Autres Dimensions

Sois qui tu es

ANAËL

10 novembre 2012

pdf

Je suis ANAËL, Archange. Bien Aimés Enfants de la Loi de Un, que la Paix, la Joie et l'Amour soient notre Présence commune. Vivons un instant et un temps de Communion.

... Partage du Don de la grâce ...

Le cadre de mon intervention de ce jour concerne les réponses à vos questionnements, questionnements ayant trait aux mécanismes, spirituels et subtils, se déroulant en ce temps. Ainsi donc, j'écoute avec plaisir ce que vous avez à me demander. Ma réponse ne pourra être, en aucun cas, de type personnel mais vous concerne tous, dans les processus Ascensionnels, en cours, actuellement.

Question : il est dit que, lorsqu'on est en Absolu, on est en a-conscience et qu'en même temps, on vit Shantinilaya. Comment ces 2 aspects peuvent s'articuler ?
Shantinilaya est l'expression même de la a-conscience. Shantinilaya fait perdre toute notion spatiale, temporelle, Dimensionnelle, de délocalisation ou de localisation de la Conscience. Shantinilaya est donc l'expression ou, plutôt, la manifestation (au-delà de toute expression et de toute manifestation) du Para Brahman. L'Absolu se manifeste alors comme étant la quintessence, le support et l'Éternité de ce que nous Sommes, tous. La a-conscience est, justement, la non manifestation et la non expression. Ainsi donc, si Shantinilaya est l'expression et la manifestation de l'Absolu, ceci ne fait que traduire ce qui est le plus assimilable par l'a-conscience, elle-même, quand elle est consciente d'elle-même. La a-conscience est un état de Béatitude à nul autre pareil et qui ne peut être confondu avec autre chose. Ceci n'est pas, seulement, une forme d'expression (de manifestation) mais est, bien plus, je dirais, la substance même de l'Éther Absolu que vous Ệtes. Il n'y a donc pas de contradiction. Seul celui qui se place dans la Conscience peut voir la a-conscience comme la négation de la Conscience elle-même.

La a-conscience est antérieure à la première manifestation de conscience. Elle comprend et inclut l'ensemble des manifestations (passées, présentes, futures) possibles, de toutes formes, et manifestations de Conscience, dans toutes Dimensions, dans tout espace et dans tout temps. Shantinilaya est donnée à voir et à percevoir, par la conscience, elle-même, de la a-conscience. Celui qui est a-conscience (étant inscrit dans une forme) possède une conscience corporelle, une conscience limitée et une Conscience Illimitée. La conscience (limitée, Illimitée, corporelle) est inscrite au sein de la a-conscience, ce qui n'est pas le cas de la conscience qui se perçoit en tant que conscience et qui ne peut, aucunement, envisager ce qu'est la a-conscience. Il faut y être, il faut s'y placer, pour le vivre. C'est en ce sens qu'il n'existe aucune définition, aucune possibilité d'exprimer, en mots (ou au travers de la cconscience), ce que est la a-conscience. Celui qui est inscrit au sein de la conscience, elle-même (quelle qu'elle soit), ne peut se représenter, en aucune manière, ce qu'est le Para Brahman (ou Absolu), encore nommé la a-conscience.

La conscience ne peut concevoir (dans son aspect limité comme Illimité) que l'existence d'une conscience, que la manifestation d'une conscience. C'est justement la cessation de la conscience, elle-même (identifiée à une forme, à une Dimension, à un Univers, à une Lignée ou à une origine), qui permet, justement, d'établir ce que nous Sommes, tous, en définitive : Shantinilaya, Demeure de Paix Suprême. La Demeure de Paix Suprême n'a pas à être envisagée comme une définition, comme une localisation ou, même, comme un état. Shantinilaya est le support de tous les états mais n'est pas un état.

Question : des éléments sont donnés pour augmenter les ressentis Vibratoires du corps, tout en nous incitant à lâcher tout ce qui est ressenti Vibratoire. Pourquoi ce paradoxe ?
Bien aimé, cela est fort simple : le principe de l'Enquête et de la Réfutation est mené, bien sûr, depuis la conscience ordinaire, dont le but est de faire (en quelque sorte) disjoncter cette conscience ordinaire (la faire exploser et voler en éclats), de par sa propre absurdité. Comme cela vous a été dit, à de très nombreuses reprises (et, en particulier, par UN AMI), la Conscience est Vibration. Élever la Vibration, élève la Conscience. Le renoncement à cela est donc le renoncement au Soi, survenant, le plus souvent, en phase que je qualifierais de finale (ou ultime), permettant, là aussi, par la Réfutation, de mettre en cause le processus même de la conscience. C'est la mise en cause de la conscience elle-même (ce que la conscience appelle le néant) qui est, justement, la Révélation de l'Absolu. Il ne peut exister de Révélation de l'Absolu (qui a toujours été là) tant qu'existe la moindre manifestation de la conscience : c'est l'un ou l'autre. L'ensemble des processus qui vous ont été décrits (que cela soit l'Enquête et la Réfutation, que cela soit la montée Vibratoire au travers de l'allumage des différentes Couronnes ou Foyers du Cœur ou du corps) correspond, là aussi, à une expansion de la Conscience (ndr : voir la rubrique « protocoles à pratiquer » et, en particulier, les interventions de BIDI dans la rubrique « messages à lire »). Cette expansion peut aller très loin mais elle sera, toujours, le reflet de la conscience expansée. La a-conscience (ou Absolu) n'a que faire de ces expansions de conscience mais est le support même de ces expansions de conscience. Tu ne peux Être l'un et l'autre : c'est l'un ou l'autre. Par contre, celui qui est établi au sein de son Infinie Présence, ou qui vit l'Absolu, n'a plus aucun doute quant à ce qu'est la Conscience car il la voit, en quelque sorte, en l'englobant dans tous ses aspects et, même, dans sa négation elle-même. Cela est possible, uniquement, en ayant changé (comme vous le disait BIDI) de point de vue. Ce changement de point de vue, tel qu'il vous a été exprimé, est, certainement, l'élément le plus compliqué à vivre. Parce que changer de point de vue (ou changer de regard) ne se fait pas depuis la conscience mais, justement, en s'extrayant de toute manifestation, comme de toute forme de la conscience elle-même. Ce qui apparaît comme un paradoxe (ou un antagonisme), pour la conscience ordinaire, ne le sera plus dès l'instant où tu dépasses l'Infinie Présence pour t'établir dans ce que tu Es, de toute Éternité. L'opposition apparente ne tient, justement, que parce que le point de vue n'a pas changé. Ce point de vue fait que vous êtes tributaires d'une forme, d'un espace-temps et d'une Dimension donnée. Si ce point de vue disparaît, si ce corps disparaît, si cette Conscience disparaît, que reste-t-il ? Ce que tu as toujours Été et que tu Seras toujours. Seul le jeu de la projection de la conscience fait envisager Dimension, temps, densité temporelle et densité spatiale, profondément différents selon l'expérience de la conscience elle-même.

L'Absolu n'est, ni une expérience, ni une conscience, ni un état. Ce qui apparaît comme le néant (encore une fois, pour la conscience, même la plus élargie) n'est, en fait, que la plénitude de la Lumière. Vous ne pouvez demeurer tributaires d'une conscience, quelle qu'elle soit, et être Absolu. Celui qui est Absolu n'est plus tributaire d'une conscience, quelle qu'elle soit et, surtout, le sait intimement, quelle que soit l'expression de sa conscience (fût-elle celle de l'éphémère comme celle de l'Éternité). Il ne fait, pour lui, aucune différence par rapport à ce qu'il Est, qui n'est, aucunement, concerné par une manifestation (ou par une autre) de sa propre conscience. Seule la disparition de la conscience, du temps, de l'espace et de la forme, vous fait réaliser ce que vous Ệtes, de toute Éternité. La Conscience ne pourra, jamais, se saisir, s'approprier, ou vivre, la a-conscience. C'est, justement, la cessation de l'idée d'être une conscience (limitée ou Illimitée) qui fait apparaître ce que tu Es, de toute Éternité. La Vibration est la manifestation de la conscience. La cessation de la Vibration (ou la dilution, ou la Dissolution, au sein de la Vibration, ce qui revient au même) te place, à ce moment là, en Absolu que tu Es. Pas avant.

Question : il conviendrait donc de se placer au point ER de la poitrine, jusqu'à Dissolution ?
La meilleure façon de manifester l'Infinie Présence (qui, par certains côtés, peut être considérée, même si ce n'est pas vrai, comme un préalable à l'Absolu) et, effectivement, ce qui apparaît comme le plus simple : passer par la Vibration la plus intense (que cela soit au sein du Feu du Cœur, de l'action de l'Onde de Vie, ou encore, de l'action du Supramental) pour se rapprocher de cet Ultime de la conscience ou de cette Infinie Présence. Toutefois (et comme cela vous a été exprimé par certains Anciens et certaines Étoiles), il est tout à fait possible de passer, en quelque sorte (ce qui, pourtant, n'est pas un Passage), de la conscience limitée (et enfermée et enfermante) à une conscience qui n'est plus une conscience. C'est-à-dire réaliser ce que vous Êtes, de toute Éternité, dès l'instant où il n'y a plus de possibilité d'action, au sein d'un corps, au sein d'une personne ou, encore, au sein d'une conscience. Ce que tu Es est donc ce qui est derrière l'observateur. Tu ne peux percevoir l'Illusion de cela tant que toi-même y es inscrit. Comme vous le disait BIDI, il n'y a qu'en sortant du théâtre que vous vous rendez compte de l'existence et de l'illusion du théâtre. Pas avant. L'occultation de la conscience (dans ses différentes manifestations ou Présences) est, très exactement et très précisément, ce qui permet de s'établir dans ce que tu Es, au-delà de toute conscience, quelle qu'elle soit. Tant que tu es tributaire de l'une ou de l'autre des formes de la conscience, tu ne peux être Libéré, en totalité, parce que, en définitive, tu es tributaire de cette conscience elle-même. Or, rien de cette conscience ne représente, ni ne traduit, ce que tu Es. Il existe, toutefois (ainsi que nous vous l'avons fait vivre, de manière pédagogique), une espèce de gradation de la conscience qui acquiert, en quelque sorte, de nouvelles couches qui mettent fin à des Voiles. La fin de ces Voiles permet de pénétrer les espaces de la Conscience Unifiée et Multidimensionnelle, nommée Êtreté. Mais, même cette Êtreté est fonction (est tributaire) d'une conscience élargie et d'une forme, même si celle-ci n'est plus limitée et exclusive, comme vous le vivez au sein de ce monde. Mais rien de tout cela ne représente, en quelque sorte, la Finalité Ultime. Cette Finalité Ultime est, justement, de sortir de toute finalité. La conscience joue ce qu'elle a à jouer, fonction de ses limitations ou fonction de son Illimitation. Mais, ni l'une ni l'autre ne vous permettra, jamais, d'être ce que vous Ệtes, en Éternité. Il n'y a que dans le Renoncement Ultime, nommé Crucifixion, qu'il peut y avoir Renaissance. Je vous rappelle que le Christ disait : « nul ne peut me connaître s'il ne renaît de nouveau ». Cette Renaissance là n'a rien à voir avec la renaissance liée à une autre vie. Il exprimait bien de Renaître au sein de la même Vie. Mourir à soi, comme mourir au Soi, comme mourir au monde, est la seule possibilité d'être Absolu. Bien sûr, la conscience égotique va appeler cela « néant ». La conscience égotique va appeler cela « impossibilité ». C'est, justement, parce que cela est impossible pour elle, qu'elle ne peut le réaliser, ni même s'en approcher.

Question : y'a-t-il une différence entre l'observateur et la conscience ?
L'observateur est une forme de conscience. Par rapport à ce qui est observé (qui représenterait, donc, la conscience limitée de la personnalité elle-même), l'observateur prend conscience des modes d'agissement de la conscience personnelle. L'observateur a une vision (ou un point de vue) qui est nécessairement plus large que celui de la personne. Ceci a été exprimé, là aussi et encore une fois, par BIDI. Soit vous jouez la scène, et votre vision ne peut concerner que la scène. Soit vous êtes celui qui regarde la scène et votre vision est bien plus large que la personne que vous étiez quelques instants auparavant. Sortir de ces observations met fin à la conscience elle-même. Ce n'est que quand la Conscience prend fin qu'il y a, en quelque sorte, un englobement, en quelque sorte, de toutes les potentialités de la conscience, de toutes les manifestations possibles (passées et à venir) de la conscience elle-même. L'observateur est, donc, la conscience élargie : c'est le Soi. Le Soi doit être transcendé, lui-même, par sa propre disparition, c'est-à-dire par la disparition de la conscience élargie. Cette disparition (envisagée, par la conscience personnelle, comme pour l'observateur, comme une fin) n'est, en réalité, absolument pas une fin mais, bien, la réalité, absolue et totale, de ce que vous Ệtes. Seule la Conscience croit et pense et expérimente qu'elle est limitée à un point de vue, que ce point de vue soit le plus étroit ou le plus large possible. Mais aucun de ces points de vue ne vous donnera accès à ce que vous Ệtes, en Vérité et en finalité.

Question : outre la Réfutation, quel est le moyen le plus facile de s'oublier soi-même ?
Paradoxalement (excepté ce qui vous a été présenté, ces derniers mois par BIDI, sur l'Enquête et la Réfutation), il n'existe aucun moyen de disparaître de soi-même, que le soi-même soit au sein de l'éphémère comme au sein de l'Éternité. La Porte Étroite ne peut être franchie que par vous-mêmes et par vous seuls. Nous sommes là pour vous regarder et vous accueillir. Mais vous seuls mettez fin à vous-mêmes. Cette fin de vous-mêmes est cette nouvelle Naissance dont parlait le Christ : « nul ne peut me connaître s'il ne renaît de nouveau ». Le Passage de la Porte OD (qui est la fin de l'ensemble des Illusions concernant la vie comme toute conscience) est la seule façon de réaliser ce que vous Ệtes. Cela passe, bien sûr, par l'arrêt de toute Quête, l'arrêt de tout faire. Ceci ne correspond pas à une interprétation de la personnalité qui voudrait se mettre au repos. Ce non-faire concerne, bien sûr, exclusivement, la conscience, elle-même, au sein du non Ệtre. Il n'y a donc pas de technique. C'est simplement, comme le disait FRÈRE K (ndr : voir l'intervention de FRÈRE K du 16 octobre 2012, dans la rubrique « messages à lire »), une forme de Maturité spirituelle qui vous fait envisager l'Absolu comme seule réalité, seule possibilité, seule chose essentielle et Réelle au sein de l'ensemble des Univers et des Multivers. Tant que vous êtes séduits par l'expression de la conscience (que cela soit dans ce monde, ou en d'autres mondes), il vous sera fait, très exactement, selon votre foi et selon votre Vibration. Vous êtes libres de maintenir toute forme et toute identité, autant que cela vous chante. D'autant plus que, comme cela avait été énoncé, l'Absolu ne peut représenter une quelconque finalité, un quelconque objectif de la conscience puisque, justement, l'Absolu ne peut se révéler à ce que vous Ệtes que, uniquement, quand le jeu de la conscience est épuisé, en totalité : la fin de la Conscience envisagée, encore une fois, comme le néant (du point de vue de la personnalité) ou comme le jeu sans fin de la conscience elle-même (dans les espaces Multidimensionnels). Seul celui qui est mature, seul celui qui accepte, peut vivre cela. C'est donc plus une question d'acceptation, une question de point de vue, une question d'arrêt de toute Quête, qui vous met en ce que vous Ệtes, de toute Éternité. Tant qu'il existe la moindre peur, tant qu'il existe le moindre attachement collectif, à ce monde ou à tout autre monde, vous ne pouvez vivre et Ệtre ce que vous Ệtes, de toute Éternité. Là est le jeu de la Conscience. Vous situez-vous dans la conscience et son expérience ? ou vous situez-vous dans la a-conscience et la non expérience ?

Question : quelle est la relation entre la Merkabah personnelle et la Lignée Stellaire d'origine ?
Il n'y a aucun rapport. Simplement, vous êtes constitués des 4 Éléments, comme nous, Archanges. Comme l'Absolu, lui-même, s'appuie, dans la manifestation, sur les 4 Éléments. Ces Éléments sont, en quelque sorte, des Piliers (et ils ont été nommés ainsi en ce qui concerne les 4 Piliers de la tête comme du Cœur). Ces Vertus cardinales (ou fonctions cardinales) servent, en quelque sorte, de rail et de guide pour la pénétration de la Lumière. La pénétration de la Lumière qui se faisait, autrefois, par la tête, se fait, dorénavant, par le Cœur, de par l'ouverture de la Merkabah Interdimensionnelle Collective de la Terre (réalisée le 29 septembre de l'année 2010). Ce qui se produit, en vous, est l'appui de ce que vous Ệtes, pour déployer la Conscience de l'Unité : cela reste le cadre de la Conscience qui s'appuie sur le mouvement de la Merkabah Interdimensionnelle Collective comme de la Merkabah Interdimensionnelle personnelle. La jonction de votre Merkabah (et la mise en mouvement de votre Merkabah) personnelle se fait par l'intermédiaire du Lemniscate Sacré, auquel a été adjointe une couche (si je peux m'exprimer ainsi) supplémentaire, représentée par le Canal Marial, encore nommé, durant ces temps : Canal Ascensionnel. L'Impulsion de l'Onde de Vie a été, là aussi, de favoriser les conditions de la Libération totale, c'est-à-dire de vous établir, en tant qu'Absolu, au-delà de tout état. L'ensemble des structures Vibrales sont les points d'ancrage de la conscience. De la même façon que les Portes, au niveau du corps, ont été le déploiement de ce qui a été nommé les 12 Étoiles ou 12 Vertus principales, permettant le déploiement de la Vie (voir la rubrique « protocoles à pratiquer / les 12 Étoiles »). La mise en résonance des 12 Étoiles, ainsi que des 12 Portes (ndr : voir schémas ci-dessous), parallèlement à l'activation des 4 Piliers du Cœur, ainsi que de l'Onde de Vie et du Canal Marial, a permis la mise en branle de ce que vous vivez, maintenant, à titre individuel ou collectif. Chacun des Piliers, qu'il soit de la tête ou du Cœur, s'appuie sur un Élément et sur un Cavalier. Chacun de ces Piliers est directement lié à vos origines Stellaires et à vos différentes Lignées. Je vous rappelle que le Canal Marial est situé en regard du Triangle Élémentaire de l'Air : ceci n'est pas un hasard. Et je vous rappelle que MARIE, venant de Sirius et dont l'Élément est l'Eau, s'exprime dans le Canal de l'Air. Il en est de même au niveau de la complémentarité des 2 Axes des Croix Mutables (ndr : voir les interventions de UN AMI des 6, 8, 10 et 11 avril 2011, dans la rubrique « messages à lire », ainsi que le « Yoga Intégratif », dans la rubrique « protocoles à pratiquer »). Ainsi, le Feu et la Terre constituent, en quelque sorte, un couple dynamique. Ce Feu et cette Terre (ce qui est appelé l'Alpha et l'Omega) sont, très exactement, les espaces où s'inscrit la transformation ultime de la conscience en une a-conscience (ndr : voir schémas ci-dessous). Réaliser l'Alpha et l'Omega, Ici et Maintenant, vous permet de déclamer et de proclamer : « moi et mon Père sommes Un ». Reliés à LA SOURCE, abreuvés à LA SOURCE, il ne reste (en quelque sorte et de manière imagée) qu'un pas à réaliser pour être Absolu. Les 4 Lignées sont les représentantes, en vous, des 4 Éléments comme des 4 Cavaliers, comme des 4 Piliers du Cœur comme de la tête. La jonction des Éléments se fait, de manière privilégiée, de la façon suivante : l'Air est en résonance avec la Lignée de l'Air mais, au-delà, avec le Canal Marial. L'Eau est directement reliée au monde que je nommerais (à défaut d'autres termes) « sensible » (sensible, ici, voulant dire, simplement : être perçu par un sens, quel qu'il soit). Le Feu, bien sûr, est lié à l'inversion originelle de la falsification, et du retour du Feu de la Terre au Feu de l'Éther. De la même façon, la cible du Feu est, bien évidemment, la cellule et la matière concernant la spiritualisation totale de la matière : l'Alpha (ndr : AL de la tête) et l'Omega (ndr : OD de la tête). Il y a donc une jonction dynamique, et une résonance dynamique, entre chacun des Éléments et chacune des fonctions. La Terre, baignée par le Feu (Feu de l'Esprit descendant et remontant), permet d'activer (au-delà de la Kundalini) ce qui est nommé l'Onde de Vie qui, elle-même, à son tour, vient mettre fin à l'Illusion de l'enfermement, à l'Illusion de la conscience, au niveau des 2 premiers chakras. À ce moment là, la jonction est réalisée par l'intermédiaire de ce qui a été nommé le Déploiement du Cœur Ascensionnel, au niveau des 4 Barrières (ndr : voir l'intervention de SRI AUROBINDO du 4 octobre 2012, dans la rubrique « messages à lire », ainsi que le « Déploiement du Cœur Ascensionnel », dans la rubrique « protocoles à pratiquer »). Ces 4 Barrières représentent, fort logiquement, la terminaison du tronc, en bas et en haut, nommées (selon votre configuration anatomique) l'aisselle et les plis de l'aine. Les plis de l'aine et les aisselles sont l'endroit où se met fin la conscience, elle-même, afin (en quelque sorte) de réaliser l'Absolu au-delà de la conscience. Chacun de ces plis (ou de ces 4 Barrières) est lié, de manière privilégiée, à l'un des 4 Éléments : l'Élément Air est lié à l'aisselle gauche. L'Élément Eau est lié à l'aisselle droite. Le pli de l'aine gauche est lié à la Terre. Et le pli de l'aine droite est lié au Feu. Il existe, donc, un déploiement, depuis la Croix Cardinale de la tête, au niveau des 4 Piliers du Cœur (que vous connaissez, qui vous ont été nommés à de multiples reprises). Le Passage (qui n'en est pas un) des 4 Piliers du Cœur aux 4 Plis (ou 4 Barrières) correspond, très exactement, au moment de l'Ascension.

Question : les Archanges sont-ils en Absolu ?
Tout Archange, toute conscience (au-delà de sa résonance de filiation à LA SOURCE et au-delà de toute manifestation, au sein d'une densité temporelle ou spatiale) est, bien évidemment, Absolu. Seuls, vous, vous avez oublié (là où vous êtes, du fait de la falsification) le Soi comme l'Absolu. Il a été fait état, par BIDI, d'un Absolu avec forme et d'un Absolu sans forme. L'Absolu avec forme correspond, précisément, à votre forme à vous, au sein de cette Dimension, là où vous êtes. Un Absolu sans forme conserve toute manifestation, qu'elle soit d'un Archange, d'un Guide Bleu ou de toute Dimension la plus haute. Simplement, nous sommes dans une forme mais vous savez que notre forme est mutable (contrairement à vous). Notre représentation (notre Radiance, notre Vibration et notre Essence) n'apparaît pas comme la même selon le point de vue que nous abordons, selon la Dimension où nous nous situons. Nous passons d'une Dimension à une autre, sans aucune difficulté, comme d'une forme à une autre, sans aucune autre difficulté, ce qui est, bien évidemment, différent de votre conscience, qui est allouée et attribuée à une forme corporelle qui vous appartient mais qui n'est pas Vous. Un Archange, comme toute autre Conscience Libérée n'ayant pas appartenu à la Terre, est Absolu sans forme. Nous pouvons dire que les Anciens, comme l'ensemble des Étoiles, excepté MARIE, sont des Consciences Absolues sans forme parce qu'évoluant, Librement, dans toutes les Dimensions. Mais l'expérience humaine (réalisée par les Anciens, réalisée par la plupart des Étoiles) a permis de stabiliser ces Consciences dans ce que nous avons appelé et nommé : une Poche Multidimensionnelle, au sein de votre univers unidimensionnel, ayant permis de relayer, auprès de vous (jusqu'à la Libération), l'Énergie de la Lumière Vibrale. Quand vous serez débarrassés de ce vêtement de chair et de cette Illusion, vous serez Absolus, en totalité, quelle que soit la forme de manifestation de votre Êtreté. Tout dépendra de votre volonté d'expérience et d'expérimentation, en tant que conscience, ou alors, l'expression de la disparition de toute conscience.

Question : la Dimension d'origine correspond au système Stellaire d'origine ?
Étant donné que chaque système stellaire est, en quelque sorte, stabilisé dans une Dimension privilégiée, il devient donc évident que ton origine stellaire correspond à une Dimension d'élection plus facile pour toi ou, en tout cas, préférentielle.

Question : tout à l'heure, vous avez dit que toutes les Étoiles étaient Absolues, sauf MARIE.
Non, je n'ai pas dit ça. J'ai dit que, excepté MARIE, toutes les Étoiles et Anciens, étant passés par les Voiles de l'incarnation, ont été placés sur une gamme Vibratoire précise, permettant leur travail actuel et que vous vivez. En ce qui concerne MARIE, ainsi que Enoch, Élie et le CHRIST, ils sont, avec Babaji, les seuls à avoir pu libérer, en quelque sorte, leurs corps de l'Illusion elle-même. Ceci a été appelé, pour MARIE : l'Assomption. Ainsi donc, retrouver sa Dimension d'origine, son état stellaire d'origine, n'a pu se faire, jusqu'à présent, que pour un nombre extrêmement limité de consciences, sur Terre. Ce qui, bien évidemment, sera profondément différent dans le processus de Libération collective d'Ascension qui est en cours. Ainsi, ceux qui ont vécu la Transfiguration totale de leur chair (se signant soit par la disparition du corps, soit par l'incorruptibilité totale de la chair) ont vécu l'Absolu sans forme.

Nous n'avons plus de questionnement. Nous vous remercions.
Bien aimés Enfants de la Loi de Un, Libérateurs de la Terre et Ancreurs de Lumière de la Terre, vivons un instant de Fusion, dans l'Absolue Béatitude de notre Présence commune comme au-delà. Je suis ANAËL, Archange, et je vous dis à bientôt.

... Partage du Don de la grâce ...

Au revoir.

_________________________________________________________________________________________________________

NDR

Le point ER de la poitrine

Les quatre Piliers de la tête

Les quatre Piliers du Cœur

Le Lemniscate Sacré

Les Triangles Elémentaires

Les Portes

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page