Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > ANAËL - 3

ANAËL - 3

22 mai 2009

pdf

Alors, nous allons vous expliquer, avec des mots, ce qu'ont été la majeure partie de vos relations que vous avez eu à déployer, à assumer et à vivre, en vos multiples incarnations. La première des relations que je citerai est, bien évidemment, la relation appelée de filiation. C'est celle qui va vous faire partager un matériel dit génétique avec vos ascendants. Cette relation est empreinte d'un certain nombre de fonctions créant un lien indissociable en rapport avec une notion karmique. Systématiquement, à partir du moment où vous prenez corps, à partir du moment où vous décidez de vous condenser et de descendre au niveau de tel matériel génétique, issu de ce que vous appelez père et mère, bien évidemment, cela traduit une qualité d'Amour essentielle pour l'âme qui descend. En effet, vous allez, de manière constante, quasi systématique, en votre langage, éprouver une attraction irrésistible (au sens de l'âme) au travers d'une autre âme qui est, elle, en incarnation (ou parfois les deux, les deux parents) qui, dans une vie passée, dans une relation conflictuelle, vous ont causé le tort le plus extrême à vous-même. Par le miracle de la grâce, vous choisissez donc de descendre systématiquement au sein d'un milieu ou une des deux parties a été, dans une vie passée, votre tortionnaire, votre bourreau, votre assassin ou celui qui vous a fait le plus de mal possible. La rédemption fonctionne donc à ce niveau comme une capacité de l'âme à venir, par l'incarnation, supprimer la notion de tort qui vous avait été fait. Ainsi donc, en descendant au sein de cette densité par rapport à cette vibration inscrite dans les mémoires karmiques et génétiques du couple que vous choisissez, vous participez à alléger le karma de la personne qui vous accueille, ou du couple qui vous accueille. Ce karma se passe de mots, il n'y a point besoin de retrouver la mémoire de cela. Le simple fait de descendre au sein de cette densité et de permettre à ceux qui sont vos parents de vous aimer (et au pire de vous élever sans vous aimer) permet de réparer leur karma qu'ils avaient par rapport à vous. Il s'agit donc, réellement, d'une forme de relation karmique qui nécessite une réparation qui se produit du fait même de votre incarnation au sein de cette densité.

Il existe d'autres relations de nature forte, je dirais, traduisant des réparations. Celles-ci sont responsables non pas de votre descente au sein d'un milieu, mais de vos rencontres que vous ferez, une fois votre vie adulte manifestée. Il est exceptionnel d'avoir ce type de relations entre deux âmes en rapport avec la même fratrie. Ce qui convient de comprendre, à ce niveau là, c'est que au fur et à mesure des relations établies, durant vos vies, vous avez tissé et retissé et consolidé un certain nombre de liens. Dès que vous entrez en relation personnelle avec une autre âme en densité, vous tissez inexorablement des liens qui vont créer des situations appelant une réparation. Au-delà du phénomène lié à la mort, des phénomènes que vous avez mis en œuvre dans des vies passées vont faire que, quand vous retrouvez sur votre chemin l'âme avec laquelle vous avez eu maille à partir, là, c'est le cas de le dire, cela va nécessairement réactiver en vous une pulsion à vous rapprocher de cette âme. Dans les cas importants, voire extrêmes, où vous avez tissé et retissé des liens en de multiples occasions, vous allez retrouver, quand vous croisez cette âme en incarnation, une attraction importante voire irrésistible, passant le plus souvent par le phénomène du mariage. Ainsi donc, les âmes que vous choisissez comme celles qui vous plaisent le plus ne sont pas celles avec lesquelles vous êtes le plus libre mais celles avec lesquelles vous êtes le plus liés et avec lesquelles vous devez résoudre un certain nombre de problématiques. Il y a, là, une relation typiquement de nature karmique. Quand cela est poussé à l'extrême, le processus de relation mis en œuvre s'appelle les âmes sœurs. Les âmes sœurs sont des âmes ayant participé, dans un projet commun d'incarnation, à une certaine forme d'évolution ou d'involution. Néanmoins, les rapports établis entre eux, dans ces occasions passées, n'ont pas permis de réaliser cela de manière libératrice. Il en résulte donc l'établissement d'un certain nombre de résonances communes nécessitant de se retrouver, au fur et à mesure des incarnations prises de manière extensible, au sein de cette densité.

Il existe un autre processus de relation, lui aussi très fort, c'est ce que j'appellerais le phénomène des âmes jumelles. Cela ne correspond pas uniquement à ce que vous appelez des incarnations au sein de jumeaux, vrais ou faux. Les âmes jumelles sont des âmes qui procèdent, en réalité et en Vérité, de la même étincelle Divine s'étant fractionnée au fur et à mesure de la descente dans l'incarnation. Ce qui peut expliquer que certaines mémoires soient communes à certaines incarnations et à certaines âmes. Cette relation est, elle aussi, de nature duelle et de nature non libératrice. La plupart des relations établies ne viennent pas, bien évidemment, nécessairement et obligatoirement, d'un karma ou d'une relation ayant été établie dans une vie passée. Néanmoins, il faut bien comprendre que les relations tissées dans le passé entraînent, aujourd'hui, les attachements les plus violents et les difficultés les plus grandes à s'en libérer. Le problème, comme nous le verrons dans quelques instants, est que la plupart des relations humaines sont fondées, comme je le disais précédemment, sur la notion de gain et de perte. Ça c'est le premier élément. Le deuxième élément étant que, souvent, ces relations là sont empreintes d'un pouvoir exercé sur autrui et non pas exercé sur soi. Nous verrons, tout à l'heure, les caractéristiques des différentes relations possibles, indépendamment de leurs origines que je suis en train de vous détailler maintenant.

Il existe aussi une relation particulière appelée relation de flamme jumelle. Les flammes jumelles n'ont jamais eu de karma à vivre ensemble, n'ont jamais eu d'expérience liée à des liens tissés. Il s'agit d'une reconnexion liée à leur présence, simplement, par rapport à l'étincelle Divine ou œuf cosmique commun. Ceci n'implique aucune obligation de retisser une nouvelle relation. Elle implique simplement la reconnexion et une reconnaissance signifiant l'activation, au sein des deux âmes, de nouvelles potentialités libératrices et, en aucun cas, la nécessité de réaliser une union ou une relation quelle qu'elle soit. Cette relation est connue depuis peu de temps et se manifeste de plus en plus souvent sur les chemins évolutifs des âmes lors de leur retour, ou de leur voie de retour vers la Source. Ceci sont les relations les plus, je dirais, contraignantes que vous ayez à vivre en incarnation. Néanmoins, le principe de l'incarnation que je vous ai défini ce matin, par rapport à la notion de gain et de perte, est celle qui affectera l'ensemble de votre vie d'une manière générale.

Vous avez aussi des relations, qui sont, elles, liées à une origine stellaire particulière. Ces relations sont des relations empreintes de liberté mais, néanmoins, l'un cherche à exercer le contrôle sur l'autre pour être sûr qu'ils obéissent à un projet de vie correspondant à l'origine stellaire. Néanmoins, ceci n'est pas une relation au sens conflictuel, quelque puissent en prendre les allures liées à la manipulation ou au contrôle de l'un sur l'autre et de l'autre sur l'un. Les origines stellaires ne vous sont pas connues, néanmoins, ce genre de relation est quelque chose qui est assez facile à déceler. Le plus souvent il n'y a pas de vie de couple possible à travers cela mais souvent un rapprochement des modes de vie et des modes de fonctionnement tels que vous l'observerez, de plus en plus, au travers des regroupements qui se font à l'heure actuelle.

Maintenant, le principe de la relation humaine est lequel ? Au delà des principes de résonance établis au dessous de votre seuil de conscience, c'est-à-dire mettant en cause les relations parents enfants, mettant en cause les relations d'âmes sœurs les relations karmiques fortes, il faut bien comprendre que la relation d'un être humain avec un autre être humain passe, le plus souvent, par ce que vous appelez 3 éléments. Le premier de ces éléments est l'affectif se manifestant par des mots, par des comportements et par des sujétions. La deuxième relation établie met en jeu, globalement, ce que l'on appelle la notion de couple. Je fais appelle là, non pas nécessairement à la notion de couple homme femme au sens où vous l'entendez, mais d'une relation duelle existant entre deux âmes. Cette relation de couple implique, encore une fois, nécessairement et obligatoirement, la notion de gagnant et de perdant pour une raison qui est simple. C'est que la relation qui est ainsi établie passe par des jeux qui sont à la fois liés à la séduction (même si celle-ci n'est pas sexuelle) ou, en tout cas, d'entraîner l'autre dans votre chemin. Ceci est une constante de comportement de l'être humain. Le principe de faire adhérer, le principe de reconnaissance en l'autre, par l'effet miroir, est une constante de la relation duelle telle que vous la vivez au sein de votre dimension.

Néanmoins, aujourd'hui, déjà depuis un certain temps, il vous est offert la possibilité de vivre une autre relation, celle-ci étant basée sur le cœur. Quels sont les obstacles à l'établissement d'une relation basée sur le cœur ? Quelle que soit votre relation, la cause de votre relation en cours (celle-ci concernant aussi bien une relation de type familial, qu'une relation de type karmique, qu'une relation de type âme sœur ou encore une relation forte indépendante, de cette notion karmique), c'est que systématiquement la relation se conçoit au travers d'affections, au travers de mots, au travers de signes et de manifestations émotionnelles. L'ensemble de ces manifestations de la relation fait que celle-ci en oublie l'essentiel qui doit être la relation de cœur à cœur. Alors, comment établir une relation de cœur à cœur ? C'est ce que vous allez réaliser maintenant. Il est beaucoup plus facile d'établir une relation de cœur à cœur, non pas, comme je le disais, dans une relation à deux, mais au sein même d'une relation de groupe. A condition, bien évidemment, d'éviter ce que j'appellerais le trio diabolique, ce que j'appellerais bourreau, victime et sauveteur. Ceci peut être résolu de manière fort simple. A partir du moment où il y a un déséquilibre lié à cette relation à trois, il suffit qu'il existe un sous multiple de la conscience unitaire de 24 personnes qui puissent réaliser une union, pour dissoudre instantanément les relations de cette nature. Néanmoins, à titre individuel et indépendamment de ce que vous allez réaliser, il vous appartient d'accepter et d'intégrer que les relations passant par les mots, passant par l'affectif et passant par vos liens habituels, ne sont en aucun cas les relations de cœur. La relation de cœur rend la liberté à l'autre, le rend libre et le fait vibrer au niveau du cœur. Ceci, indépendamment des antagonismes nécessaires et obligatoires, je dirais, se manifestant au sein de votre dualité. Néanmoins, en cas de conflit, néanmoins en cas d'opposition liée même à la présence de l'existence d'une relation, il convient de faire cesser, bien évidemment, ce qui nuit à l'établissement de la vibration du cœur. Cela, vous le savez par de multiples voies, déjà. Cela consiste, dans un premier temps, à faire taire les mots, dans un deuxième temps à faire taire les pensées (et surtout les pensées liées à des notions de jugement ainsi que cela a déjà été longuement exprimé), il convient aussi de faire taire les signes et manifestations émotionnels. Ce n'est que dans ces conditions que la relation va s'établir au niveau du cœur et va permettre que, quelles que soient les récriminations existantes de l'un à l'autre, de se pacifier et de se résoudre au sein du cœur.

Ainsi, à partir du moment où une relation est établie, bien évidemment, elle signe un projet commun, elle signe un karma commun, elle signe un certain nombre de liens existants et tissés aussi bien dans cette vie que dans des vies passées. Néanmoins, connaître la source de ce lien ne suffit pas toujours à le transcender, à le dépasser et à le faire passer au niveau du cœur. Vous devez (en particulier, pour les personnes et les âmes qui sentent qu'elles doivent se réunir ou échanger des relations) comprendre que celles-ci doivent s'établir, en premier lieu et en premier chef, dans le cœur. Ceci nécessite effectivement de faire taire les récriminations, de faire taire les pensées, de faire taire les mots et de faire taire, même, toute notion affective, toute notion liée à l'émotion. Ceci ne peut se réaliser que dans le silence intérieur. Ce qui veut dire que, une relation gagnant/gagnant, ainsi que je l'ai nommée, ne peut se réaliser que si les deux interlocuteurs en relation se mettent chacun à son tour, chacun à son rythme, au niveau du cœur. A ce moment là, quelles que soient les tensions liées à la dualité inexorable de votre manifestation en cette dimension, ces tensions vont s'aplanir et disparaître naturellement, quels que soient les avis contraires, les pensées contraires ou les mots contraires qui vont exister par la suite. Vous établissez une relation de cœur à cœur. Celle-ci est le garant que les oppositions survenant au moment de votre retour à la dualité pourront être transcendées par la relation de cœur à cœur qui est, bien évidemment, une libération. Celle-ci est réalisable par les différents protocoles qui vous ont été communiqués par différents intervenants. Cela peut être de réaliser, aussi, en vous plaçant dans votre cœur, et en abreuvant littéralement l'âme avec laquelle vous êtes en relation, par la Lumière rose. Celle-ci pouvant être visualisée, pouvant être pensée, émise en radiation, demandée, bien évidemment, à ma radiance.

Maintenant, il est évident que ce travail se trouve grandement facilité à partir du moment où la relation n'est plus duelle mais a fait intervenir la notion de groupe et, en particulier, quand vous commencez à percevoir les arcanes et la vibration de la conscience Unifiée. Alors, c'est ce que vous allez vivre, maintenant, de la façon dont je vais vous l'expliquer. Néanmoins, avant d'aller plus loin, par rapport à cette relation au cœur, avez-vous des interrogations précises ?

Question : Vous avez parlé du lien entre parents/enfants, qu'en est-il de frères et sœurs ?
La relation de frère et de sœur implique, bien évidemment, que chacun des enfants de la fratrie ait une relation de nature karmique avec les deux parents. Parfois, vous constatez, bien évidemment, qu'il existe, des relations pour le moins tendues entre les différents membres de la fratrie. Cela vient de ce que vous appelez une relation de nature affective/émotionnelle liée à un ordre de préséance ou l'aîné se pense plus autorisé que ceux arrivant après, ou parfois l'inverse. Il s'agit d'une relation qui n'est pas établie dans le cœur, bien sûr, mais qui met en jeu déjà, dès cette enfance, les périodes de séductions, de manipulations, quel que soit bien évidemment l'affectif parce que, en poussant très loin, toute relation affective est nécessairement une manipulation. Sauf, bien évidemment, si elle s'établit dans le cœur et elle ne peut être établie dans le cœur si il y a rencontre karmique, si il y a relation karmique et si il y a relation familiale. Néanmoins, certains membres d'une même famille ont, bien évidemment, réussi à établir une relation dans le cœur mais cela nécessite un effort de conscience important pour abandonner les jeux de pouvoirs, les jeux de séductions et les chantages liés à l'affection.

Aujourd'hui, il vous est demandé d'établir l'ensemble de vos relations au sein de cette dimension du cœur. Cela est rendu possible par ma radiance et par la Lumière rose. Bien évidemment, cette relation de cœur à cœur sera aussi grandement facilitée si vous-même avez entamé un chemin de réunification de vos 2 polarités, de votre sphère masculine et féminine et de votre sphère émissive et de votre sphère réceptive. A partir du moment où vous commencez à équilibrer, en vous, la notion d'émission et de réception, la notion de masculin et de féminin, bien évidemment, vous devenez de moins en moins attiré par les jeux de séduction, par les jeux de l'affection et par les jeux de la manipulation.

Rappelez-vous que la relation à deux, quelques soient les individus concernés est une relation où vous partagez des espaces communs. Ces espaces communs ne concernent que vous. Ceci est possible du fait même de votre dualisme et de votre séparativité d'avec la Source. Dans les multi-univers, au sein des multidimensions, vous ne pouvez entretenir de relation à deux pour une raison qui est très simple : la moindre émotion, la moindre radiation que vous émettez est captée par tous ceux qui participent au même plan dimensionnel et au même sous plan vibratoire et donc la notion de relation à deux ne peut exister. Le seul moment où vous pouvez vivre cette relation à deux c'est au moment d'une rencontre fugace, très particulière, que j'ai appelée aussi une jouissance. Mais celle-ci n'est pas faite pour durer ni pour s'installer. Elle est liée plus à la rencontre qu'à une relation devant s'établir de manière formelle. Les relations établies de manière formelle n'existent réellement qu'au sein de votre densité. En employant d'autres termes, les relations que vous établissez depuis que vous êtes incarnés en ces mondes doivent être remplacées par la notion de reliance. La reliance est quelque chose qui accroît votre légèreté et vous rend et vous restitue à votre unité et à votre unicité. La reliance est légèreté, la reliance est vibration, la reliance est Joie. La relation, au sens où vous l'entendez, correspond à une contrainte, d'une manière ou d'une autre, en rapport avec la notion de gagnant/perdant, en rapport avec la notion de manipulation, d'ascendance, de préséance et tout ce qui fait que l'on se considère comme supérieur à l'autre. La relation d'égalité ou reliance ne peut exister qu'au niveau du cœur, et certainement pas dans les mots, et certainement pas dans l'affectivité, et certainement pas dans les émotions, même si cela peut vous paraître difficile à intégrer ou à digérer. Néanmoins, en ce sens, ce que vous allez vivre très bientôt correspond à cela. Vous allez passer, au travers cette reliance, de la distance à la coïncidence. Il y a systématiquement une distance entre votre façon de voir votre vie, et la vie de l'autre, au sein d'une même relation, une différence fondamentale entre votre point de vue et le point de vue de l'autre. Vous êtes donc en distance, distance parce que les attentes affectives, émotionnelles, mentales de l'autre ne sont jamais les mêmes, pour l'un comme pour l'autre. Par contre, en état de reliance faisant intervenir la vibration du cœur et débouchant sur la Joie, là, il y a nécessairement et obligatoirement une notion d'adéquation, une notion où l'unité peut se produire. A partir du moment où cette unité s'est produite, les choses ne peuvent plus être comme avant quelles que soient les vicissitudes de vos vies duelles. Ceci bien évidemment, ne sont que des mots à accepter ou pas, néanmoins, quand vous aurez fait l'expérience de ce que vous allez faire, vous comprendrez avec le cœur ce que signifie cette notion de reliance. La reliance vous renvoie à la Source de l'autre, bien au-delà des manifestations, mêmes polarisées, de l'âme.

Question : la Joie que l'on ressent à l'intérieur, dans la mesure où c'est une émotion, il ne faut pas l'exprimer à l'extérieur ?
Si l'émotion ne s'exprime pas, elle n'est donc pas tournée contre l'autre, elle est tournée contre soi-même. Une émotion est ce qui met en mouvement au plan de ce que signifie ce mot. Si vous bloquez l'émotion, c'est-à-dire si elle reste à l'intérieur de vous, elle est contrainte. Cela vient souvent d'une âme qui n'a pas réussi à affirmer totalement son incarnation. Cela va se traduire par une difficulté de communication ou de mise en relation. Néanmoins, la souffrance infligée à soi-même fait que, dans ces cas là, l'âme qui s'inflige la non manifestation de l'émotion sera toujours et systématiquement perdante. Ceci est un engagement encore plus fort à rentrer dans la reliance.

Question : Tout à l'heure, vous disiez que peut-être dans certains cas, il convenait de ne pas extérioriser certaines émotions ? Donc la Joie serait une forme d'exception ?
Non, la Joie n'est pas une émotion. Bien évidemment, quand je parle de Joie, je ne parle pas de plaisir, je parle de la Joie du cœur. Cela n'est pas du tout la même chose. La Joie est expansion, la Joie est dilatation qui n'a absolument rien à voir avec ce que vous appelez plaisir. De la même façon, quand vous prononcez le mot Amour, il y a de très nombreux cadre de références présents.

Question : Je n'ai pas bien compris le fait de ne pas avoir à extérioriser l'émotion vécue.
Une émotion est faite pour être exprimée, c'est un signe de reconnaissance au sein d'un groupe ou dans une relation à deux, ou au sein d'un groupe social, quel qu'il soit. Le fait de ne pas manifester une émotion, quelle qu'elle soit, vous fait du mal à vous-même.

Question : Mais pour être une relation dans le cœur...
Il n'y a pas d'émotion. Il y a vibration, il y a reliance, il y a Joie. La Joie n'étant pas entendue, ici, dans le sens d'une émotion. Etant bien entendu qu'à partir du moment où vous réalisez cet état de reliance, vous ressentez une Joie, indépendamment même de la relation qui est établie, ce qui fait que cette relation là, établie au sein de la reliance à proprement parlé, est un état de grâce qui vous fait échapper à la dualité. Si, après, vous devez redescendre au niveau d'une relation, par essence duelle, le souvenir de votre reliance et de l'expérience vécue suffit à effacer les blessures, quelles qu'elles soient mais aussi à rendre la relation gagnant/gagnant, c'est-à-dire sans qu'il y ait de perdant, sans qu'il y ait de gagnant.

Questions : Des émotions, on en a quasiment en permanence, on ne peut pas, sans arrêt, extérioriser ses émotions ?
L'émotion n'a pas besoin d'être manifestée, au sens conscient. Elle est systématiquement perçue par l'autre, soit comme une négation de l'émotion à proprement parlé, soit par des signaux qui ne sont pas liés à l'expression de l'émotion mais pouvant être liés, simplement, à une apparence ou à une vibration. Soyez certain qu'une émotion que vous n'exprimez pas est perçue par l'autre de manière violente parce que, aujourd'hui, vos canaux sont beaucoup plus libérés. Votre isolement au sein de votre entité que vous appelez ego prend fin et, donc, même si vous faites du mieux que vous pouvez pour ne pas blesser l'autre, le simple fait de vivre l'émotion à l'intérieur de vous, vous fait du mal, à vous, si elle ne s'exprime pas, mais, néanmoins elle est captée sur un mode ou sur un autre par l'autre. Vous ne pouvez camoufler vos émotions, vous ne pouvez, et vous ne pourrez de moins en moins, camoufler ou cacher vos pensées. Seuls les mots peuvent être tus, c'est la première étape. Néanmoins, vos pensées sont captées et seront captées d'une façon ou d'une autre, par l'autre, de plus en plus facilement. Même si cela n'est pas mis en mot, même si cela n'est pas mis en pensée, mais cela implique nécessairement ce que j'appellerais un principe de réaction. Le principe de réaction étant issu de la dualité elle-même. Ce qui n'est pas le cas quand vous êtes en reliance. A partir du moment où vous êtes en reliance, même si une pensée s'exprime par des mots et par une émotion de manière violente, l'autre la captera par la reliance et cela n'aura aucun effet et n'entraînera aucune souffrance de part et d'autre.

Nous n'avons plus de questionnement. Nous vous remercions.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page