Autres Dimensions

Sois qui tu es

Accueil > MESSAGES A LIRE - > O.M. AÏVANHOV

O.M. AÏVANHOV

25 mars 2006

pdf

Et bien chers amis, je suis extrêmement content de vous retrouver. Nous sommes aujourd'hui un jour extrêmement important, un jour qui prépare, si vous le voulez bien, la période pascale entre l'annonciation et la période qui correspond à l'énergie Christique, et en plus à la pleine lune de l'énergie Christique, c'est-à-dire le dimanche de Pâques. Cette période est extrêmement importante sur le plan spirituel, sur le plan de la transformation qui doit être vécue par les gens qui sont engagés sur le chemin de cette accession à la dimension nouvelle dont nous parlons sans arrêt. Alors, si vous le voulez bien, nous allons entamer cette période ensemble. Tout d'abord, si vous le voulez bien, nous allons voir les questions qui vous préoccupent. Alors, je vous écoute.

Question : Pourquoi a-t-on l'impression en ce moment que beaucoup de choses nous échappent ?
Cela est dû simplement à ce que l'on appelle le manque de vigilance intérieure. En ce moment il y a des choses qui font que la vie quotidienne est en train de prendre le dessus sur la vie spirituelle. Cela est normal. Il y a toujours des périodes comme cela. Il n'y a pas à culpabiliser par rapport à cela. Simplement, il faut cultiver la vigilance consciente, c'est-à-dire la capacité à être, quelles que soient les circonstances de la vie ordinaire, relié à son propre centre, aligné à son propre cœur pour pouvoir être toujours dans cette dimension spirituelle, même si les choses qui sont faites n'ont rien à voir avec le spirituel. Il convient de te recentrer et de garder la lucidité à chaque minute en se centrant dans le cœur comme je l'ai déjà dit.

Les pertes de mémoires sont aussi liées au processus lié au pancréas c'est-à-dire au printemps. Mais aussi, à ce manque, si tu préfères, cher ami, d'alignement, de recentrage dans ton cœur. La mémoire, à ce moment là, a l'impression d'être un peu déstabilisée parce qu'il y a toujours l'impression que l'on est en train de chercher quelque chose qui a échappé. Et effectivement, le fil de la concentration, de la mémorisation immédiate s'échappe. On pose quelque chose à un endroit, on se rappelle plus où on l'a posé dix secondes après. Cela fait partie, si tu veux, des préoccupations spirituelles alors que le spirituel ne doit pas être une préoccupation. Cela doit être un état permanent de centrage dans le cœur. Là est la spiritualité. C'est pour cela que de nombreux enseignements au niveau de l'Orient insistent sur le fait de faire des tâches quotidiennes tout en étant relié à son soi supérieur, tout en étant relié à sa propre maîtrise. Cela est important. C'est l'apprentissage le plus important, car il est très facile d'être dans le spirituel quand on dort. Il est très facile d'être dans le spirituel quand on est en prière. Mais il est plus difficile de l'être à chaque minute de sa vie ordinaire. Or la spiritualité doit pénétrer la vie ordinaire. L'état de conscience expansée doit pénétrer la vie ordinaire pour l'éclairer d'une nouvelle Lumière.

Question : Pourriez-vous nous parler du rapport entre spiritualité et sexualité ?
Il n'y a pas nécessairement une relation. Tout ce qui fait partie de la vie est spirituel. La sexualité est un élément naturel de la vie. Il y a des êtres spirituels qui ont besoin de faire l'amour très souvent. Il y a des êtres qui ne font pas l'amour parce qu'ils n'en ont pas besoin. Il y a aussi des êtres non spirituels qui ne croient en rien, qui ne font pas l'amour. Il y a des êtres non spirituels qui font l'amour tout le temps. Tout est possible à ce niveau là. Néanmoins, il est évident que lorsque l'on pense à faire l'amour, on pense moins à Dieu, même si la sexualité peut être un moyen de retrouver le Divin. Ca, c'est évident. Il existe des techniques orientales qui permettent cela.

Mais néanmoins, il n'y a pas d'équivalence entre la progression spirituelle et l'absence de désir sexuel. Le désir sexuel peut être extrêmement fort en fonction des circonstances de la vie mais aussi en fonction des circonstances spirituelles. De la même façon, ce désir sexuel peut se modifier de façon extrêmement importante en fonction des circonstances spirituelles. Alors, effectivement, quand l'accession à la cinquième se fait de plus en plus présente dans cette fin de cycle, il est évident que la sexualité a une importance toute relative. Car où commence la sexualité ? Ou finit-elle ? Elle commence dans un regard, elle commence dans une attraction. Elle peut aussi se manifester à travers une forme de tendresse sans pour autant être un acte sexuel.

L'acte sexuel pouvant être aussi bien un acte infâme que l'acte le plus Divin et le plus sacré qui soit. Mais la spiritualité par rapport à cela est totalement libre. Il n'y a pas ni obligation, ni conformation d'une élévation ou évolution spirituelle qui s'accompagnerait d'une disparition ou d'une amplification de la sphère sexuelle. Cela dépend de chaque individu. Maintenant effectivement l'accès à la cinquième dimension préfigure une disparition totale des fonctions sexuelles au sens où vous l'entendez, les rapprochements d'âme à âme (ce que la sexualité est censée procurer, non pas du plaisir éphémère mais surtout la capacité à fusionner à l'autre, fusionner à son soi, un moyen de retrouver l'Unité, l'espace d'un instant).

Mais dans la cinquième dimension d'autres canaux sont ouverts qui passent par le cœur, qui passent par la tête, qui passent par les ondes, par les vibrations, sans passer par l'organe sexuel. Il est tout à fait possible de ressentir l'acte sexuel sans faire l'acte sexuel, avoir ce que vous appelez « orgasme » extrêmement puissant sans passer par la sphère sexuelle. Comprenez-bien qu'il n'y a pas d'obligations dans un sens ou dans l'autre et que personne ne jugera l'abus ou l'absence de sexualité. Il faut pour cela être en accord. Maintenant, la sexualité dans la troisième dimension, certains Maîtres en Orient (et en Occident avec certaines religions) ont dit que c'était un obstacle à la spiritualité. Bien au contraire, l'acte sexuel bien conduit (qui n'est pas dans le besoin de s'approprier l'autre mais plutôt de lui donner quelque chose) est une possibilité d'évoluer vers la spiritualité aussi.

Il n'y a pas de règles par rapport à cela. Les règles ont été édictées par la morale. Les règles ont été édictées par les religions parce qu'à partir du moment où l'on contrôle la sexualité des êtres, on contrôle aussi leur spiritualité. Cela est important à comprendre même si la spiritualité peut se vivre indépendamment de la relation sexuelle présente ou absente. Mais un groupe extérieur qui ferait pression sur les êtres, qui voudrait un groupe de caste de prêtres (ce qui a été fait avec l'église catholique), à ce moment là, bien évidemment, il y a la possibilité de museler, d'empêcher l'expression spirituelle à travers le blocage de la sexualité. La sexualité devient un problème quand il y a une contradiction, je dirais une opposition, entre ce que dicte la moralité religieuse et sociale et ce que vous avez envie, vous, de faire avec votre corps.

Et le problème de la sexualité c'est qu'il y a une relation (à deux ou à plusieurs peu importe) mais il y a une relation à l'autre, aux autres, qui implique l'engagement d'une autre personne. Alors, bien évidemment, les règles morales, les règles sociales viennent parfois (et souvent) contredire cela. Ca, c'est important à comprendre. Mais maintenant si vous n'avez pas le désir de sexualité, cela veut dire peut être que soit vous êtes malade, soit que vous accédez aussi à la cinquième dimension, auquel cas l'acte sexuel en lui-même ne revêt plus aucune importance. Il n'y a pas besoin de trouver un plaisir à travers cet acte particulier. Il est remplacé par un regard, par une méditation, par le fait d'être ensemble simplement. La sexualité de troisième dimension est en voie d'achèvement. Il y a des choses qui veulent pas mourir. Et il y en a qui vont faire l'amour sans arrêt pour essayer de comprendre pourquoi ils n'ont plus envie, pour essayer de se motiver et de se donner envie. Et puis d'autres qui vont échapper complètement à l'influence de la cinquième dimension et qui vont faire des sexualités, je dirais dévoyées, contre nature, complètement débridées, avec toutes les maladies qu'elles entraînent, et tout et tout. Et cela, si vous voulez, c'est lié à l'opposition, la résistance, ou au contraire l'acceptation de l'énergie de la cinquième dimension qui est en manifestation d'incarnation depuis déjà plusieurs années. Voilà, quelques grandes généralités que je pourrais dire sur la sexualité.

Question : Est-il toujours nécessaire de trouver un Maître spirituel ?
Personne n'a jamais dit qu'il était nécessaire ou indispensable d'avoir un Maître. A une certaine époque, il était important d'avoir un guide, un modèle sur lequel se conformer, quelqu'un qui pouvait être comme dans les professions quand il y avait les apprentis, les compagnons, où il y avait un maître au-dessus pour guider, pour éclairer, amener les êtres à plus de liberté, plus d'autonomie. Le problème c'est que la plupart des êtres et ce, de tout temps, qui se sont intitulés Maîtres, qui se sont intitulés prêtres, directeurs de conscience, étaient des êtres de pouvoirs qui n'étaient absolument pas dans cette relation d'aide à l'autre.

La première chose qui caractérise l'aide à l'autre c'est bien évidemment la gratuité, la notion de don. Il ne sert à rien de remplir le tronc des églises. Par contre le vrai maître spirituel est celui qui travaille dans la notion de don à travers l'enseignement et la faculté à aider l'autre dans son développement spirituel, ce qui n'empêche pas de se faire payer pour des tâches habituelles mais absolument pas dans le conseil spirituel. Là se situe le vrai Maître, dans la notion de don de soi, de gratuité de l'enseignement. A partir du moment où il faut payer pour éveiller ceci ou cela, à partir du moment où il faut payer pour avoir un conseil, ce n'est plus un Maître qui parle, c'est un escroc. Si l'élève a besoin d'un maître, le maître se présentera. Si l'élève est dans une fausse spiritualité, se présentera un escroc. C'est une loi de résonance qui ne souffre aucune exception.

Mais les circonstances de mon vivant ne sont absolument pas les mêmes que celles qui existent depuis ma mort. Vous êtes sous l'influence d'une énergie spirituelle extrêmement forte qui n'existait pas de mon vivant. C'est pour cela qu'à mon époque il y avait des aspirants qui voulaient faire un travail d'élévation de la conscience, d'élévation de la vibration, comme cela a toujours été le cas depuis des siècles et des siècles. Mais dorénavant vous avez l'Esprit Saint qui est là. Et l'esprit Saint est le grand Maître, le Maître absolu parce qu'il n'y a pas d'ego dans l'Esprit Saint. Il n'y a pas de personnification à travers un être. Aujourd'hui celui qui reçoit l'Esprit Saint devient un maître à partir du moment où il rayonne cette qualité d'être, à partir du moment où, sans toucher les êtres, sans parler, il arrive à faire en sorte que ceux-ci se transforment, quelle que soit la technique « utilisée » puisqu'il ne fait rien. Il pourrait utiliser des sucres d'orges ou des sucettes pour évoluer, faire évoluer les êtres. C'est ce que l'on appelle la « présence ».

Et de mon temps, je disais aussi que le Maître était important, non pas à travers l'enseignement qu'il pouvait donner mais à travers le rayonnement de sa présence. Mais aujourd'hui le rayonnement est présent en dehors des êtres. C'est l'Esprit Saint. N'oubliez pas aussi que les escrocs peuvent en profiter. Ils peuvent vous induire en erreur par rapport à la spiritualité. C'est pour cela qu'il est important de trouver soi-même sa propre voie avec l'aide de l'Esprit Saint, de l'énergie qui est là, de la vibration qui est là. Donc, on peut dire que si vous éprouvez le besoin d'un Maître, c'est que quelque part vous avez besoin d'un garde-fou. Mais si, ayant vécu certaines ouvertures, vous recherchez un Maître mais qu'en vous il n'y a pas une qualité particulière, vous risquez d'attirer très fortement des faux prophètes. Il y en aura beaucoup à la fin des temps. Il y aura beaucoup d'êtres qui viendront pour vous tromper, pour vous emmener vers des chemins d'illusions, sur des chemins de perditions, sur des chemins qui vont pas dans le sens de la Lumière. Il faut être extrêmement prudent car tous les êtres sont baignés dans cette énergie. Cette énergie, on peut en faire ce que l'on veut.

Question : Comment développer l'humilité authentique ?
Qu'est-ce que l'on appelle une humilité qui n'est pas authentique alors ? Pour la Lumière je sais ce que sait mais pour l'humilité je ne sais pas. L'humilité cela veut dire quoi ? Il y a des êtres qui prônent, qui prêchent l'humilité mais qui ne sont pas humbles du tout. Ceux qui disent en permanence « tu es dans l'ego », « tu es dans ceci ». Et eux ? Ils sont des purs, ils ne sont pas dans l'ego ? Les pauvres ! Maintenant, il faut comprendre que l'humilité est quelque chose qui se développe à partir du moment où vous ne cherchez pas à la développer. C'est une vertu qui devient naturelle. Il n'y a pas une technique à apprendre pour être dans l'humilité. C'est quelque chose qui se développe au fur et à mesure que l'Esprit Saint vous pénètre, au fur et à mesure que vous cultivez votre Lumière intérieure par la médiation, par la concentration, par la lucidité aussi, par la conscience portée sur le cœur. Au fur et à mesure que cette conscience se développe, l'humilité fait jour, la confiance fait jour. Elle grandit au fur et à mesure de l'expérience mais il n'y a pas de technique pour développer l'humilité. Il n'y a pas de techniques pour abandonner la peur. C'est toujours la même chose. On vient développer uniquement la Divinité, uniquement cela, et se nourrir de Lumière, d'amour.

Question : Pourquoi la Terre en ce moment est nourrie plus que jamais d'Esprit Saint et en même temps on n'a jamais vu autant de désordres, de crises ?
Tout à fait. L'explication en est très simple. C'est que la plupart des êtres humains refusent cette énergie car ils sont attachés, la plupart par peur, certains par volonté (ceux-là font partie des forces noires) aux schémas de fonctionnements anciens. Et au fur et à mesure que l'énergie de cet Esprit Saint qui arrive, descend, il n'arrive pas à pénétrer par le centre spirituel. Mais néanmoins, cette vibration doit bien pénétrer les corps et vient, dans ce cas là, heurter les forces de division. L'Esprit Saint en soi-même est une énergie transformante de Lumière à condition que l'être accepte de s'ouvrir à cette énergie. Sinon, si l'être préfère rester dans la division, dans la séparation, cela va amplifier les conflits, et cela donne tout ce que vous voyez (la violence, la pollution, les meurtres, l'avidité matérielle, spirituelle, les déviations en tout genre) parce que les êtres n'ont pas été capables d'ouvrir les canaux supérieurs de cette énergie de l'Esprit Saint. L'énergie de l'Esprit Saint c'est une énergie d'amour. Mais si vous refusez l'amour que se passe-t-il ? Vous rentrez dans l'opposé de l'amour. Vous n'êtes plus dans la vie, vous êtes dans la mort. C'est ce qui se passe pour 90% de l'humanité. Et cela va crescendo.

Et c'est pour cela que j'ai parlé de fessée cosmique, de raclée cosmique. C'est pour cela que les maladies explosent. C'est pour cela que les volcans se réveillent. C'est pour cela que les éléments sont déchaînés de plus en plus. Cela n'est pas fini, cela commence. C'est pour cela qu'il faut acquérir de plus en plus de lucidité, être centré de plus en plus car les conditions de vie vont être de plus en plus terribles entre d'une part ce que vous vivez dans la conscience (pour ceux qui sont ouverts à la cinquième dimension) et les forces de résistances qui vont chercher à tout prix à maintenir un statu quo de troisième dimension. Cela entraîne des souffrances terribles, parfois des peurs. La seule façon de vaincre cette souffrance est de rester centré en soi, de trouver les gens qui fonctionnent exactement comme vous. A un moment donné, c'est pour cela que nous parlons de regroupements et qu'il y aura des îlots de survie qui seront créés, en particulier au Mexique. Il y aura des villages entiers d'êtres qui pensent, qui vivent comme vous dans cette aspiration à la cinquième dimension, parce que vous ne pourrez plus durer dans le monde tel qu'il est. Il n'y a plus de possibilités. Il y a incompatibilité totale entre les forces d'attraction de la troisième dimension et les schémas établis de fonctionnement et les nouveautés qui s'inscrivent dans vos cellules, dans votre conscience, par rapport à la vie dans la cinquième dimension. Cela crée une distance, je dirais, insurmontable, énorme.

Question : Dans les enseignements de Ma Ananda Moyi le Soi est présenté comme la possibilité d'avoir accès à sa Divinité intérieure ?
Cela est possible mais le moment n'est pas opportun. Il faut bien comprendre que si on rentre dans cet état de reconnexion totale à la Divinité, vous rentrez dans ce que Ma Ananda Moyi appelait le samadhi, l'extase et lorsque l'on est en extase, on ne peut pas faire grand-chose. Si tu as bien lu la vie de cette mystique, il fallait la nourrir à la petite cuillère, il fallait la laver. Explique moi comment tu vas aller travailler dans cet état ? Il est très important de continuer à être présent dans la vie courante pour l'instant. Le soi est là, il est prêt à se manifester. Mais la manifestation totale ne surviendra qu'à l'avènement de la cinquième dimension. Même si par moment c'est un état de grâce que tu peux vivre, il faut concevoir cela comme un état de grâce. Il n'y a pas de possibilité d'établissement stable, total, définitif, à travers la troisième dimension, de cet état de Divinité comme cela était possible pour certains mystiques parce qu'à ce moment là il n'y a plus d'action sur le réel. Il y a une action impalpable, certes à travers la radiation, la vibration.

Mais il est demandé aujourd'hui d'agir aussi concrètement, matériellement avec le corps, avec l'état de conscience de la troisième, tout en étant conscient de la cinquième. Ce serait une fuite que de vouloir se réfugier totalement dans le samadhi aujourd'hui. On peut vivre l'expérience qui va renforcer la foi c'est évident. Maintenant, quant à se stabiliser dans cette dimension du soi accompli, ça c'est quelque chose qui se produira après la grande transformation mais pas avant. Donc, effectivement il faut avoir la foi, je dirais du charbonnier, c'est-à-dire de celui qui croit sans voir. Néanmoins, vous avez tous, ici présents, touché ces états là par moment, certains de manière extrêmement fugitive, d'autres de manière un peu plus longue parce que ce n'est pas une expérience, c'est un état qui est censé devenir un jour permanent mais dans la cinquième dimension, pas avant, sans cela vous risqueriez de vous complaire dans cet état et de ne plus rien faire dans votre vie. Et vous seriez perdu sur ce qu'il y aurait à faire ensuite.

Question : A quoi correspond un double arc-en-ciel complet ?
Le dédoublement des arcs-en-ciel correspond effectivement à une manifestation de cinquième dimension. C'est aussi une double polarisation de la Lumière illustrant le passage de la troisième à la cinquième dimension. Vous êtes en ce moment, comme qui direz, dans deux dimensions à la fois et ces phénomènes de double arc-en-ciel correspondent réellement à cela. Donc, une intrication puissante avec la cinquième dimension. Le double arc-en-ciel est la preuve tangible que la cinquième dimension interagit en permanence avec la troisième dimension. Vous en verrez de plus en plus.

Et bien chers amis, j'ai été très content d'échanger avec vous. Je vous apporte tout mon amour et toute ma bénédiction. Je vous dis à très bientôt. Bonne mutation, bonne transformation. Merci à vous.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page