Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > O.M AÏVANHOV

O.M AÏVANHOV

12 octobre 2006

pdf

Et bien, chers amis, je suis extrêmement content de vous retrouver. Alors si vous le voulez bien nous allons tous ensemble aider cette planète et les êtres que vous êtes à cheminer vers plus de Lumière, vers plus d'authenticité vers plus de transdimensionnalité et surtout à aller là où vous devez allez en tant qu'enfant de Lumière. Alors je vous laisse la parole et nous allons, comme d'habitude, dialoguer tous ensemble.

Question : comment vivre au mieux la période de changements actuelle ?
Chère amie, on peut observer dans vos cocons de Lumière une période (mais qui correspond à ce qui se passe pour beaucoup de monde en ce moment) de transformation, de retournement et de choses qui vont aller dans le sens, je dirais, de changements de vie importants. Comprenez-bien que c'est quelque chose qu'on observe chez tous les êtres qui sont en chemin et en ce moment depuis deux ans et de plus en plus de transformations qui vont toucher certains secteurs de vie pour vous permettre d'actualiser totalement l'être spirituel que vous êtes parce que, bien évidemment, comme vous le savez tous ici présents, il y a de grandes transformations qui sont en cours au niveau des individus mais aussi au niveau de la Terre et en particulier de la sacralisation de cette planète. Alors la période essentielle est une période où vous devez faire preuve d'authenticité, de vérité et de faire les choix guidés uniquement par la pulsion intérieure de l'âme et absolument pas par des contingences matérielles ou liées à des relations qui pourraient exister entre vous et d'autres personnes. Voilà ce que l'on peut dire d'une manière générale et sans rentrer plus en détail dans les éléments un peu trop personnels.

Question : vaut-il mieux émettre des intentions particulières par rapport à sa vie ou laisser faire ?
Chère amie, vous évoquez quelque chose d'extrêmement important. Alors on est en droit de se demander, quand on est en incarnation, si il faut effectivement faire preuve de volonté, de diriger sa vie dans le sens où on l'entend ou si il est préférable de laisser, je dirais, agir la Divinité en soi et s'en remettre à une volonté divine qui n'est pas la volonté humaine. Alors, il y a les deux choses qui sont importantes. Le chemin de la maîtrise nécessite, comme j'ai déjà dit à de nombreuses reprises, une certaine forme de lâcher-prise et d'abandon pour acquérir cette maîtrise. Ca correspond, dans les principes orientaux, à ce que l'on pourrait appeler le non-désir et le non-vouloir. Alors ça, c'est une première étape mais qui contredit pas, absolument pas d'ailleurs, la notion de vouloir et d'aspiration vers la Divinité.

Alors nous allons résoudre le problème de cette façon, si vous le voulez bien, et qui correspond, je dirais, tout à fait, aux énergies, aux niveaux de conscience qui sont en train d'émerger en ce moment sur la planète pour les six dernières années qui vous restent : le plus important est de trouver la Divinité intérieure, sa multi-dimensionnalité et son être spirituel et divin pour accéder à un autre état de conscience qui est promis à un certain nombre d'êtres en chemin. Alors, à travers ce qui est promis, la chose la plus importante n'est pas de diriger la volonté sur les circonstances de la vie parce que personne, même un Maître, ne peut savoir au moment où un événement arrive dans sa vie si cet événement (même si il est vécu de manière désagréable) appartient à quelque chose qui est fait pour son évolution. Vous savez, de mon vivant, j'ai passé un certain temps derrière ce que vous appelez des barreaux et durant cet épisode, que j'ai vécu comme profondément injuste parce que totalement injustifié, j'ai longuement médité. Mais ce n'est que bien plus tard que j'ai compris le sens de la leçon : le moment où il a fallu intérioriser au maximum un certain nombre de choses pour préparer, je dirais, une transformation ultime et dernière dans la maîtrise que j'étais venu accomplir.

Alors il faut se centrer sur la volonté d'aspiration, la volonté de maîtrise qui correspond à un abandon, en quelque sorte, à la volonté divine. Ce qu'il ne faut pas, par contre, c'est essayer d'orienter les évènements de votre vie par rapport à ce que la personnalité décide. Alors c'est un savant dosage entre lâcher-prise, laisser-faire et volonté divine et volonté non pas de la personnalité mais volonté de l'âme qui est de aspirer dans cette Lumière c'est à dire de demander que la volonté du Ciel se fasse. Ca, c'est un désir, c'est pas une prière, ça pourrait être la prière du cœur ou l'oraison du cœur.

Après, le reste doit se faire selon des principes bien connus dans la spiritualité qui vont aujourd'hui bien au-delà de ce que j'ai exprimé et de ce que j'ai enseigné de mon vivant. Ca correspond à un processus qui était appelé, il n'y a encore pas longtemps, le phénomène de synchronicité. La synchronicité c'est les évènements qui se produisent par rapport à un cheminement spirituel et qui vont mettre sur notre route les éléments nécessaires à l'accomplissement de notre Divinité.

Mais aujourd'hui, depuis quelques années, et de plus en plus, vous rentrez dans ce que l'on appelle la fluidité de l'unité qui est au-delà de la synchronicité. Alors cette fluidité de l'unité vous fait passer des fois par des moments extrêmement durs, des moments où vous avez l'impression de tout perdre, au niveau familial, au niveau professionnel, au niveau du logement, au niveau de choses qui vous semblent parfois profondément injustes. Mais sachez que pour tout être vivant, humain qui est aujourd'hui en chemin, il ne peut pas y avoir de choses injustes, il n'y a que des choses qui ne sont pas comprises au moment où elles se produisent mais qui auront nécessairement l'explication le moment adéquat. L'important étant la confiance bien évidemment dans les choses qui se déroulent dans notre vie parce que, jamais pour un être en chemin, il y a sur ce chemin de la Divinité des choses qui ne vont pas dans le sens de l'épanouissement de la Lumière intérieure.

Alors, oui, il faut demander mais demander la Divinité, demander la Lumière, demander l'accès à la cinquième dimension mais ne demander bien évidemment que pour votre vie. Pour des guérisons trans-dimensionnelles, spirituelles, où des entités multiples interviennent pour agir, des fois très physiquement, je dirais, sur des maladies organiques qui correspondent à des demandes qui ont été faites, c'est pas la même chose. Là, il y a, à travers l'intersession de ces entités spirituelles et vu le nombre que nous descendons, il y a une multiplication de l'énergie de cinquième dimension qui va effectivement transcender les limites de la matière, vous soigner mais aussi et surtout vous éveiller de plus en plus à cette dimension. Alors, si ça passe par une guérison physique ou l'allègement de certains fardeaux, oui. Mais le plus important c'est pas cela, le plus important c'est l'accès à cette cinquième dimension. Alors, oui, il faut demander la Lumière, il faut demander la Divinité, il faut demander la révélation de l'être spirituel que l'on est. Ca, c'est la chose essentielle à demander et, après, laisser s'établir dans la vie, même si on ne comprend pas toujours, à travers l'abandon, le lâcher-prise. C'est comme cela qu'on découvre le chemin vers sa propre maîtrise.

Question : les entités que nous avons incarné peuvent-elles coexister sur un autre plan et peut-il y avoir unicité de ces entités ?
Chère amie, si j'ai bien compris la question, il faut déjà savoir que les plans multidimensionnels, au delà de la troisième dimension incarnée, ne sont plus des dimensions séparées au niveau conscience. Il faut aussi comprendre qu'un être de Lumière, que ce soit des plans de la cinquième dimension ou bien plus haut encore, de la neuvième, de la onzième et bien plus haut encore, est capable de se manifester dans votre dimension à partir du moment où ils a les supports vibratoires pour le faire, bien évidemment, à travers un lieu, à travers une entité incarnée. Mais il faut comprendre qu'elles sont capables, ces entités, de se manifester de multiples façons et il n'y a pas de phénomène de dire une entité elle est là et pas ailleurs. Le Christ peut être présent à de multiples endroits en même temps et dans de multiples cœurs en même temps. Ca c'est ubiquité que vous appelez ça. L'ubiquité est un phénomène, je dirais, qui est naturel sur les dimensions qui sont autres que celle sur laquelle vous vivez (qui est profondément distanciée et séparée).

La question de l'unicité. Il peut y avoir unité, l'unicité n'est pas l'infini ni l'indéfini. Il faut bien comprendre qu'à partir du moment où vous accédez, à travers ce que vous avez appelez le corps de Lumière, le corps immortel, à travers les termes que vous employez aujourd'hui comme le corps d'ascension, quand vous constituez ce corps immortel, quand vous réveillez très exactement ce corps immortel, votre conscience va être capable de s'expandre aussi bien sur le plan horizontal, pour fusionner avec un autre être humain, avec un papillon, avec une fleur, avec un arbre, avec un animal mais aussi sur les plans trans-dimensionnels où vous allez être capables de ressentir (incorporer même, pourquoi pas) certaines entités qui viennent d'autres dimensions. Mais cela n'est pas un phénomène fusionnel.

Il faut bien comprendre que, même quand on a une conscience élargie, même sur d'autres plans, les choses qui évoluent dans la cinquième dimension n'ont pas vraiment de correspondances totales avec ce qui évolue dans la onzième dimension par exemple. Les dimensions s'interpénètrent mais un petit peu, je dirais, comme une spirale, comme une ellipse, si vous voulez, qui repasse par un même point mais à un autre degré vibratoire. Alors il n'y a pas de phénomène d'unicité, vous pouvez vivre une expérience de fusion même avec la Lumière et vivre même une expérience transcendante extrêmement totale et bouleversante qui vous fait vivre ce phénomène d'unité, voire d'unicité avec tout le créé et l'incréé, mais c'est pas pour autant que vous allez vous transformer en des entités réelles et existantes sur d'autres plans, bien sûr.

Le mot continuité est ce qui correspondrait, je dirais, le mieux en sachant qu'il y a des, comment appeler ça, il y a des portes, il y a des seuils qui sont liés à des changements d'état vibratoire. Un petit peu comme l'eau est toujours l'eau, qu'elle soit à l'état liquide, à l'état solide ou à l'état gazeux mais, néanmoins, c'est la même constitution. Il y a une continuité, bien évidemment, quand vous passez de la glace au liquide et puis au gaz mais, néanmoins, ce sont des états vibratoires profondément différents. Alors il y a unicité par rapport à une filiation, on va dire par rapport à une Source, Source d'où vous venez, d'où nous venons et où nous retournons mais le niveau où je retourne n'est pas le même que le niveau où vous retournez. Bien évidemment, il y a filiation commune, Source commune, qui est la Lumière.

Question : à quoi correspondent les douleurs que beaucoup ressentent au niveau de la couronne ?
Alors, chère amie, il faut comprendre que, quand le corps d'ascension se constitue, le corps de Lumière se constitue, il y a un certain nombre, bien évidemment, de phénomènes particuliers qui accompagnent cela. C'est pas une vue de l'esprit, c'est pas parce qu'on a lu dans un livre que le corps Lumière se constitue que l'on va le constituer. Bien évidemment, la constitution du corps de Lumière correspond à la constitution d'un certain nombre de, on va dire, circuits énergétiques nouveaux qui correspondent à des choses extrêmement précises.

Alors je te renvoie pour cela à ce qui a été écrit dans l'apocalypse de St Jean quand St Jean dit « il y aura beaucoup d'appelés, ils seront marqués au front », marqués par l'ouverture de l'énergie de la couronne, c'est à dire du septième chakra couplé au sixième chakra, qui correspondent à la fois à la Sephiroth Kéther et aussi à Chokmah et Binah qui est le triangle séphirothique supérieur qui est ouvert à la volonté divine. Alors sentir la couronne dans ces périodes importantes est tout à fait, je dirais, dans l'ordre des choses pour ceux qui sont sur un chemin spirituel. C'est en quelque sorte le marqueur de l'activation d'un certain nombre de choses en toi : d'abord la reconnexion avec ton âme, ensuite la reconnexion à d'autres dimensions et surtout la constitution de ce que l'on appelle un canal de Lumière entre l'âme et l'esprit qui se traduit par des vibrations qui parcourt le sommet du crâne que vous appelez couronne. Alors c'est un processus tout à fait normal dans le processus de l'éveil mais aussi de la maîtrise.

Question : comment aider au mieux une amie qui est atteinte d'une maladie ?
Alors là, vous rentrez dans un problème. On peut toujours aider les gens par la prière, on peut toujours aider les gens d'une manière ou d'une autre. La meilleure façon que vous ayez de faire, quand c'est pas votre rôle d'être thérapeute, il faut éviter à tout prix de se transformer, je dirais, c'est un peu péjoratif, en sauveteur c'est à dire celui qui va vouloir à tout prix aider les gens malgré eux. Vous êtes aujourd'hui engagés sur cette planète sur un chemin de maîtrise, même ceux qui le refusent, alors chaque être humain est totalement libre de son chemin.

Maintenant aider l'autre ça veut dire simplement le regarder avec amour, le sentir avec amour et c'est déjà énorme. La meilleure chose que vous puissiez faire pour un autre être humain c'est de lui montrer votre état de maîtrise en cours d'élaboration et ça c'est valable pour tout être humain. La meilleure aide que vous pouvez apporter c'est pas à travers la volonté d'aider quelqu'un, c'est d'être vous même en contact avec votre propre Divinité et quand vous approcherez un être malade, à travers votre Divinité ouverte, réalisée, en cours de réalisation, vous émettrez des vibrations de Lumière, bien évidemment, et cet état vibratoire de Lumière peut, dans certains cas, avoir une action thérapeutique ou en tout cas aide, de toute façon, ces personnes dites malades. Ca c'est l'aspect, je dirais, vibratoire, le plus important.

Question : pourriez-vous développer sur ce que vous appelez la « maîtrise » ?
La maîtrise est avoir déjà la maîtrise sur son déroulement de vie, non pas dans le déroulement des actes quotidiens, bien évidemment, mais déjà la maîtrise à l'intérieur de soi, de ce qui nous anime. Alors, qu'est-ce qui anime un corps humain en incarnation ? Bien évidemment c'est l'énergie de l'âme en premier, donc il faut faire la volonté de l'âme, ça veut dire être en contact avec son âme. Maintenant, si vous voulez, si les éléments qui sont à l'intérieur de l'homme ne sont pas maîtrisés (de même que vous n'arrivez pas à maîtriser à l'extérieur, l'eau, le feu, l'air et la terre de la même façon avant la maîtrise), vous êtes incapable de maîtriser ce qui vous anime, à savoir, avant tout, l'état émotionnel.

Alors la maîtrise c'est déjà non pas étouffer, non pas supprimer les émotions mais déjà comprendre, être capable de comprendre comment ça fonctionne à l'intérieur de soi, non pas au niveau des rouages énergétiques, des chakras ou des corps spirituels mais déjà être capable de maîtriser ses propres pulsions, de maîtriser ses propres aspirations de la personnalité qui veut toujours plus, ça c'est important. La maîtrise c'est pas quelque chose qui s'acquiert avec une ascèse. C'était important de mon vivant, j'en ai parlé, mais aujourd'hui la maîtrise elle vous est offerte puisque les énergies que j'ai appelé transdimensionnelles sont là, parmi vous, depuis déjà de nombreuses années. Elles sont là pour vous permettre de les accueillir, de les faire vôtres et de les laisser vous transformer.

La maîtrise c'est le lâcher-prise par rapport à sa volonté personnelle de réussite sociale, par exemple pour certains, de réussite affective pour d'autres, de réussite professionnelle ou de réussite d'un tableau par exemple et que sais-je encore. C'est laisser œuvrer en soi la volonté divine, laisser se dérouler la vie, tout simplement, en étant dans le sens de cette vie et en étant dans le rayonnement de la Lumière intérieure, de la Source que vous êtes, de la Lumière que vous êtes. Ca, c'est la maîtrise.

Question : pourriez-vous développer ce que vous appelez la fluidité de l'unité ?
La synchronicité est la première étape qui se manifeste, non pas lors de la maîtrise, mais lors de ce que l'on appelle l'éveil c'est à dire la première rencontre avec la Lumière, au moment où les chakras du haut du corps s'activent pour recevoir ce que l'on appelle la Shekinah, ce que vous appelez la polarité de la Lumière féminine de Dieu, si vous voulez. Alors, ça, c'est l'éveil et quand l'éveil arrive se passe la synchronicité, la synchronicité c'est quoi ? C'est tout simple : vous dites « j'aimerais rencontrer telle personne », vous émettez une pensée, la personne vous appelle. Vous pensez à un titre de livre que vous aimeriez lire et vous tombez dessus et ainsi de suite, ça c'est les phénomènes de synchronicité.

La fluidité de l'unité va bien au-delà de la synchronicité, la fluidité de l'unité est un processus qui est directement lié, lui, à la maîtrise c'est à dire que dans la fluidité de l'unité vous avez ouvert, au-delà des chakras du haut, un certain nombre de portes et en particulier ce que l'on appelle la porte de l'éther ou la porte de la cinquième dimension, qui vous permet de constituer un canal extrêmement précis qui est appelé le canal de l'éther qui vous met en contact avec la cinquième dimension. La cinquième dimension est au-delà que ce que Sri Aurobindo, par exemple, appelait le supra mental. Dans la cinquième dimension il n'y a pas de place pour l'ombre, il n'y a pas de place pour le mental, il n'y a pas de place pour l'émotion, il n'y a pas de place pour les doutes, il n'y a que le déroulement de la pleine manifestation et de la pleine puissance de la Lumière.

Alors, quand on rentre en fluidité de l'unité, les choses se déroulent en accord avec la volonté divine et votre volonté personnelle s'est effacée devant la volonté divine pour ne faire plus qu'une. Et là les choses arrivent en hyper-synchronicité c'est à dire que tout ce qui arrive est porteur de sens, ce qui ne veut pas dire qu'il faut à tout prix chercher un sens à un oiseau qui traverse devant vous mais, néanmoins, toutes les choses importantes de la vie revêtent un sens sacré. Ca, c'est la fluidité de l'unité mais c'est uniquement lié, non pas au processus de l'éveil qui correspond à l'activation des chakras du haut, mais réellement à la constitution de ce que l'on appelle le canal de l'éther qui vous met en contact directement avec la cinquième dimension.

Question : Pourriez-vous faire un point sur ce qui se passe en ce moment, globalement ?
Ce n'est que l'amplification de ce qui a déjà commencé depuis l'année dernière et je dirais que, entre la période de 2005 et 2012, vous êtes rentrés dans les sept dernières années de transformation possible. Alors ces phénomènes de transformation ne sont pas, je dirais, aussi doux, aussi calmes que ce qui se passait dans l'ancien temps. Ce qui se passe aujourd'hui, pour les êtres en recherche et aussi pour toute la planète, c'est que vous allez vous trouver mis face à des choses extrêmement violentes, brutales, qui vont vous obliger à rectifier le tir dans vos cheminements. Alors, pour certains, ça va être au niveau professionnel, pour d'autres ça va être au niveau émotionnel, pour d'autres ça va être au niveau affectif dans les relations dans le couple ou avec les enfants. Il faut accepter cela, il faut pas se laisser marcher dessus mais il faut bien comprendre le sens des évènements qui arrivent.

Alors, oui, effectivement, pour beaucoup d'êtres en chemin, il y a l'impression que c'est très dur et, oui, c'est dur parce que ça nécessite, je dirais, un certain nombre de réajustements et ces réajustements, pour certains d'entre vous, sont des virages à 360 degrés : on tourne comme une girouette avant de trouver le bon sens et on fait demi-tour mais ça, ça fait aussi partie du chemin vers l'éveil et aussi vers la maîtrise. C'est à dire que tout doit être, je dirais, rectifié, corrigé, pour accéder à la cinquième dimension. Alors il y a un certain nombre de choses qui paraissaient normales dans notre vie (ça pouvait être un métier qui occupait toute notre vie ou un amour qui occupait toute notre vie) et du jour au lendemain ça change. On sent bien à l'intérieur de soi, quand on est incarné, que du jour au lendemain il y a des choses qui se bousculent. De mon vivant, aussi, au titre de ma maîtrise individuelle, je l'ai vécu mais vous vous le vivez maintenant au niveau collectif.

Mais rappelez-vous, dans de nombreuses réunions que nous avons eues, j'ai parlé des analogies qui existaient entre ce qui se passait à l'intérieur et ce que vous observiez à l'extérieur. Les mouvements des éléments à l'extérieur correspondent à se qui se passe à l'intérieur de vous : quand l'air se déchaîne, la colère se déchaîne à l'intérieur de vous. Et les phénomènes de séismes, les phénomènes liés aux eaux, les phénomènes climatiques aussi correspondent à ce qui se passe à l'intérieur de vous et c'est des phénomènes de réajustement, je dirais, majeurs, qui préparent les alignements, qui préparent la maîtrise, qui préparent l'éveil et les transformations ultimes qui vont survenir durant cette période de six ans. Alors, effectivement, il y a des périodes où ça va devenir, à priori, de plus en plus dur parce que c'est physique que c'est dur, c'est pas l'âme, l'âme elle exulte au contraire, l'âme elle est contente de se qui se passe. Alors parfois dans la vie matérielle c'est pas évident, parfois dans la vie dans certains secteurs ça pose des problèmes mais parce qu'il est demandé d'aller vers ce lâcher prise extrêmement important.

Je dirais, en quelque sorte, c'est comme au niveau des éléments : dans votre vie, à un moment donné, vous ne saurez plus où vous tourner et vous ne pourrez vous tourner que vers vous-même, à l'intérieur de vous-même pour trouver votre Divinité, pour trouver votre propre Source et donc votre éveil et donc votre maîtrise. Ce n'est qu'à ce moment là que les portes s'ouvriront totalement.

Question : comment trouver cette Source si le corps ou le « moral » est atteint ?
L'expérience prouve, chère ami, que quand le corps est atteint, quand l'âme est atteinte ou quand le mental est atteint, dans les périodes de grande noirceur, se trouve la Lumière. Malheureusement l'être humain est ainsi bâti dans cette structure de troisième dimension (pas au niveau de son âme heureusement), qu'il y a souvent, je dirais, la notion d'un traumatisme (corporel, psychique, mental, émotionnel) qui va être, en quelque sorte, l'élément déclencheur de la transformation parce que nombre d'êtres humains, même en recherche, se satisferaient d'être dans une condition bien équilibrée où tout va bien, où y'a pas de vagues ou tout semble serein. Mais, en fait, c'est pas ça la joie intérieure.

La joie intérieure c'est le moment où, symboliquement, on a tout perdu, où on perd tout et on accepte de s'en remettre à la volonté divine. Là, je ne parle pas d'évolution spirituelle, je parle de révélation spirituelle, je vous parle de l'ultime transformation. Alors tant que c'est un cheminement spirituel et bien gentillet qui va pas déranger les habitudes, qui va vous mettre dans une recherche qui vous satisfait et qui vous embête pas trop dans votre vie, c'est très satisfaisant pour l'ego, oui, pour la personnalité mais pas pour votre but ultime qui est de réaliser votre Divinité.

Là, nous ne parlons plus d'évolution spirituelle, nous parlons réellement de la transformation ultime, c'est à dire de l'éveil et de la maîtrise qui vous conduisent au seuil d'une nouvelle vie, dans un autre état vibratoire, dans un autre état de fonctionnement où il n'y a plus de place pour l'ombre, où il n'y a plus de place pour le doute, afin que votre Lumière émerge des profondeurs de la troisième dimension, pour vous permettre de vous découvrir vous-même.

Alors, effectivement, parfois ça peut paraître dur mais je peux vous assurer que plus ça sera dur, meilleur ça sera après et je suis pas masochiste. Mais ça, c'est pas voulu par la Divinité. Encore une fois, comprenez bien que je ne fais pas du masochisme, ou comment vous appelez ça ? Du dolorisme. Je dis simplement que l'être humain a tendance à se fossiliser dans des fonctionnements, à se fossiliser dans des habitudes, même spirituelles. Or la Lumière et la Source ne se trouvent qu'à travers une révolution et la révolution, parfois elle peut faire mal. Et la révolution est indispensable pour trouver ce que vous avez à trouver afin d'être débarrassés de l'illusion dans laquelle nous avons vécu pendant plus de cinquante mille ans.

Tout ce que je peux dire c'est que tant qu'on a pas trouvé, ça veut dire qu'on a pas cherché au bon endroit, tout simplement et le plus souvent ça veut dire qu'on cherche où il ne faut pas. Le seul endroit où chercher c'est surtout pas dans des références extérieures et surtout pas dans des références religieuses c'est surtout pas dans des phénomènes extérieurs. Il faut se nourrir à soi-même pour se trouver. Alors c'est, comme disait notre ami Krishnamurti de son vivant, il disait celui qui n'est pas allé de l'autre côté, bien évidemment il ne peut pas savoir ce qu'il y'a de l'autre côté, alors il n'ose pas y aller mais il demande comment c'est de l'autre côté. C'est le même principe, chère amie, au niveau de ton âme. Y'a pas à chercher, même si les phénomènes de synchronicité, de fluidité de l'unité se manifestent, c'est que tu cherches la Source extérieure à toi. La Source c'est toi et uniquement toi. Ca, c'est le maître mot de la fin : la Source c'est toi et uniquement toi. Ca, c'est la réponse.

Question : pourquoi, malgré une guérison réelle, certains symptômes peuvent persister ?
Ça veut dire que le mental était tellement habitué à ces symptômes qu'il a pas encore compris qu'il était guéri. Malheureusement c'est la vérité, il n'y a rien d'autre. Alors, parfois, il y a une latence car le mental a beaucoup travaillé, à travers même une recherche, je dirais, symbolique, une recherche spirituelle et il faut que le mental aussi arrive à se taire définitivement. Et là, le symptôme c'est le symptôme du mental. Il n'y a rien à comprendre de plus. A partir du moment où la cause a disparu, si le symptôme est encore là, c'est que le mental n'a pas compris.

Question : Comment dépasser cette emprise du mental ?
Le mental est le dernier monstre que vous avez à vaincre. Le premier monstre, bien évidemment, c'est le monde des désirs, des pulsions, le monde des émotions. Après, pour arriver à cette porte qui correspond au supra-mental, et au-delà, il faut effectivement vaincre le mental. Mais nous avons fonctionné pendant tant et tant de temps avec le mental que c'est pas évident de pouvoir le calmer parce que, à partir du moment où vous vous dites « je vais calmer mon mental » vous êtes déjà dans le mental. C'est ça le problème, c'est que même quand vous avez l'impression de faire le vide, le mental il est là et il observe. La transcendance elle est liée à l'arrêt du mental. Si vous arriviez à arrêter le mental, ne serait-ce que un temps extrêmement court, l'illumination arriverait tout de suite.

La seule façon d'arrêter le mental c'est d'abord de laisser place à l'éveil c'est à dire de ressentir ce qu'on appelle les énergies de la couronne. Alors, quand l'énergie de la couronne est activée, il y a des signes extrêmement précis qui se manifestent. Y'en a un qui est extrêmement important parce que c'est sur ce signe que doit s'orienter ce qu'on appelle le vide et la clarté mentale c'est non pas de méditer mais de se concentrer sur le son intérieur (qui est le son de l'âme) qui est entendu du côté gauche de l'oreille. Alors, à ce moment là, au fur et à mesure que vous pénétrerez en conscience au niveau du son, le mental se taira et à un moment donné le son va se modifier. Il y a un certain nombre de sons qui vont apparaître dans l'oreille et parfois au milieu de la tête jusqu'à arriver à ce qu'on appelle la musique des sphères, ça c'est le dernier stade.

Quand on arrive à la musique des sphères, le mental ne peut plus intervenir et, là, intervient l'irruption de la dimension supra-mentale de la quatrième dimension qui va laisser place à la cinquième dimension. Alors, y'a pas d'outil pour faire taire le mental. Vous pouvez méditer comme certains bouddhistes tibétains pendant plusieurs vies pour purifier le mental mais, comme vous dites, comment c'est l'expression « macache bono ». Vous pouvez y passer des milliers de vies ça ne fera rien du tout, vous renforcerez de plus en plus le mental. Le mental est quelque chose qui n'arrive pas à se contrôler.

La maîtrise c'est pas la maîtrise du mental c'est justement faire taire le mental. Alors le mental c'est pas la peine de lui dire de se taire, il ne se taira jamais, par contre il faut dévier la conscience vers autre chose. Alors les messies du début du christianisme avait créé l'oraison du cœur, se retirer dans des déserts. Ca c'était tout à fait possible mais aujourd'hui il vous suffit de vous concentrer sur l'énergie de l'éveil. A partir du moment où vous avez éveillé cette énergie petit à petit le mental va (dès que allez arriver à la musique des sphères) s'éteindre de lui-même pour se laisser remplir par le supra-mental.

Alors c'est difficile en ce moment parce que c'est à la fois plus facile (parce que l'énergie de la Shekinah est là, de l'Esprit Sain, si vous préférez) mais, en même temps, c'est plus dur parce qu'avec les difficultés de la vie vous avez tendance, la plupart, à avoir le mental qui pédale dans la choucroute comme on dit c'est à dire que ça gamberge beaucoup. Malheureusement c'est les circonstances actuelles qui font que, à la fois la Source est plus facile à trouver mais, en même temps, le mental va essayer de vous éloigner de la Source.

Question : les modifications que j'ai apportées à ma vie dernièrement sont-elles justes ?
Chère amie, les modifications survenues dans ta vie récemment correspondent à des changements qui étaient souhaités depuis longtemps. Alors, il y a eu le courage, je dirais, de passer à l'acte par rapport à ces changements. Alors, en ce sens, elles vont, je dirais, ces modifications, dans le sens de l'allègement donc d'une facilitation de ce qui doit arriver. Alors, c'est tout à fait justifié et tout à fait juste, c'est quelque chose qui était important de mettre en œuvre. Alors, il faut que tu oses abandonner les modèles dans lesquels tu as trouvé une certaine forme d'épanouissement parce que ce n'est pas l'éveil, c'est un épanouissement. Il faut accepter de éloigner de toi les chemins que tu as fait jusqu'à présent, qui t'ont apporté cet épanouissement pour te trouver toute nue face à toi-même, pour te trouver toi-même mais, ça, c'est une démarche plus intérieure qu'extérieure, c'est pas les transformations dans ta vie, les plus grandes transformations extérieures ont déjà eu lieu.

Question : Pourriez-vous nous parler des entités dites négatives ?
Alors, je dirais, on va envisager deux points de vue. D'abord le point de vue de la logique énergétique : depuis maintenant les années 1987 les portes de l'astral ont été ouvertes, ce qui fait que la plupart des entités qui n'appartiennent pas à la Lumière authentique ont été soit précipitées en incarnation, soient précipitées dans les plans astral les plus proches de la terre et elles se manifestent, bien évidemment, de manière beaucoup plus facile aussi. Alors il faut bien comprendre, ça, c'est le point de vue énergétique qui est lié à l'ouverture des portes en 1987 qui correspond à l'influence du Soleil Central de la galaxie qui est venu se mêler, en quelque sorte, de la destinée de la Terre et qui a ouvert certaines portes qui ont permis aussi l'ouverture, bien évidemment, à la sacralisation de la planète. Mais, néanmoins, ça a attiré un certain nombre d'entités plus proches de vous à venir en contact avec vous. C'est exactement la même chose pour des entités appelées extra-terrestres appartenant à des systèmes involutifs qui n'ont pas encore fini d'involuer. Ca, c'est la réalité énergétique liée à l'ouverture des portes et des seuils.

Alors maintenant il y a une autre réalité beaucoup plus importante et elle concerne directement chaque être humain avec lui-même. N'oubliez-pas que la troisième dimension est un monde distancié, séparé, où vous êtes sans arrêt en train de trier, en permanence, au niveau mental, au niveau émotionnel, au niveau de votre vie, entre ce qui est bien et ce qui est mal, dans tous les sens du terme. Alors, tant que vous serez dans ce mode de fonctionnement vous attirerez à vous des entités bonnes mais aussi des mauvaises.

Alors, il est question de monter votre taux vibratoire, d'aller vers l'éveil, d'aller vers la maîtrise et plus vous allez vers cette direction vibratoire, plus les forces de l'ombre deviendront insignifiantes c'est à dire qu'à un moment donné, effectivement, dans l'évolution spirituelle, vous êtes confrontés à des forces de Lumière, des forces de l'ombre, pour vous permettre de faire votre chemin de discernement mais aussi d'apprentissage, ça c'est logique, c'est normal, ça fait partie de l'évolution normale. Mais, en période de révolution, comme celle que vous vivez maintenant, il est important de monter le niveau vibratoire de manière à être de plus en plus transparent, de plus en plus clair, de plus en plus lumineux, de plus en plus relié à la Source que vous êtes, et, dans ces cas là, l'ombre ne peut plus avoir de prise.

Mais si votre mental essaye encore de dichotomiser entre bien et mal, vous serez confrontés aux forces de l'ombre bien évidemment. Ce qui se passe de l'extérieur qui vient vous heurter c'est aussi ce qui se passe en votre intérieur. Si votre intérieur est correctement polarisé, tout entier tendu vers la maîtrise, vers la Source, l'ombre ne peut plus rien, elle ne peut qu'exploser à votre contact. Alors, c'est un cheminement effectivement qui est à la fois énergétique (par la réalité énergétique de l'accès à la cinquième dimension et l'épuration de la dimension intermédiaire qui est la quatrième dimension) mais aussi de votre propre cheminement de conscience.

Question : pourquoi autant de personnes ressentent un sentiment d'impuissance ?
Le sentiment d'impuissance, chère amie, le sentiment d'être paralysée ou d'impuissance par rapport à des évènements qui arrivent est, malheureusement ou heureusement, une constante pour beaucoup de gens en chemin. Alors, il faut se centrer de plus en plus sur son intérieur, sur sa Source intérieure. Il vous est demandé, à travers les épreuves, non pas nécessairement de vous retrousser les manches et de vous battre sans arrêt contre des choses qui sont inéluctables, voire inexorables.

Il vous convient, quand quelque chose vous met dans cette situation d'impuissance, non pas de lutter contre (parce que plus vous lutterez, plus vous nourrirez l'adversité, ça c'est une constante) mais l'important, aujourd'hui, c'est de vous tournez vers votre Source intérieure, vers la Divinité que vous êtes parce que plus rien ne doit avoir d'importance que cela et, ça, c'est la volonté de la Lumière, de vous faire prendre conscience que seule compte la Lumière et rien d'autre, que tout ce que vous avez bâti (que ce soit dans les rôles sociaux, que ce soit dans la richesse, dans la pauvreté, que ce soit dans les liens familiaux, que ce soit dans tout ce que vous avez bâti) finalement n'a aucune espèce d'importance par rapport à votre Divinité et que certains êtres ont besoin de voir détruite l'œuvre d'une vie pour pouvoir trouver la Divinité. Alors ça peut paraître dur à dire mais ça correspond exactement à l'époque que vous vivez. Il est urgent que le maximum d'êtres humains trouve sa Divinité et sa Source, plus qu'urgent.

Question : Où en sont les plans d'évolution de la planète aujourd'hui ?
Je vais vous dire que, même sur les autres plans, rien ne se passe comme on le prévoit. D'abord il y a l'échelle du temps qui n'est pas la même, ensuite il y a eu des périodes, je dirais, extrêmement critiques parce que les effusions de l'énergie de cinquième dimension, bien évidemment, déclenchent des réactions. Alors, vous voyez, même à titre individuel, ce qui vous arrive quand vous êtes en cheminement spirituel par rapport à ces transformations liées à l'émergence de la cinquième dimension qui viennent percuter votre vie et vous imaginez bien que, pour ceux qui ne sont pas du tout ouverts ou qui refusent ces dimensions, bien évidemment les résistances entraînent des dégâts beaucoup plus importants dans l'écorce subtile planétaire.

Alors il y a des êtres qui passent leur temps à réajuster les grilles magnétiques de la planète, avec des périodes, je dirais, extrêmement critiques. Surtout que personne ne peut donner une échelle de temps pour l'avènement réel, concret de la cinquième dimension, si ce n'est que nous avons une date échéance, je dirais, une date échéance qu'on ne peut pas dépasser, quoiqu'il arrive. Alors, il reste encore du temps, bien évidemment, il reste un certain nombre de paires d'années mais c'est pas des centaines d'années, c'est l'espace d'une vie, je dirais même d'une dizaine d'années, voire beaucoup moins par rapport à fin 2012.

Alors, bien évidemment, il y a des périodes de réajustement mais il y a de très, très nombreux êtres qui vivent dans l'intra-terre qui sont en train de veiller à ce que cette planète aille là où elle doit aller c'est à dire vers sa sacralité la plus intime et que la plupart des êtres humains qui sont en chemin vivent l'éveil et vivent la maîtrise. C'est pour ça que, pour certains d'entre vous, les évènements de la vie prennent parfois une tournure de cataclysmes, de transformations et de bouleversements parce que c'est important que vous viviez cela, chacun dans ses domaines, bien évidemment, pour vous faire comprendre que ce que à quoi vous étiez attachés et qui parfois faisait le centre de votre vie, n'est pas important, que le sens de la vie c'est trouver la Lumière et rien d'autre et que, ça, maintenant, comme je disais, c'est extrêmement urgent.

Question : Que deviendront ceux qui ne seraient pas prêts à passer dans la cinquième dimension ?
Et bien, ils seront recyclés, tout simplement, et ils recommenceront un cycle de cinquante mille ans. Parce que qu'est-ce qui passe en cinquième dimension ? C'est la Terre qui est sacralisée et les êtres qui sont capables d'y vivre sur les nouveaux Cieux et nouvelles Terres, renouvelés. Les autres seront recyclés mais c'est pas les planètes qui manquent pour expérimenter la troisième dimension. Et n'oubliez pas aussi que quand on dit ça on a l'impression qu'il y a la troisième, il y a la cinquième de l'autre côté mais n'oubliez pas non plus que ça veut dire que peut-être que la Terre va se scinder (comme on disait tout à l'heure par rapport aux multi-dimensionnalités) en une Terre de troisième et une Terre de cinquième. Ca, pour l'instant, ça fait partie du grand secret.

Question : l'expérience mystique amène-t-elle à l'éveil ?
Le processus vécu a été de l'ordre de l'expérience et non pas de l'ordre de l'établissement définitif dans ce niveau vibratoire atteint. Jusqu'alors c'est un processus qui correspond à une intrusion, dans le vrai sens du terme, intrusion de la dimension de la Lumière dans la réalité dans cette troisième dimension, où les choses, où la conscience va transcender la dimension habituelle pour passer dans ce qui est appelé la conscience cosmique. Je répondrais, l'important n'est pas de vivre l'expérience mais de se stabiliser dans ce niveau de conscience, ça, c'est la maîtrise.

L'expérience laisse le goût, après, quand on revient, de quelque chose qui était magnifique, comme l'expérience NDE qui pourtant est extrêmement transformante pour ceux qui la vivent, qui transforme les cocons de Lumière et les rayonnements mais c'est pas encore la maîtrise. Ca, c'est l'éveil, la maîtrise c'est au-delà, c'est vivre en permanence dans cette dimension, c'est l'énergie par exemple que vous apporte la Maman quand elle vient. Marie vous délivre cette énergie de cinquième de manière irradiante, c'est ça qu'il faut atteindre, c'est pas le renouvellement de l'expérience. C'est un état qu'il faut atteindre.

Question : la prière est-elle un moyen pour monter le taux vibratoire ?
La prière centrée sur la prière du cœur, sur soi-même, non pas la prière de demande, est effectivement un état, je dirais, particulier qui fait monter la vibration. Le problème, aujourd'hui, c'est de stabiliser la vibration et non pas d'atteindre une expérience ou un état de prière à un moment donné et puis, après, redescendre pour vaquer à ses occupations. La méditation au soleil levant a été aussi un acte important de mon vivant, de même que la paneuryhtmie qui permettait de toucher le niveau de conscience différent de l'ordinaire. Aujourd'hui, je dirais que les choses sont un peu différentes parce que, encore une fois, je répète le mot, on n'est pas dans une évolution, on est dans une révolution qui dit changement d'état de conscience et d'état cantique de l'énergie et de la vibration même de l'atome, de la vibration même de la Lumière.

Alors la montée vibratoire correspond à (le mieux que je puisse trouver) s'abandonner, de rentrer dans le lâcher-prise par rapport à la volonté de ce qui arrive dans votre vie. La montée vibratoire, elle, est omniprésente. L'énergie de l'Esprit Sain, l'esprit de la cinquième dimension, elle est là, à portée de main, il suffit de s'ouvrir à elle pour monter en vibration. C'est ce que je propose et quand je m'en vais et que Marie arrive. C'est ce qui se vit dans les guérisons spirituelles aussi auxquelles je participe. Ca, c'est une montée vibratoire qui est profondément, je dirais, transformante, malheureusement pas pour tout le monde parce qu'il faut accepter cette énergie, accepter de la faire sienne et accepter de se l'approprier. Ca nécessite, bien évidemment, d'abandonner les peurs, toutes les peurs.

Question : pourquoi ne peut-on pas voir les entités qui nous accompagnent ?
Si tu vois pas les entités qui se manifestent, chère amie, c'est qu'il y a une raison qui est toute simple : si tu voyais les entités, peut-être que tu tomberais dans les pommes. La plupart des entités travaillent. Vous les sentez, vous les voyez à l'œuvre à travers ce qui se passe dans votre vie mais vous n'avez pas toujours (pour beaucoup d'êtres humains) la possibilité de les voir réellement à l'œuvre parce que il faut pouvoir supporter ces phénomènes, parce que, à partir du moment où vous voyez les entités, vous ne faites pas que ressentir, vous, entre guillemets, rentrez dans un processus psychique qui est appelé la dissociation. Il faut être capable de gérer la dissociation. La dissociation est un processus extrêmement traumatisant dans les structures parce que vous voyez deux réalités en même temps. Or, le cerveau il n'est pas habitué à voir deux réalités en même temps et si vous voyez les entités réellement telles quelles sont, vous risquez réellement de vous évanouir si vous n'êtes pas structurés pour les voir. C'est pour ça que la plupart des gens ressentent les entités, les voient à l'œuvre, peuvent parfois les entendre ou échanger avec elle sur un mode télépathique, on va dire, mais n'ont pas accès à la vision. C'est une protection en quelque sorte.

Question : Comment abandonner ses peurs sans passer par le mental ?
Toute la structure humaine de troisième dimension (structure cérébrale comprise, structure cellulaire comprise) a été bâtie à travers l'apprentissage des peurs qui était lié à la survie de l'espèce. Tout ça est inscrit profondément dans les gènes. C'est inscrit profondément dans la cellule. C'est inscrit profondément dans le cerveau donc ça fait partie intégrante de la troisième dimension. Alors, la seule façon de vaincre les peurs c'est pas de lutter contre, c'est de comprendre que toutes les peurs ne sont que des échafaudages qui sont liés à la peur du manque, à la peur de mourir, à la peur de ne pas être aimé. Toutes les peurs font partie des obstacles qui sont mis à votre maîtrise. Alors, on ne peut pas accéder à la maîtrise en maîtrisant les peurs et les peurs doivent s'évacuer à travers l'augmentation vibratoire.

Plus vous vous rapprochez de votre Source de qui vous êtes, plus la peur s'éloigne. Y'a des peurs, malgré cela, qui sont profondément enfouies parce que elles sont liées à une expérience de vie traumatisante dans cette vie-ci ou dans d'autres vies et qui, même malgré l'éveil, restent encore présentes parce que c'est la structure biologique qui est aussi ainsi faite. Alors l'abandon des peurs ne peut se faire qu'à travers la certitude de la Divinité de qui vous êtes, ça c'est extrêmement important mais vous ne pouvez pas éliminer les peurs une par une, de même que vous ne pouvez pas éliminer le karma un par un.

Il faut entrer dans la sacralité, dans la fluidité de l'unité, dans votre Divinité, c'est la seule solution. Vous pouvez pas chasser les peurs parce qu'il y en aura d'autres sans arrêt, vous ne pouvez qu'échapper, entre guillemets, à vos peurs en montant dans ce niveau de conscience de la cinquième dimension. En gros et en résumé, au fur et à mesure que votre niveau vibratoire se rapprochera de la maîtrise, après le processus d'éveil, vous vous apercevrez que la plupart de ces peurs qui vous habitaient jusqu'à présent se sont éloignées de vous et vous allez arriver à concevoir ces peurs comme un processus (qui fait partie peut-être d'un processus biologique ou acquis à travers l'éducation ou à travers la mémoire de vos vies passées) qui n'est plus vous parce qu'en fait c'est pas les peurs qui vont vous quitter mais c'est vous qui quittez les peurs par votre distanciation de ces peurs, par votre montée vibratoire.

Vous allez quitter la troisième dimension, vous allez abandonner le mal, le bien, vous allez abandonnez le jugement, vous allez abandonner les émotions qui, jusqu'à présent, faisaient en sorte que vous désiriez ceci ou cela. Ca, c'est la vraie maîtrise mais c'est difficile à expliquer, y'a pas de technique à proprement parlé. Les techniques que j'ai enseignées de mon vivant étaient des techniques qui permettaient l'évolution spirituelle lente, comme c'était le cas, de vie en vie, progressivement. Mais de mon vivant aussi, de même que mon Maître Bença Deunov, il avait été prédit qu'il y aurait une période d'initiation majeure de l'humanité qui est une initiation par le feu.

Cette initiation par le feu correspond à la maîtrise et l'accès à l'éther mais ça c'est un processus qui ne connaît pas, je dirais, des techniques telles que je les enseignais de mon vivant. Vous ne pouvez pas vous débarrasser des peurs par une technique. Vous ne pouvez pas vous débarrasser de votre karma en étudiant sans fin les karmas que vous avez établis dans cette vie. Vous ne pourrez pas vous débarrasser de vos mémoires cellulaires en travaillant sur le décodage de ces mémoires parce que c'est sans fin.

La seule chose vers laquelle vous vous tournez c'est votre Divinité et c'est aussi le piège de la spiritualité, depuis vingt ans, de vous entraîner vers ce que j'appellerais, moi, des chemins de traverses où vous avez l'impression de vous connaître de mieux en mieux à travers des techniques, à travers des modèles de conscience, à travers aussi des mises en œuvre d'études symboliques ou de l'astrologie ou des tarots et que sais-je encore. Mais ça, ça vous éloigne de votre Source, ça vous approche pas de votre Source. Ca a été un grand piège que le mental qui vous a fait croire qu'à travers l'étude de telle chose ou telle chose vous allez trouver la Divinité. Mais c'est faux.

Question : le fait de ne plus avoir de désirs liés à l'alimentation est-il un signe de cette évolution ?
Bien sûr, c'est un des signes majeurs. Il y a deux signes majeurs indépendamment des signes énergétiques liés à l'éveil mais quand vous vous approchez de la maîtrise, les facteurs alimentaires sont profondément transformés parce que, dans la cinquième dimension, il n'y a plus besoin d'aliments car vous vous nourrissez directement de l'éther et de Lumière.

Question : quel est le deuxième signe ?
Le deuxième signe concerne le désir au sens le plus vaste qui soit. Il y a une seule volonté c'est de trouver la Divinité mais le désir (sexuel ou autre) devient comme secondaire. Ce qui ne veut pas dire que l'accès à la cinquième dimension contredit le fait de manger ou contredit le fait d'avoir des relations avec un partenaire, j'ai pas dit ça, j'ai dit simplement que plus l'âme se rapproche de vous, plus vous vous éloignez des conditions de vie de la troisième dimension, plus vous rentrez dans le non désir, plus vous rentrez dans le non besoin. Et ça vous remplit de joie, c'est pas quelque chose de triste, c'est pas quelque chose de contraint et forcé. Si vous vous contraignez et vous vous forcez, c'est que c'est pas la maîtrise.

Il est l'heure de laisser la place je crois à Marie, elle est là et elle attend pour déverser ses énergies de cinquième dimension. Et moi, chers amis, je vous dis à bientôt, je vous apporte toute ma bénédiction et je vous dis peut-être pour certains, à demain mais, là, je serai dans un autre rôle avec vous dans la salle ou peut-être à une autre fois. Voilà, recevez tous mon amour et à bientôt.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page