Autres Dimensions

Sois qui tu es

RAM

22 août 2008

pdf

Mon nom, pour vous, est RAM. Salutations de Lumière et salutations fraternelles. Veuillez m'accorder s'il vous plaît quelques instants de silence afin que ma vibration puisse totalement s'accorder avec le canal dans lequel je suis. Je viens avec Paix et Amour vous entretenir d'un certain nombre d'éléments parfois difficilement appréhendables dans ce monde malgré les ouvertures vécues et malgré un état vibratoire qui vous rend propice à vivre la dimension de l'Amour, qui est essentielle. L'être humain, après une phase liée à son rEveil, doit fusionner en lui un certain nombre d'éléments importants. Cette fusion avec d'autre partie du Soi va réaliser un état particulier. Cet état particulier s'assimile à une intégration particulière de niveaux de Lumière, différents de ceux atteints durant la phase d'Eveil, ou de rEveil, si vous préférez. Ce que vous appelez un Maître (de Lumière ou incarné) est une entité ayant vécue la phase initiale de l'Eveil mais ayant aussi vécue un certain nombre de fusionnements particuliers. Ces fusionnements sont des étapes préalables à la maîtrise. Ces fusionnements concernent la capacité d'un être Eveillé à contacter sa propre Source, non pas en tant que sa Source d'âme, mais sa Source divine. Au sein de cette Source divine existent ce que j'appellerais des courants, assimilables, si vous le préférez à des filiations. Ces courants ne sont toutefois que l'expression de la même Vérité et de la même réalité. Néanmoins, le Maître va adhérer en fonction de la tradition dont il est issu, de son propre vécu, de ses incarnations passées et de ses affinités de résonnance, va épouser, au moment de la maîtrise, un courant énergétique particulier. Ce courant énergétique particulier va colorer ses manifestations, aussi bien pour ce monde, que dans d'autres mondes. Cette coloration particulière est l'étape préalable à l'acquisition de l'état de maîtrise.

Le Maître, au-delà même de la dimension de l'incarnation, est celui qui a été capable d'intégrer en lui un courant, une lignée, une filiation. Ainsi, de l'autre côté comme de ce côté ci où vous êtes, il existe des ordres spirituels non incarnées. L'un d'entre eux, que je sais déjà être dans votre connaissance, est l'ordre des Melchizedech. Cet ordre est en rapport avec une filiation et une affiliation à un courant énergétique et de conscience particulière. Il existe d'autres ordres, bien sûr, tous en rapport avec une lignée d'évolution particulière. Ma lignée (si tant est que l'on puisse employer le mot de « ma » lignée), la lignée qui s'est révélée à moi durant ma dernière incarnation colore, de façon infinie et éternelle, la qualité énergétique de ma conscience jusqu'à la dissolution totale de toutes formes au-delà d'une certaine échelle dimensionnelle. L'Eveillé doit être capable d'acquérir la maîtrise en fusionnant sa Source avec la Source de la Source, en un courant évolutif. Les courants évolutifs ont été créés voilà des temps immémoriaux par certains grands êtres. Ainsi, comme je disais, vous avez entendu parler de l'ordre des Melchizedech. Il existe aussi des lignées différentes : par exemple la lignée de celui que vous avez appelé Jean-le-Baptiste, issue de la lignée des Aigles, en rapport, par le nom même, avec une filiation spirituelle, mais aussi solaire, particulière. La filiation qui a été la mienne est liée même à la structure de mon nom que je vous donne aujourd'hui qui est la lignée de RAMA KRISHNA. En Inde cela correspond au Dieu RAM et à RAMA.

Ainsi, chaque tradition a vu des Maîtres émerger après leur phase d'Eveil. Il s'agit, en quelque sorte, d'une bénédiction qui va vous marquer, d'un sceau indélébile, de votre appartenance à un courant venant de l'Esprit directement au-delà de toutes ses manifestations dimensionnelles. Alors, la question qui vient immanquablement à se poser c'est : a-t-on la liberté, après l'Eveil, de s'affiler à un courant plutôt qu'à un autre ? Il s'agit en fait d'un problème de résonnance et d'affinité vibratoire. Cette affiliation va être fonction, d'une part, de votre propre polarité d'âme et de vos fonctions évolutives en incarnation. Mais aussi, quelque part, de l'historique de vos propres incarnations et de vos propres affiliations liées à vos serments antérieurs, vous liant à votre Source et en votre Lumière originelle. Ce principe de résonnance ou d'affiliation est quelque chose de très important, pourquoi ? Parce qu'il va vous relier à une connaissance particulière et à une Lumière particulière qui va faire que, aussi bien dans les mondes incarnés que dans les mondes non incarnés, l'entité va être capable de transmettre la connaissance et la Lumière liée à cette affiliation d'âme. Ainsi, dans l'exemple des Melchizedech, cela est lié à l'initiation solaire et au feu. Dans la lignée des Aigles la Lumière et la connaissance est liée à la notion d'air mais aussi à une forme de connaissance très particulière. La particularité qui a été la mienne, qui me relie donc au courant de RAMA, est directement liée à l'influence du cœur. Je n'ai pas dit volontairement l'Amour, parce que tous les Maîtres, tous les courants, toutes les affiliations sont des polarisations de l'Amour, renvoyant inévitablement à l'Amour originel et principiel. Par contre, quand je parle du cœur, je parle, en quelque sorte, de la voie du milieu c'est-à-dire celle qui a été appelée, aussi, dans votre tradition alchimique occidentale, la voie humide, contrairement à la voie sèche. J'exprime cela parce qu'on a souvent présenté mon incarnation et ce que j'ai fait comme une voie intellectuelle. Cela est faux. La voie du cœur ou la voie du milieu est une voie totalement indépendante de l'intellect. Elle consiste à développer une qualité essentielle qui est justement le silence de l'intellect. Le silence de l'intellect commence aussi, et d'abord, en priorité, par le silence des mots. Dès qu'un mot s'exprime il a la particularité de faire sortir l'être incarné de la voie du milieu.

De mon vivant j'ai beaucoup insisté sur la nécessité de la méditation et du silence, seuls préalables indispensables à s'établir dans la Vérité du cœur et à être affilié à la dimension du cœur. Ceci nécessite le silence des sens, le silence de la parole mais aussi le silence de l'intellect. Je précise que jamais la pensée ne pourra faire pénétrer un Eveillé dans le cœur. Il existe des voies qui, après l'Eveil, peuvent passer par la pensée. Il s'agit de la voie sèche. Je dirais aujourd'hui, pour l'époque que vous quittez, que la façon la plus directe d'acquérir (ou d'ouvrir, cela vient au même) le stade de maîtrise (qui est bien au-delà de l'Eveil ou de la réalisation même) passe par une voie de plus grande facilité qui est la voie du cœur qui nécessite le silence. Une fois le contact avec la divinité établi, il va falloir cultiver le silence intérieur, le silence des mots, afin de permettre de trouver votre affiliation. L'intérêt c'est que tout être humain Eveillé n'est pas nécessairement affilié au cœur mais votre affiliation, qui est une fusion avec la Source de la Source, se réalisera d'autant plus facilement que vous vous dirigez sur la voie du cœur. Par contre, et surtout aujourd'hui, il est illusoire de croire que l'ouverture du cœur par le silence et la méditation peut conférer ne serait-ce que l'Eveil. Cela est impossible. Si vous travaillez sur le cœur avant d'avoir vécu l'Eveil vous allez créer une relation de dépendance et non pas de libération. Cette dépendance va se faire à travers ce que nous appelons un gourou, même si celui-ci est un vrai Maître et non pas un faux Maître. Si vous-même ne vivez pas la période de l'Eveil en préalable vous ne pourrez, à aucun moment, arriver à la maîtrise. Cela sera l'illusion d'une maîtrise. Est-ce que cette notion est pour vous claire ? Car elle est fondamentale pour la suite de mon intervention, maintenant, mais aussi d'interventions, je dirais ultérieures, si tel est votre plaisir.

Question : pourquoi certains ont présenté vos enseignements lors de votre dernière incarnation comme la voie dite du mental alors que vous œuvriez dans la voie du cœur ?
Parce que cela a été mal expliqué et compris. La voie du cœur est la voie du supra-mental, telle que les yogis l'ont démontré. Tous les yogis incarnés en tant que Maîtres réalisés ou Maîtres Eveillés, durant le siècle passé, ont tous découvert cette dimension qui est au-delà du mental mais cela a été interprété à tort. L'outil mental va permettre, par une orientation, de diriger le flux et le flot d'énergie et le flot de la conscience, vers le cœur, par l'auto-conscience de tout acte. Ceci est un entraînement mental. Ce qui ne veut pas dire que c'est la voie du mental. L'abus de langage vient de là. J'ai, néanmoins, cherché, durant toute ma vie, à favoriser l'émergence de cette technique que certains ont appelé la voie du mental. Ce sont des exercices spirituels, au même titre que vous avez eu dans la tradition occidentale, certains enseignements, par des Maîtres qui ont délivré des techniques mentales mais est-ce pour cela qu'on appelle cela la voie mentale ? C'est l'outil mental qui va servir une voie mais ce n'est pas pour autant la voie du mental.

Question : aujourd'hui, il existe un Maître incarné qui reflète et incarne cette voie du cœur ?
A l'époque qui a correspondu approximativement à la période après ma mort et la mort de plusieurs grands Maîtres (si vous avez regardé quand sont morts la plupart des enseignants du vingtième siècle, Maîtres réalisés, je parle) vous constatez qu'il y a eu un foisonnement au vingtième siècle, beaucoup plus qu'à une autre époque, d'apparition de vrais Maîtres. Ils sont nombreux dans tous les courants traditionnels aussi bien orientaux, extrêmes orientaux mais aussi occidentaux. Ceux-ci se sont éteints après avoir laissé un ensemble de savoirs, de connaissances et de techniques. L'époque que vous vivez aujourd'hui (qui a commencé comme je le disais juste après ma mort) nécessite, parce que vous êtes en fin de cycle, de trouver la maîtrise par vous-même. Vous avez beaucoup d'Eveillés qui peuvent transmettre l'Eveil et la Lumière mais, aujourd'hui, il vous est demandé de vous affilier vous-même à votre courant spirituel, à la Source de la Source. Ce qui, autrefois, c'est-à-dire il y a tout juste une génération, était valable depuis des milliers de générations, nécessitait effectivement d'être affilié à un Maître vivant pour pouvoir espérer acquérir le même type de Maîtrise et développer le même type de Maîtrise. Cela est aussi vrai dans certaines traditions occidentales, qu'elles soient religieuses, alchimiques ou autres. Mais, aujourd'hui, de par l'influence de certaines caractéristiques de rayonnements cosmiques, vous ne devez compter que sur vous-même, non pas pour l'Eveil (encore une fois qui est transmissible) mais pour la maîtrise. D'ailleurs les Maîtres, aujourd'hui, ne créent pas de mouvement. Leur vie, dans la simplicité, suffit. Le temps des affiliations à des mouvements est définitivement superflu. Il vous est demandé non pas de faire ce travail seul (parce que vous êtes accompagné de multiple façons) mais il vous est demandé de vous affilier directement au courant spirituel auquel vous êtes issu et surtout pas à travers un quelconque Maître incarné, mais directement, de par les caractéristiques énergétiques et de conscience de cette époque.

Question : pouvez-vous confirmer aux personnes ici présentes leur filiation spirituelle ?
Ceci est à découvrir tout seul. Il ne peut y avoir de règle édictée par une autorité extérieure, même sur les plans dimensionnels très élevés. Autant les aides à la Lumière, autant ce que vous appelez le corps de Samadhi ou le corps immortel peut être une phase initiatique créée et générée par un autre être humain, autant la maîtrise est une découverte de Soi face au Soi supérieur c'est-à-dire de la Source de la Source. En aucun cas elle ne peut être définie et ne doit être définie de l'extérieur.

Question : Quelle différence faites-vous entre l'Eveil et la Maîtrise ?
L'Eveil consiste à activer certains chakras, certaines fonctions, certains centres de conscience qui permettent de constituer ce que vous appelez le corps immortel et ce que moi j'appelle le corps de Samadhi ou ce qui a été appelé le supra-mental. Maintenant, la Maîtrise est justement l'acte de fusionner avec sa propre filiation c'est-à-dire de retrouver la Source de sa Source. Cela est au-delà de ce que vous appelez chakra, cela est au delà de la construction de nouveaux chakras en vous. C'est la phase finale, si vous préférez, finale non pas selon un déroulement linéaire temporel, ni selon une gradation énergétique particulière, mais réellement un acte conscient de fusion (ou épousailles si vous préférez) de votre Source avec la Source de la Source.

Question : Comment se situe la Réalisation dans ce processus ?
Vous êtes réalisé dès que vous avez éveillé et constitué ce qui est appelé le corps de Samadhi. La Réalisation ne vous permet pas de supprimer totalement ce que vous appelez incarnation en cette dimension ou, en cette époque particulière, en la dimension appelée cinquième dimension. La Maîtrise, par contre, vous donne la totale liberté de votre devenir.

Question : qu'appelez vous illumination ?
L'illumination est la première étape correspondant à la première rencontre avec la Lumière. C'est quelque chose qui est vécu par l'activation de certains chakras situés en haut du corps. C'est l'expérience qui est vécue par ceux qui vivent une rencontre hors du corps avec la Lumière. L'Eveil et l'activation c'est sensiblement la même chose que l'illumination. L'Eveil, c'est remettre l'illumination à une volonté supérieure et non pas la dévier pour soi. L'illumination correspond à la réception de la Lumière, l'Eveil correspond à l'acceptation que cette Lumière que nous recevons n'est pas le pouvoir. Ensuite vient, sur un temps qui est éminemment variable, parfois jamais, ce qu'on appelle la Maîtrise qui est au-delà de la constitution des corps de Lumière ou corps de Samadhi. Il ne peut y avoir de Maîtrise sans Eveil et sans Illumination. C'est en ce sens qu'il y a eu déformation de ce que j'ai pu enseigner dans la mesure où on ne peut maîtriser quelque chose qui n'est pas Eveillé. On ne fait que maîtriser le mental mais cela ne concerne pas l'Eveil.

Question : le terme filiation peut illustrer, paradoxalement, l'idée d'une branche qui se divise.
Sauf que, là, le mouvement est dans l'autre sens. Vous remontez à l'origine de la division et donc vous remontez à l'Unité. Il s'agit d'une génération ascendante puisque, rappelez-vous, le Maître mot est la fusion qui se passe, elle, effectivement dans le cœur.

Question : Y a-t-il un moyen particulier pour nous aider à trouver notre filiation ?
Trouver sa filiation est un acte de fusion conscient avec la Source de votre Source. Cela nécessite au préalable de constituer ce que vous appelez, ce que j'appelle, le corps de Samadhi. Cela passe par l'activation de la Shakti, de la Kundalini, de tous les chakras et, aussi, de certaines nouvelles fonctions spirituelles. A partir de ce moment là, et seulement à partir de ce moment là, pas avant, il va devenir possible, à travers la mise en pratique du silence pendant des périodes appelées l'arrêt de la parole (simplement par le simple fait d'arrêter pendant quelques heures de parler), aux énergies, de se centrer tout naturellement dans le cœur. Au moment où vous arriverez au centre du centre de votre cœur, à ce moment là, la filiation pourra se réveiller, en ce sens que vous devez vous exercer à la conscience permanente de chacun de vos actes et, encore plus, au contrôle de vos mots et de vos pensées. Voilà. En se servant, bien sûr, de l'outil mental et c'est pas pour autant que cela devient une voie mentale.

Question : qu'en est-il de la notion de contrôle des sens ?
Contrôler les sens veut dire simplement être conscient de ce qui génère une activité des sens. Prenons par exemple la notion de désir, que ce désir soit alimentaire ou de toute autre nature. Le désir est une impulsion vers la satisfaction de ce même désir. Où prend naissance l'impulsion ? Prend-elle naissance dans votre être Eveillé ou prend-elle naissance justement dans le mental ? Vous n'avez aucun moyen de le savoir a priori. Par contre, dans les périodes de silence, de recueillement, de méditation, cela vous apparaîtra clairement. Est-ce que c'est quelque chose qui vient de votre mental ou bien c'est quelque chose qui vient de beaucoup plus profond et de beaucoup plus haut ? La différence est essentielle. Un désir alimentaire qui est, par exemple, exigé par le corps, n'est pas nécessairement lié au corps. La faim peut être générée par votre mental. Par exemple, vous pouvez éprouver une peur et, comme vous êtes un être Eveillé, la peur ne se manifeste pas en tant qu'émotion : le mental va le traduire par un besoin de manger. De la même façon il en est exactement pareil pour tout autre désir. Le désir sensuel et sexuel peut être guidé par l'âme comme un moyen d'accéder à une forme de fusion mais peut être aussi décidé par le mental et la finalité n'est pas la même. Le besoin décidé par le mental vous entraîne vers une dépendance et une déperdition. Le besoin exprimé par l'âme est au contraire gratifiant au sens de votre cœur et de la Lumière. Il faut s'exercer un minimum et s'exercer grâce à votre conscience mais aussi au mental.

Question : quelles seraient vos préconisations pour la mise en pratique du silence ?
Elles sont différentes pour chaque entité mais il ne peut y avoir de Maîtrise sans passer par le silence. Les plus grandes Maîtrises se sont toujours réalisées au moment où les êtres étaient seuls. Cela a été illustré aussi bien par les grands mystiques de toutes les traditions et même aussi, je crois, par le Christ lui-même qui a été isolé dans le désert pendant quarante jours, seul face à lui-même, pour trouver la Maîtrise. Autrement dit, la Maîtrise, c'est le silence.

Question : Vous avez parlé de nouvelles fonctions spirituelles, quelles sont-elles ?
Elles correspondent à ce que je crois que vous avez appelé les nouveaux corps. C'est des fonctions précises mais qui ne doivent pas vous faire perdre de vue qu'elles ne vous conféreront jamais la Maîtrise. Vous pouvez avoir activé un nouveau corps et avoir la capacité totale de communiquer avec tous les plans, d'avoir la connaissance absolue, mais cela ne vous conféra pas la Maîtrise. Rappelez-vous que la Maîtrise se passe dans le cœur.

Question : Dans cet espace du silence ne peut-il pas y avoir également des projections ?
Absolument pas. Cela vient du sens de l'orientation de l'énergie et de la conscience. Ce que je vous dis là est valable, bien sûr, pour les êtres dits Eveillés.

Question : Comment votre lignée de RAMA KRISHNA s'articule avec celle des Melchizedech ?
La lignée de Rama Krishna est directement liée à une coloration de la Lumière qui est la Lumière bleue, à la différence de la lignée des Melchizedech qui sont, je vous le rappelle, liés au feu. La lignée des êtres bleus est liée au silence. La lignée des Aigles est liée à l'air et donc au mouvement. Les lignées illustrent parfaitement les quatre énergies primordiales que vous appelez, je crois, en votre tradition, Hayot Ha kodesh.

Question : Alors, votre lignée correspond à quel Hayot Ha Kodesh ?
A la lignée de l'eau.

Question : comment dépasser le mental pour être d'avantage dans la conscience du moment ?
Eh bien, pour un mental très actif, il faut bien sûr occuper ce mental plutôt que de le laisser s'occuper lui-même des peurs, plutôt l'obliger à s'occuper en permanence à développer ce que j'ai dit. C'est-à-dire, quand le mental va s'emballer avec une peur ou une préoccupation du moment, une contrariété, quelle qu'elle soit, le mental n'a qu'à aller s'occuper de ce qui se passe dans le corps, par la respiration, par le fait de faire des mouvements répétitifs avec une partie du corps. On dévie l'énergie du mental vers quelque chose de différent de lui-même. C'est un exercice à mettre en œuvre.

Je pense que j'aurai l'occasion de revenir quelques fois. Je vais clôturer maintenant mon intervention. Cela va se faire, bien sûr, dans un silence particulier où vous devez uniquement penser à votre rythme cardiaque et à votre souffle, l'espace de quelques petites minutes de votre temps. Ceci est ma façon à moi de vous transmettre la Lumière de la Source. Je vous dis, j'espère, à bientôt où nous pourrons continuer cet enseignement verbal et sur le silence, sur la Maîtrise. Alors, nous restons quelques instants dans le silence. Merci à vous.

... Effusion d'énergie ...

Nous partageons ces informations en toute transparence. Merci de faire de même, si vous les diffusez, en reproduisant l'intégralité du texte et en citant sa source : autresdimensions.info.


Haut de page