces de plus en plus profonds), en vous-mêmes (que cela soit en le Soi ou en l'Absolu), découle la Tranquillité dont nous vous avons, aussi, parlé. Celui qui est Tranquille, c'est celui qui peut, effectivement, continuer à mener ce que la Lumière le laisse mener ou lui impose de mener. Et la capacité à accepter, dans ce mécanisme d'Abandon du Soi ou d'Abandon à la Lumière, de laisser la Lumière prendre place, de laisser (comme cela a été nommé) l'Intelligence de la Lumière s'actualiser en vous et réaliser la nature profonde de l'Ệtre comme du non Ệtre que nous sommes tous. Amour ou peur. Amour ou colère. Amour ou négociation. Amour ou choix délibéré de poursuivre, par votre propre Liberté, ce que vous souhaitez vivre. La problématique qui peut, toutefois, se manifester, correspondra, nécessairement, au moment venu, à l'adéquation entre votre positionnement et le positionnement de la Terre ou d'une difficulté à mettre en adéquation le mouvement de la Terre comme le mouvement de ce que vous Ệtes. De là découle la Tranquillité ou l'activité du mental, concernant le devenir, concernant une évolution ou concernant, encore, une transformation. Tant qu'il vous semble dépendre d'une quelconque circonstance extérieure pour mener à bien votre vie, ici comme ailleurs, vous n'êtes pas encore suffisamment dans la Tranquillité. La Tranquillité ne découle pas d'un choix d'attitude, ni même d'un positionnement résultant d'un choix mais, bien, réellement, concrètement et physiquement, à laisser œuvrer, en vous, les mécanismes de la Fusion, les mécanismes de la Fusion des Éthers comme de la Fusion pouvant survenir au sein de la conscience (entre toutes consciences) mais, aussi, à laisser s'établir ce qui ne peut être décrit en mots.

La période actuelle va, donc, vous voir vous inscrire soit dans votre Éternité, soit dans l'éphémère. L'Éternité prendra de plus en plus de place, d'espace et de temps où l'éphémère se manifestera, à l'opposé, de manière de plus en plus bruyante, y mêlant des éléments de nature émotionnelle et mentale. La capacité à vivre ce qui est à vivre, au niveau collectif, ne dépend que de votre capacité Intérieure à établir la Tranquillité ou non. Depuis les moments où je vous ai parlé (de par ma place au sein de l'Assemblée des Anciens) de la Libération du Soleil, de la Fusion des Éthers et de la Libération de la Terre, vous avez pu constater (ou pas), en vous, la capacité à laisser vivre ce corps, comme votre conscience, dans le flux de la Lumière Vibrale, comme dans le flux de l'Onde de Vie (ndr : voir ses interventions du 2 novembre 2010, du 21 novembre 2010, 13 avril 2011, du 28 octobre 2011). Ceci a eu pour résultante, pour certains d'entre vous et jusqu'à présent, soit de vous établir au-delà de tout état, dans l'Absolu, soit de mettre en avant les possibilités de discrimination (les possibilités de discriminer les choix comme les perceptions, même, de ce corps et de votre conscience) concernant l'adéquation entre votre Ệtre Intérieur et votre être extérieur. Dit autrement, comme cela fut le cas par SNOW, cela concerne, en vous, l'action des Éléments et la possibilité de faire résonner l'action des Éléments, en vous, en accord avec ceux des Éléments de la Terre. Je vous renvoie, pour cela, aux trois dernières Interventions de l'Étoile SNOW (ndr : voir ses interventions du 18 octobre, 1er novembre et 17 novembre 2012).

Aujourd'hui, et au-delà de ce qu'avait pu dire notre Commandeur (ndr : O.M. AÏVANHOV), voilà de nombreuses années, concernant l'ensemble de l'humanité, l'apparence d'une humanité empruntant des routes différentes est tout à fait réelle. De la même façon qu'en incarnation vous avez le choix, tant que vous le croyez, de suivre tel ou tel précepte, telle ou telle religion, tel ou tel enseignement (ndr : voir les interventions d'O.M. AÏVANHOV du 21 octobre 2010, du 29 novembre 2010 et du 4 décembre 2010). L'ensemble de nos interventions, durant ces années, a visé à vous faire vivre, par vous-mêmes, les aspects Vibratoires de la conscience, différents aspects du Soi, différents Samadhis, comme l'éventualité de vous établir Absolu. Ceci a découlé, comme cela avait été spécifié par UN AMI, comme l'adéquation et la correspondance entre la conscience et la Vibration (ndr : voir son intervention du 24 novembre 2012). Beaucoup d'entre vous ont vécu un certain nombre d'expériences, un certain nombre de mécanismes, visant à recréer les conditions naturelles de la multi-dimensionnalité de la conscience. Les mécanismes, vécus actuellement (appelés, à leur tour, à se décupler, en ce jour), concernant aussi bien l'activité élémentaire, en vous, comme l'action de ce que vous Ệtes, au sein de ce monde, vont prendre un relief, une acuité et une intensité particulière.

Rappelez-vous que le plus important se déroulera, toujours, en vous. Que l'interaction, sur ce monde, au sens historique comme social, n'a que peu d'intérêt, pour le Soi comme pour celui qui est Absolu. Réaliser cela est une étape majeure dans le plan de Libération de la conscience qui, je vous le rappelle, est déjà actualisée sur les Plans subtils les plus proches de votre Dimension, pour nombre d'entre vous. Ce qui se réalise, dans ces mécanismes de Fusion des différentes Dimensions de l'Ệtre comme du non Ệtre, vous permet (sans l'intervention de ce qui est nommé « mental » ou encore « émotionnel ») de ne pas venir altérer la qualité de la perception et aussi de ne pas déroger à ce que souhaite exprimer votre conscience, en ces temps. La Rencontre, entre ce qui est nommé votre personnalité et la Lumière, devient une superposition qui va, nécessairement, vous appeler à vous positionner, à un moment donné, de manière définitive, finale et terminale, dans un état, ou dans un autre, de la conscience. Le mécanisme individuel du Choc de l'Humanité correspond, peut-être, à des étapes qui vous ont été données de vivre, de manière individuelle, face à vous-mêmes ou face à vos propres circonstances de vie. L'Amour n'est, jamais, une interrogation. La Lumière ne sera, jamais, un choix. Les deux sont une évidence : une évidence masquée, simplement, par, justement, ce qui est nommé le « mental » et « les émotions ».

Comme vous le savez, d'innombrables enseignements, de par cette planète, vous ont toujours parlé du mental et des émotions. Même si les moyens d'y arriver divergent, de façon importante (d'un continent à un autre ou d'une culture à une autre), la finalité de toute recherche c'est de s'établir dans un sentiment où ne peut plus exister une quelconque utilité, un quelconque sens et une quelconque interrogation concernant une recherche, quelle qu'elle soit. Il est différent, comme vous le savez (et, peut-être, comme vous le vivez), de projeter l'Amour et il est profondément différent de laisser l'Amour Ệtre. Dans le premier cas, interviendra, toujours, la légende personnelle, l'histoire personnelle, la référence à un passé ou la référence à un avenir ou un devenir. Celui qui est établi dans la justesse et, si vous préférez, dans la superposition et la juxtaposition complète de l'éphémère et de l'Éternité, ne peut plus laisser la moindre place pour l'expression de l'éphémère dans les qualités nommées : personnalité, personne, identité à un mental et à des émotions. De la facilité à vous glisser ou à passer du côté de l'Éternité ou de l'éphémère découle, très exactement, ce que vous observez en vous-mêmes : les ultimes résistances à la Lumière, parfois découlant de peurs justifiées et inscrites, même, dans le fonctionnement de l'habitude (que cette habitude prenne sa source dans l'hérédité, dans l'ADN, dans les chromosomes ou dans l'expérience personnelle ou collective de ce monde).

Aujourd'hui, vous allez voir de plus en plus clair, non pas par l'œil (ou les yeux), non pas par l'Œil Éthérique mais, bien plus, au-delà même de la réponse du Cœur, par la possibilité de manifester la Paix, la Tranquillité et, en contrepartie, tout à fait valable, ce que je nommerais la capacité à ne pas s'interroger et à rester en Paix. Bien sûr, celui qui se placera dans l'éphémère aura toujours raison de critiquer ce laisser-faire comme une non intervention de la personnalité qui va éviter, à la personnalité elle-même, de s'inscrire dans une démarche de recherche, de spiritualité, d'évolution ou de transformation. L'ensemble des éléments (Vibratoires et oraux) que nous vous avons donnés vous ont permis de constater, par vous-mêmes, qu'il existait des états multiples de l'Ệtre qui vous sont donnés d'expérimenter, de manière importante, plus ou moins vaste et plus ou moins avec une acuité intense. L'absence d'oscillations, ou la présence d'oscillations, au sein même de votre humeur, de votre comportement, de votre physiologie ou, encore même, de vos rapports sociaux, affectifs et l'ensemble de ce qui constitue votre vie, est imprégné, en quelque sorte, par cette capacité (présente ou non) à rester Tranquille. C'est-à-dire à rester, non pas seulement le spectateur, non pas seulement l'observateur mais, bien, celui qui a trouvé, d'une certaine manière, le centre du Centre. Que cela corresponde au Soi, comme la possibilité de s'établir, au-delà de tout état, en Absolu ou, encore, de tourner autour de ce Centre, en Infinie ou Ultime Présence. Quoiqu'il en soit, ce qui se déroule, en vous, bien sûr, deviendra de plus en plus synchronisé par l'action des Éléments, de la Lumière Vibrale et de l'Onde de Vie, ainsi que par les phénomènes cosmiques annoncés par l'Archange ANAËL qui seront re-spécifiés après moi.

Tout ceci va, en quelque sorte, et de manière imagée, vous faire aboutir au fond de l'entonnoir. Le sentiment de mouvement, de l'agitation de ce qui se dirige vers le fond de l'entonnoir, n'est que les zones d'interférences entre l'Éternité et l'éphémère. Si vous êtes identifiés à l'éphémère, vous serez affectés par ce mouvement. Si vous êtes identifiés à ce qui ne bouge pas, aucun mouvement de cette sorte ne peut altérer, aussi bien la conscience, l'Ệtre et le corps que vous êtes. Les circonstances de la ré-Union, se produisant, d'ores et déjà, dans votre Cœur (à travers le Déploiement de ce qui a été appelé le « Cœur Ascensionnel », mécanismes divers et variés, confinant à la Vibration, tremblements de la poitrine ou de l'ensemble du corps), tout ceci peut se manifester sous forme de résistance ou d'Abandon. Dans l'Abandon, vous vivez un processus, quel qu'il soit, mais vous n'êtes plus identifiés à ce processus qui se déroule. Vous êtes, en quelque sorte, totalement sortis de l'histoire, de l'avenir, d'un devenir ou des résultats même d'un passé. Là se situe la capacité à transcender et, en quelque sorte, à se débarrasser, de manière Vibratoire, de ce qui est nommé le corps causal (lié, comme vous le savez, au karma et à la dualité et aussi aux lois d'enfermement et d'isolement de ce monde). Si, toutefois, vous donnez votre Attention et votre Intention aux mouvements de votre Conscience et à ses fluctuations, vous ne pourrez maintenir la Tranquillité. Je dirais donc que, dans ce Choc de l'Humanité, individuel et collectif, le témoin de votre Passage est, et demeurera toujours, la Tranquillité, confinant à l'Infinie Présence et sa Joie ou, encore, à l'Absolu et à sa Béatitude de Shantinilaya.

Le processus de juxtaposition et de superposition, collectif comme individuel, vous montre, par ce qui se déroule, là où vous êtes, précisément. Celui qui est dans sa conscience Éternelle, celui qui est Absolu, ne peut et ne manifestera que de moins en moins des interactions avec ce monde, quel qu'il soit. Là se trouve la Béatitude telle que je pus la décrire lors de ma dernière expérience Terrestre ou telle que vous l'ont décrite de très nombreuses Étoiles. La Lumière est la Force de l'Amour. La Lumière est la Force de la Vie. Soit vous êtes en Vie. Soit vous résistez et luttez pour maintenir l'éphémère. De plus en plus, cela vous apparaîtra clairement, pour vous comme pour l'ensemble des êtres que vous êtes amenés à côtoyer ou, encore, à observer, dans le déroulement simple de cette vie sur Terre.

Votre positionnement ne résulte pas d'un choix de votre mental mais, bien plus, de votre capacité à éprouver, ressentir et manifester la Tranquillité qui débouchera, si ce n'est déjà fait, sur Shantinilaya. Durant ce que nous nommons, avec vous, méditation, Alignement, prière, recueillement, relaxation, il vous a été possible d'observer des modifications sensibles, que cela soit par la Révélation de vos Lignées, que cela soit par votre capacité à disparaître au sein d'une conscience manifestée (quelle qu'elle soit), de manière de plus en plus rapide, que par votre capacité à observer votre propre comportement dans les aléas de la dualité de la vie. Vous observerez (et constaterez), vous-mêmes, là où vous êtes, comme là où est tout être humain. En résumé, le Choc de l'Humanité et l'existence de ce qui apparaît (comme notre Commandeur vous l'avait spécifié) comme deux Humanités (qui, en fait, ne résulte que d'une vision séparée et éphémère), vous apparaîtra, toutefois, dans ce temps, comme une évidence de plus en plus criante. Cette évidence ne doit vous appeler, ni à commentaires, ni à interrogations, ni à jugements mais, bien plus, à l'acceptation de la Liberté de chacun à s'établir là où il est et de manière définitive et permanente.

Le Choc de l'Humanité, à titre collectif, résultant d'une prise de conscience collective (ne concernant plus, seulement, des êtres en recherche ou des être Éveillés ou, encore, Réalisés), est une tournure majeure dans cette phase que vous vivez. C'est à ce moment précis que vous pourrez vous observer et saisir, au-delà de tout intellect, de toute image et de toute émotion, de manière évidente et flagrante, là où vous êtes. Retenez que le marqueur le plus essentiel est ce qui a été nommé le fait de rester Tranquille. Je modifierais cette expression (si vous le voulez bien) en l'adaptant à ce temps qui s'ouvre aujourd'hui. Le « rester Tranquille » est encore une action. Ệtre Tranquille, est un état. Vivre la Paix et la Béatitude, est un autre état. Ces états sont appelés à s'amplifier et à se développer mais ils peuvent, aussi, si vous êtes du côté de la personnalité (de ses choix, de ses doutes, de ses interrogations, de ses colères et de ses peurs), être marqués par une plus grande instabilité, un plus grand questionnement sur vous-mêmes, sur l'histoire du monde et, encore, sur certains éléments qui vous ont été communiqués et que, peut-être, vous n'avez pas vécus. Quoiqu'il en soit, je vous invite, comme un ultime conseil, durant cette période qui s'ouvre aujourd'hui, à réellement voir où vous êtes selon ce qui se déroule en vous. Ceci ne peut être lié, en aucune manière, à une interprétation, à une transposition ou un jugement mais, bien, à être en accord, d'une manière ou d'une autre, avec le type d'humanité que vous avez choisi de manifester, d'incarner mais, aussi, de sortir d'une histoire ou de rester dans une histoire.

L'Éternité n'a que faire des histoires. La Lumière et l'Amour n'ont que faire de toutes les expériences extériorisées. Tout, absolument tout, est présent en ce que vous Ệtes, au cœur du Cœur puisque tout en émane et tout y revient. Simplement, soit vous croyez parcourir un chemin, soit vous saisissez, par l'élargissement de votre point de vue et votre changement de point de vue, que le chemin lui-même est une Illusion. Il n'y a pas à critiquer, à juger, à dévaloriser celui qui demeure dans la personnalité ou à valoriser celui qui est Absolu. Car chaque choix correspond à la Liberté fondamentale. Jusqu'à présent, la seule liberté possible était travestie par ce qui est nommé le « libre arbitre ». Nombre d'expériences, vécues durant ces années, vous ont amenés à toucher et à vivre des états, plus ou moins stables, plus ou moins expérientiels, plus ou moins transformants. Aujourd'hui, dès aujourd'hui, ce qui se manifeste, en vous, n'est que le reflet direct de tout ce qui s'est déroulé durant ces années et, pour certains d'entre vous, depuis bien plus longtemps que les incarnations sur ce monde. Expliquant que vous pouvez être aussi bien un Éveilleur, qu'un Libérateur, qu'un Ancreur de la Lumière, un Libérateur de l'Illusion, un Libérateur de la Terre ou, encore, être installé dans ces schémas évolutifs, suggérés et imposés, en quelque sorte, à la conscience, au travers des multiples expériences vécues sur cette Terre et résultant de l'occultation des autres Dimensions.

Ainsi, le Choc de l'Humanité (et ses différentes étapes) vous concerne, durant cette période, individuellement et collectivement. Cela résulte, directement, de la jonction entre la Lumière Supramentale et l'Onde de Vie, réalisée, je vous le rappelle, en alchimie dans votre Cœur et ayant permis d'activer le centre du Centre, en tant que lieu de Passage et lieu d'Ascension. Centre du Centre, illustré par le point ER de la poitrine correspondant, je vous le rappelle, au Corps nommé « de Rayonnement de la Lumière du Divin (ou de LA SOURCE) » et le point ER du centre de la tête (ndr : le point ER de la poitrine, appelé 9ème corps, est situé sur l'axe du sternum, dans sa partie supérieure, au-dessus du chakra du Cœur, sur la bosse sternale appelée angle de Louis). Ceci s'établit en vous, avec facilité, avec résistance, ou alors ne s'établira pas. Il n'y a pas, encore une fois, ni à espérer ni à juger ni à condamner ni envisager quoi que ce soit, durant cette période, d'autre que d'être le plus possible en accord avec ce que les signes, les symptômes de votre vie, de votre corps, de votre conscience, vous donnent à vivre. Ce qui est vécu, même non explicable, même non intégrable, dans un premier temps, le sera, toujours, le moment venu. Seul le mental, la personnalité, le « je », l'ego, le « je » au sein de cette histoire, vous fait envisager une possibilité de choix, d'évolution ou de chemin. Celui (quand je fus Saint-Jean) qui me dicta l'Apocalypse a bien insisté sur un certain nombre d'éléments concernant cette période, concernant cette révolution, en quelque sorte, cette transformation ou cette disparition ou cette continuation (selon l'endroit où vous vous situez) de la conscience elle-même, c'est-à-dire de l'Ệtre que vous Ệtes, en Vérité et en Éternité.

Le Choc de l'Humanité vous invite donc soit à une résistance, soit à une Tranquillité. Rappelez-vous que la Tranquillité, contrairement à la résistance, est ce qui nécessite le minimum de mobilisation de ce que vous nommez Énergie, que cela soit l'Énergie Pranique comme l'Énergie Lumière (appelée Vibration). Ainsi donc, votre vie, dans l'ensemble de ses composantes, deviendra, non plus seulement, fluide, évidente, mais de plus en plus facile, quelles que soient les circonstances dites extérieures. Dans la superposition, la juxtaposition, des Éthers (Éther raréfié, Éther ré-Unifié) se déroule l'emplacement et les jeux de votre propre Conscience. Pour votre Conscience, comme pour le mental, il est beaucoup plus sage et beaucoup plus simple de constater, par vous-mêmes, le moment où vous vous fatiguez et le moment où vous vous rechargez et vous vous revivifiez. Cela découle (et découlera), de plus en plus, de votre capacité à écouter les signes, aussi bien de votre corps, du monde, non pas pour les rechercher pour une histoire personnelle ou collective mais, bien, comme une succession logique des interventions des Cavaliers ou des Éléments. Si vous êtes Tranquille, vous progresserez en Tranquillité. Si vous êtes Tranquille, vous percevrez, de plus en plus clairement (au-delà de toute explication, de tout mot et, surtout, de toute justification), ce que vous Ệtes. Si vous résistez, vous constaterez, sans aucune difficulté, qu'aussi bien ce corps que les interactions (sociales, familiales, affectives, morales) deviendront de plus en plus compliqués, illustrant, par là- même, ce que nous vous disons (depuis fort longtemps, que cela soit depuis les Noces Célestes ou, encore, par nombre d'Ệtres Éveillés ou Libérés de cette Terre, qui ont parcouru cette Terre) : il n'y a rien à croire, il n'y a rien à suivre, il n'y a rien à demander, il n'y a rien à espérer, il n'y a, même, rien à redouter. Il y a, juste, à Ệtre ou, alors, à ne pas Ệtre. Il y a, juste, l'Absolu, l'Éternité, ou l'éphémère.

Ce choix, apparent, ne peut exister que si vous êtes placés, par vous-mêmes, au sein de l'éphémère. Dans l'Éternité, n'existe nulle question, nulle interrogation, nul doute, nul choix et nulle impatience et nul espoir. Et il n'y a rien, non plus, à redouter. Car celui qui est au centre du Centre vit ce qui se déroule, dans le monde, non plus comme une manifestation, une expression ou une extériorisation de la conscience mais, bien plus, directement, comme un état de complétude, qu'il soit lié à un Double, qu'il soit lié à KI-RIS-TI, qu'il soit lié à la disparition totale de tout éphémère. La conséquence et la résultante en sera toujours la même : une plus grande Paix, une plus grande Béatitude, une plus grande Demeure de Paix Suprême, contrastant (comme vous le verrez de plus en plus) avec les circonstances dites du monde visible et sensible. Rappelez-vous que la Lumière n'a que faire de ce qui est éphémère au sein du mental. Éclairer le mental ne suffit certainement pas à vivre le Supramental. Appellation que j'avais donnée, lors de mon dernier passage sur Terre (ou Plan Supramental) qui était, justement, destinée à permettre de différencier ce qui se déroule sous l'influence mentale (même la plus parfaite, même au sein d'une recherche spirituelle) de ce qui est le Supramental où, justement, le mental ne peut plus diriger, commander ou imposer une quelconque décision. Seul celui qui a transcendé son propre mental peut se rendre compte de ce qu'est le mental et de ce qu'il n'est pas. Celui qui est immergé, pour une raison ou pour une autre (qui lui est propre), encore, dans son propre mental, ne pourra être soumis, toujours et de manière définitive, qu'à un principe de choix, de décision, d'incertitude, de doute, de peur ou de négation. Celui qui est, en Vérité, en son Éternité, ne peut manifester la moindre interrogation, le moindre doute, la moindre peur, la moindre colère et la moindre recherche de sens (quelle qu'elle soit) concernant ce qui se déroule, dans la conscience comme dans l'Absolu.

Au-delà des évènements extérieurs liés à l'action des Éléments sur la Terre, comme à l'action de la conscience humaine dans ce qu'il reste de limité au sein de l'égrégore nommé système de contrôle du mental humain, votre point de vue est essentiel, non pas en tant qu'avis de votre mental mais emplacement réel de l'Ệtre, comme du non Ệtre, ou encore, de la personnalité. De ces différents emplacements, de ces différentes possibilités d'existence ou de non existence du mental, de la personne, de l'Ệtre comme du non Ệtre, découle, très exactement ce qui se déroule dans votre corps, dans votre vie, dans vos habitudes, dans vos expériences, comme dans l'état le plus fondamental de votre conscience correspondant à l'Infinie Présence.

Voici donc les éléments que je souhaitais porter à votre connaissance et, surtout, à votre réflexion, non pas discursive, de votre mental, mais, bien plus, pour voir, clairement, ce qui se déroule, de manière non personnelle comme non collective, c'est-à-dire, exclusivement, sous l'œil de la conscience, de l'observateur ou, encore, de l'Absolu que vous Ệtes et que nous Sommes.

Frères et Sœurs en Humanité, avant de laisser ma place, je vous propose de vivre un moment, ensemble, au travers d'une qualité particulière de ma Présence, et de Résonance avec vous, liées à la Lumière Bleue. Ainsi, établissons-nous, quelques instants de votre temps, dans cette Fusion des Éthers personnels de la Rencontre avec votre Éternité.

... Partage du Don de la Grâce...

Je suis SRI AUROBINDO. Je rends Grâce pour votre Présence, votre accueil, votre Lumière et votre Amour. Je vous dis à une prochaine fois. À bientôt.

__________________________________________________________________________

NDR

Point ER de la poitrine : : sur l'axe du sternum, dans sa partie supérieure, au-dessus du chakra du Cœur, sur la bosse sternale appelée angle de Louis.

Point ER de la tête : sur la fontanelle du sommet de la tête, au croisement de la ligne passant par la pointe des 2 oreilles et de la ligne passant par le nez et l'occiput.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page