Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > THÉRÈSE DE LISIEUX

THÉRÈSE DE LISIEUX

1er mai 2011

pdf

Je suis Thérèse. Frères et Sœurs, tout mon Amour est avec vous. Je viens en tant qu'Étoile PROFONDEUR, compléter ce qu'a dit ma sœur Gemma, sur la Petite Voie, la voie de l'enfance, contribuant à établir la croix d'adossement postérieure au Christ. Cette Croix est celle de l'Enfant Intérieur. Elle est celle de l'impulsion de l'âme, tournée vers l'Esprit et non plus vers la personne. Ma courte vie a illustré cela. Cette prescience que j'ai eue, enfant, de ne plus être rien du tout en ce monde, pour pouvoir passer, comme je le disais, faire mon Ciel à faire du bien sur la Terre. Ceci était issu directement de mon Enfant Intérieur, de cette capacité à aller en profondeur de moi-même, pour y recueillir ce que voulait, non pas ma personnalité mais ce que voulait profondément mon âme qui se tournait, alors, vers l'Esprit, qui était de vivre l'Esprit. Alors, très vite, je compris, en étant jeune, que l'Esprit était représenté et porté par le Christ et par Marie. Alors je n'eus de cesse dans ma vie que de tendre vers cette petitesse.

L'Enfant Intérieur est la manifestation de l'âme au sein de la vie sur Terre qui, tout en maintenant la Joie, tout en maintenant la vision claire (extérieure ou dans le Cœur) de ce qu'est la famille, de ce que sont les règles de la société, a voulu, toute petite, aller vers autre chose. Cet «autre chose», c'était pour moi l'indicible. De mon vivant, je n'ai pas touché l'indicible. J'ai juste touché cette impulsion de mon Enfant Intérieur qui m'a fait, en quelque sorte, saisir cette Vérité de ne plus être rien, de m'abandonner totalement à Lui, à Elle, d'accepter, en quelque sorte, de perdre ma vie, que j'ai effectivement perdue, pour gagner mon Ciel. Ceci est réellement ce que j'ai vécu, la voie de l'enfance, la Petite Voie, celle qui consiste à ne rien chercher de ce monde mais à chercher tout de l'autre monde, non pas comme une recherche mais, plutôt, comme l'ultime volonté, celle d'aller vers Lui. Ma courte vie a représenté, à l'extrême, cette tension. Peut-être que beaucoup de mes Frères et mes Sœurs incarnés savent que je suis morte jeune d'une maladie que l'on appelait, à l'époque, de languissement, la tuberculose. Je me languissais, effectivement, du Ciel. Aujourd'hui, vous avez une chance, c'est que, quelque soit votre âge, le Ciel vient à vous, de votre vivant.

Le Christ vient frapper à votre porte. Il vient vous demander si vous voulez devenir Lui. Les conditions de ma vie ne sont pas du tout les mêmes que celles que vous vivez aujourd'hui et, pourtant, si vous vous penchez sur la Petite Voie, sur la voie de l'enfance, alors, vraiment, vous allez percevoir, très rapidement, sa Présence, la Présence de la Lumière, de l'Esprit. Le son de l'âme et de l'Esprit vont vous appeler à vivre proche de Lui et en Lui, chose qui n'était pas possible, voilà un siècle.

Aujourd'hui, beaucoup de choses ont changé à la surface de la Terre, dans les Cieux, mais dans la Conscience humaine, aussi. L'âme humaine s'est enfoncée dans une forme de matérialité très particulière, dans une individualité forcenée où rien n'existe que la satisfaction du plaisir immédiat, que la satisfaction des désirs de ce monde. Aujourd'hui, il est temps de rentrer en vous. Si vous voulez Le rencontrer, allez dans la Profondeur de votre être, élaguer tout ce qui n'est pas Lui, élaguer tout ce qui n'est pas la Lumière, non pas dans une quelconque volonté mais, simplement, en vous tournant vers votre Enfant Intérieur, où vous puiserez l'impulsion de l'âme à aller vers la Croix Antérieure, à aller vers Lui, à devenir Lui. Pour cela, il faut vraiment, comme certaines de mes sœurs vous l'ont dit, que le désir ne vienne pas troubler la surface de votre Conscience. Il faut que vous soyez à l'écoute dans l'accueil de ce qui, comme vous l'a dit ma sœur Gemma, arrive aujourd'hui sur la Terre. Alors dans ces conditions, tout sera facilité. La Grâce et l'action de Grâce œuvreront dans votre vie afin de permettre d'être toujours plus dans cette Grâce. Toutes les difficultés seront aplanies, tout ce qui était obstacle sera balayé, non pas par une quelconque volonté, non pas par un quelconque travail mais bien par cette voie de l'abandon ou de la petitesse, la Petite Voie. Bien sûr, l'Humilité, la Simplicité en sont les clés, cela vous a été dit. Accepter de n'être rien est parfois très difficile, pour l'âme humaine en incarnation. Elle a du mal à comprendre que l'Esprit est tout et que le corps ou la personnalité n'est strictement rien. Elle a du mal à comprendre, même si elle accepte, en principe, que tout de ce monde n'est qu'une illusion, qu'un ensemble de projections construit sur la peur et sur l'expérience de la séparation et de l'éloignement de Lui.

Alors bien sûr, tout ce qui constitue la personnalité et même l'âme est tourné vers cette manifestation car elle est persuadée qu'il n'existe rien d'autre. Même la Lumière n'est pas aujourd'hui, elle est pour de l'autre côté. La délivrance est vécue avec une angoisse, l'angoisse de la mort, l'angoisse de perdre ceci ou cela, un enfant, un parent, l'angoisse de disparaître. Dans l'enfance, il se trouve une forme de sécurité. Gemma vous a parlé de l'innocence. Dans la Petite Voie, il y a aussi cette profondeur où, en acceptant de ne plus regarder à l'extérieur (ce qui ne veut pas dire s'isoler et renoncer à quoi que ce soit mais bien aller vers Soi), vous y trouverez l'impulsion de l'âme qui vous conduira à l'Esprit. Cette impulsion de l'âme que beaucoup d'entre vous ont vécue, par l'allumage de la Couronne Radiante de la tête et par le son de l'âme entendu dans l'oreille.

Aujourd'hui, il faut faire plus. Il faut tendre les bras, il faut vivre cet Abandon ultime. Qu'est-ce que le Christ vient vous demander ? Il vous dira : « Veux-tu laisser les morts enterrer les morts et veux-tu me suivre ? ». Pour cela, bien sûr, il y a un certain nombre d'attachements, quels qu'ils soient, que chaque être humain en incarnation présente. Attachements à l'être aimé, attachements aux enfants, attachements à une position dans la société, attachements à la vie elle-même, parce que malgré tout, la vie est quelque chose de magnifique. Elle a simplement été amputée de sa part la plus divine, en vous. Mais à l'extérieur, elle se déploie dans sa Majesté, dans sa création. Quoi de plus beau qu'un oiseau, quoi de plus beau qu'un arbre, quoi de plus beau que ce qu'exprime l'être humain quand il est dans la beauté, et pourtant. Et pourtant, tout ceci n'est qu'un reflet de ce qu'est la vraie Vérité. Alors effectivement, il existe tant de facteurs d'attachements, tant de facteurs de séductions dans la vie qui est menée ici-bas. La voie de l'enfance, la Petite Voie, est certainement la meilleure façon, à l'heure actuelle, de faciliter la venue de la Grâce, de votre Grâce, permettant votre Résurrection. Pour cela, il faut aller en Profondeur de vous-même. Il faut dépasser les peurs. Il faut dépasser les attachements, non pas les supprimer mais les transcender. Vous pouvez être dans une grotte tout seul, avoir tout coupé et être dans la même peur et dans le même attachement.

Redevenir un enfant, c'est réellement redevenir un enfant, quelles que soient les circonstances de votre vie, quel que soit votre âge. C'est comme cela que vous bâtirez la Croix du Christ sur laquelle il va s'appuyer. L'Humilité, la Simplicité en sont les premières marches et, ensuite, l'Unité et la Profondeur, vous permettant de vivre cet Enfant Intérieur qui va vous amener, maintenant extrêmement rapidement, à rencontrer le Christ, à rencontrer votre Cœur et votre Essence. Mais pour cela, il faut déjà concevoir que tout ce qui est à l'extérieur visible, tout ce que vous avez bâti, quoi que vous ayez bâti, est un obstacle à cet accès. Alors, bien sûr, il n'est pas question de tout faire disparaître d'un revers de main mais simplement d'en être conscient, simplement de l'accepter et surtout de le vivre, de vous tourner vers cette Profondeur, vers cet Enfant Intérieur. L'Enfant Intérieur vous guidera, la Petite Voie vous guidera là où vous devez aller vers Lui pour vivre la Grâce.

Je vous rappelle que c'est l'adossement de la Croix Christique qui vous permet de trouver le point ER, c'est-à-dire le Centre. Beaucoup d'entre vous perçoivent maintenant l'image de la Couronne du Cœur au sein de la Couronne de la tête, par la Vibration centrale. Cette Vibration de cette petite Couronne de la tête, qui correspond au Cœur, beaucoup d'entre vous commencent à en percevoir des points précis de Vibration. Le point postérieur, à l'arrière du point ER, est justement l'intersection de la Croix Christique Postérieure. Elle est celle qui unit l'axe AL-OD à l'axe UNITE / PROFONDEUR. Ce point-là est le point de la Petite Voie. C'est le point où vous vous rapprochez de Christ, c'est le point où la Voix Intérieure se fait entendre de différentes façons et où sa Grâce va vous conduire à vivre cette Unité et sa rencontre.

Tout cela se déroule sous vos yeux, sur la Terre et aussi en vous. Cela se déroule maintenant par vos perceptions de Conscience, par vos rêves, par vos Vibrations existant, même, sur certains trajets de la Lumière en vous et, en particulier, sur le trajet AL-AL au niveau du nez. Tout ce qui se manifeste en vous concourt à vous amener à rencontrer la Petite Voie, à entendre l'Enfant Intérieur et à devenir cette Humilité et cette Simplicité. L'innocence dont parlait Gemma, bien sûr, ne doit pas faire de vous des personnes qui sont abusées par d'autres personnes mais cette innocence, elle est liée surtout à l'innocence par rapport au Ciel et la Lumière. Redevenir comme un enfant. Et le Christ vous le disait : « nul ne peut pénétrer le Royaume des Cieux s'il ne redevient comme un enfant », c'est-à-dire libre de tout attachement, de toute croyance, libre de tout passé et de tout avenir. C'est vraiment être dans l'instant, vivre l'instant, sans être, comme la personnalité, préoccupée de l'instant suivant ou d'être blessée par les instants passés. C'est vraiment s'installer dans ce présent, là où tout est possible, là où la Lumière pénètre dans la Vibration et la pulsation de votre Cœur.

La Lumière est omniprésente, cela vous le savez. Il vous faut, aujourd'hui, pénétrer en Humilité et en Simplicité cette Petite Voie, afin de bénéficier, en quelque sorte, de la totalité de l'influx de l'impulsion de l'âme et de l'Enfant Intérieur, qui va vous permettre de vous élever vers Lui, et non pas vous élever dans cette vie. Il disait aussi, rappelez-vous : « Celui qui voudra s'élever sera rabaissé ». Il parlait de s'élever dans cette vie mais pas de s'élever en Lumière, bien au contraire. Vous devez, pour cela, rejeter loin de vous toutes les peurs, tous les conditionnements, qu'ils soient religieux, qu'ils soient liés à la société, qu'ils soient liés à vos parents, à vos enfants. Vous devez vous présenter nus et libres devant Lui, afin de l'épouser et de devenir Lui. La Croix Postérieure, cette Croix en résonnance avec l'Enfant Intérieur, l'Humilité, la Simplicité, l'Unité, la Profondeur, est très exactement ce qui vous conduit à Lui. C'est le point d'appui, en quelque sorte, de la venue du Christ. C'est le point d'appui sur lequel Il va venir vous toucher et vous emmener dans les sphères de l'Eternité. Tout ceci peut se vivre maintenant, en Esprit et en Vérité. Si vous suivez la Petite Voie, la voie de l'enfance, alors rien de fâcheux à l'extérieur ne pourra arriver car votre vie, même celle de la personnalité, sera conduite par la Lumière et par le Christ, et par rien d'autre. Vous n'aurez qu'à vivre la Grâce chaque jour, chaque respiration. Tout se déroulera, dans votre vie, dans la plus merveilleuse des actions de Grâce, dans la plus merveilleuse des simplicités, dans la plus merveilleuse des lumières. Il n'y a que les résistances qui vous éloignent de la Lumière, il n'y a que la non-reddition de la personnalité qui vous éloigne de Lui et de la Petite Voie.

Redevenir comme un enfant est, aujourd'hui, un élément majeur dans l'Abandon à la Lumière et pour vivre votre Unité, pour le vivre vraiment, pour l'installer vraiment en vous et devenir, en totalité, cela. La clé, comme toujours, est le Cœur mais il vous faut vous tendre, cela dont ma sœur Hildegarde vous parlait, cette tension vers l'Abandon, ce qui va vous tendre vers Lui, vers la Lumière. La réalisation de la Fusion des Ethers, en vous comme sur la Terre, qui a été traduite par l'activation de la Croix Fixe puis des Croix Mutables, rend possible, aujourd'hui, la Petite Voie, en totalité, non pas avec la foi que j'appelais « du charbonnier », de mon vivant, mais vraiment en vivre les effets, immédiatement, ici-même, sur cette Terre, dans ce corps, dans cette personnalité. À ce moment-là, votre vie deviendra belle, vraiment, en totalité. Aucune souffrance, aucun attachement ne pourra vous atteindre. Vous ne serez pas dans l'indifférence mais dans la Grâce. Il ne tient qu'à vous de le vivre, il ne tient qu'à vous de réaliser l'Humilité, la Simplicité, la Petite Voie et d'écouter votre Enfant Intérieur car il vous guidera sûrement vers Lui. Il viendra s'adosser à vous et vous dévoilera alors la Croix Antérieure, celle dont d'autres Sœurs vous parleront.

La vérité est un Feu. Le Feu de la Lumière est un Feu qui va vous dévorer dans tout ce qui n'est pas Lui. Ce Feu va consumer tout ce qui est illusoire, tout ce qui est illusion et superflu dans votre vie. Pour le vivre sereinement, il faut effectivement se tendre vers cette Petite Voie, il faut pénétrer en Profondeur car, comme vous l'ont dit des Anciens, rien n'existe à l'extérieur, tout se situe à l'Intérieur. Il n'y a pas de différence entre l'Intérieur et l'extérieur, ils ont été séparés voilà fort longtemps, tout cela vous le savez maintenant. Mais il vous reste surtout à parcourir ce que vous Êtes. Encore une fois, ce n'est pas une recherche car cela est déjà là. Il y a juste à le dévoiler, à le manifester et à le vivre surtout, surtout le vivre. Vous êtes maintenant, dès ce jour, rentrés dans cette étape bénie où la Grâce vous appelle. Elle vous appelle à la vivre, à la manifester. Elle vous appelle à le devenir. L'innocence de l'enfance, la Petite Voie, la Voie Intérieure, c'est justement cette voie-là, c'est celle de la Grâce où, quels que soient les éléments qui venaient heurter la personnalité, ceux-ci sont transcendés par la capacité de votre Conscience à vous établir dans sa nouvelle demeure, celle de son Eternité. Et là, alors, vous constaterez, très rapidement, que toute votre vie va changer. Quoiqu'il vous arrive, tout sera vécu selon le principe de la Grâce. Plus rien ne pourra être une opposition ou une résistance à la Lumière, plus rien ne pourra être soulevé comme interrogation ou comme angoisse. Les attachements eux-mêmes vous apparaîtront comme des futilités. Vous découvrirez alors que vous pouvez être un père, une mère, un enfant, un travail, tout en étant totalement libre. Votre regard et votre Conscience seront profondément différents. Vous percevrez, encore plus nettement, vos Frères et vos Sœurs. Vous les verrez dans le Cœur, dans votre Cœur, vous percevrez très distinctement, en eux, là où sont les ombres, là où sont les lumières, qui ne sont qu'en fait des temps différents de la Lumière au sein de leur vie et de leur Conscience.

Au travers même de cette vision du Cœur que vous aurez, vous fournirez une aide par votre rayonnement, par votre Présence. Vous n'aurez même plus besoin d'agir ou de demander des Grâces car celle-ci vous suivra où que vous soyez, autour de vous, pour vous et pour tous ceux qui vous entourent. Même ceux de votre entourage qui ne suivent pas votre voie, même ceux de votre entourage qui se détournent du Christ, par peur, parce que ce n'est pas le moment, en définitive durant ce mois, comprendront ce que vous Êtes, même si cela leur fait peur.

Alors, allez vers cette simplicité. Cela vous permettra vraiment de vivre cette Unité, cette Lumière sans être chahutés par le Choc de l'humanité. Vous deviendrez alors les appuis de vos Frères et de vos Sœurs et vous pourrez alors accueillir le Christ en toute sérénité et en toute légèreté. La Voie de l'Enfance est une voie de légèreté. Bien sûr, la personnalité va vous faire croire que c'est l'inverse : une absence de responsabilisation, une absence de maturité. Il n'y a pas de plus grande maturité que la Voie de l'Enfance. Elle est le renoncement suprême, non pas à la vie mais à la personnalité. Je vous invite donc à parcourir cette Petite Voie. Cela est, aujourd'hui, beaucoup plus aisé que quand je parcourais la Terre. L'impulsion de l'âme qui se fait jour en vous, c'est la Petite Voie. C'est celle qui va vous dire (sous différentes formes, d'ailleurs) ce que vous devez faire ou être, pour parfaire cet éclairage de la Grâce en vous. Tout cela, vous allez le vivre, chacun à votre façon durant ce mois et nous vous souhaitons toujours plus nombreux à vous tourner vers Lui. C'est justement dans la difficulté de ce monde, dans tout ce qui se désagrège sur ce monde, que se trouve la plus grande des lumières, vous connaissez bien cela. Quand vous voyez les êtres humains qui vivent chacun pour eux, quand il existe un phénomène de catastrophe, les humains redécouvrent l'Humanité, la Simplicité. Ils sortent de leurs projections et de leurs peurs pour rentrer réellement dans l'Amour et dans l'entraide. Ils ne se posent plus de questions sur demain, ils sont uniquement dans l'instant. La seule question est celle de l'instant, de comment servir, comment aider, parce que l'être humain, au-delà de ce qui a été falsifié en lui, est un être de Service, comme toute Lumière et comme tout Fils Ardent du Soleil, comme tout Christ. Il redécouvre alors, dans ces moments-là, son Enfant Intérieur. Alors ne jugez pas ce qui va se passer sur cette Terre car c'est la meilleure des façons de retrouver, chacun, votre Enfant Intérieur. La Lumière est omniprésente dans ce qui arrive. Seuls ceux qui se détournent de la Lumière y verront autre chose que de la Lumière.

L'important n'est pas d'avoir une belle voiture ou d'avoir une assiette pleine. L'important, c'est de partager son assiette, de Cœur à Cœur et d'œil à œil, de se regarder car vous êtes effectivement (et nous sommes tous) Un. Nous sommes une partie du Un mais pas seulement, car tout est en vous, absolument tout. Alors, les circonstances extérieures vont vous conduire à vivre cette Grâce et vont vous apporter, en quelque sorte, sur un plateau, cette Grâce, afin que vous découvriez à nouveau la Voie de l'Enfance. En parcourant la Voie de l'Enfance, vous poserez les nouvelles fondations de votre nouvelle forme et de votre nouvelle Vie. Ces fondations sont importantes, pour vous mais aussi pour l'ensemble de l'humanité, pour l'ensemble de vos Frères et vos Sœurs, quel que soit leur chemin, même ceux qui se détournent de Lui. Alors nous vous espérons, chaque jour qui va passer maintenant, de plus en plus nombreux à redécouvrir la Petite Voie.

Voilà les quelques, mots forts simples, qu'il m'a été demandé de vous donner. Vous aurez certainement d'autres informations qui concernent ces Croix Postérieures et ces Croix Antérieures. Cela ne m'appartient pas, parce que moi, je venais simplement poser les fondements de ce qu'est cette Croix, de ce que représentent l'Unité et la Profondeur, l'Enfant Intérieur, la Petite Voie. S'il existe des questions parmi vous, par rapport à cela, alors j'y répondrai.

Question : un Enfant Intérieur et un Maître Intérieur, est-ce la même chose ?
Mon Frère, faudrait-il encore que je sache ce que tu appelles ton Maître Intérieur. Le Maître Intérieur est le Soi qui vient se substituer à l'ego. L'Enfant Intérieur est celui qui donne l'impulsion à la Petite Voie, qui permet la réalisation du Soi ou, peut-être, ce que tu appelles le Maître Intérieur. Mais il n'y a pas de Maître. Il n'y a rien à maîtriser car vous êtes déjà les Maîtres. Maîtres de la Lumière, Enfants de la Lumière, c'est la même chose.

Question : comment vivre cette Petite Voie par rapport à la Croix qui vient d'être décrite ?
C'est déjà en accepter les fondements et cela correspond à la Croix qui sera décrite dans ses fonctions, que vous appelez Vibratoires ou énergétiques, mais pas par moi. Maintenant concrètement, c'est avant tout une impulsion de l'âme Intérieure. La plupart des êtres humains veulent bien poursuivre cette voie, mais à condition que. Il n'y a pas de condition. Vous devez d'abord vivre la voie et après, tout le reste changera. Tant qu'il existe une condition, vous ne pouvez parcourir la Petite Voie. Car s'il y a une condition, cela veut dire que c'est la personnalité qui s'exprime.

Question : le chemin de l'Enfant Intérieur, est-ce s'émerveiller devant des choses simples comme on a pu le faire étant enfant ?
Il y a un danger à considérer cela, ou à assimiler l'Enfant Intérieur à ta petite enfance. Cette caractéristique commune de l'enfant que tu étais et de l'Enfant Intérieur à redécouvrir, c'est simplement l'instantanéité du moment car, pour l'Enfant Intérieur, comme pour l'enfant qui est enfant, il n'existe que le présent. Il existe aussi un certain nombre d'enfants qui ne sont pas des Enfants Intérieurs : des enfants rebelles, des enfants insoumis. Donc on ne peut pas faire de parallélisme entre l'Enfant Intérieur et l'enfance que vous avez vécue. Même s'il existe un trait commun qui est, justement, la capacité à vivre l'instant.

Question : ce qui a été évoqué, est-ce un processus instantané ?
La Grâce qui vient à vous peut être instantanée. Je vous ai donné les balises : l'Humilité, la Simplicité, l'Unité et la Profondeur. Chacun de vous peut dévoiler cela, effectivement, en instantané, parce que la Lumière est là. En tout cas, s'il y a interrogation ou s'il y a recherche, il n'y a plus Enfant Intérieur. C'est un état qui s'établit quand, justement, vous saisissez et appliquez le fait qu'il n'y ait rien à chercher à l'extérieur.

Question : je ne ressens pas d'ouverture, telle que vous l'avez décrite, pour autant.
Pour quelle raison ? Il t'appartient de te poser la question car il y a, en toi, quelque chose qui observe cet enfant et qui ne veut pas devenir cet enfant. Vivre l'Enfant Intérieur, vivre l'Unité, c'est éprouver et vivre la Joie. Alors, va encore plus en Profondeur et trouve en toi ce qui fait que la Joie n'est pas éclose. Il y a souvent des attentes, dans toute recherche spirituelle. Ces attentes sont tournées vers l'extérieur, elles sont tournées vers des compréhensions, des mécanismes, des recherches, des méditations, des prières qui vous éloignent de l'enfance, parce que vous vous placez, à ce moment-là, dans une attente. C'est l'attente, elle-même, qui crée la frustration et qui vous éloigne de l'instant. Tant qu'il n'y a pas éclosion de la Joie, tant que l'Unité ne s'installe pas, cela veut dire, encore et toujours, que la personnalité est là. Il faut accepter de le voir comme cela. Non pas en porter une culpabilité ou ombrage mais déjà de l'accepter.

Question : l'Ange gardien est-il la même chose que l'Enfant Intérieur ?
Non, absolument pas.

Question : se mettre des conditions empêche de contacter cet Enfant Intérieur ?
Quelles sont les conditions ? C'est de ne pas être suffisamment humble. Les conditions sont aussi de ne pas être suffisamment dans la Simplicité, d'être dans une attente extérieure qui vous éloigne de l'Humilité et de la Simplicité, dans une recherche extérieure parce que la personnalité s'exprime et que la personnalité va revendiquer, toujours et encore, car elle est insatisfaite en permanence. Tant qu'il y a une revendication, effectivement, il y a personnalité. Ce que je peux dire simplement, c'est qu'à l'instant précis où vous trouvez l'Unité, la Profondeur, où vous réalisez cette Croix, la première chose qui vous viendra à l'esprit : qu'est-ce que c'était simple. C'est tellement simple et tellement évident que la personnalité ne peut jamais l'accepter, parce qu'elle refuse.

Question : Enfant Intérieur et Christ Intérieur, c'est la même chose ?
Oui. Cela a été appelé la Porte étroite, la naissance de l'Embryon Christique. Cet adossement, cette fondation, si vous préférez, est en résonnance directe avec ce que vous avez appelé, je crois, le 8ème corps. La porte étroite. Le passage de l'ego au Cœur (ndr : passage du 8ème au 9ème corps). Vous ne pouvez arriver au Cœur par l'ego, c'est impossible. Toute l'illusion des démarches dites personnelles, de la recherche spirituelle, sont liées à cette illusion et à cette erreur. Il n'y a rien à réaliser qui ne soit déjà là, aujourd'hui comme à mon époque. C'est pour ça que j'ai parlé de reddition. Rappelez-vous le Christ, Il disait aussi : « Il sera plus difficile à un riche de pénétrer au Ciel qu'à un chameau de passer par le chas d'une aiguille. » Cela signifie exactement la même chose. Il y a des bagages dans la personnalité. Ces bagages sont le « Moi, je », les connaissances, les recherches menées, les blessures, tout ce qui constitue un poids. Et tant que ces poids sont encore là, vous ne pouvez franchir la porte.

Question : si l'on a réalisé le passage du 8ème au 9ème corps, cela signifie-t-il que toutes les Croix vont se mettre à fonctionner ?
Ma Sœur, il me semble que les Croix se sont mises à fonctionner, déjà, au niveau de la tête, depuis quelque temps. Il est question, maintenant, de s'établir dans le Cœur. Les croix permettent cela.

Question : durant une méditation, l'activation du point de croisement entre les axes AL-OD et UNITÉ / PROFONDEUR facilite-t-il l'accès à cet Enfant Intérieur ?
Oui, c'est un outil, mais à condition que dans ta vie la plus simple, et non pas tournée uniquement vers cet Intérieur, tu manifestes la même chose. Sinon, aujourd'hui, nombre d'êtres humains se réfugient dans cet espace d'alignement avec la Lumière, pour échapper à la Lumière. Cela est paradoxal, mais c'est la Vérité. À ce moment-là, c'est l'ego qui se nourrira de Lumière et non pas l'Esprit.

Question : décristalliser des peurs archétypielles, comme la peur de l'abandon, du manque, aide à retrouver l'Enfant Intérieur ?
Oui, bien sûr. Ainsi que je l'ai dit, les attachements sont les obstacles à l'Enfant Intérieur car un Enfant Intérieur est libre en totalité.

Question : comment vivre en harmonie avec son entourage tout en gardant son intégrité ?
Ma Sœur, prononcer ces mots veut dire que tu as des failles par rapport à ce qui est extérieur à toi dans ton environnement et que donc, au sein de ces failles, pénètrent des états émotionnels. Il y a donc un non-abandon, il y a des attachements qui sont ces failles. Donc tu ne peux vivre ton intégrité tant que ces failles existent. Tu peux bénéficier des afflux de Lumière en certains moments et en certaines périodes mais tu ne peux pas créer ton état Unité. Justement, il est très facile de dire que cela vient de l'extérieur mais, en définitive, tout ce qui est de l'extérieur et qui vient te contraindre, ne fait que te révéler tes propres failles, liées à des attachements. Il n'existe rien à l'extérieur. Si la perception d'un blocage à l'extérieur est manifestée à la Conscience, cela veut dire simplement qu'il y a une faille à ce niveau-là. Car si tu es en Unité ou te rapproches de ton Unité, aucun évènement extérieur, aucune personne extérieure ne peut venir troubler cela. Ou, en tout cas, si cela est troublé, cela ne s'installe jamais, cela ne fait que passer car tu deviens l'observateur de cette même agitation qui ne fait que passer. Rappelez-vous aussi (et cela vous a été dit) que les circonstances extérieures que vous vivez aujourd'hui, dans cet espace particulier de la Terre et en ces temps particuliers, correspondent très exactement à ce que vous avez à vivre et à transcender.

Question : peut-il y avoir Unité si l'on est dans cette position d'observateur ?
Quand il y a Unité, il y a compréhension de l'Illusion et observation de l'Illusion. Mais l'Unité n'est pas observer l'illusion, c'est vivre l'Unité. Et dans l'Unité, aucune illusion ne peut exister. C'est-à-dire qu'à ce moment-là, l'extérieur ne peut venir aucunement confronter quoi que ce soit. L'observation se situe simplement dans le fait de ne pas comprendre que vous n'êtes pas ce que vous vivez, justement. Tant que vous participez à vos propres émotions, vous leur donnez du poids, de la densité et vous les matérialisez, dans tous les sens du terme. Si vous acceptez que vous n'êtes pas vos émotions, que vous n'êtes pas vos réactions, que vous n'êtes pas, même, vos pensées, alors c'est un pas de plus vers l'Unité. Cela est appelé, au niveau de la Conscience, l'absence de séparation sujet-objet. Vous n'êtes plus le sujet, vous n'êtes plus l'objet. Vous n'êtes plus l'interférence, vous êtes la Lumière. On va prendre un autre exemple. C'est comme si vous étiez une Conscience qui regarde ce corps, qui regarde ses actions, qui voit les interactions et qui sait pertinemment que c'est une scène de théâtre. C'est ne plus être identifié à quoi que ce soit, si ce n'est la Lumière. Mais cela n'est pas un jeu. C'est prendre réellement conscience que cela est la stricte Vérité. Tant que vous jouez le rôle dans la pièce de théâtre, vous ne pouvez être celui qui est l'Êtreté. Vous êtes encore dans la Conscience séparée, non pas dans la Conscience Unifiée. Je crois que cela a été appelé, par certains Anciens et par certains Archanges, un point de vue. C'est strictement la Vérité. Le point de vue de la chenille ou le point de vue du papillon.

Question : est-ce un lâcher-prise total ?
Le lâcher-prise n'est pas l'Abandon. C'est la personnalité qui décide de lâcher prise. Et dans le simple fait de prononcer « lâcher-prise », il y a admission qu'il y a toujours une prise. Le lâcher-prise appartient à la volonté, aucunement à l'Unité.

Nous n'avons plus de questionnements, nous vous remercions.
Alors mes Sœurs et mes Frères incarnés, que la Grâce vous accompagne, que la Grâce se révèle car vous êtes la Grâce. Avec tout mon Amour. À une prochaine fois.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page