Autres Dimensions

Sois qui tu es

UN AMI

20 juin 2010

pdf

Je suis Un Ami. De mon Cœur à votre Cœur, Frères et Sœurs au sein de cette Humanité, accueillez ma gratitude et ma Présence au sein de votre Présence.

Question : il y a quelques semaines, je me sentais dans la légèreté. Aujourd'hui, dans la lourdeur et la fatigue. Pourquoi ce changement ?
Cher Frère, le type d'activité et les moments ne sont pas les mêmes. Les activités que vous menez, au sein de cet espace, de même que les activités de la Terre correspondent, je dirais, actuellement, à une mise en Lumière de ce qui doit être vu, une mise en Lumière passant, pour beaucoup d'entre vous, à l'heure actuelle, par des prises de Conscience, par des lourdeurs et par, non pas l'apparition, mais le dévoilement d'un certain nombre de résistances et de freins. Le travail vibratoire que nous menons ensemble va vous amener à passer d'une Conscience limitée à la Conscience Illimitée. Ceci ne peut se faire sans la lucidité, sans un certain nombre de changements. Les changements ne sont pas toujours simples. L'accession à la Vibration de l'Illimité passe parfois par une impression d'épuisement. Cet épuisement correspond à la mise en sommeil, en retrait, de la Conscience et de l'énergie de la personnalité. Il convient donc de laisser s'établir cette gestation. L'interrogation ne peut en être que mentale par comparaison à ce qui a été déjà vécu. Il ne peut y avoir de comparaison car les choses sont profondément différentes, au sein de ce que vous réalisez, comme au sein de ce qu'a réalisé la Terre et ce qu'elle s'apprête à réaliser. La Joie nécessite la traversée d'un espace parfois pénible. L'accès à la nouvelle Dimension de la Terre passe par une période qui a été appelée par ma sœur d'âme, Snow, un accouchement. Vous êtes, les uns et les autres, à votre manière, dans les phases de contractions, puis de dilatation, liées à votre propre accouchement. Ce qui ne veut pas dire, non plus que, chaque jour se succédant, verra l'aggravation ou l'amélioration mais un changement, certes, oui, inhérent au changement même que nous sommes en train, ensemble, d'initialiser. Ce qui exprime cela, en toi est, aussi, la part de la chenille, la part du lourd qui ne veut pas toujours, comme pour tout un chacun, céder et laisser la place. Ce que tu exprimes ne reflète que cela.

Question : que peut-on peut utiliser comme outil pour décristalliser au mieux de vieilles blessures ?
Cher Frère, ce qui apparaît aujourd'hui comme blessure n'est pas une apparition, c'est une mise en Lumière. Ainsi que je l'ai déjà dit, il y a éclairage sous un jour nouveau. Des choses que beaucoup d'entre vous avaient peut-être ignorées ou enfermées au sein d'étages appelés « inconscient » et qui, aujourd'hui, sont appelées à remonter à la Conscience, afin d'être prises au sein de la Conscience et transcendées par la Conscience. Il n'est plus question, et il n'est plus temps maintenant, de se pencher sur la causalité de ces blessures, de se pencher sur la logique de ces blessures. Plus que jamais, vous serez confrontés, là aussi, tous, sans exception, à faire un choix au sein même de votre Conscience : donner poids et corps à vos blessures ou les laisser pour ce qu'elles sont, c'est-à-dire des choses appartenant à votre passé. Vous ne pouvez passer au neuf avec votre passé. Vous ne pouvez accéder à ce que vous serez en conservant ce que vous étiez. Cela représente, et nous en sommes conscients, pour beaucoup d'êtres humains, un défi. L'ensemble de l'Humanité avait été habitué à cheminer au sein d'un certain nombre de règles et de modes de fonctionnement qui, bientôt, n'auront plus cours. Il existe en Vérité, à ce niveau-là, des deuils à réaliser, des souffrances à poser, des poids à dépasser mais cela, encore une fois, ne pourra se faire qu'au travers de l'augmentation de la Vibration. Le paradoxe étant que, plus la Vibration va augmenter, plus elle va éclairer les zones d'Ombre et plus vous allez avoir l'impression d'avoir certaines parties de vos êtres physiques, ou subtils, emplies de lourdeurs ou de souffrances. Ceci correspond à l'accouchement. Ceci est donc à traverser avec lucidité, avec courage, avec abandon mais sans vouloir réagir car, si vous réagissez à une blessure, à une souffrance, vous entretiendrez le principe d'action et réaction qui doit s'éteindre définitivement. Le but, si je peux employer cette image, est que bientôt il ne vous restera rien d'autre pour vous raccrocher que la Conscience pure, elle-même, et rien d'autre de ce qui faisait vos habitudes, vos croyances, vos comportements et, même, vos idéaux. La chenille ne connaît rien du papillon, absolument rien. Même ceux d'entre vous ayant eu la possibilité vibratoire de pénétrer au sein du corps d'Êtreté, doivent aussi en passer par là. Certes, pour ceux-là, cela sera peut-être plus aisé, du fait même du souvenir de l'expérience de l'Êtreté. Pour les autres, il vous faut découvrir la confiance et puis l'abandon. Rappelez-vous, vous ne pourrez accéder au nouveau, avec l'ancien. Ainsi, en ce moment même, c'est tout l'ancien qui se meurt. C'est pour cela que les Vibrations se majorant au sein de cette Humanité, au sein de cette Terre, entraînent, comme vous le voyez, des résistances, mais les résistances ne sont pas que extérieures, elles sont extérieures et intérieures. Ce qui est dehors est comme ce qui est dedans. Cette période où les blessures, les souffrances, les manques, sont éclairés, parfois violemment, doivent être regardés en face, non pas pour les solutionner avec votre mental, avec l'énergie de la chenille mais simplement pour en faire le deuil, pour les voir, les percevoir et, ensuite, dès la venue de certaines influences nouvelles, dans très peu de jours, disparaître en totalité. Passer d'une Dimension dissociée à une Dimension unifiée est un deuil important et majeur. Le deuil de tout ce que vous croyiez être comme établi, comme stable, comme définitif. La meilleure image que je puisse vous en donner c'est cette incapacité à vous raccrocher à quoi que ce soit de connu et d'éprouvé, excepté, ainsi que le disait Omraam, se raccrocher, se rattacher à la Joie. Il n'y a pas d'autre issue. Cela vous conduira aussi à ne plus vous identifier, à ne plus posséder vos blessures et votre propre histoire, vous affranchir même de ce que vous êtes, au sein de cette densité. Ce passage est un passage étroit mais indispensable. Cela a pu être appelé, par certains mystiques, la nuit noire de l'âme et ce passage, encore une fois, est indispensable. La seule porte de sortie est le Cœur et sa Joie au sein de la Vibration et du Feu du Cœur. Il n'y en a pas d'autre, il n'y en aura plus jamais d'autre.

Question : pourquoi ces vibrations dans le cœur, en contact avec certaines personnes ou lieux ?
Chère Sœur, cela est la mise en œuvre automatique de la réponse du Cœur, tel que cela a été enseigné par Maître Ram voilà plus d'un an et demi. Ainsi donc, quand le Cœur vibre et pulse en fonction des situations et des rencontres, cela signifie pour vous que ces personnes, effectivement, sont en accord vibratoire avec votre Cœur. Cet outil doit même, dorénavant, conduire et guider votre Vie, non plus selon vos désirs et selon votre logique mais selon la Vibration du Cœur. C'est cela que tu expérimentes. Tout ce qui fait vibrer ton Cœur est juste, situations comme décisions, comme rencontres. Ce qui éteint la Vibration doit faire changer de chemin. Ainsi, l'Intelligence de la Lumière est en œuvre en toi, pour guider tes pas, ton chemin, ta route, sur ce qu'il convient de rencontrer, de faire ou de ne plus faire ou de ne plus rencontrer. C'est aussi au sein de cette Vibration que se trouveront toutes les bénédictions, toutes les satisfactions, vous permettant de vous maintenir au sein de la Lumière, quelles que soient les résistances et les souffrances existantes, à l'extérieur comme à l'Intérieur.

Question : ce sont systématiquement les zones d'Ombre qui déclenchent les souffrances ?
Qui d'autre ou quoi d'autre que l'Ombre pourrait déclencher la souffrance ? Certainement pas la Lumière. La souffrance est l'héritage de la division, de la dualité.

Question : quand la personnalité se dissout, on devient identique les uns aux autres ?
Vous devenez simplement unifiés. Je ne suis pas Sri Aurobindo et je ne suis pas Omraam. Je ne suis pas Anaël. Je suis Un Ami mais, au sein de mon Cœur, peut exister l'ensemble de ces Présences. Cela vous est, certes, difficile à comprendre, mais Christ peut être ici et ailleurs et en mille places différentes en même temps et, pourtant, rester unifié. Ainsi évolue la Conscience au sein des mondes unifiés où les cloisonnements disparaissent, où les limites disparaissent. Je suis à la fois ici et à la fois ailleurs, non pas en un ailleurs mais en de multiples ailleurs. Je dirais que, au sein de votre Dimension dissociée, le mot que l'on pourra employer c'est que vous êtes mono-tâche et mono-Conscience. Au sein des mondes unifiés et au sein de la Conscience unifiée, vous devenez Vous et tout le reste, au sein de cette Dimension, comme ailleurs.

Question : à quoi correspond le fait d'entendre un orchestre à cordes, au niveau du Cœur ?
Les sons sont reliés directement à la perception vibratoire de la Conscience. Ces sons sont multiples. Entendus aussi bien au niveau de l'Antakarana, au niveau de l'ampoule de la clairaudience, comme au niveau d'un chakra, ils traduisent la même réalité et la même Vérité : l'accès aux sphères vibratoires unifiées.

Question : ça signifie que lorsqu'on est dans les sphères unifiées, on entend des sons ?
Oui. L'ensemble des univers est sonore. L'ensemble des dimensions sont sonores et habitées par des chants car la nature des mondes unifiés est chants et sonore. De multiples Vibrations sont perçues par différents types d'organes, non physiques et non sensoriels. Ainsi, le contact de la Conscience de la personnalité, avec les niveaux les plus subtils et les plus éthérés, s'accompagnent de la perception de certains de ces sons. Il a été dit, dans la plupart des Ecritures anciennes, que les Anges les plus proches de la Source, appelés Hayoth Ha Kodesh, chantaient des louanges en permanence. Ceci est stricte Vérité. Il existe des dimensions, au-delà de la forme, où tout n'est que son, chant de la Création, chant de Vie, chant d'Amour, chant d'Unité. Il existe, au sein de l'activation des nouvelles lampes, ainsi que le bien-aimé Archange Mikaël vous l'avait exprimé, apparition d'un son et puis disparition du son. Cette disparition du son, appelée au sein de votre Dimension, silence, correspond au passage au sein de l'Êtreté et non pas au vécu au sein de l'Êtreté. De la même façon que les êtres vivant, au sein même de la Dimension où vous êtes, un processus appelé décorporation et voyage astral, vivent et entendent une Vibration sonore. Le passage d'un état à un autre s'accompagne d'un son. L'établissement au sein d'un monde unifié, en totalité ou en partie, se traduit aussi, au sein de votre Conscience ordinaire, par la perception d'un son. Le contact avec l'âme se traduit par un son. Le contact avec l'Esprit se traduit par un autre son. Tout est son. Le son est Vibration. Il est donc logique, en élevant vos Vibrations, au sein de la Couronne Radiante du Cœur, comme au sein de l'ensemble de vos cellules, que des sons nouveaux apparaissent.

Nous n'avons plus de questionnements. Nous vous remercions.
Chers Frères et chères Sœurs, je vous dis d'ores et déjà à bientôt.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page