Autres Dimensions

Sois qui tu es

UN AMI

15 juillet 2010

pdf

Je suis UN AMI. De mon Cœur à votre Cœur, et de ma Conscience à votre Conscience, je suis avec vous afin de tenter, au travers des mots et des Vibrations, de vous amener à la porte de votre Cœur. Ainsi, si vous le voulez bien, nous allons tenter d'expliciter la différence entre la Conscience de l'ego et la Conscience du Cœur, au travers des mécanismes de fonctionnement de l'une et de l'autre. La conscience de l'ego est basée sur la séparation, sur l'exclusivité. Elle est basée sur une perception erronée, faisant croire que vous êtes séparés de l'autre, de tous les autres et de tout ce qui constitue ce qui n'est pas vous. Ainsi donc, il y a identification au sein d'une forme et au sein d'un mécanisme de fonctionnement précis, visant à exclure, à séparer et à diviser. Il y a, au sein de ce mécanisme, une identification à un mécanisme profondément distordu. La Conscience Unitaire, quant à elle, ne connait pas ni séparation, ni division, ni exclusivité. Elle est donc inclusive. Elle n'est pas séparative. Elle est dite empathique. Au sein de la Conscience égotique, il ne peut y avoir communication ni relation. Il y a juste possession et besoin d'appropriation. Au sein de la Conscience du Cœur, il y a liberté, libération et surtout possibilité de communication et de relation libre, au sein de votre Dimension, comme au sein des autres Dimensions.

La caractéristique essentielle du fonctionnement de la Conscience égotique est de jouer exclusivement sur les rapports existant au sein des différentes émotions, vous conduisant à éviter certaines choses et à en rechercher d'autres. La recherche du plaisir, la recherche de la satisfaction, la recherche de la sécurité participent de la Conscience égotique. La Conscience du Cœur, elle, est centrée au sein de l'instant. Elle ne découle pas d'un passé, ni d'un futur, elle est. Au sein de cette Présence à vous-mêmes, au sein de la Conscience Unifiée, vous pouvez affirmer le JE SUIS. Le JE SUIS qui n'est pas dans la tête mais bien dans la réalité du vécu de l'instant, détaché du passé, détaché du futur, installé au sein de l'éternel Présent. Ce qui caractérise la Conscience égotique est le fait de ramener l'énergie et la Vibration à l'Intérieur de Soi. Il y a donc, littéralement, un processus de vampirisme lié à la Conscience égotique.

La Conscience du Cœur Unifié est restitution, libération et don. Cela s'appelle le don de Soi, cela s'appelle le Service, cela s'appelle le dévouement, car il n'y a nulle appropriation possible au sein de la Conscience du JE SUIS. Aussi, la vibration de la Conscience Unifiée s'établit, non plus à l'étage sous-diaphragmatique, mais au sein de l'étage sub-diaphragmatique. Au sein de cet étage Unifié, il y a identification, non plus à une forme, mais à l'ensemble des formes, comme à l'ensemble des sans formes. Au sein de la Conscience Unifiée, il n'y a plus désir de possession, mais désir de don. Là, se situe toute la différence et le mouvement de l'énergie existant au sein de la Conscience qui permet de différencier ce qui relève de l'ego de ce qui relève du Cœur. L'ego prend. Le Cœur donne. Toute la différence est à ce niveau. Cela se traduit, bien sûr, par un équilibre profondément différent. L'équilibre obtenu au sein de l'ego est un ego et une Conscience de déséquilibre car il y a déséquilibre permanent, il y a attraction entre deux extrêmes et l'équilibre apparent n'est qu'illusoire et maintenu par le mental siégeant au sein de l'ego. Au sein de la Conscience Unifiée, il y a équilibre permanent que rien ne peut venir déséquilibrer car la Conscience a trouvé la place qui est sienne, au sein de la non-séparativité, de l'Unification et de la Fluidité.

Ce qui caractérise la Conscience de l'ego est, avant tout, le désir de la personnalité de s'approprier, de se montrer et de se faire voir. Au niveau du Cœur, il n'y a rien de tout cela. Il y a juste Présence, établissement au sein de l'Être, et surtout, ce qui caractérise l'établissement de la Conscience au sein du Cœur, est l'apparition du Samadhi. Le Samadhi, en lui-même, est lié au Cœur et, bien sûr, à la lampe qui lui est immédiatement supérieure, appelée le Corps de Rayonnement du Divin, ou Corps de la Joie intérieure. Au sein de cet espace, il n'y a plus de questions car tout est réponse. Au sein de cet espace, il y a connaissance. Cette connaissance est immédiate. Elle ne passe pas par le filtre du mental. Elle est donc la vraie connaissance. Au sein de cette connaissance, toutes les questions et toutes les réponses y sont. Néanmoins, il convient d'admettre et de comprendre que, vivant la Conscience de l'Unité, il n'y a plus de questions nécessaires, ni de réponses nécessaires, car tout est Évidence et tout est Vérité. La Présence, au sein de la Conscience Unifiée, permet à l'Être de réaliser ce que j'ai appelé le Samadhi, de s'approcher de la Vérité et surtout de ne plus jouer le jeu de la séduction, le jeu de l'appropriation et le jeu en relation avec l'ego. Il y a, à ce niveau là, un sentiment de libération bien réel qui est bien au-delà de la perception du plaisir ou de la perception de l'ego. Bien évidemment, tant que l'ego n'a pas vécu cette phase, il va tout faire pour nier cet état ou s'y identifier de manière fausse. Mais la différence essentielle se situe entre le don et l'appropriation. L'appropriation est égotique. Le don est lié au Cœur. Le don de soi, le don de l'énergie, le don de la Conscience, elle-même, à l'univers, reflète l'abandon à la Lumière tel que cela vous a été enseigné par l'archange Anaël.

Le passage de l'ego au Cœur nécessite un certain nombre de phénomènes de compressions, un certain nombre de phénomènes appelés lucidité, permettant de se regarder sans faux-fuyants, permettant de se voir tel que l'on est, et pas tel que l'ego voudrait nous montrer que l'on est. Il y a une différence essentielle à ce niveau. Elle se situe dans la volonté de bien mais cette volonté n'est pas une volonté ordinaire, ne traduisant pas uniquement une volonté de l'ego à vivre autre chose mais, bien plus, l'installation au sein d'un étage de Soi jusqu'à présent inconnu. Au moment où la Conscience commence à switcher, et donc à passer au sein de la Conscience unifiée, plus jamais les choses ne peuvent être comme avant. Les choses qui ont existé jusqu'alors (l'appropriation, la notion de possession, la notion de propriété) ne peuvent plus exister. S'établit, alors, le nouveau mode de fonctionnement au sein de la Conscience Unifiée, visant à établir, en vous comme autour de vous, la Vérité et la réalité de la Joie, la Vérité et la réalité de l'action de Grâce. Ainsi donc, vous n'êtes plus soumis à l'action / réaction, vous n'êtes plus soumis au karma, vous êtes soumis au principe Christique. Ceci est la réalité même du principe de l'Unification et de l'Unité. Voilà les quelques mots que j'avais envie de Vibrer au sein de votre Cœur et de mon Cœur. Maintenant, ensemble, si nous pouvons expliciter plus avant ce qu'est l'ego et ce qu'est le Cœur, et ce qu'ils ne sont pas l'un et l'autre, je veux bien essayer d'avancer avec vous.

Question : qu'est-ce que vous entendez par dévouement ?
Le Service et le dévouement, est l'abandon total des caractéristiques de la personnalité, avec son tempérament, avec son caractère et avec, surtout, ses comportements. Les comportements changent du tout au tout entre l'ego, au niveau de la conscience, et le Cœur, au niveau de la Conscience du Cœur. Le dévouement n'est pas le sacrifice, au sens de la personnalité car la personnalité peut très bien jouer le jeu du dévouement, à partir du moment où elle s'approprie les choses et les personnes. Maintenant, au niveau du Cœur, le dévouement n'a pas d'objet, il est action de Grâce. Il n'est pas action visant à une réaction de reconnaissance. Ceci est profondément différent. Le dévouement vécu au niveau de l'ego est, ce que j'appellerais, un faux-semblant. Il permet, au niveau de l'ego et de la personnalité, de trouver ou de se trouver l'affection des autres, afin que l'intérêt se porte en soi, pour soi et exclusivement pour soi, même s'il y a réellement Service. Rappelez-vous aussi que la Conscience est Vibration. La Vibration de l'ego est densité et densification. La vibration du Cœur est légèreté, elle est libération et elle est surtout établissement au sein de la non-émotion. Tant que vous êtes sujets à vos propres émotions, vous n'êtes pas dans la Conscience du Cœur. J'insiste sur cela parce que beaucoup d'êtres humains pensent être dans le Cœur à partir du moment où ils sont dans le dévouement, dans l'aide et dans la gentillesse. La gentillesse n'est pas le Cœur. Le Cœur est un état d'Être, avant tout. Et c'est au sein de cet état d'Être que se justifient le Service et le dévouement. Vous ne pouvez accéder au Cœur si vous n'êtes pas dans le Cœur et que vous adoptez le dévouement au sein de la personnalité, car la personnalité vous piégera, de manière infinie, au sein de ce propre dévouement car il y a appropriation de votre propre dévouement. Ceci n'est qu'un jeu et une mascarade vécus par la personnalité. Ce qui est profondément différent de ce qui est vécu au sein de la Conscience du Cœur.

Question : Comment alors annihiler complètement la personnalité ?
Je vous ai dévoilé, et je vous ai longuement enseigné, que le Cœur est Vibration. La Conscience du Cœur est, elle aussi, Vibration. La possibilité d'allumer la 9ème lampe, appelée 9ème corps ou corps de Rayonnement du Divin permet, par là même, d'ouvrir le Cœur. Ainsi, l'établissement au sein du corps Samadhi, en relation directe avec ce que vous appelez Anahata chakra et le 9ème corps, vous permet de vous établir au sein du Cœur. Mais, pour cela, il existe un certain nombre de résistances qui vont se manifester, à ce moment là, la personnalité voulant s'approprier, bien évidemment, la Conscience nouvelle vécue. Il y a donc, littéralement, à l'intérieur de vous, un phénomène d'opposition et d'antagonisme qui se manifeste, alors, entre la personnalité et le Cœur. Ceci est un combat. Ceci est un passage par une porte étroite. La Conscience du Cœur venant alors éclairer les travers de la personnalité, beaucoup d'êtres humains vont se rattacher à ces travers de personnalité pour éviter de mourir à eux-mêmes. Il y a donc une lucidité à observer. Se regarder, sans faux-semblants. Se regarder, en Vérité et en Unité, et non pas enterrer les blessures, non pas les refouler au sein d'espaces sombres, car ils deviendront éclairés, au fur et à mesure mais, bien les regarder en face, en toute Lumière, en toute lucidité. Non pas évoquer une quelconque culpabilité mais, bien plus, évoquer une libération, du fait même de l'observation de cette propre blessure. Le Cœur comprend qu'il n'est ni cette blessure, ni ce passé, mais qu'il est totalement indépendant du vécu antérieur de tout attachement, quel qu'il soit. L'attachement est l'obstacle le plus formel à l'établissement au sein de votre Unité. L'attachement est directement relié à la peur et aux blessures, Intérieures et antérieures, vécues au sein de vos différentes expériences de vie.

Question : si ce que l'on donne avec le Cœur, est reçu avec agressivité, comment faire ?
Bien aimé, au sein de la Conscience du Cœur, il ne peut y avoir réaction. S'il y a réaction Vibratoire d'opposition à la Lumière et à la Vibration Unitaire, c'est que la personne que tu as rencontrée et que tu as eue en face de toi, à un moment donné, correspond aux lois d'attraction et de résonance et qu'il convient à exploiter et à expérimenter une certaine forme d'apprentissage. Le Cœur rayonne et donne sans vouloir, car c'est son état. Cet état n'est pas une volonté personnelle. Ainsi donc, se préoccuper de ce que devient ce don du Cœur, est ce qui correspond, en totalité, à la personnalité. Le Cœur donne, sans rien attendre en retour. N'attendant rien en retour, il ne peut être blessé, quelle que soit la réaction existant au sein de l'autre qui n'est pas au sein du Cœur. S'il y a blessure, c'est que la personnalité s'est approprié le Cœur.

Question : et si la blessure n'est pas celle de celui qui donne, mais celle de celui qui reçoit ?
À ce moment là, si tu poses cette question, chère frère bien aimé, il y a nécessairement vision de la personnalité et non pas vision du Cœur. Au sein du Cœur, tout est juste, rien ne peut arriver par hasard, tout découle de la loi de synchronicité et d'Unicité. Donc, il ne peut se poser de question par rapport à la réaction de l'autre. Dès qu'il y a interrogation sur le sens de la réaction de l'autre, ou appréhension de la réaction de l'autre, il n'y a plus Vibration au sein du Cœur. Cela est aussi simple que cela. Tant que vous vous posez la question de la réaction de l'autre, c'est que vous n'avez pas vécu le fait que l'autre est simplement vous-même, en un autre état. Il n'y a pas d'ennemi extérieur. Le seul ennemi est Intérieur. Il n'y a rien d'autre que ce que vous êtes, quand vous êtes dans le Cœur. Ainsi donc, se poser la question de ceci ou de cela, est déjà sortir du Cœur. Au sein du Cœur, il n'y a plus d'espace pour la question. Au sein du Cœur, il n'y a plus d'espace pour une quelconque réponse car il y a établissement au sein de la Joie. Et au sein de la Joie, au fur et à mesure que vous y pénétrez, il ne peut y avoir d'opposition d'aucune manière. Si l'opposition se manifeste, cela traduit que vous êtes redescendu au niveau de la personnalité. La vibration du Cœur provoque le Samadhi. Ce Samadhi s'établit en vous comme un état de plénitude. Au sein de la plénitude, il n'y a pas de place pour une quelconque réaction ou une quelconque question, en résonance avec ce que manifeste celui qui n'est pas la plénitude, en face de vous.

Question : Cela ne conduit-il pas à l'isolement ?
S'il y a isolement, il y a à nouveau enfermement au sein de la personnalité et non pas au niveau du Cœur. Le Cœur est don. Il est ouverture et inclusivité. Il n'est jamais exclusif. Il n'est jamais isolement. Ceci dit, certains êtres ont eu besoin de s'isoler afin de stabiliser l'état cardiaque et de s'immerger au sein de leur propre Samadhi, ainsi que je l'ai vécu de mon vivant. Car il y avait dans ces cas là, et dans mon cas, présentement, une certaine forme de fragilité, en relation avec cet état de Conscience vécu que je voulais à tout prix, de mon vivant, stabiliser. Aujourd'hui, les circonstances Vibratoires du monde où vous vivez ne sont absolument plus les mêmes. Le Corps de Samadhi s'active, je dirais, extrêmement facilement. Le piège étant de vouloir vous approprier, au niveau de la personnalité, cet état.

Question : Ne sommes-nous pas cependant des êtres sensibles et donc fragiles ?
La fragilité et la sensibilité relèvent de l'ego et jamais du Cœur. Ou alors du Cœur dans la tête mais pas du Cœur dans le Cœur. Le Cœur dans le Cœur, est force. Le Cœur dans le Cœur, est établissement au sein de l'Unité. Etablir, au sein de l'Unité, la Conscience, signifie se revêtir du manteau de Christ et de Mikaël et donc cela correspond à la force la plus absolue, capable de créer, en totalité, des univers. La sensibilité et la fragilité reflètent l'humain, au sens personnalité, et non pas l'humain au sein sa Dimension de Semence d'étoiles, au sein de sa Dimension d'Enfant de la Lumière. Aujourd'hui, ainsi que vous le savez, vous vivez des moments intenses au niveau de cette planète. L'important est de vous préparer, au mieux, à ce qui vient. Ce qui vient est Lumière, mais si vous n'êtes pas, vous-mêmes, Lumière, cette Lumière sera extrêmement déstabilisante, déstructurante, voire même, destructrice. Il vous convient donc de faire au mieux l'apprentissage de cette vibration du Cœur, de la vibration de l'Unité, afin de reconnaître ce qui est Unité et ce qui est division, en vous, comme à l'extérieur de vous. Non pas pour le discerner, non pas pour le juger, mais pour, simplement, vous renforcer au sein de l'Unité.

Question : parfois je me sens dans un état de légèreté totale, sans aucun ressenti Vibratoire.
Cher frère, cela s'appelle une dissociation ou une décorporation, au sein du véhicule astral, qui n'a strictement rien à voir avec l'accès au véhicule d'Êtreté. Le véhicule astral n'est pas le véhicule d'Êtreté. Le véhicule astral a la particularité de ne pas générer de Vibration, quand vous y êtes à l'intérieur, alors que la chose est profondément différente au sein du véhicule d'Êtreté.

Je profite de votre silence pour vous dire que, voilà maintenant plusieurs mois, je vous ai communiqué et délivré un certain nombre de connaissances concernant les circuits énergétiques existants, préférentiellement, au sein de votre poitrine. Un certain nombre de passages sont illustrés par l'établissement de la Conscience au niveau du Cœur. Il y a un certain nombre de résonances, présentes au sein de votre structure thoracique, en relation avec l'Unité et la Conscience Unitaire, plus précisément, ce qui est appelé le Trois en Un ou la Tri-Unité. La réunification du Cœur avec ce qui est appelé chakra d'enracinement de l'âme et chakra d'enracinement de l'Esprit permet d'activer ce qui est appelé corps de Samadhi. C'est ceci que vous allez réaliser, aujourd'hui. Au sein de cette réalisation de la Conscience Unitaire, il vous sera possible d'expérimenter certains états de grâce et certains états de Samadhi. Maintenant, comprenez bien, qu'une fois que vous avez vécu, ne serait-ce qu'une fois, l'état de Samadhi, quel qu'en soit le niveau, vous pourrez, à ce moment là, faire la différence formelle entre la Conscience egotique et la Conscience du Cœur, non plus par rapport à une idée mais, bien plus, par rapport à la perception directe de votre état de Conscience. Et vous pourrez donc discriminer, sans pour autant juger, ni une quelconque culpabilité, les moments où vous êtes au sein de la Conscience du Cœur ou au sein de la conscience de l'ego. Bien évidemment, conduire une voiture ne peut se faire avec la Conscience Unitaire, cela est fort logique. Et il vous est demandé, néanmoins, de vous établir de plus en plus souvent au sein de la Conscience Unitaire car c'est celle-ci qui vous permettra d'accéder à votre véhicule d'Êtreté, par l'intermédiaire du véhicule ascensionnel, appelé Merkhaba. Vous ne pourrez accéder à ce véhicule ascensionnel, si vous n'avez pas ouvert, et si vous n'avez pas vécu, la Porte du Cœur. Sinon, il vous faudra laisser ce corps ou rentrer dans un état appelé la stase.

Question : quand je pratique le protocole de guérison ultime que vous aviez communiqué, après avoir connecté le Cœur et le 7ème chakra, je ne perçois pas de modification de son.
Cher frère, il n'a jamais été dit que la modification devait survenir au niveau du son. Il existe un certain nombre de sons, traduisant la construction de l'Antakarana, pont de Lumière unissant la personnalité et l'âme, et l'âme à l'Esprit. Néanmoins, l'établissement au sein du son si, est le plus important. Quand ce son est obtenu, il peut se moduler ou ne pas se moduler. L'important n'est pas la Vibration qui se modifie au niveau de l'oreille, même si elle arrive mais, bien plus, la perception de la Vibration du Cœur. Le fait de porter la Conscience, éventuellement, sur le son Intérieur, permet de le modifier, de l'amplifier et peut aussi conduire à vivre la Vibration du Cœur. Ceci fait partie des enseignements, par ailleurs, du Kriya Yoga.

Question : l'état de Samadhi est incompatible avec une activité professionnelle ?
Cher frère, as-tu rencontré beaucoup d'êtres humains, établis au sein de la société normale, et vivant en Samadhi ? Ainsi que vous l'a répété à loisir, avec son langage, le Maître Aïvanhov, vous ne pouvez, et vous ne pourrez, rester les fesses entre deux chaises. C'est soit l'un, soit l'autre. À vous de savoir s'il vous est préférable de vivre au sein de la Joie du Cœur, libérés, ou de vivre au sein de l'asservissement. Et ne posez pas la question de savoir comment vous allez subvenir à vos besoins car, au sein du Samadhi, tout est Grâce et tout se manifeste à vous pour concourir à maintenir cet état. Ainsi, établir sa vie au sein du Samadhi, permet de réaliser l'Unité de la Conscience. Et, au sein de l'Unité de la Conscience, tout ce qui se passe et se manifeste au sein de votre environnement, au fur et à mesure de votre établissement au sein de cette Unité, se réalisera selon ce principe d'Unité, selon le principe d'abondance, et selon le principe où tout vient à vous pour subvenir à ce que vous êtes, sans exception aucune. Cela rejoint, en totalité, la parabole du Christ demandant à ceux qui le suivaient si l'oiseau se souciait de savoir ce qu'il allait avoir à manger demain. Pensez-vous que la mission du Christ aurait pu s'accommoder d'une quelconque activité professionnelle ? Maintenant, il vous est demandé de devenir des Christ Intérieurs, ce qui ne veut pas dire que vous aurez une mission de Christ extérieur. L'archange Mikaël a été très clair, à ce niveau. Vous devez devenir des Ancreurs de la Lumière et des Semeurs de la Lumière. Le reste n'est qu'accessoire. Tout le reste. C'est à ce prix. Et ce prix peut paraître énorme à payer par la personnalité, mais il est dérisoire par rapport à ce qui se passe quand vous vivez et expérimentez le Samadhi. Mais, ainsi que nous vous l'avons dit, et que nous le répétons les uns et les autres, quel que soit votre niveau Vibratoire et notre espace Dimensionnel, il n'y a que vous qui pouvez faire ce pas, et seulement vous. Personne ne vous donnera de conseils, ou ne vous dira de faire ceci ou cela car cette décision, correspondant à l'établissement de la Conscience au sein du Cœur, ne peut venir que de la capitulation de la personnalité. Mais vous ne pouvez prétendre trouver la Joie, vous ne pouvez prétendre trouver la spiritualité ou être en recherche, si vous ne vivez pas l'abandon à la Lumière et à la Joie. Cela est totalement antinomique, du fait même de la période que vous vivez. Et il vous est demandé d'aller au bout, et jusqu'au bout, de vos choix, de vos implications et de vos engagements, quels qu'ils soient.

Question : j'ai senti l'accentuation de la vibration du Cœur. En ayant alors une pensée pour la matrice, j'ai senti un double qui se détachait de moi pour tisser des fils de Lumière tout autour. À quoi ça correspond ?
Cher frère, cela correspond à la superposition du véhicule d'Etreté. Construire l'Antakarana, est établir un pont de Lumière entre votre personnalité et votre corps d'Êtreté, qui est au sein du soleil, comme vous le savez. Quand vous établissez cette communication Vibratoire, le corps d'Êtreté vient à votre rencontre. Le papillon vient à la rencontre de la chenille. C'est cela que tu as vécu. Ceci pourrait être résumé aussi de la façon suivante, par rapport à ton expérience, mais aussi par rapport à ce que j'exprime, entre la conscience de l'ego et la Conscience du Cœur : tant que la chenille est chenille, elle ne connaît pas le papillon. Quand le papillon se rapproche de la chenille, à ce moment-là, la Conscience s'éclaire et elle peut décider, en toute lucidité, de devenir papillon ou de rester chenille. La Conscience se transfère. Il existe, effectivement, un switch de la Conscience, qui illustre le passage de l'ego au Cœur mais, ensuite, vient la décision ultime : celle de s'établir au sein de l'Êtreté ou celle de rester au sein de la personnalité. Et ce choix vous appartient. Il est totalement libre. Mais il faut être totalement lucide de ce à quoi vous engagent les choix que vous menez actuellement. Mais vous ne pouvez prétendre aux deux. Vous ne pouvez rester chenille et être à la fois papillon. Vous ne pouvez devenir papillon et conserver la chenille en vie. La mort de l'ego, c'est cela.

Question : ça signifie que la chenille serait lourdeur et pesanteur, et le papillon légèreté et liberté ?
Cela est stricte Vérité. Le Cœur, et la Conscience du Cœur Unitaire, est légèreté. La conscience de l'ego, est pesanteur et souffrance. Il n'existe pas d'espace pour la souffrance, au sein de la Conscience du Cœur. Aucun.

Nous n'avons plus de questionnements, nous vous remercions.
Alors, chers sœurs et chers frères, de mon Cœur à votre Cœur, que la Paix, l'Amour, la Joie, et la Lumière soient votre lot quotidien, au sein de votre densité. Je vous dis à très bientôt.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page