Autres Dimensions

Sois qui tu es

ORIONIS

20 avril 2007

pdf

Je vous salue chers frères et sœurs en incarnation. Mon nom, pour ceux qui me connaissent, est Orionis. Mon nom, pour ceux qui ne me connaissent pas, que vous retrouvez dans la tradition, la grande tradition, est Melchisédech, l'Ancien des Jours. Je suis le régent planétaire. Je vous apporte mon salut. Soyez bénis chers frères et sœurs en incarnation.

Je viens à vous non pas pour répondre à vos interrogations sur le déroulement de vos vies en incarnation mais bien plus pour vous apporter un éclairage plus intense, je dirais, sur le déroulement de vos stratégies, des choix que vous avez à effectuer mais aussi, pour certains, des élévations que vous avez choisies. Il m'appartient de vous dresser comme une cartographie, précise sur le plan énergétique, sur le plan vibratoire, de votre radiance d'êtres en incarnation, au plus loin de leur source et devant, pour certains encore une fois, retourner à leur source, retourner à leur radiance initiale, dépouillés de certains voiles mis à leur incarnation en des temps que je qualifierais d'immémoriaux.

Comme vous le savez tous ici présents, l'ensemble de cette constellation, et non pas votre planète, se prépare à de grandes retrouvailles, de grandes épousailles, dirais-je même, qui sont en rapport avec le devenir lumineux de toutes les constellations et galaxies, qui ont fait à des moments divers de l'histoire des univers, le choix de s'éloigner de leur source afin d'expérimenter l'effet de l'éloignement de la radiance de la source. Mais ces pérégrinations, qui ont éloigné ces systèmes de leur source, doivent un jour faire le chemin en sens inverse. C'est ce qui arrive aujourd'hui à l'ensemble de votre système solaire et l'ensemble des radiances de la constellation qui doivent effectuer un saut, saut évolutif, saut transmutatoire, saut de vie, afin d'en terminer avec l'éloignement de la radiance centrale. La particularité en est qu'à titre collectif les êtres humains incarnés, au niveau du monde de surface de cette planète, doivent faire aussi ce saut, dans un sens ou dans l'autre. Ce qui signifie que l'état d'équilibre relatif, durant lequel vous avez fonctionné pendant un certain nombre de millénaires, est irrémédiablement en train de se clore. Cela a pour conséquence immédiate de priver l'ensemble de l'humanité incarnée sur ce monde de surface des repères qui étaient les siens depuis fort longtemps.

Ainsi nombre d'informations qui vous ont été transmises par de multiples relais ont fait état d'une période particulière qui doit permettre ce saut évolutif de réalignement d'avec la radiance centrale, comme cela se produit fort rarement en votre échelle de temps. Notez que le point le plus important est que ce passage, puisqu'il s'agit d'un passage, fait appel nécessairement et obligatoirement à la perte de tous les repères existentiels qui ont été les vôtres dans vos modes de fonctionnement, vos modes de vie, vos modes de réactions depuis ces temps immémoriaux. Il y a donc un phénomène que je pourrais appeler de rupture, à un moment donné, qui va donc distinguer deux temps, qui sont un avant et un après. Il est indispensable, quels que soient les prémices que certains d'entre vous peuvent ressentir au niveau de ce monde de surface, que vous accueilliez la possibilité de cette rupture. Considérez bien que ce phénomène de rupture n'a absolument rien à voir avec ce processus que vous appelez la mort. Il est important d'assimiler et peut-être d'essayer de comprendre que l'état vibratoire de vos structures, aussi bien que vous appelez matériels que subtils, doit vivre un processus de rupture. Or le propre de la rupture est d'induire un phénomène de résistance, de rétraction, par rapport au processus de rupture.

Nombre de messages reçus ont insisté, depuis fort longtemps maintenant, sur la notion de maîtrise, sur la notion de quelque chose de nouveau. Cela est réel mais correspond encore une fois à des mots qui n'arrivent que très peu à rendre compte de ce phénomène de rupture. Or le déroulement du processus de rupture doit laisser le moins possible place à ce phénomène de rétraction. L'exemple de rupture dont je vous parle, qui encore une fois n'a rien à voir avec le processus de la mort, car la mort entraîne une interruption de la conscience de cette dimension dans laquelle vous êtes, or la rupture liée à l'élévation entraînera certes la disparition d'un certain nombre de phénomènes liés à votre incarnation mais en aucun cas la perte totale de la conscience de cette troisième dimension qui pourtant n'existera plus pour vous. Autrement dit il y aura une continuité mémorielle de qui vous êtes bien évidemment allégée d'une certaine composante de votre personne qui est votre enveloppe astrale. Or précisément la rétraction pouvant exister lors de ce moment est uniquement le fait de cette enveloppe astrale. Ce qui signifie que ceux qui laisseront prise au processus de rétractation et au non abandon de la trame astrale de votre composante s'opposera de manière brutale au processus de rupture. Vous pourriez essayer de méditer fort longtemps, vous pourriez essayer de prier fort longtemps, sans pourtant réussir le moins du monde à éviter ce processus de rétractation. Je suis désolé de faire appel à une notion qui vous semblera surannée mais la seule façon de faire face à cette rétractation n'est sûrement pas la volonté, encore moins la connaissance que je vous livre du processus mais bien quelque chose qui a existé de toute éternité que l'on appelle la foi. J'ai bien dit la foi, je n'ai pas dit la croyance, je n'ai pas dit l'amour. Le mécanisme fondamental qui vous permettra, si tel est votre souhait, de laisser mourir cette composante astrale est bien le mécanisme de la foi. C'est cette conviction inébranlable en ce que vous êtes qui vous permettra de franchir sans encombres, sans souffrances, le phénomène de la rupture, le temps venu.

Vous disposerez bien évidemment pour cela de certaines aides. Chaque être humain, en incarnation à ce moment là, sera aidé de manière individuelle mais nous ne pourrons pas insuffler la foi si elle n'est pas présente. La foi sera donc votre garant de la possibilité de vous élever au-delà des conditions habituelles régies par le corps astral correspondant à cette troisième dimension. Vous ne pourrez pénétrer dans l'après en conservant de l'avant. Cet après est en effet dépourvu totalement de ce qui a fait vos logiques de vie depuis des temps immémoriaux. Les modes de fonctionnement dans cet après ne pourront être superposables, en aucune manière, avec ce que vous avez expérimenté, vécu à de nombreuses reprises. Un certain nombre de processus énergétiques sont possibles pour développer cette fameuse foi, cette intime conviction de votre source. Vous êtes parfaitement bien placés en ce lieu pour expérimenter cet éveil de la foi ou renforcement de foi. Il est indispensable de clarifier au mieux la position de votre corps astral ou, si vous préférez, en termes plus compréhensibles pour vous, le corps des émotions, celui qui a régi vos vies en des temps immémoriaux.

Le temps des émotions ce n'est pas seulement celui qui a été responsable de vos souffrances, de vos attachements mais c'est aussi celui qui a conduit vos désirs, vos aspirations, même spirituelles, celui qui vous a fait rechercher une compagne ou un compagnon, qui vous a fait vous attacher à votre descendance ou à votre ascendance. Il convient donc dorénavant d'essayer le plus possible de ne plus être motivé par ce corps d'émotions mais bien par la foi car l'instant venu de la rupture ne vous permettra pas, même si vous avez fait le choix de l'élévation, d'emporter avec vous ce corps d'émotions. Il est signifié ainsi que vous acceptez d'être conduits uniquement par la foi et non plus par le désir. J'insiste de manière fondamentale sur ce point : il ne peut y avoir élévation avec émotions. Il est bien évident que nous avons besoin d'un maximum d'âmes en incarnation qui soit capable de vivre cette élévation avec le corps physique, si tel est le choix de votre âme. Car le corps physique, dans ce que vous connaissez, présentera lui non pas un phénomène de rupture mais un phénomène de transmutation qui conduira à des modifications biologiques intenses. Ces modifications biologiques intenses ne doivent pas vous faire perdre de vue qu'il sera indispensable pour mener à bien la mission d'émergence de ce nouveau monde. La radiance de ce nouveau corps n'a aucune mesure avec celui que vous avez connu. Ce corps physique est préparé. L'obstacle vient du fait que vos émotions, votre corps d'émotions est profondément affecté et en liaison avec votre corps physique. Vous comprenez donc que le phénomène de rupture, même si le choix de l'âme est le choix de l'élévation, le risque majeur (qui n'en est pas un, pour vous c'est un risque, pas pour nous) est que nombre d'âmes ayant pourtant fait le choix de l'élévation ne puisse y accéder avec le corps physique ; ce qui serait gênant, encore une fois non pas pour vous, mais pour le bon déroulement du plan de réensemencement. Je vous enjoins donc par ma vibration, ma radiance et mes mots à développer au plus vite, de manière adéquate, votre foi en qui vous êtes, la seule façon possible, pour vous, de dépasser le stade du corps d'émotions. J'insiste de manière fondamentale sur ce point. Nombre d'enseignements qui seront divulgués à la surface de cette planète, sur tous les continents et par tous les médiums insisteront profondément sur ces éléments. Retenez bien qu'il n‘y aura pas, comme lors du passage de la mort, disparition réelle de l'entité biologique et de ses mémoires, que l'ensemble de qui vous êtes, excepté le corps d'émotions, doit arriver dans ce nouvel état.

Le moment précis de la rupture n'est pas quelques chose qui est un moment étalé. C'est un moment que je qualifierais d'extrêmement bref à votre échelle de temps. Il convient donc de parfaitement assimiler les mots que je vous ai transmis quant à ce processus inéluctable. Il y aura, évidemment vous l'avez compris, une plus grande facilité à réaliser cela, chez les enfants, les jeunes enfants, le corps astral n'étant pas verrouillé, cristallisé si vous préférez avec le corps physique, avant quatorze ans. Ce qui ne veut pas dire qu'au fur et à mesure que vous avanceriez en âge il y aurait une difficulté plus grande à détacher ce corps d'émotions.

Encore une fois tout repose sur la foi. Quand saurez-vous que vous êtes dans la foi ? Quand vous vivrez un processus particulier, parfois désagréable pour l'instant, de vous sentir présent à ce monde, présent à votre vie, mais sans émotions. Croyez bien que durant l'effusion des énergies considérables qui vous seront déversées durant le mois de mai nombre d'entre vous, à la surface de la planète, ressentira cela. Certains l'accepteront, certains se rebelleront, certains autres chercheront à régénérer des émotions comme par le passé. De votre conduite eu égard à ce processus, de votre capacité à maintenir votre rectitude dans la foi, sans émotions, découlera votre processus d'élévation et la facilité avec laquelle vous vivrez cette rupture et la capacité que vous aurez d'y emmener votre corps. Ce processus est appelé à se produire en un temps très court de votre espace de vie terrestre. Ce que je vous dis maintenant rentrera dans un processus par vous qualifié de « synchronicité ». Ce que vous entendez aujourd'hui vous sera répété d'autres manières, que cela soit en rêves, que cela soit lors de vos lectures ou de vos rencontres. Il vous faut rester éveillés. En cela les premiers prémices de l'afflux de radiance d'énergie du mois de mai se produira durant vos nuits. Nombre de contacts, que je qualifierais d'inhabituels ou d'inédits, se produiront. Il ne sera plus temps de vous inquiéter du côté lumineux ou ombragé de ce qui se manifestera car seul le côté lumineux est dorénavant autorisé à se manifester de cette façon. Les ennemis bien plus importants et donc ombrageux qui risqueraient de se manifester ne seront pas dans vos nuits mais plutôt dans vos jours, de manière fort directe, par certains de vos frères qui refuseraient ce mouvement.

Croyez bien que ce processus est unique, que votre être tout entier le ressentira comme tel. Vous approchez de moments inédits, de moments de radiance extrême où, je le répète, les seuls obstacles sont ceux liés à votre système de vie depuis des temps immémoriaux. En cela se situe le risque majeur. Il n'y a maintenant aucun risque, ni pour vous, ni pour nous, pour ceux qui décideraient de passer dans les portes de la mort ou de rester dans le corps d'émotions. Ce choix et cette liberté font partie de ce que vous vous êtes accordé en tant qu'âme libre et infinie. Vous comprenez donc que, sur la totalité de ce qui vous constitue (corps/âme/esprit), seule une petite partie, appelée corps d'émotions, peut poser problème lors de ce processus. Voilà chers frères et sœurs en incarnation, les quelques phrases que je voulais vous annoncer.

Je me tiens quelques instants à votre disposition non pas tant pour des questions personnelles mais concernant uniquement ce processus de rupture dont je viens de vous entretenir.

Question : A part la foi, y-a-t-il d'autres moyens de clarifier le corps astral ?
Il ne sert à rien, et il est maintenant beaucoup trop tard sur votre horloge, pour pouvoir travailler directement et à proprement parler sur ce corps d'émotions. Il me semble avoir été assez clair quant à la seule espérance possible représentée par la foi. Tout travail qui voudrait alléger le corps émotionnel ne lui permettra absolument pas d'être abandonné.

Question : Vous parliez d'un risque lié au réensemencement s'il n'y avait pas assez d'être élevés sans leur corps. Y-a-t-il un autre risque ?
C'est le seul. C'est que nous n'atteignions pas le seuil pour permettre un réensemencement rapide et donc, je dirais, un redémarrage rapide sur de nouvelles bases. Le réensemencement correspond à un processus dynamique d'un nouveau cycle de vie, sur un nouveau lieu de vie, lui aussi passé par le processus de rupture. Ce réensemencement nécessite bien évidemment la présence de mémoires indispensables à une certaine forme de continuité non pas tant, par exemple, à votre santé, qui sera sans failles, mais bien plus par rapport à une certaine connaissance, dirons nous, à certains acquis.

Question : Si le processus de rupture est en cours, a-t-il malgré tout des risques de ne pas aboutir ?
Absolument aucun et vous serez de toute façon informés quelques instants avant que celui-ci se produise, personnellement.

Question : Est-ce que c'est Marie qui nous préviendra ?
Pour la plupart des êtres qui croit en elle, évidemment.

Question : Est-ce que vous préviendrez vous-même ?
Je ne crois pas que nombre d'êtres humains croient en moi.

Question : Qui d'autre peut nous prévenir ?
Nombre d'êtres, comme par exemple Mickaël. Pour les musulmans il s'agira de l'archange Gabriel.

Question : Peut-on diffuser votre message ?
De façon la plus large possible à condition que cela ne soit pas déformé ou transformé. Les mots que j'ai employés ont été, je dirais, parfaitement choisis.

Question : Auriez-vous des préconisations pour chacun d'entre nous ?
Il ne peut y avoir de préconisations personnelles sur un processus collectif. Cela ne ferait qu'alourdir votre corps d'émotions.

Chers frères et sœurs je vous remercie humblement et fraternellement d'avoir recueilli ces paroles. Ces paroles sont, je l'espère, comme un sauf conduit, comme une Lumière dans ce qui vient vers vous et qui est annoncé depuis tant de temps. Recevez mon salut fraternel. Recevez ma radiance d'amour.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page