Autres Dimensions

Sois qui tu es

ANAËL

3 novembre 2009

pdf

Je suis Anaël, Archange, me revoici avec vous et parmi vous. Si vous le voulez bien, nous allons essayer d'avancer ensemble, par rapport à vos interrogations, si possible en relation avec l'Unité et votre route vers l'Unité, en relation, aussi, avec ce que nous appelons l'Êtreté. Tout ce qui touche votre transformation et votre relation à ce que vous êtes, fera partie, si vous le voulez bien, de nos échanges. Ainsi, tout au long de mon intervention, au sein des mots et au sein de ce canal, l'Archange Uriel fera aussi sentir, progressivement, sa Radiation, en relation avec la Présence et la paix. Alors, ensemble, avançons.

Question : comment équilibrer les lieux en géobiologie sans être dans la dualité positif / négatif ?
Bien aimé, la réponse est fonction de ta Vibration, plus exactement de la Vibration de ta Conscience. Aussi bien dans un lieu que dans la vie, d'une manière générale, vous êtes confrontés et vous affrontez des situations issues de la dualité, que cela soit dans vos relations humaines ou dans vos relations aux lieus. Il existe, à ce niveau, le même principe. Aller vers l'Unité, c'est se débarrasser du principe d'action et de réaction, c'est envisager les choses et le déroulement de votre Conscience, sous un autre angle. Le point de vue de la dualité est celui d'une correction ou d'un réajustement, que cela soit dans la relation à un lieu ou à une personne, faisant appel à des explications ou à des Vibrations, permettant de rectifier, de mettre en ordre, de solutionner. Le point de vue de l'Unité est profondément différent car, à partir du moment où votre Vibration s'expand, à partir du moment où vous rentrez en Unité, deux choses vont se manifester. La première, c'est que vous devenez littéralement imperméables aux anomalies, aussi bien de la relation à l'autre que de la relation à un lieu. Et deuxième chose, se mettant en œuvre dans un second temps : le principe d'attraction et de résonnance va faire en sorte que jamais vous ne vous trouviez confrontés à une relation à l'autre ou à un lieu de nature altérée. Ainsi donc, tout travail en relation avec l'action / réaction, tout travail de correction, tout travail de rectification, participe du point de vue de la dualité. Les Êtres humains n'ont pas tous la même sensibilité aux relations altérées avec des personnes, aux relations altérées avec les lieux, que cela soit lieu de vie ou tout autre lieu. Le principe d'attraction et de résonnance fait que, dans la dualité, vous attirez, en vous, ce qui est faille. Ainsi, si vous avez un problème Vibratoire ou de Conscience avec l'énergie féminine ou avec l'énergie de votre Mère, vous rencontrerez systématiquement des lieux, c'est-à-dire des maisons, en relation avec cette problématique et vous serez atteints et souffrerez, de pathologies appelées géobiologiques. Maintenant, en route vers l'Unité, il y a pardon et il y a transcendance de la même relation altérée à la Mère. Ainsi donc, le principe d'attraction et de résonnance ne peut plus se mettre en œuvre par rapport à une blessure puisque la blessure est transcendée. Alors, la correction d'un lieu, comme la correction d'une relation, ou la correction d'une maladie qui est en vous, participe de deux points de vue différents. Le point de vue de l'angle de la dualité, le point de vue de l'angle de l'Unité. Ainsi donc, à partir du moment où votre Conscience et votre Vibration s'expand afin de rejoindre les domaines de l'Unité, il ne peut plus y avoir de perturbations de vos relations à un lieu, ou à une personne. L'Unité ne donne pas de prise, à l'action / réaction mais elle manifeste du principe de résonnance et d'attraction afin de permettre de demeurer en Unité.

Question : sachant qu'on est malgré tout encore soumis à ce genre de perturbation, que faire ?
Élever et monter la Vibration de la Conscience permet de pallier beaucoup plus efficacement aux perturbations d'ordre géobiologique ou géomagnétique. L'Être humain a une sensibilité différente aux pollutions géobiologiques, tout dépend de la fragilité de certains centres énergétiques ou de la solidité des mêmes centres énergétiques. Tous les Êtres ne sont pas affectés de la même façon par les Vibrations ou par les Entités. Là aussi, le principe d'attraction et de résonnance joue à plein. De la même façon, si vous êtes capables de vous élever au dessus de l'endroit où se situe la plainte, vous n'êtes plus touchés par la plainte, vous n'êtes plus touchés par l'anomalie. Ainsi évolue la Conscience. Au-delà même de l'accès à l'Unité, à partir du moment où la Conscience sature d'actions et de réactions, de corrections, de rectifications, des anomalies relationnelles, des anomalies affectives, des anomalies géobiologiques, c'est le même principe qui régit tout cela. À ce moment là, en montant en Vibration et en Conscience, il n'y a plus de place pour l'anomalie. Vous devenez imperméables, en Vérité, à l'anomalie, quelle qu'elle soit. C'est cet apprentissage que vous faites, cet apprentissage qui vous conduira à l'Unité définitive. Tant que vous demeurez sous l'influence des schémas d'actions / réactions, vous entretenez, au sein de votre Conscience, l'action / réaction, vous ne pouvez vous élever au-dessus de la Vibration habituelle. Quelles que soient les connaissances nouvelles, quelles que soient les apprentissages nouveaux que vous réalisez au niveau de la perception et de la compréhension, des énergies, des relations, des affects, des émotions, et du mental, vous restez systématiquement au même niveau. Vous avez l'impression de progresser mais, en fait, vous régressez. Ce n'est pas parce que vous découvrez un champ d'expériences nouveau (comme les Entités, comme la géobiologie) que cela vous élève et vous fait grandir, bien au contraire. Cela vous attache encore plus à votre condition, sur d'autres sphères, toujours liée à l'illusion et à ce Monde et non pas à l'Unité. Il est illusoire de croire qu'en connaissant les Entités, qu'en connaissant le fonctionnement psychologique de l'Être humain, qu'en connaissant le principe des ondes (quelles qu'elles soient, même les plus subtiles), vous échapperez à votre condition. C'est une prison de plus et des barreaux de plus que vous mettez à votre prison. Il n'y a aucune Libération dans cela. Il y a perpétuation de l'esclavage, perpétuation de votre libre arbitre et non accès à la Liberté. La Liberté est au-delà de toutes ces contingences existantes au sein des relations.

Question : il convient donc de ne rien faire des perturbations dans les lieux de vie ?
Bien aimé, si tu rentres dans l'Être, tu rentres dans le faire essentiel et, dans le faire essentiel, il n'y a pas besoin d'action / réaction, il y a besoin d'Être, encore et toujours, au sein de la Vibration de la Conscience. Cela suffit et sera beaucoup plus efficace que les corrections que tu peux imaginer. Néanmoins, certains Êtres ne sont pas prêts, alors, que faire ? Redescendre en dualité ou rester en Unité ? Ceci est une question qui touche directement à l'avenir de ta Conscience. Néanmoins, au niveau de la relation de ce que vous appelez les proches ou de ceux qui vous sont confiés, dans une mission thérapeutique ou autre, vous êtes responsables, dans cette période. Si vous entretenez et maintenez des schémas de dualité, le principe de résonnance et d'attraction vous ramènera à la dualité et donc au ralentissement Vibratoire de votre Conscience. Cela est une règle absolue. La meilleure façon d'aider et de monter en Vibration, ainsi que vous l'a dit l'Archange Mickaël (aider la Terre, s'aider soi-même) se fait par la Vibration. La meilleure aide que vous puissiez apporter à l'autre, n'est pas de corriger et de rectifier une anomalie mais de lui proposer un état d'Être, au-delà des mots, au-delà des corrections et des rectifications, uniquement lié avec ce que vous êtes capables de Vibrer. Et ainsi, de proche en proche, la contamination de la Lumière (ce mot est un peu fort mais il est exact) se réalisera. Vous ne pouvez servir deux Maîtres : la dualité ou l'Unité. Voulez-vous être sous l'influence de la dualité ou voulez-vous êtres sous l'influence de l'Unité ? Il ne s'agit pas des mêmes gammes de Vibrations. Il ne s'agit pas des mêmes gammes de Conscience. Dans un cas, il y a la Libération, pour l'Unité, dans l'autre cas, il y a enfermement.

Question : si la thérapie des maisons entraîne la dualité, il en est donc de même pour la thérapie des personnes, ce qui signifierait qu'il convient de « ne peut plus rien soigner » ?
Bien aimé, à partir du moment où tu rentres en Unité, ton rayonnement va toucher, de manière inéluctable et inexorable, ceux que tu approches. Il n'y a pas besoin de comprendre, il y a besoin d'aimer. À partir du moment où tu aimes, tu n'as pas besoin de comprendre. En étant dans l'Unité, la radiation qui s'échappe de toi sera thérapeutique mais elle sera thérapeutique sans entraîner de dualité mais, bien plus, une perception, dans l'Unité, de celui qui le reçoit et, cela, il faut le réaliser aujourd'hui. La compréhension est rien car elle maintient le principe mental de dualité. Cela ne veut pas dire ne rien faire, encore une fois. Ce que je dis, c'est qu'il vous faut Être, plus que Faire. C'est la seule façon de monter en Vibration, pour vous, mais aussi pour les autres, au sein de votre environnement, quel qu'il soit. Vous devez saisir, appréhender, ressentir, l'importance de ce qui se passe, à l'heure actuelle, sur cette Terre. Vous n'êtes plus dans des temps linéaires, vous êtes dans des temps que je qualifierais d'exponentiels, où l'accélération est exponentielle. Il vous appartient de décanter, de vous laisser décanter. Voulez-vous allez vers le haut ou voulez-vous allez vers le bas ? Voulez-vous restez au niveau où vous êtes ? Cela est impossible. Vous ne pouvez que monter ou descendre. Il n'y a pas d'arrêt possible. Vous le constaterez, de jour en jour, et quand je dis, de jour en jour, je ne parle pas d'années en années, au niveau de votre temps terrestre. Je parle de l'accélération considérable que vous vivez à l'heure actuelle, déjà depuis de nombreux mois, mais qui deviendra de plus en plus perceptible et de plus en plus sensible. Ce qui se manifeste au sein de la Lumière et au sein du jeu de l'Ombre, au sein de cette Terre, appelle, de votre part, une mise en résonnance. Cette mise résonnance pourra se faire vers la dualité (action / réaction) ou vers l'Unité c'est-à-dire vers l'Être. L'un participe, au niveau de la dualité, d'une action extérieure, qui est une réaction. L'autre participe, au niveau de l'Unité, à une action Intérieure et donc une non-réaction mais, néanmoins, une action Intérieure d'ouverture à votre Unité. Il vous faut bien comprendre qu'être en Unité n'est pas être passif mais ce n'est pas non plus être actif. Ce n'est pas non plus un état de volonté, c'est un état d'acquiescement, c'est un état d'abandon, ainsi que je l'ai dit, de rentrer en Vibration au sein de l'Intelligence de la Conscience et de la Lumière. À vous de décider. Bien évidemment, cela entraîne, pour beaucoup d'entre vous, des changements de paradigmes d'autant plus difficiles que vous avez œuvré dans la découverte de domaines subtils, aussi bien au niveau de la Conscience que de l'Énergie, que de la relation de cause à effet, au niveau subtil. Tout cela est à dépasser et à transcender. Vous ne pouvez demeurez dans ces schémas et participer de l'Unité. Aucunement.

Question : des humains, au moment de la translation, resteront dans la 3ème dimension dissociée pour servir la Source ?
Bien aimée, la 3ème dimension dissociée n'existera plus. Vous vivez les derniers instants d'une expérience et cela concerne l'ensemble de votre humanité comme de multiples autres humanités au sein de votre système Solaire. Certains, parmi vous, effectivement, et nous le concevons, ont une certaine forme de difficulté à faire le deuil mais le deuil que vous avez à vivre vous conduit à la Joie, ne l'oubliez jamais. Mais l'Être humain est ainsi fait, au niveau de sa constitution, au niveau de ses Vibrations et même de son cerveau que, face à l'inconnu, il se manifeste toujours un certains nombre d'étapes et ces étapes sont stéréotypées. Elles concernent d'abord le refus, la négation. Elles concernent ensuite la négociation. Elles concernent ensuite la colère. La dernière étape en est l'acceptation. Ainsi vont les processus Vibratoires, au sein de votre manifestation, au sein de cette dualité. L'acceptation fait partie de l'abandon à la Lumière mais nous concevons que nombre d'Êtres Humains ne puissent décider, ou pouvoir passer, d'emblée, du refus à l'acceptation. La période de colère ou la période de négociation fait partie prenante du schéma vers l'Unité.

Question : j'ai arrêté mes activités professionnelles sans regrets, alors, pourquoi je ressens un grand vide et des peurs ?
Bien aimé, remercie l'impulsion et soit heureux de cette impulsion qui t'a permis de rompre certains liens. Alors, bien évidemment, l'Être Humain cherche et a besoin de relations sociales, de relations affectives, de relations professionnelles, mais toutes ces relations, pourtant vitales au sein de votre monde, jusqu'à présent, aujourd'hui, ne trouvent plus, et de moins en moins, de notion de contentement. L'impulsion la plus profonde qu'a la Lumière sur vous, jusqu'à présent, que vous en soyez conscient ou pas, c'est de vous faire retourner vers Vous-mêmes, vers votre Être Intérieur et d'obéir a ses impulsions afin de se retrouver libres. Mais l'Être Humain n'a pas l'habitude de la liberté. L'Être humain a l'habitude d'être enfermé, dans un ensemble de relations, dans un ensemble de choses qui ont été tissées depuis son enfance. Alors, bien évidemment, se retrouver dans une forme d'isolement par rapport à la perte, même volontaire, de quelque chose, peut parfois créer un grand vide mais le vide n'est que la préparation du plein, le vide n'est que la préparation de ce qui vient. Il suffit d'accueillir et d'attendre. Attendre ne veut pas dire ne rester sans rien faire. Attendre veut dire être dans l'Être, être réceptif et attentif. Au sein de cet état, où les circonstances de vos Vies vous obligent, pour les uns et pour les autres, à modifier certains comportements, à changer certaines règles et certains fonctionnements, il devient évident que cette impulsion (que l'ensemble de l'Humanité perçoit) est importante à suivre. Certes, beaucoup le refusent et ne peuvent envisager une Vie sans l'ensemble des relations qui les enferment et les emprisonnent. Néanmoins, vous êtes dans l'accélération exponentielle de ce temps où bientôt, très bientôt, rien d'extérieur qui a fait jusqu'à présent votre Vie ne subsistera. Heureux ceux qui auront réussi à suivre leur impulsion de libération car, à ce moment là, ils éprouveront la plénitude de la Lumière, ce qui sera beaucoup plus difficile pour ceux qui auront maintenu des liens et des relations, asservissantes et enfermantes. Alors, il suffit simplement de ne pas penser à demain, de vous focaliser dans l'instant et dans le maintenant. Dans l'instant et dans le maintenant se trouve la source de tous les contentements. Si vous trouvez, en Vérité, cette source et ce contentement, vous n'aurez plus besoin de chercher de satisfactions et de liens à l'extérieur car vous serez reliés à vous-mêmes et en lien avec vous-mêmes, avec votre Unité. Et, là, il n'y aura plus de questions car vous serez dans l'acceptation et dans l'abandon, rayonnant et heureux, car vous aurez touché et vous vivrez ce pourquoi vous êtes là.

Question : Comment accompagner au mieux une personne atteinte du syndrome d'Alzheimer ?
Bien aimée, à partir du moment où ce diagnostic est porté, bien évidemment, il y a départ, le temps du départ n'est pour autant pas fixé, hélas pour ces Êtres qui ont abandonné ce corps et dont la Conscience se libère, en étant dans des sphères, pour le moment, intermédiaires. Il est très difficile, dans ce genre de problème, d'intervenir, d'une manière comme d'une autre. Bien évidemment, cette maladie fait beaucoup de dégâts au sein de votre Humanité. Il n'y a, hélas, qu'à attendre. Le seul élément positif que l'on peut donner, c'est que la Conscience de ces Êtres n'est pas affectée par la souffrance du corps. Ils sont réellement détachés, tout en étant encore vivants dans cette incarnation. Le mot accompagnement, bien aimée, correspond à quelque chose qui peut être possible d'accompagner parce qu'une Conscience est présente. La Conscience n'est quasiment plus présente, dans tous les cas de ces maladies. L'accompagnement doit être fait de non-acharnement, d'attentions colorées, comme les fleurs, comme les musiques, et visuelles et olfactives, comme les odeurs, qui font appel aux sens les plus subtils et les plus fins et les plus éthérés que ces Consciences sur le départ peuvent encore capter. Leur mental n'est plus accessible mais leurs sens le sont encore : le sens du toucher, le sens des odeurs, des saveurs, est encore présent. La meilleure aide que vous pouvez leur apporter est, effectivement, de fournir, au sein de leur environnement, ce qui est beau et bon, à ce niveau mais ils ne sont plus touchés par l'affect humain, par les mots humains, par les liens humains. Ce qui est important c'est d'exalter ce qui reste de sens au sein de cette Vie déjà partie en Conscience. Cela se fait par les odeurs, les saveurs et le toucher. Aucun élément de nature affective ou de nature mentale n'est utile et est même contraire à leur libération. Le problème, bien aimée, est bien en Toi et non pas en Lui, puisque, Lui, est déjà parti. Il y a un travail, là aussi, de deuil à réaliser. Alors, bien évidemment, l'Être humain ne peut pas concevoir le deuil tant que la Présence est encore là, dans la chair. Il faut, pour cela, que la chair disparaisse de la vue car l'Être humain a tendance (et cela est logique, encore une fois) à se rattacher au moindre souffle de Vie afin de ne pas perdre un lien. Et pourtant même les liens les plus forts doivent se dissoudre un jour afin de rendre la Liberté à l'un et à l'autre. Là, est l'Amour et nulle part ailleurs.

Question : pourriez-vous développer sur le lâcher-prise ?
Bien aimé, le lâcher-prise ne peut être réalisé par une action mentale ou émotionnelle ni, même, par un acte de volonté. La volonté renforce l'absence de lâcher-prise. Le désir de lâcher-prise renforce l'absence de lâcher-prise. Le lâcher-prise n'est pas l'inaction ordinaire de vos sens, de votre mental ou de vos émotions. Le lâcher-prise est, avant tout, un acte vibratoire, de confiance et de foi. De confiance en l'absolu et en l'Intelligence de la Lumière. Le lâcher-prise est accepter de ne plus exercer le moindre pouvoir à l'extérieur de Soi et de tourner tout pouvoir à l'Intérieur de Soi. Mais le pouvoir à l'Intérieur de Soi n'est pas du contrôle mais de la maîtrise. Seul, le lâcher-prise conduit à la vraie maitrise. Le lâcher-prise est accepter de relâcher les tensions existantes. À partir du moment où vous vous tendez vers le but de lâcher-prise, vous ne lâchez pas prise, vous engendrez des tensions nouvelles. Le lâcher-prise s'effectuera, beaucoup plus facilement, par la Joie, préalable à l'abandon. Le lâcher-prise est un acte d'acquiescement, il n'est pas un acte de volonté, encore moins un acte de confiance. Le lâcher-prise pourrait être assimilé à un acte de foi sur l'Être Intérieur. Mais vous n'êtes votre raisonnement. Vous n'êtes pas ce que vous avez construit, au sein de cette densité. Vous n'êtes pas les liens que vous avez créés. Vous n'êtes pas la profession que vous exercez. Vous n'êtes pas, non plus, ce corps et pourtant vous l'habitez mais qu'est-ce qui habite à l'Intérieur ? Le lâcher-prise se situe dans l'acquiescement à ce qui est à l'Intérieur et que, pourtant, vous ne connaissez pas. En faisant un pas vers l'Être Intérieur, le lâcher-prise se réalise de lui-même. La clé en est le Cœur et rien d'autre. Quand je parle de Cœur, je ne parle pas de l'action extérieure du Cœur (empathie ou compassion) mais je parle de l'action du Cœur tournée vers Vous-mêmes c'est-à-dire s'aimer Soi-même, en Unité et en Vérité, à l'intérieur de Soi car vous ne pouvez aimer l'extérieur en Vérité et en Liberté, tant que vous ne Vous êtes pas complètement aimé, accepté, intégré, au sein de l'Unité.

Question : aller vers l'Unité n'amène pas à une forme de passivité ? Quelles actions poser ?
Bien aimé, tout ton problème est là. L'action sur l'extérieur n'est pas une action sur l'Intérieur. Être en action sur l'Intérieur est une passivité sur l'extérieur. Tu dois d'abord trouver ton propre Royaume Intérieur : il n'est pas à l'extérieur, il est à l'Intérieur et tant que tu le cherches à l'extérieur, par une forme de connaissance, tu t'éloignes inexorablement de ton Être Intérieur, même si tu a l'impression de t'en approcher. La vie Intérieure n'est pas la vie extérieure et, pourtant, elle n'est pas passivité. Elle est rayonnement et elle est Joie. Néanmoins, il faut polariser la Conscience sur autre chose. Tant que tu considéreras que l'action Intérieure est une passivité, engendrée à l'extérieur, tu maintiens la dualité. Être en action Intérieure vers l'Unité est profondément transformant à l'extérieur. C'est une action qui n'est pas vouloir, qui n'est pas liée au vouloir. C'est une action qui se manifeste par l'Être et par la Rayonnance et par la Présence. La Présence n'est pas ton action. Un Être humain qui s'éveille transforme la totalité de l'univers. L'action, même la plus puissante, la plus volontaire, la plus belle, à l'extérieur, ne fait qu'éloigner l'univers de son réveil. Bien évidemment, vous avez été bâtis, construits, et éduqués, au sein de ce monde, afin d'agir extérieurement mais toute action extérieure vous éloigne de l'action Intérieure. Il ne peut y avoir action extérieure et action Intérieure. L'éducation et le tissu social vous a fait croire cela et le système de contrôle de votre humanité est basé, justement, sur cela. Être en Êtreté n'est pas être inactif. Être en Êtreté, c'est être en Joie et la Joie se manifeste à l'extérieur et c'est cette Joie extérieure qui est action Unitaire. C'est la problématique de l'ensemble de l'humanité. Quel est le conseil ? Le Christ vous l'a donné : « cherchez le Royaume des Cieux et le reste vous sera donné de surcroît ». Le Royaume des Cieux n'est pas à l'extérieur, il est à l'intérieur. Il n'y a rien à l'extérieur qui soit vrai. La seule Vérité, est ce que vous êtes, en Vérité et en Unité. Bien évidemment, vous ne pouvez l'accepter, ni même le comprendre, parce que cela ne peut se comprendre. L'accepter entraîne déjà des ruades du mental et la peur et, pourtant, il n'y a que cela de vrai : « cherchez le Royaume des Cieux et le reste vous sera donné de surcroît ». En cherchant à l'Intérieur et en trouvant l'Être Intérieur, vous déboucherez sur la liberté, sur ce que vous avez toujours cherché, sans le trouver à l'extérieur : la Joie Intérieure, la relation libre avec tous les Êtres et la Liberté, surtout. L'Être humain a tendance à croire qu'il est libre à partir du moment où il peut entrer en relation avec telle personne ou telle autre personne. L'Être humain pense qu'il est libre quand il peut acheter et voyager mais ceci ne sont pas des libertés. À première vue, oui, mais pour l'Être Intérieur ce sont des prisons et des barreaux qui vous isolent de votre Cœur.

Question : certes, le chemin intérieur ne passe pas forcément par des actions extérieures, pourtant, certaines recherches extérieures peuvent amener des éclairages sur l'Unité ?
Bien aimé, comprendre l'Unité n'est pas la vivre. L'Unité ne peut pas se comprendre. L'Unité ne peut que se connaître. L'Unité ne peut que se vivre, à partir du moment où vous acceptez de ne plus comprendre. Votre intelligence est extrêmement limitée, permettez-moi de vous le dire. L'intelligence que vous avez, l'intelligence de votre mental, ce n'est pas l'Intelligence de la Lumière. Alors, comment l'intelligence du mental pourrait assimiler, comprendre, ou même s'approcher, de l'Intelligence de la Lumière. Bien évidemment, il existe des chemins, parfois très longs, mais, au risque de vous faire de la peine, les Êtres qui s'ouvriront en dernier, trouveront la Lumière très facilement, extrêmement facilement parce qu'ils n'auront rien cherché à l'extérieur et ils n'attendront rien de l'extérieur. Ils seront dans l'état de vacuité propice à l'abandon. C'est en ce sens qu'il vous a toujours été dit de ne pas vous inquiéter, pour les enfants. Comme disait le Christ : « heureux, les simples d'Esprit, le Royaume des Cieux leur appartient », « nul ne peut pénétrer le Royaume des Cieux s'il ne redevient comme un enfant ». C'est le mental qui vous fait croire qu'en approchant la Connaissance, même la plus secrète, vous vous approchez de la Vérité alors que vous vous en éloignez. Il n'y a rien de pire que le mental qui vous fait croire que vous êtes arrivés. Le mental n'est pas le Cœur, il ne le sera jamais.

Question : rechercher, ainsi, le bonheur « pour soi », n'est pas une forme d'égoïsme ?
Bien aimé, le bonheur n'est pas la Joie. Tel que tu me présentes les choses, je peux te dire que c'est la peur qui te conduit à dire cela. Tout Être humain qui exerce une action extérieure puissante, dans le bien comme dans le mal, n'est qu'un Être qui a peur de ce qu'il est. L'abandon à la Lumière n'est pas un acte veule ni égoïste, c'est un acte de courage, le courage du Cœur. De ce que nous voyons et observons, de notre point de vue Unitaire, qui n'est certainement pas le vôtre pour l'instant, un Être qui s'éveille à sa dimension intérieure éclaire le monde. Un Être qui conquiert le monde, même au nom du bien, assombrit, le monde.

Question : il peut être difficile de prendre de la distance avec les proches, de moins intervenir.
Prendre de la distance et intervenir moins est un acte duel, ce n'est pas un acte Unitaire. Encore une fois, ce n'est pas un apprentissage, encore une fois ce n'est pas quelque chose qui est lié à la volonté de faire le bien ou le mal, ce n'est pas non plus une compréhension, c'est avant tout un acte Vibratoire. Pénétrer l'Unité est une forme de renoncement mais ce renoncement n'est pas une absence de courage, bien au contraire. Entrer en Unité vous permettra d'agir sur le monde, non pas par la volonté mais par le rayonnement et par la radiation. En étant dans cet état d'Unité, vous pourrez alors secourir le monde, ainsi que l'a fait le Christ. Aimer et servir est le but mais vous ne pouvez servir sans vous aimer, et s'aimer, c'est rejoindre l'Unité. C'est l'inverse de l'égoïsme. L'égoïsme est plutôt lié à l'action extérieure, celle qui valorise extérieurement et qui apporte un sentiment de travail bien fait ou un sentiment de quiétude qui n'a rien à voir avec l'Unité. L'égoïste est celui qui agit à l'extérieur et qui refuse d'aider le monde, même en l'aidant extérieurement, en n'allant pas vers son Être Intérieur. La Vibration de l'Intérieur, la Vibration de l'Être Intérieur, est une Lumière. Cette radiation est action totale, elle est éclairante, ce qui n'est pas le cas, quand vous faites le bien ou quand vous faites le mal. Cela, ainsi que cela a été dit, se saurait. Regardez le nombre, au sein de votre humanité, d'actions positives entreprises de différentes façons et qui apportent à l'Être humain des satisfactions, un baume, comme vous dites, sur le Cœur, mais qui, jamais, ne permet de trouver la Joie, qui, jamais, ne permet de trouver l'Éternité. Alors, bien évidemment, vous pouvez vous dire que l'Éternité est pour après. Non, l'Éternité est pour maintenant. Ceux qui attendent une Éternité pour après se trompent et recommenceront jusqu'à temps qu'ils acceptent d'accueillir ce qu'ils sont. Encore une fois, vous n'êtes pas vos actions extérieures. Encore une fois, vous n'êtes pas vos enfants. Encore une fois, vous n'êtes pas ce que vous crééz extérieurement mais tant que vous vous identifiez dans l'action et dans la création extérieures, soient-elles la plus lumineuse possible, vous ne servez pas votre Être Intérieur, vous vous en éloignez. L'heure, aujourd'hui, est un temps précis qui est appelé un « Temps Réduit ». Vous êtes, je vous le rappelle, dans les temps de la Révélation, dans les temps de la déconstruction totale. Si vous résistez, si votre Conscience est tournée vers la résistance et l'opposition à la déconstruction, vous ne pourrez sortir de votre prison. Vous y serez attachés. Aujourd'hui, les temps sont éminemment différents, de la linéarité du temps et de vos incarnations telles que vous les connaissez, et les apprentissez depuis fort longtemps. Mais, je conçois tout à fait que celui qui a l'habitude d'agir à l'extérieuret sans agir sur l'Intérieur ou qui est persuadé que l'action extérieure purifie l'Intérieur, ne puisse accepter ces mots. C'est bien pour cela que, souvent, nous vous disons que les mots ne sont rien sans la Vibration. La Vibration est essentielle car c'est elle qui vous conduit à l'Intérieur et non pas vos conceptions, ni même vos perceptions mais bien la Vibration réelle, au niveau du cœur.

Question : lâcher-prise et abandon sont synonymes ?
Non. Le lâcher-prise est l'étape préalable à l'abandon. Il y a une gradation entre le lâcher-prise et l'abandon. Le lâcher-prise libère les tensions. L'abandon réalise l'Unité. Il y a d'abord libération des tensions et, ensuite, réalisation de l'Unité.

Question : j'oscille parfois entre la Joie et la tristesse. Pourquoi ?
Cela est l'étape antérieure : l'oscillation, le sentiment de vivre des fulgurances du Cœur et des Joies, alternant avec de la tristesse. Rappelez-vous que nous procédons par touches, que la fulgurance de la Lumière, vivre le Feu de l'Amour, procède par étapes jusqu'au moment de l'embrasement final. Alors, cette étape intermédiaire peut être vécue sous forme d'oscillations, de tristesse alternant avec la Joie, de sentiment de vide et de sentiment de plein. Néanmoins, cela est bon signe.

Question : qu'est-ce qui fait la différence entre une action qui est liée à l'Êtreté, qui est posée par quelqu'un dans l'Êtreté, ou une action qui n'est pas liée à l'Êtreté ?
Mais il s'agit de deux opposés, ce n'est pas une différence, c'est deux antagonismes. L'action engendrée par l'Êtreté est liée à la Joie et à la Vibration du Cœur. L'action engendrée par une action extérieure, sans référence à l'Être Intérieur, est satisfaction, elle peut être plaisir mais elle ne sera jamais Joie. La Joie est permanente dans l'Êtreté. Certes, les circonstances de la Vie peuvent, parfois, vous éloigner un petit peu de l'état stabilisé du niveau du Cœur. Certaines vicissitudes peuvent encore se manifester tant que le principe de résonnance et d'attraction n'est pas fermement établi. De plus, l'Êtreté n'a que faire de la dimension du temps qui passe. L'Êtreté vous extrait littéralement de l'illusion. L'Êtreté vous permet de vivre à une autre octave et de pénétrer les Dimensions qui sont inaccessibles tant que vous êtes piégés par la matrice. Le plus dur, pour vous, va être d'accepter, en Conscience et non pas intellectuellemnet, que toutes les expériences que vous avez menées n'ont été que des illusions liées à une matrice. Néanmoins, cette illusion a comprimé votre Lumière, pas celle qui est en vous aujourd'hui mais celle qui vous attend dans le Soleil et, quand vous retrouverez la Lumière, la Joie sera telle que vous grandirez en Lumière. C'est le seul avantage des multiples souffrances que vous avez vécues mais aussi des choses belles qui existent à la surface de cette Terre. Mais la particularité de ce que vous appelez beau est bien limité par rapport à l'Êtreté. Les couleurs, les Vibrations, les Lumières, les mondes de l'Êtreté, les mondes multi-dimensionnels, ne peuvent en aucune manière être comparés à ce qui existe et que, pourtant, vous jugez fort beau. Le but de la matrice a été, bien évidemment, de vous séduire et comment vous séduire ? En vous donnant envie de posséder, en vous donnant envie d'aimer mais extérieurement, pour vous. En vous donnant l'envie de parcourir les chemins de l'incarnation et en créant, au sein de cette Vie, des systèmes de contrôles qui vous enferment, au fur et à mesure que vous y participez. Mickaël vous a appelé Semences d'Etoiles, là est votre Vérité. Cette Vérité que, même au moment de la mort, vous ne pouvez toucher, ni même voir. Au moment de la mort, la seule chose que vous voyez, dans les morts passées, c'est la Lumière, au loin, mais jamais vous n'allez dans cette Lumière. Vous pouvez parfois vous reposer dans des mondes intermédiaires, reflets de la Lumière originelle, mais jamais vous n'aurez accès à ce à quoi vous aurez accès aujourd'hui, si vous faites l'effort de lâcher-prise. Mais, néanmoins, tant que vous ne l'avez pas vécu, votre mental a peur parce que ceci, pour lui, est le vide, le néant, la non-existence et la perte de sa proéminence. Néanmoins, si vous vivez l'expérience de l'Êtreté et du feu de l'Amour, c'est vous qui contrôlez votre mental et ce n'est pas votre mental qui vous contrôle.

Question : être contemplatif ne serait donc pas le meilleur accès à l'Êtreté ?
Pas du tout, je n'ai jamais dit ça et surtout pas maintenant. Vous n'êtes plus dans l'ère de la contemplation. Vous n'êtes plus dans l'ère du retrait du monde. Vous êtes dans l'air de l'action et non pas de la non-action. Simplement, cette action est tournée vers l'Intérieur. Il n'est pas question de s'asseoir et de ne rien faire et d'attendre que cela vous tombe dessus. Il s'agit d'un retournement de la Conscience. Tant que vous envisagez les choses sous cet angle, en tant que action et non-action à l'extérieur, vous êtes encore dans une dualité puisque vous parlez d'action et de non-action, moi, je voulais parler d'action Unitaire ou d'action Intérieure, ce n'est pas tout à fait la même chose, c'est même l'opposé. Le guide infaillible de votre accès à l'Unité n'est pas intellectuel, ni émotionnel, ni affectif. Cela est Vibration et Feu dans le Cœur, cela est dense au sein du Cœur, cela est trou noir au fond du Cœur, cela est manifestation au sein du Cœur, au sein de votre Temple Intérieur. Ça ne sera jamais dans la tête. Une fois que le Cœur aura vibré et sera ouvert, la tête se mettra en ordre et en action mais non plus sous l'influence du mental, mais sous l'influence du Cœur, non pas dans une volonté de faire le bien mais dans une volonté d'Être. De la volonté d'Être, bien évidemment, sort la Lumière mais le bien, aussi, mais ce n'est pas le même bien car le bien Unitaire n'est pas le bien de la dualité.

... Effusion d'énergie ...

Je vois que la puissance Vibratoire commence à vous atteindre. Il n'y a rien de mieux que nos interventions en des mots car, quand vous êtes captifs par les mots, au niveau de la tête, le Cœur peut enfin s'ouvrir.Bien aimés Maîtres de la Lumière, je vous remercie de votre attention et de votre bienveillance. Je vous propose d'accueillir la Vibration de l'Être. Je vous salue, quant à moi, et je vous dis à très bientôt.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page