Autres Dimensions

Sois qui tu es

ANAËL

12 mars 2011

pdf

Je suis Anaël, Archange. Bien aimés Enfants de la Lumière, je viens à vous afin, si vous le souhaitez, échanger avec vous et surtout, si cela est dans mes possibilités, de vous donner un certain nombre d'éléments concernant ce qui se passe, en ce moment, sur cette Terre, comme en vous, concernant l'évolution de la Conscience et la transformation de la Conscience. Je suis là pour cela. Alors, recevez tout d'abord tout mon Amour et toutes les salutations du Conclave Archangélique. Bien aimés, je vous donne parole.

Question : par rapport aux transformations actuelles, comment rester centré ?
Bien aimé, la réponse que je vais te faire se passe à deux niveaux. Le premier niveau, fort simple dans les mots est celui-ci : « ce que la chenille appelle la mort, le papillon l'appelle naissance », ainsi que le Commandeur des Anciens vous l'a dit. Ainsi, tout dépendra du point de vue que tu adopteras face aux évènements se passant dans ta proximité, comme éloignés, sur cette Terre. Encore une fois, le point de vue que tu adoptes sera déterminant pour vivre ce qui est à vivre. Le point de vue de la personnalité, comme celui de l'ego, va nécessairement impliquer des états émotionnels réactionnels. Ces états émotionnels sont le propre de ce que j'appellerais la chenille. L'être vivant l'alignement actuel en cours, se placera le plus souvent possible en dehors de cet état d'émotion mais, bien plus, sur le point de vue du papillon avec un point de vue qui fera dire que ce qui est mort d'un côté est appelé naissance de l'autre côté. Maintenant, sur le plan de la Conscience, indépendamment de ces connotations de chenille ou de papillon, indépendamment même de l'aspect limité ou illimité de la Conscience, le plus important, face à ce qui arrive, sera toujours la même chose. Face à un évènement faisant irruption au sein de votre environnement proche ou lointain, l'âme humaine immergée au sein de cet environnement, proche ou lointain, va manifester un certain nombre de choses. Ces manifestations sont dans l'ordre des choses puisqu'elles appartiennent à la conscience elle-même. Il y a deux façons de voir les choses, au-delà de la chenille et du papillon, encore une fois, cette fois-ci. L'important est de comprendre que ce qui arrive à l'extérieur arrive à l'Intérieur et ce qui se passe en tel endroit ou en telle personne, se passe aussi à l'Intérieur de soi. Finalement, il n'y a que la distance qui est mise entre ce qui est observé et soi-même, qui concourt à établir une réaction, quelle qu'elle soit. Ainsi donc, au-delà de toute distance et au-delà de toute identification à ce qui se passe, le plus important est, bien évidemment, de considérer que cela s'inscrit dans une chaîne logique de transformation. De la même façon que l'être humain passe par différentes étapes, depuis sa naissance jusqu'à sa mort, et que ces étapes peuvent être des transformations, le plus important n'est pas de définir ce qui est heureux ou malheureux car là, cela ferait appel à une notion de conscience limitée ou de conscience illimitée. Mais, dans la vision que je propose, c'est de voir ceci comme faisant partie d'un processus strictement naturel, strictement cyclique mais dont la finalité, cette fois-ci, est unique car elle concourra à vous faire mettre dans la Vérité. Actuellement, tout ce que vous vivez d'heureux comme de malheureux ne s'inscrit que dans la perspective limitée d'une vie ou encore dans la perspective de la compréhension plus large, englobant l'ensemble des actions / réactions menées au sein de cette matrice, appelé karma. Maintenant, en allant au-delà de cela, l'ensemble des évènements se déroulant dans votre proximité, comme au lointain, concourent tous à la naissance de quelque chose de nouveau, d'inédit.
Bien évidemment, il ne vous est pas demandé de croire ou d'adhérer à quoi que ce soit mais de faire l'expérience, en vous-même, dans votre propre état Intérieur, de ce qui est remué, pas ce qui remue à l'extérieur. Dans l'ensemble des modifications et des manifestations se produisant actuellement, et allant se produire, de plus en plus, de manière récurrente, le plus important n'est ni la réaction ni l'absence de réaction mais, bien plus, comme tu l'as dit, bien aimé, de te situer toi-même par rapport à cela. Est-ce que tu acceptes le changement, quel qu'il soit, ou est-ce qu'il y a un refus du changement ? Il y a quelques temps, l'un des Anciens appelé Sri Aurobindo vous a parlé du « choc de l'humanité », de ses conséquences, de la façon dont ceci se déroulerait. Il est tout-à-fait possible de comprendre et d'accepter, même avec un mental humain, qu'un même évènement va être coloré selon le regard mais aussi selon le niveau propre de la Conscience qui observe l'évènement, que cet évènement soit propre à soi-même ou extrêmement éloigné à soi-même. Bien évidemment, le niveau de réaction est aussi fonction de la distance ou de l'identification que vous mettez avec tel évènement. Ainsi, par exemple, l'ensemble de ce système solaire est rentré, depuis de nombreux mois, sous l'influence du rayonnement central de la galaxie. Vous êtes dans un nuage de Lumière, la Lumière pénètre de plus en plus, dans la Terre, comme dans vos cellules. Que se passe-t-il ? (et cela est toujours la même chose quel que soit le type de manifestation se produisant, en vous comme à l'extérieur de vous) : un certain nombre d'états plus ou moins rapides, plus ou moins agréables, vont se produire. N'oubliez pas toutefois que, face à l'urgence, le comportement de l'humain est souvent imprévisible et cet imprévisible ne va pas toujours dans un sens de division ou de séparation mais c'est souvent à travers un certain nombre d'évènements nouveaux faisant irruption dans votre réalité, que l'être humain va trouver les ressources nécessaires à faire face et à intégrer ce qui est manifesté dans sa vie et dans sa conscience. Ainsi donc, la question que tu poses appelle un autre développement, et je terminerai là-dessus : ce qui pose la question est, bien évidemment, le mental qui, lui, se projette dans un évènement ayant eu lieu et risquant de se reproduire à plus ou moins brève échéance dans votre environnement plus proche. Bien évidemment, cela reste et restera toujours une appréciation de type mental, appelée projection et identification.
L'important (et c'est en ce sens que j'ai très longuement développé, moi-même, l'Abandon à la Lumière et que nombre d'Anciens ont développé la vertu de l'instant présent) : au plus vous pénètrerez l'instant présent, au plus vous pénètrerez dans votre Lumière. Et au plus vous pénètrerez dans votre Lumière, au moins vous serez sujets aux fluctuations de votre propre passé et de votre propre avenir car l'avenir n'est pas l'avenir que vous projetez, en aucun cas. L'avenir que vous percevez, aujourd'hui, est lié à l'avenir de l'inquiétude de la chenille, alors que l'instant suivant qui se déroulera, justement, dans cet avenir, se traduira par une vision totalement nouvelle, vous faisant vous identifier, de manière fort logique et naturelle, par la Vibration de la Lumière présente, bien plus à un papillon qu'à la chenille. Viendra un temps futur, espacé (bien évidemment, dans un espace-temps qui n'est plus le vôtre), où alors le souvenir de la chenille sera un souvenir amusé et émouvant d'une étape de votre croissance et de votre retour à l'Unité, qui vous fera sourire, ce moment venu. Mais, bien évidemment, vous n'êtes pas ce moment lointain. Bien évidemment, vous n'êtes pas ce moment à venir qui n'est pas encore arrivé. Alors, restez simplement dans l'instant de votre présent, dans l'éternité de votre présent. À ce moment-là, vous ne pouvez être affecté par une quelconque préoccupation de votre futur à venir ou de votre futur lointain. C'est ainsi que se solutionne l'énigme du temps, c'est ainsi que se solutionne l'énigme de la conscience séparée de la conscience Unifiée. La seule façon de trouver la solution est de vivre, en totalité et pleinement, l'instant présent.

Question : des blessures passées du corps physique peuvent gêner l'évolution en cours ?
Bien aimé, il est important de considérer que tout travail de Lumière va mettre en Lumière les zones d'Ombre, les zones d'Ombre se situant n'importe où sur l'échelle du temps, aussi bien dans cette vie qu'effectivement au sein de vies passées. Maintenant, l'identification de vos vies passées, du fait du déploiement de la Lumière actuelle, n'est absolument pas une nécessité car ces vies passées appartiennent, de manière aussi certaine que votre vie présente, à la matrice et donc à l'illusion. Ainsi donc, être affecté par des réminiscences de vies passées, situe tout-à-fait et totalement l'être qui vit cela, sous une influence de type appelé 3ème œil, n'ayant rien à voir avec le Cœur. Ainsi donc, ce sont souvent des âmes qui ont besoin de comprendre et de saisir ce qu'ils appellent l'évolution. Mais, au sein de l'Unité, il n'y a pas évolution, il y a identification de l'Unité et vécu de l'Unité. Au sein de l'Unité, il ne peut y avoir résurgence d'une quelconque vie passée car celles-ci appartiennent irrémédiablement à la matrice. Le fait d'être affecté, quel que soit le niveau, par la résurgence émotionnelle ou mémorielle de ce passé, ne fait que traduire la difficulté à emprunter un chemin de Lumière Unitaire, faisant que la Conscience se dirige vers une Lumière de type Dualitaire, appartenant nécessairement à l'initiation appelée Luciférienne, en relation avec le Bien et le Mal. L'initiation de la Lumière Vibrale n'a strictement rien à voir avec la connaissance extérieure mais est bien une connaissance Intérieure de l'Amour et exclusivement de l'Amour. Tout ce qui éloigne du vécu et de cette connaissance de l'Amour, fusse-t-elle au travers de vos propres vies passées, n'est que le reflet d'une illusion ayant du mal à se dissiper. La Lumière est Une et elle est Unitaire.
Il existe de nombreuses lumières et de nombreux chemins pour parvenir à l'Unité. Certains d'entre vous, sur cette Terre, parcourent des chemins de connaissance. La connaissance de la matrice ne procure jamais la connaissance de ce qui est au-delà de la matrice. C'est justement la disparition de la connaissance de la matrice qui signe l'ouverture de la Connaissance de ce qui est au-delà de la division. Il existe donc, à ce niveau, et à ton niveau, la nécessité de faire une révolution Intérieure de paradigme, consistant à transcender et à dépasser la notion de Bien et de Mal. Cela rejoint la notion même d'identification à ses propres vies passées. De la même façon que, quand vous trouvez l'instant présent et la dimension du Cœur, en Unité, vous savez pertinemment que vous habitez cette illusion mais que vous n'êtes pas cette illusion. De la même façon, quand les vies passées se révèlent à vous, là aussi, il y a tout un travail de renoncement à effectuer par rapport à cette propre connaissance. En effet, en réactivant et en dépolarisant le système de l'instant présent, en réveillant, de manière fortuite ou de manière voulue, cette connaissance des vies passées, il y a une dépolarisation de l'ensemble du système vers le passé, qui éloigne de l'instant présent. Le présent n'est pas trouvé à travers l'anticipation du futur ou la connaissance du passé. Le présent est l'instant présent, il est totalement indépendant de toute linéarité du temps. Toute illusion de nombreuses recherches spirituelles est liée à ce contre-sens. De la même façon que vous n'êtes pas ce corps, de la même façon vous n'êtes pas ces vies passées et, je dirais, encore moins.

Question : lorsqu'on est confronté à des doutes, comment les dépasser ?
Bien aimée, le doute s'inscrit dans la logique du mental appelé discursif ou cartésien. Ce mental est contrôlé, que vous le vouliez ou non, par un cerveau extrêmement ancien appelé archaïque ou reptilien, qui a été littéralement greffé au sein de vos structures, lors de la falsification. Le doute et la peur sont l'élément marquant du mental. Ainsi donc, il n'y a pas, ni à juger, ni à culpabiliser l'être humain qui manifesterait, en chemin, un doute ou une interrogation. Là aussi, vous ne pouvez travailler sur le même outil, au niveau Vibratoire, qui est le mental car vous ne pouvez dépasser le mental par le mental, de la même façon que vous ne pouvez dépasser les émotions par les émotions. L'ouverture qui est en cours, actuellement, sur cette Terre, depuis de nombreuses années, n'est possible, encore une fois, que par le principe d'Abandon à la Lumière. Le doute fait partie de la Dualité. La certitude Intérieure, qui n'a rien à voir avec la foi ou la Croyance, est issue de l'accès à l'Unité. L'Unité n'est pas une conception mentale, l'Unité est un état Vibratoire vécu par l'activation des Couronnes Radiantes. Ainsi donc, il est illusoire de vouloir prétendre se séparer de ses propres doutes ou de ses propres illusions ou de ses propres interrogations, tant que la Vibration n'est pas apparue au niveau de la Couronne Radiante de la tête ou au niveau de la Couronne Radiante du Cœur, ou encore au niveau du Triangle Sacré inférieur. Il n'y a donc pas de technique, surtout aujourd'hui. Dans les temps que vous vivez, la seule façon de procéder, la plus naturelle et la plus rapide, est celle d'accueillir la Lumière et de vous abandonner à elle. Il est totalement différent de rechercher la Lumière dans une démarche active, extérieure, de connaissance, que de s'abandonner à la Lumière. J'ai développé cela fort longuement, voilà deux ans maintenant, presque deux ans. Il est important de saisir que l'Abandon à la Lumière est un chemin pour l'Unité mais que la recherche de la Lumière, sous forme extérieure, par une connaissance ésotérique (quelle qu'elle soit, que celle-ci emploie même le symbolisme, même des outils reconnus comme valables par votre société), n'a aucun sens pour la Lumière. La Lumière se suffit à elle-même. La Lumière Intérieure est Connaissance Ultime, elle n'a pas besoin des connaissances extérieures, elle n'a pas besoin de croire à une quelconque évolution car la Lumière est parfaite, d'emblée. Ainsi donc, les doutes ne peuvent être chassés par une quelconque activité mentale, il n'y a que la Lumière Vibrale et l'installation de cette Lumière Vibrale, au sein de l'un des trois Foyers, qui va permettre (progressivement ou rapidement, selon l'intensité de la Vibration vécue) de refouler les doutes, de manière naturelle, tout simplement en les diluant et en les éclairant par la Lumière. Ainsi donc, encore une fois, sans notion de jugement, sans notion de responsabilité ou d'une quelconque culpabilité, s'il existe en vous un doute, s'il existe en vous une interrogation, cela est une invitation à aller vers encore plus d'Abandon, à aller vers plus encore de Lumière, à aller vers plus d'humilité. La Lumière est à portée de Cœur, elle est omniprésente, aujourd'hui. Cette révélation de la Lumière a commencé en 1984, elle s'achève aujourd'hui. Ce qui, aujourd'hui, est extrêmement puissant, était, à l'origine de ce cycle, extrêmement ténu. Aujourd'hui, tout être humain, même sans reconnaître une quelconque notion spirituelle, même sans chercher quoi que ce soit, s'il s'abandonne spontanément à la Vie, dans cet Abandon Ultime, même sans comprendre, à ce moment-là, vivra la révélation de la Lumière, chose qui ne peut être obtenue, même par une ascèse rigoureuse, tant que le Cœur n'est pas dans cet Abandon à la Lumière, au moins intellectuellement et ensuite, dans un second temps, vécu de façon Vibratoire. Le paradoxe est, en effet, à ce niveau, illustrant encore une fois à merveille la phrase du Christ : "Les premiers seront les derniers et les derniers seront les premiers". Car ceux qui s'ouvrent aujourd'hui redeviennent instantanément comme des enfants. Ils s'installent avec facilité dans l'instant présent, dans la certitude de l'instant. Le doute est toujours issu d'un passé ou d'un avenir mais n'est jamais présent dans l'instant. Ainsi donc, si le doute se manifeste, c'est que vous n'êtes pas installé dans l'instant.

Question : quelle est l'attitude juste face à des situations belliqueuses ?
Bien aimé, à l'extrême, je te répondrais la phrase du Christ : "tend l'autre joue". Maintenant, il y a une autre réponse, et elle est beaucoup plus juste en fonction de ce que vous vivez à l'heure actuelle, où la Lumière n'est pas déportée et décalée dans le temps (comme à l'époque des paroles du Christ) car les temps sont accomplis. Ce qui veut dire qu'aujourd'hui, si vous vous abandonnez à la Lumière, la Grâce vous envahira : à ce moment-là, la Lumière resplendira sur vos Lampes et aucune atmosphère belliqueuse ne pourra entrer en contact avec vous. Vous devenez transparent par rapport aux ondes ou aux qualités Vibratoires opposées à la Lumière. Où que vous soyez, quoi que vous viviez, si vous vous tournez vers votre être Intérieur et vivez la Vibration de la Lumière Authentique, à ce moment-là, aucun aspect belliqueux extérieur, aucun aspect de guerre ne pourra venir vous troubler dans votre certitude Intérieure. Comprenez bien qu'il ne s'agit pas d'un renoncement quelconque mais bien d'une affirmation de la Lumière de ce que vous êtes. Ce que vous observez, à l'heure actuelle, sur Terre, déjà depuis de nombreuses années, et ce que vous observerez de plus en plus, n'est que le reflet du refus de la Lumière. Cela peut paraître difficile à conceptualiser et cela l'est, tant que vous ne le vivez pas à l'Intérieur de vous-même, par la Vibration elle-même. Tant que l'outil intellectuel et mental discrimine et essaie de trouver la logique de quelque chose qui se passe à l'extérieur, il ne peut être dans sa propre logique Intérieure. Ainsi donc, un certain nombre de manifestations que vous observez à l'heure actuelle sur Terre (indépendamment de vos propres vécus Vibratoires), que cela soit en tel pays ou en tel endroit, n'est que le reflet de forces de résistance à la Lumière et rien d'autre. La Lumière ne détruit jamais, la Lumière ne combat jamais, la Lumière « est » et la Lumière s'installe et installe l'Unité. En Unité, il ne peut y avoir de réaction d'aucune sorte, que cela soit au sein d'un individu, d'une cellule, d'un peuple, d'un continent ou d'un système solaire. Ce n'est que l'installation d'une certaine forme de dissimulation de la Lumière, appelée falsification, qui permet la mise en œuvre des forces de résistance lorsque la Lumière s'installe, comme c'est le cas à l'heure actuelle. De la même façon, votre chemin ne pourra suivre que deux voies, même si votre destination finale, à tous, est profondément différente. Les deux voies sont soit (et toujours la même chose) l'Abandon à la Lumière ou la résistance à la Lumière. Il n'y a pas d'autre alternative. Chaque jour, chaque évènement qui surviendra au sein de votre vie, comme au sein de votre environnement, proche ou lointain, vous mettra sans arrêt face à ce défi : « est-ce que je vis la Lumière ou est-ce que je vis la résistance ? Est-ce que je vis la facilité ou est-ce que je vis la difficulté ? » Cela rejoint aussi les paroles du Christ quand il disait : "est-ce que l'oiseau se soucie de ce qu'il va manger demain ?" Il avait (non seulement au sens métaphorique mais au sens concret, bien au-delà du simple symbole) exprimé des vérités concernant la matière et cette Dimension. En définitive, et dit en un langage plus actuel, je dirais que celui qui se place sous la Lumière et s'abandonne en totalité à la Lumière, n'a aucunement à se soucier de demain, d'aucune façon et d'aucune manière car la Lumière est intelligence absolue et, d'une manière ou d'une autre, elle parviendra toujours à maintenir la Lumière en vous.

Question : comment arriver à l'Abandon à la Lumière ?
Bien aimé, arriver à l'Abandon à la Lumière, c'est se donner soi-même à la Lumière. Cela a été illustré par la Crucifixion du Christ sur la Croix qui a prononcé ces paroles : "Père, je remets mon Esprit entre tes mains". Rappelez-vous qu'il a aussi prononcé avant : "Mon Père, mon Père, pourquoi m'as-tu abandonné ?", le doute ultime. S'abandonner à la Lumière n'est pas une œuvre de la volonté de l'ego ou de la personnalité. S'abandonner à la Lumière est, en quelque sorte, une forme de reddition et de capitulation de la personnalité. C'est dans ces conditions (de reddition et d'Abandon à la Lumière, de reddition de la personnalité) que peuvent se manifester les Grâces car, en effet, pour passer de la Dualité à l'Unité, il vous faut, pour cela, renoncer à la Dualité. Il vous faut renoncer au doute. Mais vous ne pouvez convaincre la Dualité, vous ne pouvez convaincre l'ego de s'effacer devant la majesté de la Lumière. Ainsi donc, c'est pour cela que nous avons, les uns et les autres, développé un langage propre et différent, concernant ce que nous appelons Vibration, Êtreté, Éternité, tous ces concepts que vous avez à intégrer et à vivre, au niveau Vibratoire. En effet, une personnalité peut répéter indéfiniment : "je m'abandonne à la Lumière". Qu'en est-il réellement, au niveau Vibratoire ? Ainsi donc, l'Abandon à la Lumière ne peut être décrété par la personnalité car il s'agit, en fait, tel que je l'ai dit, d'un sacrifice, au sens le plus noble, de la personnalité, ou encore d'un don de la personnalité ou encore d'une Crucifixion de la personnalité. Cela implique, effectivement, un renoncement. Le renoncement n'est pas un renoncement (au sens religieux d'ascétisme ou d'enfermement), surtout aujourd'hui où il vous est demandé de manifester votre Lumière mais ce renoncement est néanmoins un renoncement à tout ce qui fait la vie de la Dualité de la personnalité. Encore une fois, ce renoncement n'est pas un acte de volonté mais bien un acte de reddition, de consentement éclairé, si vous préférez.

Question : quelle est la meilleure attitude à adopter face à des personnes qui demandent un enseignement lié au chemin de la Lumière?
Bien aimé, celui qui demande cela ne demande qu'à se trouver lui-même. Ainsi, en étant honnête avec toi-même, tu ne peux que le renvoyer à lui-même et à sa Lumière Intérieure. Un enseignement demeurera toujours extérieur, surtout s'il est donné de l'extérieur, en tant que conseil. Aujourd'hui, le mot enseignement doit être transcendé, dépassé par l'expérience et par le vécu direct de la Vibration. La Vibration, en quelque sorte, n'a que faire des enseignements compliqués. L'enseignement n'est pas transmutation, la Vibration est transmutation. Ainsi donc, aujourd'hui plus que jamais, il vous est possible de percevoir, de ressentir et d'intégrer la Lumière car elle est omniprésente. Ceci n'est pas une vue du mental mais bien une vue de la Vérité. Ainsi donc il n'y a pas d'enseignement meilleur qu'un autre car celui qui s'abandonne à la Lumière, quel que soit l'enseignement, même le plus falsifié, débouchera sur la Lumière car il est déjà Lumière, de toute éternité. Ainsi donc, ce n'est pas la qualité de l'enseignement, ce n'est pas la qualité des mots, ce n'est pas la qualité des conseils car, en définitive, c'est toujours la qualité de l'Être qui fait cette demande qui est prépondérante pour l'accès à la Lumière.

Question : comment parvenir au silence du mental ?
Bien aimé, il existe de très nombreuses techniques (depuis la relaxation, la méditation, le massage et bien d'autres) qui, au sein de votre monde, vont vous aider à progresser vers le silence mental. Il y a aussi les formes de Yoga plus anciens, ayant vocation à faire taire le mental. L'important, aujourd'hui, n'est pas de vous poser de ce point de vue car tant que vous vous posez du point de vue : "comment faire taire mon mental ?", celui-ci trouvera tous les moyens pour vous empêcher de le faire taire. La seule façon, c'est de, là aussi, reproduire (avec une actualité toute particulière) la phrase du Christ : "cherchez le royaume des Cieux, le royaume de la Lumière, et le reste vous sera donné de surcroît". Le royaume de la Lumière est actualisé, maintenant, dans votre Dimension. Ainsi donc, la Lumière est omniprésente et omnisciente. Vous n'avez donc pas à faire taire le mental, même s'il existe effectivement des techniques qui permettent de le calmer ou de le faire taire. Le plus important est de s'ouvrir à la Lumière. Le parasitage et l'activité du mental est souvent un obstacle, surtout quand ce mental a été forgé par une recherche, dite spirituelle, extérieure, comprenant aussi bien des éléments de symbolique que de connaissance dite ésotérique. Le plus important est la Lumière. La Lumière est Vibration, la Lumière est Conscience illimitée, installée au sein de l'instant présent. Si vous arriviez à faire taire, ne serait-ce que quelques secondes, en totalité, le sens de votre identité au sein de la personnalité, l'activité mentale et l'activité de vos émotions, en vous installant dans ce silence, ne serait-ce que quelques minutes, la Lumière se déverse. Cette Vérité que j'énonce sera chaque jour de plus en plus puissante et de plus en plus envahissante, en quelque sorte. Ainsi donc, aujourd'hui, la question n'est pas (sauf de rares exceptions particulièrement fermées par l'activité mentale) de faire taire le mental mais, bien plus, de s'ouvrir à la Lumière. S'ouvrir à la Lumière, c'est s'abandonner à la Lumière, c'est la reddition de la personnalité, cela rejoint ce que j'ai exprimé pour la question précédente. Maintenant, chaque méthode visant au silence mental est différente pour chaque être mais, pour chaque méthode ou pour chaque être, retenez que le plus important est l'attitude Intérieure d'accueil de la Lumière, parce que la Lumière n'est pas une vue de l'Esprit. La Lumière dont je vous parle n'est pas la Lumière du 3ème œil mais la Vibration de la Conscience Unifiée. La Conscience Unitaire qui s'installe dans le Cœur est accessible, aujourd'hui, à l'ensemble de l'humanité. Alors il n'y a qu'à le réaliser.

Question : marquer de l'impatience par rapport à ce qui vient, relève-t-il de la Dualité ?
Bien aimé, je te répondrai qu'il existe deux cas de figure et je pense que cela va te faire plaisir. Le premier cas de figure est celui qui a vécu, à un moment donné, l'accès à l'Unité et à l'Êtreté, par la Vibration du Feu du Cœur, du Feu du sacrum ou du Feu de la tête. Maintenant, bien évidemment, vous êtes encore présents au sein de la Dualité. L'état d'Unité s'obtient lors d'états Intérieurs mais dès que vous manifestez, quelque part à l'extérieur (même si la Lumière est présente), vous participez, de par votre présence même au sein de cette falsification, au pôle Dualitaire. Ainsi donc, les êtres ayant trouvé leur propre Unité, au sein de leurs espaces Intérieurs, sont souvent confrontés, aujourd'hui, à un sentiment de fébrilité ou d'impatience. Ceci n'est pas un retour dans la Dualité pour cela. Maintenant il existe un autre cas de figure. C'est ceux qui n'ont pas eu encore accès à leur Unité ou à la Vibration du Feu du Cœur ou du Feu de la tête. Ceux-là peuvent manifester une impatience et cette impatience n'est pas du tout de la même nature que ceux qui ont déjà accédé à leur Unité. Mais, d'une manière générale, dans le premier cas comme dans le deuxième cas, l'impatience est quand même la marque d'une sortie de l'instant présent car, au sein de l'instant présent, il n'y a nulle attente. La Lumière est présente, dans l'instant. Mais, bien évidemment, dès que vous sortez de vos espaces d'alignements Intérieurs et que vous pénétrez cette Dualité dans laquelle vous êtes encore, bien évidemment, une forme de fébrilité, d'impatience ou encore quelques doutes peuvent encore se manifester, vous invitant, là, à encore plus d'intériorité, à encore plus de profondeur, à encore plus de transparence et de clarté. Et cela ne peut se trouver que dans l'instant présent.

Question : pourriez-vous nous reparler du « choc de l'humanité » ?
Bien aimée, je ne vais pas revenir sur les paroles de Sri Aurobindo, ni sur les conséquences de ce choc. Un choc représente simplement un changement d'environnement. C'est une situation, par définition, qui se traduit (appelé selon votre langage) par du stress. Le stress est l'effort qui est à fournir par la conscience, la cellule, la physiologie et la psychologie, pour s'adapter à de nouvelles circonstances. Il y a, en quelque sorte, un déplacement d'équilibre. Ce déplacement d'équilibre, vécu comme un déséquilibre, n'est qu'en fait l'installation d'un nouvel équilibre, en un autre état de la matière et de la conscience. Maintenant, tant que l'équilibre nouveau n'est pas trouvé, s'installe effectivement un choc, un stress et un déséquilibre. Maintenant, à partir du moment où vous saisissez et vivez que la solution se situe dans le Cœur et dans l'instant présent, aucun choc, quel qu'il soit, ne peut venir vous déstabiliser car vous êtes déjà en accord avec ce qui est éternel et il n'y a pas d'effort d'ajustement ou d'adaptation à fournir pour se retrouver dans le nouvel équilibre. En définitive, l'Archange Mikaël, qui vous a appelés Ancreurs de Lumière, Semeurs de Lumière, a choisi les mots à la perfection car ils correspondent en totalité à ce que vous êtes. Ceux d'entre vous ayant vécu le Feu du Cœur n'ont rien à redouter de ce qui arrive car ce qui arrive est le Feu du Cœur de l'ensemble de l'humanité. Ainsi donc, l'ayant trouvé par anticipation, en votre espace Intérieur, le choc de l'humanité, bien évidemment, en sera un mais vous saurez instantanément, non pas réagir, mais vous établir dans le nouvel équilibre, contrairement à ceux qui n'auront pas les clés du Cœur. C'est en cela que votre rôle deviendra, en quelque sorte, essentiel et majeur car là, même si nous apparaissons au sein de vos Cieux (non pas nous en tant qu'Archanges mais l'ensemble de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres), nous ne pouvons, encore une fois, faire le travail à votre place. Mais néanmoins, vous avez un rôle majeur, au-delà de vous-mêmes, qui est celui d'être les catalyseurs de la Lumière, qui, par votre simple Présence installée dans l'instant présent, permettra d'éveiller celui qui doute encore, à s'installer dans son Cœur lui-même car il n'y a pas de meilleur exemple que celui qui s'offre à votre regard et à votre Vibration. Ainsi donc, en devenant les porteurs de Lumière, vous allez permettre, non pas par des mots, non pas par un enseignement mais plus par votre état d'Être, la capacité d'humains proches de votre Vibration Unitaire, de se rapprocher encore plus de vous et de découvrir, peut-être, leur propre Unité. Vous ne pouvez rien faire de mieux que cela.

Question : l'humanité actuelle pourra-t-elle réellement vivre "l'après" des bouleversements ?
Bien aimée, après l'après, il n'y a plus rien. Ainsi donc, cela ne sert à rien de se poser la question. La seule chose qui soit essentielle à intégrer, c'est que chacun et chacune ira où sa Vibration et où sa Conscience le porte. Il n'y a aucun doute à avoir là-dessus. Vous avez totale liberté, ainsi que la Source elle-même vous l'a dit et redit, pour aller là où vous porte votre Vibration. Personne ne pourra aller là où sa Vibration ne peut le porter. Ainsi donc, se poser la question de savoir si l'humanité va réussir n'a, pour nous, aucun sens car l'Ascension de la Terre a déjà eu lieu. Il ne reste plus qu'à l'actualiser sur ce plan-même où vous êtes mais cela est déjà arrivé sur les plans causal et bien au-delà. Maintenant, il vous faut aussi accepter qu'au travers de l'Unité, il n'y a pas, comme je l'ai dit voilà peu de temps, uniformité et que, par rapport à la Lumière, vous avez tous des chemins différents, même si vous êtes tous issus de la Lumière. Certains d'entre vous ont besoin d'expérimenter encore plus de densité, encore plus de matérialité. La seule chose qui prendra réellement fin, après, c'est la fin de la séparation. Il ne pourra plus jamais exister, pour les âmes enfermées au sein de cette matrice, de coupure ou de séparation par rapport à l'Unité et à la Source, c'est-à-dire que la fermeture ayant existé au sein de la falsification ne pourra plus jamais se reproduire pour vous.

Question : pourriez-vous parler de « la falsification » ?
Bien aimé, en survolant parce que cela nous emmènerait beaucoup trop loin et cela a fait l'objet de très nombreuses communications de ma part, comme d'autres intervenants. Le monde carboné (la 3ème Dimension) n'est pas falsifié au départ et à l'origine. Elle était reliée, de la même façon que toutes les autres Dimensions et de la même façon, à l'Unité. Un jour, a été introduit un certain nombre d'éléments. Ces éléments, sur le plan de la Conscience, s'appellent justement : peur, Croyance, doute et prédation. Croyance, peur, doute et prédation, ainsi que le couplage à un certain nombre de forces particulières au niveau de l'électromagnétisme, ont induit un enfermement et un renfermement du temps et de l'espace. Cet enfermement et ce renfermement de temps et de l'espace a conduit à ce qui a été appelé la séparation ou qui a été appelé, selon certains, certaines falsifications, la « chute » car, en réalité, il n'y a jamais eu de chute. Il y a eu un enfermement et cet enfermement n'est pas de votre fait. C'est en ce sens que les écritures vous ont emmenés, là aussi, sur un chemin de traverse en vous parlant de faute initiale. Il n'y a pas de faute, la seule faute n'est pas de votre fait, elle est le fait de ceux qui ont enfermé cet espace-temps. Ceux qui ont enfermé cet espace-temps ont été des êtres qui ont eu des rôles particuliers au sein de la Création. Leur rôle n'était pas d'être des Créateurs mais d'être ce que vous appelleriez, encore aujourd'hui, des administrateurs, ceux qui, en quelque sorte, vérifiaient la conformité des lois et la conformité des Créations. Et, un jour, ces Consciences ont décidé qu'elles s'intitulaient Créateurs mais elles n'en avaient pas ni les gènes, ni la Conscience. Elles ont donc détourné une Création, l'ont enfermée, refermée sur elle-même, en y mettant de nouvelles lois. Les entités qui ont réalisé cela étaient initialement ce que l'on appelait les Dracos, créatures reptiliennes dont les descendants ont donné, en mêlant à d'autres types d'ADN, ce qui a été appelé les Annunakis. Maintenant, comprenez bien que, sur le plan symbolique et historique, cette entité et leur chef, a un seul nom et un seul, même si elle s'amuse à prendre différents vocables selon les traditions et les écrits. Le nom initial, selon la gnose, est Yaldébaoth, appelé chez vous Dieu ou encore Diable, qui est exactement la même entité qui vous a fait croire qu'elle était votre Créateur et que vous étiez sa créature, assujettie à son bon vouloir et à ses lois. Voilà ce qu'est la falsification et l'enfermement. Au-delà de cet enfermement et des Croyances inhérentes à cet enfermement, vous êtes des Êtres de pure Lumière, des Semences d'Étoiles ayant été enfermées et coupées de ce que vous êtes et piégées. Donc il y a eu séparation mais il n'y a pas eu chute. Cela relativise, en quelque sorte, ce qui est appelé le pêché originel car le seul pêché n'est pas de votre fait mais de ceux qui vous ont enfermés. Mais, dans la Grâce de l'Unité, il n'existe aucun pêché et tout sera rétabli.

Question : de nos jours, quelle est la valeur d'avoir un Maître spirituel vivant ?
Bien aimée, aucun. Vous êtes votre propre Maître. Ce qui était nécessaire et indispensable avant que la Lumière n'arrive sur cette Terre, c'est-à-dire avant l'année 1984, nécessitait la présence de certains Maîtres, de certains Melchizedech, de certaines Étoiles, pour maintenir, justement, la cohésion et la filiation à la Lumière. Depuis que la Lumière est descendue sur Terre, vous avez très peu de Maîtres présents sur Terre. Vous avez trois Étoiles. Maintenant, les Maîtres authentiques, dont font partie ceux que vous appelez les Anciens, les Melchizedech, sont tous, là-haut, sans exception. Je vous rappelle aussi que tant que vous suivez un Maître extérieur, vous n'êtes pas sur votre voie.

Nous n'avons plus de questionnement, nous vous remercions.
Bien aimés Enfants de la Lumière, je rends Grâce pour votre accueil. Je vous dis à très bientôt. Mon amour vous accompagne et vous guide. À bientôt.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page