Autres Dimensions

Sois qui tu es

FRERE K

11 décembre 2011

pdf

Je suis FRERE K. Frères et Sœurs en humanité, je rends Grâce pour votre accueil. Je vous transmets toute ma Grâce et tout mon Amour. Nous allons, si vous le voulez bien, (et pour poursuivre la logique de l'ensemble de mes interventions, depuis l'Autonomie et la Liberté, la Vérité, la falsification de l'axe ATTRACTION - VISION et les éléments que j'ai donnés plus récemment), nous allons, aujourd'hui, vous laisser vous exprimer. Ce que vous exprimerez comme questionnements (concernant la Liberté, l'Autonomie, la Vérité, l'Amour, la Vie, la Conscience), j'y répondrai exclusivement, aujourd'hui, sous l'angle de l'Êtreté et de l'Unité. Je vous demande donc instamment d'aller au-delà des idées et au-delà des concepts, pour pénétrer l'Essence même de la Vibration de ce que je vais émettre comme réponse, vous appelant, non pas à une activation de votre mental, même si cela peut porter à réflexion mais bien à vous laisser pénétrer par l'Essence même de ce que je vais dire. Ceci n'est pas un exercice de style mais bien un moyen qui, je l'espère, vous permettra d'aller encore plus intensément vers l'Unité et l'Êtreté.

J'attirerai votre Attention et votre Conscience sur la réponse que peut donner l'Êtreté plutôt que la personnalité (vous concernant, et cette Dimension) et plutôt la réponse la plus vaste et la plus large concernant, si l'on peut dire, les mécanismes qui sont à l'œuvre dans les mondes Unifiés. Je vous rappelle que ces principes et ces mécanismes, loin d'être enfermants ou conditionnants, sont à l'opposé. Et que (d'un autre côté, bien sûr, vous le vivez) il existe vraiment deux mondes : deux mondes dont les lois sont profondément différentes (si tant est que l'on puisse parler de lois), dont les caractéristiques et les manifestations sont, je dirais, totalement opposées, voire contradictoires. De par les expériences que vous menez, dans votre propre Conscience, vous commencez à saisir, en quelque sorte, l'opposition qu'il peut exister entre l'état d'Unité et l'état duel de la personnalité. L'expérience de la Conscience, dans sa limitation et sa projection, ne peut être ni superposable ni transposable à ce qui est vécu dans la Conscience qui a accès à l'Unité, au Soi et à l'Illimité.

Nous avons employé de nombreuses expressions : Soi, Je, limité, fragmenté et Illimité, pour tenter de vous rapprocher, non pas par un pont mais plus par une Porte de sortie appelée Déploiement de la Lumière (et donc Porte de Lumière), vous permettant de vivre l'expérience même de l'Unité afin, en quelque sorte, de vous faire goûter, par votre Attention et votre Intention, ce qu'est la Conscience non ordinaire. Cette Conscience nommée Turiya, qui est bien au-delà de la conscience de rêve, bien au-delà de la conscience de l'absence, ou encore de la conscience de veille, et qui conduit, en quelque sorte, à ce que j'appellerais, de votre point de vue, une Supra Conscience, nommée par le bien aimé Jean, le Supramental. C'est-à-dire quelque chose qui n'a que faire, finalement, de l'activité mentale, qui n'a que faire de tout ce qui existe au sein du corps de désir et qui représente, en quelque sorte, un bouleversement total, un changement de paradigme, vous faisant passer d'un monde où existent des lois, des organisations, des hiérarchisations, des valorisations, à un monde où la Liberté est totale, pour la Conscience comme pour l'ensemble des constituants.

L'Autonomie et la Liberté ne peuvent être appréhendées autrement qu'en les vivant au sein de l'Unité. Bien sûr, au sein de la personnalité, il peut exister des principes d'autonomie et de liberté mais se revendiquant, ou se cherchant, toujours, par rapport au même monde. Aujourd'hui, vous êtes de plus en plus nombreux à vous rendre compte, par l'expérience elle-même, qu'il y a deux mécanismes qui sont à l'œuvre, deux mondes qui ne peuvent être décrits de la même façon, qui ne peuvent être appréhendés de la même façon, parce que tout, effectivement, les oppose, sans pour autant qu'ils soient confrontables ou opposables dans cette Dimension (là où vous êtes). L'ensemble des mécanismes que nous vous avons apportés, Anciens comme Étoiles ou Archanges, s'exprime et s'exprimera toujours (et de plus en plus), selon un point de vue qui sera celui de l'Êtreté, non pas comme un principe confrontant ou opposant (même si c'est opposable) mais bien, réellement et concrètement, comme un état non ordinaire de la Conscience. Cette fameuse Supra Conscience ou ce fameux Supramental ou, si vous préférez, pour la conscience ordinaire, ce que j'appellerais la Supra Conscience. Alors nous allons pratiquer ensemble cela et je vous invite donc à me poser les questions concernant ces principes d'Autonomie, de Liberté, de Vérité, d'Amour, de Vibration, de Conscience et de Vie, afin de pénétrer plus avant, ensemble, bien au-delà de mes mots, par la Communion, le vécu et l'expérience de la Conscience non ordinaire. Nous pouvons maintenant échanger et Communier.

Question : pourriez-vous reparler du Retournement de la Conscience ?
Chère Sœur, le principe du Retournement fait appel à une notion, donc, de basculement, d'orientation et de changement de point de vue. Le mot Retournement fait appel, en quelque sorte, à un changement d'axe, à un changement de point de vue et surtout ce que j'ai nommé le Passage d'un état de projection à un état d'introjection. C'est-à-dire le moment où la Conscience n'a plus besoin de se tourner, en Attention et en Intention, vers le corps de désir, quel que soit ce désir, et se tourne, comme il est dit de votre point de vue, à l'intérieur du Cœur, de la poitrine donc dans un espace particulier, dans un état particulier, amenant à vivre ce Basculement et ce Retournement. Ce qui est dedans, devient dehors. Et ce qui est dehors, devient dedans. Ce qui est en haut, devient ce qui est en bas. Et ce qui est en bas, devient ce qui est en haut. Ce qui est à gauche, devient ce qui est à droite. Et ce qui est à droite, devient ce qui est à gauche. C'est le premier Retournement.

Il y a donc un mécanisme d'inversion, si l'on peut dire, ou plutôt de ré-inversion, vous amenant à définir une rectitude. Cette rectitude, à un moment donné n'est plus définie par la quelconque appréciation d'un dedans et d'un dehors, d'une gauche et d'une droite, d'un haut et d'un bas. À cet instant, ce Retournement que vit la Conscience, se traduit par la pénétration dans d'autres référentiels, où tout ce qui était système d'organisation spatiale, temporelle, de repères, en quelque sorte, n'est plus possible. Les repères habituels définis par les sens ou par la pensée ne peuvent exister dans les mondes Unitaires. Ainsi donc, la Conscience se découvre, elle-même, comme retournée, chamboulée, basculée. C'est l'espace et la Vibration, si on peut dire, où la Conscience perd tous les repères identifiables, dans ce monde dans lequel vous êtes. Ce Retournement de la Conscience vous conduit à vivre l'autre monde. Je disais, de mon vivant, l'autre rive. Toute la problématique (étant donné qu'il n'existe pas de pont et de communication entre ces deux mondes, excepté à travers ce que vous vivez, aujourd'hui, dans le déploiement de la Lumière), vous vous en apercevez par vous-même, est extrêmement difficile à décrire, avec un mental ou avec des émotions : ce qui correspond au vécu de la Conscience, une fois qu'elle est Retournée, puisque l'ensemble des repères, définis comme essentiels, dans votre monde (comme l'identification à un corps, à une personne, à un espace, à un temps, à des repères tridimensionnels de localisation) disparaissent, en totalité, dès que vous passez de l'autre côté.

L'autre côté n'est pas ici. L'autre côté (c'est-à-dire, invisible, de la mort) est bien le côté qui est au-delà d'un autre côté, c'est-à-dire ce qui ne peut être appréhendé par une quelconque loi, une quelconque organisation, une quelconque hiérarchisation, un quelconque mental et un quelconque sens. La Conscience se découvre alors, elle-même, comme infinie, ne pouvant plus se poser ou s'attribuer dans une place, une fonction ou une identité, tout en étant (comme nous-mêmes, de là où nous sommes) conscients d'une identité mais sans être soumis, en quelque sorte, à cette identité. Ce Retournement s'accompagne d'une disparition du sentiment (car c'en est un) de séparation. Le mental, la conceptualisation, le principe de séparation même, lié au mental, ne peut plus exister. Vous découvrez, à ce moment-là, lors du Retournement, que la Conscience vit un état où elle n'appartient plus à un corps, où elle ne peut plus être identifiée à un corps et encore moins à ce monde, puisque la Conscience se découvre appartenir à tous les mondes et qu'elle est, elle-même, l'Essence des mondes.

Il s'agit donc, effectivement, d'un mécanisme de Retournement total. Ce mécanisme de Retournement n'est pas inscrit uniquement dans les limites que j'ai données : haut, bas, gauche, droite, intérieur, extérieur mais s'inscrit même au-delà de ce cadre, dans ce mot que nous pouvons employer qui est le passage du limité à l'Illimité. Ce mécanisme de Basculement (car c'en est un), est repérable, au niveau même de ce corps (et, en particulier, par l'activation des Couronnes, des Points, de la Vibration du corps, du Feu du Cœur, du Feu du corps), qui vous conduit à basculer d'un corps et d'une localisation, à une absence de corps (en tout cas tel qu'il est défini dans la Dimension où vous êtes) et à une absence de localisation. À ce moment-là, la Conscience est partout, elle n'a pas besoin de se projeter, elle est bien introjectée et c'est de cette introjection qu'apparaît alors l'Unité, la Lumière, au sens Vibral.

C'est par ce mécanisme d'apprentissage des différents basculements et retournements successifs, que la Conscience se découvre et se vit illimitée et sans aucun attachement, sans aucune limitation à quoi que ce soit et surtout, dans ce que j'ai nommé une Autonomie et une Liberté totales (où il n'existe aucune contingence, aucun cadre, aucun principe organisateur), puisque l'Essence de la Conscience, elle-même, est Liberté infinie. Le Retournement, les Retournements sont les éléments qui vous permettent de faire l'expérience indépendante d'un sujet, parce que vous prenez conscience, si l'on peut dire, que vous êtes la totalité des expériences (qui ne sont pas inscrites dans un déroulement linéaire ou dans une localisation linéaire) mais échappant, justement, à la tridimensionnalité. Le passage de l'un à l'autre, ce fameux Retournement, est assimilable à ce que l'on pourrait nommer "le temps zéro". Le temps zéro est le moment où la Conscience est totalement alignée, centrée dans l'instant présent, dans ce que l'Archange Anaël a appelé HIC et NUNC, c'est-à-dire ICI et MAINTENANT, qui vous fait réaliser que ICI et MAINTENANT n'est pas en ce Point précis (que vous vivez) de Retournement, mais s'étale dans tous les Points, dans tous les infinis. Ce temps zéro est l'instant où le désir (tout désir) disparaît et s'annihile, en quelque sorte, en totalité. C'est l'instant où, effectivement, le mental ne peut plus se manifester, c'est le moment où aucune émotion ne vient troubler la Conscience elle-même.

La problématique essentielle du monde où vous êtes, comme vous le savez, est d'être coupé ou séparé, justement, de cet état même de la Conscience qui est pourtant sa nature. Étant sa nature, la Conscience ou l'Esprit ne peut être limité par une expérience, quelle qu'elle soit, puisqu'elle est l'expérience elle-même. Non pas une expérience limitée mais une expérience illimitée et donc une expérience d'illimitation où plus rien de repérable, au sens de cette Dimension où vous êtes, ne peut être montré ni démontré. Il existe donc un mécanisme de temps zéro où l'ensemble des cadres normatifs de la vie en 3ème Dimension volent en éclat, où il n'y a plus d'assujettissement à un corps de désir (quel qu'il soit, physique ou subtil), où il ne peut plus y avoir une quelconque assimilation d'un élément venant de ce monde. Ce processus, vécu avant cette période actuelle de 30 ans que vous vivez, était souvent un processus que je qualifierais, pour la personnalité, d'intrusif, de bouleversant. Et ce moment précis, repérable entre tous, pour nous qui l'avions vécu (et je me suis déjà exprimé là-dessus, me concernant, dans ma dernière vie), traduit, très précisément, un repère. Un repère qui est un avant et un après. Et ce moment (cette expérience de Basculement, de Retournement) fut appelé l'Éveil. L'Éveil, en quelque sorte, vous extrait de votre Dimension et vous fait découvrir l'Essence même de ce que vous êtes, indépendamment de toute loi, indépendamment de toute action / réaction, indépendamment de tout désir et de tout mental. La Conscience se découvre alors parfaite, Une, indivisible et Éternelle.

Dans le temps particulier de cette Terre, cette expérience n'est pas, le plus souvent, brutale mais progressive parce que la finalité commune pouvant être définie (qui est l'accès à la Réalisation du Soi), aujourd'hui, se trouve modifiée, si l'on peut dire, par le fait que ce processus ne concerne pas une Conscience parmi d'autres Consciences (de votre point de vue) mais bien la totalité des Consciences qui se vivent comme séparées ou divisées sur ce monde. Le Retournement est donc un changement d'état. C'est aussi un changement, si on peut employer ce mot, de quantité, un changement de mouvement, un changement de temps (parlant, par là-même, de votre point de vue). Mais le temps, le mouvement, l'état et ce qui est vécu, ne peut plus être référencé par rapport au cadre normatif de votre Dimension et donc ne peut plus être exprimé, parce que, dès qu'il est exprimé, il vous fait sortir de l'introjection, pour vous faire retourner dans la projection (puisque la communication est une projection issue de la séparation et issue de l'enfermement).

Le Retournement (Passage par ce temps zéro) vous donne des repères permettant seulement à la Conscience de saisir ce qui se vit dans les deux expériences, pourrait-on dire, de la limitation et de l'Illimité. Ces Retournements ne sont pas achevés tant que le corps de désir, sous une forme ou sous une autre, persiste et demeure, ce qui est le cas pour vous tous ici qui êtes encore incarnés. Viendra un temps, appelé collectif, où la qualité de la Lumière deviendra évidence pour l'ensemble des Consciences séparées, donnant accès à un temps précis qui, là, sera le temps zéro de l'Ascension de la Terre, que vous avez nommé aussi Stase. C'est le moment où il y a un Basculement et un Retournement, pas seulement de la Conscience humaine mais de l'ensemble des Consciences séparées de ce monde, sur ce monde. Puisque la Terre elle-même vivra, à ce moment-là, un Basculement physique, en résonance avec une expansion et concomitant avec une expansion physique et Vibrale, se traduisant par une modification considérable, si l'on peut employer ce terme, de cadre de limite de la Terre.

Il n'existe aucune Conscience qui puisse se soustraire à ce temps zéro, même si, bien sûr, le devenir de la Conscience des individus sera profondément différent puisque certains individus, en Conscience, deviendront des personnes, à nouveau, et d'autres ne connaîtront plus la notion de personne, pour vivre vraiment l'Êtreté, en totalité (mécanisme nommé Communion et surtout Fusion et Dissolution). Les Retournements, individuels et successifs, que vous vivez sont une préparation et une anticipation du moment collectif de la Terre, du temps zéro. Ceci a été illustré par le Passage au niveau de votre corps (qui n'est pas vous mais qui est le Temple où se réalise cette Transmutation, ce Retournement), qui est le Passage de la Porte Étroite, nommé Crucifixion et Résurrection, au-delà de toute connotation religieuse, bien sûr. C'est aussi à ce niveau-là que se situe le renoncement. Le renoncement n'étant que la compréhension du côté illusoire et enfermant de tout désir, correspondant, en fait et en vérité, à une simple projection ou extériorisation de la Conscience, en dehors de la Vérité, mettant fin, par là même, à l'Illusion, au Samsara, à la réincarnation, aux idées et aux pensées, même, quelles qu'elles soient. Voilà ce qu'on peut appréhender du Retournement.

Question : où se situent les structures Métatroniques, dans le processus de Retournement ?
Les codes Vibratoires appelés Métatroniques, sont la restitution des 5 fréquences primordiales ayant été soustraites, de par l'incarnation limitée de la Conscience. Ils se situent donc dans le Temple. Cela a fait l'objet de très nombreuses communications, depuis l'impulsion Métatronique postérieure ayant ouvert la Porte au CHRIST et à la Liberté (ndr : voir, dans la rubrique « protocoles à pratiquer », la Porte KI-RIS-TI du dos). Cette Liberté est illustrée par le Passage de la chenille au papillon : chenille devenant une dépouille permettant de réaliser l'alchimie de la chrysalide et du papillon. Cela est lié à l'ouverture des structures isolantes de l'être humain, dont l'une des dernières en cause est ce qui est nommé l'enveloppe du Cœur. Enveloppe du Cœur qui, de par son anatomie même, venait limiter et enfermer le Cœur. Le Cœur Libéré est directement relié à l'impulsion Métatronique qui est, je vous le rappelle, simplement LA SOURCE, démultipliée, puisque chacun est SOURCE. Métatron est, de la même façon, en chacun (chaque Conscience, au-delà de ce monde). Maintenant, y a-t-il autre chose derrière cette question, puisque l'ensemble des structures Métatroniques vous a été localisé, dans cet espace-temps où vous êtes, de ce corps, voilà bien longtemps (ndr : intervention de METATRON du 15 août 2009).
Cette représentation des structures Métatroniques, telle que je pourrais l'exprimer, par mes mots et par la Vibration, ne peut être que vécue de l'intérieur. Vous le savez, il existe des Dimensions sans aucun anthropomorphisme mais la caractéristique de toutes les Dimensions non séparées est justement de ne pas être séparées, c'est-à-dire d'être en Communion permanente. Faisant dire que LA SOURCE, présente en un point, est présente, en totalité, dans chaque point : que ce point soit un atome, une planète, un soleil ou une conscience dite humaine ou Archangélique. Ainsi donc, les structures dites Métatroniques entretiennent la Liberté mais il n'y a pas de différence entre une structure Métatronique, une structure atomique, une structure de Lumière, puisque l'ensemble de la Conscience représente, si l'on peut dire, la totalité du créé, la totalité des potentiels, dans son Illimitation. Ainsi donc, je pourrais vous en donner une représentation : l'Ange Métatron est un Tube de Lumière. Mais quand vous vous représentez un tube de Lumière, du côté où vous êtes, vous n'avez qu'une bien pâle image : une représentation, donc, mais cette représentation, cette image, cette idéation, ne correspond pas à la Vibration mais seulement à l'image. Or l'image, comme je l'ai dit voilà quelques mois, sera toujours soumise à un principe de falsification, parce que l'image n'est qu'une représentation liée à la projection même de la Conscience. Dans les mondes Unifiés, il n'y a pas besoin d'image puisqu'il n'y a pas de représentation projetée. Vous êtes l'Essence même de la Vibration : ainsi donc il n'y a pas de question puisque tout est réponse. La Conscience suit ce que j'appellerais une ligne de moindre résistance, qui sous-tend et qui est sous-tendue par l'Attention et l'Intention. Ainsi donc, en Unité, tourner la Conscience, la polariser, en quelque sorte, vers Métatron, réalise instantanément la qualité Vibratoire de Métatron. Vous expérimentez alors, en direct, Métatron, parce que vous l'êtes, en Vérité. Chose qui est totalement impossible de ce côté-ci du monde, où vous êtes, et même de l'autre côté de ce monde. Il n'y a que dans l'autre monde que vous avez la capacité de vivre cela, sans vous le représenter. Tant qu'il existe une représentation, inscrite dans une forme, il y a limitation. Le principe même de l'enfermement résulte de l'image, de la vision, de la représentation qui créée l'Attraction et donc la densité et donc le désir. Parce que la représentation, la forme, l'identité même, ne vous est pas accessible. Le cerveau va donc construire une représentation, une image et donc une projection. Ce mécanisme est totalement absent dans l'autre monde. Il n'a pas besoin d'exister puisque l'ensemble de l'être et de la Conscience est, de manière immédiate, la totalité des possibles.
L'absence de séparation n'est pas un vain mot, elle est une réalité qu'expérimente, à chaque instant et à chaque espace, la Conscience. Ce principe explique, en quelque sorte, l'Éternité et l'Éternalité de l'Illimité, par opposition et contradiction avec le limité de ce monde où vous êtes enfermés parce que séparés. L'Autonomie et la Liberté dont je parlais, c'est justement expérimenter l'autre monde. Il ne peut exister de loi superposable puisque la loi de l'action / réaction va créer, en quelque sorte, si l'on peut dire, ou dé-créer, la loi de la Grâce. Et créer un enfermement où tout va être soumis à ce principe d'action / réaction et de Dualité que vous connaissez parfaitement, en tant qu'antagonisme ou complémentarité (et grand principe immuable) du Bien et du Mal. La Lumière ne connait ni Bien ni Mal : elle Est. La Conscience illimitée ne connaît ni Bien ni Mal parce qu'elle Est. Le Bien et le Mal sont un jugement de valeur inscrit dans la séparation de ce monde où vous êtes, qui ne peut exister d'aucune façon dans les mondes non séparés. Les strates présentées comme des densités (Dimensionnelles, temporelles ou spatiales) différentes, ne sont qu'une vision mais ces strates Dimensionnelles (de densité spatiale ou temporelle différente) ne sont ni séparées ni cloisonnées. Elles sont, en quelque sorte, interpénétrées, en totalité. La Conscience le vit quand elle est dans cet autre monde. Vous ne pouvez (même de ce côté-ci où vous êtes, de ce monde-là, incarné) avoir une quelconque représentation ni image, parce que l'image s'inscrit dans une mémoire. Une image s'inscrira toujours dans un connu. Même dans l'abstraction d'une image, à travers l'art, il ne s'agit, en définitive, que d'une représentation. Et une représentation ne peut jamais être connue ni vécue, elle sera toujours projetée et sera donc, très exactement, l'inverse de l'introjection. Ainsi donc, on ne peut aller plus loin dans une quelconque description, puisque une description fait appel, par là-même, à un principe de séparation, soit de l'image, soit des sens, soit des idées.

Nous n'avons plus de questionnement, nous vous remercions.Frères et Sœurs en humanité, au-delà de la Vibration, je vous engage à lire et relire, à Cœur ouvert, les mots que j'ai employés, parce que ces mots sont la traduction d'une représentation mais qui vous éloigne du sens commun ou du sens courant, pour vous amener, en quelque sorte, je dirais, à l'Essence, qui vous fait sortir, justement, de toute possibilité de donner un sens ou une interprétation. Je sortirai maintenant de ces mots et je vous propose, à mon tour, de vivre un espace de Communion, puisque les Portes étant en phase d'ouverture, il existe de moins en moins de difficulté (de votre point de vue) pour vivre l'Unification de la Conscience UNE. Je remercie pour votre Attention, je rends Grâce pour votre Présence. Je vous dis à une prochaine fois et (comme dirait UN AMI, à ma façon) du Cœur de l'UN au Cœur de l'Autre, comme du Cœur de chaque Autre au Cœur de chaque UN, vivons le Soi.

... Effusion Vibratoire / Communion...

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page