Autres Dimensions

Sois qui tu es

MARIE

7 janvier 2012

pdf

Je suis Marie, Reine des Cieux et de la Terre. Enfants bien aimés, Frères et Sœurs de Lumière, nous voici à nouveau réunis, pour la quatrième fois. À l'heure où beaucoup d'entre vous expérimentez des choses inhabituelles, quelle qu'en soit la teneur : que cela soit la Joie, que cela soit encore des doutes, que cela soit les premières expériences de vos délocalisations. Quel que soit ce que vous êtes amenés à vivre, tout cela ne résulte que de l'action de la Lumière, en vous et sur ce monde. Tout d'abord, je m'adresse à vous, en rendant grâce pour votre constance, votre Présence, et votre aptitude à Communier avec la Lumière, entre vous, avec nous. Car tout ce que vous réalisez, au sein de l'Être et de votre Présence, est un travail d'appui et de Grâce, pour la Terre. Car, dans l'Accomplissement de la Lumière en vous, dans cet Accomplissement individuel, vous favorisez l'Accomplissement collectif de la Terre. La préparation que vous avez conduite, les uns et les autres, avec nous, que nous avons menée, tous ensemble, à différents degrés, dans différents états, dans différentes Dimensions, rend possible (comme vous le savez déjà) le moment collectif de la Terre. Ce moment-là a été préparé, anticipé. Il vous reste à cueillir les fruits de la Grâce. Il vous reste à accueillir la Lumière Blanche, en totalité. Chose que vous réalisez dans les processus que chacun d'entre vous vit, aujourd'hui. Car vous ne pouvez être ailleurs qu'à la très bonne place, pour vous, dans ce que vous avez à vivre. Car tout ce que vous vivez, dans cet Accomplissement de Lumière, est une préparation pour l'ensemble de la Terre, pour l'ensemble de vos Frères et Sœurs, de nos Frères et Sœurs, dans cet Accomplissement.

Aujourd'hui, je n'ai pas grand élément à vous communiquer car beaucoup de choses seront dites lors de ma dernière venue, dans cet espace des cinq Rencontres, où je dévoilerai des éléments qu'il est difficile de qualifier avec des mots. Mais concernant, si l'on peut dire, l'établissement, en vous, de la Grâce totale, de la polarité féminine de la Lumière, dans son action. Représentée par les Étoiles de l'Unité, et les Étoiles AL, ainsi que ma Présence, formant, en quelque sorte, une tri-Unité, telle qu'elle avait été annoncée, voilà plus d'un an et quelques mois, par l'Archange Mikaël, mais dans sa polarité féminine, qui représente l'accueil de la Lumière dans une autre strate, dans votre Conscience, vous permettant, au-delà de la délocalisation, de vivre, ici-même, dans ce corps, dans cette chair, l'accès à votre Éternité, vous faisant conscientiser (encore plus, si cela est possible) ou découvrir (pour ceux qui ne le vivent pas encore) que vous n'Êtes pas ce que vous croyez être. Que vous n'êtes pas le résultat d'autre chose que de la Lumière.

Rappelez-vous : ce qui vient est la Lumière. Il n'y a nul jugement, nul châtiment, sauf dans la tête de ceux qui l'ont imaginé car comment le Cœur pourrait-il châtier ? Alors, bien sûr, ceux d'entre vos Frères et vos Sœurs qui sont dans la peur, dans le doute, ceux qui, pour l'instant, refusent ou refuseraient encore la Lumière, ont échafaudé, pour cette période, nombre de scénarii extrêmement pénibles, par peur, par incompréhension. Aujourd'hui, plus que jamais, vous qui vivez ces processus inhabituels de votre Conscience, quelle qu'en soit la teneur et quelles qu'en soient les manifestations, rappelez-vous ce que vous Êtes. La mémoire de votre Éternité revient, venant, en quelque sorte, chasser les mémoires de l'éphémère de vos vies, les mémoires de vos passés, les mémoires où la Lumière n'était pas présente. Tout cela est Vérité, comme je vous l'ai dit, car vous allez vous renforcer dans votre Lumière, dans la Conscience de l'Être, dans l'Unité, et dans la Vérité. Le Feu de l'Esprit consume, en vous, ce qui doit l'être. Ce Feu de l'Esprit (qui a été attisé par nos Rencontres) va souffler dorénavant sur la Terre, de manière plus ample. Bien sûr le résultat n'est pas le même pour ceux qui sont dans la peur et pour ceux d'entre vous qui sont dans la Joie et dans l'Espérance. Mais rappelez-vous que la Lumière ne sera jamais un châtiment de quoi que ce soit. Elle n'est qu'un déploiement de la Grâce, de la Vérité, de la Beauté, venant vous restituer à vous-même. Et seulement cela. Tout le reste ne sont que des échafaudages construits par la peur qui se situe, toujours, en dehors du Cœur, et toujours dans la tête. Oubliez tout cela. Renforcez ce que vous Êtes. Renforcez la Vérité et la Beauté de la Lumière que vous Êtes. Tous les processus que vous vivez et le processus de la nouvelle, entre guillemets, tri-Unité, qui s'installera en vous dans très peu de temps, vous fera découvrir encore plus de Grâce, encore plus de Beauté, encore plus de Douceur, encore plus de Vérité, encore plus de Beauté et de Bonté. Tout cela, vous ne le rêvez pas et vous ne le rêverez pas. C'est justement ces éléments qui vous permettent de vous extraire du rêve, de l'Illusion. De vous Réveiller à ce que vous Êtes, bien au-delà de l'éphémère de ce corps, de l'éphémère de cette vie, à votre Éternité. Vous êtes Parfait, car tout est Parfait dans les mondes Unifiés, car la Joie est omniprésente. Tout cela, si vous ne l'avez pas encore Réalisé, vous allez le conscientiser et le Réaliser de manière de plus en plus large, de plus en plus lucide. Ces Noces de Lumière, ce déploiement de la Lumière Blanche au sein de votre Conscience, et non plus seulement dans votre corps, vous délocalisant, vous ouvrant à l'Êtreté et à la Joie de l'extase, ne sont pas des illusions car vous savez vraiment ce que vous vivez dans ces moments-là. Et vous savez que ces moments-là, quelle qu'en soit la profondeur, vous amènent à toujours plus d'intensité, à toujours plus d'Amour, à toujours plus d'Unité, à toujours plus de Service. Vous appelant à transcender le regard séparé et divisé. Vous appelant à devenir ce que vous Êtes, c'est-à-dire la Joie et l'Éternité.

Je vous avais dit qu'aujourd'hui, aussi, je répondrais à vos questionnements concernant ce que vous vivez. Alors, mes mots s'arrêteront là, en ce que j'avais à vous dire, ce soir. Mais je vous écoute maintenant et apporterai le mot nécessaire à ce que vous me demanderez.

Question : comment vivre, au mieux, les brûlures et les gênes qui augmentent dans les yeux ?
Bien aimé, se recentrer, toujours plus, au plus ultime de l'Ệtre, au centre infini de l'Ệtre, là où n'existe plus rien d'autre que le Silence de l'Éternité de ta propre Présence, t'appelant à voir l'Essence de ton Ệtre, et non plus les manifestations de la vie ou les manifestations de la Lumière. C'est une invitation, pour toi comme pour ceux qui vivent cela, à délaisser ce qui peut être vu, avec les yeux, même si la Vision Éthérique fait partie d'une certaine forme de développement de qui vous Ệtes. Aller au-delà, c'est passer au-delà de la vision (même celle du Cœur). C'est s'établir dans le Silence de l'Instant et de l'Éternité. Alors, à ce moment là, au sein de cet espace, tout s'arrête : tout ce qui appartient au corps, tout ce qui appartient à quoi que ce soit qui n'est pas l'Essence même de ton Ệtre. Alors, dans ces instants là (privilégiés), toute manifestation agréable (comme désagréable) n'a plus à se manifester car plus rien ne se manifeste dès l'instant où tu touches l'Essence centrale de ta propre Unité.

L'ensemble du Déploiement de la Lumière a réalisé, en vous, divers symptômes qui vous ont été fort bien énoncés (et annoncés) par les Anciens, par d'autres Étoiles. Aujourd'hui, il vous faut dépasser et transcender tout cela. Vous établir au-delà des espaces Vibratoires qui arrivent vers vous, dans l'Espace du Silence de l'Unité dont vous parlait déjà (voilà quelques années), comme aboutissement, l'Archange MIKAËL, à la fin des Noces Célestes. Aujourd'hui, il est, pour certains d'entre vous, un moment où tout doit cesser, c'est-à-dire toute activité, toute action. S'établir dans l'Ệtre, c'est faire le Silence. C'est accepter que le Déploiement de la Lumière ait manifesté des signes, des symptômes. Mais, il vous faut, maintenant, aller au-delà de toute manifestation, pénétrer au Cœur de l'Ệtre, là où tout n'est que Joie et Paix, là où n'existe plus aucune trace de la personnalité, ni aucune trace de la vie éphémère. Alors, à ce moment là, tu constateras, par toi-même, qu'il n'y a plus de manifestations du corps, qu'il n'y a plus de manifestations de symptômes, qu'il y a, simplement, l'Ệtre, dans sa Lumière. Et, à ce moment là, tu vivras l'Éternité. Et, quoi qui soit concerné et vécu par le corps (dans certaines manifestations), quoi qui soit concerné et vécu par ta propre vie, cela ne t'appartiendra plus. Alors, à ce moment là, tu sauras (car tu le vivras) que tu es arrivé et qu'en fait, il n'y a jamais eu de point de départ et jamais de point d'arrivée mais, simplement, un état d'Ệtre à vivre et à rendre totalement conscient.

Le temps des symptômes et des signes (ceux de vos Vibrations) et de l'accès à des états non ordinaires (même de délocalisation), sont des expériences à mener, parce qu'ils vous donnent, en quelque sorte, la preuve de qui vous Êtes. Mais, il vous faut, maintenant, vivre qui vous Êtes et non plus les manifestations, quelles qu'elles soient. Alors, bien sûr, vous n'en êtes pas, tous, au même stade ni aux mêmes strates mais, pour toi (et pour ceux qui vivent ces manifestations), il vous faut dépasser la manifestation. Car, dans l'Ệtre, il n'y a plus rien à manifester, si ce n'est la Présence ultime de l'Ệtre et l'Accomplissement de la Lumière que tu Es. À ce moment là, tu seras, totalement, dans (comme dit l'Archange ANAËL) HIC et NUNC, ICI et MAINTENANT. Tu ne seras plus dans une manifestation. Tu ne seras plus la personne que tu es. Tu seras Un. Et tu ne seras plus affecté par une manifestation car tu saisiras, à ce moment là, que tu n'es même plus la moindre de tes manifestations. Il y a, donc, une nouvelle étape : cette étape, finale et ultime, qui est à conscientiser, à vivre, à Révéler. Qui est bien au-delà du Déploiement de la Lumière mais qui est, en quelque sorte, ce que je nommerais, l'installation dans la Lumière. Et cela va être rendu possible par l'action de la Tri-Unité dans sa Polarité féminine (à défaut d'autre mot).

Question : pourriez-vous développer sur l'Amour Véritable ?
L'amour humain, tel que nous l'avons tous vécu (quand nous étions incarnés), est un amour qui fonctionne par le lien. C'est un amour qui est, comme vous le savez peut-être, conditionné et conditionnel parce qu'il tient compte de relations (affectives, sensuelles, familiales ou autres). Cet amour là est toujours conditionnel à une certaine forme de réciprocité, à une certaine forme de convenance, à une certaine forme d'accord tacite, rempli de joies et de peines, d'obligations, de sens moral et d'humanité. L'Amour Véritable est au-delà de l'humanité. L'Amour Véritable est le don de soi, à Soi. C'est vivre l'Unité. C'est vivre l'Amour de la Création. C'est devenir, au-delà de la créature, le Créateur. C'est devenir le Tout, le Un. Et, dans cet Amour là, il n'y a pas de place pour la succession de joies et de peines. Dans cet Amour là, il n'y a que Félicité absolue parce que cet Amour là est libre, en totalité, de toute dépendance et de toute condition (de toute condition humaine). Mais, il n'est pas au-dessus de l'humanité car il faut descendre, justement, dans l'Humilité et la Simplicité, la plus totale, pour découvrir cet Amour Véritable. C'est l'Amour qui libère. C'est l'Amour qui met en Joie. C'est l'Amour qui, surtout, ne dépend d'aucun lien existant au sein de ce monde. C'est l'Amour qui restitue, par abandon de soi au Soi. C'est à cela que vous êtes appelés. C'est cela, si telle est votre aspiration, que vous devez (si vous le souhaitez) vivre et établir en vous. Bien sûr, cela ne va pas, pour autant, détruire, en totalité, les liens conditionnels. Parce que l'humanité est conditionnelle. Et l'humain est conditionnel, par son Essence qui a été privée, justement, de sa Vérité.

Simplement, vivre l'Amour Véritable vous rend capables de vivre tous les autres amours, avec une autre conscience, un autre regard, qui n'est plus celui des liens, qui n'est plus celui des limitations, qui n'est plus celui de la succession permanente des joies et des peines. Parce que cet Amour là est Libre et il est indépendant de toute réciprocité. Il n'a pas besoin de cette notion de réciprocité. Voilà ce que l'on peut dire, avec des mots, dans l'Amour Véritable. Mais, bien sûr, l'amour humain est un moyen, et un frein, pour arriver à cet Amour Véritable. Un moyen parce qu'il appelle à une transcendance de la limite mais, aussi, parce qu'il est un frein dans beaucoup de relations, de par les conditions morales, sociales et de la chair, qui vous empêchent de vivre l'Amour Véritable. Alors que l'Amour Véritable, lui, ne vous empêche pas de vivre l'amour humain limité : un autre éclairage, un autre regard, une autre façon de vivre l'Amour et d'être l'Amour, surtout.

Beaucoup d'humains, beaucoup de Frères et de Sœurs, en incarnation (et je fus, certainement, aussi, dans cette façon de voir, quand je fus mère), nous considérons, toutes, que la chair de notre chair est notre chair et qu'il y a lieu d'établir, dans cette filiation, une relation privilégiée. Mais, rappelez-vous ce que m'a dit mon Fils, sur sa croix : il m'a dit que je n'étais pas sa mère. Et il avait tout à fait raison. Mais, cela, à ce moment là, je ne pus pas le comprendre sur l'instant mais seulement au moment de mon Assomption. Parce qu'à ce moment là, je réalisais la plénitude de la Pureté, la plénitude de l'Unité.

Ce que vous êtes appelés à vivre, aujourd'hui, est, bien sûr, l'accès à cet Illimité. Mais, pour cela, il faut vous défaire de tout ce qui est limité, non pas en rejetant, non pas en éloignant de vous mais en transcendant ce que vous êtes. Sortir de l'avoir. Rentrer dans l'Ệtre. Ne plus adhérer à ce qui est faux, à ce qui est illusoire et éphémère. Certains poètes ont dit que vos enfants n'étaient pas vos enfants. Il existe, au sein des Mondes Unifiés, la Liberté la plus totale. Même s'il existe des filiations dites spirituelles ou Dimensionnelles, vous êtes Libres. Il n'y a aucune relation qui puisse vous enfermer. Il n'y a aucune relation qui puisse vous freiner puisqu'au sein des Mondes Unifiés, tout est Communion, tout est Liberté et tout est Joie, tout est Transparence. Qui peut dire qu'une relation humaine est transparente ? Parce qu'elle est bâtie, de toute éternité, par des sous-entendus, liés à vos émotions, à vos séductions, à vos pensées. Tout cela est profondément limité, limitant et est, profondément, débilitant pour l'Ệtre. L'Amour Véritable n'a que faire de tout cela.

Question : pourriez-vous développer sur la notion de Pureté ?
La Pureté rejoint la notion de Transparence. Mais, attention à ce que la Pureté ne devienne pas un objectif de la personnalité. À ce moment là, la Pureté doit être considérée comme le besoin de se purifier, le besoin d'éloigner de soi ce qui est sale, ce qui n'est pas la Lumière. Cela est faux car cela ne révèle qu'un attrait de la personnalité, dans les jeux de l'Ombre et de la Lumière. La Lumière est pure, par Essence. Elle est Transparente. Elle vous engage à être cela. Et, dans la Transparence, il ne peut exister aucune Ombre qui puisse interférer avec la Pureté. Ce n'est pas la même chose que de vouloir la pureté, au sein de la personnalité. Car cela ne fait que traduire, en définitive, qu'un manque profond de Pureté, en soi, et dans la conception que l'on a de soi. Car, à ce moment là, l'être humain qui va rechercher la pureté, va rechercher, au travers de ses insuffisances, quelque chose qui correspond à un manque, à une souillure profonde. Et il va rechercher cette pureté, de manière active et effective, dans sa vie alors, qu'en définitive, il n'y a rien à rechercher par rapport à la Pureté. Cherchez le Royaume ces Cieux et tout le reste découlera de là. La Pureté ne fait pas partie des Étoiles : ce n'est pas par hasard.

Question : vous avez indiqué qu'un palier avait été franchi. Pourriez-vous développer ?
Bien aimé, il suffit, simplement, de regarder (et je m'adresse, là, à chacun de vous qui lirez ou qui m'écouterez). Regardez votre vie, il y a encore un an, il y a encore deux ans. Regardez, objectivement, ce que vous étiez : vos comportements, vos actions dans la vie. Qu'est-ce qui dirigeait votre vie ? Et regardez, simplement, aujourd'hui, ce qui dirige votre vie. Est-ce que l'Ệtre a pris la place de l'avoir ? Est-ce que la Transparence a pris la place, progressivement, de l'opacité ? Quels sont vos objectifs ? Tout cela se voit à travers le chemin parcouru. Le palier (dont nous vous parlons, depuis quelques semaines) correspond à cette capacité, nouvelle, de votre Conscience, à ne plus être tributaire d'un corps, d'une histoire, d'une fonction (fût-elle la plus spirituelle). Elle permet de vous établir dans l'Ệtre Essentiel, appelé l'Ệtreté, l'Unité. Il y a des noms multiples pour cela. La meilleure façon de définir les paliers, c'est de regarder ce que vous êtes, aujourd'hui, et ce que vous étiez, simplement, il y a un an. Quel que soit où vous étiez, regardez là où vous êtes, aujourd'hui. De là où vous êtes partis, vous êtes arrivés à cela. Que s'est-il passé ? Posez-vous la question.

Question : Que sont les Présences et des couleurs non définissables qui sont ressenties lorsqu'on pratique les mouvements de la tête qui ont été donnés dernièrement ?
Mon Enfant, cela représente l'un des multiples aspects de la délocalisation de la Conscience. En répondant de manière beaucoup plus simple, parce que cela correspond effectivement à la vérité essentielle de ce que vous êtes en train de vivre. Vous étiez insérés dans une réalité tridimensionnelle altérée, vous privant de multiples aspects de l'Être que vous êtes en Vérité et en Éternité, ce que vous vivez au travers des délocalisations, au travers des visions Éthériques, au travers de la perception de diverses Présences et couleurs, ne fait, en fait, que traduire votre réveil. Vous sortez du sommeil de l'illusion et vous rentrez dans l'éveil à la Vérité.L'analogie que l'on peut trouver la plus simple, est simplement, le moment où vous endormez le soir et le moment où vous vous réveillez le matin. Ce qui arrive le matin, au moment du réveil, c'est très exactement ce qui est en train de vous arriver. Vous êtes à l'aube d'un jour nouveau qui est simplement le jour où vous émergez d'un sommeil profond, d'un sommeil où tout était illusion et pourtant où votre conscience limitée considérait tout cela comme la seule vérité possible, (inscrite entre la naissance et la mort, ou en une succession de morts et de renaissances) vous amenant justement à vous purifier sur des plans nommés action/réaction pour aboutir à une certaine forme de libération. Mais jamais, ceci ne pourra être une libération. C'est une Illusion. Aujourd'hui ce que vous vivez par les différents processus de délocalisation, comme de doutes, comme de transformation de votre conscience, n'ont qu'un seul but, vous l'avez compris, celui de vous réveiller de votre sommeil. Et vous êtes maintenant à votre matin, à votre réveil. Alors, vous découvrez d'innombrables choses qui vous étaient inconnues, non par le filtre de la connaissance, non par le filtre de la tête, mais directement par la Conscience elle-même, bien au-delà même de mécanismes vibratoires que vous avez vécus jusqu'à présent. Tout cela, fait partie incontestablement, de votre réveil matinal, de l'aube d'un jour nouveau, celui de votre réveil final dans l'instant collectif de la terre. Vous sortez d'un rêve. Cela est la stricte Vérité.

Question : Lors de votre dernière intervention vous avez parlé d'aller davantage vers les autres. Pourriez-vous développer ?
Aller vers les autres, il y a plusieurs façons d'aller vers les autres, mon Enfant. Aller vers l'autre, c'est aller vers soi, car les autres ne sont que soi. Prendre conscience de cela, c'est mettre fin à toute distance et à toute séparation. Tant qu'il existe, au niveau de la personnalité et de la tête, quelque chose qui va juger en toi, l'autre, qui va voir en l'autre quelque chose qui n'est pas agréable, c'est que tu ne vis pas l'Unité, car l'autre ne sera toujours que le reflet de toi-même, car, il n'est rien d'autre que toi-même. La Conscience est Une et seulement Une, il ne peut en être autrement. Ainsi, aller vers les autres, c'est aller vers Soi. C'est aller bien au-delà du sens du service et du dévouement habitue, même si, celui-ci est indispensable pour découvrir l'Humilité. C'est Communier à l'autre. C'est fusionner à l'autre. C'est se dissoudre dans l'autre qui n'est rien d'autre que soi, à un autre moment. Cela, pour l'instant, peut vous sembler simplement des mots, mais quand je dis que l'autre n'est que vous à un autre instant, quand vous serez totalement réveillés, vous comprendrez cela, car c'est la stricte vérité. Et vous le comprendrez en le vivant non pas intellectuellement. Bien sûr, vous le savez, sur cette Terre, il y a beaucoup de nos Frères et Sœurs qui ne veulent pas sortir du rêve, mais qu'y pouvons-nous ?

Nous n'avons plus de questionnement, nous vous remercions.
Mes Enfants bien aimés, je vous dis donc : « À dans une semaine, à la même heure ». Nous allons, si vous le voulez bien, par anticipation, vivre un espace de Communion aidés par mes Sœurs, GEMMA GALGANI et MA ANANDA MOYI, dans l'espace de la Tri-Unité dans sa Polarité Féminine. Je vous dis : « À très bientôt ». Je suis avec Vous, car vous êtes avec Moi. Je suis Vous car vous êtes Moi. Ensemble, vivons maintenant cela.

... Effusion Vibratoire / Communion...

Mes enfants Bien aimés, que la Grâce vous comble et, je vous dis à dans une semaine.

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page