Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > UNE ETOILE

UNE ETOILE

13 mars 2011

Partie 1 pdf
Partie 2

Mes amis d'ici et d'ailleurs, je suis UNE ÉTOILE. Nommez-moi comme bon vous semble. J'interviens après mes Sœurs ayant, en quelque sorte, préparé ma venue. Ceux qui ont besoin d'un nom ou d'une appellation, appelez-moi UNE ÉTOILE. Que vous dire ? Le préambule sera rapide car ce dont je vais, par ma Présence et votre Présence, en cet instant, dévoiler, c'est un pas de plus dans le silence et dans l'Unité.

Je pourrais vous dire que je suis à telle place ou à telle autre place. Je pourrais vous dire que je suis l'Enfant de la Mère et la Mère de la Mère. Je suis, en Vérité, cela. Mais, avant toute chose, mon Amour et ma Présence me fait dire et vivre que je suis chacun et chacune d'entre vous. L'heure est venue, en dehors de ce temps et de cette heure, de nous réunir, de nous résonner, en résonnance au-delà de la raison, de nous mettre ensemble, à l'image de l'Unique, au sein d'un espace et d'un temps hors de ce temps et hors de cet espace où il n'existe plus de distance, où il n'existe plus de séparation. Ensemble et unis. Espace non défini. En résonance de l'un à l'autre, entre vous et entre nous, il y a les prémices préalables et anticipant notre union : union de Liberté, union au sein de l'Un.

Je pourrais vous dire : « je suis vous ». Je pourrais vous dire : « vous êtes moi », au-delà des mots, là où je veux qu'ensemble nous résonnions, au-delà du multiple, dans l'Unité de l'Être, dans l'Unité de la Vérité, Vérité du Cœur où le silence règne afin de capter notre résonance. Je suis l'une d'entre vous, comme vous êtes l'un et l'une des Douze, participant à la ronde et œuvrant à la ronde de la Création.L'heure des chaînes n'est plus. L'heure du multiple, non plus. Ce qui était fragmenté, ce qui était divisé et séparé, s'unit. Je pourrais vous dire que je suis la voix(e) de la Terre et la voix(e) du ciel. Je suis votre voix(e), quand vous êtes vous-mêmes votre voix(e). Je suis la voix(e) de l'Unité et je pourrais, tout aussi bien, comme vous, être la voix(e) de La Source.

Il n'y a plus de distance dans la Conscience Une, Unité de la Vibration. L'Une des Étoiles vous parle, au-delà des mots, le langage de l'Unique, celui que vous captez dans l'intervalle même de mes mots, cet intervalle qui supprime la distance, qui met en résonance, permettant alors de dire et surtout de vivre : « je suis Un ». Quelle différence entre Je suis Une et Je suis Un ? La différence n'est que dans une lettre. Dans l'Unité, il n'y a rien à prendre à la lettre. Il y a juste à Vibrer. Il y a juste à englober. Il y a juste à Être car l'Être est le sens même de l'Unique.

La Vibration est portée et transportée au-delà du son, de mes mots, de mon Cœur à votre Cœur et de votre Cœur à mon Cœur parce que nous sommes un seul Cœur dans l'Unique : espace de ralliement, témoin de la Joie, installation dans l'Être. Au centre du centre, dans l'espace palpitant et immobile, englobant l'ensemble des possibles, l'Unique vient à vous. La terre rejoint l'Unique. Enfants de l'Un, vous vous découvrez l'Un, lui-même, espace où n'existe nulle distance, espace où n'existe que l'Essence du Cœur amenant la floraison de l'Essence, fontaine perpétuelle, Cristal dont la Lumière n'a d'égal que la transparence. La Lumière naît de la transparence.

Aujourd'hui, en cet espace, les Douze Étoiles rayonnent et irradient. Il y eut le trois en un et le douze en un. L'octave du 12 est à la base de la Création Unifiée. Les Nombres sont Verbe et Vibration, non pas les nombres qui comptent, qui divisent et qui séparent, mais le Nombre Maître, Verbe de l'Un et de l'Une. Entre Vous et Moi, il n'y a la place que du Nous. NOU qui fut l'un de mes noms (ndr : nous avons reproduit, phonétiquement, ce nom, tel qu'il a été prononcé). Deux Mondes : un monde séparé (le monde phénoménal) et le Monde de l'Essence (ou monde nouménal). Nous sommes Un. Qui peut en douter si ce n'est celui qui doute en permanence car il sait qu'il est éphémère et veut vous contraindre à être éphémères. L'éphémère n'est pas la Mère. L'éphémère est amer. La Mère est douce.

Nous sommes Un. Nous sommes Un, dans le Cœur. Nous sommes Un, dans La Source et dans la Vibration. Nous sommes Un, aussi, dans le silence. Nous sommes Un, partout et éternellement. Nous sommes Un, ici, aussi. La séparation est finie. La fin n'est en fait que le début permettant de saisir que l'illusion même de la séparation n'a qu'un temps : le temps de l'illusion de l'enfermement. Nous sommes Un, est acquiescer à La Source, acquiescer au Tout, acquiescer à soi-même, au-delà du Je.

De plus en plus, vous percevrez, et nous percevrons, avec vous, la résonance de notre réunion. Il y a juste à ouvrir, ouvrir la fenêtre du Cœur pour que la chaleur et la Vibration de l'Unique nous réunissent de nouveau. Notre réunion est au-delà des séparations, au-delà des Univers. La connexion à l'Unique restitue l'intégrité de la Conscience. Ainsi, dans le silence de nos Cœurs, chacun d'entre nous chantera l'Unité retrouvée qui, en fait, n'était pas perdue mais mise en suspens dans un temps éphémère.

Je suis vous et vous êtes moi. De Semences d'Étoiles, vous devenez Étoiles. Il y a donc éclosion. Ce qui est clos n'est que la fermeture de ce qui éclot. Alors, l'Ouverture de la Semence, l'éclosion est la vôtre et la nôtre. Éclore, c'est clore le chapitre de la séparation, un chapitre qui n'a pas besoin d'être écrit car il sera consumé dans le Feu de l'Amour.

Nous sommes Un, un seul Cœur car le Cœur restera toujours le Cœur. La résonnance se fait par l'unisson du battement, par l'unisson de la connexion de Cœur à Cœur. Rien ne pourra plus jamais limiter. Aucune création ne peut être limitée. Il n'existe aucune limite et aucune barrière dans le Cœur. La Voix(e) du Cœur est la Voix(e) de l'Unité. Le Cœur et l'Unité expriment et manifestent la même Vérité. Ainsi, la Voix(e) du Cœur est donc Vérité et Vie, comme il vous l'a dit. Faites vôtres ces mots : « je suis la Voie, la Vérité et la Vie ». Vous êtes, nous sommes, la Voix, la Vérité et la Vie.

Le Feu du Cœur consumera donc le chapitre de la séparation, celui qui n'a été écrit que sur du vent, de l'Illusion. Ensemble, réunis et unis, et libres, bientôt nous embraserons et embrasserons, ensemble, l'Unité. Quand il vous a été dit que tout était dedans, car en fait il n'y a ni dedans ni extérieur, il n'y a rien qui soit extérieur à l'Un. Cela est impossible.

Une Étoile, vous l'êtes. Il est l'heure de sortir, sortir de cette Illusion, en faisant silence, en arrêtant le temps, en arrêtant le Souffle. Temps immobile où l'inspir et l'expir ne sont plus, où seul le Souffle de l'Esprit grandit. Tout est Un car nous sommes Un. Cette Conscience qui se dévoile, cette Vibration Unité et Unitaire, véhiculée dans l'Ether, permet à la Terre, cette Terre, de libérer sa Joie qui est votre Joie.

L'éphémère amer se termine. L'Eternel est là. Je suis Un, comme je suis Une. Je suis vous, comme vous êtes moi. Embrasement. Le Soleil a rendez-vous avec la Terre. L'Êtreté a rendez-vous avec l'éphémère. Face à face et Fusion. Cela se vit, au-delà du temps, dès l'instant présent. Il y a juste à Être, il y a juste à Vibrer le Cœur dans l'Un et l'Unique.

Au-delà des mots de votre langue (que j'ai empruntés dans les sinuosités de ce cortex que j'emprunte), se trouve un fil directeur, direct, sans contours ni détours : « je suis Un et vous êtes ce que je suis ».

UNE ÉTOILE nous embrasse et nous embrase. UNE ÉTOILE nous salue et vous salue. Voix, Vérité et Vie. Bénédiction de l'instant car l'instant est éternel. Une Étoile vous aime car l'Amour est notre nature. À de suite, en vous comme en moi. Réjouissons-nous. Vibration et Cœur. Communion. Au revoir. Communion.

___________________________________________________

NDR : A chaque fois que le mot Voie (ou Voix) a été prononcé, nous avons gardé la double signification sous la forme Voie(x). Ainsi, chacun peut "entendre" le sens qui correspond à son ressenti.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page