Autres Dimensions

Sois qui tu es

MIKAËL

29 septembre 2007

pdf

Salutations du Chœur des Anges. Je suis Mickaël, Prince et Régent des milices célestes. Recevez ma paix, recevez la Lumière du Chœur des Anges. Je suis avec vous en ce moment non pas pour répondre à vos questions sur un chemin de votre humanité mais bien plutôt pour éclaircir un chemin de spiritualité, un chemin de retour vers la Source que vous êtes, enfant de la Loi de Un, enfant de la Lumière. Il vous est promis, en ces temps réduits, de pouvoir retourner en votre source première, enrichi des expériences de votre incarnation, enrichi de vos pérégrinations. Ainsi, je viens parfaire la route de votre chemin afin d'éclairer et de restaurer l'Unité qui est vôtre, en chemin vers la Source, en chemin vers votre Unité retrouvée. Paix à vos cœurs, paix à vos Lumières. En cet instant je dépose en vous la puissance de feu de mon glaive, en votre cœur, et écoute les questions chères à vos cœurs afin de vous permettre de rejoindre l'Unité en toute sérénité. Ainsi j'accueille en ma Lumière vos questions de Lumière. Alors je dresse ma conscience vers vous afin d'accueillir les questions sur votre route de Lumière.

Question : nous pouvons connaître notre couleur d'âme ?
Les couleurs d'âmes, les familles d'âmes sont des chemins liés à vos incarnations, aux caractéristiques de vos chemins individuels ou de vos familles, en pérégrination sur cette Terre. Toutes les âmes en retour vers la Lumière sont de la couleur de la Lumière car elles ne connaissent plus la notion de famille, la notion de couleur car elles rejoignent l'Unité pour chanter les louanges et la gloire de l'Unité, les louanges et la gloire de la Divinité. Ainsi, l'âme en chemin se dépouille des familles, se dépouille des couleurs, pour aller vers la Lumière.

Question : peut-on prendre contact avec une âme qu'on a connue de son vivant en cours de nouvelle incarnation ?
Non. Quand vous reprenez un nouveau chemin en incarnation, quand vous reprenez vie en cette réalité incarnée, rien ne subsiste de l'incarnation précédente. Seuls des êtres qualifiés et éveillés à leur dimension divine retrouvent la mémoire et, ce, de manière bien incomplète. Il est indispensable que la vie nouvelle s'accompagne d'une liberté nouvelle. Il n'est donc pas possible d'entrer en contact, par la volonté, avec ces âmes.

Question : cela veut dire qu'il faut que ceux qui restent oublient ceux qui partent ?
Les ponts sont coupés sauf au niveau de votre mental, au niveau de votre complexe inférieur, à travers le souvenir et l'attachement. Les lois spirituelles imposent, dans les plans karmiques où vous avez vécus, qu'il y ait dissolution totale pour l'âme qui revient rapidement et qui est susceptible de retrouver des entités présentent dans la vie précédente, de ne pas être soumis à un quelconque rapprochent énergétique, affectif ou spirituel, excepté dans des circonstances précises où une âme viendrait à s'incarner dans le même milieu familial qu'elle vient de quitter. Ceci est exceptionnel. Autrement dit les karmas que vous avez à assumer, par rapport à une entité libérée de ce plan où vous vivez encore, n'a pas lieu d'être dans votre propre vie mais est reportée à une vie ultérieure, à condition qu'il y en ait. Quelle est l'âme, parmi vous, qui a le moindre souvenir de sa dernière vie et des liens qui ont été établis indépendamment même des souvenirs. Alors pourquoi voulez-vous qu'une âme qui se réincarne garde les traces mêmes d'un lien, aussi fort et positif qu'il ait été ? Votre mémoire, votre souvenir de l'amour porté ou reçu, vous appartient, est susceptible de vous faire avancer ou non mais il vous appartient. Il n'y a personne de l'autre côté.

Question : comment arriver à son plein potentiel spirituel ?
Le premier mot serait la maîtrise mais à travers le mot maîtrise, bien au-delà, se situe quelque chose qui est au-delà du concept d'abandon : le renoncement. Renoncement à quoi ? Renoncement à l'expérience, renoncement aux attachements, renoncement même à la volonté spirituelle de quelque chose. Ce renoncement est abandon à la Lumière, au-delà de tout attachement, de tout conditionnement et au-delà de toute volonté personnelle, quelle qu'elle soit. La moindre velléité personnelle d'accomplissement, quel qu'il soit, est une entrave à l'émergence de votre Unité. Cela est un chemin rude, abrupte, qui ne peut se faire ni en une vie, ni en mille vies, qui ne peut se faire qu'après une maturation importante de l'âme durant un cycle complet d'incarnation, en cette dimension, durant plus de 50 000 ans. Et encore, au bout des 50 000 ans d'expériences, seule une infime proportion d'âmes est capable de ce renoncement.

Question : qu'advient-il de ceux qui ne sont pas capables de ce renoncement ?
Ils recommencent un cycle, deux cycles, voire de nombreux cycles.

Question : ceci est lié au « Père que ta volonté soit faite » ?
L'illustration de la vie du grand initié (au-delà même de ce système solaire), de la dimension Christique (la dimension du plein potentiel spirituel), est illustrée par la crucifixion, le moment du renoncement ultime, le moment où tout s'accomplit, le moment où plus rien ne peut venir entraver la volonté du Père, de la Lumière qui est de vous faire revenir en son sein.

Question : il semblerait qu'il y ait une accélération des évolutions ?
Cette accélération du retour à la Source vous est connue par de nombreux éléments. Eléments liés à la médiumnité, éléments liés aux écritures, éléments liés aux cycles que vous vivez et à l'observation de votre espace de vie. L'ensemble de ces éléments est la confirmation absolue de la phase de fin de cycle et d'émergence du nouveau cycle. Cela n'est pas dans cent ans, cela n'est pas dans dix ans, mais cela est maintenant et cela est déjà arrivé maintenant.

Question : il est vrai qu'à chaque début de cycle il existe un âge d'or ?
L'âge d'or correspond à la naissance et à l'émergence d'un nouveau cycle. Pour ceux qui ont suivi et accompagné ce cycle, cela est le cas, voilà 52 000 ans, lors de l'émergence d'un état de conscience. Cela est maintenant le cas avec l'émergence d'un nouvel état vibratoire.

Question : les grands initiés auraient achevé un cycle et seraient revenus aider l'humanité ?
Tout être, tout Dieu, qui accompagne une grande respiration fait nécessairement le sacrifice par le biais de l'incarnation. Ainsi, bien sûr, de très hauts initiés, avant de parcourir le cycle de l'incarnation, sont descendus des domaines éthérés de réalisation pour sacrifier et accompagner leur création. Ils sont donc des êtres initiés, déjà réalisés, déjà accomplis mais faisant sacrifice pour accompagner et révéler leur création.

Question : où nous en sommes dans ce cycle ?
Vous êtes, tous, à la fin du cycle. Vous êtes tous au moment de prononcer vos vœux de renoncement si telle est votre aspiration. Les choix sont déjà faits depuis deux années de votre temps terrestre. Le renoncement est quelque chose qui est au-delà du choix de la Lumière ou du choix de l'expérience de l'incarnation. Le renoncement touche non pas à votre ascension mais à votre renoncement, à votre incarnation qui est au-delà de l'ascension. Le renoncement est la crucifixion et la résurrection en une autre dimension illustrée toujours par la vie du Christ. Il ne s'agit pas du choix entre l'Ombre, la Lumière, l'incarnation ou l'ascension mais du renoncement à un état pour accéder à un autre état. Ceci est possible en cette fin de cycle aussi. Passer de l'humain à la nouvelle race, ça, c'est un choix. Le renoncement est passer de l'humain à l'ange. Il y a soit soif d'humanité et donc de relations en humanité, que cela soit en troisième dimension comme en cinquième dimension. Le renoncement nécessite l'abandon de l'humanité pour rejoindre la sphère des anges. Il est une chose de parler d'initié, dans votre langage, d'être réalisé. Il est autre chose d'abandonner l'humanité pour rejoindre l'état angélique.

Question : comment savoir si on est sur le même plan vibratoire spirituel qu'un proche ?
Cette interrogation fait intervenir des appréciations de valeur qui n'ont pas lieu d'être. La complétude de deux âmes n'a pas à être rattachée à un niveau personnel ou à un niveau spirituel. C'est une expérience de complétude. En tant que telle elle se suffit à elle-même et n'appelle pas de valorisation personnelle ou spirituelle car elle est en dehors de ce cadre.

Question : il faut renoncer même à toute velléité de développement spirituel ?
Cela ne peut être posé en ces termes. Le renoncement ne peut pas être décidé, comme dans la parodie de certains de vos ordres monastiques. Le renoncement est un processus de l'âme qui ne peut pas se décider de son vivant contrairement au choix de la Lumière ou de l'Ombre ou de l'incarnation. Ce renoncement ne peut être connu qu'au moment ultime où l'âme rencontre la Lumière et pas avant.

Question : les anges ont renoncé ?
La plupart des anges qui accompagnent l'humanité terrestre n'ont pas encore connu l'incarnation. Ils vous précèdent, ils ne vous suivent pas. Il y aura aussi pour certains d'entre eux une forme de renoncement et, dans leur cas, un renoncement à l'Unité pour expérimenter la multiplicité.

Question : il y aurait comme un échange entre les anges et les humains ?
Ce n'est pas une mécanique aussi sommaire. Il n'y a pas de place à prendre ou de place à céder. La position des anges venant de l'humain et la position des anges ne connaissant pas l'humain n'a strictement rien à voir.

Question : qu'en est-il de vos milices célestes ?
Elles ne sont pas constituées d'humains. Elles sont constituées d'entités dites biologiques évoluant dans la troisième dimension mais dépourvue de toute émotion et donc de toute attraction réactive en fonction d'une humeur. Ces milices sont appelées Anges du Seigneur tout en étant pas des anges tels que votre humanité les conçoit. Vous concevez les anges comme des êtres éthérés sans corps.

Question : et qu'en est-il des anges gardiens ?
Des anges qui sont en voie d'humanisation. Ils épousent les vibrations lourdes des hommes incarnés, font l'expérience de la vibration émotion, préparant leur renoncement à la divinité.

Question : cela signifie qu'ils connaîtront l'incarnation puis le retour à l'Unité ?
Dans certains cas.

Question : nous avons été des anges ?
Ce n'est pas une généralité. Pour certains oui, pour d'autres, non. Vous avez suivi la voie de l'humanité en d'autres vibrations, pas nécessairement sous forme angélique. Il n'y a pas de règle que vous puissiez tirer de cela.

Question : pourriez-vous préciser votre rôle ?
Mes rôles sont multiples. Le rôle essentiel, en cette fin de cycle, est de venir éclairer ce qui doit l'être. L'éclairage pouvant être un combat contre l'Ombre. L'éclairage pouvant être trancher des liens.

Question : comment peut-on, au mieux, vivre au quotidien, cette fluidité de l'Unité ?
En vous contentant de vivre chaque seconde, chaque instant de votre incarnation, tendu en conscience vers cette Unité. En vous abstenant de faire, de manière consciente, par la parole, par la pensée, par l'acte, une quelconque violation de lumière et de liberté. En respectant la liberté, en respectant la Lumière et la volonté de chaque âme en humanité, en incarnation. En vous extrayant de la dualité, du jugement. En vous extrayant de la pensée de l'influence de vos actes et de vos actions. En agissant dans l'instant, par la Lumière et pour la Lumière et non pas pour un quelconque résultat. En agissant dans le sens de la grâce, de l'Unité. En étant en accord avec ce que vous êtes. En ne trompant pas, par la parole, le regard ou l'acte, en ne trahissant pas, par la parole, le regard ou l'acte, ce que vous êtes.

Question : qu'appelez-vous le sens de la grâce ?
Le sens de la grâce est la loi d'action faite non pas pour entraîner une réaction mais une action faite pour entraîner la grâce. Toute action que vous faites pour entraîner une réaction, même si celle-ci est positive, vous éloigne de la grâce, vous éloigne de l'amour, vous éloigne de l'Unité.

Question : peu d'individus peuvent vivre ainsi donc quasi aucun humain ne pourra rejoindre cette Unité ?
Il y aura encore moins d'humains à rejoindre le renoncement, à changer d'état. Il y aura peu d'humains qui accèderont à l'ascension. Cela est logique. Car cela demande une maturité non pas d'incarnation mais d'âme, ce qui est différent. Le nombre importe peu, de même que les années importent peu. A un certain stade, l'immortalité et l'éternité sont le lot quotidien des formes de conscience.

Question : quel est votre éclairage sur l'ascension avec ou sans le corps ?Il y ascension possible avec ou sans le corps. L'ascension est différente du renoncement. L'ascension, avec ou sans le corps, vous conduit à une humanité transcendée de cinquième dimension. Le renoncement vous fait placer à un autre état évolutif qui n'a plus rien à voir, de près ou de loin, avec l'humanité.

Question : comment se fait la différence ?
Le choix d'âme ou les contingences corporelles. L'un ou l'autre. L'un et l'autre.

Question : avez-vous des préconisations pour poursuivre notre cheminement au mieux ?
Cherchez la vérité d'acte, de regard, d'action. La vérité, la conscience, la Lumière, sont essentiels au bon déroulement de ce qui vient. Cherchez, à chaque minute, à chaque inspir, à vous rapprocher de la vérité, à vous rapprocher de votre cœur, en ignorant les diviseurs qui font partie de votre vie en incarnation et qui vous appartiennent, vos constructions mentales liées à votre cerveau et non à votre conscience, les constructions d'émotions liées aux jeux d'action et réaction, liés eux-mêmes à vos jeux sociaux et affectifs. Trouvez la Source, lieu de sérénité et d'Unité en votre centre et votre cœur. Ne pas attacher d'importance à ce qui se passe à l'extérieur plus que cela n'est nécessaire. Recourir le plus souvent au recueillement intérieur. Le recueillement intérieur n'est pas prière, n'est pas méditation mais est mise en accord avec toutes vos dimensions. Agissez-vous pour la Lumière, en action de grâce ou agissez-vous en réaction ?

Il va être temps maintenant, enfants de la Loi de Un, que je quitte cette enveloppe. Je vous apporte la Flamme Violette en guise de paix. Soyez bénis. Soyez unifiés, maintenant.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page