Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > O.M. AÏVANHOV

O.M. AÏVANHOV

3 juillet 2012

pdf

Eh bien, chers amis, je me fais un plaisir de vous retrouver. Je vous transmets toutes mes bénédictions, et je viens, comme d'habitude, pour écouter toutes les questions que vous avez à me poser.

Question : qu'est-ce qui gêne la réception de la Lumière, en moi ?
Alors là, chère amie, je vais te répondre comme BIDI : c'est toi-même. Ça veut dire quoi ? Ça veut dire qu'il y a, nécessairement, quelque chose, en toi, qui est là et qui interfère, quelque part, avec cette perception de la Lumière. La Lumière, elle est partout sur Terre. De la même façon que l'Onde de Vie, elle est disponible pour tout le monde. Mais vous savez, par exemple, que pour l'Onde de Vie : elle naît d'elle-même. Après, elle monte, elle peut rencontrer des blocages sur les chakras du bas, et parfois non. Et vous avez des êtres qui sentent rien par rapport à cela. Il en est de même pour le Supramental, parce que le Supramental, l'ouverture Vibratoire spirituelle, énergétique, à cette perception, elle se réalise quand, vraiment, l'être est prêt. Alors, qu'est-ce que ça veut dire : être prêt ? Ça veut dire que, peut-être, en toi, il y a des difficultés à te laisser aller. Ça veut pas dire que tu n'es pas prête, ça veut dire que, quelque part, il doit exister des mécanismes qui bloquent, en toi, le fait de laisser se vivre ce qui est à vivre. Alors, le retard à l'allumage, il peut venir, soit d'une fatigue importante, ce qui n'est pas ton cas (au niveau de tes cocons de Lumière, y a pas de déperdition au niveau du Corps Éthérique, liée à une fatigue). Ça veut dire que, nécessairement, il y a, sur des plans plus psychologiques, soit une peur, là aussi, soit une difficulté (par des mesures de protection diverses qui sont inscrites en toi) à te laisser féconder, pénétrer, par la Lumière.

Question : la Lumière va-t-elle nous appeler en priorité lorsque l'on n'est pas disponible, afin de nous tester, ou est-ce que ça va se faire de manière aléatoire ?
Ça se fait surtout, en ce moment, dans les moments de sommeil, ou alors, où vous vous endormez, où vous vous réveillez, pour ne pas vous déclencher des crises cardiaques, n'est-ce pas ? Il est quelque chose que de nous entendre parler, comme ça, à côté de vous, que de nous entendre à côté de vous, vous parler. Ça déclenche quand même des mécanismes de réflexes, de défense, qui sont tout à fait justifiés : c'est comme quand quelque chose d'inconnu approche de vous, vous sursautez, n'est-ce pas ? Donc, c'est le même principe. Tout est profondément différent pour chacun. Y en a qui sont déjà appelés (comme cela vous a déjà été dit) la nuit, le jour. D'autres qui commencent simplement à sentir quelque chose qui arrive à côté d'eux, et d'autres, qui sentent en permanence le Canal Marial et une Présence qui les accompagne. Donc, c'est profondément différent pour chacun : y a pas de règle établie.

Question : peut-on appeler son Double Monadique désincarné, de la même façon que l'on peut appeler MARIE, MA ANANDA MOYI, MIKAËL, d'autres Consciences ?
Alors, rappelez-vous ce que j'ai dit, il y a quelques jours, et encore la fois d'avant (ndr : voir ses interventions des 30 juin et 19 mai 2012) : le Double Monadique, incarné ou pas, est excessivement rare, par rapport à vous tous, c'est pas quelque chose de fréquent. Vous n'avez pas tous de Double Monadique : heureusement, ça aurait été un sacré foutoir. Vous avez, certains, des Doubles Monadiques incarnés, et vous avez, d'autres, des Doubles Monadiques non incarnés. En ce qui concerne le Double Monadique, incarné ou pas, j'ai été très clair : vous n'avez pas à le rechercher. Donc vouloir l'appeler, ça veut dire que tu présupposes qu'il existe. Or, j'ai dit que, si Double Monadique il y a, par l'Action du Manteau Bleu de la Grâce, par la Libération de la Terre, où qu'il soit, il se présente à vous. Même s'il est de l'autre côté de la planète, vous allez le voir en rêve, et vous saurez que c'est lui. S'il est désincarné, il viendra spontanément, puisque la Terre est Libérée. Donc, vous n'avez pas à l'appeler. Appelez MARIE, MIKAËL, appelez-nous, nous, c'est beaucoup plus facile. Parce que si le Double Monadique n'est pas là, à ce jour d'aujourd'hui (ou je dirais, peut être, jusqu'à fin juillet), c'est qu'il n'existe pas. Tout simplement. Mais je répète : les Doubles Monadiques sont rares. Ça correspond à quelque chose de très précis, qui est compliqué à expliquer, mais la résultante est exactement la même, et je crois que THÉRÈSE vous en a dit quelques mots (ndr : voir l'intervention de THÉRÈSE DE LISIEUX du 3 juillet 2012), et d'autres Anciens, il y a quinze jours, aussi (ndr : voir en particulier l'intervention d'UN AMI du 6 juin 2012). Le Double Monadique tient la même fonction que MARIE, MIKAËL : c'est, simplement, retrouver cette Paix, cette Demeure de Paix Suprême. N'allez pas imaginer autre chose, comme j'ai dit la dernière fois : plutôt jeune, plutôt sexy, plutôt ..., hein ? Et d'ailleurs, nous préférons ne pas tout vous dire par rapport à cela, parce que vous allez fantasmer. Donc, c'est pas la peine. Contentez-vous de MARIE, c'est déjà très bien, non ? Et THÉRÈSE fait un Double magnifique. C'est pas une opportunité particulière : c'est une obligation par rapport à l'Onde de Vie et au Lemniscate Sacré, pour ceux qui sont effectivement des vrais Doubles Monadiques, c'est tout.

Question : à quoi correspond également un fort battement au niveau de la tempe gauche ?
La tempe gauche ? Y a une Étoile, par là. Maintenant, je vais faire comme BIDI : pourquoi vouloir savoir à quoi ça correspond ? Ça prouve que tu es encore attachée à ce qui se passe dans ton corps, donc tu n'as pas lâché prise par rapport à ton corps. Donc, tu es encore attachée à ton corps. C'est pas le fait que tu aies une douleur, c'est le fait que tu en aies une, et qu'après, tu m'en énonces une deuxième.

Question : pendant les canalisations, un grésillement dans l'oreille gauche s'accentue. Quand est-ce que ça cela va-t-il enfin s'ouvrir ?
Quand ça va se déboucher. Il faut bien comprendre que les circonstances Vibratoires et de Conscience de la Terre, en ce moment, depuis l'Onde de Vie (c'est-à-dire depuis le mois de février, et surtout mars), tout ce qui ne se produit pas en vous (en tout cas, je parle de vous, qui suivez ce que nous vous disons, depuis plus ou moins longtemps), vient exclusivement de vos peurs. Ça a été dit, mais je vous le répète : vous avez peur de perdre ce corps. Vous êtes trop attachés à ce que vous croyez être. Et c'est la Vérité. Nous pouvions pas vous dire ça y a trois ans, y a quatre ans, y a cinq ans. Mais, aujourd'hui, nous pouvons vous le dire : vous avez fait une identification au corps, vous avez travaillé sur votre corps, vous avez travaillé sur les énergies, vous avez veillé, durant votre vie, à ce que ce corps se porte bien. Et regardez autour de vous, tous les gens qui ont cette insuffisance de perception, qui sentent pas l'Onde de Vie, vous allez voir, c'est souvent des gens qui se sont intéressés, je dirais, à outrance à leur petit corps. C'est-à-dire qu'il y a eu une identification au corps. Et aujourd'hui, vous le payez.

Question : je ressens une douleur du côté gauche du corps, de la tête à la hanche, pendant les canalisations, en particulier. Cela pourrait-il être un blocage au niveau de l'Antakarana ?
En général, c'est un déséquilibre latéral de l'énergie, de l'axe Éthérique. Maintenant, comprenez bien, c'est pas un jeu de mots que j'ai fait, en réponse tout à l'heure. Si vous saviez : si vous étiez capables d'oublier ce corps, quelques instants, mais vraiment, la douleur n'existerait plus. C'est pas une vue de l'Esprit, c'est-à-dire que, quelque part, un corps douloureux, aujourd'hui (encore une fois, c'était pas le cas y a quelques années), quelle que soit la douleur, cela ne fait que traduire un attachement à ce corps et à la matérialité, quelle que soit la qualité de votre Cœur, quelle que soit votre ouverture. Votre vie a été bâtie, dans le passé, avec une attraction (pour les différents aspects énergétiques, alimentaires) trop forte par rapport à la matière. Il est question d'être dans ce corps mais, vraiment, de Conscientiser que vous Êtes beaucoup plus grand que ce corps. Et les circonstances Vibratoires (depuis cette année, je répète, hein, c'est-à-dire depuis l'Onde de Vie) font que vous n'Êtes pas ce corps. Mais c'est Vibratoire, c'est la Conscience elle-même qui vous le dit. Donc, ça veut dire que votre conscience s'oppose à ça. Vous avez peur de perdre la matérialité. Pas la matérialité, au sens argent, mais les aspects de la personnalité, de la densité, du corps physique. Et ça va être de plus en plus important, d'ailleurs, jusqu'à temps que vous réalisiez ce que je viens de dire. Si votre Conscience, non pas en se répétant, tout bêtement : « je ne suis pas ce corps, je ne suis pas ce corps » (parce que là, vous pouvez le répéter pendant dix années, ça changera rien aux douleurs), mais si votre conscience arrive à lâcher prise, quelque part, par rapport à ce corps, vous verrez que la douleur n'a plus aucune raison d'être. Et en plus, je pense que ça peut s'expliquer, très simplement, au niveau du cerveau. Rappelez-vous que, depuis l'Onde de Vie, si vous portez l'Attention et la Conscience quelque part sur ce corps, cela renforce. Et l'énergie va venir à l'endroit où vous avez mal. Ce qui explique que ça te fasse encore plus mal pendant les canalisations. Et que certains d'entre vous, le fait de penser à leur douleur, ça renforce la douleur, aussi. Faites l'expérience : vous avez une douleur très vive, vous arrivez à faire autre chose (parce que vous avez quelque chose à faire), la douleur ne vous gêne plus.

Question : quel est votre point de vue sur le point de basculement vers l'Absolu ou l'Infinie Présence ? Est-ce un instant particulier, et comment ça cela se passe-t-il ?
Ya pas de point de basculement, c'est une expression. Ce n'est pas un espace du corps. C'est comme à l'époque, quand SRI AUROBINDO vous avait expliqué le Switch de la Conscience, lié à la respiration, qui passait des poumons au Cœur (ndr : ce processus est décrit dans la rubrique « Protocoles à pratiquer » de notre site, sous l'intitulé « RAM - La respiration du Cœur »). De la même façon, il y a un basculement de la Conscience, qui est repérable quand vous passez du je au Soi. Si vous êtes Absolu, vous repérez extrêmement facilement les basculements et les Passages. Y a quelque chose qui est comme si ça sursautait. C'est la Conscience qui change de Vibration, qui change d'état (ou la non conscience). Donc, c'est pas à expliquer : c'est quelque chose qui se produit au moment où tu le vis. C'est pas parce que je vais t'expliquer à quoi ça ressemble que tu vas l'identifier, non : c'est parce que tu vas le vivre que tu vas savoir que c'est cela. Tu vois la différence ? Le basculement, c'est les Passages, c'est permanent, quand vous êtes Absolu : vous passez de l'un à l'autre, de l'autre à l'un, et à chaque fois, y a un Passage (qui a été appelé comme ça, d'ailleurs), et cet espèce de point de basculement : c'est la Conscience qui bascule. Maintenant, tu ne peux pas repérer l'Absolu. C'est une fois que c'est vécu que tu sais que c'est vécu. Et tu le sais intimement : y a aucune interrogation qui peut se faire jour. Parce que, quand la Conscience devient non conscience ou a-conscience, tu es sorti, comme ils le disent : tu es Libéré. Mais tu peux pas te tromper, tu peux pas te poser la question, parce que tu le sais. Donc, y a pas de repère avant, c'est pas possible, y a aucun repère possible avant. Par contre, à l'instant où tu le vis, tu sais que tu le vis, parce que c'est tellement évident. Et, bien sûr, pour celui qui le vit pas, c'est tout sauf évident, hein ? Va dire à un poisson qui est dans un bocal, qu'il est dans un bocal. Mais celui qui sort du bocal et qui se retrouve dans l'océan, il comprend qu'il était dans un bocal. Il aura beau expliquer tout ce qui veut au poisson qui est dans le bocal, tant qu'il est pas sorti du bocal, le poisson, il comprend pas. C'est ça qu'il vous faut accepter. Donc, si vous cherchez des repères (comme par rapport au Switch de la Conscience, la respiration, et autres), vous ne les trouverez jamais. Bien sûr, c'est la personnalité, le Soi, qui cherche à se repérer. Mais y a pas besoin de se repérer, parce que, quand l'Absolu est là, tu ne peux te poser aucune question, c'est tellement évident. Mais tant que c'est pas vécu, tu sais pas ce que c'est. L'exemple, je vais faire comme BIDI avec son théâtre, moi, c'est le bocal, avec l'aquarium (ndr : cette image a déjà été utilisée par O.M. AÏVANHOV dans son intervention du 10 mars 2012). Tu es un poisson qui tourne depuis tellement de temps dans un bocal, que tu sais pas que tu es dans un bocal. Même si on t'en parle, qu'est-ce qui va se passer ? Ça va exciter ta curiosité. Tu vas essayer de te représenter que tu es dans un bocal. Mais tu ne peux pas le voir, que tu es dans un bocal. Par contre ton cerveau, il va mouliner, tu vas tourner à l'intérieur du bocal de plus en plus vite : c'est ce que BIDI vous a appelé la réfutation. Mais comment tu sais que tu es arrivé ? Ben, c'est simple, tu te poses plus la question, tu Es dans l'océan et tu le sais, parce que tu vois le bocal. Et tu n'es plus dans le bocal. Mais tant que tu es dans le bocal, tu ne vois pas le bocal.

Question : dans un moment d'Intase, j'ai senti une Présence à gauche. Était-ce le Double ?
Mais le Double, il se sent où ? Il se sent à gauche (ou derrière, si c'est LE CHRIST). Donc, as-tu senti la Présence à gauche ou derrière ? C'est aussi simple que ça. Alors, ça a été dit, maintenant, quand nous intervenons, que cela soit les Étoiles, les Anciens (moi, c'est différent, parce que la Vibration que j'émets n'est pas exactement la même, ça dépend du niveau où je descends jusqu'à vous, parce que je suis Melchizedech de Feu, et vous risqueriez d'avoir un peu chaud), ce que je veux dire par là, c'est que tous les états où nous descendons, au travers de cet être, vont déclencher, en vous, maintenant, l'activation du Canal Marial, c'est logique. Donc, ça peut l'être, mais c'est avant tout l'activation du Canal Marial. Et la Présence, comme, par exemple, vous l'ont dit, y a quelques semaines, certaines Étoiles : elles sont là. Vous, votre cerveau, il va imaginer qu'il est uniquement dans celui qui parle, ici. Mais non, il est aussi en vous. Donc, vous êtes de plus en plus nombreux à sentir, au moment où nous descendons, pas uniquement la Vibration, pas uniquement la Lumière, mais aussi la Présence réelle, à votre côté. Je dirais que c'est normal. Et, au minimum, le Canal Marial : pas uniquement la Lumière, pas uniquement les chakras ou la kundalini, mais aussi le Canal Marial. La seule chose que nous ne pouvons pas déclencher, quand nous venons, c'est l'Onde de Vie, parce que ça, c'est la Terre, c'est pas nous.

Question : je ne ressens pas encore de Présence. Est-ce lié à des peurs, à des blocages, ou au fait que le moment n'est pas venu ?
Mais ça a été dit cet après-midi, il me semble (ndr : voir l'intervention de THÉRÈSE DE LISIEUX du 3 juillet 2012) : vous n'êtes pas tous au même stade de développement des Présences, ni du Canal Marial. Ça dépend si le Manteau Bleu de la Grâce a été intégré. Ça dépend si l'Onde de Vie est montée. Si l'Onde de Vie n'est pas montée, la probabilité et la possibilité de sentir le Canal Marial est beaucoup plus faible. Ça veut pas dire que c'est impossible, mais c'est beaucoup plus faible. Alors, bien évidemment, si l'Onde de Vie n'est pas montée, ça veut dire quoi ? Qu'il y a peur, qu'il y a des peurs, c'est exactement ce que je disais tout à l'heure. Et, encore une fois, ça sert à rien de dire : la peur, elle vient de là, parce qu'il s'est passé ça. Ça changera rien à la peur. C'est comme tout à l'heure, par rapport à l'attachement à la matérialité : vous avez la trouille de mourir. Parce que, jusqu'à présent, toute votre vie, toutes les vies humaines sont basées sur comme si nous étions immortels. Mais nous ne sommes pas immortels, quand nous sommes dans un corps de chair. Et surtout en occident, y a un refus de voir la mort. Donc, tant que la peur de la mort existe, l'Onde de Vie ne peut pas monter. Vous êtes attachés à ce corps, même si vous êtes des êtres spirituels qui avez vécu la Couronne Radiante de la Tête, les Étoiles, le Feu du Cœur. Tant qu'il reste la moindre peur (ça a été dit), le moindre attachement, vous n'êtes pas arrivés.

Question : face à une personne qui est dans le miroitement du Soi, dans le déni, que faire ?
Ne rien dire, ne rien faire. Parce que, face à ce genre de personne, qui, en plus (comme tu dis, apparemment) est en recherche spirituelle, va dire à quelqu'un, qui est un chercheur spirituel, qu'il n'y a rien à chercher. Tu vois ce que je veux dire : il va être en réaction terrible. Or, vous ne pouvez éclairer quiconque : c'est l'histoire du bocal et du poisson. Vous pouvez pas aller chercher celui qui est dans le bocal, jamais. Vous pouvez Aimer, vous pouvez Servir, mais vous ne le ferez jamais sortir du bocal. L'attitude la plus juste, c'est : ne pas réagir, déjà, pour pas insuffler l'énergie de la Dualité, et comprendre que vous ne pouvez emmener personne là où vous êtes, strictement personne (ni enfant, ni mari, ni quoi que ce soit, ni qui que ce soit). Ça s'appelle faire le deuil. Ça correspond à ce qui avait été mené, en partie, par le travail qui a été réalisé au mois de décembre de l'année 2010, avec le Passage d'URIEL de la Gorge. Où il vous a, par les mécanismes Vibratoires, au niveau cosmique, allégé les attachements, ce qui va faciliter la possibilité de faire le deuil. Et les deuils ont été faits, sauf pour ceux qui sont restés attachés, à quelque chose, à quelqu'un. Alors, bien sûr, ça concerne, comme je dis, les êtres qui sont persuadés d'être en chemin spirituel. Le Frère ou la Sœur qui s'intéresse pas à tout ça, il vit aucun de ces désagréments, pour l'instant. C'est plutôt (comment vous dites ?) tranquille, pour lui, mais c'est une fausse tranquillité, ça, c'est sûr. Parce que même si, aujourd'hui, vous avez l'impression, et comme je vous dis, qu'il y a des blocages, alors vous allez tourner dans vos têtes, parce que l'ego, il est pas content quand on lui dit qu'il est bloqué, n'est-ce pas ? Il se fâche. Il est vexé. Il le prend mal. Ça le rend triste, comme vous avez dit tout à l'heure. Mais c'est rien, ça, parce que cette réaction, elle est parfois salutaire, même si vous êtes en opposition. Mais vous n'avez pas à la déclencher de l'extérieur. Si vous êtes Absolu, si vous êtes sorti du bocal, vous n'avez pas intérêt à dire à quelqu'un qui est dans le bocal, qu'il est dans le bocal. Parce que vous allez le braquer, et vous allez le mettre en réaction. Ça, c'est important à saisir. Et en ce qui vous concerne, vous, (et je l'ai dit pour les douleurs), la souffrance va s'amplifier, jusqu'à temps que vous lâchiez. Tant que vous ne vous êtes pas Abandonné, vous résistez : c'est aussi simple que ça. Et ça sert à rien de trouver les mécanismes précis qui ont déclenché ça. La seule personne responsable, c'est vous-même. C'est ni vos relations, ni ceux qui vous empêchent de le vivre, parce qu'y a personne qui peut vous empêcher de vivre ça, ni aucune situation, il n'y a que vous-même. Et de plus en plus, vous serez face à vous-même. De trouver celui qui vous a fait du mal, ou qui vous a trahi, mais c'est un alibi. Si ça existe dans votre vie, c'est que vous l'avez en vous, depuis toujours. C'est jamais l'autre, c'est toujours vous. Ça fait mal à l'ego, mais c'est la Vérité.

Question : cela veut-il dire que lorsqu'on observe des interprétations, des projections, des illusions, même sur tout ce qui est diffusé par vous ou d'autres, il faut ne pas intervenir ?
Qui es-tu pour juger les illusions des autres ? Mais quelqu'un qui est dans une projection, qui va croire, par exemple, aux guignols ascensionnés, qu'est-ce que tu veux faire ? Explique-moi ce que tu veux faire ? Le problème n'est pas de savoir si tu vois clair ou pas, parce que tu ne sais jamais si c'est pas toi qui est dans la projection. Seul celui qui est sorti du bocal peut affirmer. Et encore, il ne le fera pas, parce qu'il sait que ça sert à rien. Dans tous les cas de figure, de plus en plus, vous allez vous trouver confrontés à des murs. Vous allez le vivre dans vos familles et dans vos relations : vous n'avez pas tous le même Devenir. Même si vous avez tous été des Semeurs et des Ancreurs de Lumière, il faut l'accepter. Personne, aujourd'hui, ne peut savoir ce que vit l'autre, sauf celui qui est sorti du bocal. Parce que celui qui n'est pas sorti du bocal, il aura toujours, systématiquement, une vision parcellaire, qui est une vision qui est empreinte de son propre chemin, de son propre ego, de sa propre personne. Qu'est-ce que tu veux faire dans ces cas-là ? Peux-tu affirmer que tel ou tel projette quoi que ce soit, d'ailleurs ? Bien sûr, chacun va s'en servir comme il veut. Le même texte peut être compris de milliards de façons, et chacun va le tirer à soi, il va s'en servir à son usage personnel, qui, pour un autre, peut être totalement à l'opposé. Qu'est-ce que tu veux faire ? Ça a été toujours comme ça, dans l'histoire de l'Humanité. Et je le disais de mon vivant : tout ce qui est passé, tout ce qui est vermoulu, doit être cassé. Ce qui se passe, aujourd'hui, depuis le début de cette année, est totalement neuf. C'est-à-dire que vous n'avez pas de repères (ni dans les textes, ni dans les écrits, ni dans les expériences des autres) : vous êtes seul face à vous-même. Donc, que quelqu'un prenne ce que je dis aujourd'hui, ou par exemple, le Yoga d'UN AMI : mais vous avez des gens qui font exactement l'inverse avec ce que nous avons transmis. Et alors ? Qu'est-ce que tu veux faire ? Si tu réagis, c'est toi qui est dans l'erreur, c'est pas l'autre. Parce que, à ce moment-là, c'est toi qui te place dans l'ego et dans la Dualité. C'est très dur à accepter pour l'ego. Parce que si t'es pas sorti du bocal, tu ne peux pas être sûr que l'autre, il trouve pas son compte là-dedans. Et si tu es sorti du bocal, tu sais pertinemment qu'il ne sert à rien de réagir, et tu ne réagiras pas, quoi que dise l'autre, quoi que fasse l'autre.

Question : même si l'on voit quelqu'un qui a une évolution de Conscience importante, mais qui est dans la projection dans ce qu'il croit être vrai ?
Au nom de quoi tu interviendrais sur les croyances de l'autre ? Es-tu, toi, libéré de toutes tes croyances ? La même question : es-tu sorti du bocal ? Seul, celui qui est sorti du bocal ou de la prison, peut voir. Et encore, il voit, mais il ne dira rien.

Question : quelqu'un qui dit être « sorti du bocal », peut-il le projetter ?
Il ne peut pas projeter. Jamais. Quelqu'un qui est sorti du bocal ne peut, en aucune manière, projeter quoi que ce soit. C'est votre cadre de référence qui projette, là. Sors du bocal, et après on en reparle.

Question : y a-t-il différents moyens de sortir du bocal ?
Oui, le grille planète en est un excellent. C'est le même principe qu'après les Noces Célestes, par rapport au Corps d'Êtreté : vous avez des êtres qui ont vécu des accès au Corps d'Êtreté, qui continuent à aller dans le Soleil, qui viennent nous voir dans les vaisseaux, y en a plein. Maintenant, quelqu'un qui ne vit pas ça, imaginez : vous vivez vos énergies, vous vivez votre Joie Intérieure, et quelqu'un vient vous dire qu'il est allé dans un Vaisseau, qu'il a vu ça. Qu'est-ce que vous avez comme moyen, vous qui n'y êtes pas allé, pour dire que c'est vrai ou que c'est pas vrai ? Et maintenant, vous prenez deux êtres qui sont venus nous voir. Nous, nous savons qu'ils sont venus nous voir, mais les deux vont vous décrire quelque chose de différent. Est-ce que ça veut dire qu'y en a un qui ment ? Autrement dit, et comme je l'ai dit vulgairement, une autre fois : occupez-vous de vos fesses. C'est quoi, cette manie de vouloir aller sortir l'autre de ses croyances, de ses projections ? Si vous voyez une croyance, si vous voyez une projection, ça veut dire quoi ? Ça veut dire qu'elle est en vous. Ça, c'est le propre des thérapeutes qui travaillent sur le psychisme : ils voient à merveille les défauts des autres, mais ils sont incapables de voir leurs défauts à eux. C'est d'ailleurs pour ça qu'ils sont thérapeutes, à ce niveau-là. Sans ça, jamais ils n'auraient fait de travail comme ça, jamais. Y a rien de pire que quelqu'un qui travaille sur l'esprit, et c'est pas péjoratif : ceux qui travaillent sur l'esprit des gens, sur la perception de l'autre, ont parfois une acuité très fine, pour l'autre, mais ils sont persuadés que, eux, ils n'ont rien. Alors que ce que vous voyez à l'extérieur est en vous. C'est pas possible autrement. Toutes vos peurs, tout ce que vous appelez projection, chez l'autre, elles sont en vous, avant. Quand vous aurez compris ça, vous tournerez sept fois la langue dans votre bouche avant de parler. Parce que plus vous allez avancer, plus ce problème va se présenter : votre cadre de références, vos croyances, vos projections. Mais tant que vous projetez sur l'autre le fait qu'il se trompe, même si c'est vrai, ça veut dire que vous vous êtes trompé aussi. C'est obligatoire. Partant de ce principe, je répète, seul celui qui est sorti du bocal peut s'exprimer. Mais en général, il le fera pas. Parce que lui, il voit votre nez de clown, mais vous, vous le voyez pas.

Question : donc a priori, celui qui est sorti du bocal n'a pas de raison de communiquer ?
Mais j'ai pas dit ça. Il peut et il doit communiquer ce qu'il vit, à juste titre. Mais il ne parlera pas sur l'autre, parce qu'il sait qu'il ne peut pas changer l'autre : l'autre, il est dans son bocal, lui, il est plus dans le bocal. Et il est malheureux pour son Frère qui est dans le bocal. Mais il sait pertinemment que l'autre, s'il veut rester dans le bocal, il y restera. Et même s'il dit qu'il veut sortir, s'il est pas sorti du bocal, c'est qu'il est bloqué dans son bocal. Je crois que vous avez une des Étoiles qui a dit, y a pas longtemps : « ce n'est pas parce que vous connaissez les lois de la prison, que vous sortirez de la prison ». Ça, c'est une illusion. Vous aurez beau connaître tous les mystères du corps, tous les mystères de l'Esprit, toutes les lois spirituelles. Vous voyez ce que je veux dire ? Vous ne pouvez voir que ce que vous êtes vous-même. Tant que vous jugez, à la mesure avec laquelle vous jugez (ou vous portez un jugement, ou une appréciation), vous vous jugez vous-même. Et surtout, vous voyez la paille de l'autre, mais vous voyez pas votre poutre. Tant que vous sortez pas de ce dilemme, vous êtes enfermé. Et vous n'êtes pas prêt de sortir. Ça fait mal à l'ego, mais c'est la Vérité.

Question : existe-t-il des techniques, des outils pour aller voir de l'autre côté du bocal ?
Certainement pas. Ça a été dit par BIDI : y a pas de passage. D'ailleurs, même FRERE K l'a répété de son vivant : celui qui n'est pas allé de l'autre côté de la rive, ne peut pas comprendre. Et c'est incompréhensible. Donc, vous pouvez le tourner dans tous les sens, dans votre tête, vous n'en sortirez jamais, tant que vous ne vous êtes pas Abandonné. Mais par contre l'ego, lui, il est très fort pour faire semblant de ne pas comprendre ce que ça veut dire, de s'Abandonner. Vous faites semblant de ne pas comprendre (pas vous, je parle de manière générale), parce que vous avez peur. Il est pas demandé de comprendre pourquoi vous avez peur, mais de regarder. Si vous êtes dans le bocal, c'est que vous avez peur. Il est pas question de savoir si vous êtes responsable, coupable, etc. Simplement, il faut accepter que c'est la Vérité. Rappelez-vous : la mesure avec laquelle vous jugez, vous sera appliquée, exactement. Donc, à travers certaines questions que vous posez, là, vous êtes en train de vous enfermer dans quelque chose de gênant, de très gênant. Et ça va se présenter avec de plus en plus d'acuité, ça, cette propension à vouloir sortir l'autre du bocal. Ou à croire que l'autre, qui est pas dans le bocal, vous, vous êtes dans le bocal et vous dites : lui, il projette, il est pas sorti du bocal. C'est toujours comme ça. Mais le jour où vous sortirez du bocal, là, vous vous tairez. On ne peut pas inventer la sortie du bocal. Aucun être humain ne peut projeter être sorti du bocal, s'il n'est pas sorti du bocal, c'est impossible. BIDI vous l'avait dit, avec d'autres termes. Celui qui est sorti du bocal, il le sait. Vous, vous ne le savez pas. Imaginez quelqu'un qui est en prison, qui voit quelqu'un à l'extérieur, et qui lui dit : « toi, eh, t'es pas sorti ! ». Mais ce sont vos propres cadres de références. Vous ne pouvez voir que ce que vous êtes vous-même : l'autre est vous. Et quand nous vous disons ça, vous ne le comprenez pas, vous ne le vivez pas. Et pourtant, c'est la Vérité. Donc, tant que vous voyez quelque chose qui vous dérange à l'extérieur, c'est que c'est en vous. Et vous, tant que vous êtes là-dedans, vous êtes dans la Dualité : là, on parle même pas d'Absolu, vous n'êtes même pas dans l'Unité, vous rechutez en Dualité. C'est comme si vous aviez vu la ligne d'arrivée, et que vous faites demi-tour à toute vitesse. Pourquoi ? Parce que vous avez peur.

Question : quelqu'un qui est sorti du bocal, qui vit l'Absolu, quand il revient en personnalité (puisque les passages sont possibles), manifeste sa personnalité de la même façon ?
Il peut la manifester comme il veut, mais il n'est plus concerné. Je vais vous prendre un exemple de quelqu'un qui a été un très, très grand mystique (que je n'ai pas rencontré, et je ne donnerai pas son nom), qui a été Absolu, beaucoup plus que moi (moi j'ai, simplement, très jeune, vécu la Fusion avec mon Double. C'était déjà extraordinaire, et ça a suffi pour toute ma vie). Lui, il était Absolu. Mais cette personne, qui est Absolu, elle peut revenir dans la personnalité et faire n'importe quoi. Parce que les règles spirituelles que vous adoptez (la morale, l'éthique, l'intégrité), ça a été destiné à forger quelque chose en vous, qui est le Soi. Mais celui qui n'est plus dans la personnalité, parce qu'il a été Absolu, il Est Absolu, mais il se joue de la personnalité : quoi qu'il fasse, il est Libéré. C'est ça que vous ne comprenez pas. Y a pas de karma. Là, vous avez une vision qui est duelle, totalement duelle, vous vous éloignez totalement de l'Unité. Alors, je parle même pas d'Infinie Présence, d'Absolu, etc, encore moins d'Êtreté. Vous essayez d'appliquer des fonctionnements, des règles (morales, sociales), de la personnalité, à quelqu'un qui n'est plus dans la personnalité. Et vous jugez. Et vous vous trompez, et lourdement. Mais ça, c'était prévisible. Dès l'instant où l'Onde de Vie est née, nous savions pertinemment que beaucoup d'entre vous, qui avez vécu l'Ancrage de la Lumière, qui avez vécu la Descente du Supramental, allaient vous enfermer encore plus dans l'ego, et c'est le cas. Mais qu'est-ce que nous pouvons y faire ? Vous restez piégés et prisonniers. Vous vous êtes gargarisés, en quelque sorte, de ce que j'appelle, effectivement, l'ego spirituel. Il faut le voir, ça. Il faut l'accepter. Moi, je peux vous le dire, je suis plus dans le bocal, alors vous savez... Ou alors, vous allez me dire que je suis aussi dans le bocal.

Question : que faire des peurs qui nous empêchent de sortir du bocal ?
Il faut les voir. Déjà, pour l'ego, accepter d'avoir peur, c'est énorme. Mais, pour les voir, il faut cesser de juger. Tant que vous jugez qui que ce soit, vous ne sortez pas du bocal, parce que le jugement vous ramène à la Dualité. En définitive, vous êtes Libérés, tous, on est bien d'accord. Mais ce qui est à vivre maintenant est plus ou moins facile selon, justement, que vous êtes sortis du bocal ou pas. Mais vous pouvez pas travailler sur les peurs (vous avez des protocoles qui vous ont été donnés) : il faut les regarder, et déjà être Humble. Je crois que THÉRÈSE vous l'a exprimé longuement (ndr : son intervention du 3 juillet 2012). Et tant que vous regardez l'autre, en parlant de ses projections et de ses illusions, vous n'êtes pas Humble, vous êtes dans l'orgueil le plus total. Autrement dit, et moins poliment : occupez-vous de vos fesses. Aimez, et occupez-vous de vos fesses.

Question : la prise de conscience de mes projections suffit-elle à dépasser cette Dualité ?
À condition que tu t'Abandonnes. C'est déjà un premier pas, je vais dire.

Question : à ce moment-là, la réfutation peut-elle être utile, et si oui, à quel niveau ?
Oui bien sûr. Mais la première chose à réfuter, c'est vous-même, hein, avant de réfuter les autres. Je vois que là, vous tournez autour d'un problème qui est crucial. Et qui explique tout à fait ce que vous vivez, ou pas. Regardez, c'est très simple : tant que nous vous parlions de Vibrations, tant qu'il y avait à vivre des Vibrations (Couronne Radiante, kundalini, les Portes, les Étoiles, et tout), tout se passait bien, parce que votre Conscience était axée sur ce qui se déroulait en vous. Depuis qu'il y a l'Onde de Vie, qu'est-ce qu'il se passe ? Il y a ceux qui vivent l'Onde de Vie, et qui sont Libérés totalement, Libérés Vivants. Et les autres, qui rament. À qui la faute ? Ça a été dit : peur ou Amour. Tant que vous êtes la peur, vous n'êtes pas l'Amour. Alors, c'est séduisant de dire qu'il y a la Couronne Radiante qui émet de l'Amour. Oui, vous avez Ancré la Lumière, donc nécessairement, vous vous êtes laissés traverser par l'Amour. Mais vous, à part vous êtes laissés traverser, Êtes-vous Amour ? Vous comprenez la différence ?

Question : il y a quand même une contradiction : quand on est dans l'Amour et qu'on veut essayer d'aider l'autre pour que, justement, il aille vers cet Amour...
C'est pas de l'Amour, c'est du sauvetage, c'est du n'importe quoi. Tu ne fais que projeter tes propres insuffisances. Celui qui veut sauver l'autre, qu'il se sauve lui-même. Tant que vous êtes dans la projection de l'amour, vous n'êtes pas Amour, c'est aussi simple que ça. C'est toutes les notions, humanistes, de service. « Cherchez le Royaume des Cieux et tout le reste vous sera donné de surcroît ». Devenez Amour, et vous vous poserez plus la question d'aider, de sauver, et d'intervenir sur l'autre : cela se fera spontanément. C'est toute la différence entre la volonté de Bien, la volonté de l'ego, n'est-ce pas, et l'Être qui est Libéré. Si vous croyez arriver au Samadhi, à la Libération, en agissant comme ça, on en reparlera dans des millions d'années. Bon, vous êtes Libérés, effectivement, mais c'est pas une solution, vous vous leurrez vous-mêmes. Être Amour, et projeter de l'amour, ça n'a rien à voir. On vous parle de Transparence. Y a eu des entretiens entiers sur ça : FRÈRE K en a parlé (ndr : ses interventions du 7 juin 2012 et du 19 novembre 2011), UN AMI en a parlé (ndr : son intervention du 14 septembre 2011). Comme ça a été dit, c'est pas une transparence morale, par rapport à l'autre, c'est : vous, être Transparent. C'est-à-dire vous laisser traverser, ne plus exister, vous comprenez ce que ça veut dire ? Tant que vous existez, vous n'êtes pas Libéré. Vous êtes Libéré quand l'Onde de Vie est montée jusqu'en haut, et quand elle s'est déployée latéralement, et ça ne peut faire aucun doute. Parce que ceux-là, déjà avant, on les accueillait dans les Vaisseaux, mais ceux-là, ils sont plus localisés à ce corps. Je peux dire aussi, tant que vous n'avez pas vécu une Fusion avec un Double (CHRIST, MARIE, MIKAËL), vous êtes prisonnier, vous n'êtes pas Libéré, même si vous sentez le Feu du Cœur. Vous êtes Réalisé. Ça a été expliqué, la différence. Vous confondez Réalisation et Libération. Maintenant, vous êtes libres de vous arrêter à la Réalisation. Mais si vous jugez, en étant Réalisés, vous tombez de très haut. Et ça a été expliqué par BIDI : vous n'avez aucun moyen (Vibratoire, intellectuel, de perception, de ressenti, émotionnel, de croyance) qui vous permette d'appréhender l'Absolu. C'est une Vérité. Et les questions que vous me posez montrent que vous n'êtes pas Libérés. En tout cas, pour les dernières questions.

Question : les personnes qui ont eu accès à des voyages avec leur Corps d'Êtreté, ont-elles donc été dans l'Illusion d'être sorties du bocal ?
Non, c'était la Réalisation. Ils ont expérimenté (comment dit BIDI ?) les couches d'oignon, c'est ça ? C'est pas une sortie du bocal, c'est une sortie dans un autre bocal. Effectivement, BIDI vous parle du théâtre, de la scène de théâtre, du fauteuil du spectateur, et en dehors du théâtre. Donc je rajoute un autre bocal, qui est plus subtil (ndr : voir aussi sur ce thème l'intervention d'O.M. AÏVANHOV du 10 mars 2012). Y a l'océan, y a un bocal invisible, et y a un bocal visible. Celui qui a vécu l'Êtreté, il est allé dans le bocal invisible, que même celui qui est dans le bocal visible ne peut pas voir. C'est le même principe que l'oignon. Vous êtes persuadés que la Vérité est une. Y a une vérité à chaque niveau : y a des lois qui sont valables à un niveau, ce ne sont pas les mêmes lois qui sont applicables à un autre niveau, et c'est encore d'autres lois à un autre niveau. La difficulté, c'est que vous êtes convaincus que ce que vous percevez, que ce que vous vivez, va vous expliquer l'autre côté, soit le bocal invisible, soit l'Absolu. Mais c'est pas possible. Vous tournez en rond. Le Soi n'est pas une Illusion. Le Soi, c'est la Réalisation. Y a combien d'êtres humains qui rêvent d'arriver à ça ?

Question : lors du grille planète, où vont se retrouver ceux qui auront réalisé le Soi ?
Dans leur Dimension d'Origine, Stellaire. C'est très simple (nous vous l'avons déjà dit, d'ailleurs, y a longtemps), avec la possibilité de Liberté Dimensionnelle. Et ils se rapprocheront de l'Absolu. C'est-à-dire qu'ils seront capables (contrairement à vous, qui êtes dans le bocal visible) d'entr'apercevoir l'Absolu, et de l'Être, au moment où ils le souhaiteront. Par contre, celui qui est Absolu, quand il perd la forme physique, il Est où il veut, et il Est ce qu'il veut. Le problème, c'est que vous avez besoin d'une identité, vous êtes persuadés que tout fonctionne avec la notion d'identité. Ça, c'est le propre de la Conscience, qui a besoin d'un témoin, qui a besoin d'un observateur, qui a besoin d'un objet, et qui a besoin d'un sujet. À aucun moment, la Conscience ne peut vous donner accès à la non conscience. La non conscience, c'est le moment où plus rien n'existe d'une quelconque identité, d'un quelconque espace, d'un quelconque temps, d'une quelconque Dimension. L'avez-vous vécu ? Dans le sommeil, oui, ça, BIDI l'a dit, mais ça suffit pas à sortir du bocal.

Question : je suis accompagnée par des guides qui attirent mon attention sur ce sur quoi je dois travailler. Que convient-il que je fasse ?
Réfute-les. Un guide qui te parle de travail, aujourd'hui, réfute-le, pour ne pas dire autre chose. Ça aurait été y a quelques années, oui, il fallait travailler. Mais aujourd'hui, qu'est-ce que nous vous disons : arrêtez. La Terre est Libérée. Vous savez ce que ça veut dire : la Terre est Libérée ?

Question : mes guides attirent mon attention, comme une loupe, sur mes défauts, par exemple.
Drôles de guides. Mais un guide personnel n'est pas là pour te montrer des défauts. Ça, c'est de l'astral. Un Être de Lumière te parle de Lumière. C'est pas le but d'un guide. Guider, ça veut dire quoi ? Ça veut dire amener à bon port, ça veut pas dire, sans arrêt, s'arrêter sur la route, et te dire : « oh la la, regarde ça, ça va pas ».

Question : le grille planète est-il ce qu'on pourrait appeler le casse bocal, et entraineraît le fait qu'il n'y aurait plus du tout aucun bocal, après ?
Non, il reste le deuxième bocal invisible, heureusement. C'est la 5ème Dimension.

Question : quand on a suivi des enseignements Lucifériens, il convient de les réfuter ?
Tout enseignement est à réfuter. Il ne doit rester que l'Onde de Vie, que le Manteau Bleu de la Grâce, que ça.

Question : que signifie l'expression "si tel est votre Devenir" ?
Si tel est votre Devenir, parce que les Devenirs sont multiples. Le Passage est obligatoire. La Libération est globale. Mais le Devenir de chacun est profondément différent. Je l'ai déjà dit : pourquoi est-ce que vous iriez tous dans la même salle de cinéma (on sort du théâtre un peu, hein) ? C'est comme quand vous partez en vacances, est-ce que vous partez tous au même endroit en vacances ? C'est incroyable, cette manie de l'être humain, de vouloir que tout le monde aille au même endroit que lui.

Question : ça peut vouloir dire qu'il peut y avoir, par exemple, comme une pré-destination ?
Oui, vous êtes entièrement déterminés et conditionnés. Le libre arbitre, c'est une connerie de la Dualité. Le karma n'existe pas, il existe que pour la personne, pas pour ce que tu Es. Le problème, c'est les enseignements sur le karma (et ça fait partie des enseignements Lucifériens) qui vous maintiennent dans l'enfermement. Parce que qu'est-ce qu'ils vous vendent ? Que demain, ça ira mieux. Oui mais demain, ça va jamais mieux. Ils vous vendent des valeurs morales, des valeurs de Dualité. Ce que vous Êtes n'est aucunement concerné par la Dualité. Pas sur ce monde : les lois physiques, elles sont ce qu'elles sont mais ce que vous Êtes, n'est pas les lois physiques.

Nous n'avons plus de questions, nous vous remercions.
Alors, chers amis, je vous remercie de votre attention, et je vous souhaite, surtout, de ne pas faire trop de cauchemars, à travers ce que je vous ai dit. Que ça vous empêche pas de dormir, n'est-ce pas, hein ? Mais il est important, maintenant, qu'on vous botte les fesses un peu. Il n'est plus temps de faire tourner les vélos, parce que l'horloge du cadran tourne. Alors, vous allez me répondre que vous avez l'Éternité. Vous, oui. Mais la Terre, non. Et les cycles non plus. Donc, il est important, maintenant, de finaliser beaucoup de choses, en vous. Et d'ailleurs, ça va se finaliser tout seul, hein, ça va (comment on dit ?) dépoter. Ça va dépoter, de plus en plus. Donc profitez-en bien, faites de beaux rêves, et puis je vous dis certainement à une prochaine fois. Je vous transmets toutes mes bénédictions, et merci pour cette discussion qui a été extrêmement agréable. Mais sortez du bocal, hein ? À bientôt.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page