Autres Dimensions

Sois qui tu es

LA SOURCE

1er avril 2011

pdf

Mon Ami, mon Aimé, je suis celui qui se nomme Source. Je suis l'Un, je suis le Tout. Je suis celui qui, là où tu es, est venu, à de nombreuses reprises, façonnant et créant, de toutes pièces, un corps, afin de voir et de sentir par moi-même, l'état, la Conscience, de chacun de vous. Ce corps façonné m'a permis, à différents moments de l'histoire, de percevoir ta propre souffrance afin de la faire mienne. Aujourd'hui, à l'heure où je reviens, à l'heure où tu te réveilles, j'aimerais te parler, en mots humains, en mots très simples, afin de te dire que ce qui vient est Joie, afin de te dire de ne plus jamais avoir peur de quoi que ce soit. Je viens à toi afin de te dire que ce qui vient est nos Retrouvailles, ce qui vient est l'instant où, ensemble, nous allons communier et fêter. Alors, comme toute fête, ne crains rien. Comme toute fête, celle-ci sera Joie, en totalité.

Bien sûr, les instants que tu vis sur cette Terre, sont emprunts de ton propre poids, des poids, même, de cette Terre. Mais, maintenant que se rétablit ton Unité, si tu le veux, alors, la meilleure façon pour toi de redevenir la Lumière, que tu es de toute éternité, c'est surtout de ne rien craindre et de ne rien redouter. Avance et vis avec espoir et certitude. Quoiqu'il se présente à tes yeux, quoiqu'il se présente dans ta vie, sache que tout est destiné à te préparer à nos Retrouvailles. Seuls les éléments n'appartenant pas à nos Retrouvailles peuvent, parfois, envahir certains temps de ta Conscience et t'empêcher ou essayer de t'empêcher de trouver la Joie. Car ce qui vient est Joie, n'en doute pas. Même si certains de tes Frères, encore présents à la surface de cette Terre, refusent encore ma Joie qui est la leur, il est de ton devoir et de ton espoir d'aller au-delà.

N'écoute jamais et ne crois jamais les prophètes de malheur ayant annoncé mille maux, lors de cette Libération, car ce qui vient n'est pas la désolation. Ce qui vient est la Vérité, la Beauté. Alors, bien sûr, pour naître, pour renaître, il faut passer par ta propre Résurrection. Alors, cela peut parfois donner l'impression de traverser, de défiler au sein de quelque chose de pas toujours agréable mais, rappelle-toi que tu es l'Eternité. Rappelle-toi que, même si tu vis dans ce corps, et que ce corps est le Temple où tu dois accueillir la Lumière, tu n'es pas cela. Rappelle-toi, par les Vibrations que tu vis, que tout est dans tes Vibrations, que tout est dans ta Conscience et dans ton Cœur et qu'il ne tient qu'à toi de croire à ton Cœur, plutôt qu'à tes yeux, plutôt qu'à la rumeur du monde. Le dévoilement de la Lumière s'accompagnera de grandes surprises. Au sein de tes nuits, au sein de tes pas, tout sera plus clair. Alors, très rapidement, il suffira d'une fulgurance de la Lumière, en toi, pour que tu acquiesces à notre rencontre et à ton retour au sein de l'Illimité. Tu n'as besoin de rien d'autre que de ton Cœur. Tu n'as besoin de rien d'autre que de ton innocence. Tu n'as besoin de rien d'autre que d'être enfin toi-même. Alors, si tu arrives à t'immerger en toi-même, à faire abstraction de toutes les rumeurs du monde, tu saisiras la main que je te tends, tu saisiras que ce qui vient est pure Lumière car, au sein de l'Unité, au sein de notre rencontre, il n'y a pas de place pour l'Ombre et ma Lumière vient éclairer, par l'intermédiaire de mes Saints Anges, ce qui doit l'être.

Alors, ne crains pas la Lumière, d'aucune manière. Tourne-toi vers elle, en totalité, accueille-la, en totalité, reçois-en les bienfaits, reçois-en tout ce qui est nécessaire à ce que tu as à vivre. Tu as tout, à l'Intérieur de toi, pour vivre cette période. Rien d'extérieur ne peut perturber ce qui est à l'Intérieur de toi, à condition que tu acceptes de te tourner vers cet Intérieur. Certes, jamais je ne te demanderai de quitter, par avance, ce monde. Tu n'as pas à t'en retirer car c'est la Lumière qui vient t'en retirer et, à ce moment là, en disant « oui » à la Lumière, tu te retireras, par toi-même, le moment venu, de l'Illusion.

Nombre de mes amis, ayant réalisé la Lumière, ont parlé de l'Illusion de ce monde et de l'Illusion de ce qui était éphémère. Aujourd'hui, ce qui vient à toi est l'Eternité. L'Eternité est Joie car, au sein de l'Eternité, il ne peut y avoir d'alternance de jour et de nuit. Au sein de mes Mondes Unifiés, qui sont les tiens, il n'y a plus de place pour la moindre souffrance, il n'y a plus de place pour le moindre espoir car tout est réalisé et tout est instantané. C'est aujourd'hui que tu dois montrer, dans ta vie et dans ton Être Intérieur, ton espoir en ce qui vient car l'espoir n'est pas une attente, l'espoir est une Energie qui conduit à la Paix, à ta sérénité. L'espoir ne fait pas vivre mais te prépare à vivre.

Guette le signal à l'Intérieur de toi, guette les signaux qui vont te permettre de te réveiller. Ils frappent, dorénavant, à la Porte de ton Cœur, à la Porte de ton Être et je sais que, si tu m'entends, si tu m'écoutes, alors tu retrouveras ta Liberté. Absolument rien ni personne, absolument aucune force, ne pourra plus jamais s'opposer à ton Unité. Tout dépendra, bien sûr, de où tu placeras ton espoir, comme je l'ai dit, ta certitude et ta Joie. Place-toi toi-même dans ton Cœur, apprends à faire taire tout ce qui n'est pas ce Cœur car, effectivement, tout va s'y retrouver et s'y trouver et tu te trouveras toi-même, à cet endroit. Les instants que tu vis sur cette Terre, maintenant, sont des instants où tu vas pouvoir te révéler et révéler en toi ce que tu es.

Quelle que soit l'étape de ton Ouverture, quelle que soit l'étape de ta Transformation, dès aujourd'hui, tu as la possibilité de l'achever, de la terminer. Tout va aller, dorénavant, dans ton temps, très vite. A toi de saisir la Lumière car c'est la tienne. Mon Ami, mon Aimé, je sais, quel que soit ton chemin, même si dorénavant il s'ouvre à la Grâce, je sais les souffrances que tu as passées, la souffrance de t'être perdu, d'avoir perdu ce que tu es, en totalité. Mais le souvenir même de cette souffrance est ce qui t'a permis, en quelque sorte, de ne pas oublier, de ne jamais oublier, même si tu ne l'acceptes pas, encore, ce que tu es, de toute Eternité, bien au-delà des pas que tu as empruntés sur cette Terre.

Là où tu iras, là où je serai, il n'y aura plus jamais de séparation, il n'y aura plus jamais de division. Tout ce qui a fait ta densité, ton poids et ta souffrance, ici-bas, sur cette Terre, n'existera plus. Alors, oui, je n'ai rien à te vendre d'autre que toi-même, toi-même dépouillé, justement, de ce qui est illusoire et éphémère. Pour cela, il faut que tu acceptes de transcender les peurs, il faut que tu acceptes de transcender l'Illusion et la meilleure façon, bien sûr, c'est ce que t'ont dit mes Messagers : de te retourner vers toi, dans cet espace sacré où nulle pollution n'a pu éteindre ta flamme, flamme qui se révèle et se réveille, flamme que tu dois accueillir car ce n'est pas une illusion. Ce qui vient est stricte vérité. Tout le reste n'est pas la vérité. Même si tu y as joué, avec plus ou moins de bonheur, plus ou moins de poids, plus ou moins de légèreté, aujourd'hui, tu as la possibilité de saisir la main de la Lumière et de décider de jouer dans l'Eternité, au-delà des poids de la souffrance, dans l'Unité retrouvée, dans ta Liberté éternelle.

Sache aussi, mon Ami, mon Aimé, que tu es libre, totalement, et s'il y a, en toi, la nécessité de vivre encore certains poids, s'il y a, au sein de ton Esprit, le besoin de parcourir les pieds des Mondes de la densité mais Unifiés, alors, cela te sera accordé. Tu n'as rien à redouter car chacun ira là où il doit, en fonction de sa Vibration et de sa propre Conscience Unifiée. Alors, il t'est demandé, aujourd'hui plus que jamais, de ne te soucier de rien d'autre que de ta propre Eternité. Mon Ami, mon Aimé, si tu savais que l'intensité avec laquelle tu t'abandonnes à la Lumière se traduira par l'intensité de l'Abondance de ta vie, bien sûr, non pas l'abondance extérieure mais la vraie Abondance, celle qui correspond à ce que mon Fils avait appelé « le Pain de Vie ». Si tu te tournes vers toi, il n'y a plus d'effort à faire, il y a juste à accepter. Si tu te donnes à la Lumière, alors la Lumière te donnera tout, absolument tout.

Dans ces temps, tu ne manqueras de rien parce que tu seras, toi-même, ta source d'eau vive. Mais, pour cela, il faut accepter de te tourner vers toi et de quitter l'Illusion. Je ne te demande pas de quitter qui que ce soit ou quoi que ce soit mais, je te demande de quitter ta propre Illusion. Cela, tu peux le faire, où que tu sois, en te tournant vers toi. Tu n'as pas besoin, non plus, d'un autre enseignement que celui qui est toi-même. Accepte déjà que tu sois Illimité, accepte déjà que tu es un Être de Lumière, accepte aussi, tout en l'aimant, que tu es, pour le moment encore, dans une prison. Que ta vie soit juste ou injuste, elle est, de toute façon, une prison. Cette prison, c'est elle qui va disparaître, ce n'est pas toi qui va disparaître, bien au contraire. Tu vas découvrir ce qu'il y a au-delà de tes murs. Tu vas découvrir, en rentrant en toi, que le Monde est à l'Intérieur de toi, que les murs étaient une Illusion auxquels tu avais donnés poids et consistance au fur et à mesure de tes incarnations parce que les circonstances de ce monde l'avaient voulu ainsi, indépendamment, même, de toute union avec La Source. Les jeux de pouvoir existant à l'intérieur de toi comme à l'extérieur de toi, n'auront bientôt plus cours. Alors, ne recherche aucun pouvoir si ce n'est la puissance d'être toi-même. Pour cela, mon Ami, mon Aimé, l'Appel de la Conscience, l'Appel de la Lumière, se fait chaque jour grandissant, en toi. Ecoute bien cet Appel car il vient frapper en toi, à la bonne porte, afin d'être sûr que tu entendes l'Appel et que, si c'est ton souhait, tu y répondes, en toute clarté.

Mon Ami, mon Aimé, les temps que tu vis sont des temps uniques : la fin, non pas la fin du monde, non pas la fin de toi, mais bien au contraire, la fin de l'Illusion, et le réveil à la Vérité. Le Passage dans l'Unité, dans la Lumière, est une grande Joie. Cela est un éclatement, un éclatement de Paix, un éclatement de Félicité, te ramenant à toi-même, à ton Unité, suspendue le temps de tes incarnations. Mon Ami, mon Aimé, tu as travaillé, tu as œuvré aux ateliers de la Création afin de mener à bien ta re-création dans l'Unité. Aujourd'hui, tu reçois la récompense de tes efforts. Tu as travaillé pour toi mais tu as travaillé pour l'ensemble de tes Frères, où qu'ils soient et qui ils soient. Alors, ne juge pas le chemin de ton Frère qui n'est pas le tien. Aime-le. Tu n'as pas besoin de lui dire. Pour cela, tu as besoin d'Être et l'Amour ira là où il doit aller.

Deviens la Paix. Deviens l'Eternité que tu es. Redeviens l'Enfant Eternel. Sors des oripeaux de la souffrance et sors des illusions, des rôles, de ce monde. Deviens grand car tu es grand, tu es très grand. Car, comment aurais-je pu créer quelque chose qui soit plus petit que moi ? Cela est impossible. Seuls les voiles de l'Illusion, le poids des croyances, le poids de ceux qui ont voulu prendre pouvoir sur toi, t'a fait considérer être petit. Alors, en étant considéré comme petit, tu as cherché à bâtir, et cela est logique, quelque chose d'un peu plus grand que cette petitesse apparente, au sein de ce monde, au travers de tes combats, au travers de tes possessions, au travers de tes luttes et, aussi, au travers de tes recherches.

Aujourd'hui, je te demande de te tourner vers toi, vers ce que tu es, en Vérité, bien au-delà de toutes ces possessions éphémères, bien au-delà des jeux de pouvoir. Si tu abandonnes le pouvoir, tu découvriras ta toute puissance. Elle est à l'Intérieur de toi, elle est dans la Lumière qui se dévoile maintenant car la Lumière est à la fois ton héritage et ton droit de naissance. Tu es sur cette Terre et tu l'accompagnes dans sa transformation. Tu participes à son réveil car votre réveil se fait en même temps. Alors, essaie de vivre, essaie de vivre en prenant l'image que, quel que soit le bonheur de ta vie, quelles que soient les joies que tu en retires, quels que soient les liens que tu as tissés, que tu vas sortir de ton rêve, de ton cauchemar, que tu vas te réveiller car c'est ainsi que cela va se passer. Comme le matin, tu te lèves de ton inconscience, du sommeil marqué, parfois, par des rêves, tu émerges au sein d'un monde nouveau, chaque matin. Ton réveil à l'Eternité se passera exactement de la même façon. Entre toi et ton propre réveil n'existera que le poids de tes propres peurs et rien d'autre. Les peurs projetées par les mondes, par l'éducation, par les religions, sera balayé devant ta porte. Retiens bien que seuls tes propres poids Intérieurs que tu souhaiteras maintenir, pourra encore t'empêcher de te réveiller, totalement. Tu constateras par toi-même que lors de ton réveil, tu n'es plus attaché à rien d'autre qu'à ce que tu es. Tu accorderas la même liberté à toute Conscience présente sur cette Terre.

Mon Ami, mon Aimé, je t'engage maintenant à te tourner vers ce que tu es. Tu n'es pas ce que tu crois, tu n'es pas, non plus, seulement, ce que tu vois. Tu n'es pas seulement, non plus, ce que tu vis dans cette vie. Tu es bien plus que cela mais, ce bien plus que cela n'est pas ici, n'est pas là où tu es, mais cela vient à toi. Cela s'appelle la Résurrection. La Résurrection n'est pas la résurrection de la chair, c'est la Résurrection de ton Esprit. Pour cela, tu dois transcender la chair. Pour cela, tu dois trouver ta propre Paix, la cultiver. Nombre de mes Envoyés t'ont donné les éléments pour transcender ton Illusion et l'Illusion de ce Monde. Il n'y a que toi qui peux aller dans ton Cœur, personne d'autre. Et d'ailleurs, dans ton Cœur, il n'y a que toi, il n'y a rien d'autre. Le Cœur est resté pur, de toute Eternité. Il y a juste à y retourner, maintenant, pour retrouver ton héritage et ton Eternité. Alors, oui, comme te l'ont dit mes Envoyés, redeviens la Simplicité même, l'Humilité même. Regarde tout avec le même regard car tout est Amour, absolument tout, même ici. Il n'y a que le jeu de certaines croyances et le poids de ces croyances, et la prédation de certains Êtres, en nombre très limité, qui ont pu te faire croire que tu étais cette alternance de vie et de mort, de souffrance, de joie et de paix qui se déroulaient, sans cesse, dans ta vie. Alors, bien sûr, les croyances de ce monde t'ont trouvé des choses à aimer pour pallier, car c'est état est palliatif, à l'insuffisance de l'Amour Vrai.

Certains de mes Envoyés t'ont montré la Voie, le Chemin, la Vérité, la Vie. Leur message a été transformé, toujours, et de tous temps. Mais, aujourd'hui, tu deviens toi-même la Voie, la Vérité et la Vie. Tes yeux se décillent et le regard du Cœur vient contempler ce que tu es. Pour cela, pour vivre cela, deviens simple et simplifie tout car, comme on te l'a dit, le Cœur est simple, l'Amour est simple, l'Unité est simple. Tu n'as pas besoin de savoir chanter ceci ou cela car la Vie est Chant. Tu n'as pas besoin d'être adepte d'une connaissance, d'un maître ou de qui que ce soit d'autre. Soit ton propre Maître, soit ton propre Chant car c'est ce que tu es.

Il t'appartient aussi, maintenant, avec la Lumière qui est là, de laisser l'Amour s'exprimer et se manifester, l'Amour qui rend libre, l'Amour du Cœur, le vrai, celui qui n'est pas conceptualisé, mentalisé ou le résultat d'un attachement, d'une possession car ton Essence est l'Amour et tu es cela. C'est cela que, simplement, la Lumière de mon Envoyé Suprême va te révéler, si ce n'est déjà fait. Alors, je ne te demande rien. Personne ne te demande rien. Tu as juste à Être et Être n'est pas une demande, c'est un acquiescement, c'est un Abandon et cela est maintenant. Au plus tu seras simple, au plus cela te sera facile. N'oublie pas que cet Amour qui se dévoile, rayonnera de lui-même. Ne cherche pas, par toi-même, par ta volonté, à changer quoi que ce soit car l'Amour est Intelligence et changera ce qui doit l'être, dès le moment où tu l'as reconnu et accepté.

Il y a juste et simplement à te remémorer mon serment et ta promesse de ton réveil. La Lumière qui se déverse sur Terre, ma Lumière, est uniquement là pour ça, te donner l'Impulsion à être toi-même car ce n'est pas la lumière extérieure qui fait le travail, c'est ta Lumière. Il y a juste une mise en résonnance, un réveil et tout le reste suit.

Voilà, mon Ami, mon Aimé, les quelques mots que j'avais à te dire, en ce jour. A toi de voir, avec le Cœur, si cela est Vérité mais tu ne peux juger de la Vérité de l'extérieur de ton Cœur. Il n'y a que de l'Intérieur que tu en jugeras la Vérité et cela nécessite une plongée en toi et cette plongée ne peut se réaliser, en totalité, que si tu transcendes, l'espace d'un instant, l'Illusion de ce monde. Tant que tu es attaché à toi-même, tu ne peux pas trouver ton Eternité. Pour cela, il faut plonger, ne serait-ce qu'un instant, il faut accepter de tout perdre afin de comprendre qu'il n'y a rien à perdre. Des écrits regorgent de ce genre d'exemples. Tu l'as dans le sacrifice d'Abraham. Es-tu prêt à tout perdre pour tout trouver ? Si oui, alors, je te dis : bienvenu dans ton Eternité, dans la Joie éternelle, dans les Demeures de la Paix éternelle qui sont ton domaine.

Mon Ami, mon Aimé, quoi que vive ton corps, quoique tu vives à l'extérieur, tu as tout à l'Intérieur de toi, à l'Intérieur de ce corps car tu es un Cœur mais, pour cela, faut-il encore laisser le Cœur parler et s'exprimer, se manifester et résonner avec la Lumière qui est là.

Mon Ami, mon Aimé, nous en resterons là, sur ces quelques mots. Tout mon Amour t'accompagne car tu es moi et je suis toi, n'en doute jamais. Il y a simplement le regard de la distance de la peur, et de la peur de la distance, qui a mis cette séparation. Bien sûr, ce n'est pas toi qui l'a voulu, ce n'est pas moi qui l'ait voulu mais cela a eu lieu. Alors, rejoins et regagne, en Paix, ta sphère d'Eternité. Je ne peux rien te souhaiter d'autre que de te retrouver toi-même car là où tu vas, tu seras accueilli, quel que soit ton chemin et tes chemins sur ce monde. Dorénavant, ils n'ont plus aucune importance, oublie cela mais reste lucide sur ce que tu es. Ce que tu as été n'a aucune importance, le rôle que tu tiens dans ce monde n'a aucune importance car tu n'es pas de ce monde. Réalise cela et, surtout, aime et sois libre car l'Amour est Liberté totale.

Mon Ami, mon Aimé, rappelle-toi, rappelle-toi mon serment, celui de ne jamais oublier ce que tu es. Rappelle-toi ce que tu es et vis ce que tu dois vivre, dans le nouveau. Ce qui n'est pas Lumière va disparaître, en totalité. Cette transformation ne se fera pas progressivement mais d'un coup, d'un seul. N'oublie pas qu'il n'y a rien à redouter. De la même façon que tu te lèves le matin pour aller accomplir ta journée, c'est exactement ce qui va se passer. Tu vas te réveiller à ce que tu es. Alors, je te dis : bienvenu à ce que tu es. Mon Amour est en toi, comme je suis en toi. Quand on dit de moi que je suis le grain de sable, l'atome et la totalité du Créé, cela est la stricte vérité mais, tu es aussi cela et tu vas, aussi, pouvoir parcourir cela. Tu vas découvrir qu'en Vérité, il n'y a rien d'autre que toi, non pas toi dans ce rôle limité, et qu'en fait tu vas sortir du rêve (ou du cauchemar, pour certains), tu vas revivre l'Amour que tu es.

Mon Ami, mon Aimé, je t'Aime. Ça, c'est le Chant de l'Univers, le seul, il n'y en a pas d'autre. Le reste n'est que cacophonie et Illusion. Mon Ami, mon Aimé, alors, Aimons-nous. Reçois ce que tu es.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page