Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > PHILIPPE DE LYON

PHILIPPE DE LYON

4 août 2010

pdf

Salutations à vous, Frères et Sœurs. Je suis le Melkizedech de la Terre qui a été, autrefois, Maître Philippe. J'interviens plutôt rarement. À la demande d'Omraam Mikael, je viens, aujourd'hui, vous parler, vous entretenir du passage de la porte étroite. Je ne parlerai pas le même langage, même si la finalité est la même qu'Un Ami. Je viens, quant à moi, vous parler d'un certain nombre d'éléments qu'il vous faut adopter, au sein de votre vie, au niveau psychologique, niveau de votre comportement, de vos actions, si vous voulez vous approcher de cette porte étroite et la passer sans trop de difficultés. Cette porte étroite, bien évidemment, est celle qui a été appelée, par le Christ, de son vivant, le chas de l'aiguille. C'est de cet endroit que le Christ disait : « nul ne peut pénétrer le Royaume des Cieux s'il ne redevient comme un enfant ». C'est celui qui est appelé le passage du huitième au neuvième corps, au travers de la naissance de l'Embryon Christique, le passage de l'ego au Cœur, qui se réalisera d'autant mieux si vous adoptez les quelques préceptes dont je viens vous entretenir.

Tout d'abord, le Cœur est simple, tellement simple, tellement évident, que l'ego fait absolument tout pour vous éloigner de cette simplicité et de cette évidence, au travers même d'un certain nombre de recherches que vous pouvez mener, qui sont censées vous rapprocher du Cœur mais qui vous en éloignent. Aller au Cœur, et préparer le passage du Cœur, nécessite une révolution Intérieure. Ça nécessite un nombre d'ajustements, de retournement, et de changements de fonctionnement, car tout oppose l'ego et le Cœur. On pourrait en dresser une liste d'opposés, sans fin, mais, au sein de ces opposés, il est des couples d'opposés plus aptes à vous faire comprendre :

L'ego est donc compliqué. L'Amour est simple.
L'ego échafaude et réfléchi. Le Cœur est spontané et ne réfléchit pas.
L'ego se situera toujours au sein de l'action et de la réaction, de l'émotion. Le Cœur se situe dans l'Action de Grâce.
L'ego est alternance et oscillation et succession de Joie, de peine, de plaisir, de souffrance. Il est caractérisé par une instabilité permanente. Le Cœur est Joie. Il est caractérisé par une stabilité quasi permanente.
L'ego prend. Le Cœur donne.
L'ego ramène tout à lui-même. Le Cœur ne ramène rien à lui-même.
L'ego c'est aussi, et malheureusement, ce que tout un chacun construit dans sa vie d'études, de relations affectives, de liens. Un ensemble de croyances qui permettent de construire, comme on dit, la personnalité et de s'en sortir, plus ou moins bien, au sein de ce monde. Il y a, au sein de l'ego, une ligne de conduite se référant au passé et définissant le présent par rapport à une projection dans le futur. Le Cœur est simple. Ne connaît ni passé, ni futur, n'a que faire des constructions, n'a que faire des croyances ou des projections.
L'ego est poids, même quand il est joyeux. Le Cœur est léger, quelles que soient les circonstances. Il est Joie vraie.
L'ego interprète et projette. Le Cœur n'interprète rien et ne projette rien. Il est.
L'ego cherche à éviter, très subrepticement, même s'il le revendique, le Cœur. Le Cœur, quant à lui, n'a que faire de l'ego, puisqu'il le transcende, le dépasse en Vibration et le dirige.
L'ego a en permanence besoin d'être rassuré. Le Cœur est assurance et certitude.
L'ego est toujours perpétuel questionnement : « est-ce bien ? est-ce pas bien ? ». Le Cœur n'a que faire de questionnement. Il ne se pose pas la question de savoir si c'est bien, puisque étant centré en lui-même, il est bien. Et il a transcendé le bien et le mal.
L'ego a soif de reconnaissance ou d'humilité, à ce moment-là il s'agit d'une fausse humilité, de masquage. Le Cœur ne se pose pas la question de la reconnaissance ou de l'humilité, puisqu'il est cela.
L'ego est résistance. Le Cœur est abandon.
L'ego est soumis à l'action et réaction. Le Cœur est libre au sein de l'Action de Grâce.
L'ego sépare. Le Cœur inclut.
L'ego s'approprie. Le Cœur restitue.
L'ego souffre. Le Cœur ne peut souffrir.
L'ego discerne et juge en permanence. Le Cœur du discerne pas. Il est. Et surtout il ne juge pas.

Si vous prenez cette liste, relativement courte, vous avez une bonne vision de ce qu'il faut accepter de voir, au sein de l'ego, non pas pour le combattre car, à ce moment-là aussi, vous resteriez au sein de l'ego. Ce n'est pas un combat mais bien ce que j'appelais, de mon vivant, la foi totale, qui facilite le passage dans le Cœur. Au sein de l'ego, vous êtes seul. Même mariés, même avec vos enfants, vous entretenez des liens. Vous entretenez des séductions. Au sein du Cœur, vous n'êtes pas seul car le Christ y est. Il n'y a plus séduction, il n'y a plus solitude.

L'ego est bruit. Le Cœur est silence.
L'ego est mouvement perpétuel. Le Cœur est repos.
L'ego se sert avant tout des émotions et du mental. Le Cœur se sert du Cœur. Il ne connaît pas l'émotion et le mental lui est soumis.

Le passage de l'un à l'autre ne se pose pas comme un positionnement ou comme un aspect discriminant, d'autant plus que, quand vous êtes dans le Cœur, vous le savez. Vous ne cherchez pas l'accord dans le regard de l'autre, vous ne cherchez pas une quelconque reconnaissance, vous êtes dans l'humilité, dans la simplicité. Et vous êtes vous-même.

L'ego n'est jamais direct. Il ne peut regarder en face. Le Cœur regarde toujours en face.
L'ego cherche une justification à sa propre existence. Le Cœur n'a que faire des justifications.
Quand vous êtes dans l'ego, on est riche de ses connaissances, de son savoir, de ses certitudes (qui changent de jour en jour). Quand on est dans le Cœur, on est pauvre, mais on est plein. Plein de Joie, pas de certitude mais d'évidence. C'est pas tout à fait la même chose.
Au sein de l'ego, vous êtes dans la construction de croyances : l'Amour durera toujours, on jure fidélité éternelle, on s'aimera toujours. Et tout le monde sait que ça ne dure jamais éternellement. Au sein du Cœur, il n'y a pas de promesse. Il n'y a pas de croyance. Il y a l'évidence de ce qui est, en toute liberté.
L'ego a peur. Le Cœur n'a jamais peur.
L'ego divise pour mieux régner, soi, comme à l'extérieur de soi, dans les relations. Le Cœur ne joue aucun jeu. Il est.

Si vous adoptez, même, ces quelques préceptes et les recherchez, sans vous les imposer, à ce moment-là, vous commencerez à trouver ce que j'appelle, et que nous appelons, ensemble, entre nous, le Cœur dans la tête. Il restera toujours, à ce moment-là, à vivre le Cœur dans le Cœur, chose possible, qui est ce que, moi, j'appelle : le sacrifice du petit soi, pour le grand Soi, pour Christ, que d'autres appellent : l'abandon à la Lumière, dissolution.

L'action, au sein du Cœur, ne se fait pas pour soi, mais pour Lui. Et par Lui. L'action au sein de l'ego se fait pour Soi et par Soi.
L'ego exclut. Le Cœur inclut.
L'ego ferme et enferme. Le Cœur ouvre et libère.

Passer de l'un à l'autre ne se fait pas en espérant qu'un sauveur extérieur vous y conduise mais se fait uniquement en suivant celui qui a montré la Voie. Non pas le suivre extérieurement mais Intérieurement. Ce n'est pas tout à fait le même chemin. Dans un cas, vous sortez de votre chemin. Dans le deuxième cas, vous êtes sur votre propre chemin.

Au sein de l'ego, il y a toujours insatisfaction. Au sein du Cœur, il y a toujours satisfaction car rien n'est cherché.
L'ego cherche. Le Cœur trouve.

Un certain nombre de comportements peuvent vous aider à vous diriger vers cela. Le premier comportement est de bien être lucide sur la motivation de vos actions et de vos actes. Le deuxième comportement est d'être lucide sur ses propres peurs. Non pas pour les combattre, non pas pour les éradiquer, car elles seront toujours plus fortes que vous et que votre volonté mais, les ayant identifiées et acceptées (sans pour autant leur donner du poids en le rejetant), vous allez alors pouvoir espérer les transcender, sans le vouloir, en changeant votre intention, votre attention, en plaçant votre Conscience dans le Cœur, en faisant l'effort de sentir le Cœur. Je n'insisterai pas sur nombre de moyens techniques Vibratoires qui vous ont été communiqués, ce n'est pas mon propos. Changer les comportements, changer la façon d'agir, permet déjà de s'approcher de cette porte étroite. Il y a un écueil à éviter, bien sûr, en se rapprochant de cette porte, une chose dont peut s'emparer l'ego très facilement, c'est de vous faire faire le bien en vue d'une récompense. Il y a des êtres qui excellent en cela et qui ne font que le bien en espérant une récompense. Ils sont donc dans le bien, non pas pour Etre mais pour recevoir, ce qui est aussi de l'ego. Le plus grand écueil est à ce niveau, au sein des démarches spirituelles. Et puis, vous savez maintenant que, quand vous êtes dans le Cœur, eh bien le Cœur vibre. Vous sentez que quelque chose vit, non plus dans le ventre mais dans la poitrine. L'époque que vous vivez vous aide. À mon époque, nous passions de l'ego au Cœur sans afflux de la Lumière d'en haut. Il fallait trouver, réellement, Christ, pour s'emporter Soi-même au-dessus. Aujourd'hui, effectivement, c'est beaucoup plus facile, mais les pièges ne sont pas les mêmes. Il y a ce que j'appellerais (vous en croiserez beaucoup) le piège de l'autosuffisance : vivant la Vibration, vivant des perceptions (certes, bien réelles), l'âme refuse de s'en remettre à La Source et va donc dévier les perceptions à son propre avantage, au niveau de l'ego. Nombre d'Illusions, aussi, naissent à ce moment-là. C'est le piège de votre époque. Ceux que vous appelez les Christ incarnés, les sauveurs, les gourous, les dizaines de petits dieux, qui peuvent, effectivement, faire des miracles mais par l'ego, spiritualisé mais l'ego quand même. Vous reconnaîtrez aisément qu'au sein de votre époque, vous en avez une profusion. À l'époque, bien sûr, cela ne pouvait exister parce que les pouvoirs spirituels, entre guillemets, ne pouvaient se manifester que s'il y avait accès au Cœur. Alors qu'aujourd'hui, ces pouvoirs spirituels peuvent se manifester sans être dans le Cœur. C'est le piège. Ce que j'appellerais la spiritualisation de l'ego. Vous devenez alors ce que j'appelle, en mon langage, un petit dieu, à l'image du falsificateur.

La première chose, toutefois, à faire, quelles que soient vos perceptions Vibratoires, c'est de devenir ou de redevenir très humble, comme un enfant. Un enfant, a priori, du moins, à mon époque, ne juge pas. Il vit l'instant, il est absorbé dans ce qu'il fait, qu'il joue au qu'il lance des pierres. Et bien, au niveau du Cœur, c'est un peu la même chose. Vous devez être absorbés par le Cœur. C'est à la fois, aujourd'hui, beaucoup plus facile mais les pièges sont peut-être beaucoup plus nombreux. Rappelez-vous que le Cœur n'est jamais une croyance mais qu'il est une expérience et une certitude. Christ disait : « cherchez le Royaume des Cieux et le reste viendra de surcroît ». « Chercher le Royaume des Cieux », ce n'est pas chercher la connaissance, quelle qu'elle soit. C'est trouver la ligne de moindre résistance, la ligne de facilité et de simplicité c'est-à-dire le Cœur. Tant qu'un acte que vous menez est issu d'une réflexion, d'une cogitation, d'un discernement, même, il n'est pas issu du Cœur, mais de l'ego ou de l'ego spirituel. Quand vous mettez en œuvre le Cœur, ou tâchez de le mettre en œuvre, très vite, aujourd'hui, se manifeste la loi de synchronicité et d'attraction, qui fait que la route devient plus légère. Au plus vous vous ajustez avec cette attraction du Cœur, au plus se manifestera à vous des choses qui sont en accord avec le Cœur. Comme vous le savez, le bien attire le mal et le mal appelle le bien. Le Cœur n'est ni le mal ni le bien puisqu'il est Unitaire. Il englobe les deux, il les a dépassés, transcendés. Et donc, quand vous êtes dans le Cœur, il ne peut y avoir aucune manifestation de mal. Si ce n'est pour vous rappeler le moment où vous en sortez, jusqu'à ce que vous vous y établissiez de manière durable. Le mal n'est que dans l'ego. Le bien aussi. Et de même pour l'ego spirituel. La démarche du Cœur est une démarche altruiste, où l'on ne cherche pas son avantage parce qu'être dans le Cœur est déjà un avantage, à lui tout seul qui n'a pas besoin de nourrir quoi que ce soit d'autre. Faites attention, aussi, à vos paroles car certains mots peuvent vous éloigner du Cœur. Très facilement. Tout jugement, toute action de médire, toute action pour le bien, par la parole, vous éloignent du Cœur. Certains disaient qu'il fallait tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler. Faites la même chose avec vos pensées.

La pensée du Cœur n'est jamais doute. La pensée du Cœur est simple. Elle ne cherche aucun avantage. Elle ne tire partie de rien. Elle ne se sert d'aucun avantage autre que d'être soi-même au sein du Cœur.
Être dans le Cœur vous comble, car vous n'êtes plus seul. Être dans l'ego ne peut vous combler d'aucune manière. Vous pouvez avoir des satisfactions. Elles seront toujours temporaires, jamais permanentes. Elles peuvent vous donner parfois l'Illusion de durer, surtout si vous avez peur du changement. Dans le Cœur, il n'y a pas cette notion.

Il y a des vertus essentielles qui vous permettent aussi de vous approcher du Cœur. Elles sont parfaitement illustrées par les Etoiles de Marie : c'est, déjà, être ici et maintenant. C'est être lucide, totalement, de l'instant que vous vivez, quoi que vous fassiez. C'est être dans la clarté et la lucidité par rapport à soi-même et par rapport au monde, sans jugement. C'est être précis dans ses actes, dans ses gestes, dans ses mots, dans ses pensées. Il ne peut exister d'imprécision dans le Cœur. C'est faire preuve de profondeur dans le sens de largesse d'esprit comme de comportement. C'est imiter, jusqu'à devenir lui, le Maître de la Lumière, Christ. Non pas le suivre extérieurement, comme un sauveur, mais devenir lui. C'est aussi comprendre la vanité du bien et du mal, tel que cela vous a été présenté, puisque vous avez été isolés au sein du bien et du mal. C'est être lucide aussi sur ce que vous êtes, au début et à l'arrivée, sans vous projeter. Être simplement dans l'instant que vous avez à vivre, détaché, même, de votre propre histoire, tout en y étant. Autre chose importante au niveau du Cœur, si vous voulez vous en approcher, c'est de ne jamais faire de supposition. Parce que les suppositions viennent de la tête, pas du Cœur. Tout cela regroupe les Etoiles de Marie, les fonctions spirituelles à venir. Si vous adoptez ces comportements, ces préceptes, alors la porte étroite pourra se passer. Il vous faut pour cela devenir fluide. Et cette fluidité, elle se construit à travers l'observation réelle de vos modes d'action et de comportement, sans vous juger non plus, sans complaisance non plus. Encore une fois, aujourd'hui, la route vous est facilitée du fait que la Lumière Vibrale vient à vous. Elle vient, en quelque sorte, frapper à votre porte. Le piège majeur étant, je vous l'ai dit, l'ego spirituel. L'ego spirituel qui va vous dire : « j'ai des pouvoirs, je suis Christ, je suis Dieu », voulant donc un vous faire jouer un rôle, encore un rôle, encore un masque.

Dans le Cœur, il n'y a aucune identification à une quelconque personne ou à un quelconque personnage. Il y a juste la Vibration de l'Etre. Il y a juste la résonance avec l'au-delà, Unifié.

La meilleure façon de vous approcher de la porte, c'est avant tout d'être simple et de faire simple afin que les choses, autour de vous, deviennent simples, afin que se mette en oeuvre la Fluidité, l'Unité, autour de vous, nécessaire à votre établissement au sein du Cœur. Passer de l'ego au Cœur, c'est accepter de mourir, quelque part, tout en sachant pertinemment que ce qui meurt n'est rien d'autre que l'ego, n'est pas vous. Mais ce mot fait tellement frémir l'ego car, au sein du Cœur, la mort n'est strictement rien, puisque vous êtes devenus immortels, en toute Conscience. Il n'y a que l'ego qui a peur de mourir et il doit mourir. Ça ne veut pas dire qu'il doit disparaître puisque vous êtes de ce monde, pour le moment. Voilà quelques petits conseils qui faciliteront certainement votre travail de Vibration, qui vous permettra de vous approcher de la Vérité et surtout de la Joie car, dans le Cœur, il y a réellement cette Joie. Quelles que soient les souffrances qui peuvent exister (et j'en ai vécu de mon vivant, comme tout être humain), la souffrance ne ternit par la Joie, elle est transcendée par la Joie. Les vicissitudes de la vie ordinaire, les deuils, les pertes, les revers de fortune peuvent encore exister. Mais de moins en moins, le temps que vous soyez totalement établis dans le Cœur mais ils ne sont plus vécus comme des drames mais comme une occasion de grandir, encore et toujours. En définitive, souvent, ce que l'être humain appelle épreuve, se révèle un tremplin pour l'accès au Cœur, quand on y est. En définitive, c'est l'ego qui parle d'épreuve. Jamais le Cœur. Je sais que vous êtes dans un espace, ici, privilégié, baignant dans des Énergies et des Consciences particulières. L'ego n'aime pas ça. Donc, il peut réagir, au début, en vous assaillant, physiquement, mentalement ou émotionnellement. Mais, dans cette ambiance, rassurez-vous, il capitule en général, très vite. Vivre au sein des mondes Unitaires, du Cœur, est très exigeant pour l'ego. C'est très simple mais l'ego va vous dire que c'est très exigeant. À vous de savoir ce que vous voulez croire et expérimenter. Ceci est une première approche des quelques concepts que je voulais vous livrer. Certainement qu'ils vous sont connus, et je l'espère, mais se les remémorer peut-être utile. Voilà, mes Frères et mes Sœurs, le but de mon intervention. Si, en vous, il y a des questions par rapport à tout ça, nous allons essayer d'y répondre.

Question : quand on agit par l'intermédiaire de l'ego et qu'on en prend Conscience, quoi faire ?
Surtout pas de remord. Rien de plus que d'en être conscient et poursuivre. Le Christ disait, à juste raison, que celui qui n'a jamais péché, lui jette la première pierre. Toutes les actions que nous menons, avant de découvrir le Cœur et le vivre, sont des actions de l'ego. Sans exception. Alors, ni remord, ni culpabilité. Simplement, lucidité. Et c'est tout.

Question : comment se positionner sur le carcan que peut être la politesse et le savoir-vivre ?
Chère Soeur, la politesse, le savoir-vivre, fait aussi partie du Cœur. S'il est vécu comme un carcan, comme un conditionnement, alors, effectivement, il est situé au niveau de l'ego. Au sein du Cœur, il existe aussi des valeurs mais elles ne sont pas carcan, ni conditionnement. Elles sont le résultat même du Cœur. Le respect, la politesse, sont aussi des valeurs que le Cœur insuffle au sein même de ce monde. Tant que la politesse est vécue comme un aspect social contraignant, c'est tout simplement que cela est vécu au sein de l'ego et pas du Cœur car, au niveau du Cœur, la question ne se pose pas. Le Cœur est patient, le Cœur prend patience, il ne jalouse pas, il ne s'irrite pas. Il est.

Question : vous pourriez nous transmettre, par votre Vibration, dans notre Cœur, le message que vous venez de nous délivrer ?
Ce n'est pas ma fonction, à proprement parler, aujourd'hui. Essayez de percevoir qu'en tant que Melkizedech de la Terre, l'action Vibratoire de ce que je viens de dire, si elle s'exprimait par Vibration, agiterait, de manière violente, vos structures, ainsi que je peux le faire lors de certaines interventions de guérison sur les structures physiques. C'est pour cela que, depuis de nombreux mois, la Vibration des mots ont été accompagnés par des Maîtres de l'air ou par des Archanges. Comprenez bien que ce n'est pas une notion de puissance mais de résonance. Vos structures ne sont peut-être pas encore tout à fait adaptées à vivre la Vibration de la matière de la Terre, de votre Terre.

Question : adopter ces comportements, alliés à la Vibration, va faciliter l'accès l'Êtreté ?
Il va faciliter votre approche de l'abandon à la Lumière, oui, incontestablement.

Nous n'avons plus de questionnement. Nous vous remercions.
Mes Frères et mes Soeurs, je vais donc me retirer. Permettez-moi quand même de vous saluer et de saluer, en vous, Christ. Peut-être à bientôt.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page