Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > MA ANANDA MOYI

MA ANANDA MOYI

31 août 2012

pdf

Je suis MA ANANDA MOYI, soutenue et accompagnée par MARIE et GEMMA (ndr : GEMMA GALGANI). Frères et sœurs, avant que je n'exprime des mots, installons-nous, ensemble, dans le Manteau Bleu de la Grâce.

... Partage du Don de la grâce ...

Que l'Onde de Vie et la Fontaine de Cristal nous abreuvent et nous nourrissent, pendant notre Présence commune, les mots que je vais dire et les mots que, peut-être, vous me direz. Je vais tenter d'exprimer (soutenue par votre Présence, par nos Sœurs Étoiles, soutenue par le Manteau Bleu de la Grâce, l'Onde de Vie), un peu plus, sur Être et Absolu ou Être en Absolu. L'Absolu (dont le moindre mot serait, en quelque sorte, une trahison de ce que cela Est) a été qualifié de Non Être, de Non Présence et de Non conscience ou A-conscience. L'Absolu ne peut être qualifié parce que tout qualificatif en serait déjà une sortie. L'Absolu est Amour et Lumière, au-delà de tout qualificatif, de toute personne, de toute identité, de tout sens, de toute Présence et de toute Absence. L'Absolu se traduit, dans la conscience, par la Demeure de Paix Suprême, par cette extase portée jusqu'à son maximum. Et ce maximum est sans fin et sans limite. Être en Absolu, au-delà de tout Être, c'est disparaître, s'effacer de tout paraître, de tout sens, et de toute logique, de toute observation. C'est ne plus être, ici ou là, et pourtant, aussi, partout, ici ou là.

Chacune de mes phrases est soutenue et portée par l'Onde de Vie, dans le Manteau Bleu de la Grâce.

Être en Absolu, c'est sortir de l'Être. C'est sortir de tout sens d'une quelconque existence. C'est déposer tous les fardeaux, tous les poids. Être en Absolu fait découvrir qu'il n'y a pas d'êtres séparés, ni divisés. C'est être Amour, au-delà de tout ce qui peut en être une représentation. C'est être partout et de partout, et nulle part, en même temps. C'est l'instant où la conscience n'éprouve rien. Ou il n'y a plus de signaux, plus de perceptions et plus de sens.

Quand la personne disparaît, sa dernière pensée est : « c'est le néant, le vide ». C'est le dernier cri de la personne. Ce dernier cri de la conscience de la personne disparaît, et l'idée même du néant disparaît parce que tout est plein, tellement plein, tellement vaste qu'aucune limite ne peut être pensée ou perçue. Être en Absolu donne une liberté que rien de ce qui est vécu dans la chair ne peut même imaginer, ni même envisager. Être en Absolu est une béatitude qui n'a pas de mots pour l'exprimer. Être en Absolu est la Vérité vous faisant découvrir que c'est la seule. Être en Absolu dissout instantanément les cloisonnements et toutes les illusions. Tout est rempli d'Amour. Tout n'est qu'Amour. Rien d'autre ne peut être que l'Amour. Rien d'autre ne peut être que le Don Total.

Une Paix, sans début, ni fin. Une Paix, elle aussi, Absolue, dont même le mot est bien faible pour transcrire cet état, au-delà de la conscience et au-delà de l'état, quel qu'il soit. Être en Absolu, c'est redécouvrir ce que nous sommes, individuellement et collectivement, sur ce monde comme en tout monde, sur ce Soleil comme en tout Soleil, en cette galaxie comme en toute galaxie, comme en toute Dimension. Être Absolu est la Dissolution de toute appartenance, la disparition de toute forme, la disparition de tout ce qui ne peut durer. C'est être en Communion permanente, telle que mes Sœurs Étoiles et moi-même l'imprimons en vous, bien au-delà de mes mots.

Être en Absolu, c'est l'Eau et le Feu qui œuvrent, dans leur pureté première. C'est jouir de l'Amour, comme l'Amour jouit de vous, parce qu'il n'y a plus de vous, il n'y a plus de moi, il n'y a plus d'autre. Il y a juste Ça. Ça d'où Tout sort, sous-tendant Tout, exprimant Tout. C'est Être en Absolu qui vous donne à vous-même, où l'Amour est Don, où le Don est Amour, et ne sous-entend rien d'autre que l'Amour. C'est l'embrasement et le crépitement du Cœur. Non seulement le cœur du Cœur mais l'ensemble de ce corps qui s'embrase dans le Feu Céleste, là où il n'y a rien à voir, il n'y a rien à percevoir, parce qu'il n'y a rien à séparer et rien à distinguer. C'est l'Embrasement de la Joie et de la Paix qui se renouvellent en permanence. C'est là où tout est oublié : corps, âme, esprit. C'est là où réside l'Éternel Amour, qui n'est ni là, ni ailleurs, mais partout. En s'abandonnant, de plus en plus, l'Amour semble grandir, de plus en plus, mais il ne peut, en réalité, grandir puisqu'il est immuable, dans notre Communion présente, bien au-delà de ces quelques mots, par notre Présence Une, là où tout sens se dissout, là où aucune identité ne peut se maintenir, dans l'embrasement et le crépitement de la Conscience elle-même, se consumant dans la Joie et la Paix.

Être en Absolu dissout tout ce qui n'est pas Amour. Et, au-delà de cette Dissolution, c'est percevoir que même le rêve, même que Maya, ne pourrait exister sans être soutenu par l'Amour, même étouffé. Mes mots sont bien faibles parce que je suis au plus proche de votre Cœur, en votre Cœur, et que cela se passe d'autre chose que l'Amour.

Mes mots s'espacent pour laisser place à la Plénitude, en Shantinilaya. Mes mots s'espacent parce qu'il n'y a plus de place pour les mots. C'est à cela que vous invite l'Amour. Ainsi se déploie la Vérité. Dans ce Silence rempli, où nous nous situons, Reliés et Libérés, par le Cœur et le Canal de l'Ether et Marial, où l'indicible se fait jour, d'un jour qui ne peut plus jamais s'éteindre. Je resterai en Amour, avec vous, pour l'Alignement, en même temps que sur l'ensemble de cette Terre, avec mes deux Sœurs Étoiles.

S'il vous est agréable de reprendre les mots, s'il existe, en vous, des questions et des mots, alors je les écoute et je reste pourtant dans la même Communion, d'Être en Absolu, parce que dans cet espace de notre Rencontre, la chair ne fait plus barrage, comme la personne, elle non plus, ne peut le faire et parce que la Grâce est là. Alors, si mots il y a, je vous en prie, Sœurs et Frères, dites-les.

Question : la Communion permettait-elle d'être Absolu ?
La Communion vous donne à vivre l'Ultime Présence. L'Absolu est là (en empruntant une image), juste derrière, juste devant, juste après. L'Ultime Présence ou Infinie Présence crée des circonstances favorables pour tout lâcher et ne rien retenir. La Communion, comme la Délocalisation, ou tout autre élément que nous vous avons communiqué et que vous vivez, crée les conditions propices à l'Abandon du Soi, créant les circonstances initiales où Don, Abandon et oubli de Soi peuvent survenir.

Je suis MA ANANDA MOYI. En cet état, dire : « je vous Aime » est superflu parce que cela Est. Je reste, en vous et avec vous, si vous le voulez. Quoiqu'il en soit, j'accompagnerai l'Alignement. À bientôt.

... Partage du Don de la grâce ...

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page