Autres Dimensions

Sois qui tu es

MARIE

15 avril 2007

pdf

Je suis Marie, Reine des Cieux et de la Terre. Je suis parmi vous afin de vous permettre de trouver votre intériorité, de trouver votre Divinité au niveau du coeur, afin de vous permettre de réunifier en vous ce qui doit l'être, afin de réunifier en vous votre dimension triple/unique, de Divinité, de clarté et de transparence. Ainsi, avant de m'adresser à vous, avant d'échanger sur un mode qui est votre parole, je souhaiterais tout d'abord vous transmettre cette énergie particulière du coeur uni de mon divin fils et de moi-même, mère des univers, afin de vous permettre de vous réunifier, afin de vous permettre de vous recentrer et de vous permettre de ressentir cette grâce ineffable qui est celle de l'humain qui retrouve sa dimension de Divinité, qui retrouve sa dimension d'unité, sa dimension de fluidité, sa dimension d'éternité. Ainsi je vous propose de porter votre attention, votre conscience au niveau du milieu de votre être, au niveau de votre temple intérieur, au niveau de votre cœur. Ainsi, dans le silence et la grâce qui s'en vient vers vous, je vous demande d'accueillir mon divin coeur et le divin coeur de mon fils, afin de réunir le trois en un, afin de réunir en nous cette flamme divine qui est essence de votre être, qui est essence de votre Divinité, qui est essence de Lumière, essence divine.

Enfants de la Loi de Un, enfants du Père, je viens à vous en tant que mère, je viens à vous en tant que soeur aussi afin d'apporter, à travers la vibration de ma parole, un élément de réponse à votre chemin incarné sur cette planète, en tant que âme et esprit incarné dans ce corps, répondre non pas à vos interrogations futures mais mettre la Lumière, éclairer par mon coeur de mère votre Divinité intérieure. Ainsi je me tiens prête, chers enfants, durant ces quelques instants à venir réconforter par la vibration de ma parole, réconforter par la vibration de mon être entier de mère, afin de vous aider à alléger le poids de la vie, afin de vous aider à éclairer le chemin qui est le vôtre, afin de révéler votre être intérieur, votre être lumineux, votre être transcendant. Ainsi, chères âmes, j'accueille en mon coeur vos paroles et vos questionnements.

Question: quel est l'aboutissement de tout notre cheminement ?
Chère enfant, l'expérience que vous vivez sur cette terre est une expérience qui a été voulue et décidée voilà fort longtemps. C'est une décision de sacrifice, de sacrifice commun, voulu non pas par le Père, voulu non pas par la Lumière mais par votre Lumière. Vous avez eu besoin d'expérimenter cet éloignement de la Source, cet éloignement de votre Divinité afin, un jour qui est maintenant arrivé, de retourner à la Source, enrichis de l'expérience de la non-Source. Cette étape de division, de séparativité, cette époque d'oubli de votre Divinité a été le moyen d'affermir votre Divinité. Le sens de la chute, le sens du sacrifice de l'incarnation a été décidé par une multitude d'âmes, à un moment précis de leur histoire. Ce chemin a été accompagné par les régents planétaires, par mon divin fils et par moi-même, afin de vous accompagner, afin de marcher à vos côtés, afin de soutenir vos efforts dans cette vie qui est si lumineuse mais, en même temps, qui a été une période d'oubli de votre Divinité. Ainsi, certaines âmes ont tellement oublié leur Divinité, qu'il leur est aujourd'hui difficile de revenir à cette Lumière de qui ils n'ont jamais cesser d'être et, pourtant, que de souffrances, que de sacrifices n'ont-ils pas été nécessaires afin de revenir à ce point de déchirement maximal qui doit vous permettre de revenir à la Source.

La promesse que vous vous êtes faits à vous-même, c'est la promesse que mon divin fils ou moi-même ou le régent planétaire avons offert : la promesse du retour à la maison, la promesse du retour en des mondes vibratoires où l'ombre n'existe plus, la promesse d'un retour à l'unité. Et pourtant certains d'entre vous se sont égarés en chemin mais ceux-ci ne peuvent perdre le chemin de leur Source, ils sont simplement dans ce que vous appelez, non pas sur la même longueur d'onde vibratoire du retour à la maison, et ont besoin de parachever cette expérience de l'incarnation. Il y a de nombreuses demeures dans la maison du Père et ces demeures ne passent pas par toutes par les voies de l'incarnation mais c'est le chemin que vos âmes ont choisi. Ames de Lumière qui ont eu besoin de vivre l'expérience de la séparation afin de renforcer leur liaison à la Source, ainsi en est le paradoxe de l'incarnation qui vous a éloigné de manière apparente de la Lumière mais, au terme, vous renforce dans votre Lumière et dans votre éclat d'âme de Lumière. Voilà, chère enfant, le but de l'incarnation dans cette planète et sur cet univers.

Question: les souffrances sont-elles nécessaires sur le chemin ?
Chère âme de Lumière, chère enfant, chère sœur, il est important de comprendre que les chemins de sacrifice doivent un jour s'arrêter, les chemins de souffrance, tels que je les ai décrits dans les cheminements de l'âme en incarnation sur cette planète et en ce système solaire, doivent un jour laisser la place au retour à la maison. Le retour à la maison ne signifie pas désincarnation mais suffit à dévoiler la Lumière que tu es. Il t'est instamment demandé, chère âme, d'abandonner tes oripeaux de la souffrance, d'abandonner les oripeaux de l'ombre, afin de réintégrer ton héritage divin, afin de réintégrer ta Lumière. Il faut en cela développer, il faut en cela accepter que tu es Lumière, il n'y a en toi aucun défaut si ce n'est ceux que tu as acceptés de porter et de te mettre toi-même car, de toute éternité, tu es Lumière, de toute éternité, tu es Divinité. Il est temps d'abandonner les tiraillements, les éloignements de la Source, il est temps de retourner dans ta maison car ta place y est inscrite de toute éternité dans le Livre de Vie. Il est important de rejeter au loin ce qui vous avait éloigné de la Source car l'heure du retour est arrivée. Voilà, chère âme. Alors, va en paix, accepte ton héritage, accepte ta réalité, ta multidimensionnalité et ta Divinité.

Question: pouvez-vous accorder votre protection à mon fils ?
La démarche aujourd'hui, chère enfant, est importante, à savoir que chaque âme individuelle doit elle-même demander ma protection. J'accorde ma protection à toute personne qui la demande. Il m'est beaucoup plus difficile d'intervenir et de mettre mon manteau à une âme qui en ferait, je dirais, la demande, pour une autre âme car c'est un chemin qui s'appelle la liberté individuelle et je ne peux aller à l'encontre de la liberté imprescriptible de chaque âme, je ne peux satisfaire la demande d'une âme pour une autre âme. Il est important aujourd'hui que la liberté imprescriptible de votre incarnation, de votre désir de retour à l'unité, ou votre besoin irrépressible d'expérience et d'incarnation, soit respecté. Il n'y a point de jugement, il n'y a point de pesée des âmes, il y a des choix librement éclairés, librement consentis et chaque âme est différente, chère enfant, même si cela est votre descendance. Il est important de comprendre que chaque âme peut avoir des besoins différents d'une autre âme : des âmes ont besoin encore d'expérimenter la matière, d'expérimenter la séparation, la souffrance et d'autres âmes ont soif du retour à la maison. Il ne m'appartient pas de décider, il m'appartient simplement de veiller à ce que chacun de mes enfants qui se retourne vers moi bénéficie de ma protection, bénéficie de ma Lumière de mère mais je ne peux imposer à un enfant qui se détourne de ma face de revenir à moi car c'est son libre-choix et sa liberté d'expérience d'incarnation.

Question: est-il préférable de vous prier avec le « je vous salue Marie » du catéchisme catholique ?
Cher enfant, cela ne sont que des formules. Alors, ces formules répétées et répétées possèdent le poids de la répétition et donc, effectivement, ont créé des canaux de communication, je dirais, jusqu'à moi. Mais soyez certains que vous n'avez point besoin de ces formules, il vous suffit simplement de vous adresser à moi d'âme à âme, de coeur à coeur et je répondrais toujours présente. Alors, exprimez-vous avec vos mots, avec vos intentions mais ne soyez pas attachés à des formules même si celles-ci ont un certain poids, une certaine réalité parce que cette réalité et ce poids appartiennent déjà à un monde qui s'en va, à un monde qui se délite. Il vous est permis, aujourd'hui, de vous adresser directement d'âme à âme, de coeur à coeur, alors faites-le, osez-le. Votre liberté est là.

Chers enfants, je crois qu'après avoir reçu les bénédictions de votre mère, il ne peut plus y avoir de questionnement, il ne peut y avoir que acceptation, il ne peut y avoir que communion. Ainsi, nous vivons cette communion, ce partage de la Divinité. Encore une fois soyez bénis, soyez certains de l'amour de votre mère mais il vous appartient de tourner votre regard vers moi afin de bénéficier totalement de cet amour qui est votre héritage, votre filiation, votre droit. Chers enfants, soyez bénis et soyez certains que ma parole est accomplie en vous. Chères âmes, chers enfants, recevez toute ma gratitude pour votre accueil, pour votre ouverture, continuez à cheminer en ce monde d'ombre et de Lumière et qui, néanmoins, est une création que vous avez souhaitée, expérimentée. Retenez bien que, contrairement à ce qu'ont affirmé certains hommes qui ont fait des paroles de mon fils une religion, il n'y a point de jugement autre que celui que vous portez vous-même sur vous -même, il n'y a aucune Lumière qui vous condamnerait à l'ombre, il n'y a aucun être divin qui vous imposerait quelque chose que vous ne souhaiteriez pas. Il ne vous arrivera que ce que vous souhaitez et si quelque chose vous semble en désaccord avec ce que vous souhaitez, ne voyez pas ce désaccord à l'extérieur mais comme un désaccord intérieur, entre votre triplicité, corps/âme/esprit. Soyez bénis, mes enfants, et je vous dis à bientôt.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page