Autres Dimensions

Sois qui tu es

Marie

24 septembre 2005

pdf

Bienvenue à vous mes chers enfants, je suis Marie, Reine des Cieux et de la Terre. Vous me voyez réjouie de vous accueillir, de participer à votre évolution vers le Cœur Sacré, en votre retour en l'Unité, en votre cheminement vers la pureté de cœur, vers la pureté de l'âme que vous avez toujours été. Je suis là pour vous permettre de favoriser la pleine éclosion, le plein épanouissement de votre potentiel d'Amour et de conformité à la Loi de Un. Je viens vous aider à cheminer dans les pas de mon Divin Fils afin de parfaire la sacralisation de cette planète et de ses habitants, quels qu'ils soient. Je viens vers vous afin de vous aider à trouver votre propre centre, votre propre Source, afin de vous éviter de vous disperser dans des voies qui ne sont pas celles de la Divine Lumière authentique. Je viens vers vous afin de vous accompagner en ce cheminement si important, en ces moments si importants, afin que vous trouviez la vraie joie, celle du cœur pacifié et unifié.

Il est temps dorénavant de révéler et de réveiller en vous la pleine expression de ce que vous êtes. Il est temps de vous réveiller, oui réellement, totalement. Il est temps d'accepter de dire « amen » à la volonté spirituelle la plus haute des Cieux, celle de la Source suprême mais aussi « amen » à vos profondeurs, aux profondeurs de cette planète : la Source Mère, dupliquée de la Source Père, afin de s'épouser, de se raisonner l'un à l'autre. Ainsi, en vous, Source vous êtes, mais néanmoins participez à la division de la Source en ses deux polarités (féminine et masculine) afin de pouvoir vous voir, vous mirer vous-même dans ce rayonnement de la pure Lumière d'amour afin de réunifier, en votre cœur, les polarités qui semblaient jusqu'à présent éloignées l'une de l'autre : la vie matérielle et la vie spirituelle. Rappelez-vous les paroles de mon Fils, il n'y a pas si longtemps : « vous n'êtes pas de ce monde mais vous êtes sur ce monde ». En effet, bien rares sont ceux qui ont une origine purement terrestre, comme vous le dites, mais vous pérégrinez de vie en vie, de planète en planète. Certaines illusions vous ont fait croire que vous retournerez poussière. Certaines illusions vous ont emmenés vers des schémas de dissociation de plus en plus importants et de plus en plus éloignants de votre Source et de la possibilité de résonance de votre Source avec la Source première d'où vous êtes tous émanés.

Le temps des retrouvailles est maintenant venu. Retrouvailles, épousailles, en rapport avec ce que vous êtes mais aussi avec d'où vous venez et où vous retournez. La Lumière doit se faire maintenant totalement. L'éclairage doit être total quant à votre origine, quant à votre Source, quant à ce que vous êtes. Il convient pour cela de laisser œuvrer en vous les forces de Lumière qui vont petit à petit dissoudre, décristalliser, décoaguler ce que vous avez, par peur, pour la plupart, cristallisé. Il convient en cela de ne pas rentrer en résistance et de laisser librement cette Lumière s'écouler au travers de vos canaux, au travers de vos circuits, afin de faire en sorte que les différentes étapes de passage soient facilitées. Cela doit se faire de manière fluide, de manière simple, de manière authentique. Il convient d'être à l'écoute des signes qui ne trompent pas, à l'écoute de vos propres perceptions.

Ce qui va dans le sens de la joie est dans l'ordre du Divin. Ce qui va dans le sens de la résistance, de la contraction, n'est pas Divin. La Source Père/Mère ne veut que votre totale expression de Source. En tant qu'émanations de la Source, Fils de la Source, enfants de la Loi de Un, cet héritage et cette promesse vous ont été signifiés de tout temps. Seuls l'opacité et voiles mis par vos descentes progressives dans les voiles de la matière, dans les replis de cette incarnation, ont pu, au fur et à mesure de vos incarnations, vous éloigner apparemment de cette réalité. Mais nous avons toujours été là, aussi bien moi, en tant que Reine des Cieux et de la Terre, que les autres dimensions au-dessus et au-dessous de vous, ont toujours été là pour parer à ce qui pouvait nuire à ce que vous êtes. Même les évènements que vous avez vécus sur un sens de souffrances n'ont été là que pour révéler votre potentiel de joie.

Aujourd'hui, il vous est demandé totalement de vous éloigner fermement, en toute clarté, en toute conscience, des éléments qui pourraient vous maintenir dans cette tristesse, dans cette absence de joie, car la Source est Lumière. La Source est joie et vous êtes cette Lumière. Il convient de vous dégager de tout ce qui irait à l'encontre de ce que vous êtes, que cela soit au niveau de la famille, au niveau professionnel, au niveau de vos attachements. Tout ce qui viendrait contredire ce que vous êtes réellement n'est plus utile, n'a plus à être maintenu dans votre sillage, dans votre entourage. En effet, dans ces phénomènes que nous avions appelés du temps de mon Divin Fils « la résurrection », qu'aujourd'hui vous avez, à juste raison, nommé « l'ascension » et qui s'en vient vers vous à grands pas, nécessite que vous laviez vos robes de Lumière dans ce qui avait été appelé le sang de l'agneau qui est le sang de la purification de celui qui s'est sacrifié pour vous afin de devenir vous-même vos propres Maîtres, de ne plus suivre un Maître extérieur à vous-même mais simplement de vous conforter à un idéal de Lumière qui a été si bien incarné à ce moment là par mon Divin Fils.

Il y a en vous cette pérennité de Lumière. Il y a en vous la pleine potentialité des étoiles. Il y a en vous des choses qui ne demandent qu'à s'extérioriser, à se manifester, afin de vous faire grandir dans les plans dimensionnels et cela de manière indéfinie. Il n'y a pas de limites à votre potentiel de joie. Il n'y a pas de limites au développement de la Source que vous êtes. Il n'y a pas de limites à l'expression de votre plein potentiel de Divinité si ce n'est celles que vous vous êtes mises vous-même. Personne d'autres que vous-mêmes, au niveau de votre personnalité inférieure, ne vous a contraints, ne vous a obligés à une quelconque rétribution de vos actions passées, à une quelconque mise en souffrances. En revanche, les résistances que vous avez établies, liées à vos peurs, liées à vos enfermements, ont bien été en opposition avec le facteur de maximum de Lumière. La Source immanente et permanente de ce que vous êtes n'a jamais cessé, depuis votre éloignement de la Source, de vous abreuver de sa Lumière et, parfois, cette Lumière rencontrait des résistances, illustrées par vos peurs et venait congestionner, bloquer, votre évolution en tant qu'évolution d'enfant de la Loi de Un. Il vous convient maintenant, en ces temps bénis, de vous libérer totalement de tous les conditionnements, de vous libérer totalement de tous les faux Maîtres, de tous les faux libres penseurs qui vous ont induits dans des chemins de perdition, dans des chemins qui vous ont empêché de voir la Lumière que vous étiez. Ceux-ci, dites-vous bien, avaient encore plus peur de la Lumière, étaient encore plus conditionnés par leurs terreurs intérieures et ils ont voulu vous emmener vers leurs propres terreurs pour se rassurer eux-mêmes de ce qu'ils n'étaient pas.

Vous êtes, aujourd'hui, totalement libres. Il faut que vous réintégriez, en conscience et en Esprit, que vous compreniez ce que vous êtes, cet enfant de la Source, cette émanation de la Source, cette filiation suprême de cette fontaine de cristal immanente qui, de tout temps et de toute éternité et dans toutes les dimensions et dans tout espace, nourrit, entretient et stabilise chacune de ses émanations, en un nombre infini d'étincelles de vie. Il y a en chaque étincelle de vie, en chaque âme manifestée, quel que soit son monde dimensionnel, la totalité du potentiel initial de la Source. Il y a maintenant un chemin de retour à la maison, de montée en vibration, de montée en conscience, de montée en dimension, qui doit vous permettre de retrouver totalement la joie que vous n'avez jamais cessé d'être. Il convient de vous libérer de tout ce qui n'est pas la Lumière, de tout ce qui n'est pas la liberté, de tout ce qui n'est pas la maîtrise, de tout ce qui n'est pas le libre choix de vous-même. Il n'y a pas de prix à payer pour la liberté, car lorsque la liberté est là, le prix semble bien dérisoire une fois que l'on regarde derrière soi et que l'on est dépouillé de tous ses oripeaux et de ce qui n'est pas ce que vous êtes. Il vous est demandé instamment de franchir le pas. Ce premier pas qui vous permettra de vous libérer totalement. Le prix à payer est bien léger par rapport à ce que vous êtes de toute éternité.

Et si vous le voulez bien, nous allons procéder à un travail ensemble, collectivement, d'irradiation d'énergie dans le cœur afin de vous aider à ouvrir, à percevoir, à ressentir la Source fondamentale que vous êtes. En cela il m'est permis aujourd'hui d'irradier totalement l'énergie en chacun de vos cœurs, en chacune de vos âmes, afin de vous permettre de goûter et de vous permettre d'oser faire le premier pas. Et, mes chers enfants, je vous demande maintenant de laisser grandir cette Lumière qui brille au fond de votre être, vous n'en gagnerez que joie et plénitude, que dé-limitation. Il convient maintenant de faire le pas d'acquiescer, d'accepter et de dire « oui » à la totalité de la Divinité que vous êtes, maintenant, au fur et à mesure que vous éveillerez en vous cette dimension du cœur.

Question : Est-il toujours raisonnable d'étudier les enseignements des pères de l'église ?
Mon cher enfant, ce qui a été donné à un certain moment par les pères de l'église, correspondait à une réalité d'alors par rapport au niveau de conscience de l'humanité à ce moment incarné. Aujourd'hui, la seule lettre vivante (comme le disait mon Saint-Fils, quand il disait : « le temps passera mais mes paroles ne passeront pas »), la seule réalité qui est valable de toute éternité, sont les paroles de mon Divin Fils et non pas ce qu'on en fait des hommes à travers, certes, des efforts louables dans certaines occasions (comme leurs constructions) mais néanmoins profondément dévié et transformé par leur volonté de pouvoir au sein des églises, quelles qu'elles soient. Néanmoins il convient de se rapprocher des paroles de mon Divin Fils et de l'expérience de sa vie car cela n'a pas été vain. Tout ce qui est venu ensuite, comme toujours, n'en a été qu'une transformation habile de ceux qui ont voulu contrôler l'humanité et la spiritualité de l'homme. Ainsi, il convient de regarder encore plus précisément les paroles de mon Divin Fils à travers ses enseignements et non pas à travers les enseignements de ceux qui sont venus après car ceux-ci étaient déjà extériorisés dans la temporalité et n'avaient plus l'éternité des enseignements de mon Divin Fils. J'ai parlé.

Question : Quel serait l'enseignement de votre Fils aujourd'hui ?
Aujourd'hui, il se résumerait à une phrase : « aime et fais ce qu'il te plaît ». Les niveaux de perception de l'être humain aujourd'hui n'ont absolument rien à voir avec les niveaux de perception de l'homme du moment où il s'est incarné sur Terre. Le niveau de conscience est profondément éveillé même si vous ne voyez aujourd'hui que des contrecoups d'une très faible minorité de la population humaine qui a choisi délibérément de tourner le dos à la Lumière et de vous entraîner vers ce que vous n'êtes pas, ce vers quoi vous n'auriez jamais dû aller. J'ai parlé.

Question : Est-il possible que votre Fils se réincarne à nouveau sur notre planète ?
En ce qui concerne l'Esprit Saint de mon Divin Fils, en aucun nous ne pouvons parler de réincarnation. Et même ce que nous avons appelé, de mon temps, une incarnation, n'est pas tout à fait exact. Il n'a pas suivi les lois de la filiation normale mais a été engendré par la pure Lumière en mon sein. Aujourd'hui il serait déraisonnable de croire que celui qui est parti sur les nuées revienne autrement que sur les nuées, c'est-à-dire par la voie où il est parti directement dans la Lumière. Aujourd'hui, au niveau de densité, où malgré les règles de votre conscience, vous avez entraîné votre planète, aucun atome de ses germes spirituels ne pourrait supporter le niveau vibratoire que vous avez induit par vos peurs, par vos divisions et vos séparations. En aucun cas, Christ ne pourra se réinsérer dans une forme. J'ai parlé.

Question : Comment réaliser ce que son âme désire ?
Il convient pour cela de se mettre totalement à nu, de se mettre dans l'instant. Cet instant si fondamental pour permettre l'alignement avec la Source ne doit être fait ni d'espoir, ni de désespoir, mais simplement être dans l'instant présent, s'aligner totalement avec la Source suprême. Il n'y a pas de projection dans le futur qui permette de trouver la Lumière. Il n'y a pas de référence au passé qui permette de trouver la Lumière. Il n'y a que l'instant, détaché du temps, qui permette cela. Il convient pour cela d'arrêter pour l'instant les projections vers le futur ou les projections venant du passé. Il convient pour cela de se trouver nu, tout nu devant la réalité ultime de la Source. Etre la Source, prendre conscience de la Source que l'on est, nécessite une libération de tous les conditionnements et de toutes les projections. La vie de Lumière ne se bâtit que dans le présent et absolument pas à travers des clans, des projets ou des certitudes ou des conditionnements liés au passé. Cela nécessite un travail de dépouillement, de simplification, de simplicité avec soi-même. J'ai parlé.

Question : Comment se réharmoniser ?
Mon cher enfant, il y a en toi une connexion à la Source. Etant déjà connecté à la Source et révélé à ta Source, il te convient de penser clairement. En effet si tu penses à des choses qui seraient néfastes pour toi, ces choses néfastes pour toi te tombent dessus aussi sûrement que tu les a pensées. Il te convient d'affirmer cette Lumière que tu es, de faire grandir cette Lumière en ne portant pas ta conscience sur ta pensée, sur des éléments d'ombre qui appartiennent au passé mais qui néanmoins voudraient venir t'assaillir et se nourrir de la Lumière que tu es. Il te convient donc d'être centré uniquement sur la Lumière que tu es, de ne pas porter attention et conscience sur ces éléments qu'immanquablement tu attires à partir du moment où tu les évoques. Etant connecté à la Source et étant Source, si tu appelles l'ombre, si tu penses ombre, cette ombre se fera un plaisir de venir et de parasiter ta Source. Il convient donc d'adopter une attitude d'Esprit qui est celle que vous appelleriez positivisme, non pas béat mais de positivisme éclairé affirmant « je suis Un », affirmant ton Unité que tu es, de manière à ne pas laisser la place à une quelconque ombre se manifester. Que ces ombres viennent de ton passé ou d'un passé extérieur à toi, cela n'a aucune importance. En affirmant ton Unité à chaque souffle de ta vie tu ne peux laisser de prise à l'ombre. J'ai parlé.

Question : Comment aider quelqu'un à revenir dans la Lumière ?
Cher âme, il faut que tu comprennes que tu ne peux te sauver que toi-même. A partir du moment où tu envisages de sauver une autre âme tu rentres dans une logique de dualité car tu ne peux que prier pour cette âme et en aucun cas agir par toi-même. Sinon tu deviendrais ce que l'on appelle un sauveur. Or porter le poids d'une autre âme est quelque chose de réservé à certaines âmes spécifiées bien avant leur incarnation et qui est un poids énorme. Tu peux demander des intercessions, bien évidemment, mais en aucun cas tu ne dois chercher à agir par toi-même car cela entraîne une division et une dualité.

Question : Qu'en est-il des relations avec la famille ?
Il faut bien comprendre, chère âme, que les relations à la famille, les relations à l'enfant, sont des choses certes extrêmement importantes à partir du moment où ceux qui ont charge de famille ou charge d'avenir d'enfant sont eux-mêmes éclairés par la Lumière Divine. Si ce n'est pas le cas, tous les processus liés à la filiation, liés à la famille sont des processus d'enfermement où chaque adulte voudrait que l'enfant lui ressemble ou alors, au contraire, si sa vie a été ratée, se dirige vers un autre chemin que celui qui a été le sien. Nous projetons sans arrêt nos désirs (et je dis ça moi-même en tant que mère. Au moment où mon Divin Fils s'est incarné parmi nous, à ce moment là, j'ai été mère). Il convient de te rappeler ce que celui-ci a dit sur sa croix, en s'adressant à Jean : « Jean, voici ta mère » et en s'adressant à moi-même : « mère, voici ton fils ». Il a ainsi, de par ses paroles presque dernières, insisté sur la notion de responsabilité aussi au niveau spirituel : les liens qui étaient décernés les uns par rapport aux autres pouvaient être interchangés. Ses paroles ont été mal interprétées même par moi, à l'époque, dans mon véhicule de chair. Les règles établies, qui font que ces règles de filiation sont inscrites dans votre ADN, dans vos schémas sociaux, dans vos schémas économiques, doivent mourir. Je ne vous demande pas aujourd'hui de renvoyer vos enfants, de renvoyer tout ce qui ne vous plaît pas mais simplement de perdre les poids d'attachement que vous vous êtes mis. A vous de savoir ce vers quoi vous voulez aller. Voulez-vous rester conditionné ? Cela est votre liberté. Voulez-vous aller vers la Lumière ? Cela est votre liberté aussi. Il vous appartient de faire des choix, d'oser faire les choix. Certes l'être humain a pour habitude de préférer la certitude matérielle, affective. La certitude d'un toit, la certitude de savoir que sa bourse lui permettra de manger. Mais à un moment donné dans la vie, il vous est demandé de vous enfoncer vers l'inconnu, de vous diriger vers votre liberté inéluctable d'âme. Si les peurs vous attachent, si les peurs vous conditionnent, c'est que vous n'êtes pas prêts à aller vers la Lumière. J'ai parlé.

Question : Comment aider une âme attirée par « l'ombre » à retrouver la paix et la Lumière ?
Chère âme, il est bon, pour certaines âmes qui se tournent délibérément vers l'ombre, de comprendre par elles-mêmes. En aucun cas, nous ne pouvons intervenir (que cela soit de mon plan ou de plans bien plus hauts ou de plans plus bas éventuellement), nous ne pouvons aller à l'encontre du libre arbitre de quiconque. Ainsi cette âme a décidé d'explorer des chemins un peu éloignés de la Lumière, dirions-nous et elle a, par contrat, décidé de s'enfoncer afin d'expérimenter un peu plus les forces involutives. Cela est son libre choix. Tu comprendras bien que, ni toi, en tant que sauveteur, ni nous en tant que sauveteurs sur nos plans, nous ne pouvons interférer avec le libre arbitre de cette âme. Personne ne peut violer le libre arbitre de personne. Ainsi est la Lumière. Elle ne peut qu'attendre que chaque âme, que chaque être, que chaque dimension, se révèle à elle-même, à sa propre Lumière. Et en aucun cas nous ne pouvons et nous ne devons, violer ce libre arbitre essentiel. C'est la seule liberté que nous ayons. J'ai parlé.

Question : Comment aider quelqu'un qui est dans la souffrance ?
Le propre de chaque âme incarnée sur cette Terre (qui est, par essence et de par sa descente dimensionnelle d'être, divisée et séparée de toutes les autres âmes, du moins en apparence) est de vouloir croire qu'elle peut et qu'elle doit aider ceux qui sont en relation avec elle, que cette aide est nécessaire, importante. Ainsi, mon Divin Fils disait : « tu aimeras ton prochain comme toi-même », mais le mot aimer n'a rien à voir avec l'aide. Aimer est : laisser libre. Aimer est : permettre à l'autre de révéler sa propre Lumière à travers le rayonnement que l'on est soi-même. La conscience collective qui vous attend dans la prochaine dimension est liée à la compréhension de ce fait fondamental entre l'amour et l'aide. Celui qui veut aider se place dans une logique de ce que vous appelez un sauveteur et nécessairement l'autre est placé à la place de la victime. Tant que vous serez dans cette dualité, vous ne pourrez être dans l'Amour. L'Amour est un état d'être qui se suffit à lui-même et qui n'envisage pas autre chose que son propre rayonnement et sa propre liaison à la Source. A partir du moment, chère âme, où tu seras relié totalement à ta Source et totalement dans cette certitude de qui tu es, ce simple fait d'être permettra à toute âme d'être effusée de cette Lumière et de bénéficier de ton rayonnement. En aucun cas, l'aide ne peut venir de niveaux financiers, de niveaux affectifs ou de niveaux matériels mais elle vient bien de la qualité d'être que vous aurez touchée et que vous serez. J'ai parlé.

Question : Est-il juste de vous demander des grâces ?
Oui, il est tout à fait juste de demander des grâces car la grâce fait appel au respect du libre arbitre. Si cette grâce n'est pas obtenue cela ne veut pas dire que vous n'avez pas été entendu mais simplement que le libre arbitre de la personne pour laquelle vous demandez une grâce ne correspond absolument pas au plan de Vie qui est prévu par cette âme. Nous ne pouvons apporter l'aide qu'au moment où une âme accepte de se tourner vers nous au préalable. Il est question ici de plan dimensionnel. Une âme qui évoluerait dans des plans dimensionnels de plus en plus denses de l'incarnation et qui, à un moment, serait saturée de l'expérience négative de l'incarnation, pourrait éventuellement se tourner vers la Lumière mais n'aurait pas les moyens vibratoires d'accéder à la Lumière. A ce moment là si une âme, un peu plus haute sur les plans dimensionnels, demande une grâce pour cette âme, bien évidemment notre regard est attiré par cette âme qui tend son âme vers nous. A ce moment là, nous pouvons effectivement générer cette aide, générer cette Lumière de grâce. J'ai parlé.

Si vous le voulez bien maintenant, chers amis, chers enfants de Lumière, je vais vous apporter ma bénédiction et tout mon Amour. Encore une fois, soyez certains de ce que vous êtes. Soyez certains que vous êtes la Lumière authentique, que vous êtes enfant de la Source. Je vous aime. Je vous bénis et je vous dis à bientôt. Soyez bénis.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page