Autres Dimensions

Sois qui tu es

ANAËL

31 mars 2012

pdf

Je suis ANAËL, Archange. Bien aimés Enfants de la Lumière, bien aimées Semences d'Étoiles et acteurs de la grâce, que la grâce soit. Je viens, en vous, essayer d'éclairer ce qui doit l'être afin que nul doute, nulle ombre, ne puisse durer face à l'évidence de la grâce. Je viens donc répondre à vos interrogations et uniquement cela et partager, bien sûr, que cela soit dans vos questions ou dans mes réponses, le temps de la grâce et le partage de la grâce. Bien aimés, je vous écoute.

Question : Pourquoi ressentir encore plus le point AL du nez et le tour de la bouche si cela n'est plus utile aujourd'hui et si cela est illusoire ?
Bien aimée, le temps que toute illusion soit transcendée vous fait observer, en vous, aussi bien la persistance d'Étoiles que de Portes, le Feu du Cœur, l'Éveil du Canal de l'Éther, la Couronne Radiante de la tête. L'ensemble de ces manifestations, du point de vue de la personnalité, est ce qui vous a permis de vous rapprocher de l'Éternité. Là non plus, il n'y a plus à juger, ni même à observer, ce qui est présent. Ce qui se rend à votre Conscience est là, ou n'est plus là. Quelle importance ? L'Onde de la grâce vous parcourra de la même façon qu'il existe Vibrations, qu'il existe silence, ou qu'il existe négation de la grâce elle-même. Ne vous préoccupez plus de cela. Soyez Présents, au-delà de toute Présence. Soyez au-delà de toute observation, au-delà de ce qui est observé. Soyez Vérité et Absolu, qu'aucune manifestation illusoire, Vibratoire ou autre, ne peut altérer ni déformer. Le Supramental (ou la Lumière Vibrale) agit encore, bien sûr, en chaque cellule, de la même façon que l'Onde de la grâce transcendera chacune de vos cellules. Il n'y a ni utilité, ni inutilité, il n'y a pas à se positionner. Simplement, Être au-delà de l'Être. Quelle que soit votre vie, quelles que soient vos perceptions, quels que soient vos choix, quelles que soient vos souffrances, l'Onde de Vie est transcendance. Et cette transcendance (cette Évidence, comme cela a été dit avant moi) vous rendra Évident à vous-même, Transparent à vous-même. Mes mots, en tant qu'Archange, relayent, de la même façon, l'Onde de Communion au travers de notre communication : Don de la grâce et Partage de la grâce dans l'Immanence.

Question : l'attachement à un animal relève de l'ego ?
Tout attachement, quel qu'il soit, même le plus amoureux, est indiscutablement lié à l'ego car quand l'animal mourra ou quand vous mourrez que restera-t-il de cet éphémère ? Tout ce qui est éphémère est illusoire, il n'y a pas à le rejeter, il n'y a pas à le dénier, il y a juste à l'accepter et à continuer. Seul l'ego peut être attaché à quoi que ce soit car, en définitive, il se sait éphémère, il se sait condamné et ne peut que se donner l'illusion de persister au travers d'un attachement, quel qu'il soit. Le Don de la grâce est Don. L'Extase est Liberté et Libération. Elle vient transcender tout attachement, le rendre à sa pureté de la relation d'Amour, sans la moindre manifestation d'un quelconque attachement. Vous ne pouvez être attachés à aucune vie : la Vie n'est pas attachement, elle est Liberté et Libération, chose que l'ego ne pourra jamais accepter mais juste être transcendé par le Don de la grâce, par l'Onde de Vie.

Question : Les annales akashiques vont-elles disparaître ?
Oui, elles appartiennent à la structure de ce qui est nommé le corps causal, mémoire de l'incarnation. Quand vous êtes l'Onde de Vie, vous n'êtes plus une mémoire, vous n'êtes plus un limité, vous n'êtes plus une personne (même si la personne demeure pour un temps). De quoi auriez-vous besoin dans la Liberté et la Libération ? Les mémoires sont lettre morte, il n'existe d'évolution qu'au sein d'une croyance en l'action / réaction, qu'au sein d'une croyance en un karma, qu'au sein d'une croyance en une évolution. L'Onde de Vie Est, au-delà de toute évolution, au-delà de tout karma, au-delà de toute personne et au-delà de toute croyance.

Question : L'attachement à la nature est également attachement à proscrire ?
Rien n'est à proscrire car ce que vous rejetterez vous renforcera dans l'attachement. Nous parlons bien de transcendance de l'attachement. Vous ne pouvez renier quoi que ce soit. Vous ne pouvez que réfuter ce qui est illusoire. Cela n'est pas la même chose. Vous êtes la Vie. Vous êtes l'Éternité. La montagne Est ce que vous êtes, la nature Est ce que vous êtes. Ici comme ailleurs (car il n'existe pas d'ailleurs, en définitive), il n'existe que l'Éternité, que le Don de la grâce. L'attachement mettra toujours une distance entre l'objet ou le sujet avec lequel vous êtes attachés et vous-même. La perte de toute distance est la fin de l'attachement. Non pas dans un déni, non pas dans un rejet, mais bien dans la transcendance, vous faisant découvrir que vous ne faites qu'Un et que rien ne peut être extérieur. Seul le regard projeté de la personne ou de ce qui est séparé vous fait concevoir tout autre comme séparé de vous. Alors, la personne va constituer des stratégies illusoires vous donnant à aimer un être à chérir, avec lequel vous marier, avec lequel faire des enfants, avec lequel vivre. Mais vous n'êtes pas cela. Vous n'êtes aucun de vos attachements car l'attachement est regard projeté, car l'attachement ne demeure, en définitive, qu'une fragmentation, qu'une séparation. Ceci est à transcender. Vous n'avez pas d'efforts à faire. Vous n'avez pas de volonté à exprimer contre cela. Devenez l'Inconnu. Alors, tout sera clair, tout sera limpide, tout sera relié dans la même Évidence, là où ne peut exister nul attachement parce que rien n'est extérieur et rien n'est intérieur.

Question : Que pensez-vous de la crémation des corps après la mort physique ?
Bien aimé, pourquoi devrais-je penser quoi que ce soit de ce qui est illusoire ? Le point de vue relatif du devenir du corps ne concerne aucunement l'Absolu que tu Es. Que ce corps se décompose, que ce corps soit sous terre, que ce corps soit brûlé, en définitive, cela n'a strictement aucune incidence pour l'Illimité, aucune incidence sur ce que vous Êtes. Seul le regard séparé croit qu'il existe une différence. Certes, il existe une différence mais celle-ci n'est pas Éternelle : elle appartient donc à l'illusion.

Question : la remontée de l'Onde de Vie peut provoquer des courbatures ?
Oui, quels que soient les signes, il peut effectivement exister divers symptômes. Nous avons, les uns et les autres, essayé de ne pas rentrer dans les détails autres que la finalité même de l'Onde de Vie, à savoir l'Extase. Bien sûr, le corps participe, lui aussi, dans un premier temps, à sa propre transformation et ensuite à la transcendance. Cela peut donner un cortège de signes présents en tous points du corps. L'important n'est pas cela. L'important n'est pas d'en saisir ou d'en comprendre la logique mais bien de vivre la logique de l'Onde de Vie, son Extase, ce Don de la grâce, cette Union Mystique. Le reste passera.

Question : Est-ce que la Terre va laisser le temps à l'humanité d'atteindre l'Absolu ?
Bien aimée, l'humanité contactera l'Absolu, en totalité : il n'y aura nulle exception. Mais rappelle toi que chaque Conscience est Libre, que l'Absolu n'est pas une finalité, ni un état. L'Absolu est l'Ultime. L'Essence est votre Nature, le principe même de la Vie. L'humanité, dans sa totalité, est Libérée. Être Libérée signifie avoir accès à l'Absolu. Le devenir, au sens où un quelconque limité peut le concevoir, vous appartient : vous êtes créateurs, co-créateurs. De la même façon qu'il existe des Dimensions, qu'il existe des lignées, qu'il existe des affinités, cela vous appartient en propre. Si il existe une volonté de s'établir en un limité, en quoi cela serait-il impossible ? Rappelez-vous : le limité ne peut contenir l'Absolu, même si vous êtes limité. Par contre, si vous êtes l'Absolu, vous pouvez être n'importe quel limité, ce corps comme tout autre corps, l'arbre comme la montagne, le soleil comme la planète. Il n'y a plus de limites, excepté celles qui vous semblent utiles ou agréables. Mais elles sont librement consenties parce que le retour à l'Absolu, encore une fois, ne sera jamais une finalité (puisque l'Absolu Est, de toute Éternité) mais bien un regard autre qu'un regard limité, une Conscience au-delà de toute Conscience. Chaque temps de votre Silence, chaque temps de mon Silence, est le temps de notre Communion, au-delà de tout mot.

Question : peut-on vivre l'Absolu tout en décidant « de rester limité » ?
Oui, cela est tout à fait envisageable et cela s'appelle la Liberté consécutive à la Libération. De la même façon que vivre l'Onde de la grâce, devenir l'Onde de la grâce, vous fait demeurer au sein d'une structure appelée ce corps, qui est illusoire, même si ce corps est transformé et puis, en définitive, Transcendé. Il en est de même de la personne. Il en est de même dans le sens de l'identité que vous portez. Rappelez-vous que nul connu ne vous montrera l'Inconnu. Soyez l'Inconnu. Allez sur l'autre rive, l'autre coté (ndr : intervention de FRÈRE K du 17 mars 2012) et tout vous apparaîtra avec limpidité. Tant que vous n'êtes pas de l'autre coté, l'interrogation sera là. L'Onde de la grâce, l'Extase Mystique, est Évidence, comme cela a été dit. Elle est solution. Elle est réponse. Elle n'est plus question. Vous ne pouvez vous saisir de ce que vous Êtes. Vous ne pouvez tenir ce que vous Êtes et à ce que vous Êtes. Vous ne pouvez que l'Être.

Question : à quoi est lié ce choix ?
À la Liberté elle-même. Ce qui est appelé l'Absolu. Ce qui est au-delà de l'Atman et du Brahman (appelé ainsi dans certaines traditions). Il est dit que l'Absolu s'observe se créant lui-même, se connaissant lui-même, à travers sa propre projection. Qu'est-ce qui empêche, en définitive, de se projeter ou de se miroiter à l'infini, dans la même Extase, dans la même jouissance de la grâce ? Absolument rien. Comme cela a été dit et redit : «il y a de nombreuses Demeures à la maison du Père». Mais, pour l'Absolu, toutes les Demeures sont sa Demeure ou, autrement dit, il n'existe nulle Demeure.

Question : pour aller de l'autre coté, sur cette autre rive, il faut lâcher tous nos repères ?
Oui, rien de connu ne peut vous servir à aller dans l'Inconnu. L'Inconnu vous est strictement Inconnu. Nul repère existant (de par la projection, de par une connaissance, quelle qu'elle soit) ne vous sera jamais d'aucune utilité. Seule la Liberté et la Libération de tout connu, dans un acte d'Abandon suprême (non seulement à la Lumière mais du Soi Réalisé, lui-même), vous permet de vivre l'installation définitive de l'Onde de la grâce, vous donnant à vivre un état d'Extase permanent, indicible, que rien ne peut arrêter. Il existe un temps pour la rigueur. Il existe un autre temps pour tout lâcher. Il existe un temps pour tenir. Il existe un temps pour lâcher. Il existe un temps pour maintenir. Il existe un temps pour ne rien tenir. Ceci est appelé le jeu de la vie ou les Lella du Seigneur mais, en définitive, ce ne sont que des jeux. Tout vient et provient de l'identification et de la séparation. Il n'y a pas à juger, il n'y a pas à condamner, ni même à expliquer. La vie s'observe elle-même. Le Parabrahman devient Brahman se plongeant lui-même dans l'Atman. Ce ne sont que des mots. Ce ne sont que des appellations. La Vie est bien au-delà de tout jeu et pourtant, elle permet tout jeu.

Question : Si l'humanité entière doit connaître l'Absolu, comment se fait-il qu'une partie de cette humanité irait en troisième Dimension Unifiée ?
Bien Aimé, à l'heure actuelle, vous êtes Libérés. Vous vivez votre Libération plus ou moins intensément et certains d'entre vous sont parfaitement conscients que, quel que soit l'Absolu qui est vécu (je le rappelle : au sein d'un limité, ce qui est le cas), certaines limitations nécessitent une expérience particulière. Mais cette expérience ne pourra plus jamais être marquée par la séparation, par la fragmentation, par la prédation ou par la souffrance mais elle doit être vécue parce que l'Onde de Vie est Liberté et que vivre la Liberté nécessite, effectivement, d'être Libéré. Et comment être Libéré de l'expérience elle-même, si ce n'est en la vivant ? Il n'y a ni jugement, ni mieux, ni moins bien : chacun vit ce qu'il a à vivre. L'Onde de Vie Libère. À vous de définir votre installation : dans l'Absolu, dans l'Extase permanente ou dans la Joie de vivre l'expérience, quelle qu'elle soit. Qui y a-t-il de plus Beau, de plus Vrai, que cette Liberté là ? Mais vous ne serez plus jamais séparés ou fragmentés. Ce qui a été nommé, voilà quelque temps, la Promesse et le Serment, est très exactement cela. LA SOURCE en a parlé voilà quelque temps (ndr : intervention de LA SOURCE du 3 décembre 2011).

Question : comment vivre cela malgré les désirs qui peuvent apparaître ?
Le Don de la grâce, l'Onde de Vie, n'est pas un chemin, encore moins un désir : c'est une Évidence. Cette Évidence vous invite à vivre et à être Absolu, quelle que soit la persistance de ce corps. Mais vous saisissez ce corps et cette personne pour ce qu'elle est. Vous n'êtes plus cette personne, vous n'êtes plus ce corps, vous n'êtes plus cette vie, et pourtant vous êtes dans ce corps, dans cette vie, pour l'instant. Il n'y a aucune contradiction, ni aucune exception. Seul l'ego y voit contradiction. L'Onde Vie, dès l'instant où, non seulement, vous le vivez mais le devenez, fait de vous, comme cela a été dit, un Jnani ou un Mukti : un Libéré vivant. Ce corps vit ce qu'il a à vivre, vous n'êtes plus ce corps. Cette personne vit ce que vous avez à expérimenter mais vous n'êtes ni cette expérience ni cette personne. Vous êtes bien plus vaste. Vous êtes ce corps, cette personne, vous êtes tout corps, toute personne, tout objet, tout sujet de ce monde ou d'un autre monde. Vous êtes vaste, au delà de ce que le limité peut concevoir ou même appréhender. L'Extase est votre nature, notre nature, votre essence, notre essence. Tout le reste n'est qu'éphémère. Mais pourquoi l'éphémère disparaîtrait dès l'instant où il se sait éphémère ? L'Absolu contient le relatif, non seulement ce relatif de cette personne mais l'ensemble des relatifs, en totalité. CHRIST avait dit : « moi et mon Père sommes Un », « ce que vous faites au plus petit d'entre vous, c'est à moi que vous le faites». Ainsi est l'Absolu.

Question : Qu'en est-il des sons, dans l'Absolu ?
L'Absolu est toute la gamme des sons, toute la gamme des couleurs, toute la gamme des relatifs, tout le potentiel infini, à venir et qui est déjà venu, au delà de toute histoire, au delà de toute linéarité. Seul disparaît ce qui est éphémère mais cette disparition ne doit pas être comprise au néant ou assimilée au néant car cela n'est pas cela. Seule la personne qui est éphémère et qui disparaît, effectivement, en laissant ce corps, en laissant cette personnalité, disparaît. Mais la disparition elle-même évoque une notion limitée qui est le temps. Vous n'êtes inscrits, en définitive, dans aucun temps, dans aucune réalité. Vous ne pouvez le saisir, vous ne pouvez le comprendre, vous ne pouvez l'appréhender, vous ne pouvez le définir, en aucune façon, vous ne pouvez que l'expérimenter et l'Être. Rappelez-vous : l'Onde de Vie, le Don de la grâce, l'Onde de l'Éther, est Extase. Elle est la Totalité. Il ne peut exister nulle question.

Question : Onde de Vie et Lumière Vibrale peuvent fusionner au niveau du cœur ?
Oui. De même qu'en chaque Lampe (ndr : ou Chakra), de même qu'en chaque cellule (la vôtre comme tout autre), il n'y a plus de séparation. La Conscience est non seulement délocalisée mais présente partout, en chaque chose, en chaque Être, en chaque monde, débouchant sur la Conscience c'est à dire sur la non-conscience qui n'est pas le néant mais simplement la non-expérience, l'Onde de Vie, Don de la grâce, en exclusivité, en totalité, et en entièreté. Vous êtes Absolu. À vous de décider votre emplacement.

Question : Quel est cet état où tout disparaît avec l'impression de s'évanouir ?
Cela est prémices, cela est Onde de Vie, avec extinction de la personne dans son limité. Cela est Passage de la dernière Porte, Porte Étroite non encore révélée et dévoilée, de manière consciente, mais d'ores et déjà de manière non-consciente et a-consciente. Dans ce processus : « heureux les simples d'Esprit », « heureux ceux qui dorment ».

Question : Que faire quand la peur arrive fortement dans des états tels que ceux-là ?
La peur est inéluctable parce que, dès l'instant où l'Onde Vie s'est élancée à l'assaut de votre corps, soit vous êtes le corps, soit vous êtes l'Onde de Vie. Ce Passage et cette distance relative représentent l'arrivée de l'Onde de Vie au niveau du périnée (c'est à dire ce qui est autour du Temple), fondement même de la vie incarnée et incarnante, là où existe la peur de la disparition. Cette peur n'est pas la vôtre, ni en résonance avec votre vécu, mais elle est la peur fondamentale de l'humanité. Là aussi, l'Onde de Vie vous met face à cette évidence qui doit être acquiescée. Vous n'êtes aucune des peurs qui apparaissent. Vous n'êtes aucun des doutes qui apparaissent. C'est une invitation à vous placer dans l'Onde de Vie et non plus dans la personne, comme un mécanisme de Passage, plus exactement de Résurrection, de transcendance, mettant fin, justement, au doute, à la nuit noire de l'Âme, à la peur (ndr : diverses interventions dont : O.M.AÏVAHNOV du 7 juin 2007, RAM du 10 avril 2009, GEMMA GALGANI du 10 août 2011). La peur, l'observation de cette peur, est inéluctable. Cela peut durer une fraction de seconde, comme durer quelques jours. Vous n'êtes pas la peur. Vous n'êtes pas cette personne. Vous n'êtes pas cette vie. Vous n'êtes rien de tout cela. Ne vous identifiez pas mais ne rejetez rien. Constatez, observez et dépassez même le fait de constater et d'observer. Vous êtes l'Onde de Vie, l'Extase, l'Absolu. Tout le reste ne fait que passer.

Nous n'avons plus de questionnements. Nous vous remercions.
Bien aimés Enfants de la Lumière, Bien aimées Semences d'Étoiles, Acteurs et Don de la grâce, ensemble, dans la Communion, dans l'Union et dans l'Extase, dans l'Onde de Vie, au- delà de toute Présence, au-delà de vous, au-delà de moi, Partageons. Je suis ANAËL, Archange. Je suis vous. Je suis un autre toi. Je suis Un car tu es Un. À bientôt.

... Partage du Don de la grâce ...

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page