Autres Dimensions

Sois qui tu es

ANAËL

29 octobre 2012

pdf

Je suis Anaël, Archange. Biens aimés Enfants de Lumière, que la Paix, l'Amour et la Vérité s'établissent en vous. Permettez-moi, dans un premier temps, de m'installer, en vous, dans un moment de Communion et de Fusion.

...Partage du Don de la Grâce...

Je vais, par les mots et par la Vibration, tenter de vous exprimer un certain nombre d'éléments concernant ce que vous nommez la vie et la mort. La conscience de l'être humain, en incarnation, sur ce monde, se traduit par une apparition au sein du monde (appelée naissance) et par une disparition du même monde (nommée la mort). Vous avez pour habitude de nommer « la vie » ce qui se déroule entre votre naissance et votre mort. Le monde est en Vie. Il existe (à travers l'histoire, la mémoire) un monde, dont la vie semble permanente, s'exprimant au travers de cycles quelle qu'en soit leur durée (annuelle, nycthémérale, hebdomadaire, mensuelle) ou des cycles beaucoup plus longs, appelés cycles de précession des équinoxes. La Terre approche de la fin d'un cycle précessionnel se traduisant par le passage de l'ensemble du système solaire par un alignement avec le centre galactique nommé Alcyone ou La Source. L'impact d'un alignement, quel qu'il soit, est un réajustement se produisant aussi bien en vous (durant vos propres Alignements) que sur l'ensemble de ce système solaire se préparant à son alignement. Cet alignement a toujours traduit la fin et le début, concomitant, d'un autre cycle. L'habitude est prise, pour vous, en incarnation, de nommer « vie » ce qui vous semble animé, ce qui vous semble croître puis décroître, apparaître puis disparaître, à l'échelon d'une journée (pour le soleil), à l'échelon d'une vie animale, végétale ou humaine.

Depuis plus d'un de vos siècles, il a existé, sur cette Terre, de très nombreux témoignages d'un Au-delà. Ceci a démarré voilà donc plus de cent ans avec l'apparition des premiers témoignages concernant l'Au-delà. Cet Au-delà n'est pas tant différent du vôtre, c'est-à-dire de l'espace où vous vivez. Certains humains ont même ramené des souvenirs conscients, des contacts conscients, avec cet Au-delà. Durant la fin du 19ème siècle et du 20ème siècle sont apparus ainsi un certain nombre de procédés (l'un d'entre eux a été nommé spiritisme) permettant de faire intervenir et s'exprimer, de différentes façons, des esprits dépourvus de corps (tel que vous l'entendez) afin de vous délivrer un certain nombre d'informations. À cette époque-là, la communication, difficile, avec cet Au-delà ne concernait (jusqu'à des temps extrêmement récents correspondant aux années 80), uniquement et spécifiquement, que le plan astral. Ce plan astral appartient à la matrice falsifiée. Il s'agit simplement d'une gamme de fréquences qui vous est inaccessible, aux sens comme à la conscience (du moins, ordinairement). Progressivement, de nombreux êtres, au cours de la fin du 19ème et du 20ème siècle, ont contacté ces entités, ces esprits, ces êtres et ont (au travers de ces contacts et de ces communications) ramené des informations concernant la persistance de la conscience au-delà de ce que vous nommez la mort. Ces témoignages ont tous été, jusqu'à une époque récente de votre temps, des témoignages de l'après-vie qui correspondent à un sentiment et à une perception, bien plus importante, des mécanismes de la vie au sein d'un corps. Il existait une forme de continuation, au-delà de la mort, au sein d'une identité qui persistait, faisant que nombre d'humains en contact avec ces plans ont pu rencontrer, communiquer aussi bien avec des êtres décédés de leur propre famille, ou avec des entités ayant quitté le plan Terrestre visible, mais évoluant au sein d'un monde plus léger, plus agréable, souvent décrit, et de plus en plus souvent décrit, par des êtres ayant vécu des expériences nommées « « de mort imminente ». Les souvenirs rapportés par ces voyageurs ont insisté sur le fait que la mort n'est en rien une disparition de quoi que ce soit mais simplement un changement d'environnement Vibratoire, sans changement préalable d'identité. Il existe donc une forme de continuité entre ce qui vous est visible, et ce qui vous est invisible, nommé « astral ».

Nous avons insisté (dès le début de la réunion du Conclave Archangélique jusqu'à sa dissolution) sur l'existence, bien au-delà de cette continuité, d'autres sphères qui, jusque dans les années 1950 et surtout 1980, sont restées inaccessibles à la grande majorité de l'humanité et même à ceux qui étaient morts et qui évoluaient dans ce que vous nommez l'Au-delà. Certains Êtres (dont beaucoup sont, aujourd'hui, des Anciens ou des Étoiles) ont ramené des souvenirs bien plus importants et bien au-delà de ces sphères astrales, insistant sur une notion de discontinuité, sur la notion d'une identité non figée, avec des possibilités de la conscience non trouvées sur Terre comme sur le plan de l'Au-delà astral. Nombre d'entre vous, depuis quelques années, vivaient (par des mécanismes divers qui vous ont été largement expliqués) des rencontres avec d'autres plans se situant au-delà de l'astral. Certains éléments vous permettant de différencier le type de contact vous ont été exprimés par l'Ancien, Sri Aurobindo, voilà quelques mois, vous donnant des repères au sein de ce qui vous était non perçu, non visible, et qui le devient aujourd'hui (ndr : voir son intervention du 21 mai 2012 dans la rubrique « messages à lire »). Ce qui existe, au-delà de l'astral, quel que soit l'état Dimensionnel, vous rend compte de mondes qui vous sont inconnus, inaccessibles par les sens et inaccessibles par la conscience ordinaire, fût-elle celle du Soi. La destruction d'un certain nombre de facteurs isolants (au niveau du système solaire, comme au niveau de cette planète, comme au niveau de vos propres enveloppes subtiles) a rendu possible un autre mode de communication, bien au-delà de ce Plan où vous êtes, bien au-delà de l'Au-delà astral. Ceci avait pour objectif de préparer votre conscience à cette notion de discontinuité pour vous permettre de trouver ou de retrouver ce que vous Êtes, au-delà de toute Illusion, de toute incarnation, de toute Dimension et ce, de toute Éternité. Nombre d'éléments vous ont été communiqués, nombre d'expériences ont été vécues, nombre d'états ont été approchés ou stabilisés.

Ce qui vient sur cette Terre, ce qui se déroule sous vos yeux, dans votre chair, n'est rien d'autre que la disparition des zones les plus denses que vous avez nommées « vie » et « mort ». Cette disparition s'accompagne d'une translation de la conscience au sein d'un autre environnement n'ayant strictement plus rien à voir avec ce monde et son Au-delà astral. Ce qui est à vivre est une naissance. Nombre d'images ont été prises. Nombre de paraboles ont été données, dans ce monde où vous êtes (qualifié de Maya par nombre d'enseignements védiques, authentiques et historiquement les plus anciens), et vous ont proposé de vous désolidariser, sans le rejeter, d'une partie de ce qui apparaît à votre conscience, par les sens et par la vie telle que vous la nommez elle-même. Nombre d'entre vous ont touché ces états, les ont vécus et les ont intégrés. De la même façon qu'un expérienceur de la mort imminente ramène, de son expérience, l'immortalité, mettant fin à la peur de la mort elle-même, puisque la mort n'est pas une fin mais bien une continuation, sur un autre registre de Vibration. Ce dont je vous parle n'est ni la vie, ni la mort, encore moins une alternance ou des cycles, mais bien l'immuabilité de ce que vous Êtes, au-delà de tout cycle, de tout système solaire et de toute Dimension. Ceci fut nommé Absolu. Au préalable, vous a été proposé de vivre un certain nombre d'états de la conscience, mettant fin à l'Illusion elle-même. Pour certains d'entre vous, l'Illusion du monde a disparu. Pour la collectivité humaine incarnée, l'Illusion du monde est, bien sûr, toujours présente. Les différentes phases proposées depuis le Conclave Archangélique (Noces Célestes, Marches, Fusion des Éthers, Libération du Soleil, Libération de la Terre et votre Libération) visent à mettre fin, de manière collective, à l'Illusion. La Libération de la Terre (ainsi, qu'au préalable, la Libération du Soleil) signe la Libération du système solaire, préalable et concomitante, dans une certaine mesure, avec l'alignement galactique avec Alcyone. Ce qui est à vivre n'est donc ni la vie, ni la mort, ni une expérience, ni un état, mais bien la disparition de l'illusion collective, la disparition des systèmes de croyances, la disparition des systèmes de prédation, comme annoncé et réalisé par SERETI (ndr : son intervention du 30 septembre 2012 dans la rubrique « message à lire »).

Aujourd'hui, sur cette Terre, il n'existe plus aucun obstacle à la réalité de l'Ascension, elle-même, visant à vous faire, si vous le souhaitez, sortir de tout cycle, de toute naissance et de toute renaissance. L'étape actuelle de la Terre, qui démarre demain, et surtout après-demain, lorsque l'Archange Michaël aura définitivement terminé son action, laissera donc la place à l'action, terminale et finale, de l'Archange URIEL, correspondant à la réunion des quatre Cavaliers de l'Apocalypse au sein de l'Éther, correspondant, en votre Temple, au déploiement complet du Cœur Ascensionnel. De la même façon que vous oubliez le sommeil en vous réveillant le matin, de la même façon que vous oubliez vos rêves au bout d'un certain temps, de même que vos souvenirs de vos passés s'effacent progressivement avec le temps, de la même façon, l'ultime travail de l'Archange URIEL est de veiller à la stabilité de votre Présence permettant, par la tranquillité, la paix et la sérénité, de vivre l'alignement galactique, la modification de vos Cieux, sans appréhension, sans angoisse et sans inquiétude. Les seuls inquiétudes possibles mettant fin à la succession de vie / mort, de naissance / renaissance, est simplement les ultimes attachements de la personnalité, à elle-même, ne résultant plus de l'existence de Lignes de prédation mais bien plutôt, exclusivement, d'un mécanisme nommé l'habitude.

L'être humain en incarnation est obligé, de par les conditions mêmes de sa vie, de se soumettre aux habitudes. Les habitudes (vous les connaissez, tous, que cela soit les besoins physiologiques, que cela soit vos activités les plus ordinaires comme les plus habituelles) se répètent inlassablement, de jour en jour, de mois en mois, d'année en année, tout au long de ce que vous appelez « votre vie ». Cette succession et cette répétition d'éléments cycliques correspondent à l'enfermement au sein d'un temps linéaire : passé, présent et futur. Votre conscience (tant qu'elle n'est pas retrouvée, dans son Absolu) va envisager, de par ce regard particulier, une linéarité présente, même au-delà de l'Au-delà astral. Ceci n'est tout bonnement pas possible. Il n'existe aucune habitude au sein de l'Absolu. Les circonstances et les conditions de vie, telles que vous les connaissez (que cela soit en vie, ici, ou dans les mondes astraux, lors de la mort), n'existeront tout simplement plus, vous faisant découvrir, une fois le choc passé, ce que vous Êtes, en Vérité. Le but de ce qui a été nommé, en son temps, par le Commandeur des Anciens (ndr : O.M. AÏVAHNOV), « méchants garçons » (ou, si vous préférez, certains peuples des Étoiles ayant réalisé l'enfermement), a été, au-delà des techniques employées au niveau du système solaire, de maintenir (au niveau de votre individualité, de votre personnalité) certains Voiles vous occultant la Vérité. L'occultation de la Vérité induit le manque, induit la répétition et induit la peur. La peur est le résultat de l'habitude. Contrairement à ce que vous pourriez imaginer, supposer ou penser, vous recherchez l'habitude en tant que moyen de vous prémunir de la peur et c'est pourtant l'habitude elle-même qui crée la peur. Une habitude, quelle qu'elle soit, ne fait que vous mettre face à des actes automatiques, à des actes répétitifs, dont la seule stratégie est de vous faire éviter l'inconnu et de vous en prémunir. Ceci ne peut exister au sein des Mondes Libres, non soumis à une quelconque linéarité du temps, ni à de quelconques forces nommées gravitationnelles.

Ce qui vous attend n'est pas la mort. Ce qui vous attend n'est pas une naissance mais, réellement, une Translation Dimensionnelle. De la même façon que vous vous retrouvez, dans certaines circonstances, face à un inconnu, face à un imprévu, face à quelque chose qui n'était pas attendu, il vous reste, passé le moment de stupéfaction, à réaliser ce que vous Êtes, pour l'ensemble de la collectivité humaine. Ayant réalisé ce que vous Êtes, chacun demeurera Libre de poursuivre les cycles de vie et de mort, toutefois sans interruption de la conscience. L'approche de la Lumière (réalisée durant une génération) a permis les processus d'expériences vécues, a permis de préparer l'arrivée de la Lumière. Celui qui abandonne ses peurs et qui voit clairement ce qui se déroule, dorénavant, sur cette Terre, ne peut que saisir ce qui se déroule dans son entièreté, dans sa Réalité, et dans sa Vérité. L'action des Cavaliers, l'action des Éléments, vient donc achever le travail de dissolution de la matrice, la dissolution des Lignes temporelles, comme des Lignes de prédation.

Il existe, en chaque être humain incarné présent sur ce monde, la possibilité, inhérente à la structure elle-même, de se reconnecter à ces Mondes, au-delà de l'astral. Rappelez-vous que seule la notion d'habitude (créée par la peur elle-même) vous empêche de voir encore ce qui nous concerne même si, pour un nombre de plus en plus important d'entre vous, il existe des manifestations ne trompant pas. Le contact avec les autres Dimensions devient de plus en plus fréquent. La présence et la révélation de vos Lignées, directement liées aux quatre Cavaliers, vous informent sur votre Vibration essentielle. Les contacts menés par le Canal Marial, de même que l'Ascension de l'Onde de Vie, vous permettent de saisir que vous n'êtes ni ce qui vit ni ce qui meurt. Cette délocalisation de la conscience, par rapport à la notion de personne et d'individu, est un élément majeur (qui s'est produit ou se produit ou se produira dans votre conscience) permettant, de par le vécu même de cela, de vous extraire de cette notion de vie et de mort, d'habitude et de peur.

Seul ce qui est attaché, en vous, (par habitude, je le précise, et non par blessure et non par mémoire), seule l'habitude, dorénavant, vous maintient dans la perpétuation de réflexes normaux entre la vie et la mort, telles que vous les concevez. Les besoins physiologiques, tels que vous les définissez, se modifient. L'Étoile Hildegarde de Bingen vous l'a largement évoqué, concernant l'alimentation (ndr : son intervention du 3 octobre 2012 dans la rubrique « messages à lire »). Il en est de même pour l'ensemble des fonctions physiologiques et, je dirais même, psychologiques que vous êtes amenés à vivre. Les syndromes de perte, les syndromes de peur (qui sont encore vécus par certains d'entre vous), ne sont que la traduction de l'ébranlement de vos convictions les plus intimes, de vos croyances les plus intimes. La Translation Dimensionnelle (comme nous vous l'avons expliqué) ne peut se réaliser par la peur, ne peut se réaliser par l'habitude. L'Amour, la Lumière Vibrale, mettent fin à la peur et à l'habitude. Ce n'est pas vous qui luttez contre la peur ou contre les habitudes : celles-ci disparaissent d'elles-mêmes. Lors de leur disparition se produit alors (dans votre conscience comme dans ce corps) un certain nombre de modifications, devenant de plus en plus intenses, concernant les besoins et les désirs, concernant l'évolution même de la conscience ordinaire. Celle-ci, en effet, tend à s'éteindre durant des temps indépendants de votre sommeil, se produisant soit de manière impromptue, soit lors de vos Alignements. Ces moments ne sont pas à interroger quant à une éventuelle signification, quant à un éventuel sens, mais sachez qu'ils traduisent, réellement, l'occultation de l'éphémère, l'occultation des habitudes, et l'occultation des peurs.

Ces temps qui s'ouvrent (achevant l'intervention de MIKAËL et vos Alignements avec lui) se traduiront, pour un nombre de plus en plus important d'entre vous, par des occultations totales de la conscience ordinaire. Cette occultation de la conscience ordinaire (qui n'est ni une phase de sommeil, ni une phase de veille, ni une phase de Communion avec les autres Dimensions) représente la rupture de vos dernières habitudes concernant ce corps et cette vie. Ceci est un mécanisme normal concernant la Translation Dimensionnelle et devant aboutir au mécanisme nommé « la stase ». Le préambule que vous vivez (ce préambule survenant à l'emporte-pièce et, de plus en plus, de manière indépendante de vos Alignements) ne doit, en aucun cas, vous alarmer sur quoique ce soit. Vous constaterez, d'ailleurs, de plus en plus aisément, que ces moments d'occultation de la conscience ordinaire (tout en sachant que vous ne dormez pas, tout en sachant que vous n'êtes pas ailleurs, ni même ici), cette délocalisation totale sans possibilité de relocalisation, est très exactement ce qui correspond aux moments, que je qualifierais de finaux, de l'Ultime Présence, vous permettant, le moment venu, de rencontrer l'Absolu et de vous y établir (si cela est votre conscience, dans un corps ou sans corps, dans une Dimension ou sans Dimension). Ainsi donc, la qualité et la quantité de l'occultation de la conscience se traduira, à votre retour, par des modifications de plus en plus sensibles de votre vie et de la vie de ce corps, que cela concerne des besoins, que cela concerne des pôles d'intérêts et que cela concerne même vos conceptions, vos perceptions et votre façon de voir et de mener votre vie. Ainsi donc, ce processus de perte d'habitude et d'occultation de la conscience, mettra fin, pour beaucoup d'entre vous, à l'interrogation du sens de la vie et du sens de la mort. Vous passerez donc d'un système binaire (alternance vie / mort) à un système Unitaire ou un système Absolu, par ce biais-là. Ceci représente les éléments majeurs que j'avais à vous transmettre concernant la vie et la mort, par rapport à la période que vous vivez. Bien sûr, la disparition des franges d'interférences, la disparition des systèmes de contrôle du mental humain, de même que la disparition des derniers Voiles (collectifs et individuels), réalisées par la fin des dernières Lignes de Prédation (personnelles et collectives), va vous amener, progressivement ou brutalement, à réaliser ces occultations de conscience.

Ce qu'il convient de faire, c'est, justement, de laisser faire ce qui se déroule. Il n'y a pas de meilleure façon de préparer le moment final de la Terre qu'en réalisant ce qui se passe, en le laissant œuvrer, en vous. Si vous osez, dans cette phase particulière, ne pas chercher de sens ou de signification, si vous osez vous immerger, en totalité, dans ce qui se produit, vous constaterez aisément que non seulement vous ne disparaissez pas mais que vous êtes plus éveillés, plus conscients, je dirais, que vous ne l'avez jamais été, aussi bien sur ce monde visible que dans sa contrepartie astrale invisible. Même ceux ayant fait des expériences nommées « de mort imminente » et ayant ramené ce sentiment d'Amour indicible, cette colorisation particulière du monde astral, seront ébahis et stupéfaits par l'intensité de ce qui se dévoile là-haut, sans aucune mesure avec les expériences de mort imminente. Ceci réalisera alors le Serment et la Promesse de La Source, que certains d'entre vous ont commencé à vivre et qui se généralisera, dans le terme qui est à échoir correspondant à l'alignement galactique. Voici ce que j'avais à vous délivrer. S'il existe, en vous, quelques interrogations spécifiques à ce que je viens d'énoncer, alors, je vous écoute.

Question : toute l'humanité va traverser ça ou seulement ceux qui y sont préparés ?
Conformément à ce que LA SOURCE vous a communiqué, durant les Noces Célestes, et plus récemment (ndr : intervention du 2 octobre 2012 dans la rubrique « messages à lire »), la traversée de cette étape est indispensable pour la Libération. Je ne parle pas, bien évidemment, de votre devenir (qui vous est personnel) mais, bien effectivement, d'un moment collectif et commun à l'ensemble de l'humanité, c'est-à-dire dans le même espace de temps.

Nous n'avons pas de questionnement. Nous vous remercions.
Biens aimés Enfants de la Lumière, biens aimés Libérateurs de la Terre, bien aimé peuple humain, en son entièreté, je vous prie de bien vouloir accueillir ma Présence et ma Radiance.

Je suis Anaël, Archange. Soyez en Paix. À bientôt.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page