Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > MA ANANDA MOYI

MA ANANDA MOYI

31 mai 2008

pdf

Je suis Ma, celle qui a été incarnée voilà peu de temps sous le nom de Ma Ananda Moyi. Je viens à vous afin de vous transmettre l'amour d'une mère, l'amour qui, de son vivant, a incarné la totalité de l'énergie féminine, dans sa polarité divine. Bien aimés enfants de la Lumière, je viens, en ces instants, vous apporter un supplément de cœur, une marche gravie pour aller vers vous afin de vous aider dans ce chemin de pérégrinations qui est le vôtre, afin d'aller à l'essentiel. L'essentiel étant votre Ciel, votre cœur, de retrouver votre Divinité que vous êtes et que vous n'avez jamais cessé d'être et que, néanmoins, les vicissitudes de l'incarnation ont parfois éloigné de vos préoccupations. Vous êtes nés entiers et vous êtes, à chaque minute de votre vie, entiers. A chaque minute de votre vie la Lumière inonde votre cœur, vos cellules mais votre conscience n'est pas tournée vers cette réalité. Votre réalité est le plus souvent tournée vers les moyens de votre vie, de votre subsistance en incarnation mais aussi vers les jeux, les rôles que vous jouez, à tour de rôle, dans les différentes étapes de vos vies. Bien aimés enfants de la Lumière, il vous est demandé instamment, et pas uniquement par ma voix mais par l'ensemble des hiérarchies spirituelles qui se manifestent au travers de cette planète, afin de vous convaincre, non pas par le pouvoir, mais uniquement par la volonté de l'Amour et de la Lumière, de vous tourner vers la Lumière que vous êtes.

Il n'y a pas de montagne à gravir. Il n'y a qu'à révéler ce que vous êtes. Révéler ce que vous êtes nécessite l'abandon de vos préjugés, nécessite l'abandon de vos jugements, nécessite l'abandon des valeurs périmées qui pourtant maintiennent votre système, de manière déplorable en ce qu'il en devenu aujourd'hui, ce que vous observez à travers les différentes informations qui vous parviennent. La Terre a soif de votre Amour. Les êtres humains, proches ou lointains, ont besoin aussi de votre Amour, de votre cœur et de votre Lumière. Il vous appartient de faire briller et resplendir cette Lumière. Il vous appartient de générer en vous cette impulsion essentielle de la Divinité que vous êtes. Aujourd'hui, plus que jamais, la Lumière du Père, la Lumière de la polarité masculine de Dieu vient à vous, à votre rencontre et vous demande à chaque instant, à chaque souffle, de répondre à son appel. Comment répondre à son appel ? Et bien, simplement, en acceptant d'être ce que vous êtes, réellement. Non plus de paraître aux yeux des autres, des personnages que vous avez bâtis, des illusions que vous avez bâties, des certitudes et des croyances que vous avez érigées en dogmes et qui vous empêchent de toucher l'essentiel de ce que vous êtes. L'essentiel de ce que vous êtes, l'essentiel de votre être est Amour et Lumière. Vous avez été créés par l'Amour et pour l'Amour, Vous avez été créés par la Lumière et pour la Lumière. Certaines expériences, voulues par des hiérarchies spirituelles très élevées, ont, à un moment donné, engagé votre âme et votre Esprit, dans un chemin d'incarnation. Vous avez accepté et vous avez parcouru ces chemins de l'incarnation mais le Père, dans sa grande mansuétude, vient à votre rencontre afin de vous faire admettre que, même si l'incarnation est importante et primordiale pour votre évolution, toute évolution touche un jour à son terme. Et il vous est demandé de rejoindre la patrie de la Lumière.

Votre héritage naturel est le monde de la Lumière. Comme certains l'ont dit : « vous êtes sur ce monde mais vous n'êtes pas de ce monde ». La différence est essentielle. Alors, bien évidemment, ayant parcouru les voies de l'incarnation, il est très facile de se laisser emporter et séduire ou abuser, selon les circonstances, par les voiles de l'illusion, par les voiles de l'incarnation. Mais cela est facilement transformable. N'écoutez pas les docteurs de la foi qui vous engagent dans des croyances, dans des systèmes complexes. Il n'y a besoin que de vous ouvrir à votre cœur, vous ouvrir à votre Essence, vous ouvrir à votre authenticité. Pour cela il n'y a pas besoin de technique. Mes amours bien aimés, il n'y a besoin que d'accueillir votre Lumière, de vous reconnaître en cette Lumière que vous êtes. Seules la peur, l'habitude des expériences de l'incarnation, viennent limiter cette compréhension et cette acceptation. Aujourd'hui, plus que jamais, vous devez faire confiance à ce que vous êtes. Non pas à ce qu'on vous dit, non pas à ce que vous croyez être mais à la réalité de ce que vous êtes. Vous êtes enfants de la Lumière, vous êtes vous-mêmes Lumière, auto-créés, auto-générés, en accord avec les hiérarchies, en ce plan de manifestation. Ce plan de manifestation que vous êtes venus créer pour plus de Lumière, pour plus de Vérité. Vous êtes là parce que vous l'avez décidé. Rien ni personne ne vous a obligé à venir et pourtant combien de temps passez-vous en incarnation à vous demander ce que vous faites là. Quel est votre chemin ? Quel est votre destin ? Alors qu'il n'y a qu'une réponse et elle est la même pour tout être : retrouver l'Essence que vous êtes. Vous avez fait le sacrifice de l'oubli en descendant dans cette dimension lourde mais vous avez fait aussi la promesse de retrouver, durant votre vie et dans vos vies, votre héritage spirituel afin de transcender, de transformer la Lumière qui est la première étape. Mais surtout d'élever vos frères et vos sœurs, vos ennemis les plus forts, à revenir en cette dimension de Lumière. Cela peut paraître difficile à accepter, cela peut paraître difficile à intégrer mais vous êtes tous, sans exception, enfants de la Lumière.

Il n'y a pas de différence entre celui qui se trompe et choisit l'Ombre et celui qui cherche la Lumière. Vous participez tous du même projet. Vous participez tous de la même évolution. Vous participez tous du même Amour, même dans la négation de cet Amour. En cela, nombre de traditions, nombre d'êtres, vous ont demandé de ne point juger car le jugement vous condamne vous-même. Vous devez aimer et accepter même celui qui vous frappe. Ce n'est qu'à cette condition que vous montrez ce qu'est l'amour du Père pour vous et votre amour pour votre ennemi. Il n'y a pas d'autre alternative. Il y a, certes, de nombreuses voies de connaissance, de nombreuses voies d'intégration mais qui ne sont, en aucun cas, les seules voies à l'amour. Il ne peut y avoir de porte de sortie de l'incarnation autre que celle de l'Amour et de la Lumière. Il ne peut y avoir de vérité absolue autre que celle de la Lumière ou de l'Amour. Vous devez vous engager maintenant, et dorénavant, de plus en plus sereinement, de plus en plus lucidement, de plus en plus avec des certitudes, sur ce chemin de Lumière. La Lumière est à la fois un pouvoir mais aussi un abandon.

Vous devez aller vers d'autres Lumières intérieures. Il ne peut y avoir de solution à votre dilemme d'incarnation à l'extérieur de vous. Vous seuls détenez la clé qui ouvre votre temple intérieur. Vous seuls décidez du moment où vous êtes prêts à ouvrir les portes à ce que vous êtes. Vous seuls pouvez faire cela. Néanmoins, à certaines époques, à certaines fins d'ères, la Lumière vient à vous, non pas de l'extérieur mais pour vous rappeler ce que vous êtes. Elle vient comme un miroir et quand ce miroir arrive, il vous montre la réalité de ce que vous êtes mais aussi la réalité de ce que vous voulez paraître. Et, souvent, en cette situation où la Lumière arrive, quel que soit le degré de votre évolution, elle entraîne la révélation de vos résistances, à travers des oppositions. La plupart des êtres humains, à l'heure actuelle, ne font qu'exprimer la distance qui existe entre la réalité de la Lumière intérieure et la réalité de ce qu'ils paraissent à l'extérieur. La Lumière vient vous confronter. Elle ne vient pas juger, elle ne vient pas vous condamner, elle ne vient pas vous imposer des choix, mais elle vient simplement vous révéler ce que vous êtes et il y a, hélas, parfois, une distance importante entre ce que vous paraissez et ce que vous êtes. Il vous appartient de laisser cette Lumière s'épanouir afin que l'apparence disparaisse, afin que la totalité de la Lumière envahisse la totalité de vos structures, afin que vous puissiez, à votre tour, comme je l'ai fait de mon vivant, permettre à cette Lumière de révéler les autres Lumières de vos frères et de vos sœurs. Ce n'est qu'à travers l'absence de jugement, l'absence de vos regards portés, distordus par le filtre de vos apparences, que vous deviendrez, vous aussi, un être totalement réalisé. Il n'y a pas d'autre alternative, il n'y a pas d'autre voix que celle-ci. Tant qu'il persistera en vous la moindre once de jugement, la moindre once de regard faussé porté sur les mécanismes de la vie (pas uniquement de vos frères et sœurs), vous ne pourrez atteindre la félicité. Alors, certains pourraient répondre qu'ils ne sont pas venus chercher cela. Là est l'erreur car, fondamentalement, si vous êtes là aujourd'hui, tous présents sur cette planète, ce n'est que pour un seul but et un seul : retrouver votre Essence en incarnation. La chance inespérée que vous avez en cette fin de cycle, encore une fois, c'est que la Lumière vient à vous de l'extérieur. Elle vient vous montrer, éclairer les zones d'Ombre et, bien évidemment, les zones d'Ombre, quand elles ont été enfouies et puis éclairées par la Lumière, deviennent encore plus douloureuses. La conscience se tourne, de manière indiscutable et obligatoire vers ces zones d'Ombre. Alors, le fait de voir ses propres zones d'Ombre peut déclencher des douleurs, des résistances, des oppositions. En cela, nombre d'intervenants vous demandent aujourd'hui, quelle que soit la forme que prennent les enseignements de la hiérarchie, vous demandent de faire confiance, de vous abandonner à la volonté de la Lumière.

Allez au travers du vacarme du monde mais n'y voyez là que des éléments perturbateurs en souffrance, comme tout ce qu'il y a en surface de cette planète. Certes, me répondrez-vous, des aspects de la création sont beaux, sont dans un Amour total. Ainsi en est-il des végétaux, des animaux et de bien d'autres choses encore qui échappent à votre regard de mortel. Mais c'est la condition humaine, avec ses apparences, qui ont été mises sur les manifestations de la Lumière, qui ont faussé la donne. Certes, il n'y a pas de condamnation, encore une fois. Il n'y a que la volonté de poursuivre les expériences d'Ombre qui ne mènent à rien et qui ne mènent qu'à retarder l'apparition de la Lumière. Alors, bien aimés enfants de la Lumière, il vous appartient, aujourd'hui, d'ouvrir la porte à la Lumière, à votre propre Lumière à l'intérieur afin qu'elle resplendisse à l'extérieur. Mais aussi pour accueillir la Lumière qui vient à vous. Ne vous attardez pas à reconnaître les zones d'Ombre, ne vous attardez pas à ce qui vous fait souffrir mais contentez-vous d'accueillir dans la grâce, dans la paix, cette Lumière et cet amour qui vous inondent chaque instant. Ne cherchez pas ailleurs, ne cherchez pas dans des espaces particuliers, dans des rencontres particulières, cette Lumière. Elle est là, tout autour de vous. Elle ne demande qu'à éclore. Elle ne demande qu'à entrer en résonance avec la Lumière que vous êtes. Pour cela, il faut faire taire le mental, faire taire les émotions, faire taire tout ce qui n'est pas la Lumière. Il s'agit d'un acte concret d'abandon, de lâcher prise à toutes vos illusions, à toutes vos erreurs car tout le monde fait des erreurs, personne ne déroge à cette règle liée à l'incarnation. Mais il ne sert à rien de vouloir à tout prix connaître les erreurs. Les erreurs, vous les portez à travers vos souffrances, vous les portez à travers vos maladies, vos déséquilibres. Alors, reconnaissez-les comme ce qu'elles sont, c'est-à-dire des erreurs mais n'y attachez pas plus d'importance que cela.

Conformez-vous à la volonté de la Lumière, à la volonté de l'Amour et ces zones d'erreurs, ces zones de souffrances n'auront plus aucun poids sur vous, n'auront plus aucune prise sur vos destinées. Rappelez-vous ma vie, pour ceux qui m'ont connue, pour ceux qui m'ont lue : je n'ai jamais souffert malgré mes souffrances. La souffrance est vécue différemment dans la Lumière de l'Amour et dans la réalité de l'Amour. Elle est souffrance mais elle n'affecte pas. C'est une souffrance qui n'a pas de poids. C'est une souffrance qui n'entaille absolument pas le potentiel de la Lumière. C'est en cela que, même de mon vivant, j'ai parlé de moi à la troisième personne car il m'arrivait même de voir ce corps, dans lequel j'étais, comme totalement extérieur et pourtant que j'habitais totalement. Mais le moi n'était pas limité à cette forme, le moi n'était pas limité à cette enveloppe et embrassait toutes les manifestations depuis l'arbre dans mon jardin, jusqu'à la plus infime parcelle de vie humaine qui vient d'éclore de l'autre côté de la planète. Ma conscience embrasait et embrassait l'ensemble de la création. Ce n'est pas un miracle, ce n'est pas quelque chose d'exceptionnel. C'est simplement l'acceptation de cette capacité, de cet état de Lumière et d'Amour qui rend possible ce que vous pourriez appeler quelque chose d'extraordinaire ou d'incroyable. Il n'y a aucune limitation à ce que vous êtes. Vous pouvez être celui que vous êtes dans votre corps. Vous pouvez être l'oiseau qui chante le matin. Vous pouvez être le soleil qui meurt dans une autre galaxie. Vous pouvez être l'arbre qui perd ses feuilles. Vous pouvez être tout cela, en même temps, dans votre corps. Il n'y a que le filtre de la conscience qui empêche ces perceptions. Vous ne risquez pas de vous noyer dans la Divinité. Vous ne risquez pas de perdre une quelconque individualité. Tout ce que vous risquez c'est de vous remplir de la totalité du créé et de l'incréé, de la totalité des dimensions, de la totalité de la vérité car vous êtes la Vérité, vous êtes la Voie, vous êtes la Vie, vous êtes l'Amour, vous êtes la Lumière créée et incréée. Vous êtes tout cela à la fois et je vous engage à vous pénétrer de cette Vérité, à la vivre en Essence et en Vérité.

Au fur et à mesure que vous atteindrez, que vous vous rapprocherez de cet état, vous comprendrez qu'il n'y a pas de limites, qu'il n'y a pas de séparation entre les êtres humains, entre les plans, entre les règnes, entre les galaxies et que tout participe à l'Unité. Il n'y a que l'illusion de votre incarnation qui vous fait croire que vous êtes limité à ce corps, à cette enveloppe, à ce mode de réflexion. Vous êtes totalement créé illimité, de toute éternité. Il vous appartient de révéler ce plein potentiel. Vous y êtes aidés. Les hiérarchies spirituelles et les versements de Lumière, ininterrompues maintenant sur ce système solaire, vous aident dans ce phénomène d'ascension, dans ce phénomène d'accueil de la Lumière. Vous n'avez qu'à dire « j'accepte que cette Lumière soit » parce que cette Lumière est. Il n'y a rien d'extérieur. Il n'y a rien d'intérieur. Vous êtes la totalité du créé. Vous êtes la totalité de l'incréé. Vous êtes tout cela à la fois. Les hiérarchies spirituelles, les plans angéliques, ont réalisé depuis longtemps cette vérité essentielle. Vous êtes en chemin pour intégrer cette vérité. Certes, le temps n'existe pas mais vous êtes néanmoins dans des temps extrêmement réduits où la notion de ce qui est important pour vous est majeure. La notion de l'importance de faire les choses rapidement au niveau de votre conscience est majeure. Voilà, mes bien aimés, ce que je voulais vous donner à travers ces quelques mots. A travers le rayonnement de ma présence, vous permettre de cheminer dans la présence de cœur à cœur. Bien aimés enfants de la Lumière, je vous apporte maintenant toute ma bénédiction de Mère et je vais vous laisser continuer sur ce chemin. Recevez tout mon amour, toute ma bénédiction, toute la Lumière du Père et de la Mère.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page